Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La fin de l’internet gratuit et participatif ?

La fin de l’internet gratuit et participatif ?

J’ai vocation de chroniqueur, pas de reporter. Je fais ici exception, parce qu’une rumeur circule présentement en Amérique dont je ne trouve pas l’écho sur les blogs français et à laquelle je crois qu’il faudrait accorder le plus grande attention. Des mesures seraient déjà prévues par les grands diffuseurs et serveurs du net pour mettre fin à brève échéance à la gratuité de l’internet.

Il s’agit de restreindre l’accès des internautes aux sites inclus à une liste exclusive rendue disponible contre paiement d’un forfait. On ne bloguerait plus que si on paye tribut et votre adresse serait efficacement perdue dans l’océan des millions de sites qui se sont multipliés depuis quelques années. Seuls les sites commerciaux « rentables » survivraient, transformant le web en une autre télévision, tout entière sous le contrôle de l’État ou des annonceurs.

Un article de Dylan Patyn traitant de cette affaire serait publié incessamment dans Times Magazine. Canular ? Ballon d’essai ? Le décolleté de la commentatrice au vidéo me rend méfiant, mais l’occasion semble belle de penser à ce que devrait être la réaction populaire si cette menace se précisait, car je crois que cette manœuvre briserait net la tendance vers la participation citoyenne et une plus grande démocratie. Nous perdrions notre dernier rempart contre la manipulation totale de la société par le pouvoir sous toutes ses formes.

Ce serait une atteinte insupportable à une liberté en gestation qui permet de supporter la perte de celles nombreuses dont on nous prive insidieusement. Si cette rumeur est avérée, je crois qu’une résistance devrait s’organiser. Je vois personnellement très peu de gestes que je ne poserais pas pour que cette régression vers un totalitarisme de l’information ne se réalise pas.

Pierre JC Allard



Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (121 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • fb 24 juin 2008 11:56

    Il ne s’agit pas d’Internet mais d’un accès sans fil via un opérateur GSM ou autre. Comme les opérateurs utilisent une passerelle ils peuvent sans problème réaliser ce genre de choses. Ils réinventent Compuserve, sauf que cette position ne sera pas tenable longtemps, car un jour ou l’autre un opérateur lèvera ces restrictions et les autres devront suivre.


    • HELIOS HELIOS 24 juin 2008 13:48

      c’est le cas depuis l’origine du wap en France (2001 si je ne m’abuse et si ma mémoire est bonne).

      Un téléphone wap ne permettait l’acces qu’aux sites référencés par le portail de l’operateur. C’est peut être aussi pour ça que le wap n’a pas marché !

       


    • clostra 24 juin 2008 18:06

      Écoutez, euh : non !

      le wap c’est comme le xml (wml) il faut un « parseur » (un interpréteur), c’est un langage de base de données. Les sites wap pourraient être transformés en flux. Ce qui n’est vraiment pas intéressant...

      Le wml est un langage inadapté au protocole IP : voila pourquoi il n’y a même pas eu de bagarre entre le wap et l’imode...


    • HELIOS HELIOS 24 juin 2008 19:04

      Vous avez parfaitement raison....

      le wap n’a pas pu se developper pour plusieurs raisons, dont la votre mais aussi celle que je vous cite. quel en est le taux de participation, la c’est plus difficile a dire

      Par ailleurs j’avais en son temps misé beaucoup sur le wap, y compris l’adaptation d’un site qui marchait tres bien, aussi bien sur IE5 que sur les telephones. Mais comme je vous dis, le ticket d’entrée exigé par FT a l’epoque, pour avoir le droit d’etre connecté sur leur portail, etait rhédibitoire : exit le wap !


    • clostra 24 juin 2008 23:26

      et vive le : on ne sait pas quoi : le html puisque sur l’iphone on peut accéder aux sites traditionnels.

      petit coucou à un passionné !


    • zelectron zelectron 24 juin 2008 12:08

      Poser la question est déja en soi une attaque, dans la mesure ou l’évidence ne devrait pas se debattre, mais...

      La maîtrise, le pouvoir, l’autorité, les politiques, les médias, les marchands... sont dans une connivence latente pour briser effectivement nos espaces de liberté, par des jeux dont eux mêmes ne se rendent pas ou peu compte du caractère mortifère. Les états (de gauche comme de droite) souhaitent de toute leurs forces maitriser Internet comme tous les secteurs de l’activité humaine "pour le bonheur du peuple", d’autant plus que n’ayant rien vu venir, une sorte de jalousie paradoxale les étreint, les entrainant aux pires excès.

      Pourtant ces puissants, tels que Gates ou Bon, l’un parlant d’étudiants boutonneux, l’autre de gadget inutile face au minitel, du fait de leurs moyens financiers ont retourné leurs veste sans vergogne.

       


      • alberto alberto 24 juin 2008 12:15

        PJCA : je ne sais si ces manigances sont avérées, mais il y a de fortes présomptions pour penser que tous les gouvernements pensent à concocter un truc, un solide baton, à foutre dans les roues de ce machin qui les emmerde et qu’ils ne contrôlent pas : voilà que les citoyens lambda osent s’exprimer librement, et écrirent ce qu’ils pensent, voir critiquer le pouvoir et ses représentants ? Intolérable, du jamais vu !!!

        Oui, je crois que la contre-attaque de l’Empire ne va pas tarder à nous tomber dessus, si ce n’est déjà fait et que nous ne nous en soyons pas rendus compte...

        Bien à vous pour votre alerte.


        • Forest Ent Forest Ent 24 juin 2008 12:21

          Je ne pense pas qu’un tel gag soit envisageable sur internet. Par contre, c’est effectivement bien le but de tous les opérateurs de téléphones portables.

          Et il y a toujours le projet très sérieux de "l’internet à deux vitesses", où il faudrait payer en plus pour avoir une capacité de diffusion correcte. Mais s’il est promu par les FAI et NewsCorp, ce projet est pour l’instant bloqué par Google et Yahoo.

          De toutes façons, tout sera tenté pour faire du net une pompe à fric, que ce soit commercial, législatif, judiciaire, ... Pour l’instant, dans cette "frontière" naissante, nous avons encore la chance que les gangsters se mangent entre eux. Les shérifs viendront plus tard, et ils ne seront pas bien intentionnés.


          • Trashon Trashon 24 juin 2008 12:34

            Les shérifs bien intentionnés sont déja la, mais étrangement ils sont représentés par un groupe de pirates

            www.pcinpact.com/actu/news/44343-Pirate-Bay-Suede-Internet-blocage.htm

             

             


          • Francis Francis 24 juin 2008 13:18

            Techniquement, je ne vois pas bien comment ils vont faire leur histoire. Ils peuvent certes bannir certains noms de domaines, mais certains ce sont déjà amusés à cela par le passé et ça n’a eut qu’un seul effet : faire exploser le nombre de miroirs.

            Basiquement, dans un système d’information, lorsqu’un des agents fait de la rétention d’information, il se retrouve assez vite lui-même exclut du système. Cela ne deviendrait un problème que si tous les FAI se donnaient le mot, nous n’en sommes pas encore là.


            • tvargentine.com lerma 24 juin 2008 13:34

              Voila l’exemple type de l’article de manipulation qui lance une rumeur

              "parce qu’une rumeur circule présentement en Amérique dont je ne trouve pas l’écho sur les blogs français et à laquelle je crois qu’il faudrait accorder le plus grande attention.

              ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

              "qu’une rumeur circule présentement en Amérique

              Amérique du centre,du sud ??? ,combien de millions d’habitants ,citez vos sources ?????

              Aucunes c’est juste une rumeur !

              dont je ne trouve pas l’écho sur les blogs français

              Normal vous êtes en train de la lancer en collaboration (comme sous Pétain ?) du "comité de rédaction" qui ne semble n’avoir aucune ligne de respect pour les lecteurs d’AGORAVOX et dont seul le ratio clic-pub compte !

              bonjour l’information citoyenne !

              laquelle je crois qu’il faudrait accorder le plus grande attention.

              Ben voyons,mais vous avez déjà l’appui de ce "comité de rédaction" qui à validé la parution de cette article de manipulation qui lance une rumeur

              Voila un décryptage mot à mot d’une manipulation

               

               

               


              • Serpico Serpico 24 juin 2008 16:01

                Des fois, Lerma, je me demande si tu ne joues pas un rôle. Ou alors tu fais exprès d’avoir l’air aussi stupide.


              • foufouille foufouille 24 juin 2008 13:45

                article peu realiste

                les hackers et autres idealistes travaillent depuis longtempssur la parade

                le reseau internet crypte, le plus abouti est freenet mais il y en a d’autres il suffit de chercher P2P crypte. (rien a voir avec P2P tout court)


                • Lisa SION 2 Lisa SION 24 juin 2008 15:37

                  @ Foufouille, je trouve votre ton en général très posé et réfléchi, mais votre photo trop " carte d’identité " .

                  Vous vous souvenez de cette étudiante de quatorze ans qui a découvert le plus formidable système de compression de données, j’ai oublié son nom ? C’est la preuve que la richesse et la vitalté du système n’est pas dûe aux pontes du pouvoir tous agés et incompétants en informatique, mais à de jeunes cerveaux libres qui se défendent pour le rester. Le pouvoir, enfin ce qu’il en reste, ses vestiges, enragent devant l’ampleur de la liberté de cet organe extraordinaire, mais ne sont pas les ouvriers en action. D’ailleurs, c’est le CERN qui a inventé le Web ( merci ? ) , il a été financé par les Etats, c’est à dire...NOUS. Rendons à César ses rodomontades, et au peuple, ce qui lui appartient  !

                   


                • foufouille foufouille 24 juin 2008 18:57

                  c’est effectivement un scan d’ID

                  je connais pas de hacker

                  par contre, j’ai pas mal hacker les vieux jeux de 90. les dos4gw. la salete de dos pour gratter 1 ou 2 ko de memoire conventionnelle

                  j’ai trouve tout seul comme la personne dont tu parle. c’etait simple suffisait de lire le fichier en ascii. le cryptage par contre.......


                • jerome 24 juin 2008 13:52

                  @ Ierma : vous etes vraiment trop couillon ! Allez donc sur les forum étasuniens célèbres , et vous trouverez toutes les sources fiable que vous voulez , cela circule depuis déja deux mois - au moins - avec toutes les références voulues . Et cel doit arriver un jour ou l ’ autre : aucun gouvernement ne peut supporter ce genre de liberté citoyenne . Reste à savoir si c ’ est techn iquement réalisable , j ’ espère que non !

                  Mais vous ne parlez point l ’ Anglois , peut etre ???


                  • Deneb Deneb 24 juin 2008 13:53

                    Internet est indestructible. Il existe tant qu’il y a au moins 2 ordinateurs branchés dessus. Il est impossible de contrôler internet. Un hacker expérimenté arrive toujours à contourner n’importe quelle barrière. Donc,aucun danger de ce coté là. La seule parade qui reste aux puissants, c’est d’essayer de maintenir le peuple dans l’ignorance à coup de désinformations et manipulations via des médias classiques dont ils demeurent maîtres. Ils s’y emploient en y mettant de plus en plus de moyens. Mais leurs efforts sont vains, le peuple s’informe de plus en plus sur internet au détriment des médias classiques. Nous avons d’ores et déjà gagné, mes amis.


                    • Lapa Lapa 24 juin 2008 14:59

                      je ne partage pas complètement votre entousiasme.

                       

                      Internet est aussi un excellent media de désinformation et d’ignorance.

                       

                      Et c’est encore plus un media de repli communautaire, malheureusement.

                       

                      quant à l’auteur : internet n’est pas gratuit. IL vous faut un PC (payé à moins que vous ne voliez) et un accès via FAI (à moins que vous piratiez ou que vous ayez l’inconfort de quelques solutions limitées et gratuites existantes).

                       

                      à 29 euros par mois, internet n’a rien de gratuit, c’est même un media bien plus cher que n’importe quel autre (mais c’est parce que c’est aussi un outil.)


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 24 juin 2008 15:57

                      Deneb, j’avais d’ailleurs remarqué à votre photo que vous étiez déjà enthousiaste. Continuez à être positif, c’est bien plus positif... 

                      J’étais tenté de faire un post à peu près semblable, mais je m’incline, vous avez tout dit. J’ajouterais quand même que l’Etat, enclin à tout manipuler l’opinion et l’information, se trouve fort dépourvu, en déconvenue. Cet outil extraordinaire lui échappe complètement, l’information alternative circule à travers le monde instantanément, il ne maitrise plus rien, les réseaux sont puissants, fondés sur de la pensée libre, inopportune et non lucrative. La pub, cet organe de formatage à la consommation, derrière laquelle se cachent toutes les grandes stars du show bizz, on s’en tape complètement. Celle qui est imprimée paye l’hebdomadaire, et il est difficile d’y échapper, mais les encarts ridicules ont beaucoup moins d’impact. En plus, c’est les grosses maques, qui d’ailleurs n’ont plus besoin de pub, qui financent des sites alternatifs, ce qui est risible. D’ailleurs, même la radio et la télé se nourissent désormais de la toile et des infos libres et riches qui y circulent.


                    • zelectron zelectron 24 juin 2008 23:51

                      @Deneb

                      Sauf que ces bâtards de "gouvernaux" vont nous taxer jusqu’à l’étouffement des plus pauvres (c’est à dire de ceux qui ne peuvent rien acheter ou vendre sur le net)


                    • Deneb Deneb 25 juin 2008 09:00

                      zelectron : alors luttons ensemble pour que la première vocation de l’internet soit de partager, pas de vendre.


                    • Gilles Gilles 25 juin 2008 10:35

                      Deneb

                      "Il est impossible de contrôler internet. Un hacker expérimenté arrive toujours à contourner n’importe quelle barrière."

                      Tout le monde n’est pas hacker ni ne connait les subtilités, mêmes élémentaires du Web. Un système de filtrage, même imparfait et contournable par certains, suffira néanmoins à contrôler et/ou filtrer l’information pour 90% des internautes ce qui est amplement suffisant.

                      Si en plus on criminalise ceux qui contournent ça n’en réduira que leur nombre et les dévalorisera aux yeux du peuple respectueux des loies

                      Tient, en Chine, en Iran cela marche assez bien, non ? La grande majorité ne voit que ce qu’on leur laisse voir


                    • 3°oeil 24 juin 2008 13:58

                      Internet est indestructible. Il existe tant qu’il y a au moins 2 ordinateurs branchés dessus

                      cc’est du n’importe quoi t’as jamais entendu parler des 5 serveur raçine qui se trouvent aux USA.

                      Bientot c’est fini l’utopie de l’internet gratuit,tout deviendra payant 10 euros pour google ect ect.....

                      C’est dans les cartons depuis se création. 


                      • Deneb Deneb 24 juin 2008 14:32

                        3°oeil :10 euros pour google ect ect.....

                        Si vous étiez là au début de l’internet, vous vous souviendrez de l’Altavista, puissant moteur de recherche devenu payant tout d’un coup.

                        Il s’est trouvé un petit rigolo, Google, qui a monté comme une flèche, tandis qu’Altavista - plouf ! Ca m’etonnerait que Google aujourd’hui fasse la même erreur. Et puis, après tout, ils ont qu’à essayer !. Ce serait du suicide, mais bon, qu’ils y aillent, ça me ferait une belle jambe.

                        Je vois la prochaine star des moteurs de recherche en open source, basée sur une philosophie participative et non commerciale, à la manière de Wikipédia. Et c’est pour bientôt.


                      • clostra 24 juin 2008 18:16

                        Bonjour

                        sauf que Wikipédia est « noyauté » ... trop fort !


                      • foufouille foufouille 24 juin 2008 19:00

                        sur google celui qui paye le plus cher voit so nom redirige depuis la barre d’adressse ou etre en haut des resultat

                        pas mieux...


                      • Deneb Deneb 25 juin 2008 09:35

                        foufouille, en êtes-vous sûr ? Vous parlez certainement des liens commerciaux à droite. D’après ce que je sais, les resultats de google sont classés suivant le nombre de liens qui pointent un site. Je me trompe peut-être, mais si ce que vous dites est vrai, google a d’ores et déjà signé son arret de mort.


                      • Gilles Gilles 25 juin 2008 10:42

                        Deneb

                        Vous vous trompez. Les premiers liens sont des liens commerciaux payant. Le "marchand" achète des mots clé et dés qu’un internaute les tape dans Google, alors son lien apparait en top (dans un bandeau jaune pour bien les identifier) . Google est rémunéré en fonction du nombre d’occurence de ces liens. Je l’avais fait pour mon ex boite

                        D’ailleurs pour sa campagne de propagande lsur le pouvoir d’achat le gouvernement a fait de même...acheté des mots clés

                        Google se fait des MILLIARDS ainsi et c’est probablement une de leur meilleure idée commercialement parlant

                        Si cà ne concerne que les deux trois premiers lien, pas de problèmes, mais si à terme les deux première page de résultats sont des liens comemrciaux, alors là oui ça craint


                      • Gilles Gilles 25 juin 2008 11:06

                        Deneb

                        Vous vous trompez. Les premiers liens en haut de page sont souvent des liens commerciaux payants. Le "marchand" achète des mots clé et dés qu’un internaute les tape dans Google, alors son lien apparait en top (dans un bandeau jaune pour bien les identifier) . Google est rémunéré en fonction du nombre d’occurence de ces liens. Je l’avais fait pour mon ex boite

                        D’ailleurs pour sa campagne de propagande lsur le pouvoir d’achat le gouvernement a fait de même...acheté des mots clés

                        Google se fait des MILLIARDS depuis DES ANNES ainsi et c’est probablement une de leur meilleure idée commercialement parlant et personne ’na fuit Google pour ça (d’ailleurs vous ne l’aviez même pas remarqué)

                        Si cà ne concerne que les deux trois premiers lien, pas de problèmes, mais si à terme les deux première page de résultats sont des liens comemrciaux, alors là oui ça craint
                         


                      • HELIOS HELIOS 24 juin 2008 14:00

                        Je suis plutôt d’accord avec ceux qui parlent de manipulation, pour cet article, néanmoins le problème existe et les parades aussi.

                        Par exemple, demain on pourrait tout a fait se passer de serveur et de DNS,... les DNS vous savez, ceux qui mettent en regard le nom (comme agoravox.fr) et l’adresse IP, référence a l’emplacement du serveur (comme 91.121.134.221). Et mieux, il permet aussi de se passer de Google et autre Yahoo, vous vous rendez compte ?

                        Donc le système, simple s’appelle Kademlia. c’est un simple reseau de pc que ceux qui téléchargent connaissent bien ! et, c’est parfaitement cryptable.

                         


                        • fb 24 juin 2008 14:10

                          Pas quand un proxy est imposé, ce qui est le cas des opérateurs télécom du sans fil qui justifient cela en expliquant que cela permet de réécrire les pages à la volée pour que ce soit lisible sur un écran de téléphone.


                          • Yvance77 24 juin 2008 14:10

                            Le totalitarisme que souligne Monsieur Allard existe des dans les médias papiers et télévisuels. Les Murdoch, Bouygues, Turner etc ... sont les serveurs proxy des lobbys et autres grands argentiers.

                            Pour le moment le net échappe à leur controle mais ca les démange. Cet espace de liberté est à surveiller comme le lait sur le feu, j’en suis plus que convaincu.

                            Même si c’est indirect le premier gros coup qui se prepare est la chute d’une partie du P2P. Vont tombé les emule, shareaza et trucs du genre, puis les newgroups et ensuite les torrents ... même si du côté des suédois on s’organise. En gros il prépare le torrent avec un ip protégée qui balancera de fausses infos.. Les réseaux darknet étant encore trop pointus pour le grand public.

                            Et si d’autres emboitent le pas on respirera un poil sinon ... on va vers la seconde étape celle que décrit l’auteur du post qui est tout sauf une farce, à mon humble avis.

                             

                            Bon je me cass,e j’ai pas fini tous mes donwloads, j’occupe la pensée de Pascal Negre entre-temps.

                             

                            A peluche


                            • foufouille foufouille 24 juin 2008 14:26

                              le darknet/freenet s’ameliore. en cas de gros flicage, ca se fera beaucoup plus rapidement


                            • Thierry LEITZ 24 juin 2008 14:51

                              "Payez, sinon c’est l’expulsion !"

                              L’injonction est vigoureuse mais son application est lourde : huissiers, serruriers, déménageurs, policiers, sans compter que c’est voyant et médiatiquement risqué.

                              Pour internet, cela pourrait être bien plus simple : "payez ou vous êtes radiés".

                              Et voilà votre vie électronique entièrement à refaire... Jusqu’à quand ? Jeu du chat et de la souris ? Ou labyrinthe peuplé de démons ?

                              L’abus de pouvoir est tel qu’une semblable situation relève du cauchemar. Evidemment, tout est contournable, mais par qui ? Quel niveau d’expertise doit-on atteindre pour se sentir à l’abri d’un totalitarisme du tout-payant ? Ce serait déjà la fin de l’internet démocratique.

                              Que ce média fasse saliver les carnassiers de l’économie mondialibérale, c’est évident.

                              Ils observent leur proie, qui n’en finit pas de grossir et préparent à une stratégie d’attaque.

                              Pour les politiques, c’est tout aussi excitant : on pourra faire grâce au net du qualitatif, du ciblé comme on fait du quantitatif avec les mass-médias ou manipumédias (c’est de moi)...

                              Alors, oui, merci Pierre JCA de nous rendre attentif à ce qui probablement se prépare déjà dans l’ombre.

                              Bons cauchemars à tous !


                              • Scaevola 24 juin 2008 15:37

                                Si l’équipement qui vous connecte au coeur du réseau ne laisse passer que les adresses pour lesquelles vous avez payé, je ne vois pas ce que kademlia pourra pour vous tout hacker que vous soyez.

                                 Cela dit j’ai du mal à croire à cette histoire.


                                • Castor 24 juin 2008 15:51

                                  Monsieur l’auteur,

                                  Vous vous dites chroniqueur et je voulais vous dire que vous me paraissez bien plus gentil, affable et poli que Julien Larsen qui, lui, est gros niqueur.

                                  Allez, juste un mot sur l’article... Si c’est pas un hoax, je vois pas trop comment tout ça pourrait être réalisable...


                                  • finael finael 24 juin 2008 16:09

                                    Comme d’autres avant moi, je tiens à souligner qu’internet n’est pas gratuit :

                                    Sa conception et sa réalisation ont été payées par nos impôts. Pour s’y connecter il faut un PC et - au moins - une connexion.

                                    A moins d’avoir acheté, il y a une bonne douzaine d’années au minimum (quand il en restait), une adresse IP fixe à l’ICANN, vous et moi passons par des fournisseurs d’accès payants.

                                    Quant à limiter l’accès à certains sites via les FAI, je ne vois pas comment celà pourrait marcher : il existe déjà un paquet de freewares permettant d’accéder à des sites "censurés" par les FAI (cela se pratique déjà).

                                    D’autre part une grande partie d’internet est aujourd’hui invisible à la plupart des gens (90% paraît-il) : C’est ce qui ne fait pas partie du "web", de la norme http définie par le W3C. Archives, centres de recherche, universités, on y accède via d’autres outils aujourd’hui tombés dans l’oubli du "grand public" comme Gopher, Wais ou Telnet et via leur adresse IP ou leur nom (la plupart en ont).


                                    • Marsupilami Marsupilami 24 juin 2008 16:14

                                       @ Finael

                                      Je proteste. "Pour se connecter à internet, il faut un PC et une connexion" : et ceux qui comme moi ont un Mac, alors ?

                                      Bon, trève d’humour naze, tu as tout à fait raison.

                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès