Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La journée de la jupe repoussée aux calendes grecques

La journée de la jupe repoussée aux calendes grecques

Le film "La journée de la jupe" avait permis vendredi à ARTE de réaliser l’une des meilleurs audiences de son histoire, et pourtant la chaîne vient d’annuler les rediffusions du film avec Adjani qui étaient prévues. Il faut dire qu’avec 2 millions de téléspectateurs les redifs auraient pu handicaper les sorties en salle.

Du coup ARTE explique sur le blog du film : "Suite au succès de la première diffusion sur l’antenne d’Arte de La Journée de la Jupe, la chaîne a, en concertation avec les producteurs et exploitants de salle, décidé de différer ces rediffusions (date non encore déterminée pour l’instant). Nous incitons le public à découvrir ce film en salles à partir de mercredi 25 mars 2009, ou en DVD en septembre 2009".

On peut s’inquiéter des raisons de la non-diffusion par ARTE du film " la journée de la jupe".

Est-ce par soucis de ne pas choquer les uns et les autres, Prof comme Élèves, Raid comme Ministre... ?

En effet, si le fond n’est que fiction, la démonstration de quasiment tous les protagonistes prouve à l’envie que la réalité est en voie de dépasser cette fiction.

Ancien prof moi-même, j’ai demandé à quelques anciens collègues ce qu’ils pensaient du thème développé et de son final. Également chez certains élèves que je vois encore en ville mais qui, la plupart, ne font que rire de tout ça, et d’un air plutôt narquois.

De même sur le net, si les réactions sont quelques fois épidermiques, à gauche comme à droite, il n’en demeure pas moins vrai que tous, quasiment sans exceptions, ont tendance à prédire de tels débordements et une telle fin si des mesures exceptionnelles ne sont pas prises.

La grosse question est cependant, quelles dispositions ?

Et là, tous les clivages un instant désaérés se referment brusquement.

On reste surpris de la compassion de certaines édiles.

Pour une fois qu’une chaine de télé passe un film traitant assez honnêtement des lycées et collèges des zones "sensibles" et aurait mérité un temps d’écoute plus long, peut-être même une explication de textes au sein de ces établissements, on coupe court à toute velléité de diffusion.

C’est dommage.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 24 mars 2009 12:10

    Ca a été aussi diffusé en Allemand ?


    • blh 24 mars 2009 17:18

      Je n’en ai aucune idée, ignorant la langue de Goethe.
      Si cela vous tente, pourquoi pas ?


    • zelectron zelectron 24 mars 2009 18:24

      "Heute trage ich Rock !" traduc mot à mot = "aujourd’hui j’ai mis une jupe"


      - les Allemand ont aussi des banlieues "chaudes" avec des turcs musulmans intolérants principalement.


      - ils ont très bien compris et leurs problèmes sont très proches des nôtres « Étonnant, non ? »

      Leurs commentaires sont assez largement élogieux, Isabelle a une mère allemande : ça aide aussi, peut-être ?



    • Gazi BORAT 25 mars 2009 07:29

      @ ZELECTRON

      • "Leurs commentaires sont assez largement élogieux, Isabelle a une mère allemande"

      Donc, si l’on suit votre logique, grâce au père algérien d’Adjani, le film devrait cartonner au box-office de l’autre côté de la Méditerranée !

      gAZi bORAt

    • zelectron zelectron 29 mars 2009 11:23

      Eh ! eh !, ça c’en est une qu’elle est bonne comme idée : si vous avez des accointances avec la douane de ce pays là ?


    • courageux_anonyme 29 mars 2009 19:00

      "Heute trage ich Rock !" traduc mot à mot = "aujourd’hui j’ai mis une jupe"


      les Allemand ont aussi des banlieues "chaudes" avec des turcs musulmans intolérants principalement.


      ils ont très bien compris et leurs problèmes sont très proches des nôtres « Étonnant, non ? »

      Leurs commentaires sont assez largement élogieux, Isabelle a une mère allemande : ça aide aussi, peut-être ?

      Il n’y a pas que les Allemands ou les Français à avoir des problèmes avec les musulmans. Il y a toute l’Europe, la scandinavie, la Russie, les USA, la Chine, l’Afrique, le Canada...
      Pour tout dire, j’aimerais bien qu’on me cite un seul pays au monde qu’y n’a pas de problèmes avec les musulmans, s’ils sont présents, bien évidemment smiley


    • Gazi BORAT 24 mars 2009 12:25

      @ l’auteur

      Ne pensez vous pas que, en frustrant le public qui s’était déjà précipité lors du premier passage de rediffusion, cela permettra aux exploitants de salle de réaliser de belles recettes ?

      ARTE, en tant que producteur y gagnerait plus qu’à rediffuser ce film sur le petit écran..

      En plus, cela aux maisons de retraite d’organiser des sorties-cinéma pour leurs résidents.

      gAZi bORAt


      • blh 24 mars 2009 17:16

        Effectivement, vous êtes probablement dans la bonne voie, l’argent étant le moteur de la guerre :)
        Cependant, on pourrait avancer l’idée que ce film va totalement à l’encontre des opinions rituelles concernant les immigrés, la diversité...et jette en quelque sorte un pavé dans la mare des bonnes consciences et du politiquement correct.
        Plusieurs passages de ce film sont assez expressifs sans qu’ils soit besoin de trop les manipuler.


      • Gazi BORAT 25 mars 2009 06:31

        @ BLH

        Ëtes vous sur que ce film va à l’encontre des idées reçues ?

        Je n’en suis guère persuadé. Il s’inscrit parfaitement dans le discours et les fantasmes qui ont porté au pouvoir le président actuel. Il offre au epuple apeuré une vision parfaite de la "racaille" dont Nicolas Sarkozy se prétend, face au bon peuple, être le bouclier.

        Il prétend "poser des questions", posture à la mode, sans aucune analyse sur la situation qu’il expose ni même apporter l’amorce d’une solution.

        C’est une fiction, un film de divertissement, qui utilise les bonnes vieilles ficelles de la série B avec un peu plus de prétentions : présence d’Isablelle A. et production ARTE oblige... qui se farde sous les traits d’une démarche "militante".

        Mais il reste pour moi un film défouloir jouant sur les pulsions primaires (violence vs violence) de sa cible marketing.

        Comme vous l’avez dit : "le nerf de la guerre". Ce n’est finalement qu’une histoire de gros sous !

        gAZi bORAt


      • fredleborgne fredleborgne 24 mars 2009 21:27

        Article dans l’article.

        Doit-on penser que si le film n’avait pas été un succès sur Arte, on ne l’aurait pas diffusé en salle ?

        Néanmoins, 2 millions de personnes qui l’ont vu (ou seulement le début) ne prouvent pas que deux millions de personnes l’ont apprécié, ou que deux millions de personnes auraient été prêtes à payer pour ce film.

        Mais bien joué de la part de Arte pour tenter de lancer ce film !

        En tout cas, ensuite, on le verra sur canal, puis sur TF1 puis encore sur France 2

        Le débat a t-il besoin du film ? Un simple résumé ne suffirait pas ? Doit-on faire des films pour que des débats aient lieu ? A quand le retour des "dossiers de l’écran" ?

        Notre "cumulard" fonctionnaire fait un peu court, et comme je n’ai pas vu le film, et ben non, cher bhl, je ne peux pas répondre à cette question si cruciale

        "La grosse question est cependant, quelles dispositions ?"



        • blh 24 mars 2009 21:52

          je ne cumule rien de quoique ce soit :
          j’ai passé un temps à l’armée, un temps en entreprise et un dernier temps à l’éducation nationale, cequi fait, en définitive, une seule retraite à peine supportable :)
          je ne sais pas si ces 2 millions de personnes qui auraient vu ce film l’ont ou non apprécié, il n’y a pas de stats encore à ce sujet ; d’autre part, je n’ai aucune idée de la raison de cette non-diffusion, je posais simplement la question .
          Je crois ,cependant, à la lumière de réactions assez conséquentes sur les blogs ou de vive voix, que le problème des lycées et collèges dans les zones dites " sensibles " demande des réponses claires et nettes, à l’opposé de celles rencontrées habituellement.


        • caramico 24 mars 2009 21:44

          Moi la "calande" me choque !


          • blh 24 mars 2009 21:57

            Au temps pour moi,
            bien sur qu’il fallait lire calendes...
            je bats ma coulpe.


          • fouadraiden fouadraiden 25 mars 2009 00:03


             Quoi, le karcher n’a pas fonctionné contre vos racailles smiley


             Vous ghettoisez et méprisez ces populations et vous vous étonnez qu’elles en viennent à vous manquer de respect.


            • Yohan Yohan 25 mars 2009 00:18

              La raison est probablement que la prod, pas forcément sûre de son coup au départ, vient de réaliser que la mayonnaise est maintenant prise et, qu’à tout prendre, plutôt enchainer en salle tout de suite. A ce rythme là, ils pourraient viser les 10 000 000 = gros succès.
              Vu le buzz autour du film, il est donc préférable que la séance de rattrapage ait lieu en salle plutôt que sur le petit écran


              • Gazi BORAT 25 mars 2009 06:47

                Un fait à noter : le retour d’Isabelle Adjani dans une posture militante, répétée aux cours des récentes interviews qu’elle a données à propos de son rôle dans l’Année de la Jupe.

                C’est un rôle dans lequel elle excelle malheureusement tout autant que Sophie Marceau.

                Toutes deux excellentes actrices, elles ont un charisme indéniable. Cependant, elles ne brillent pas par une réflexion qui leur permet de juger des enjeux des situations dans lesquelles elles font intervenir leur image.. Cela reste à chaque fois pour toutes deux une "posture" et non pas un engagement réel.

                D’ailleurs, comme ce sera le cas pour Isabelle a. on ne l’entendra plus dans ce champ avant longtemps !

                Rappelez vous un précédent : Isabelle Adjani, intervenant dans la politique algérienne, soutenant le pouvoir en place et appelant à soutenir un processus électoral biaisé qui allait finalement avoir pour conséquence la victoire du... Front Islamique du Salut !

                http://www.dailymotion.com/video/x1oqry_jt-021188-adjani-en-algerie_news

                Qu’était-elle allé faire dans cette galère, quelles étaient ses motivations profondes ? Je me le demande encore !

                (Désolé pour le choix du site.. mais c’est la seule trace de ce fameux extrait de JT que j’ai pu trouver).

                gAZi bORAt


                • Gazi BORAT 25 mars 2009 07:05

                  COMPLEMENT :

                  Pour ceux qui se souviennent des enjeux de cette époque : le président Chadli, après la répression sanglante des émeutes de 1988, mettait dans l’urgence un référendum que nombre de mouvements de gauche (dont le Front des Forces Socialistes d’Aït Ahmed) appelaient à boycotter parce que organisé de façon biaisée.

                  Le but était que soit légitimé le FLN, bientôt ex-parti unique, que n’accèdent pas au pouvoir les réels mouvements démocrates, quitte à faire "monter" les Islamistes qui allaient monter comme mayonnaise bien préparée.

                  Le parti unique allait se retrouver face à une opposition qu’il allait pouvoir ensuite rejeter comme inacceptable car anti-démocratique, interrompant par la suite le processus avec la bénédiction de la France.

                  A noter, dans cet extrait, la richesse des arguments apportés au débat par Isabelle A.

                  Une pure "posture narcissique" et non un engagement raisonné.

                  gAZi bORAt


                • blh 25 mars 2009 08:07

                  Effectivement, je me rappelle un peu de cet épisode qui déjà avait fait désordre à cette époque.
                  Je suis assez persuadé ( ayant vécu quelques années dans le milieu du showbiz ) que ces deux demoiselles, au demeurant fort agréables à regarder jouer, ont dû, chacune en ce qui les concerne, recevoir maints conseils en tout genre, carrière oblige .
                  Merci pouir le lien  smiley


                • brieli67 25 mars 2009 08:49

                  http://www.arte.tv/de/2454610.html




                  2+, setzen !
                  | Masupilami

                  21.03.2009 - 14:49

                  Der Film ist sehr authentisch. Erschüttert und regt zum Nachdenken an.


                  Guère mieux !  !!

                  C’est la même "Scéne" qui répond et qui se sent apostrophée par le scénario !
                  Ca fait 15 ans que j’ai un pied à terre - dans une WG- à Berlin dans le quartier/arrondissement Neukölln - que par un passé récent notre Doctory a confondu avec Cologne ...

                  NULL PROBLEMO avec Auslaenderrrrrrrrrrrr
                  http://www.youtube.com/watch?v=GETWH95w7G8
                  ce rap est une vraie saloperie pas de beat des textes bidons de la choc-musique....

                  Régulièrement la bonne Presse Spiegel compris compare NK avec Barbès la Goutte d’or..
                  c’est vraiment pas le cas.
                  Si les turcs sont nombreux, il y a plein d’autres "immigrés" .... il y a d’autres et de vrais ghettos de "Kanaken" en Allemagne complètement avachis par la drogue et l’alcool et le chômage. A Berlin il y a du boulot..

                  Sur tout ces fils concernant ce film n’évoque au sujet du Bourgeois Gentilhomme de Molière et de Lully
                  que c’est une TURQUERIE
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bourgeois_gentilhomme

                  L’une des raisons du succès qu’elle remporta immédiatement est le goût de l’époque pour ce qu’on appelait les turqueries. L’Empire ottoman était alors un sujet de préoccupation universel dans les esprits et on cherchait à l’apprivoiser. L’origine de l’œuvre est liée au scandale provoqué par l’ambassadeur turc Soliman Aga qui, lors de sa visite à la cour de Louis XIV en 1669, avait affirmé la supériorité de la cour ottomane sur celle du Roi-Soleil.




                   


                • Gazi BORAT 25 mars 2009 09:05

                  @ BHL

                  SHOW BIZNESS (suite)

                  Autre affire, plus cocasse, concernant Isabelle A. à la même époque.

                  Un homme politique alors très en vue et pourtant fort sérieux poursuivait la Belle de ses assiduités (envoi de poêmes, de cadeaux, etc..). Je l’avais entendu d’une amie bien placée dans le mileu et ne l’avais écouté que d’une orielle.

                  Une semaine plus tard, ce même homme politique intervenait de façon émue et totalement décalée dans une émission d’Anne Sinclair pour prendre la défense de la malheureuse, affectée par une rumeur infondée la disant atteinte du SIDA.

                  A la décharge d’Adjani, mis à part sa beauté, elle n’était en rien responsable de la fixation qu’opérait l’homme politique sur sa personne..

                  gAZi bORAt


                • Deneb Deneb 25 mars 2009 07:28

                  On peut trouver une copie correcte sur les réseaux P2P.


                  • romania 25 mars 2009 07:31

                    Je suis effare par ce genre de personnes qui ont la presomptuosite d’ecrire des articles et qui ne sont meme pas capable de ne pas faire une faute dans leur titre.

                    Ce n’est pas "calandes grecques", mais "CALENDES GRECQUES".

                    Comme calendrier par exemple... c’est pourtant simple.
                    Bin non... faute.


                    • blh 25 mars 2009 07:59

                      Je me suis excusé précédemment à ce sujet.
                      L’habitude d’écrire n’empêche évidemment pas de commettre des erreurs.
                      Mais je pense que vous vouliez écrire presomption , j’imagine ? Voila où cela nous mène de vouloir écrire trop vite. smiley


                    • brieli67 25 mars 2009 09:57

                      au lieu de aK

                      dans le parler plus populo
                      on fait appel aux saints
                      France Saint Glinglin
                      Germany : Sankt Nimmerlein


                    • Gazi BORAT 25 mars 2009 11:05

                      @ Chanteclerc

                      Je vous rejoins là.

                      Il me semble, en plus, que le public qui a plebiscité le film n’est pas celui qui se déplace dans les salles obscures. Quant aux jeunes, je doute que cela puisse les intéresser.

                      gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès