Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La puissance d’Internet ?

La puissance d’Internet ?

Il y a maintenant déjà quelque mois, j’ai le souvenir de personnes qui s’émerveillaient de l’impact d’Internet face aux évènements internationaux. Ces réflexions faisaient référence à la prolifération des sites qui avaient relayé les informations sur le tsunami, et leurs auteurs attribuaient la forte mobilisation du public à la puissance de ce vecteur d’information.

Quelques mois plus tard, nous assistons à une tragédie qui, à mon humble avis, fera bien autant de victimes, mais dont le grand public semble tout à fait ignorant : la famine au Niger.

Pourtant, l’information est là, puisque cette crise a été anticipée par les ONG [1] (Organisations Non Gouvernementales) depuis l’année dernière. Il y a même maintenant plus de 2 semaines que le roi du Maroc a lancé un appel à la solidarité internationale [2], dans l’indifférence quasi-générale...

Il est vrai qu’Internet nous permet d’assister à la lente agonie de plus de 3 millions de personnes, mais nous sommes loin de l’embrasement du début de l’année. Est-ce que les Internautes seraient tous partis en vacances, ou est-ce plus simplement qu’ils ne s’informent qu’au travers des journaux télévisés ?

[1] Lire Wanadoo Maroc

[2] Lire Afrik


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • wapasha (---.---.135.219) 23 juillet 2005 13:50

    non non, c’est bien plus simple que ca ; ceux qui ont les moyens de donner (et j’inclus les politiques bien entendu) n’en ont tout bonnement rien à foutre.

    mettre des millions dans la promo des JO ou dans une garden party à matignon passe bien avant la mort d’enfants africains.

    depuis longtemps, nul n’est censé ignorer cet état de fait.


    • ducruet (---.---.102.42) 28 juillet 2005 07:07

      bonjour ! votre article est très intéressant

      Mais en Asie du sud et du sud-est les informaticiens ne manquent pas et l’ordinateur fait partie du quotidien... La situation est tout à fait différente en Afrique... Par exemple le site de la présidence de la République du Cameroun continuait, il y a six mois, de présenter ses voeux pour 2001... sur le net l’Afrique reste à inventer. A mon avis ce n’est pas qu’une question de moyens. Il ne faut pas s’étonner de la richesse d’informations au moment du tsunami, les blogs et sites perso étaient de grande qualité technique et très réactifs. A propos d’Abidjan et des évènements de Côte d’Ivoire, on ne trouvait presque rien sur place , quelques pages perso de restaurateurs pillés, peu d’images... une presse sous-alimentée et ronflante. Les quotidiens indiens, thaïlandais etc... sont très professionnels... Il est vrai que les touristes qui vont au sahel se comptent sur les doigts et que les nuages de sauterelles répugnent aux amateurs de cocotiers et de détente. Vrai aussi que les tsunamis, séismes et autres, sont des spectacles de choix comparés aux famines annoncées un an à l’avance et peu susceptibles de tuer les clients des agences de voyage... m.ducruet.


      • Thierry Meyer (---.---.2.189) 28 juillet 2005 21:02

        Bonjour wapasha.

        Il est clair que les dons ne sont pas assez nombreux, mais est-ce toujours de la faute des autres ? Pour ma part, j’estime que l’on doit déjà s’interroger sur ce que l’on peut faire soi même...

        Bonjour Michel.

        Merci d’avoir développé le sujet. Je pense que nous arrivons à la même conclusion : ce n’est pas l’Internaute qui a réussi à mobiliser le public lors du tsunami, mais les médias professionnels (et le sensationnel de l’événement).

        Et c’est cela qui m’inquiète pour les sujets de fond qui me tiennent à cœur...

        TM.


        • PHLEV (---.---.44.60) 3 mars 2006 11:35

          Bonjour à tous, L’Internet n’est qu’un outil au service de... l’information ou du sensationnel. La technique est de tirer l’information pas de la recevoir DONC pas de puissance en cela. Le pire est quant à lui toujours possible ! (Couverture mondiale pour le Tsunami et RIEN pour le Pakistan ou les enfants meurent ...en silence ! Et combien d’autres !) Regarder les enfants d’Afrique et d’ailleurs mourir via « le canal numérique » ne doit pas masquer une réalité bien triste : l’individualisme érigé en règle de vie porte décidemment bien ses fruits ! Cela a un nom : Indifférence quasi générale ! ... Individualisme : tu nous tueras TOUS ! Vous et moi, en débattant, montrons que nous ne sommes pas insensibles à tout cela : nous consacrons un peu de notre temps et un peu de notre coeur à combattre cette injustice. Combat inégal s’il en est ! Mais réagir c’est déjà le début de l’action. Bien sur ! L’information n’arrive qu’aux lettrés,... pour les autres il faudra se contenter encore quelques temps d’une information « allégée » et donc incomplète faite par ? ... pour ? à quel prix ? Journalisme : une génération chasse l’autre ! Mais la nouvelle issue des mêmes écoles- moules, du même creuset, de la même éducation TU ne SERS pas LA Société mais TON EGO !!! (néanmoins j’ai grand respect pour « LE » Journaliste de terrain, « LE » Reporter,...) A vous lire tous : c’est un plaisir ! On se sent moins seul, meilleures pensées à tous les acteurs de l’Humanitaire... PhLEV

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès