Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La télévision leur met des bâtons dans les roues ...

La télévision leur met des bâtons dans les roues ...

Le déshonneur de notre service public de l'audiovisuel.

Vidéo :

Après avoir envahi les antennes à longueur de journée, le sport Olympique ne trouve plus de place sur le service public quand il est pratiqué par des corps cabossés. Dans la même logique qui veut que le public des premiers rangs de la moindre émission de divertissement soit choisi en fonction de critères esthétiques non avoués, nos écrans ne pourraient admettre un défilé de fauteuils et de prothèses pour la supposée sauvegarde du moral des troupes regardantes.

Voilà la plus vilaine insulte qui soit à ces sportifs plus méritants encore que les valides, plus anonymes aussi, plus humbles tout autant. Ils n'auront pas accès au direct lors des épreuves des jeux paralympiques. Le service public français après une quinzaine merveilleuse où nous pûmes apprécier l'immense médiocrité des journalistes vedettes et ratiocineurs, tombe plus bas encore en tournant le dos à la jeunesse handicapée et néanmoins sportive !

Je devine le désarroi de ces athlètes qui voyaient dans cette occasion la possibilité de faire une grande opération de promotion et communication en faveur du sport ouvert à TOUS. Mais les règles incontournables de la rentabilité ont eu raison, une fois encore, des principes moraux. Il ne faut pas désespérer le téléspectateur moyen qui court après la richesse, la beauté, la santé, le bonheur. La télévision doit rester cette merveilleuse piste aux étoiles filantes …

Je devine l'abattement des responsables de nos fédérations handisports, des entraîneurs et des adhérents de tous les clubs. Ils vont une fois encore rester dans l'ombre, oubliés d'un grand public qui cette fois était disposé à admirer leurs exploits. Mais la grande et admirable télévision française publique en a décidé autrement. Un petit résumé à 17 heures, cinquante deux minutes par charité audiovisuelle, voilà à quoi ils auront droit.

Chers athlètes, Rassurez-vous, c'est un bonheur que voilà. Vous allez échapper à la pire souffrance qui puisse exister. À l'affront que vous aurez fait les journalistes insipides de cette maison d'exception. Vous n'aurez pas à répondre aux questions déplacées, impudiques, stupides ou parfaitement idiotes du brave Nelson M. Que n'aurait-il pas manqué de vous demander pour faire un mot, une allusion vaseuse dont il a le secret ?

Vous n'aurez pas non plus à voir vos épreuves interrompues parce qu'un people notoire est de passage dans un studio quelconque, pour qu'un présentateur qui place son plaisir et sa vanité au-dessus de toute autre considération sportive se permette de papoter sans se soucier des règles qui prévalent au respect des autres. Gérard ne vous mérite pas, qu'il reste sur son Olympe de broutilles !

Vous n'avez pas besoin de vociférations hystériques de tous les autres pour accompagner vos exploits. Pour vous, le seul dépassement de vos souffrances et de votre handicap suffit à votre bonheur. Les cris délirants de reporters s'étranglant simplement parce qu'un concurrent étranger vient de mordre la poussière vous seraient insultes et marque d'irrespect. Vous avez les valeurs du sport bien plus ancrées en vous que ces pauvres, pauvres marionnettes ridicules.

Vous n'aurez pas non plus le défilé des ministres qui ne se bousculeront pas derrière des caméras qui ne retransmettent aucune image. Ceux-là, qu'importe les gouvernements et les couleurs, ne méritent pas de venir partager votre gloire fugace. Ils se sont si peu souciés de votre sort qu'il n'y a pas de raison qu'ils bénéficient des retombées d'un succès que vous ne devez vraiment à personne.

Gardez-vous de tous ces tristes personnages. Vous avez gagné le respect de tous ceux qui ne pourront voir vos exploits mais qui ne tolèreraient pas qu'ils deviennent une fois encore l'occasion de briller pour tous ces parasites d'une société qui ne vous a jamais donné la place qui vous est due. Notre indignation est la plus grande récompense, vous serez pendant dix jours les vedettes de nos écrans imaginaires, bien loin d'une télévision qui ne cesse de se déshonorer !

 

Handisportivement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Scual 1er septembre 2012 09:12

    Rassurez vous, ils font les paralympiques des journalistes, experts et autres sports intellectuels toute l’année.

    Bon ça ne ressemble à rien, tout est faux et débile mais ça dure toute l’année !

    Les handicaps mentaux sont donc surreprésentés pour combler cette manière de traiter les handicaps physiques qui passent moins bien à la télé. Par exemple un de nos plus grands champions handicapés mentaux de philosophie, BHL, médaille d’or mondiale et probablement pire débile de tout les temps dans sa catégorie, et ben au moins à l’image, ça passe. C’est dès qu’il parle qu’on voit qu’il n’est pas comme nous.

    Grâce à cette exposition médiatiques nous gagnons de loin la palme en matière de médiatisation de débilités intellectuelle. Journalisme, économie, culture, politique, histoire, TOUT est au top, enfin tant qu’on reste niveau débile mental bien sur.


    • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 14:57

      Scual


      Je pensais bien naïvement qu’avec le retour du sport adapté ( déficience mentale) les journalistes de France 2 & 3 allaient pouvoir faire leur retour. vaste erreur !

    • Fergus Fergus 1er septembre 2012 09:27

      Bonjour, C’est Nabum.

      Très beau coup de gueule.

      Malheureusement pour le handisport, il était prévisible que la dictature de l’audience liée aux contraintes financières du groupe France Télévision imposerait ce choix de non diffusion. Car en diffusant les épreuves en direct la télévision publique courait à la gamelle.
      Non que les Français n’éprouvent pas de compassion pour les handicapés et d’admiration pour ces athlètes qui se surpassent afin de dominer aux yeux du monde leur infirmité. Mais, mis à part football et tennis, ces mêmes Français ne sont des accros au sport télévisé qu’à l’occasion des JO « valides » avec le cortège des « stars » hypermédiatisées et de la Coupe du Monde de football.

      Le reste du temps, c’est d’un oeil distrait qu’ils regardent le sport lors des grands rendez-vous (Championnats du monde d’athlétisme) quand ils n’occasionnent pas aux diffuseurs de véritales bides, malgré les « stars » (exemple : la natation qui n’intéresse personne hors JO).

      Dans ces conditions, France Télévision pouvait-elle se permettre d’aller au bide durant la durée des JO paralympiques ? La question se posait, mais on en connaissait la réponse bien avant que le point d’interrogation n’ait été imprimé.


      • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 14:58

        Fergus


        Merci coup de gueule et coup de dent pour ce comportement inique indigne du service public

        Mais avons-nous encore un service public de l’audio-visuel.

        Le Président qui se croit Socialiste fera une intervention sur TF1, c’est vous dire où nous en sommes réduits !

      • Romain Desbois 1er septembre 2012 23:38

        contrainte financière... hum la bonne excuse.

        Il me semble avoir entendu que France Télévision a déboursé entre 50 et 65 millions d’euros (selon les sources) pour les droits de retransmission et n’a engrangé qu’entre 6 et 10 millions de recettes publicitaires.

        Cette contrainte financière ne les a pas rebutés.

        PS :
        Merci Nabum pour ce coup de gueule que je partage. C’est comme pour le film qui a eu tant de succès mais qui n’était pas visible pour la plupart des personnes handicapées.


      • bluerage 1er septembre 2012 11:01

        Moi ce que je veux c’est du baseball, machin il veut des flechettes, Bob il veut du snooker, et Alan il prefere le kitesurf à la telé ! Bref, chacun veut imposer ses gouts à tout le monde via les chaines télé, et si vous déconnectiez un peu de la boite à cons non ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 15:00

          bluerage


          Je n’ai jamais dit qu’il fallair regarder la boîte à C...

          J’ai affirmé que puisqu’il y avait un service public il se devait de diffuser aussi le sport paralympique. La nuance est de taille !

        • foufouille foufouille 1er septembre 2012 11:22

          ca passe moins sur la tele et tant mieux
          sinon, ca va faire : les autres c’est faignasse, lui, il y arrive
          si on veut on peut
          mais non la prothese ne coutes pas 10000
          (yaka crever en travaillant )


          • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 15:01

            foufouille


            Que vous répondre ?

            Que vous pouvez intégrer la bande à Ruquier, vous êtes surtout capable de faire de l’humour sur les pauvres gens ...

          • foufouille foufouille 1er septembre 2012 17:16

            c’est du en pratique
            si tu regardes le JT de TF1, tu verras pire
            dans une de leur emission, sous dialyse, fallait bosser dans la restauration
            j’ai d’ailleurs souvent l’impression dans certains endroits, que les gens ont un « floutage automatique » les empechant de voir une canne
            faut meme la claquer contre le sol pour les reveiller
            et ca dates pas d’hier
            genre on te propose les vendanges


          • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 23:05

            foufouille


            Ne jamais regarder TF1

            C’est une mesure de salubrité mentale ...

            Je m’applique cette prescription en tout temps et en tout lieu !

          • foufouille foufouille 2 septembre 2012 10:55

            si nabum
            ca fait toujours rire comme BFM
            le record du « travailleur » est de 95a
            avec des etageres a 2m50 ................


          • Relladyant Relladyant 1er septembre 2012 15:09

            J’ai vu certaines épreuves de handisport, eh bien désolé je comprends trés bien pourquoi personne ne regarde (ce qui, soit dit en passant, explique pourquoi ce n’est pas diffusé).

            Beaucoup des épreuves sont tout simplement grotesques, par exemple le « céssifoot », foot pour malvoyant ou des joueur aveugles courrent aprés un ballon équipé de grelots, tapent dans le vide, le tout sur un terrain minuscule sans touches, ou il ne se passe pas grand chose. Ne parlons pas du cocasse rugby en chaises roulantes...

            Bien sur l’effort des athlètes est tout a fait honorable, mais cette manie de vouloir calquer les JOs est stupide.


            • JL JL 1er septembre 2012 15:23

              Pas mieux que Reeladyant.

              J’ajoute que les JO sont une grande kermesse du consumérisme et à la gloire de la compétition de tous contre tous, suivez mon regard.

              Alors, vouloir faire pareil avec les handicapés qui y croient, moi je veux bien, mais c’est à mon sens une forme de voyeurisme des plus haïssables, qui relève davantage des jeux du cirque ou de Guy Lux que du sport. Chacun des participants fait avec son handicap spécifique, et au bout du compte, on ne sait si c’est le moins handicapé ou le plus motivé qui gagne.

              J’invite les esprits critiques à considérer qu’il y a bien d’autres combats plus pertinents à mener, et moins stéréotypés. Et à réfléchir, des fois qu’ils seraient quelque part, un peu les idiots utiles du CIO.


            • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 16:21

              Relladyant


              je me fiche de savoir si personne ne regarderait !
              Le débat qui se pose est sur les missions du service public et votre pragmatisme libéral me désole !
              Il y a des principes à défendre et non des portes ouvertes à défoncer.

            • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 16:23

              JL


              Alors, je vous suis et je propose qu’on ne diffuse pas du tout les JO

              Il ne s’agit pas de calquer, de copier ni de singer. Il est question d’ouvrir une fenêtre à la différence.

              Je sais, c’est intolérable !

            • foufouille foufouille 1er septembre 2012 17:19

              sauf que dans la vrai c’est differend
              t’as pas la prothese a 10000 balles
              j’en ai connu un, la sienne lui a filer la gangrene
              mais lui, il travaillait dans les vignes


            • Relladyant Relladyant 1er septembre 2012 17:41

              Vous ne cessez de vous réfugier derrière une vague « mission du service public », mais les jeux paralympiques ne constituent ni un repère majeur en tant qu’evenement historique, ni un rendez-vous populaire en tant qu’épreuve de sport.... en quoi donc la « mission du service public » consisterait-elle à imposer un rendez-vous sportif mineur n’intéressant que 0.5% de la population bien souvent pour des raisons non-sportives mais plutot politiques... ?


            • JL JL 1er septembre 2012 18:40

              Désolé Nabum,

              parler de pragmatisme libéral à mon encontre et précisément dans cette affaire me parait osé.

              De quoi s’agit-il ? D’égalitarisme ? D’un traitement égal pour les JO et les para-JO ? Au profit de qui ? Je vous le demande.

              Le plus libéral de nous deux - comprenez : le demandeur d’égalitarisme au profit des puissances qui agissent le CIO - n’est pas celui que vous désignez.

              Le libéralisme ne peut avancer que par la ruse : et nous avons le devoir de démasquer toutes ses ruses.


            • JL JL 1er septembre 2012 19:09

              Notez Nabum, que je suis d’autant plus à l’aise sur ce sujet, que je n’ai pas regardé les JO.

              La belle affaire, que de voir sur un écran, Truc passer devant Machin, ou bien Chose battre le record du monde, de 1 dix-millionième de seconde, ou 4 micromètres, au motif que celui-ci est Français, et pas celui-là.

              Et pendant ce temps, la casse de l’État social au profit de l’État libéral, continue de plus belle ; l’État libéral n’a pour mission que de protéger la propriété privée et les profits, fut-ce au dépens du respect de la vie humaine. Je vous rappelle que l’État social est corrélé à l’idée de nation (tiens, comme les JO !!! bizarre, non ?) ce qui n’est pas le cas pour l’État libéral, lequel pourrait n’être qu’un simple comptoir contrôlant une population taillable et corvéable, à l’instar des comptoirs des Indes : ça ferait tout aussi bien l’affaire, dans la mondialisation libérale. Comment expliquez vous ce paradoxe ?

              Aux États-Unis, la législation sur l’écoterrorisme condamne de simples activistes à des peines de prison lourdes souvent plus élevées que pour des meurtriers. Le récent rapport d’Europol et un certain nombre de procès sur le sol européen font craindre des dérives semblables malgré l’absence de législation claire sur le sujet. Aujourd’hui, aux États-Unis, le simple fait de filmer, de photographier ou de faire un enregistrement dans une ferme ou une entreprise animale pour une utilisation politique peut constituer un délit relevant de l’écoterrorisme


            • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 23:06

              foufouille


              Celui qui travaille dans les vignes ne peut être mauvais !

            • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 23:09

              JL


              De deux choses l’une

              On ne diffuse pas le sport et on détruit une économie totalement articifielle qui ne tient que par la Télé
              ou
              On accepte cette idée et on ne fait de disctinction au nom du droit à la différence.

              Je sais, c’est tordu ... !

            • JL JL 2 septembre 2012 08:37

              @ Nabum,

              je regrette que mes arguments n’aient pas reçu un meilleur écho chez vous.

              Bonne journée.


            • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 2012 09:28

              JL


              Je ne suis pas à l’abri de la réaction d’humeir j’en suis désolé et parfois c’est un autre qui prend la réaction à des mauvais coups qui viennent d’ailleurs. Désolé !

            • JL JL 2 septembre 2012 09:58

              Je ne parlais pas de forme, mais de fond.


            • foufouille foufouille 2 septembre 2012 10:58

              @nabum

              Celui qui travaille dans les vignes ne peut être mauvais !

              il avait bien appris le message
              il a fallut du temps avant la gangrene
              et dafalgan sur dafalgan


            • foufouille foufouille 1er septembre 2012 20:38

              en plus, tout le fric depense serait plus utile pour aider les handicapes anglais qui doivent crever en travaillant grace a la societe ATOS


              • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2012 23:07

                foufouille


                Là, vous avez entièrement raison

                Honte à Atos ...et à ces tests scandaleux !

              • Corinne Colas Corinne Colas 1er septembre 2012 23:55
                Encore beaucoup de bien-pensants très regardant sur les principes ici, tous prêts à défendre telle ou telle grande et belle cause, y compris les deniers de France Télévision qui appartiennent pourtant aussi aux 12 millions de personnes handicapées en France, sans compter leurs familles et leurs amis. Cela fait du monde pour vous claquer le beignet à tous qui parlaient de tout un pan de la population comme si elle était transparente.

                Oh mais bravo pour votre lucidité ! « On ne vous la fait pas à vous », n’est-ce pas ! 


                Bon en attendant... un grand merci à Nabum, le seul à ne pas avoir oublier le principe d’égalité de traitement à la téloche pour tous les sportifs de haut niveau qui participent à la grande kermesse mondiale des jeux. Il faut espérer dans le futur que JO et Paralympiques fusionnent, cela empêchera la ségrégation ridicule dans les médias.

                Il y a une vie après les Jeux... La bataille est à venir pour que ne se reproduise pas, tous les 4 ans, la même fausse polémique. Il est urgent de réclamer l’obligation pour télévision et radio publiques de diffuser à égalité de temps, de direct, de différé... les championnats mondiaux et régionaux propres aux athlètes handicapés. Ces derniers ne sont pas sortis d’un chapeau tout à coup à l’occasion des jeux paralympiques. 

                Sur notre territoire, les compétitions propres à Handisport, à la FFSA (sport adapté) sont passionnantes. Des conventions signées avec les valides, permettent des rencontres qui brisent les tabous, les préjugés... leur diffusion au plus grand nombre permettrait de faire tomber les barrières. 

                Les stéréotypes ont la vie dure, il est temps de les bousculer...

                • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 2012 06:34

                  Corinne Colas


                  Merci à vous aussi !

                  Je prends des coups à n’en plus finir pour ce billet qui ne fait que défendre un principe.

                  On voit ainsi le chemin qui reste à accomplir pour l’intégration des différences dans ce pays si tolérant !

                  C’est la dictaure du coprs jeune, beau, bronzé et riche ... qui est à l’œuvre. gare aux autres !

                • foufouille foufouille 2 septembre 2012 11:01

                  "Sur notre territoire, les compétitions propres à Handisport, à la FFSA (sport adapté) sont passionnantes. Des conventions signées avec les valides, permettent des rencontres qui brisent les tabous, les préjugés... leur diffusion au plus grand nombre permettrait de faire tomber les barrières. « 

                  ca fait aussi un effet, »si on veut on peut"
                  ce qui fonctionne tres bien en angleterre


                • Corinne Colas Corinne Colas 2 septembre 2012 22:52

                  « ca fait aussi un effet, »si on veut on peut« 
                  ce qui fonctionne tres bien en angleterre » 


                  Non... seul Atos peut dire : « je veux »..... mais n’invente pas le boulot qui va avec..

                • brieli67 2 septembre 2012 00:26

                  une petite note bovine torro-machique n’est ce pas monsieur le Poëte ?

                  Pendant un temps plus que certain , des handicapés psycho-moteurs majeurs donc dans leur voiturette étaient conviés ( accompagnés de leur éduc/éduque ) aux grandes réunions sportives, les matchs de foot pro ou les internationaux de hand, de baskett , de natation ...ne-sais-je-encore

                  Pour ramasser du fric à la Téléthon , les politiques pour rapoliner leur image...

                  Oui ! mais il y a un mais presque toujours  :

                  pour ces séances assis sur le Q et par tout temps

                  soins d’escarres au retour pour 2-3 mois.

                  C’est / c’était franchement dégueulasse ! 


                  • Corinne Colas Corinne Colas 2 septembre 2012 20:19

                    Le sujet n’est ni le Téléthon ni l’utilisation des handicapés sans défense à d’autres fins douteuses quant au dégueulasse (sic) qui sévit dans le monde du handicap, vous n’êtes pas le seul, malheureusement à pouvoir en parler !  

                     »séances assis sur le Q et par tout temps

                    soins d’escarres au retour pour 2-3 mois."

                     

                    A ajouter aux sorties obligatoires auxquelles vous faites allusion : les séances assis sur le Q (resic) face au mur… une pratique courante y compris pour les mômes pour peu que ceux-ci ne soient pas capables d’émettre autre chose que des cris de chat qui dérangent.

                    Vous préférez les escarres parce qu’attachés au lit ? 

                    C’est  sûr que c’est plus pratique...


                    Les myopathes scolarisés par exemple vous répondront qu’eux aussi, ont mal au Q (resic) mais vous ne les remettrez pas en cage.

                    Il y a aussi les autres qui ne sont pas en fauteuil, en corset ou avec des béquilles, souffrant pourtant terriblement (pas seulement sur le plan physique) et qui font semblant de sourire tandis que tout le monde est indifférent alentours sous prétexte que « cela ne se voit pas ». Et la bêtise serait de croire que Pistorius ne souffre pas de ses deux guibolles manquantes sous prétexte qu’il a une belle paire de lames. Le soir quand il enlève tout ça, il sait qu’il ne se massera jamais les orteils... Et si on lui pique ses bouts de carbone, il est à nouveau « à la rue »... je pense ici à ce qui est arrivé à l’un de nos propres Pistorius français tout aussi talentueux, Arnaud Assoumani qui lui, s’est fait voler un bras en juillet dernier. 

                    Quant aux athlètes issus de la FFSA, qui ont la chance d’être en forme physiquement (cela n’est pas obligatoire car le handicapé est souvent un méchant cumulard : plusieurs déficiences), on n’imagine pas le travail mental nécessaire pour surmonter leurs difficultés. Chez eux aussi, cela ne se voit pas (autre genre d’escarres)... mais nul ne doute des immenses efforts qu’ils font. La performance n’en est que plus remarquable.

                    Après plus de 9 ans d’exclusion, les handicapés »mentaux« sont enfin de retour ! 

                    ................................................................

                    ( Rappelons-nous de l’australienne Lisa Llorens qui est autiste. Surnommée « le guépard » aux jeux de Sydney en 2000 : 

                     http://www.youtube.com/watch?v=5xvlRgrNXiY 


                    Apprécions pour ex, un de nos champion français : Pascal Pereira

                    http://www.sudouest.fr/2012/08/30/l-or-pour-objectif-806968-757.php 


                    Ah au fait, écoutons Alicia Mandin pour abattre les préjugés ( blagues immondes des commentaires Agoravox sur l’analogie handicapés mentaux/journalistes ) http://www.rtl.fr/video/emission/le-choix-de-yves-calvi/alicia-mandin-athlete-paralympique-je-remercie-les-francais-pour-leur-soutien-7751988443

                    .............................................................

                    En bref, ce que vous citez, ne justifie pas pour autant la position de France Télévision à propos de la couverture des jeux paralympiques…

                    Ensuite… quel est le rapport avec les handicapés qui ont la chance de pouvoir faire du sport, et qui en retirent une immense satisfaction ?

                    Quel est le rapport avec les handicapés doués qui sont heureux de faire des compétitions malgré tout ce que cela sous-entend en termes de sacrifices et de dépassement de soi ?

                    Quel est le rapport avec les handicapés très très doués qui deviennent des sportifs de haut niveau au même titre que les valides ?

                    Quel est le rapport avec les handicapés qui sont prêts à se taper tout un tas de contrariétés diverses (dont quelques escarres pour certains) pour aller jusqu’à Londres, vivre les jeux en direct ?

                     

                    Il n’y en a pas. 


                  • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 2012 06:36

                    brieli67


                    Entre ma naïveté maladive et votre redoutable cynisme je ne sais que choisir !

                    Surveillez néanmoins votre estomac, toutes vos digestions ne doivent pas être faciles ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès