Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La télévision mobile personnelle (TMP) arrive

La télévision mobile personnelle (TMP) arrive

C’est au deuxième semestre de l’année 2008 que devrait débarquer en France la télévision mobile personnelle sur les téléphones mobiles récepteurs, peut-être donc avant Noël 2008. Certains espèrent même que cela pourrait être réalisé à partir du mois de juin prochain afin de s’en servir pour voir les prochains jeux Olympiques de Pékin. (remarquez : on avait espéré pour la Coupe du monde de rugby, mais ce fut raté !).

Donc, à partir de juin, ce pourrait être la télé à volonté sur votre portable ! En quelque sorte la révolution de la télévision mobile personnelle (TMP). On prévoit déjà plus de cent millions d’abonnés en 2010 !

Le marché mondial de la télévision mobile est de 11,4 milliards d’euros d’ici 2009 (évaluation de la Commission européenne). En Europe, seule l’Italie commercialise ce service depuis juillet 2006. D’autres pays européens, comme la Finlande et l’Espagne, s’apprêtent à le faire.

Grâce à la technologie 3G+, les clients français peuvent déjà regarder plusieurs dizaines de chaînes de télévision sur mobile chez les trois principaux opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues Télécom). Cette technologie permet de voir directement des chaînes avec une image assez claire. Le réseau cellulaire (Edge ou 3G) qu’ils utilisent présente cependant l’inconvénient d’être vite saturé s’il y a trop de téléspectateurs. Or, SFR compte déjà 140 000 abonnés, Orange aurait 500 000 "utilisateurs dits actifs" et, chez Bouygues Telecom, on ne diffuse pas d’infos là-dessus.

Pour trouver la bonne formule, les opérateurs français vont s’inspirer des expériences conduites à l’étranger.

Au cours du marché international des contenus numériques MipTV à Cannes, plusieurs pays européens (France, Allemagne, Suède...), ainsi que plusieurs pays asiatiques et l’Australie testent la technologie DVB-H, qui n’est autre que la déclinaison mobile de la télévision numérique terrestre, qui devrait permettre une télédiffusion de masse et de qualité sur téléphone mobile.

Voilà donc l’éclosion d’une nouvelle norme appelée « DVB-H » (ou diffusion numérique de vidéo sur téléphone mobile). Elle a pour avantage de permettre la diffusion de la télévision à des millions de téléspectateurs simultanément tout en donnant une excellente qualité d’image et en offrant des outils nouveaux d’interactivité. En outre, elle permet d’accéder à la télévision partout en Europe.

En mars 2005, de la télévision numérique terrestre (TNT) avait provoqué un véritable séisme dans le paysage audiovisuel français. La TPM, à son tour, pourrait provoquer un bouleversement...

L’appel d’offre du CSA

Pour alimenter en programmes ces nouveaux écrans de télévision, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a organisé un appel à candidatures. qui a été lancé le 6 novembre 2007.

Le CSA va devoir attribuer 16 fréquences aux chaînes intéressées. Il va devoir choisir parmi les candidatures les bénéficaires et faire ces attributions, avant l’été. Il a reçu trente-deux dossiers de candidature. Trois canaux ont été préalablement réservés à des chaînes publiques qui bénéficient « d’un droit de préemption par l’Etat ».

Parmi les candidats, on trouve bien entendu les grands groupes de télévision : TF1, M6, Canal+ et Nextradio (BFM TV, RMC Sport...). Il s’agit pour eux de répliquer la diffusion de leurs programmes existants sur téléphone mobile. D’autres prétendants envisagent plutôt de créer de nouveaux programmes spécifiquement réalisés pour la télévision mobile. Ils se sont groupés pour obtenir un canal (L’Equipe TV, Les Echos et la chaîne Equidia). Ces partenaires veulent adapter leurs programmes aux exigences de la TMP. Orange, pour sa part, est le seul opérateur à tenter sa chance. Il postule pour deux canaux.

On trouve aussi dans les candidats : Bolloré Direct 8, Lagardère Active, Canal JMP, Gulli, virgin 17, MTP1, NRJ, Groupe AB, NextRadioTV (BFM TV News, Business 24/7, RMC Sport).

Les candidats doivent être auditionnés par le CSA avant une présélection qui est prévue en avril 2008. Ensuite, ce sera la dernière étape de signature des conventions avec les acteurs retenus et de délivrance des autorisations. Cela devrait avoir lieu de mai à juillet 2008.

Ce qu’on pourra voir

Au final, on devrait pouvoir regarder sur son mobile les chaînes historiques, les chaînes de la TNT, mais de nouveaux programmes sont également prévus mêlant de l’info économique, du sport et des courses hippiques... Mais avec la TMP, ce sera l’avènement de la convergence entre l’audiovisuel et les télécoms. Ce sera aussi l’invention de nouvelles formes de programmes, plus inter­actives. Les professionnels des télécoms (France Télécom) en profitent pour investir davantage dans les médias.

Quelques aspects pratiques

Bien entendu, il faudra changer de mobile pour un mobile qui soit compatible avec la norme DVB-H et équipés d’écrans « à vrai confort visuel ». Les nouveaux modèles attendus devraient disposer d’écrans ayant une diagonale d’au moins 6 cm. Ils seront également munis de systèmes de recadrage pour s’adapter selon l’émission choisie. Le top sera le modèle doté de la technologie du « reframing » qui garantira la fluidité de l’image en recalculant le nombre d’images par seconde.

On disposera de nouvelles fonctions : changements de chaînes à partir d’un menu, visionner, enregistrer les programmes télé sur le mobile, télécharger de la musique sur une chaîne musicale, entrer en interactivité (voter pour des émissions, etc.) et enfin rester inforrmé 24 heures/24 grâce à la fonction « push new ».

Ce ne sera pas gratuit... Le seul accès au service devrait être compris entre 5 et 10 euros par mois.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • morice morice 25 janvier 2008 10:48

    Ah non, pas ça ! pas la télé dans le métro !


    • Nicolas Ernandez Nicolas Ernandez 5 février 2008 18:27

      Déjà que les gamins foutent leurs mobiles Mp3 à fond dans les bus sans penser aux autres, j’imagine ce que sera lorsqu’ils auront la télé ! D’ailleurs, situation que je n’ai jamais observée encore, je me demande comment ça se passe lorsque deux utilisateurs de ce type de service regardent ou écoutent deux programmes différents chacun de leur côté... qui demandera à l’autre de baisser le son ?


    • jakback jakback 25 janvier 2008 10:57

      Qui s’abonnera a ces pseudo services ? les plus riches ou les plus pauvres des consommateurs ?


      • geko 26 janvier 2008 17:31

        La lobotomie mediatique 24/24 ce sera pour les masses bien évidemment !


      • roOl roOl 25 janvier 2008 11:04

        Super, on va pouvoir regarder des pubs de partout smiley

        Sans oublié Jean Pierre "Valium" Pernot...

        Pour moi, c’est plutot l’arrivé d’ordinateur portable enfin accesible, comme le EEE-PC qui serait une bonne nouvelle.

        Au moins la, on peut bloquer les pubs et choisir son programme, ce qui à mes yeux est le plus important.

        D’autant que sur un PC, on peut tres bien regardé la TV, pour les plus accro d’entre vous.

        http://www.eee-pc.fr/

         

         

         

         

         


        • bourgpat 25 janvier 2008 11:51

          Faire attention avant d’acheter au normes auquelles on s’attache sachant qu’aujourd’hui il est possible de faire des puces compatibles avec l’ensembles de normes de diffusion.

           

          http://www.pcinpact.com/actu/news/41413-NXP-premier-tuner-TV-numerique-mobile-univer.htm

           

          out d’abord, ce tuner TDA18292 abandonne les anciennes conceptions analogiques, au profit d’une minuscule puce de silicium. Le tout est fait pour la mobilité, et ne consomme donc qu’un minimum d’énergie.

           

          Ensuite, et c’est la particularité qui fait de lui un tuner unique au monde : il est compatible avec toutes les normes de diffusion mobile actuelles : DVB-T, DVB-H, DVB-SH (satellite), T-DMB, ISDB-T pour la télévision numérique mobile, et pourra recevoir sur les fréquences VHF, UHF, L1, L2, et S-band.

           

          NXP explique ainsi que ce tuner est la solution idéale pour les produits tels que les tuners TV pour ordinateurs portables, sur clé USB, dans les lecteurs multimédias mobiles, les lecteurs DVD portables, et même les téléphones portables, les GPS portatifs, et tout type d’engin du même genre. L’avantage de cette puce est aussi d’être très peu coûteuse, NXP annonce moins de 2 dollars pour un achat en grand volume.

           

          Voici un résumé des avantages techniques de la bête, selon NXP :

          • Multi-standard : DVB-T, DVB-H, DVB-SH, T-DMB and ISDB-T applications
          • MBRAI 2.0 and Nordig V1.0.3 compliant
          • Multi-band : VHF band III, UHF, L1 and L2 band, and S band
          • Supports 1.5/5/6/7/8 MHz channel bandwidths
          • Low cost BoM : fully integrated balanced LNA, integrated VCO, no balun required
          • Excellent sensitivity : less than 3 dB noise figure
          • Wide dynamic Automatic Gain Control (AGC), 70dB range, 0.5dB control step
          • Ultra-low power 20mW (DVB-H), 170mW (DVB-T), 80mW (T-DMB)
          • Power down mode available
          • Multi-reference clock frequency compliant : 16MHz for quartz (XO), 19.2, 26, 38.4 and 52MHz for external reference (e.g. TCXO)
          • Zero-IF output interface to channel decoder
          • Low supply voltage 2.7V analog / 1.8V digital
          • Small form factor package 32-pin HVQFN, 5mm x 5mm outline

          • Yves Loiseau Yves Loiseau 25 janvier 2008 12:12

            Une des grandes forces des opérateurs télécoms est d’avoir fait croire qu’il ne pouvait pas y avoir de télévision mobile ailleurs que sur le téléphone... Cette idée est une idée fausse... D’abord parce que même sans DVB-H la télévision mobile existe déjà ! Les propriétaires d’Archos équipés TNT et les possesseurs des derniers GPS Siemens savent très bien qu’ils peuvent dans les embouteillages regarder les chaines de la TNT.... Les cammionneurs aussi puisque les responsables d’autoroute s’en inquietent.

            Le disours autour de la télévision mobile tel qu’il est présenté est donc un discours de com !

            Les opérateurs ne s’y sont d’ailleurs pas gtrompés puisqu’il n’y a qu’Orange -enfin sa version française- a etre requerant pour un programme de télévision mobile : les autres ont abandonné l’idée !

            Qui fait l’erreur industrielle ?

            Je pense que c’est Orange et pas Vodaphone.... Certains téléspectateurs ont été munis de téléphones DVB-H pour les tester pendant plusieurs mois. Le resultat a été exteremement décevants pour les opérateurs qui se sont rendus compte que ces téléphones étaient utilisés à la maison pour aller de la cuisine au salon -ou peut etre aux toilettes- sans que cela dépasse ce cadre domestique.... Je vous laisse imaginer les conséquences !

            La seconde idée qui se dégage de cette éxpérience c’est que le couteau suisse n’existe pas encore pour le public dans l’ensemble des produits numériques. Cette constatation nous renvoie à une autre réalité qui est celle du contenu : question que l’on ne pose jamais...

            Peut on regarder la même chose ou presque sur les écrans portables ? La réponse est non et pous s’imposer sur le téléphone au Japon Docomo et la NHK -télévision publique- ont réalisés des programmes spécifiques.

            Il y a un line direct entre le develloppement de toutes ces technologies et le tissu industriel. Le téléphone portable disparaitra peut etre bientot -pour renaitre sous une autre forme- quend le Wimax entrera dans l’hexagone et apparaitront des nouveaux opérateurs de transports qui ne sont peut pas ceux qui sont à la peine aujourd’hui avec le G3 et le Edge. Bolloré est mieux placé que France Télécoms.
            A +


            • stephanemot stephanemot 25 janvier 2008 13:34

              Les normes et technos sont là, tout est une question de coopétition.

              Quand on parle de télévision mobile et de convergence, c’est à la fois le mobile qui devient télévision, la télévision qui devient mobile, et un nouveau domaine. Les acteurs dominant la mobilité affrontent donc les acteurs dominant l’audiovisuel pendant que de nouveaux entrants tentent de tirer leur épingle du jeu.

              Le Japon n’est pas vraiment en avance sur ce secteur. Les Français suivent de plus près ce qui s’est passé en Corée du Sud par exemple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès