Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La traitement médiatique du terrorisme : Ce soir (ou jamais !) 19 avril (...)

La traitement médiatique du terrorisme : Ce soir (ou jamais !) 19 avril 2013

 Ce vendredi 19 avril à 22h30 était diffusée en direct sur France 2 l'émission Ce soir (ou jamais !), présentée par Frédéric Taddéi. Basée sur le débat entre plusieurs invités, un des sujets de la soirée était le retour du terrorisme aux Etats-Unis et l'ampleur médiatique de ce dernier.

Un des sujets de la soirée qui était centré sur le terrorisme aux États-Unis a fait débat ce vendredi 19 avril lors de l'émission de Frédéric Taddéi. C'est le moins qu'on puisse dire, car les esprits ce sont légèrement échauffés entre les participants au débat.

Tout a commencé lorsque Daniel Schneidermann, fondateur d' « arrêt sur images », a déclaré qu'il y avait une surprésence des journalistes aux États-Unis en faisant référence à la trop grande ampleur médiatique des événements de Boston sur le reste de l'actualité et notamment sur les autres attentats terroristes dans le monde et l'identité des victimes.

Ensuite Philippe Bilger, avocat, a demandé si « ça n'est pas tout simplement que l'horreur est plus ordinaire dans certains endroits alors qu'aux États-Unis, elle frappe davantage parce qu'elle est plus rare »

Isabelle Coutant-Peyre, avocate et femme du célèbre terroriste Carlos, a évoqué la relativité entre les terroristes et les résistants selon la frontière dont on parle d'eux, ce qui a suscité la stupéfaction et l'énervement de Guy Millière, économiste et politologue.

Ce dernier reproche à l'avocate, dans un ton très agacé, de comparer des actes terroristes visant à tuer des innocents à des actes de résistance. Puis il justifie le traitement médiatique de grande ampleur consacré aux attentats en France ou aux États-Unis « parce que ça frappe des démocraties » alors que dans les autres pays "faillis", « il y a une accoutumance du terrorisme ». Il ajoute que l'« on redécouvre qu'il y a un danger islamiste radical, qu'il y a un totalitarisme islamique ».

C'est sur ces dernières paroles que l'humoriste Christophe Alévêque réagit en rappelant que les suspects n'ont pas encore été capturés et que par conséquent, on n'a pas assez de certitudes pour affirmer quoi que ce soit sur les revendications des frères Tsarnaev. S'en est suivie une scène pour le moins pitoyable où l'on voit d'un côté Guy Millière essayer de justifier la face islamiste des jeunes frères tchétchènes et de l'autre, les autres participants au débat, qui se moquent ouvertement de lui.

Le calme reprend et l'auteur et metteur en scène Olivier Py déclare que l'absence de revendication est troublante et que la possibilité de violences pulsionnelles et irrationnelles est effrayante. C'est ensuite le philosophe Alain de Benoist qui prend la parole en rappelant que même si les américains sont victimes d'attentats terroristes, ils n'hésitent pas à aller « massacrer des familles entières en Afghanistan ». Propos qui seront confirmés par la député de l'Aisne, Marie-Françoise Bechtel.

Phillipe Bilger dit ensuite que même en l'absence de revendication, les deux principaux buts du terrorisme ont été atteints : tuer des innocents et inspirer la terreur. Alain de Benoist n'hésite pas à rappeler juste après, qu'au lendemain du 11 septembre 2001 un dispositif incroyablement coûteux à été mis en place par les États-Unis et ajoute que les seuls attentats islamistes désamorcés ont été organisés par le FBI pour des fins de propagande. Sur ces propos, Guy Millière réagit de nouveau violemment et n'hésite pas à qualifier son interlocuteur de conspirationniste et d'extrême droite, ce qui a le don d'agacer ce dernier au tel point que Frédéric Taddéi est forcé d'intervenir pour ramener le débat au calme.

Isabelle Coutant-Peyre évoque Guantanamo, le silence des médias occidentaux et la complicité des États européens dont la France. Elle rappelle les violences intérieures aux Etats-Unis avec les meurtres d'enfants dans les écoles. Le débat tourne alors vers le sujet des armes aux Etats-Unis et la culture de la violence inhérente à cet Etat fédéral.

Point Godwin atteint : Merci Guy Millière !

Cet intellectuel, économiste et politologue français à la chevelure flamboyante atteint le point Godwin en disant que l'anti-américanisme primaire revenait et rappelle qu'il y a 70 ans ces américains ont sauvé la France, que l'on parlerait allemand et qu'Hitler aurait gagné la guerre s'ils n'étaient pas là.

Heureusement, l'humoriste Christophe Alévêque est là pour recentrer le débat autour du traitement médiatique des attentats et pense que le fait de montrer des images de terrorisme à la télévision peut créer des vocations chez des jeunes frustrés, faibles d'esprit et que l'on devrait en parler 15 secondes au JT. Daniel Schneidermann réagit à ces propos en déclarant que le fait de ne pas parler autant des autres attentats dans le monde est une sorte de censure médiatique. La sujet sur le terrorisme prend fin et Frédéric Taddéi prend la parole pour annoncer le suivant : Iran et Corée du Nord : guerre atomique ?

 

Ce qu'on peut tirer de ce débat c'est qu'il a été riche. Il a permis au téléspectateur de comprendre pourquoi le terrorisme aux Etats-Unis prend une si grande ampleur médiatique, que la frontière entre terroriste et résistant est très fine et que les terroristes ne sont pas forcément toujours ceux qu'on croit.

HTML - 197.3 ko
Clash dans CSOJ sur les attentats de Boston 19 avril 2013 - YouTube

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 avril 2013 10:58

    Guy Millière, « cet intellectuel, économiste et politologue français à passeport américain »  smiley


    • Le péripate Le péripate 23 avril 2013 11:16

      Le véritable pouvoir des terroristes est celui que nous leur prêtons. 


      Sinon, bravo pour votre soutien à la cause de la « résistance ».

      • paul 23 avril 2013 11:32

        Merci à Daniel Schneidermann, l’un des rares avec Acrimed, à dénoncer l’imposture médiatique .


        • Onecinikiou 23 avril 2013 12:41

          Sauf que Schneidermann et Acrimed, pétris de convictions stalino-trotskistes (stalino pour le premier, trotskiste pour les seconds), comme Médiapart d’ailleurs, sont à mille lieux d’opérer un décryptage des manipulations médiatiques tout azimut, et se cantonne à relever essentiellement celles susceptibles d’atteindre la gôche pseudo-radicale à la Mélenchon (ancien trotskistes de l’OCI lui-même, et vénérable de la GODF, un hasard sans aucun doute). 

          Leur militantisme est évident, leur partisianisme revendiqué, leur haine de tout ce qui est souverainiste et national patent. 

          On attend d’ailleurs toujours une exégèse objective et exhaustive de déconstruction du traitement médiatique inique, partial et arbitraire qu’a eu à subir dans un silence assourdissant de la part des mêmes, le Front national depuis 30 ans ?

          Le défi est lancé. Si je me trompe, il sera donc relevé...

        • leypanou 23 avril 2013 13:07

          @Onecinikiou :

          « Leur militantisme est évident, leur partisianisme revendiqué, leur haine de tout ce qui est souverainiste et national patent.  » : démontez les arguments d’acrimedun par un au lieu d’asséner des copier-coller. acrimed n’est affilié à aucun parti, mais cela est trop compliqué pour un esprit tel que le vôtre incapable de ne sortir que les leçons données par les leaders pseudo-souverainistes.


        • Onecinikiou 23 avril 2013 13:58

          Si vous ne comprenez rien aux rapports de force politiques, aux catégorisations évidentes dans lesquelles s’inscrivent ET Schneidermann, ET Acrimed, ET Médiapart, je ne peux rien pour vous. 


          On voit d’ailleurs bien dans quelle filiation idéologique se place Acrimed, à n’en pas douter :




          Si vous ne percevez rien du parti pris pourtant flagrant et soutient explicite d’Acrimed pour le candidat Mélenchon, et d’une manière générale son tropisme idéologique fort prononcé en faveur de la gauche pseudo-radicale, je n’y peux rien non plus :




          Ou encore, sous prétexte de déconstruire l’actualité, d’opérer des jugements politiques qui n’ont strictement rien à voir avec le statut de cette association, et qui équivalent à des détournements d’objets sociaux :


          Acrimed n’hésita d’ailleurs pas en pleine campagne présidentielle, comme Marianne dernièrement, à prendre la défense de Mélenchon pour mieux enfoncer Le Pen, démontrant par la même qui est le vrai diable pour le Système oligarchique et ses faux opposants :


          Sous prétexte encore une fois de justifier la critique de fond de son article à l’encontre du Grand journal, qui opère une association d’idée entre le Front de Gauche et le Front National, Acrimed (non le Grand Journal) prétend que ce dernier serait déjà « discrédité ». Si ce n’est pas prendre position dans le débat public, on ne sait pas ce que c’est !

          En plus donc de surpasser ses prétendues prérogatives « axiologiquement neutre » (Max Weber) lui permettant de critiquer les médias et leurs contenus, à aucun moment Acrimed ne démontre en quoi le FN serait discrédité pour étayer son postulat. Ni comment, ni bien sûr (et là est toute la subtilité) PAR QUI.

          Et surtout : s’il se révélait qu’il l’était effectivement, et pas seulement d’ailleurs discrédité (ou plutôt tenté de l’être) mais méthodiquement diabolisé, cela est en réalité du fait et de la responsabilité des médias dominants qui l’ont savamment orchestré depuis trente ans et qui servent objectivement de relais complaisants ici à ses principaux adversaires politiques. Toute chose par ailleurs qu’Acrimed n’a nullement mis au jour et dévoilé à ses lecteurs, de manière on ne peut plus partiale et arbitraire. Acrimed s’est donc rendu complice de désinformation patente.

          Dans ces conditions d’instrumentalisation et de manipulation tout azimut vis à vis d’un parti dont tous les observateurs (et ses opposants mêmes) reconnaissent qu’il s’inscrit dans une démarche légaliste et démocratique, on ne comprend pas bien les raisons pour lesquelles Acrimed n’a toujours pas entrepris de déconstruction méthodique et consciencieuse de la stratégie systématique de disqualification qui le vise spécifiquement, des chausses-trappes permanentes qui lui sont tendus, de commentaires acerbes d’éditocrates ou de chroniqueurs de radio-télé sans qu’il n’ait été possible de donner de droit de réponse ou d’apporter la moindre contradiction, d’interviews au cours desquels sont librement exprimées les opinions de journalistes militants sur un ton très souvent vindicatif et au-delà de toute mesure, bafouant ainsi les règles élémentaires de déontologie journalistique.

          En comparaison de quoi je pourrais donner pléthore d’éditos élogieux, de commentaires dithyrambiques, d’opinions enthousiastes entourant et concernant la candidature Mélenchon et le FdG, lors de la précédente campagne par exemple, de la part d’autant de médias mainstream que peuvent incarner Libé, le Nouvel Obs, Médiapart ou le Monde, tous évidemment de centre-gauche, ou disons socio-démocrato-compatible.

          Dans le même ordre d’idée Madame Parisot, patronne du syndicat grand-patronal (et accessoirement de l’IFOP...) et membre ô combien de la ploutocratie mondialiste, comme nombre de journaleux de la profession, ont-ils commis autant de brûlots (et d’idéologues de docus télé) contre le candidat Mélenchon ou plus exactement contre Marine Le Pen ? Que devrait-elle dire alors, et se plaindre comparativement à lui ! Acrimed pourtant n’en pipe mot, alors que pourtant de la critique média, il y en aurait là un plein potentiel.

          Le seul livre sorti sur Mélenchon lors de cette dernière campagne l’a été sur un mode christique par des journaleux de l’Obs. Là encore le contraste est cruel pour sa concurrente.

          Les indignations d’Acrimed et de tant d’autres sont clairement sélectives, donc nécessairement suspectes. Ils sont autant d’armes idéologiques dans la guerre qui est menée actuellement. Acrimed équivaut à FdSouche en militantisme. La supercherie intellectuelle étant précisément que cette association se présente comme neutre et impartiale. Il vient d’être démontré que non. Et il était grand temps d’éventer l’imposture.


        • Robert Robert 23 avril 2013 13:09

          "Cet intellectuel, (...) et rappelle qu’il y a 70 ans ces américains ont sauvé la France, que l’on parlerait allemand et qu’Hitler aurait gagné la guerre s’ils n’étaient pas là."

          je ne vous cache pas à ce propos que j’aurais souhaité que quelqu’un sur le plateau ajoute :

          si les américains n’avaient pas été là, on ne parlerait pas allemand,
          parce que
          si les américains n’avaient pas été là, Hitler n’aurait pas été grassement financé pour accéder au pouvoir. (même si Londres était dans la combine) et notamment, entre autre, par un certain Prescott Bush....tu sais bien de qui je parle Guy , le grand père du mec dont tu as appuyé la politique....

          hélas j’ai encore trop rêvé, nous sommes bien à la télévision.

          merci pour cet Article


          • COLLIN 23 avril 2013 13:23

            Selon WIKIPEDIA :

            « Guy Millière appartient à différents think-tanks néo-conservateurs, libéraux ou pro-israéliens, tel le Gatestone Institute 3,4. Il est membre du comité de rédaction du site web néo-conservateur et pro-israélien Dreuz.info5. Il est éditorialiste à la Metula News Agency et à Israël Magazine. »

            Ceci expliquant peut être cela..... smiley


            • Le péripate Le péripate 23 avril 2013 13:28

              J’aime beaucoup les trous du cul qui vont fouiller dans la bio d’un mec pour savoir si c’est bisou-compatible.

              Moins fatigant intellectuellement que de lire ce qu’il a pu écrire, bien sur.

              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 avril 2013 14:32

                Millière est un affreux coiffeurophobe, qui nous rappelle les heures les plus sombres ou il n’y avait pas de paires de ciseaux !
                Les débats à la téloche .......ébats convient mieux ...


                • Morpheus Morpheus 23 avril 2013 15:13

                  Pour les ébats, c’est pas la même chaîne, faut zapper sur le privé smiley

                  (et au passage, j’adore le terme « chaîne » pour désigner un canal de diffusion télévisuel : c’est révélateur, je trouve, pas vous ?)

                  Morpheus


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 avril 2013 18:06

                  Des ébats enchainés ......Rhaaaaa.....Lovely


                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 23 avril 2013 15:28

                  Manifestement, Millière s’asperge la tête avec l’après-shampoing « Allo Nabilla » qui rince le cerveau en même temps que les cheveux. 


                    • frugeky 23 avril 2013 19:11

                      Arf, matsada, comment vous dire............ ?

                      Rien. Il n’y a rien à vous dire que vous puissiez entendre à part « c’est ma terre, c’est dieu qui me l’a donné, il m’a même écrit un livre pour me le dire...et tous ceux qui ne sont pas d’accord avec ça sont des esprits tordus et méritent la mort. »

                      Matsada, je vous aime.

                    • paoum 23 avril 2013 19:23

                      les états-unis, quand ils arrêterons de nous coloniser avec leur sous-culture et de nous faire la guerre économique, sans compter les massacres ailleurs depuis longtemps...
                      on arrêtera de leur en vouloir à ces sous-développés du bulbe.
                       smiley


                    • francesca2 francesca2 23 avril 2013 20:41

                      Oh mais ça ça n’a pas tellement l’air de le gêner, hermano... 


                    • TSS 24 avril 2013 00:39

                      Dugenou !le grand marché transatlantique ,les poulets à l’eau de javel ,le boeuf hormoné ,ce

                      n’est pas avec le Quatar... !!


                    • paoum 24 avril 2013 13:20

                      oué !
                      et c’est qui les papas du quatar ?
                      il est maqué par les e.u., le quatar !
                      bienvenue aujourd’hui ! smiley


                    • mortelune mortelune 23 avril 2013 19:08

                      Quand les médias arrêteront d’inviter des malades comme Guy Millière alors les français feront la différence entre la nation et un hôpital psychiatrique. Pour le moment entre des politiciens psychopathes, des économistes borderlines et des journalistes mythomanes comme C Fourest, nous avons surtout le droit de voir et d’écouter le délire de gens bien atteins. Ce Millière est la cerise sur le gateau et je me demande bien comment il a fait pour quitter sa chambre. 


                      NB. merci pour l’article

                      • Ruut Ruut 24 avril 2013 07:32

                        La folie et la bêtise gouverne le monde.

                        C’est ce qui le rend vivant.
                        Sans quoi nous serions dans un monde de robots aseptisé.


                      • TSS 24 avril 2013 00:42

                        Guy Millière ,à chaque fois qu’il vient à « ce soir ou jamais ! » il fait rire tout le monde ! ce doit être

                        pour cela que Taddei l’invite ... !!


                        • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 24 avril 2013 00:42

                          Bonsoir Mr Laurent,


                          Vous éte passionné de journalisme, et bien je trouve, personnellement, que vous choisissez de bons sujet.

                          Je vais me permettre de vous écrire une citation que j’ai lu aujourd’hui, elle vient du livre, 200 citations pour comprendre le monde passé, présent et à venir, aux éditions la brochure.

                          Le journalisme véritablement objectif non seulement rapporte correctement les faits, mais en tire leur véritable signification. Il résiste à l’épreuve du temps. Il est validé non seulement par des « sources sûres » , mais aussi par le déroulement de l’histoire. C’est un journalisme qui, dix, vingt ou cinquante ans après les faits, tient encore la route et donne un compte rendu honnête et intelligent des événements.

                          Mr Taddéy fait partie « c’est un avis personnel » de ce journalisme, sachet que cela est de plus en plus dur, et J’espère scincèrement que vous en ferez partie, car nous avons besoin de vous.

                          Si vous voulez savoir de qui est la citation, je vous conseille ce petit ouvrage qui est vendu par les Éditions la brochure au tarif de 8 euro frais de port inclus, vous y trouverez en plus de ces 200 citations, le programme du Conseil National de la Résistance.

                          Un lecture qui s’impose en ces temps difficile.

                          Bien cordialement

                          Franck



                          • Lou Lou 24 avril 2013 00:52

                            OK je sais c’ est ad hominen mais Millaire c est le cliché du libéral libertaire avec ses cheveux longs et ses positions réactionnaires ...

                            Ou comment défendre l’ impérialisme américain et ses 120 agressions contre les peuples du monde depuis 1870, ou les 39 bombardements depuis la fin de la 2ième guerre mondiale ...


                            • Alex Alex 29 avril 2013 10:03

                              Un commentaire sur l’auteur et non sur le sujet

                              Très bonne impression initiale.
                              Vous semblez vous en tenir à rapporter les faits en résumant assez bien les différentes interventions, ce que devrait être le vrai journalisme.
                              Trop souvent, les articles d’information sont d’abord des articles d’opinion.
                              Il faudrait prendre la peine de voir l’émission pour vérifier que vous n’avez pas omis une intervention importante, mais mon impression est a priori favorable.

                              En revanche, je ne comprends pas très bien votre CV : 
                              « Un jeune homme de 22 ans... préparant un bachelier en communication.  »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jason Indigo


Voir ses articles







Palmarès