Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Laurent Fignon, la voix combattante du Tour 2010

Laurent Fignon, la voix combattante du Tour 2010

France Télévisions avait annoncé au cours des derniers mois que Laurent Fignon, atteint d’un cancer depuis plus d’un an, serait une fois encore aux commentaires du Tour de France 2010. Une bonne nouvelle pour les téléspectateurs.

Il est environ 17h50 quand Thierry Adam prend l’antenne sur France 2. Un nouveau Tour de France démarre. A ses côtés, Laurent Fignon. Un belle image pour tous les téléspectateurs qui doutaient de le revoir aux commentaires du Tour. Au fur et à mesure des ses interventions, on se rend compte de quelque chose. Sa voix a l’air enrouée. On peut penser à un petit soucis passager. Il n’en est rien. L’évidence est là, son cancer devient audible. Retour sur une année de maladie.
 
Laurent Fignon est un ancien cycliste professionnel. Pendant sa carrière, de 1982 à 1993, il remporta deux Tour de France ( 1983 et 1984 ) et un Giro d’Italie ( 1989 ). La patrouille antidopage le rattrapera par deux fois, en 1987 et 1989.
 
En 2009, il publie un livre : Nous étions jeunes et insouciants dans lequel il révèle les rouages d’un cyclisme à une époque ou les coureurs n’avaient peur de rien. Il évoque alors le dopage, et avoue y avoir eu recours.
 
Le 14 Juin 2009, il rend public son état de santé dans l’émission du Club Sports d’Europe 1 : il est atteint d’un cancer des voies digestives : " Effectivement, il y a deux mois, on m’a diagnostiqué un cancer des voies digestives. J’ai commencé la chimiothérapie il y a quinze jours. Ca se passe bien. Je referai une analyse après le Tour. " avait-il annoncé.
Plus tard, lors d’un entretien réalisé pour le magasine Sept à Huit de TF1, il se confia davantage : " Mon cancer est un cancer avancé. (...) Donc on ne sait pas ce qui me reste à vivre. On ne sait pas ce qui va se passer. Mais je suis optimiste. On va se battre et réussir à gagner ce combat. "
 
Il sera néanmoins aux commentaires du Tour 2009 sur France Télévisions. Il manquera certaines étapes pour cause de chimiothérapie mais il est là, sur le Tour. Lors de la dernière étape, lorsque Daniel Bilalian ( le directeur de la rédaction des sports de France Télé ) le remercie et lui demande d’être là l’année suivante, Laurent Fignon craque, submergé par l’émotion quand il veut remercier tout le monde. 
 
Les mois passent, et en Janvier 2010, il accorde une interview à Paris-Match. Sa guérison est encore lointaine. Son ancien traitement ne fait plus effet. Il doit changer. Il explique alors : " Quelles que soient ma bonne volonté et la force de me battre, si l’on ne trouve pas le bon médicament, il y a un moment ou ça va m’emmener et ou je vais y passer. Je n’ai pas envie de mourir à 50 ans. "
 
Le 2 Juillet, il est interviewé par Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1 : à la veille du départ du Tour, Laurent fait le point sur sa maladie : " J’ai la voix enrouée à cause d’une tumeur qui appuie sur un nerf donc j’ai une corde vocale qui ne marche pas très bien, de temps en temps ça dérape. (...) Mon cancer en lui même n’évolue pas trop. " Il affirme également qu’il y a moins de 5% de chance pour que son cancer soit dû à son passé de dopé.
 
Nous nous retrouvons donc en ce premier direct du Tour 2010. Effectivement, sa voix est enrouée. Cela choque. Beaucoup de gens s’inquiètent pour Laurent, comme l’indique le site http://www.jeanmarcmorandini.com/
 
Voilà les gens confrontés directement à la maladie. La voilà qui s’invite chez tout le monde, à travers la voix de Mr Fignon. Car beaucoup ignorent la réalité sur le cancer. C’est la première cause de mortalité chez l’homme. Et voilà pourquoi un certain Lance Armstrong remonte sur son vélo : il veut sensibiliser le monde à cette maladie.
 
J’admire le courage de Laurent Fignon qui sera présent sur ce Tour, pour nous faire partager ses éclairages avisés et aussi sa bonne humeur, qu’il a su conserver. C’est une vraie leçon de vie que nous offre Mr Fignon.
 
Alors au nom de tous, ceux qui le soutiennent, je souhaite à Laurent Fignon, et à toutes les personnes atteintes de cette maladie, un immense courage pour affronter la dure réalité qui s’impose à eux.
Les mots peuvent paraître dérisoires face à un combat contre la maladie, mais le soutien des gens est important.
 
COURAGE !

Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • piquecul 5 juillet 2010 10:46

    Bien entendu, je soutient moralement Laurent Fignon dans son combat contre la maladie.

    Malheureusement, son exemple n’a pas l’air d’impressionner ses collègues coureurs cyclistes. Depuis de nombreuses années nous savons les sportifs, en général, dopés dans leur grande majorité. Il est désolant de savoir que de jeunes gens, malgré les dangers connus du dopage, persistent dans cette aberration. Tout au plus, l’instant de gloire éphémère passé, ils retombent dans l’oubli. Il ne leur reste plus qu’a assumer les éventuelles conséquences et l’oubli de la foule.

    Mais à qui profite le crime en réalité ? Aux sponsors ? Aux équipementiers ? Aux états des sportifs dans leur réputations ? Rien ne saurit être évoqué pour justifier ce crime. Même la foule, dont je fait partie, ne regarde plus les compétitions sans se poser la question « par qui viendra le scandale ? » Nous ne sommes même plus étonnés de cette dérive et c’est grave. Je suis triste de voir cet homme de cinquante ans qui a été l’idole de nombreux amateurs, être la personnification de ce drame du dopage. Et sans vergogne on nous susurre qu’il n’est pas sur que ce soit le dopage le responsable de la maladie.

    Le simple fait de l’envisager, si petite soit la probabilité, est une confession de culpabilité. Allons messieurs les dirigeants sportifs de tous horizons, cessez de nous prendre pour des ignares et des aveugles.

    Jamais, jamais nous n’avons demandé que le sport soit les jeux du cirque. Nous, nous n’avons rien à y gagner et les sportifs ont tout à perdre y compris la vie.  


    • patroc 5 juillet 2010 11:05

      Courage à Fignon.. 

      Pour le vélo, plus besoin de se doper, les coureurs ont l’aide de l’énergie mécanique miniature à présent directement relayée au pédalier !.. Un peu de repos enfin après des années à être cobaye de la médecine.. Cà grimpe trop ? Allez hop, le bouton digital et çà avance tout seul, on sera dans les temps !..


      • DESPERADO 5 juillet 2010 11:32

        Bon courage Monsieur Fignon.


        • ZEN ZEN 5 juillet 2010 11:58

          J’aime bien Fignon , dont je salue le courage et l’intelligence
          L’année dernière dèjà, il déclarait ne pas avoir peur de mourir
          Il avouait s’être dopé, mais semblait minimiser l’ampleur du problème


          • Pierre B. Pierre B. 8 juillet 2010 01:25

            Drogué ou pas drogué ( et dans le cas précis de Mr Fignon le dopage auquel il a eu recours n’est apparement pas si responsable que ça dans son cancer ), si votre opinion est si tranché et sans pitié, c’est que vous ne vous êtes jamais retrouvé confronté à un malade du cancer. Sinon vous ne parleriez pas comme ça.


            Vous parlez de société qui ne prête pas à compassion. C’est à nous de bouger au lieu de faire un constat ( comme vous le faites ) défaitiste d’une société qui paraît irreversible. C’est trop facile de parler comme ça. Si tout le monde pendant la Seconde Guerre Mondiale avait pensé comme vous, où en serions-nous ?

            Quand vous dites : « ils ont choisi : ils assument et donc qu’ils n’emmerdent pas les autres ! » Citez moi des noms de cancéreux qui se plaignent. Et encore, se plaindre, ce n’est pas emmerder les autres.
            Quant à Mr Fignon, il n’emmerde personne. 
            Ou alors que vous. Et c’est tant mieux, c’est aberrant d’entendre des choses pareilles..

          • Halman Halman 12 juillet 2010 07:57

            Très bien Parkway, puisque c’est votre souhait.

            Quand vous aurez un cancer, quand vous serez vieux avec les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, alors nous ne vous soignerons pas et vous laisserons crever.

            On vous le balancera dans la tronche que vous nous couterez trop cher.

            L’effet que cela vous fera, comment comme par hasard vous vous accrocherez à la vie à ce moment là.


          • L'Auvergnat L’Auvergnat 5 juillet 2010 13:20

            Chapeau bas l’artiste du vélo.....merci pour tout.


            • Claude Hubert rony 5 juillet 2010 13:38

              Courage à Laurent Fignon et respect.


              • Yann Amare 5 juillet 2010 14:00

                Le cancer tue à tour de bras,

                selon le ministère de la santé (pourtant très difficile d’y trouver des statistiques) en 2010, 320000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués, qui font 150 000 morts dans l’année (sur 500 000 décès par an) soit de 25 000 morts de plus en 20 ans malgré un dépistage plus systématique et mieux organisé.

                Donc, et de loin, le cancer est la cause numéro 1 de mortalité en France, à peu près 30%, c’est énorme, et ça ne fait pas de grands titres dans les journaux…Les gens meurent comme des mouches, ça n’arrête pas, un tel ou une telle, hop !…Les causes sont diverses, pollutions, nourriture, stress et d’autres encore inconnues… smiley smiley


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 juillet 2010 14:10

                  Bien d’accord avec tous mais, imaginez si la veille de mourir il nous demandait à tous en son nom de porter sa plainte envers le corps cycliste et médical, que ferions nous ? En donnant son avis, l’on risque d’être impliqué au combat soutenu contre le dopage, mais cela passe tous les jours par un boycote des boissons énergétiques qui sont la bretelle populaire du dopage, le produit dérivé public.

                  Voulez q’j’ vous dise, le dopage, ça me laisse raide boule... !


                  • croacroa 5 juillet 2010 15:29

                    ben , oui , a force de se droguer on attrape des maladies....


                    • Mark Mallow 5 juillet 2010 16:00

                      Tous ceux qui se battent contre le cancer sont des héros.

                      Il y a des héros heureux et des héros malheureux, mes pensées vont aux deux catégories, et s’étendent aux médecins, chirurgiens, cancérologues et infirmières, dont le boulot est particulièrement difficile dans ces cas précis.

                      • Pierre B. Pierre B. 8 juillet 2010 01:14

                        Particulièrement difficile oui car hélas les chimiothérapies sont malheureusement encore bien trop lourdes à supporter pour les malades, et ils ont besoin d’un soutien psychologique médical ( pas que médical bien entendu ) important. Courage à tous ces héros qui se battent au quotidien.


                      • François51 François51 5 juillet 2010 18:22

                        visiblement, le fait qu’Armstrong ai été atteint d’un grave cancer des testiticule en 1993 cancer très avancé a l’époque ne semble pas lui avoir fait peur de se défoncer dans les années 2000 .
                        http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2010-07-03-lemonde.htm


                        • pornocrate pornocrate 5 juillet 2010 21:00

                          J’apprécie les commentaires de Laurent Fignon, je pense que c’est un excellent communiquant. Laurent Jalabert également d’ailleurs.


                          • Hijack Hijack 11 juillet 2010 00:59

                            Merci pour cet article sur Laurent ... souhaitons lui bon courage, longue vie ... et tout le reste.


                            • tchoo 11 juillet 2010 10:48

                              laurent Fignon a une forme très particulière de cancer, et pas forcément des voies digestives :

                              http://blog.france2.fr/mon-blog-medical/index.php/2010/01/17/162409-le-cancer-de-laurent-fignon-une-forme-rare-mais-quon-peut-prendre-en-charge

                              à lire


                              • Hijack Hijack 12 juillet 2010 00:13

                                Merci pour ce lien très intéressant pour savoir de quoi souffre vraiment Laurent Fignon ...

                                Au début on pensait au pancréas et bcp ont dit que c’était très grave ... là, c’est tout autre chose ...

                                La question est
                                 : est-ce moins grave ou plus grave ... plus exactement, est-ce plus guérissable que celui du pancréas annoncé depuis l’année dernière ???


                              • kitamissa kitamissa 11 juillet 2010 12:21

                                tout en saluant le courage de Laurent Fignon,et son palmarès sportif ,n’oublions pas Jacques Anquetil mort de la même maladie au milieu des années 80 ..

                                lui aussi était devenu commentateur sportif à sa retraite après une carriére et et palmarès cycliste impressionnant ....

                                ce cancer ,il en faisait son combat comme il le disait très pudiquement,et puis la maladie l’a finalement emporté ...

                                maintenant que l’on cerne mieux cette maladie et que des thérapies nouvelles sont appliquées,on peut obtenir une meilleure rémission et qui sait pour certains la guérison ...

                                mon beau frère âgé de 65 ans est lui aussi atteint par cette saloperie,et tout en se soignant continue ses tournois de golf internationaux ...

                                lui aussi lutte courageusement en feignant n’avoir rien ...

                                tous ceux qui luttent et nous en connaissons tous,sont des gens courageux et dignes,face à cette sale bête qu’un jour on finira bien par éliminer pour de bon !


                                • fifilafiloche fifilafiloche 11 juillet 2010 15:13

                                  L’espérance de vie moyenne d’un joueur de football américain professionel est de 55 ans.


                                  Connait on celle des cyclistes professionnels ?

                                  • Hijack Hijack 12 juillet 2010 00:39

                                    Il y a bcp de très anciens cyclistes très âgés, en bonne santé ...
                                    Celui qui me vient en mémoire est Poulidor : 74 balais !
                                    Mais aussi, Thevenet, Guimard, Zoetemelk qui doivent avoir environ 10 ans de moins que Poupou ... mais j’en suis certain, il y a des centaines d’anciens cyclistes encore plus âgés, en vie et en très bonne santé.
                                    Il y a eu certes quelques morts, mais moins que dans le foot !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès