• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Décodex du Monde : entre inquisition et 1984

Le Décodex du Monde : entre inquisition et 1984

Les Décodeurs du Monde, qui font souvent – mais pas toujours - un bon travail, ont lancé le Decodex, un outil d’évaluation de la fiabilité de l’information des sites Internet. Mais les premiers listings, avec la mise à l’index de Jacques Sapir ou Olivier Berruyer, révèlent une chasse aux sorcière bien peu factuelle.

 

Le Ministère de la Vérité du 21ème siècle
 
Le débat sur les fausses informations circulant sur Internet a pris de l’ampleur après l’élection surprise de Donald Trump. Même s’il est vrai qu’il y a à boire et à manger sur la toile, il n’est pas inintéressant de noter que c’est après deux revers majeurs des élites politico-médiatiques (le Brexit et l’élection étasunienne) que celles-ci disent s’en emparer, moyen de dire implicitement que si leurs idées sont défaites, c’est forcément par le mensonge… Après les initiatives annoncées en novembre par Facebook et Google, le Monde s’est institué comme le grand censeur de notre époque en classant des centaines de sites selon la fiabilité de l’information qui s’y trouverait, officiellement de manière objective.
 
 
Mais toute cette entreprise, contestable sur le principe de la part d’un organisme de presse s’instaurant en Primus inter Pares, perd toute crédibilité par le classement des blogs d’Olivier Berruyer et Jacques Sapir, deux des blogs indépendants les plus populaires sur Internet. Où l’entreprise de tri du vrai et du faux tourne littéralement à une mise à l’index sur le modèle de celles pratiquées par l’Eglise au 16ème siècle, où la ligne idéologique semble bien davantage la raison du dit classement que la fiabilité des informations. Si je suis souvent en accord avec eux deux, je ne le suis pas toujours (comme sur Charlie) mais tous les deux me semblent des modèles de ce que l’on peut trouver sur Internet.
 
Dans leurs livres ou leurs blogs, Sapir et Berruyer débattent de manière engagée, mais factuelle, sans tomber dans la démagogie, ou le mensonge. Et dans une époque bien trop uniforme, ils apportent souvent le sel du débat contradictoire dont notre société a bien besoin. Les mettre à l’index relève d’un dogmatisme effrayant. Olivier Berruyer a publié un long et robuste papier pour dénoncer la démarche, puis un autre, qui revient en détail sur les accusations qui lui valent sa mise à l’index, et les échanges occasionnés, Il a aussi remercié les journalistes et intellectuels qui l’ont soutenu. Enfin, il a donné une interview intéressante à Russia Today où il revient sur les conséquences de cet index.
 
 
Jacques Sapir a bien dénoncé le caractère orwellien de la démarche. Heureusement, quelques journalistes, comme Paul Moreira, Aude Lancelin, Daniel Schneidermann ou Vincent Glad ont pris la parole pour dénoncer les dérives du Decodex. Sur le Figaro, Eugénie Bastié pose la question « Qui fact-checkera les fast-checkeurs ?  » et fait une synthèse très recommandable de tout ce qui pose problème dans la démarche du Monde et de Samuel Laurent. Au final, difficile de ne pas voir le caractère totalitaire de la démarche, en somme, paradoxalement assez poutinien, tout en parvenant à mettre la Russie du côté de la défense de la liberté d’expression et le Monde de celui de la censure…
 
 
Naturellement, Olivier Berruyer et Jacques Sapir ont tout mon soutien dans ce nouvel épisode orwellien de notre démocratie bien malade. Au final, je veux croire que ce classement indigne restera sans conséquence sérieuse sur leur travail et leur crédibilité, et pourrait au contraire les renforcer, tant le Monde s’est éloigné de la référence qu’il a été. Faut-il y voir la nervosité de l’auto-proclamé camp du bien ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 15 février 10:33

    Les médias « mainstream », l’im-monde en tête, tentent de refermer le couvercle sur les autres informations que les leurs. « Diabolisons ... il en restera toujours quelque chose ... » . Forcément, leur lectorat diminue à toute vitesse et quasi plus personne ne leur accorde de crédibilité, leur survie n’étant due qu’aux subventions de l’Etat, donc des contribuables.
    Sinon que leur opération pourrait bien être très contre-productive pour eux. Ils sont juste en train de fournir à tous les esprits libres, qui cherchent d’autres infos pour pouvoir comparer et analyser une liste d’endroits où on peut les trouver.

    Rappelons à tous la liste de ceux qui fournissent d’autres informations.

    https://archive.is/vvpf9

    A chacun de faire ses choix.


    • clostra 15 février 10:33

      Tant que cet index ne rend pas inaccessible ces sites, peut-on parler d’inquisition ? d’Orwell ?

      Exceptés les adeptes du prêt à penser (mais lequel choisir ?), quelle formidable publicité pour aller s’en faire une idée !


      • roman_garev 15 février 10:51

        @clostra
        « Tant que cet index ne rend pas inaccessible ces sites... »
        « Ce n’est pas encore le soir », comme on dit en russe. Attendez un petit peu, il leur fallait justement cet index pour rendre ensuite ces sites inaccessibles. 


      • JL JL 15 février 11:01

        @roman_garev
         

         je crois que l’idée c’est de nous dissuader de visiter ces sites par crainte du gendarme ; de nous culpabiliser.

      • Alpo47 Alpo47 15 février 11:25

        @JL

        Alors c’est raté. La fréquentation de ces sites est montée en flèche. J’ai vu ça ces derniers jours... je ne me rappelle plus où (?)


      • clostra 15 février 11:26

        @roman_garev
        Il faut plonger dans les tréfonds de la partie immergée de l’iceberg Internet pour parier qu’il n’en sera rien.

        D’ailleurs, « on » vient de décider que les visiteurs de sites djihadistes ne sont plus hors la loi.

        Va savoir !


      • JL JL 15 février 11:39

        @Alpo47 

         
        en effet, mais attendez : regardez ce qu’il en coûte à certains d’avoir trop visité des sites classés islamistes.

         Ces données que le pouvoir recueille sur nous, il en ferait une indigestion s’il voulait toutes les traiter. Mais il en use à bon escient, pour accabler on va dire, ceux qui se feront remarquer ; pour l’exemple ; ça fera réfléchir les autres.
         
         Rien de nouveau sous le soleil : la culpabilité et l’auto-censure, sont les meilleures armes des princes.


      • roman_garev 15 février 12:21

        @gorio
        Pouvez-vous énumérer des faits concrets, mais surtout avec des preuves ?

        Surtout sur des « journalistes en prison » (mais lesquels ? de quels médias ?), c’est une fable tout à fait nouvelle...
        « Vous en France », à en juger par les commentaires dans plusieurs articles ici, mais aussi aux plusieurs sites francs tels que Les-Crises.fr (l’avez-vous jamais visité et lu avant de parler du nom de toute la France ?), qui veulent connaître la vérité, la connaissent et apprennent chaque jour.
        Vos fables banales du type « assassinat de Litvinenko et de Politkovskaya par le dictateur Poutine » n’intéressent depuis longtemps que des arriérés mentaux en France, ainsi qu’ailleurs.

      • roman_garev 15 février 12:43

        @gorio
        L’ironie n’est pas votre fort, ne vous en déplaise. Comme d’ailleurs l’intelligence. Tout cela on a entendu des russophobes du temps de l’URSS, le disque n’a pas changé...


      • franc 15 février 13:05
        @gorio

         Il est légal et légitime que les journalistes dissidents traitres payés par Soros pour diffamer et nuire et détruire les nations et leur peuple soient poursuivis en justice et jugés et condamnés comme il se doit

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 février 13:39

        @clostra

        Ils jouent de leur réputation et de leurs moyens pour diffamer (c’est le mot) des sites qui sont en concurrence avec eux :

        - diffamation (jusqu’à preuve du contraire, on leur souhaite bon courage)
        - en position de juge et partie
        - concurrence déloyale

        Il y a des limites à l’indécence, et peut-être serait-il temps de les ramener sur terre, ces braves déconneurs ? Quelques procès perdus devraient leur remettre les idées en place, ce me semble, et mettre du beurre dans les épinards des justiciables.


      • roman_garev 15 février 13:46

        @franc
        D’accord, mais seulement en théorie. Quant à la pratique, l’individu n’est pas capable de nommer un seul « journaliste en prison » en Russie. Il présume qu’il en devrait être, selon l’image qu’il s’esst fait en tant que lecteur assidu d’Immonde et groupie des chaînes TV françaises, mais hélas...


        Votre phrase est à paraphraser : « les journalistes dissidents traitres payés par Soros pour diffamer et nuire et détruire les nations et leur peuple DOIVENT ÊTRE poursuivis en justice et jugés et condamnés », mais en fait ce sont eux qui poursuivent leur tâche immonde sans aucun contretemps.

        Notre pouvoir, tenant compte de l’expérience soviétique d’après Staline qui créait à partir des dissidents des soi-disant « martyrs », les laisse aboyer à leur gré. Comme ça chaque jour qui passe les rend de plus en plus méprisables et insignifiants dans les yeux du peuple. C’est justement « la censure à l’envers », la liberté d’expression absolue jamais vue en Occident. 

      • Michel Maugis Michel Maugis 15 février 16:05

        @gorio


        Non, monsieur gorio, Ce n’ est pas parce que vous avez sciemment menti sur les ADM de Saddam,.

         sur l’attaque du golfe de Tonkin, sur le Viagra de khadafi, sur les couveuses du Koweit, sur l’incendie du Reichstadt etc.. etc,,

        que cela fait de vous une personne intelligente.

        Vous êtes un beau faux cul.


        PS : Il ne s’agit pas des russes, mais des français !!

        Vous approuvez leurs ( les français) crimes et êtes trop lâche pour le reconnaître.


      • Osis Osis 15 février 19:13

        @clostra

        « Tant que cet index ne rend pas inaccessible ces sites, peut-on parler d’inquisition ? d’Orwell ? »

        L’on sait déjà que vous êtes pour la censure, vous nous l’aviez déjà dit, inutile d’en remettre une couche, sauf à vouloir, à toutes fins, être considéré comme un collabo...

         


      • goc goc 15 février 20:10

        @gorio
        Pourriez-vous nous raconter les méthodes russes de censure, la prison pour certains journalistes, la pression économique sur les médias indépendants

        Je ne sais pas s’il y a censure en Russie, mais ce que je sais c’est qu’a la Tv russe on peut voir un débat contradictoire sur le 11 Septembre, alors qu’en France quand on « organise » un pseudo-débat sur l’affaire, on invite 2 neuneus qui ne connaissent pas trop leur sujet, et surtout on refuse d’inviter 2 experts, et on met les deux saltimbanques devant 3 journalistes habitués a en découdre.
        Et quand les deux « artistes » comprennent qu’ils risquent leur carrière, ils se dépêchent de minimiser leurs propos. Si ça ce n’est pas de la censure économique, et de la dictature de la pensée unique..
        Débat à la Tv russe

        Et que dire des prétendus débats sur la Syrie, organisés par la télévision d’État à savoir ARTE, ou on n’invite que des gens anti-Hassad, et ou on n’hésite pas à ressortir tous les mensonges véhiculés par la narative-systeme avec les pauvres rebelles pacifistes soutenus pas des casques blancs « héroïques » (et surtout bien djihadisés) et le criminel_contre_l’humanité qui passe son temps à détruire le dernier hôpital d’Alep-est (jamais le même)

        Bref la France est bien plus proche de l’ex URSS et ses censures, que de la Russie actuelle qui peut encore donner des leçons, et surtout de plus en plus éloignée de la démocratie


      • clostra 19 février 23:45

        @Osis
        C’est très mal me connaître. Pourriez-vous retrouver dans mes articles, dans mes propos ce qui vous fait dire ceci ?


      • roman_garev 15 février 12:40

        La porte-parole du Ministère russe d’affaires étrangères Maria Zakharova vient d’annoncer la publication continue prévue sur le site du ministère des fake news provenant des médias globales et des représentants officiels des pays étrangers, suivis de leur dévoilement.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 février 13:40

          @gorio

          Eh c’est le « gouvernement » qui est cité, c’est son porte-parole qui répond. Moi cela me paraît assez logique, pas vous ?


        • roman_garev 15 février 14:03

          @gorio
          « Pensez-vous que mon commentaire précédent peut me placer dans cette liste ? »

          Non, et pour plusieurs raisons :
          1) Vous n’avez mentionné aucun nom, aucun fait. Rien que des formules magiques de votre manuel délabré de russophobie ;
          2) Vous n’êtes ni média global ni représentant officiel d’un pays quelconque. Trop microscopique pour réagir ;
          3) Vous êtes anonyme.
          « fakenews qui semble-t-il ne peuvent venir que de l’étranger. »
          Vous avez mal lu, comme d’hab. Il s’agit du ministère d’AE, donc ce n’est pas de son compétence de dévoiler des fake news venus de l’intérieur du pays.
          Décidément, il n’est pas intéressant de discuter avec vous, vu votre niveau de compréhension.

        • baldis30 19 février 21:12

          @gorio


          vous avez transformé votre anticommunisme précambrien en russophobie primaire. c’est bien secondaire tout cela étant donné que nous vivons dans anthropocène .

        • hervepasgrave hervepasgrave 15 février 13:27

           Bonjour ,
          Tout cela est de l’intox ,il n’y a pas de revers ! C’est de l’intoxication générale.Faire croire aux surprises,certes amusez vous ,mais tout le monde risque fort d’être surpris au final. Nous remettrons les pieds assez vite dans la réalité ! Allez je dirais des la rentrée des vacances. Il faudrait faire une liste de tous les oiseaux de mauvaises augures.
           « augures » ? du moins mensonges,égarements,tromperies .Et plus certainement être a côté de ces pompes .Et de tous les bords.C’est exactement la même chose.Wouah ! 2016/2017 est a mettre dans les annales ! Mais nous allons certainement l’avoir dans l’anu.... Cestpasgrave !


          • agent ananas agent ananas 15 février 13:30

            Excellente initiative de la part du Monde, ce dont Jacques Sapir se félicite maintenant.
            En effet depuis le lancement du DECODEX, les sites mis à l’index ont vu leur taux de fréquentation décupler.
            Si Le Monde voulait circonscrire la pluralité de l’info et de la pensée, c’est raté !
            Cela s’appelle « se tirer une balle dans le pied »... ou le « dernier clou dans le cercueil » (au choix).


            • roman_garev 15 février 14:13

              @agent ananas
              Ce qui prouve que ces journalopes et leus maîtres sont non seulement vénaux, mais surtout des ânes bâtés, incapables de prévoir les suites de leurs démarches pourtant évidentes pour chacun qui a plus d’une circonvolution...


            • Pere Plexe Pere Plexe 15 février 20:17

              @agent ananas
              Reste que cette démarche pose de nombreux problèmes.

              Que des journalistes s’octroient le droit de « dire » ce que serait la vérité suppose qu’ils en sont détenteurs...
              Que des journalistes parlent de « fact checking » mais publient régulièrement des infos non étayées par des faits est dérangeant. Par exemple « le Monde » relaye les cyber attaques contre macron sur la base des déclarations... du responsable de la campagne numérique d’Emmanuel Macron !

              Pire ces journalistes classent les sites au doigt mouillé (le cas de « les crises » est éclairant)...pour de la « vérification de faits » c’est pour le moins gênant.


            • Oceane 15 février 21:34

              @Pere Plexe

              Il y a aussi le fameux rapport de Amnesty International sur les « 13.000 » « exécutions » cette « politiqued’extermination » du « régime de Damas » dans la prison de Saydnaya.


            • Ar zen Ar zen 15 février 13:48

              « Un outil d’évaluation de la fiabilité des sites internet » mis en place pour celles et ceux qui ont intérêt à masquer la vérité aux peuples. Ce n’est que du marketing, une manière de désinformer.

              Il s’agit donc de « visiter » tous les sites internet ayant obtenu un carton rouge. Les cartons verts étant, tout le monde l’a compris, ceux de la désinformation à l’usage des puissances de l’argent.

              Si je vous dis : ne pensez pas à une voiture rouge, à quoi pensez vous ? Voilà comment nous devons réagir !


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 février 09:30

                Bonjour Ar zen,
                .
                Le système DECODEX me fait rappeler au site web www.camara.org un site web qui est animé par des Lobbyistes de l’AIPAC et qui s’attaquent aux journalistes qui osent de critiquer la politique d’Israël. Ses journalistes ont par la suite la vie dur de trouver du boulot.
                .
                Richard Labévière ancien rédacteur en Chef de chez RFI nous éclaire sur ce sujet
                https://www.youtube.com/watch?v=3osvZo8hL1U
                .
                Voila le journal « Le Monde » et www.camera.org sont des instruments des néo-conservateurs ... ceux qui veulent nous imposer la mondialisation, la pensée unique, ceux qui ont tué le pluralisme de l’information, ceux qui violent la charte de déontologie des journalistes, la charte de Munich, ...
                .
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich

                1. Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.
                .
                2. Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.
                .
                3. Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.
                .
                4. Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents.
                .
                5. S’obliger à respecter la vie privée des personnes.
                .
                6. Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.
                .
                7. Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.
                .
                8. S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.
                .
                9. Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs.
                .
                10. Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.
                .


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 février 09:34

                Correction  : le site web s’appel www.camera.org et pas camara.org.
                Désolé pour cette erreur !!!


              • Taverne Taverne 15 février 13:52

                Cela ne vaudra jamais le Déconex de Coluche ou de Desproches.



                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 février 16:29
                    @Laurent Herblay 

                    Trop tard : J’avais bien dit dès le début des années 2000 que la guerre serait désormais entre « L’Information » et la « Désinformation » et cette guerre a déjà fait et fera ses victimes comme toutes les autres guerres. 

                    Le problème est qu’il n’est pas possible d’imaginer une issue, cette guerre ne sera pas de « Cent ans » mais de 100 siècles !

                    • SEPH 16 février 12:22

                      Le Monde est le pire des médias , car il bénéficie ( de moins en moins) d’une réputation surfaite d’« objectivité » et de références, celle perdue de Hubert Beuve Mery , Jacques Fauvet et Autre André Fontaine, l’équipe actuelle du Monde qui a perdu son âme pour continuer à perdurer se veut détentrice de la norme

                      Cet immonde journal reçoit chaque année plus de 15 millions € pour rester en vie. Quand on se souvient que le quotidien, qui réalise un chiffre d’affaires autour de 350 millions €, est détenu par le trio de prédateurs Bergé-Pigasse-Niel, on mesure une fois plus que le budget de la Culture ne profite pas aux plus pauvres.

                      Car, soyons clairs, le fameux Decodex n’est pas un outil financé par le Monde, mais par le contribuable. Sans les subventions de l’Etat, on imagine mal que les actionnaires du journal aient accepté de payer de leur poche cette opération, alors que le titre perd de l’argent. Donc, maintenant, tu paies directement des outils qui te prennent pour un crétin ou qui t’explique que ton site est nul. Mais on rêve là ?

                      Le Monde a lancé le Décodex, un site qui indique quelles sont les bonnes publications à lire sur Internet, et quelles sont celles dont il faut se méfier. Étonnant non !!!!!!
                      Ainsi, cet Immonde bête médiatique veut cacher les faits gênants qui déplaisent à ses actionnaires, formater les esprits pour consolider la pensée unique indispensable pour avoir des moutons bien sages,.....quitte a mentir, mentir, mentir,........

                      «  La manipulation consciente, intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays  » Edward Bernays, père de la propagande

                      Le conditionnement des cerveaux est fait pour que les actes les plus abjects ne suscitent pas de réaction de la part des gouvernés. Le capitalisme veut des moutons bien sage pour leur tondre la laine sans bruit.

                       

                      Pour conclure je parodie Pierre Desproges :

                      « C’est beaucoup plus économique de lire Le Monde que d’acheter Sartre car pour le prix d’un journal, vous avez à la fois la nausée et les mains sales. »


                      • zygzornifle zygzornifle 16 février 13:07

                        Decodex j’ai cru que c’était un médicament a l’usage des journalistes qui reconnectait les synapses entre elle au lieu de les laisser connectées au tout a l’égout......


                        • Jérôme Royer Jérôme Royer 16 février 18:18

                          Cette note parue sur le site « EU vs desinfo » me paraît éclairante : https://euvsdisinfo.eu/la-lutte-continue/

                          Elle montre que les démarches de « chasse aux fake-news » de nos grands média (en particulier le fameux Decodex du Monde) s’inscrivent dans un projet plus vaste , CrossCheck , entrepris par la « East StratComm Task Force » .

                          Cette « task force » est elle-même une unité mise en place par le Conseil Européen en mars 2015 comme l’explique cette page très officielle : https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/2116/-questions-and-answers-about-the-east-stratcom-task-force_en


                          • hector 17 février 08:38

                            Comme disait Platon« qui gardera les gardiens » Le monde est une honte internationale

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès