Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Figaro préfère parler pognon

Le Figaro préfère parler pognon

Lu dans le Figaro de ce lundi matin que la grippe H1N1 ferait environ 40 000 mille morts en France avant la fin de cet hiver ; pour 20 millions de personnes atteintes, soit presque un Français sur trois. 

Un dossier spécial qui fait la seconde « une » du quotidien et qui se présente sous un angle volontairement catastrophique. « Pensez à acheter des masques. Envisagez comment vous pourriez développer le télétravail pour éviter des contaminations ». Et de rappeler que la grippe espagnole qui est apparue à la fin de la première guerre mondiale fit à elle seule plus de morts que le conflit qui avait duré 4 ans.

Mais le plus surprenant reste encore que le Figaro ait décidé de traiter ce problème de santé, sous l’angle purement économique. Le journal en fait la une de son détachable saumon. Et de décliner l’impact économique qu’une telle pandémie ferait risquer à la sphère financière.

On apprend que les grandes entreprises sont en alerte, que BNP Paribas est sur les dents depuis 2005 et qu’AXA vient d’équiper ses cinquante filiales d’un système de téléconférence beaucoup plus sophistiqué que le précédent pour éviter à ses cadres des déplacements risqués.

La Banque mondiale est en tout cas formelle sur l’enjeu matériel proprement dit : « Dans le cas d’une grippe sérieuse, 70 % des coûts économiques d’ensemble résulteraient de l’absentéisme et des efforts individuels pour éviter l’infection. »

Au lieu de procéder d’un peu de commisération et d’inquiétude sur le sort des personnes âgées et des SDF par exemple, qui resteraient les cibles les plus probables de cette catastrophe annoncée, Le Figaro préfère une fois de plus parler « pognon ».

JPB


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Nicole 21 juillet 2009 14:51

    D’autant qu’on sait que la grippe espagnole avait une origine...vaccinale !

    Question grippe porcine, pas inintéressant de revisionner le docu CBS 60 mns que Jacqueline Lacroix a mis 13 ans à récupérer : et la conférence de Ghislaine Lanktôt qui a écrit « la mafia médicale »

    La vaccination obligatoire qui nous pend au nez pose des problèmes légaux et la plainte pour génocide programmé déposée par Jane Burgermeister a des suites.

    Bref, ça bouge, et quand on voit le danger, c’est nécessaire. Si quelqu’un a des infos sur Sorcha Faal, je suis preneuse. Il a tout de même tenté de discréditer la plainte de Jane Burgermeister en prétendant que Michaël Jackson avait été assassiné par la CIA parce qu’il aurait conclu un arrangement avec le fils du roi du Bahrein avec qui il était en dette de sorte qu’il lui donne une tribune dans ses spectacles, et ça a pris. Mais Faal est un grand désinformateur.


  • Mr Pigeon Mr Pigeon 21 juillet 2009 18:47

    @ Chantecler.

    Esperons que cela ne ressemblera pas à la précédente épidémie de tchikoungnagna, qui n’était pas une farce !


  • marignan155 21 juillet 2009 23:48

    éviter le bug de l’an 2000 a coûté cher en matériel et en travail

    et malgré cela il y a eu de petits problèmes, si sur une page internet vous voyez une date avec l’année 109 sachez que c’est un effet minime de ce bug (année - 1900, c’était bon avant 2000, exemples 1984-1900=84 mais 2006-1900=106 !), j’en ai encore vu une aujourd’hui

    petite remarque à l’auteur :

    40 000 mille morts : cela fait 40 millions !

    un beau lapsus clavis


  • Sinbuck Sinbuck 21 juillet 2009 11:55

    Bien sûr, on est plus choqué de ce genre de digressions : Normal, c’est parisien ! Urbains ! financier !... Et l’homme alors ? Pourquoi y penser !?


    • stephanemot stephanemot 21 juillet 2009 12:00

      Le FigEco ne fait que reprendre des articles de la presse eco Anglo Saxone.

      Je distinguerai par ailleurs l’angle ’pognon’ de l’angle economique. or l’economie consiste avant tout en la comprehension d’un environnement.

      D’un cote cela parait tres cynique de monetiser une catastrophe sanitaire mais d’un autre cote ca fait bouger les decideurs. C’est comme ca que l’on a procede pour des causes comme les changements climatiques ou le SIDA.

      Bon. Dans cet article bien precis, c’est franchement du chacun pour soi. Et le catastrophisme est savamment orchestre par des labos et prestataires de services adaptes.


      • plancherDesVaches 21 juillet 2009 12:41

        Sincèrement. Entre nous.

        Vous lisez encore le Figaro ?


        • Fergus fergus 21 juillet 2009 12:48

          Le Figaro, principal soutien du sarkozysme, n’est pas ma tasse de thé, loin s’en faut. Mais il est parfaitement dans son rôle en envisageant dans ses pages saumon la pandémie de grippe mexicaine sous l’angle économique.

          Rien de choquant là dedans !

          Qu’il aborde cette maladie dans ses pages généralistes sous le même angle serait en revanche très choquant. Mais à ma connaissance, cela n’a pas été le cas jusqu’ici.

          Attention aux procès d’intention et à la diabolisation. Le Figaro, par ailleurs valet du pouvoir Ump, a suffisamment de défauts pour ne pas être attaqué sur des faux problèmes.


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 juillet 2009 13:05

            Ben remarquez, dans le supplément « économie », c’est un peu normal qu’ils parlent pognon... Ceci dit, 40.000 morts cet hiver, c’est pas sûr, on va voir. On nous vend cette épidémie comme une grippe espagnole féroce, alors qu’elle a l’air justement moins contagieuse et moins mortelle que la grippe « normale » annuelle, qui tue quelques 3 à 5.000 personnes par an en France. Rien à voir avec l’engagement purement citoyen des gentils labos qui fabriquent le vaccin et des gentils gouvernements, comme le nôtre, qui leur achètent.


            • miwari miwari 21 juillet 2009 13:19

              Vous vous rappelez ce ministre qui avait lâché un ballon d’essai avec son « permettre aux travailleurs en arrêt maladie de travailler à distance » et bien on y arrive.

              Rien ne se perd tout se transforme.


              • Marc Bruxman 21 juillet 2009 13:39

                Page saumon = économie donc ca parle de pognon.

                Quand bien même cela aurait été dans les pages « normales », cela n’aurait rien de choquant. Outre les morts et les drames, le coté économique existera bel et bien. Et c’est faire un devoir d’information que d’en parler.

                Si vous ne pouvez plus aller faire vos courses parce qu’il y a trop d’absentéisme ou que des services « vitaux » tournent au ralenti je vous garantit que vous ne trouverez pas ca cool du tout.

                Et si vos actions baissent en bourse vous ne pourrez pas dire que c’est de la faute des financiers.


                • c.d.g. 21 juillet 2009 14:17

                  la grippe porcine fera comme la grippe aviaire : pchitt
                  mais comme il faut meubler les journeaux, on parle des catastrophes potentielles (en plus ca evite de parler des problemes qui sont eux actuels, mais dont l evocation pourrait facher a l elysee)


                  • Lapa Lapa 21 juillet 2009 19:17

                    le figaro économie parlerait donc économie ?

                    Incroyable !


                    • ALIS ALIS 21 juillet 2009 21:00

                      Ce qui est incroyable c’est que le figaro économique affiche une GRANDE inquiétude pour la saint cro sainte croissance économique et n’a cure de notre santé, de la vie humaine. Cette problématique est anodine apparemment pour le journal et c’est dit ouvertement puisque le silence est dit-on, « le plus grand des mépris ». 

                      De l’argent, encore du ponion, toujours du fric. Il n’y a plus que ça qui compte. A qui profite le crime ?


                    • King Bounty 21 juillet 2009 21:44

                      c est vrai que c est pas cette petite epidemie de rien du tout , qui va reduire la population humaine de façon supportable pour la planete !!
                      Alors autant s interesser a ses conséquences financieres !!


                      • Bois-Guisbert 22 juillet 2009 08:16

                        Au lieu de procéder d’un peu de commisération et d’inquiétude sur le sort des personnes âgées et des SDF par exemple, qui resteraient les cibles les plus probables de cette catastrophe annoncée

                        Commisération et inquiétude pour des personnes qui ne sont même pas mortes, et à peine menacées à l’heure qu’il est ?

                        C’est du délire !!!

                        Il est amplement confirmé, le dicton qui dit « Celui qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage ».

                        Mais le plus rabique n’est pas forcément celui qu’on pense !

                        P.S. - Je présente d’ores et déjà mes plus vives et sincères condoléances aux familiers, amis et proches des victimes potentielles dont le sort m’afflige au-delà du dicible.

                        Ca va comme ça, Phileas ?


                        • Bois-Guisbert 22 juillet 2009 08:30

                          P.S. - Puisque vous êtes adepte de la commisération et de l’inquiétude d’une part, que vous ne sauriez franchouillardement limiter votre compassion aux seuls défunts hexagonaux d’autre part, je vous signale que, chaque jour, sur la planète, décèdent en moyenne 150’000 à 160’000 personnes.

                          Je vous souhaite d’ores et déjà une longue vie pleine de déchirements, d’affliction et d’ensevelissements virtuels.


                        • sergio101 22 juillet 2009 12:00

                          Pourquoi épinglez vous le Figaro ?
                          Le Monde avait fait sa une , la même ou presque sur les conséquences économiques du virus !
                          La haine vous étouffe !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès