Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Figaro refuse d’être le bulletin d’un parti, d’un (...)

Le Figaro refuse d’être le bulletin d’un parti, d’un gouvernement, d’un président de la République

Il y a de la rébellion dans l'air au sein de la Société des journalistes du Figaro. Ce n'est peut-être pas exactement de la rébellion mais un avertissement à leur direction, suite aux accumulations de manchettes à sens unique publiées depuis des mois par leur quotidien et qui ont suscité beaucoup d'ironie dans les revues de presse.

Hier, les journalistes étaient réunis en Assemblée Générale et ils ont rédigé et signé une motion qui affirme que leur quotidien n'est pas le bulletin d'un parti, d'un gouvernement, d'un président de la République. Par ce texte ils rappellent leur attachement viscéral aux valeurs du journalisme.

Ce n'est pas par hasard que le quotidien a choisi la fameuse comédie de Beaumarchais comme éponyme et s'est attribué comme devise la citation extraite du monologue de Figaro "Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur".

FX Bourmaud, journaliste du Figaro à mis en ligne sur Twitter le contenu de cette motion. Il précise que la Société des journalistes a demandé à leur directeur, Étienne Mougeotte de veiller à ce que les articles du quotidien ainsi que les manchettes et les titres rendent compte de manière complète et pluraliste de l'actualité, sans occulter te ou tel sujet au motif qu'il pourrait embarrasser l'actuelle majorité politique.

C'est une réponse à la sortie qu'avait faite celui-ci lors d'un clash qui s'était produit en septembre 2011, lorsque les journalistes avaient dénoncé le traitement de l'affaire Karachi dans les colonnes du journal. Étienne Mougeotte leurs avait asséné ces mots " On n'est pas là pour emmerder la droite. C'est comme çà. Si ce que vous voulez, c'est qu'on aille gratter sur ces affaires, c'est non ! Pour être bien au "Figaro", il faut épouser les idées du "Figaro".

Tout le monde sait qu'Étienne Mougeotte est un conseiller officieux de l'entourage présidentielle et que les manchettes anti-Hollande de cet automne, ainsi que les voeux antisocialistes du propriétaire du journal, Serge Dassault qui ont paru "à la Une" de l'édition du 2 janvier 2012 ont vivement agacé une partie de la rédaction.

Il faut remarquer que cette prise de position de la Société des journalistes du Figaro intervient le jour ou le Figaro Magazine produit une interview de Nicolas Sarkozy dans laquelle il affirme ses valeurs pour la France sur dix pages, soit une quasi-déclaration de candidature du président. C'est de la part du journal un beau coup journalistique, mais aussi très politique. Une sorte d'engagement fort au côté du président, ce que dénoncent les journalistes à l'unanimité dans leur motion.

Sources : Le Nouvel Observateur, Wikipédia, Twitter, Libération, Rue 89, Le Monde,

Documents joints à cet article

Le Figaro refuse d'être le bulletin d'un parti, d'un gouvernement, d'un président de la République

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 10 février 2012 10:51

    Bonjour, Menou69.

    De journal d’opinion, de droite affichée, Le Figaro est devenu de facto l’organe officiel de la Sarkozye, une sorte de Pravda libérale de plus en plus caricaturale. Normal : son directeur, le très sarkozyste Etienne Mougeotte, est à l’indépendance de la presse ce qu’est le Pape à l’industrie du porno. Il était donc normal que les journalistes se rebellent pour retrouver une dignité de plus en plus soluble dans les intérêts partisans d’un clan.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 10 février 2012 12:54

      Exact, mais je reste quand-même un peu interloqué que ces derniers ne s’en aperçoivent qu’aujourd’hui...
      Aujourd’hui, et après tant d’années...


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 10 février 2012 16:17

      Même le Figaro l’abandonne à son triste sort. Vae victis. Je comprends pourquoi l’Elysée panique autant depuis quelques jours.

       smiley


    • lambda 10 février 2012 18:31


      Il leur reste ATLANTICO


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 10 février 2012 23:38

      ... et David Pujadas.


    • le poulpe entartré 11 février 2012 00:21

      Ils se sont aperçus de leur condition de larbins lorsqu’ils se sont dégourdis les jambes pour aller chercher une autre boite de cirage « spécial réac » dans l’immense entrepôt des idées poussiéreuses, vieilles, finies, pourries qui constituent le socle de leurs réflexions. Et après, le temps d’un effet de manchette, ils ont oublié, tout oublié : l’honnêteté, la droiture (hihihi), l’intégrité, l’impartialité, l’intelligence, la compétence. il est resté quoi au final ? De la daube, merde in France.


    • papi 11 février 2012 10:15

      @ le manu

      Il y en a qui sentent le vent tourner, donc mieux vaut tard que jamais..


    • chacaldu06 chacaldu06 11 février 2012 14:01

      Bonjour à tous,

      Tout à fait exact : autant affirmer que le nain est à la probité ce que sont les banquiers à l’honnêteté...

      @+


    • LE CHAT LE CHAT 10 février 2012 11:02

      le Figaro est à l’UMP ce que le Nouvel Obs est à la gauche caviar .............


      • Emmanuel Aguéra LeManu 10 février 2012 12:56

        Encore un prix Nobel de réflexion à décerner...


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 10 février 2012 16:15

        Il n’est pas en forme en ce moment Le Chat.


      • Algunet 11 février 2012 11:34

        Et il a oublié libé et les autres très nombreux ! bref ça emmerde la gauche qu’il reste un canard de droite dans la presse....


      • Emmanuel Aguéra LeManu 11 février 2012 15:11

        Et deux prix Nobel... deux !


      • René de Sescendres René de Sescendres 11 février 2012 16:10

        C’est un torchon de droite au service du système et géré par des pourris. J’en voudrais même pas pour me torcher le Fillon smiley


      • sleeping-zombie 10 février 2012 11:14

        Et la semaine prochaine, un scoop dans le Figaro : l’eau ça mouille. On attend la réaction du feu...


        • BOBW BOBW 11 février 2012 16:46

          Perso,j’attends la réaction du« feu » éteint en Mai !


        • Gasty Gasty 10 février 2012 11:55

          Ils ont raison, c’est vicéral chez eux : Sans liberté de péter, il n’est point d’odeur flatuleuse.


          • emphyrio 10 février 2012 13:22

            On attend de voir si ce rappel des principes du journalisme sera suivie d’effets. J’ai un doute. Ils tripotent l’organe de Dassault tout de même, c’est dire l’inertie !!!?


            • Scual 10 février 2012 14:00

              Il y aurait donc des journalistes au Figaro ?!!!!

              Bon ben dans quelques semaines, il n’y en aura plus. Oui c’est comme ça que sont traité les serfs qui se rebellent contre leur maître par l’ultra-droite antisociale : ils sont virés.


              • Traroth Traroth 10 février 2012 17:14

                C’est vrai que la découverte de journalistes au Figaro, c’est un peu le scoop de la journée ! smiley


              • Rodney Rodney 10 février 2012 14:36

                Heureux d’apprendre qu’il y ait encore un vague semblant de vie là-bas, car pour moi, comme pour beaucoup d’utres, Le Figaro se réduit pour l’essentiel à la Pravda sarkozyste, à la botte de Serge Dassault.


                • kot begemot kot begemot 11 février 2012 14:14

                  de plus, figaro est financé par les impôts, et de plus les gens payent pour cette propaganda ! tres fort « le Figaro »


                • loco 10 février 2012 14:58

                  bonjour,

                  ..............Oui, et tout cela organisé de façon à ce que cela se sache, et qu’une absence de sanctions permette de continuer à vendre le mensonge comme une des faces de la vérité, en laissant dans la mémoire commune que mais non, le figaro ne roule pas pour NS...

                   Ce qui est plus ou moins vrai d’ailleurs, car il roule pour les capitaux dont NS n’est que le commis-voyageur à la mode.

                   Quant à l’éloge flatteur, c’est dépassé, de nos jours, il suffit qu’il soit efficace, la morale n’ayant rien à faire face au « réalisme » méprisant des manipulateurs.


                  • agathe agathe 10 février 2012 15:21

                    @l’auteur
                    D’accord avec vous, en même temps les journalistes se sont laissés prendre à ce jeu.
                    Il faut bien vivre : même si quelqu’un a dit « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne » pour un journaliste c’est plus difficile, si il s’en va, pas sûr qu’un autre hebdo...etc... veuille de lui sans le soupçonner à juste titre d’être le ver dans le noyau.
                    Pourtant un journaliste qui se respecte (ça doit exister) doit toujours l’espoir qu’il pourra s’exprimer librement, c’est constitutionnel !
                    « Art. 23 »La liberté de la presse est entière, sauf la répression légale des délits qui pourraient résulter de l’abus de cette liberté. Les commissions sénatoriales de la liberté de la presse et de la liberté individuelle sont conservées."
                    Mais ça date (d’une époque où la guillotine n’avait pas encore été mise au musée)


                    • agathe agathe 10 février 2012 15:37

                      correction

                      « doit toujours l’espoir »
                      doit toujours conserver l’espoir


                      • redredsir 10 février 2012 16:06

                        Après avoir fait semblant de pisser dans un violon, les collaborateurs du Figaro ont fait semblant de pisser dans un violoncelle.
                        Aujourd’hui c’est dans une contrebasse... qui prend encore ces gens au sérieux ?


                        • arnulf arnulf 10 février 2012 16:24

                          Gag !
                          Cette motion a du être négociée avec E. Mougeotte. Bien joué M. Mougeotte cela fait parler du Figaro et donne l’impression aux naïfs qu’il y a débat au sein de votre rédaction.
                          Cela fait des années que les journalistes du Figaro sont des paillassons sur lesquels les puissants s ’essuient les pieds. C’est leur vocation.
                          Qu’ils continuent car ils sont moins dangereux que ceux qui avancent masqués.

                          Messieurs les paillassons je vous salue.


                          • Aldous Aldous 10 février 2012 17:29

                            Vous parlez des pigistes qui font la météo et la rubrique sport ?


                            Ben oui, à ce prix la on est forcément de gauche.

                            Par contre Jean d’Ormesson il a répondu quoi ?

                          • menou69 menou69 10 février 2012 16:46

                            @ ursulin

                            C’est tout à fait exact une partie importante des journalistes du Figaro a toujours été de gauche D’ailleurs, lors des élections présidentielles de 2007, les urnes placées par tradition dans la rédaction du quotidien de droite " juste pour voir ", ont toujours donné le candidat de gauche vainqueur !


                            • Traroth Traroth 10 février 2012 17:17

                              Vous ne lisez pas entre les lignes. Ursulin est subtil. « Près de la moitié des journalistes sont de gauche », ça veut dire que plus de la moitié ne l’est pas.


                            • Aldous Aldous 10 février 2012 17:30

                              Ça veux dire surtout qu’il y a plein de pigistes...


                            • Gasty Gasty 10 février 2012 18:33

                              A l’Huma ils votaient à droite, c’est bien connu.... tellement il y avait de taupes dans la rédaction du journal.

                              Il y a même eu un pigiste du nom de Jean d’Ormonmonde pendant une période.


                            • OMAR 10 février 2012 17:22

                              Salut Menou :« un avertissement à leur direction, suite aux accumulations de manchettes à sens unique ... »

                              Vous voulez rire ?

                              Le Figaro a de tout temps placé un « sens interdit » à tout article, photo, interview, documentaire et autres qui ne sont pas de droite ou d’extrème droite...


                              • Aldous Aldous 10 février 2012 17:31

                                Manchettes... Ça a un rapport avec les quenelles de dieudonné ?


                              • Aldous Aldous 10 février 2012 17:26

                                Si même les godillots du figaro se rebiffent c’est qu’ils y sont allé non pas avec de gros sabots mais avec de bon gros Rangers !


                                Guéant va vous r’foutre de l’ordre la dedans ! Z’allez voir des prémolaires voler !

                                Godillots à vos rangs ! une deux une deux Une deux, le stylo à la ceinture ! Attention ! À droite... Droite !

                                • BOBW BOBW 11 février 2012 16:55

                                  Et aprés les présidentielles ,les talonnettes complètement usées et rétro, vont être jetées dans les bennes à ordures, destination : produits non recyclables. smiley


                                • rototo 10 février 2012 17:29

                                  Trop tard, le mal est fait.
                                  Ca fait des années que le Figaro sert de plateforme pour les bien pensences en place. Mais peut etre qu’ils ont fini par comprendre d’ou vient ce gout étrange dans leur bouche a force de lecher les c..


                                  • Aldous Aldous 10 février 2012 17:34

                                    Bah 44e pays au classement de reporter sans frontières ça n’avait ému personne dans la rédaction du figaro !


                                    Maintenant qu’ils sentent que Pétain va partir... Heu non, Sarko va être battu, ils se découvrent une âme de résistants...

                                    Quel courage ! J’en ai les larmes aux yeux... smiley


                                  • efarista efarista 10 février 2012 21:24

                                    @Aldous
                                    les résistants de la dernière heure oui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès