Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le journalisme est mort

Le journalisme est mort

J'ai eu la bêtise ce matin de regarder les infos de la matinale sur canal +. C'est sans doute une erreur. Le contenu de l'émission m'a énervé au plus au point. Encore une fois je constate la médiocrité de la "masse média".

Alain Accordo a écrit un excellent article pour nous inviter au décryptage de la situation du journalisme. La lecture de cette article est fortement conseillée : http://blog.agone.org/post/2011/12/06/Invitation-au-d%C3%A9cryptage. Il explique avec beaucoup plus de talent que moi la crise que traverse nos médias.

Entre autres extraits voici comment il décrit le travail journalistique :

"En fait, quand ils [les journalistes] nous proposent de « décrypter » en leur compagnie les événements et les situations, ils ne cherchent nullement à nous faire découvrir une réalité objective cachée derrière l’écran des apparences. (...) Ces derniers, en effet, ne veulent pas tant dissiper les apparences que les remplacer par d’autres, accréditer d’autres faux-semblants, plus propices à la promotion des intérêts des classes dominantes à qui ils servent de scribes et de truchements. Le journalisme d’investigation a cédé la place au journalisme de communication.

En usant et abusant de la terminologie du « décryptage », les journalistes, qui ont toujours aimé s’habiller un peu trop large, se persuadent eux-mêmes que sans leur médiation éclairée, le tohu-bohu des événements nous resterait opaque et que, dans la forêt touffue des symboles, ils sont nos meilleurs guides. Mais ce n’est là en somme qu’un bénéfice secondaire de leur travail dont la finalité ultime, au stade actuel d’assujettissement des médias par le pouvoir politique et financier, est d’assurer la police des esprits et des cœurs, c’est-à-dire le maintien d’un ordre idéologique unilatéral et consensuel : le néolibéralisme mondialiste dans ses différentes variantes de droite et de « gauche »."

Je ne pense pas vous apprendre quoi que ce soit. Je souhaite seulement dresser un constat :

Le Journal télévisé (JT) présente un savant mélange du présentateur informant « objectivement  » (selon l'auto-censure plus ou moins consciente que la ligne directrice de la rédaction lui impose ) et de « spécialistes » formés pour ne voir les choses que dans le créneau étroit de leur spécialité et qui sont parfois, par conviction personnelle, complètement acquis à l’orthodoxie officielle.

Ce savant mélange « d'informations-désinformations » nourrit tous les médias de masse. Si ce n'est pas de la désinformation c'est de la « néo-censure ». Au lieu de ne pas parler du tout d'un sujet ou d'une mobilisation, on en parle énormément en déformant plus ou moins les intentions ou les faits. Ainsi des débats sur la création monétaire ou un audit sur la dette vont être caricaturés comme politiques d'extrêmes. Ils laissent de facto ces informations assez inaudibles. Les revendiquer revient à se faire emprisonner dans des cases et à limiter la possibilité de discussion dans la sphère publique. Les médias suivent curieusement les intérêts des gouvernants. Certains paranoïaques y verraient une forme de complot !

Je n'irai pas jusque là. Je dirais simplement que le travail est bâclé.

De temps en temps vient surgir une information importante, une analyse pertinente. Mais généralement ce n'est ni sur TF1, ni sur France 2 ! Il doit être plus important pour ces rédactions de faire des JT « spécial neige » ou de commenter le quinté quotidien des sondages politiques plutôt que de parler de sujets vraiment essentiels ; comme si ils avaient une piètre opinion du niveau intellectuel de leurs spectateurs...

J'ai parfois tendance à oublier ce constat. Par mauvaises habitudes je me retrouve encore et toujours devant le JT.

Ce matin, encore un fois, j'allume ma télé. Ravi de voir qu'on ne parle plus de froid ou de neige je me retrouve littéralement recouvert par une avalanche de commentaire sur Nicolas Sarkozy. OK, je l'admet ce n'est pas nouveau, les journalistes sont obsédés par le chef de l'Etat.

Voilà que tombe les uns après les autres des sujets de quelques minutes sur la presque très prochaine candidature du président sortant. Le "non-événement", pour reprendre l'expression de Jean-Marc Ayrault, fait le tour des JT depuis une semaine !!! Certes, je reconnais, pour la défense de nos journalistes, qu'il fait beaucoup plus chaud cette semaine mais est ce une raison pour ne parler que de ça ? Qu'il nous en parle demain, quand le futur candidat sera officiellement en campagne, je comprend. Mais aujourd'hui, hier et la semaine passée, est ce vraiment nécessaire ? Il ne se passe donc rien d'intéressant sur terre pour qu'on nous gave avec cette info ? 

Je n'aurais jamais du allumer ma télé. Quelle bêtise de ma part !

Je m'apprête à l'éteindre quand la présentatrice sort une atrocité. Selon elle, la campagne se résume uniquement au duel Sarkozy / Hollande. Le "spécialiste" alors présent sur le plateau, semble confirmer que "les fondamentaux de l'opinion sont posés ". Les sondages ne bougeront pas beaucoup. Et selon lui il y a peu de chance que les choses changent dans les prochaines semaines. Mon Dieu, quelle horreur. Et si quelqu'un croyait ces faux prophètes ? Quelle tragédie pour notre pays ! Ils l'affirment, sondage à l'appui - Bourdieu pendant ce temps se retourne encore et encore dans sa tombe. Je gueule littéralement sur ma télévision "L'OPINION PUBLIQUE N'EXISTE PAS S*****" ! Je me calme, je vais encore avoir une plainte des voisins ! 

Le fantôme du "vote utile" apparaît. Je pensais qu'il ferait son apparition plus tard dans la campagne. C'est sans doute la bonne communication UMPS de ces derniers jours qui provoque cette conséquence. En effet, voilà quelques jours que les 2 grands partis ne font que se parler entre eux à travers médias interposés. La tactique est bonne. Les journalistes ne font que commenter les piques de l'UMP, les réponses du PS. Et inversement. On ne parle plus beaucoup des autres (on avait pas le temps il fallait parler de la neige).

Heureusement que canal + vient me rappeler que mon vote n'est utile que si je vote pour Astérix ou Babar. Quel soulagement ! Et moi qui ne savais pas qui choisir entre les autres candidats ! Quelle idée j'ai eu de penser que mon vote servait à quelque chose. Cette fois, l'esprit tranquille, j'éteins ma télé. Je n'ai pas le choix entre 10 candidats, mais entre 2. Si si, c'est le JT qui l'a dit ! 

Plaisanterie mise à part, je vais jeter ma télé. 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 16 février 2012 08:40

    La presse saute au paf, j’appelle ça.

    Rien que d’entendre parler de froid polaire partout sur les antennes pendant deux semaines, j’en ai eu des boutons partout

    • frugeky 16 février 2012 09:28

      Comment ?

      Vous avez encore une télé !!!!!
      Ouh le has-been !
      Plaisanterie mise à part, très bon article.
      Et non, il n’y a pas qu’Astérix et Babar et les JT mentent, comme la presse papier et la radio.
      Il faut le dire et le redire aux enfants « si tu travailles mal à l’école, tu finiras journaliste ».

      • bigglop bigglop 16 février 2012 19:47

        Bonsoir à tous,
        Le silence assourdissant des médias, des politiques, nous anesthésie.
        Les programmes, promesses des candidats seront certainement invalidés si les député ratifient les « traités européens ».

        Le 21 février 2012 et les jours suivants seront les jours de tous les Dangers.

        Nos députés vont devoir, en urgence, voter pour ratifier :
        A) une modification du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne afin de ne pas soumettre la création du MES et le Pacte Budgétaire Européen à un référendum, voir le lien suivant :

        http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:091:0001:0002:FR:PDF

        http://contrelacour.over-blog.fr/article-sommet-europeen-du-30-janvier-tout-savoir-sur-le-pacte-budgetaire-98408589-comments.html#comment96054666

        B) la création du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) avec un peu plus d’abandon de souveraineté des états sur leurs budgets, leurs politiques accompagné de sanctions pratiquement automatiques. Il s’agit d’un organisme intergouvernemental international de droit luxembourgeois et non une institution européenne.

        http://www.lepost.fr/article/2011/10/19/2618356_connaissez-vous-le-mecanisme-europeen-de-stabilite-ou-mes-non-normal-on-nous-le-cache-soigneusement-la-dictature-fasciste-de-l-ue-est-en-marche.html

        C) un projet de loi européen sur la relance et le contrôle démocratique proposé par la « gauche »
        http://www.assemblee-nationale.fr/1...

        Quand le candidat Hollande (Young Leader de la FAF) et « contributeur » au vote de 2008 du Traité de Lisbonne annonce qu’il pourrait renégocier les traités sans plus de précisions, décidément, je n’ai pas du tout confiance surtout pour le Pacte Budgétaire Européen (de rigueur)

        http://contrelacour.over-blog.fr/article-sommet-europeen-du-30-janvier-tout-savoir-sur-le-pacte-budgetaire-98408589-comments.html#comment96054666

        Aussi, je relaie cette lettre ouverte à nos députés :

        Mesdames, Messieurs les députés français,   

        Deux Traités « européens » feront bientôt l’objet d’une ratification. 

        Le "Pacte budgétaire" (ou Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire), paraphé le 30 janvier dernier, ne pourra pas être examiné avant les prochaines élections législatives.

        En revanche, le Traité sur le Mécanisme européen de stabilité, paraphé par les États le 2 février, dont l’entrée en vigueur est prévue pour juillet 2012, devrait être examiné rapidement par vos soins.

          Le Traité MES, dans sa version finalisée, introduit deux conditions qui font de ce texte une prison pour les économies nationales en difficulté.

        Outre les exigences particulières posées pour l’accès aux prêts ainsi que la participation du FMI et des fonds privées, ce Traité introduit une dérogation à la règle de l’unanimité.

        En ratifiant ce texte, les États européens, jouant de l’indifférence et la méconnaissance de leur peuple, abandonnent délibérément et de manière intolérable leur souveraineté. C’est un véritable déni de démocratie et une porte ouverte à une Europe impérialiste où seule l’Allemagne, la France et l’Italie auront respectivement assez de poids pour apposer leur veto.

          Par ailleurs, en conditionnant l’accès au MES à la ratification du Pacte budgétaire, le mécanisme soumet encore davantage les États en difficulté à la rigueur et l’austérité.

          Les élections présidentielles et législatives approchant, nous serons donc particulièrement attentifs à votre positionnement, qui sera largement diffusé, lors de la ratification de ce Traité. 

        Il en va de même de vos positions, lors de la campagne, à l’égard du Pacte budgétaire - positions que nous pouvons d’ores et déjà déduire du vote des eurodéputés français le 2 février dernier (l’abstention des socialistes a été remarquée).

        L’introduction de la règle d’or ainsi que les pouvoirs octroyés à la Commission et la CJUE, sont autant d’éléments qui asservissent encore davantage notre souveraineté nationale.

          Sans oser espérer de vous que vous souteniez l’organisation d’un référendum sur cette question, j’ose espérer que le Conseil constitutionnel sera saisi quant à la conformité d’un tel Traité.

        C’est en effet à vous, à l’instar de vos homologues allemands, d’exiger une place décisive dans le gouvernement économique européen qui se profile. 

        Cordialement 

          http://www.dailymotion.com/video/xlcqxn_mes-le-nouveau-dictateur-europeen_news

        http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm

          Magali Pernin

        http://contrelacour.over-blog.fr

          Dans le lien « Courtfool.info » vous trouverez les adresses mail des nos députés.

         Envoyez-le en nombre pour leur montrer que beaucoup de citoyens ne sont pas dupes et sont informés.



      • Croa Croa 16 février 2012 19:51

        « Il faut le dire et le redire aux enfants « si tu travailles mal à l’école, tu finiras journaliste ». »

        Ce n’est pas exact, les bons élèves peuvent finir journalistes, justement ! Ce sont de bons sujets, bien dociles et ceux qui doutent devraient aller faire une tour du coté des écoles de journalismes voir comment les jeunes entrent bien dans le moule de l’élitisme libéral ! Les sujets rebelles, par contre, comprennent vite qu’il vaut mieux aller voir ailleurs  smiley


      • frugeky 16 février 2012 21:06

        à Croa (je crois)

        en fait quand j’étais plus jeune, les instits et les profs nous disaient que si nous ne faisions pas plus d’effort, nous deviendrions caissières à M......., ce qui était en soi pas dégradant mais soulignait le peu de considération du métier. C’est avec le même manque de considération que j’apprécie cette profession aujourd’hui.
        Y’a effectivement des bons élèves, dans le sens de ceux qui se plient, qui deviennent journalistes mais il y a aussi de bons élèves qui deviennent journalistes et qui refusent le moule dans lequel on veut les faire rentrer.
        Je pense à Rufin, Hatzfeld, St Exupéry, Marchand, Enderlin et certainement d’autres encore mais ce ne sont pas ceux qui passent dans les médias dits « de référence » (que je préfère à mainstream)

      • velosolex velosolex 19 février 2012 05:58

        Oui, bien sûr, très bon article, et qui montre l’orchestration des sondages dans la manipulation, instaurant une vérité officielle, dont on ne saurait déroger ni parler d’autre chose.
        Le seul intéret de la radio par rapport à la télé, c’est qu’on ne supporte pas l’image de ces types, faisant force mimique, à la façon Alain Duhamel, pour nous convaincre de leur pertinence


      • adeline 16 février 2012 09:55

        Oui, la première chose à faire c’est de foutre en l’air la lucarne, passez aux livres et à la radio et tenter les café-discussion ou les assocs.


        • Croa Croa 16 février 2012 19:57

          Méfiance avec la radio !  Hors les soupes publicitaires restent les chaînes de Radio-France... Lesquelles sont un peu de la télé sans les images !  smiley


        • captain beefheart 16 février 2012 22:25

          Malheureusement ils ont tuee les cafés-discussion avec leurs lois anti-fumette.


        • LE CHAT LE CHAT 16 février 2012 11:10

          ces derniers temps , recrudecence de faits divers glauques aux infos , ça doit être en vue d’une nouvelle campagne sécuritaire pour une France forte ......


          • Croa Croa 16 février 2012 20:02

            Ces derniers temps ?

            Moi j’ai l’impression que ça a commencé quand Sarkozy n’était que Ministre de l’intérieur et depuis ça revient régulièrement !


          • Karash 16 février 2012 11:50

            Si vous jetez la télé, ne faites pas ça n’importe où, c’est très polluant pour l’environnement même après avoir fini de polluer nos esprits ;)


            • velosolex velosolex 19 février 2012 06:04

              La seule différence entre une cuvette de wc et la télé , c’est qu’on ne reste pas assis à regarder ces chiottes pendant des heures.
              C’est vrai aussi que la télé na pas de chasse d’eau.
              Ah, si ! Peut-être le bouton d’arrêt !


            • Alpaco 16 février 2012 12:18

              Première chose, on ne dit pas de droite et de « gauche ». On dit adroit et gauche. Sauf à vouloir parler d’économie.

              Deuxième chose, quand un animateur de divertissement informatif propose d’écouter des analyses de spécialistes, on écoute religieusement, et normalement on se dit : « ils nous prennent pour des cons ou ils font exprès ? »
              Si, c’est la démocratie. On vote pour les forts, pas pour les faibles.

              Voter pour des idées, d’accord mais de mort lente. Si j’étais grec, je voterais pour mes idées, quitte à caillasser du CRS.

              Le journalisme suit le 51%, à moins il n’informe pas.


              • Trashon Trashon 16 février 2012 12:25

                Les politiques vous pissent dessus, les journalistes vous disent qu’il pleut...... smiley


                • Aldous Aldous 16 février 2012 12:59

                  Mort et enterré !




                  • dup 16 février 2012 13:10

                    non non , desesperez pas , il y a encore des journalistes avec des couilles .
                    regalez vous avec ce feu d’artifice :

                    http://www.dailymotion.com/video/xdv0kl_menard-demonte-la-pseudo-catholique_news


                    • cassandre4 cassandre4 16 février 2012 18:56

                      Merci pour ce lien dup :

                      non non , desesperez pas , il y a encore des journalistes avec des couilles .
                      regalez vous avec ce feu d’artifice :

                      http://www.dailymotion.com/video/xdv0kl_menard-demonte-la-pseudo-catholique_new

                       Je savais Boutin un peu conne, mais là c’est vraiment, pour moi une révélation, cette salope est véritablement immonde, mais bien dans la ligne déontologique de nos gouvernant !


                      • Hubu 16 février 2012 16:14

                        Les journalistes sont de moins en moins intelligents chaque année et c’est à se demander ce que sera l’information dans ce pays dans 20 ans... en faite il vaut mieux ne pas y penser car ça fait très très peur !!!

                        On sera surement avec des technologies ultra performantes en 2030 mais par contre question intelligence ça régresse à tout vitesse !!!


                        • ricoxy ricoxy 16 février 2012 16:58

                          « Encore un siècle de journalisme, et tous les mots pueront »
                          Frédéric NIETZSCHE


                          • JL JL1 16 février 2012 17:03

                            Ricoxy : et ça fait déjà combien d’années que Nietszche a dit ça ?

                             smiley


                          • Abou Antoun Abou Antoun 16 février 2012 23:28

                            et ça fait déjà combien d’années que Nietszche a dit ça ?
                            Ben, sauf erreur 130 ans.
                            Ca doit donc schlinguer dans les salles de rédaction.


                          • ricoxy ricoxy 20 février 2012 03:59

                            « Ricoxy : et ça fait déjà combien d’années que Nietszche a dit ça ? »

                            1882

                            C’est toujours actuel


                          • ricoxy ricoxy 20 février 2012 04:01

                            Fragment posthume de l’été-automne 1882


                          • paoum 16 février 2012 17:18

                            télé bazardée depuis quelques années et quel soulagement, le problème c’est qu’aujourd’hui je suis devenu incapable de la regarder plus de 2mn sans m’énerver et hurler devant le poste, mes potes et ma famille m’ont interdit de la regarder en leur compagnie et caricaturent toute critique de ma part...

                            un tel instrument de partage du savoir utilisé d’une manière si honteuse dans un but si évident de propagande et de décervelage, je ne peux plus le supporter, la coupe est vraiment trop pleine, il m’arrive de rencontrer des gens qui « bossent à la télé », je ne peux pas m’empêcher de leur pourrir la tête pour cette complicité dont ils semblent être si fiers...j’arrive pas à rester calme quand il me répondent qu’il y a quand même « de bonnes choses » !

                            ...et la TNT !!...de la merde en barre, rien, rien d’autre, j’ai pitié des gens qui se font subir cette horreur à eux-même chaque jour ! je sais c’est méchant, mais j’ai vraiment pitié, c’est plus fort que moi...


                            • Croa Croa 16 février 2012 20:15

                              TNT, la télé détonante,

                               smiley Non détonnante smiley


                            • wilson89 wilson89 16 février 2012 18:19

                              Les médias audio-visuels, principalement, sont devenus ou redevenus, depuis mai 2007, un simple instrument de propagande au service exclusif du nouvel élu « autocrate-président », qui, faut-il le reconnaître, a fort bien joué le coup, en consacrant,dès son arrivée, une attention toute particulière à la corporation journalistique et en frappant très vite là où ça fait mal, souvenez-vous, en faisant virer ,ex-abrupto, le directeur de Paris-Match, pour un article concernant Cécilia, qui avait eu l’heur de déplaire à notre petit souverain... Le ton était donné et quand on ajoute à cela la main mise d’une grande majorité des organes de presse écrite et autres, par l’intermédiaire de ses riches affidés dont : Bouygues, Bolloré, Lagardère, Dassaut et cie, on peut comprendre, même si on ne l’admet pas, qu’une part importante de la profession ait fait jouer son instinct de conservation pour parer au plus pressé... ! Fort heureusement, on a eu le bonheur de découvrir quelques talentueux et non moins efficaces îlots de résistance, notamment sur le web avec Médiapart, Rue89, @si, Agoravox, bien sûr, ajoutés au toujours incisif Canard Enchaîné et autre Charlie Hebdo , ainsi, qu’ils me pardonnent, les oubliés de cette liste ! Quant à moi, pour les deux mois qui restent ( que c’est long !) , je me passe fort bien des médias infréquentables, désormais interdits de séjour chez moi depuis un certain temps déjà ... On souffre depuis cinq années interminables, on est pas obligés d’être masos en plus !!! A bon zappeur salut !


                              • flesh flesh 16 février 2012 18:53

                                Non, le journalisme n’est pas mort, et il est même en très bonne santé. Il a juste changé de support : Internet


                                • Patrick Samba Patrick Samba 16 février 2012 19:08

                                  Bonjour,

                                  savant mélange « informations/désinformations », néo-censure, suivisme, soumission, absence de temps de penser, absence de recul, le nez dans le guidon, cela a dû être toujours plus ou moins comme ça.
                                  Mais ce qui est préoccupant aujourd’hui c’est que le président n’est ni De Gaulle, ni Pompidou, ni Giscard, ni Mitterrand, ni Chirac (et pourtant dans la liste...) mais... Sarkozy !
                                  Et c’est bien là tout le problème...

                                  Bush, Berlusconi sont parvenus à se faire réélire, du fait de leur emprise sur la presse. Et qui sont les copains de Sarkozy, comme précisé plus haut ?

                                  J’ai de moins en moins envie de rire au fur et à mesure que l’on s’approche de la date fatidique.
                                  Bon, ce soir Médiapart organise une soirée sur le thème : "Comment refonder la liberté de la presse ? " diffusée en direct, et les journalistes du Figaro se rebiffent, alors peut-être un petit vent devenant grand va-t-il finir par se lever sur les autres rédactions ?

                                  En attendant les partis de la vraie gauche doivent impérativement se rassembler ( et désolé pour ceux qui sont déjà au courant, pour qui cela va confiner au radotage : Appel à un rassemblement des forces de gauche de la Dignité et/ou de l’Indignation - AgoraVox le média citoyen )
                                  .


                                  • Quentin Cezard 18 février 2012 10:15

                                    @ Patrick Sampa 

                                    Merci pour l’info. Très bon débat organisé par médiapart. Je le recommande à tous et à toutes. 
                                    Je ne pense pas qu’un « petit vent » va se lever sur les rédactions malheureusement. Et bien que les journalistes du figaro se soient rebiffer la rédaction a confirmé son rôle de chien de garde de l’autorité Sarkoziste ! http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2012/02/10/etienne-mougeotte-n-entend-pas-changer-la-ligne-du-figaro_1641966_3236.html

                                    Pour les promesses de campagne pour permettre une information libre (parmi certaines à la fin du débat de médiapart), ce ne sont que des promesses malheureusement. Je n’y crois pas trop. 
                                    Je suis d’accord avec quelques réactions que l’article a provoqué : l’avenir se l’information est sur internet. Encore faut il ensuite ne pas se faire censurer par des lois et traités répressifs. Des nombreux articles d’Agoravox en parlent. 
                                    Sur ce point je pense que les mentalités évoluent et qu’il ne faut pas trop désespérer ! Le vote « non » au traité constitutionnel européen c’est joué sur internet non ? J’ose espérer que les « grands candidats » tomberont des nues en se rendant compte que la propagande télévisuelle a raté. On peut toujours rêver ! 

                                    Bon weekend à vous ! 

                                  • arnulf arnulf 16 février 2012 19:42

                                    Moi aussi je râle et souvent.
                                    Quant à la matinale de canal plus .. Je suis toujours stupéfait de la quantité de clichés bobos qui y sont déversés. Ils sont entre eux béats et contents d’eux. Léon fait semblant d’être un contestataire, la grande blonde force sur le « On est tous joyeux et qu’est-ce qu’on s’marre », la petite blonde est puante de bourgeoisie. Mon préféré dans la détestation est Nicolas Bousou ! Quel épouvantable qui appuie tout ce qui sera démenti par les faits dans le mois mais toujours dans le sens « il faudra des réformes (comprendre des sacrifices ».
                                    Vous avez compris je ne les regardent plus. Fini. Seul regret miss météo pour son physique (mais je m’en passe facilement).

                                    Ouf.


                                    • Katouch53 16 février 2012 20:15

                                      Bravo pour l’article. 


                                      Je rajoute que, bêtement, ce soir je me retrouve sur TF1 et qu’entends-je ? 

                                      Lolo Ferrari dire : « les deux favoris !!!! » ben voyons Sarkolland !! en plein dans le mille... 

                                      Les autres n’existent pas. 

                                      • non667 16 février 2012 21:23

                                        à quentin

                                        bravo

                                        j’ajoute :

                                        adolphe crémieux :Homme politique français (1796-1880)

                                        << Comptez l’argent pour rien, les places pour rien, la popularité pour rien ; c’est la presse qui est tout. Achetez la presse, et vous serez maîtres de l’opinion, c’est-à-dire les maîtres du pays. >> aujour dhui il dirait la télé (il s’adressait a un auditoire juif )

                                        = VOUS POSSÉDEZ LA TÉLÉ , VOUS FAITES L OPINION , VOUS COMMANDER LA POLITIQUE ,VOUS ÊTES LES MAITRES DU MONDE 

                                         

                                         nouveauté qui peut rendre obsolète la puissance de la télé ,une chance(provisoire ?) pour le peuple , il y a internet et les réseaux sociaux pour lutter contre la propagande et avoir accès facilement à une foultitude d’info !

                                        qui dit foultitude dit que l’on trouve tout et son contraire !

                                        d’où le problème : comment démêler le sac de nœuds ?

                                        je donne une clés aux gogos et bisounours pour décoder :

                                        les hommes politiques hauts placés maires de + de 10000h éléphants ministres etc.. ne sont pas des imbéciles politiques ils ne se TROMPE PAS mais ils nous trompent .

                                        de toute façon le décodage est simple les journalistes sont au service du N.O.M. (mondialistes ) et contre le nationalisme (le pen )

                                        -nous ne sommes pas en démocratie les dés sont pipés
                                         . de gaule en cette circonstance aurait dit :
                                        << la démocratie ça ne se donne pas ,ça s’arrache ! >>
                                        (comme il avait répondu à une délégation venue lui réclamer l’indépendance qu’il avait promise en 39-45 !)

                                        donc ne jamais la considérer comme acquise et lutter pour la conserver .
                                        les maîtres des médias vont essayer de museler internet par diverse loi (hadopi etc ....)

                                        anecdote :

                                        bourdin se flatte souvent d’être indépendant et de n’avoir jamais subit de pression de la part de la direction de RMC sinon il s’en irait smiley smiley

                                        il oubli de dire qu’il était auparavant a rtl et que lorsqu’ils l’ont fait venir à rmc ils savaient que comme serpillère on ne trouve pas mieux !

                                        aussi bien que s’il y avait un sympathisant fn découvert il serait boycoté par ses collègues syndiqués et viré par la direction !


                                        • velosolex velosolex 19 février 2012 05:53

                                          Auparavant les journaux télévisé m’endormaient
                                          Maintenant, ils me révoltent.
                                          Le coté sédatif a laissé la place au coté stimulant.
                                          Mais c’est de la colère noire.
                                          Bien heureux de savoir que c’est un sentiment partagé.


                                          • Soi Même 19 février 2012 20:06

                                            Je vais sans doute passer pour un réac, ce n’est peut être pas une mauvaise chose que ce fait soit effectif. Il faut bien que l’histoire convenue touche le fond, base nécessaire pour vivre autrement les informations. Avoir comment les articles ici sont traiter, il y a encore beaucoup d’effort pour enlevé les patels qui sévissent avant que cela devienne un vrais site d’information alternatif de qualité. 


                                            • momo momo 23 février 2012 10:36

                                              Ne jette pas ta télé, il y a de bonnes émission culturelles sur Arte. Je proposerais plutôt de faire venir un réparateur pour que ma télé ne reçoivent désormais plus uniquement que cette chaîne et qu’il me fasse un certificat pour que ma redevance télé soit réduite en proportion.
                                              Car c’est un autre aspect de la question : ces journalistes qui nous mentent le font avec notre fric.
                                              Ils devront rendre des comptes à la Libération.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Quentin


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès