Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le journaliste de demain sera-t-il une machine ?

Le journaliste de demain sera-t-il une machine ?

Un microprocesseur à la place du coeur, un disque dur pour cerveau, pas une goutte de sang dans ses veines mais de l’électricité . Ce « journaliste » du futur existe déja, il s’appelle « Stats Monkey » . Ce robot « intelligent » est né de l’imagination de Larry Birnhaum et Kris Hammond, deux chercheurs Américains . Cette machine se trouve à Evanston ( Illinois ) sur le campus de Northwestern dans un réseau d’ordinateurs nommé Infolab . Pour l’instant cette créature électronique se contente de rédiger des articles sur les rencontres de base-ball, mais dans l’avenir ses capacités augmenteront probablement et lui permettront de commenter d’autres sujets comme l’actualité et pourquoi pas la politique . 

Larry Birnhaum déclare " Nous sommes en train de créer un paysage médiatique que nous ne comprenons pas encore ". Il admet également que les médias vont devoir s’adapter . Cela signifie clairement que le journalisme robotisé pourrait entraîner encore une réduction de la masse salariale d’une corporation déjà sévèrement touchée, mais aussi dans un avenir assez proche transformer radicalement l’information.
En France comme au niveau mondial et depuis de nombreuses années, la presse écrite connaît une grave crise . Baisse des ventes et des abonnements, moins de recettes publicitaires, diminution des petites annonces et augmentation des coûts de rédaction, fabrication et distribution .
L’internet, les journaux gratuits, les chaînes d’info en continu mais aussi des changements dans le mode de consommation de l’information des lecteurs sont des facteurs aggravants mais n’expliquent pas tout. Car si la diversité du choix est souhaitable n’y a-t-il pas quand même trop de titres sur le marché et la qualité est-elle toujours au rendez-vous ?
 
Justement, à propos de la qualité, peut-on imaginer qu’un jour les machines fassent mieux que des professionnels en chair et en os. Cela semble improbable, mais le doute est permis, car une fois parfaitement au point elles seront peut-être capables d’imiter le style de certains chroniqueurs de talent. D’autre part, un robot possède quelques avantages non négligeables pour son patron. Une créature électronique ne fait jamais grève, ne réclame pas d’augmentation, ne tombe jamais malade ni enceinte, n’attaque pas l’entreprise aux prud’hommes. En outre elle n’a pas d’états d’âme, aucun risque de désobéissance ni de révolte, elle enregistre, trie grâce aux mots clés, ajoute éventuellement les statistiques disponibles et tout cela très rapidement.
En fait à l’heure actuelle personne ne sait quel degré de technicité peut atteindre cet outil et c’est bien là le problème.
Si en règle générale la robotisation a augmenté la compétitivité et donc la rentabilité des entreprises, elle a également soulagé l’homme de tâches répétitives, ingrates et dangereuses. Mais aussi diminué sensiblement l’offre d’emploi sur le marché du travail .
 
Les journalistes auraient tort de prendre la menace à la légère. S’ils veulent conserver leur job, il va falloir qu’ils démontrent qu’ils sont irremplaçables . La profession a pourtant des atouts pas assez utilisés, l’imagination, la créativité, la perspicacité, l’originalité, il faut qu’elle sorte de la routine et de l’uniformisation de l’information, elle doit se bouger, c’est tout simplement une question de survie.
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • lama-du-tibet lama-du-tibet 15 mars 2010 09:53

    TF1, France Télévision et le Figaro n’ont pas attendu pour avoir des journalistes robotisés...


    • zelectron zelectron 15 mars 2010 15:54

      robotisés ou lobotomisés... ?


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 15 mars 2010 10:27

      Ni Agoravox ou Rue machin, ou encore Le Post dont on peut voir les brillantes dépèches écrites par une machine avec une faute d’orthographe par ligne, et qui sont glorieusement reprises par Yahoo actualités....
      Le mal n’est pas à venir, il est fait.


      • morice morice 15 mars 2010 11:38

        Le mal n’est pas à venir, il est fait.


        je vous conseille un autre site..

        ah, vous y êtes déjà, sur le site des crachats d’Agoravox ? Ce n’est pas finaud de votre part en venant aussi cracher ici, Sandro....

      • SANDRO FERRETTI SANDRO 15 mars 2010 13:45

        @Gruni,
        Tiens, une nouvelle pièce à verser au dossier.
        Vu aujourd’hui, sur « Yahoo actualités », cette brillante dépêche de chez « Zigonet »( ça ne s’invente pas) :
        http://fr.news.yahoo.com/55/20100315/tod-france-un-avion-air-france-vite-de-j-17baed7.html


        Non, voyez-vous, les robots sont déjà là, sur Avox ou ailleurs.
        Ou alors des classes entières de niveau 3 eme, je ne sais pas.
        Vive le Net...


      • gruni gruni 15 mars 2010 17:08

        @ SANDRO.

        J’ai vu votre lien, c’était sûrement un lundi ...


      • morice morice 15 mars 2010 11:36

        Justement, à propos de la qualité, peut-on imaginer qu’un jour les machines fassent mieux que des professionnels en chair et en os. 


        ben non. on ne devait plus avoir de papier à imprimer avec l’informatique : on en a jamais eu autant.

        les sites qui n’avaient pas de trieurs d’infos se sont plantés. L’homme est toujours nécessaire pour CHOISIR.

        • gruni gruni 15 mars 2010 17:05

          @ morice .

          « L’homme est toujours nécessaire » oui, mais dans quelle proportion morice, comme dans l’industrie ?


        • morice morice 16 mars 2010 09:05

          pour superviser et décider, oui, c’est ça. Mais il y en aura toujours aussi à la base, pour écrire, rassurez-vous. La presse papier avecl’Ipad et ses clones vit ses derniers instants. Il faudrait bien s’en rendre compte.


        • sleeping-zombie 15 mars 2010 13:17

          On pourrait se poser la question « le journaliste d’aujourd’hui est-il une machine », rien qu’en écoutant la diction de ceux qui passe à la télé, le sur-emploi du « embarrasse », de la « marge de manœuvre » et de la confusion systématique entre positionnement partisan et idéologie.

          On a déjà des générateur de langue de bois, pourquoi pas un générateur de JPP...


          • gruni gruni 15 mars 2010 17:13

            @ sleeping.

            Intéressant votre lien, c’est plutôt un générateur d’idées qu’il faudrait à nos politiques .


          • Halman Halman 16 mars 2010 07:54

            La plupart des journalistes écrivent et réagissent à l’actualité de manière automatique et stéréotypée.

            Alors si cela se trouve, si c’est un robot qui écrit l’article ne verra t’on pas la différence.

            Les logiciels experts d’écriture automatique cela existe déjà pour écrire des romans policiers et à l’eau de rose des gares, alors pourquoi pas dans un journal, pour la plupart des articles personne ne ferait la différence.

            Je me pose aussi des questions sur certains rédacteurs d’av si ce ne s’en on pas déjà.


            • morice morice 16 mars 2010 09:11

              La plupart des journalistes écrivent et réagissent à l’actualité de manière automatique et stéréotypée.


              vous n’avez jamais vu une école de journalisme de votre vie pour annoncer pareille ânerie : la première chose qu’on y enseigne c’est l’INVERSE. Mais vous êtes fondamentalement un aigri et un passéiste, alors, toutes vos opinions sont biaisées.

              Je me pose aussi des questions sur certains rédacteurs d’av si ce ne s’en on pas déjà.

              Posez là donc : vous n’avez jamais été fichu de proposer le moindre papier ici : seulement critiquer, et les 3/4 du temps à côté de la plaque avec un seul argument : seuls ceux qui ont fait des choses peuvent en parler. Résultat, avec vous les profs d’histoire ne peuvent même pas exister. Le café du commerce, voilà votre antienne dans ce site. Avec en prime une sacré dose de morgue.

            • Halman Halman 21 mars 2010 11:28

              Pas besoin d’avoir vu une école de journalisme pour voir le résultat et avoir un peu de recul.

              Vous êtes journalistes vous ?

              Vous en avez vu une école de journalisme vous ?

              Je lis la presse et en ai marre de lire toujours les mêmes articles copiés collés d’un médial à l’autre.

              Les mêmes images d’un jt à l’autre avec des commentaires que l’on connait déjà par coeur.


            • Halman Halman 16 mars 2010 07:56

              Il y a bien eu déjà des systèmes experts qui ont remplacé des cadres dans des entreprises et personne ne s’en est rendu compte pendant des mois.

              Alors remplacer certains journalistes à la rédaction automatique, pourquoi pas.


              • morice morice 16 mars 2010 09:30

                Il y a bien eu déjà des systèmes experts qui ont remplacé des cadres dans des entreprises et personne ne s’en est rendu compte pendant des mois.


                exemple précis : il n’existe pas.

              • Wald Wald 16 mars 2010 10:07

                Bonjour Halman, je serais curieux d’avoir une référence.


              • fhefhe fhefhe 21 mars 2010 07:29

                Combien de « Robots-Experts » dans l’industrie automobile qui ont remplacé les Agents de Maîtrises , les cadres ????
                Combien de « Robots-Experts » ont remplacé les « Surveillantes » des opératrices téléphoniques à l’ époque du « 22 » à Asnières ???
                A quoi servent les systémes « Experts » informatiques pour contôler un flux de transports , qu’est devenu le Chef Comptable dans une entreprise ???
                Visitez une Imprimerie (domaine que je connais bien) et vous verrez combien de cadres ont perdus leur emploi de par les progrés technologiques (PAO , CPC etc...) on pilote une machine Offset , Hélio d’un pupitre...
                Combien d’usines fonctionnent avec 10 fois moins de cadres « Expert » es-qualité !!!!
                Au fait le chef mécanicien dans vôtre garage peut-il déterminer la panne de vôtre voiture sans son « Diagnosiqueur » ???

                Une touche en moins sur un piano est le pianiste ne peut plus « contrôler » sa musique... !!!
                Une touche en moins sur le clavier d’un ordinateur (ou d’un pupitre) est c’est la panne assurée ....

                Avec un logiciel de 200€ je peux gérer et tenir la comptabilité de ma sociéte... et je ne vois mon expert compable qu’une fois par trimestre....et cela avec une secrétaire seulement !!!


              • Halman Halman 21 mars 2010 11:30

                Tiens donc il n’existe pas ?

                Faite votre travail de recherche comme vous savez le faire pour vos autres articles.

                Quand votre histoire de l’informatique se résume à Apple et au complot juif c’est un peu limite comme sources.


              • Halman Halman 21 mars 2010 11:32

                Mes références datent et se retrouvent quelque part dans ma cave, pas le temps de les chercher.

                Mais ce genre d’évenement est tellement frappant que je suis étonné que cela n’ai pas marqué les mémoires.


              • Halman Halman 21 mars 2010 11:35

                J’oubliai, Morice sait tout sur tout et il ne faut pas être d’un avis différent.

                On a l’habitude.

                Plus rien à faire.


              • morice morice 16 mars 2010 09:29

                Exactement Chantecler : écrire véritablement, c’est prendre des risques. Ici, on a très vite vu ceux qui ne veulent pas d’idées nouvelles ou d’infos pour faire réfléchir : ceux qui veulent IMPOSER LEUR VISION : oui, Chantecler, le net est l’enjeu primordial d’un fascisme rampant, car le fascime n’était rien avant le net : 3 ou 4 pékins abrutis de propagande incapables de s’organiser pour contrecarrer la presse ou les idées communément diffusées. Le Net leur a donné un tremplin inespéré de répandre leur propagande, on le voit bien ici dès qu’on touche à des sujets brûlants comme le négationnisme où l’on a droit à une volée sur la loi Gayssot : ses défenseurs nouveaux de la liberté d’expression ont compris que cette dernière était la FAILLE du système sur le net et leur permettait une bien plus grande diffusion de leurs idées nauséabondes. De même sur l’islamophobie de folie à laquelle on a droit tous les jours, et dont le sommet du ridicule a été atteint hier avec un LePen tenant devant lui son immonde pancarte à a télévision, barrée d’un « censuré ». Oui, il faut CENSURER ce genre de choses. Car ce n’est pas la démocratie que cette vindicte. La dénonciation de l’islam actuel est la même que celle des juifs en 1940, c’est cela qu’il faut retenir. On mélange secte et religion pour diaboliser : LePen, avec son panneau de crétin, s’accroche à ce qui le fait vivre : la haine des autres. Son racisme évident, devenu islamophobie.


                Ces activistes de l’extrême droite ne vont obtenir que le contraire de ce qu’ils souhaitent : tous les états pour se protéger de leur nuisance vont être obligés de « visser » les contenus du net : on s’achemine vers une généralisation de lois de type Gayssot. Est-ce un bien, à vous de juger : moi je pense qu’on ne peut en rester au stade où on est ici où dès que vous les avez attaqués, ces fascistes, ces derniers s’en prennent à vous en attaquant votre honneur et votre famille, comme au bon temps de Vichy : il faudra bien ici comme ailleurs sévir, et empêcher certains de nuire à l’expression démocratique. Agoravox est confronté en ce moment même au problème.. Et tente d’y résoudre avec les moyens du bord à vrai dire. Souhaitons que la démocratie l’emporte et non le fascisme.

                • Philippe D Philippe D 16 mars 2010 09:49
                  Morice,
                  Votre problème ce sont vos grandes oeillères qui vous cachent le paysage.
                  Pour éviter les écarts, le vieux cheval de retour, ne regarde que dans la seule direction où il va poser ses sabots et déposer son crottin.

                  Ce que vous ne voyez que d’un seul côté est que l’exacte symétrie de propagandes toutes aussi nauséabondes venant de tous côtés. Dénoncer les uns sans parler des autres est comme se tirer une balle dans le pied (ou dans les pattes). Vous y perdez toute crédibilité. 
                  Mais il est vrai vous n’en n’avez jamais vraiment eu.


                • Wald Wald 16 mars 2010 10:26

                  Salut tout le monde,

                  Morice est déchainé, c’est bien la preuve que les zozos ont tapé juste et qu’ils tiennent la vérité par le bon bout.

                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 16 mars 2010 10:29

                  Salut Castor

                  Félicitations pour les explications que tu donnes, l’historique que tu retraces, avec précision et clarté. La coupe est pleine en effet, pour un nombre croissant d’utilisateurs.
                  Bonne journée smiley


                • Wald Wald 16 mars 2010 10:44

                  Pour mon compte, je faisais juste un petit tour sur les fils. Amusez vous bien. smiley


                • Robur 16 mars 2010 12:43

                   @ Morice
                  Penser que la simple censure puisse résoudre le problème de la montée des extrémismes est d’une grande naïveté
                  De plus, comment croire à vos bons sentiments, Morice, lorsque vous mettez en avant dès que possible la judaïté de vos contradicteurs ?

                  @ Chanteclerc
                  Je partage votre avis sur le fonctionnement du site.
                  Je pense que vous manquez de clairvoyance sur les pratiques de certains auteurs, mais c’est votre point de vue, et je le respecte en tant que tel.


                  • @distance @distance 21 mars 2010 19:13

                    salut tous
                    je profite de ce fil pour vous invitez à regarder ce document Arte

                    http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3106328.html

                    Bangladesh : l’eau du diable
                    L’eau des puits pourrait bientôt causer plus de décès au Bangladesh que les cyclones et les inondations réunis. Entre 20 et 80 millions de personnes seraient en danger suivant les estimations. Ou comment « l’eau du diable » pourrait bien être le responsable d’une des plus graves crises sanitaires de l’histoire…

                    Au Bangladesh, pays parmi les plus pauvres du monde, des millions de villageois des zones rurales s’empoisonnent en silence. Le sous sol regorge naturellement d’arsenic, un poison violent bien connu des amateurs de romans d’espionnage qui, lorsqu’il est ingéré à faible dose quotidiennement pendant quelques années, provoque des cancers de la peau ou des organes internes. Ce poison est aujourd’hui présent dans les nappes phréatiques de 60 districts sur les 63 que compte le Bangladesh.

                    Ironie de l’histoire, dans les années 70, le gouvernement épaulé par l’UNICEF et la Banque Mondiale a lancé un vaste programme de forage de puits peu profonds. A l’époque, dans la majeure partie du pays, on buvait l’eau des rivières déjà très polluées, vecteur de maladies diarrhéiques qui tuaient 80 000 enfants par an. Mais le miracle du puits peu profond s’est lentement transformé en malédiction. D’ailleurs les anciens de ces régions, héritiers de la sagesse populaire, connaissaient le danger. Cette eau puisée dans le sous-sol, ils l’appelaient « l’eau du diable » dans la tradition locale, mais personne ne s’est attardé sur leur mise en garde.

                    Ce n’est que dans le courant des années 90, après la construction de près de dix millions de puits que la contamination de ces eaux a été mise au jour. Les autorités ont certes tenté d’identifier les puits à risque mais faute d’alternative, à défaut de source d’approvisionnement saine à proximité, de nombreux Bangladais consomment toujours de l’eau empoisonnée. Aujourd’hui le gouvernement s’évertue à trouver des solutions, à prendre en charge les premiers malades, mais la tâche est immense et le coût des opérations insurmontable pour ce pays déjà au bord du gouffre.


                    redescendons sur terre, soyons lucides et sans préjugés dans la mesure du possible !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès