Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le M@rketing 2.0 : nouvelle voie du marketing alternatif ?

Le M@rketing 2.0 : nouvelle voie du marketing alternatif ?

Le terme Marketing 2.0 a vu le jour peu de temps après que le terme Web 2.0 soit venu envahir la toile. Mais quels sont les liens entre les deux notions ? Intimement liées, le Marketing 2.0 est une nouvelle forme de marketing qui repose sur les évolutions du Web tel que nous le connaissions jusqu’à présent. Mais pourquoi alors parler de « nouveau marketing » et de surcroît « alternatif » ?

Le marketing traditionnel connaît une perte de vitesse flagrante au profit d’une autre forme de marketing dit alternatif. Cette évolution intervient à un moment où la société de consommation oscille entre saturation et fascination pour la publicité. L’impact du marketing et de la publicité n’est plus ce qu’il était. En effet, les mouvements antipub connaissent de plus en plus de succès dans un contexte de saturation. Si l’on ajoute à cela l’inflation des coûts de la publicité dans les médias traditionnels et le pouvoir grandissant du phénomène de recommandation, on comprend alors aisément les mutations qui animent le marketing traditionnel. Les marketeurs prennent peu à peu conscience des atouts du Web 2.0 pour leurs stratégies futures.

Ainsi naît le Marketing 2.0, directement inspiré du Web 2.0, forme de marketing alternatif, comme étaient nés avant lui le marketing tribal, le marketing ethnique, junior, gay, poly-sensoriel et bien sur le buzz et le marketing viral. Le Web 2.0 a donné une nouvelle dimension à toutes ces formes de marketing alternatif.

Cependant, à chaque nouveau remaniement du marketing traditionnel, tous les spécialistes annoncent quasi systématiquement une révolution sans précédent. Les règles changent, puisque les consommateurs changent, alors le marketing se doit lui aussi de changer. Mais la plupart de ces révolutions annoncées n’ont en réalité bien souvent bouleversé ni les consommateurs ni les marketeurs. Alors on peut s’interroger sur la nature profonde de ce nouveau Marketing 2.0. Doit-on parler de véritable révolution, ou simplement d’évolution des techniques ? Dans quelle mesure le Marketing 2.0 va-t-il révolutionner le marketing traditionnel ? Est-ce une simple lubie de marketeurs ou une mutation profonde de la publicité et du Web ? Dans quelle mesure les outils du Web 2.0, qui marquent une rupture avec l’existant, permettent au Marketing 2.0 de devenir un eldorado pour les marques qui se prêtent au jeu ?

La thèse soutenue ici est celle d’une profonde mutation du monde du marketing. Deux facteurs poussent à prendre cette position : l’évolution, d’une part, du monde du marketing, et d’autre part celle du Web. Le marketing évolue tout comme les consommateurs et les marques. Pour garantir une mémorisation optimale du message qui générera l’acte d’achat, l’approche même du marketing est aujourd’hui différente. Alors pourquoi considérer qu’il puisse y avoir une mutation profonde ? Parce qu’Internet modifie la donne, et offre de nouvelles possibilités aux marketeurs. En effet, le Web traditionnel évolue vers le Web 2.0 qui, grâce aux évolutions techniques, considère l’internaute comme véritable acteur du Web et non plus comme simple spectateur. Cette « prise de pouvoir » de l’internaute oblige le marketing à envisager le comportement du consommateur différemment, à se renouveler et à proposer de nouvelles expériences, puisqu’elle engendre de nouveaux usages.

En réalité, le Marketing 2.0 repose sur tous les concepts du Web 2.0 à savoir les évolutions des techniques et des mentalités qui permettent aux consommateurs de s’exprimer avec la même force que les marques. Les consommateurs sur le net ont la possibilité de faire et défaire la réputation des marques, autrement dit de créer eux aussi leur image. Ce sont les notions de participation et de collaboration propre au Web 2.0 qui donnent ce pouvoir aux consommateurs et poussent les marketeurs à modifier leurs comportements et leurs stratégies. Le Web 2.0 a en effet instauré de nouveaux usages dont la sphère du marketing doit tenir compte.

L’internaute consommateur fait alors partie intégrante du processus de construction de la marque et devient un acteur au fort pouvoir décisionnel. Il ne consomme que ce qui lui a été recommandé, et ne recommande à son tour que les produits en lesquels il croit. Le marketing se doit de comprendre ce processus pour en tirer avantage et pour proposer une autre expérience à ses consommateurs. Leur rôle évolue : ils prennent part à la construction de la marque et y adhèrent ainsi beaucoup plus.

Au vu de ces quelques éléments, on pourrait donc définir le Marketing 2.0 ainsi : Ensemble de techniques marketing associé à Internet et plus particulièrement au Web 2.0 qui consiste à considérer le consommateur comme faisant partie du processus stratégique et non plus comme simple destinataire de celui-ci, et à mettre en place les outils nécessaires pour favoriser la participation entre les deux.

Ainsi, le Marketing 2.0 constitue une réponse aux diverses préoccupations des consommateurs, tant au niveau de la saturation publicitaire que de l’essoufflement du marketing traditionnel. Il apporte aussi des éléments de réponse aux professionnels, toujours en quête d’une meilleure efficacité. Ce sont les évolutions du Web, et notamment l’apparition du Web2.0 qui ont généré de nouveaux usages et donc une transposition à la sphère du marketing.

Les mécanismes principaux sont mis à jour, mais le principal reste encore à définir. En envisageant l’avenir du Marketing 2.0, il est pertinent d’évoquer celui du Web 2.0, puisqu’il s’agit d’une notion intimement liée à la première. L’un n’existerait en effet pas sans l’autre. Or la blogosphère évoque déjà le terme de Web 3.0. Cela laisse entrevoir l’idée d’une nouvelle évolution conséquente du Web qui pourrait à son tour avoir des répercussions sur le marketing comme le Web 2.0 en a déjà. Pour commencer à répondre à cette problématique, il convient de revenir sur les marques actrices du Marketing 2.0. Elles ne sont encore qu’une poignée, et c’est probablement la raison pour laquelle cette forme de marketing, avec à sa tête le buzz et le marketing viral, connaît un tel succès. On peut d’ores et déjà émettre l’idée selon laquelle l’ère du Marketing 3.0 sera atteinte lorsque la précédente se sera démocratisée et ouverte à la majorité des annonceurs. Le succès du marketing ne tient-il pas en effet à ce que seules quelques marques pionnières se soient lancées dans l’aventure ? Le débat reste ouvert et se joue sur la toile.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Totor 15 novembre 2007 13:20

    Pour le Web X,Y tout court le nagigateur Firefox équipé du module AdBlock vous permettra de butiner sans vous trouver saturé de bannières et pop up publicitaires smiley


    • Piotrek Piotrek 15 novembre 2007 14:41

      « Les mécanismes principaux sont mis à jour, mais le principal reste encore à définir. En envisageant l’avenir du marketing 2.0, il est pertinent d’évoquer celui du Web 2.0 »

      Le probleme c’est que le Web 2.0 c’est du marketing 1.0


      • Rash Rash 15 novembre 2007 18:19

        Très interessant !

        Je me pose une question :

        Web 2.0, serait le moment de la bascule des investissements publicitaires ? Serait-ce ce moment ou le « budget pub » d’une entreprise consacre plus de 50% de ce qu’elle attribuait il y a 10 ans pour les pubs TV ?

        D’autant plus qu’a mon sens Internet à une arme redoutable que ne possède pas la TV : le clic.

        En un seul clic le client peux acheter le produit. C’est mille fois plus fort que Pierre Bellemare au Télé-Achat, non ?

        Quand les annonceurs changeront leur fusil d’épaule, peut-être qu’on entrera de plein-pied dans un vrai Web 2.0, non ?

         smiley


        • Sarah Fontan 15 novembre 2007 22:08

          En effet, le coût du sacro saint spot de 30sec en télé est excessivement élevé comparé à l’achat d’une bannière sur internet. (même si cela reste difficilement comparable). Ceci dit l’efficacité n’est pas la même. La plus grande valeur ajoutée d’internet est la segmentation, bcp plus efficace qu’en télévision. On peut aussi atteindre plus facilement les niches grâce à internet.

          Les médias conservent un fort pouvoir, mais plus le monopole. De plus en plus les budgets « pub » des annonceurs sont remodelés au profit d’internet. Et oui, petit à petit les annonceurs s’y mettent mais les médias traditionnels occuperont toujours une place importante...


        • Yougs 7 décembre 2007 03:58

          je suis d’accord..sauf que les ménagères de 50 + (la population vieillie un ptit peu quand même) elles ne cliquent pas toutes encore...Pierre Bellemare et les placements tv ont encore de beaux jours ! Non ? (scusez mon étonnement...il est encore là Pierre Bellemare ? ca fait 10 ans que j’ai quitté la France !?)


        • emmanuel 15 novembre 2007 23:06

          La veritable revolution pour le maketing sur internet est la mesure. Avec le net, on sait si une campagne a reussi et aupres de qui. Parce que le lien entre la banniere, le click et l’achat pour un profil donne sont tres facile a lier. Qui voudrait depenser 100 dans une pub papier ou TV sans vraiment connaitre l’impact alors qu’il peut depenser 20 et savoir si ca lui a ete profitable sur le net.


          • Rash Rash 16 novembre 2007 08:28

            Je vois...

            Si on ajoute à cela qu’il y aurait plus de 50.000 inscrits sur le site Facebook, on peut commencer à penser que la pub ciblée sur internet aura bientôt une audience plus importante que les grands évènements télévisuels...

            Hum... ça me donne l’idée d’un truc à developper...

            Merci pour ces commentaires !


            • Foudebassan Foudebassan 16 novembre 2007 08:37

              Dans un contexte commercial, Le WEB 2.0 est avant tout un outil économique permettant de créer du trafic sur un site. En revanche, le modèle économique de ces sites repose toujours sur le traditionnel affichage de bannières ou de liens commerciaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès