Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Monde publie un sondage manipulatoire

Le Monde publie un sondage manipulatoire

Pour la première fois depuis très longtemps, un institut de sondage (TNS Sofres/Logica) et ses clients (Le Monde, France 2, France 3 et France Inter) refont à quelques heures d’intervalle un sondage auprès de la même population et avec la même méthode. Tout naturellement, ce second sondage donne le même résultat statistique mais permet au média en question de publier des articles aux contenus opposés « Le PS décroche » « le PS se stabilise » avec des données strictement similaires d’un point de vue statistique. Information ou manipulation électorale ?

Jeudi 28 mai Le Monde publie un papier titré « Européennes : le PS décroche ». Suivi d’un article de Christine Garin qui analyse un sondage de TNS Sofres/Logica pour Le Monde, France 2, France 3 et France Inter. Ce sondage pour la première fois place le Parti Socialiste à 19% des intentions de vote juste en dessous de la barre symbolique de 20%. L’enquête a été réalisée les 25 et 26 mai.

Samedi 30 mai, nouveau papier du Monde intitulé cette fois « Le PS se stabilise à 20% des intentions de vote ». Ce papier rapporte la nouvelle enquête réalisée par le même institut pour les mêmes clients avec la même méthodologie. L’enquête à cette fois été réalisée les 27 et 28 mai. Cette nouvelle enquête place le Parti Socialiste à 20% des intentions de vote.

A l’exception des sondages glissant, c’est bien la première fois depuis plusieurs décennies qu’on voit un institut réaliser un sondage pour les mêmes clients le lendemain de la précédente vague. Une enquête d’opinion coûte très cher. Pourquoi engager à nouveau une même enquête sur la même population avec la même méthode à quelques heures à peine après avoir terminé la précédente ? Les statisticiens savent que le résultat sera identique.

Statistiquement oui 19% ou 20% c’est identique… mais pas politiquement c’est différent. 19% ou 20% d’un point de vue statistique, alors que la marge d’erreur est d’environ 3% et que 20% des sondés affirment ne pas encore savoir pour qui ils vont voter, c’est la même chose. Mais d’un point de vue communication cela ne fait pas le même effet. Cela permet au Monde de titrer sur une stabilisation des intentions de vote du Parti Socialiste.

Stabilisation très théorique puisque l’intervalle de quelques heures entre les deux enquêtes serait insuffisant pour mesurer une évolution.

Quelques questions demeurent : Qui a commandité et payé cette nouvelle vague ? TNS Sofres ? Le Monde ou le service public ? Avec quel objectif puisque le résultat est nécessairement identique ? Pourquoi un tel titre trompeur de la part du Monde ? Pourquoi un titre qui conclut en méconnaissant les marges d’erreur, la proximité des deux vagues ?

A quelques jours des présidentielles on avait déjà vu quelques instituts de sondage mesurer une soudaine et fictive hausse des intentions de vote pour Jean Marie Le Pen, une perspective propre à mobiliser l’électorat socialiste.

On avait aussi vu le rédacteur en chef du Monde publier un édito affirmant que seuls les votes pour le parti socialiste ou l’UMP étaient des votes démocratiques !

Voilà une enquête et des titres qui relèvent de la manipulation électorale beaucoup plus que de l’information.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 2 juin 2009 10:35

    sondage manipulatoire... beau pléonasme !


    • Voltaire Voltaire 2 juin 2009 10:48

      Une excellente analyse.

      Il est courant pour les médias de titrer et analyser des variations bien à l’intérieur des marges d’erreurs, mais là c’était effectivement le ponpon... Avec un fort taux d’abstention prévue, les médias devraient éviter de commenter des différences de 1 ou 2 %, qui sont statistiquement totalement non significatives. Tout cela sent bien la manipulation politique, mais il est vrai qu’il faut sauver le soldat PS...


      • LE CHAT LE CHAT 2 juin 2009 11:52

        à 19 ou 20 % de 40 % de votants , on peut pas dire que le parti des éléphants trompe encore beaucoup de monde ! smiley


        • Nobody knows me Nobody knows me 2 juin 2009 15:10

          A 40 % de votants, on ne peut pas dire que la majorité des élus ait une grande légitimité non plus...


        • ZEN ZEN 2 juin 2009 12:09

          Pauvre Monde !


          • Pierrot Pierrot 2 juin 2009 12:17

            Depuis l’élection présidentielles de 2002 (Le Pen au second tour) les instituts de sondages ne sont plus crédibles.


            • shadow shadow 2 juin 2009 12:37

              Mais nous ne sommes pas obligés de laisser maniouler !! La ficelle est trop grosse ! d’aillieurs quand on voit les sondages surgonflés d’Opinion Way pour Sarkozy, on comprend vite que ces sondages sont destinés à orienter les votes...


              • Nobody knows me Nobody knows me 2 juin 2009 15:04

                Votre formule étant elle-même un corollaire de celle-ci :
                sondage ==> Pfffff !
                sondage² ==> Pfffff ² !

                 smiley

                Prendre en compte ce que les autres voteront à une élection est la pierre angulaire de toute société de moutons de panurge qui se respecte.


              • frédéric lyon 2 juin 2009 15:26

                Je ne voudrais pas plonger les internautes dans un abîme de perplexité qui risquerait de leur provoquer une rupture d’anévrisme, mais un sondage qui donne une probabilité de 20% à un évènement avec une marge d’erreur de 3%, n’est pas identique à un second sondage qui donne à cet évènement une probabilité de 19% avec la même marge d’erreur de 3%.

                Dans le second cas, la probabilité de l’évènement en question a bien baissé de 1% !


                • Nobody knows me Nobody knows me 2 juin 2009 15:34

                  Mazette !! Y en a qui se masturbent le ravioli dis-donc !!


                • Antoine Vielliard (Saint-Julien-en-Genevois) Antoine Vielliard 2 juin 2009 15:32

                  En realite lorsqu’une enquete donne 19% avec une marge d’erreur de 3% cela signifie qu’il y a environ 95% de chance que le score soit entre 17,5% et 20,5%.

                  Lorsqu’une seconde enquete donne 20% cela signifie qu’il y a 95% de chances que le score soit entre 18,5% et 21,5%.

                  Les deux scores sont donc rigoureusement similaires pour la partie comprise en 18,5% et 20,5%.

                  Par ailleurs, on s’interroge sur les raisons qui ont motive l’institut et se clients a engager une telle depense a seulement quelques heures d’intervalles. C’est la premiere fois qu’on observe deux vagues d’enquete aussi rapprochee. Qu’est ce qui a bien pu motiver une decision aussi inhabiutelle ?

                  Cordialement,

                  Antoine Vielliard


                  • frédéric lyon 2 juin 2009 15:42

                    Les deux scores sont donc rigoureusement similaires pour la partie comprise en 18,5% et 20,5%.

                    ...................................

                    Ceci ne veut RIGOUREUSEMENT RIEN DIRE.

                    Les deux sondages NE DONNENT PAS DES RESULTATS SIMILAIRES et vous ne pourrez pas sortir de là !!


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 juin 2009 15:38

                    Nous avons au menu ce matin l’animateur Abier sur France-info qui cherche à piéger son invitée avec une histoire de micro ouvert/fermé, Le Monde et les « France » qui font faire et refaire et des sondages sans qu’on ne sache pourquoi et, finalement tout ce qui grouille et bafouille qui placote pour rien autour d’une tragédie. On en retire un goût de café froid et la vague impression que les médias ne sont vraiment pas à la hauteur. Tout ça servi à la une d’Agoravox, sans susciter un déluge de commentaires.

                    Le café EST froid. Les médias ne font pas leur boulot. Il y a des élections qui viennent auxquelles peu de gens s’intéressent parce qu’elles ne véhiculent pas d’idées et ne confèreront pas de pouvoir. On est en fin de monde. On attend Godot. Je m’ennuie du Général. Je vois des moustaches de Marechal. Bernanos disait « Vous avez mis les peuples au collège. On s’ennuie dans vos colleges. Les révolutions sont nos vacances » Je fais deux copicollés et je retourne lire l’Insurrection qui vient.

                     

                    //nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/11/153-les-blogues/

                    //nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/29/trois-pas-vers-un-monde-nouveau/

                    //nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/28/l’insurrection-qui-vient/


                    Pierre JC Allard


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 3 juin 2009 00:01

                      Bien dit, JCA, moi-même j’attends Godot et je vois le moustaches du Maréchal.
                      Mais je ne m’ennuie pas du Général, tout de même, restons polis...
                      Et à propos d’Abiker... il a démenti avoir « piégé » la NKM... ce qui m’a plu.

                      (j’attends Godot dans un château où je viens de croiser un géomètre assez défraîchi)


                    • moebius 2 juin 2009 20:11

                      on s’interroge


                      • Christoff_M Christoff_M 3 juin 2009 09:50

                        Sarkozy a lancé la mode de la politique spectacle avec des gourous de la pub...

                        c’est la qu’on voit les limites d’un système qui sent le rance et la mauvaise foi !!

                        un évènement préfabriqué, un Fillon, une Mam ou autres qui lancent la fusée, tous les médias apatés qui suivent avec des Barbiers bien compatissants...

                        Et résultat un sondage avant ou après qui nous est sorti par les pseudos experts, Boniface, Cohen, Marseille, et tous les bons petits profs qui après cette crise de fin 2008 nous parlent encore d’un système qui n’existe plus, relayés par les beaufs style Calvi ou Pujadas...

                        Avec un sondage qu’on nous dégaine au bon moment comme « preuve scientifique » de gens qui n’ont que statistiques et théories d’école, copiés collés, plutot qu’intuition, intelligence propre et raisonnement clairvoyant !!

                        les stats ne sont pas une sciences comme l’ordi juste des outils !!

                        le problème c’est que nous sommes dirigés par des gens creux qui sont incapables de sortir des schémas scolaires, plus valables en 2009, donc qui se raccrochent à des gourous dépassés style Ségala ou des tableaux imprimés....

                        Car finalement d’eux memes ils ont une peur bleue de s’engager sur l’avenir, se mouiller, donner leur avis personnel !! puisque la façade et la com sont à la tète de l’état en France...
                        et nous ne sommes qu’au début de la désillusion, meme une partie des députés UMP se sont rendus compte du coté factice du pouvoir actuel !!

                        les masques tombent, le maquillage coule, les années à venir vont ressembler à une longue traversée du désert et une France mise devant le miroir de ses dissimulations et de son manque de courage politique !!


                        • blibgnu blibgnu 3 juin 2009 10:18

                          le monde ? Le Monde ? Ha oui, ce truc qui a titré « Chavez antisémite » entre autre médias mensonges des plus courants... Je ne suis pas sûr qu’il ait jamais fait de l’information hormis peut-être pour les rubriques « faits divers » qu’il doit arriver a remplir sans trop de mal smiley

                          Malheureusement il n’était pas le seul !

                          Pauvre monde oui (attention double sens).


                          • Christoff_M Christoff_M 7 juin 2009 21:25

                            on voit ce que peuvent devenir des journaux autrefois réfèrences, après quelques années sous la gestion des vendeurs de tapis et marketeurs de l’élite au pouvoir sous Sarkozy...

                            le pouvoir des chiffres, la mort de l’intelligence et de l’intuition !! les journaux vous donnent une idée de ce que vont devenir les services en France, et l’hopital en particulier avec ce genre de « gestionnaires » que j’appelle moi des fossoyeurs du système libéral européén si l’Europe existe...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès