Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le pluralisme politique sur BFM ?

Le pluralisme politique sur BFM ?

J’aimerais vous parler de la liberté et du pluralisme de l’expression selon le journaliste Jean Jacques Bourdin sur BFM TV dans son émission Bourdin Direct ...

On peut voir sur le site bfmtv.com les vidéos de toutes ses interviews :
 
Si on fait l’inventaire de l’appartenance politique de ses invités politiques au mois de Novembre :
  • Laurent fabius – Parti socialiste
  • Nathalie Kosciusko-Morizet – UMP
  • Chritian Jacob – UMP
  • Arnaud Montebourg – Parti socialiste
  • Valéry Giscard d’Estaing – UMP
  • François Bayrou – Modem
  • Pierre Moscovici – Parti socialiste
  • Hervé Morin – Nouveau centre
  • François Hollande – Parti socialiste
  • Bernard Debré – UMP
  • Eva Joly – Europe écologie
  • Jean-Louis Debré – UMP
  • Benoist Apparu – UMP
  • Jean-Pierre Jouyet – UMP
  • Jean-Pierre Raffarin – UMP
  • Jean-François Copé – UMP¨
  • Manuel Valls – Parti socialiste

Ainsi si l’on reprend la liste des principaux partis politiques en France on obtient :

  • UMP – 9 interventions
  • Parti socialiste – 5 interventions
  • Nouveau centre – 1 intervention
  • Modem – 1 intervention
  • Europe écologie – 1 intervention
  • Front de gauche – aucune intervention
  • NPA – aucune intervention
  • Front national – aucune intervention
  • Lutte ouvrière – aucune intervention
  • Debout la république – aucune intervention

Conclusion :

Il semble que pour Monsieur Bourdin, et c’est chaque mois pareil à quelques petites différences près, visiblement seuls l’UMP et le PS ont quelque chose à dire, et surtout l’UMP.

Bourdin semble oublier que son devoir en tant que journaliste est de permettre la liberté d’expression de tous, et non pas de faire la propagande de quelques uns et d’empêcher l’expression de tous les autres.

Malheureusement Jean Jacques Bourdin n’est pas un cas isolé dans le paysage médiatique français, au contraire il représente assez bien tous les autres membres de sa profession. C’est donc à l’échelle nationale, dans tous les médias, que se pratique le même genre de propagande et de boycott, et toujours au profit de l’UMP et du PS.

Comment voulez-vous que l’on puisse voter en toute connaissance de cause quand finalement les seuls points de vue que l’on entend sont ceux des membres de l’UMP et du PS ?

Franchement, si on veut un jour vraiment vivre en démocratie en France, il faudra inexorablement réguler tout ça et indiquer, gentiment de préférence, à coup de pied au cul s’il le faut, à ces journalistes qui ne remplissent pas leur devoir de citoyenneté la porte de la sortie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • jaja jaja 3 décembre 2010 11:37

    Les seuls à obtenir des concessions pour exploiter des chaînes de télévision ce sont les capitalistes tels bouygues et consorts...

    Liberté disent-t-ils... Alors qu’il y aurait si « ils » laissaient faire la possibilité de création de chaînes de télé par tous ceux qui n’ont pas la parole et que donc l’on pourrait enfin se passer des BFM et autres propagandistes médiatiques.

    Il n’y a pas de vrai choix politique dans nos pays dans la mesure où le peuple est soumis du matin au soir à la propagande de l’État bourgeois ou des capitalistes eux-mêmes.

    Ce que nous devons exiger c’est la libération des ondes et la possibilité de nous exprimer... Bataille perdue dans les années 80 au niveau des Radios libres avec l’interdiction de plusieurs d’entre elles qui gênaient le pouvoir. Qu’il soit « de gauche » ou de droite ne changeant d’ailleurs rien.


    • SERGE 3 décembre 2010 12:28

      Tout à fait d’accord !


      • Ariane Walter Ariane Walter 3 décembre 2010 15:02

        Excellente étude. on s’en doutait un peu, mais c’est bon de le voir noir sur blanc...Pauvre journalisme. une copine me dit « ma fille veut être journaliste »...
        Je n’ai rien dit...Comme cette profession si excitante autrefois, à la racine des évènements est devenue triste, à la botte du pouvoir !
        Et si l’on ne se soumet pas où travailler ??


        • Deneb Deneb 4 décembre 2010 08:02

          Ariane : une copine me dit « ma fille veut être journaliste »...

          Chère Ariane, moi aussi, ma fille de 17 ans m’a dit qu’elle voulait être journaliste. Après avoir eu les mêmes réticences que vous, j’ai essayé de dépasser ce dilemme et pousser la réflexion un peu plus loin. Voici où j’en suis dans mes modestes élucubrations :

          Le journaliste idéal est diablement utile à la société, cela ne fait à mes yeux aucun doute. . Le problème du journalisme est le même que ceux des autres vocations : un politique idéal, un artiste idéal..Il n’y en a pas ; normal, c’est l’idéal. Même les plus honnêtes sont corrompus à un certain degré. A l’heure du Net nous le sommes cependant tous devenus, des journalistes, artistes ou politiques - nous sommes tous d’avantage engagés dans le fait d’informer, de gérer les ressources publiques ou de s’efforcer d’exprimer une vision personnelle de beauté et de pertinence. Nous nous apercevons ainsi que les diplômes d’une école ne sont pas forcément les gages d’impartialité, ni même de compétence professionnelle - il y en a même qui disent que pour bien exercer son métier, il faille d’abord oublier tout ce que l’on eut appris à l’école. J’ai donc conseillé à ma fille de commencer par écrire des articles, faire ses investigations, se documenter... Mais surtout de chercher ce dont elle a envie de parler, ce qu’elle juge passionnément digne d’intérêt pour le partager avec d’autres. Puis commencer à publier sur Agoravox, par exemple ...

          Depuis, ma fille a changé d’avis. Après son bac, elle veut se donner une année pour réfléchir. Je lui ai déjà annoncé la couleur : il va falloir qu’elle se la finance toute seule, comme une grande. Heureusement que papa aurait peut être un job dans sa boite...

          Moi, le métier que je fais, je l’ai inventé. C’est à 30 ans que j’ai compris que ce qui m’éclatait, c’était de dessiner. Le problème c’est que, étant un gaucher contrarié, je suis extrêmement maladroit dans le dessin à la main et je n’ai jamais vraiment su dessiner. Pour palier à ce défaut, j’ai, depuis mon enfance, appris à jouer différents instruments de musique. D’après mon entourage, je les manie pas trop mal. J’ai même voulu devenir musicien professionnel. Mais le dessin m’est resté étranger jusqu’à mes 30 ans. Par chance, l’informatique commençait à se populariser à ce moment là. C’est là que j’ai découvert le dessin informatique. Je m’y suis passionné et j’en suis devenu un spécialiste. J’ai exploré les nouvelles possibilités offertes par ce puissant outil qu’est l’ordinateur, le dessin est devenu sculpture. J’ai retrouve ma joie enfantine de jouer avec les Légo - virtuellement toutefois. Mon adresse dans ce domaine a intéressé un architecte, qui m’a offert un travail de dessinateur. Pendant quelques années j’apprenais l’architecture tout en mettant en place une informatisation de l’agence, un travail qui me permettait de m’adonner à ma passion : la modélisation tridimensionnelle. Un échange de compétences avec l’architecte, en somme. Mais j’ai très vite compris que le salariat était une prison, j’ai donc quitté mon poste pour me mettre à mon compte. 20 ans après, ma boite roule toujours , souvent contre vents et marées, mais pour le moment elle ne craint pas la crise. Restée volontairement petite, je me suis entouré juste de quelques potes aussi fous que moi, on donne dans les solutions maison et aucun appel d’offres dans notre domaine de compétences ne nous impressionne.

          Je vous raconte tout ça pour dire aux jeunes qu’il ne faille pas choisir son métier en fonction de ce que l’on aimerait être mais en fonction de ce que l’on aime faire. Mauvaise nouvelle : il va falloir que chacun s’invente un métier. Si la fille de votre copine aime partager les informations avec son entourage, confronter les opinions, raconter, chercher vicieusement les différents aspects d’un évènement .... Alors oui, il faut quelle soit journaliste. Elle peut même commencer à exercer dés maintenant.

          Au plaisir de vous lire


        • François51 François51 3 décembre 2010 15:17

          il me semble que Melenchon est venu Lundi ou Mardi de cette semaine. il faudrais vérifier.
          Bourdin n’est pas le pire. il ne sert pas la soupe pendant son interview. si il a envie de poser une question, il la pose, et se bat contre la langue de bois habituelle.
          l’interview commune BFM/RMC ne dure que 20 minutes. le reste du temps sur sa « matinal » souvent , il ne se gène pas vis a vis des politiques ou autres. bon, ce n’est que mon avis.
          ce n’est certes pas non plus une « terreur », ces invités ne sont pas traumatisé c’est vrai.


          • non667 3 décembre 2010 16:09

            cela fait 25 ans que le fn subit cet ostracisme médiatique et aucun parti n’y trouvait rien a redire ,faisant passer ses plaintes pour une éternelle rengaine /fantasme

            même exceptionnellement invité il faut entendre la manière. les journalistes ont l’obligation de saboter l’interview au risque du placard (bilalian ,amar ...)

             ce matin 3/12/2010 8h35 bourdin invite marine :question piège préparée

            -jjb : précédemment en 2007 vous étiez pour la retraite à 65 ans maintenant vous dites 60 vous avez changé d’avis ? remarquez vous avez le droit ...
            - marine  : depuis nous avons étudié plus minutieusement le problème et nous nous sommes aperçu que les déficits globaux provenaient essentiellement des intérêts de la dette que nous avions été obligé de contracter auprès des banques privées (au lieu de la banque de France ) a des taux abusifs depuis 1973 .et dans une moindre mesure aux multiples gaspillages et a l’immigration .il faut donc sortir du mondialisme , de l’europe ,de l’ € , ....
            -jjb : (qui manifestement n’avait pas écouté la réponse et avait prévu de harceler marine sur le sujet ) sur les retraites vous avez changé d’avis ??
             
            bourdin se flatte d’être indépendant et de n’avoir jamais subit de pression de la part de la direction sinon il s’en irait (mdr )
             il oubli de dire qu’il était auparavant a rtl et que losqu’ils l’ont fait venir a rmc ils savaient que comme serpillère on ne trouve pas mieux  ! 
             


            • alberto alberto 3 décembre 2010 16:26

              Bonjour,

              Bourdin avait dû prévoir le coup, car il avait invité « Marine » ce matin !

              Bon, on aura peut-être droit à Mélanchon après que 6 RPR et 3 socialos soient passés...

              Il faut dire à la décharge de Bourdin, qu’il a un employeur, que cet employeur a besoin d’annonceurs (la pub) pour faire tourner sa boutique, et que c’est les annonceurs qu’ont le pognon et qu’à preuve du contraire, le pognon, il est plutôt du côté de la droite (le côté du porte-feuilles) que de la gauche (celui du cœur)

              CQFD.

              Bien à vous.


                • HELIOS HELIOS 3 décembre 2010 23:12

                  ...Et en même temps, BFM est une télé privée, commerciale et a ce titre elle fait ce qu’elle veut !

                  Comme pour les sondages, elle a un equilibre a maintenir en periode éléctorale, strictement dans le cadre des obligations qu’elle a envers le CSA. en dehors de ces periodes bien délimitées ELLE FAIT CE QU’ELLE VEUT !

                  En fait, personne ne s’offusquerait de ce privilège accordé à l’UMP et au PS de la part de BFM, si JC Bourdin ne servait pas la soupe toujours au mêmes. Comme beaucoup de journalistes, dés qu’il est en face de son interlocuteur il perd comme par hasard sa répartie et avale toutes les couleuvres qu’on lui raconte, en clair il ne conteste pas les reponses sous forme de langue de bois, celles hors sujet, incompletes ou carrement fausses.

                  S’il etait un vrai pro, dans une realisation respectueuse on se rejouirait plutot de voir passer sur un vrai grill tout ce petit monde au pouvoir. Helas, l’emission et le journaliste offrent seulement une tribune a bon compte, une pub a ceux qu’il invite... il participe donc a leur notoriete qui est bien souvent immeritée.

                  Qu’on se rassure, il ne fait pas mieux qu’Apathie ou Calvi qui même s’ils font semblant de repeter leur question n’approfonsissent jamais les reponses completement débiles faites par ceux qui ont eu la « chance » de particper.Et je ne vous parle pas de Duhamel qui tente de rivaliser avec Pujadas... ce pauvre Duhamel croit que depuis qu’il a été un personnage apprecié pendant l’heure de verité il y a déjà longtemps, tres longtemps, il a aquit une sorte de parole d’évangile qui lui permet de se poser en référence comme le fait n’importe quel curé qui interprete la parole de Dieu.

                  Helas pour lui, il n’y a pas dieu et personne ne lui a donné un quelconque don de voyance et sa parole ne vaut pas plus que la parole de ceux qui payent 0,34 euros par minute en appelant RTL le matin !

                  Objectivement que des chaines de télé soient partisannes, cela ne me choque pas outre mesure, dans le cas ou l’acces a la diffusion audiovisuelle est equitable et facile. helas, monter un reseau national est loin d’etre facile et l’attribution des canaux se fait plutôt par copinage que par une vraie selection honnete et reguliere.... en ce sens le comportement de BFM est detestable, même s’il est strictement legal.

                  Bonen nuit a tous


                  • logan 4 décembre 2010 08:43

                    Non une chaine privée n’a pas le droit de faire ce qu’elle veut. Elle loue le réseau public et à ce titre on lui délègue aussi une mission de service public. Elle tombe, tout comme les autres chaines, sous le contrôle des pratiques et du contenu par le CSA.
                    On voit bien ici que les règles du CSA sont insuffisantes. Le fait de doubler temps de parole du gouvernement et du / des partis qui le compose est exagéré. Le fait de classer tous les autres partis politiques dans l’opposition et de ne réglementer que le temps qui doit être laissé à l’opposition par rapport au gouvernement permet l’abus du bipartisme qui consiste à réduire l’opposition au seul PS.
                    Alors que des journalistes soient partisans pourquoi pas ! S’il l’affichent déjà, ce serait moins hyppocrite. Mais quand cela se traduit par du boycott d’antenne de certaines expressions politiques, là c’est clairement un abus de pouvoir ( celui du contrôle de l’accès au média de masse ) qui nuit grandement à la démocratie.
                    On peut effectivement pourquoi pas imaginer des chaines partisannes, mais encore faudrait il que toutes les expressions différentes soient représentées par des chaines différentes.
                    Quand évidemment les seules expressions représentées sont celles de l’UMP et du PS, cet argument revient à se moquer du monde.


                  • cybitnap cybitnap 4 décembre 2010 02:51

                    Contrairement à Ariane Walter (cf le fil de commentaires), je n’appelle pas ca une « étude ». Le nombre d’intervention des partis n’est pas un bon indicateur. C’est surtout le contenu qui compte. Faut voir (ou entendre) la façon qu’il a d’interviewer et de taper sur l’UMP en mélangeant mensonges et démagogie. Lorsqu’il s’agit du PS, c’est pour les encenser, limite lèche-bu*nes. Toute son émission n’est que ca : des contradictions d’une emission à l’autre, une absence totale d’indépendance et de la désinformation cynique.

                    Je ne sais pas si vous avez remarqué mais la seule chose qui l’intéresse dans ses interviews, c’est la petite phrase qui fera le tour du bandeau BFM TV toute la journée. Essayer de faire dire n’importe quoi tant que c’est repris en boucle sur BFM, voilà son slogan. C’est pour ca qu’il n’écoute jamais les réponses, trop occupé qu’il est à chercher comment obtenir la petite phrase qui fera l’ouverture du prochain journal.

                    Interview bidon ce matin avec Marine Le Pen. Il n’a même pas eu le courage d’aborder le sujet du coût de l’immigration pour les Francais : 40 milliards d’euros chaque année. Et je ne parle pas de son larbin qui est chargé de faire un point toutes les 5 minutes sur la question idiote du jour et qui est le meilleur pour poser la question débile à la fin de chaque interview. 


                    • patdu49 patdu49 4 décembre 2010 10:58

                      Jean Jacques Bourdin, c’est sur qu’il y a pire ...

                      Au moins il laisse l’antenne de temps en temps dans sa matinale, a des citoyens lambdas

                      Mine de rien son emission à un certains succès, la preuve moi aussi j’ecoute, quasi tout les matins RMC entre 6h00 et 10h00 ..

                      evidemment, la majorité de ceux qui appellent, sont soit des connaissances (qui ont déjà appelé, qui ont donc un certain petit laissez-passer) ou donc des gens qui ont les moyens d’appeler leur numéro Hyper surtaxé, ou même quand t’aboutis à RIEN tu racles.

                      donc pas mal de mecs qui appellent depuis leur bureau aux frais de la princesse ... des patrons, des planqués dans des bureaux, et qq routiers quand mêmes, ou vrp aux dents longues ..

                      + rarement des galériens etc ..

                      Le truc que je reproche, à JJ bourdin, comme aux autres dailleurs, c’est de JAMAIS JAMAIS JAMAIS faire du vrai journalisme ... dans le sens « je vérifie les infos », ... « je rétablie la vérité quand mes invités politiques m’ont raconté du pipo ... » ... t’as beau lui apporter les preuves, ... il en a RIEN a secouer ..

                      comme les autres ça y va donc pas mal dans le laisser faire de la propagande, ... comme la majorité des autres, ça se contente de répéter les communiqués de presse ...

                      pourtant il pourrait être bon, .. faire + d’audience, etc etc je pense, en passant moins d’un sujet à l’autre à toutes vitesses, en restant trop superficiel ... car sinon il a le charisme, la voix et les intonations qui passent bien etc ...

                      enfin bref, ... en même temps, c’est certains qu’il va pas trop se mouiller, il est bien obligé de faire dans l’hypocrisie ... sinon il serait pas là ou il est ... à denoncer par exemple telle pratique, des assureurs, et 2 minutes passer une publicité pour le même assureur ou marchand de crédit ... etc etc ...

                      Bourdin, c’est le mec, qui se fait traiter de mec de droite par la gauche, et de mec de gauche par la droite ... il a un petit coté « bayrou » ...

                      un coup je flatte le mec d’extreme droite, ou de l’UMP ... un coup je flatte l’humaniste de la gauche de la gauche lol .... il peut dire « je suis daccord avec vous » à 2 interlocuteurs completement à l’opposé pourtant dans leur vision d’une situation ...

                      donc en même temps il « plait a tout le monde », et en même temps « il enerve tout le monde » aussi ...

                      defois moi même je l’adore, j’applaudie à ce qu’il dit, ... et 15 minutes après je le traite de con ... car il sort un truc insuportable, ou il reprend pas un con, car il a pas les arguments et prend pour argent comptant ce que dit le con, ou il a pas envie tout simplement de le contrarier ...

                      defois on a envie de prendre le micro, c’est rageant ... insupportable .. quand on entend des mensonges etc à la radio ou à la télé ... et que les journalistes, reprennent pas ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès