Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le président Sarkozy annonce une réforme des poissons d’avril

Le président Sarkozy annonce une réforme des poissons d’avril

Chacun connaît la volonté de réforme qui anime notre président, mais aussi la précipitation avec laquelle sont parfois préparés des textes de loi mal ficelés, vite désavoués devant la grogne sociale. Nombre de ces projets furent retirés avant même leur présentation au parlement. Qu’en sera-t-il de cette énième réforme, il est trop tôt pour le dire. 

 
Pourquoi une telle réforme, qui peut sembler futile en cette période de crise financière et de licenciements en série ?

 
Une étude parue dans la revue « Nature et sciences » a montré que les poissons d’avril perturbaient beaucoup les personnes âgées, qui ne parvenaient pas toujours à distinguer les fausses nouvelles des vraies.
 
De plus, sur une étude de cohorte des admissions aux urgences, il a été confirmé un pic d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux le premier avril, surtout en fin de matinée et en soirée.
 
Le lien de cause à effet semble établi : ces deux pics de fréquence correspondent à la lecture des quotidiens du matin et aux nouvelles télévisées du vingt heures. Les malentendants, qui s’informent plutôt par les journaux, ont davantage d’accidents le matin, tandis que les malvoyants écoutent la télévision. Des études plus fines sont en cours pour préciser le rôle de la radio.
 
Cette surprenante découverte, confirmée par d’autres pays depuis la parution de cet article, pourrait valoir un prix au professeur Salmon Fish, car il serait alors facile d’éviter de nombreux accidents cardiaques et neurovasculaires en interdisant les poissons d’avril.
 
Selon la gauche, le président craindrait en fait les moqueries éventuelles et ne s’attaquerait aux poissons d’avril que pour des raisons personnelles.
 
Il est rappelé sa fâcheuse tendance à se montrer rancunier envers le corps préfectoral dès qu’un déplacement en province donne lieu à des manifestations hostiles, et qu’il a critiqué le billet humoristique de Stéphane Guillon contre Dominique Strauss-Kahn, sur France Inter.
 
Comme l’a dit un élu marseillais : « Les poissons d’avril, oui, mais sans les arêtes ! »
 
Selon un député de la majorité, la gauche, en accusant à demi-mot le président de lâcheté est à la limite de l’outrage au chef de l’Etat.
 
Rappelons que le poisson d’avril est une tradition très ancienne, qui remonterait, selon certains théologiens, à Adam et Eve. Celle-ci aurait dit à Adam :
 
- Comment ? Je te demande un steak de mammouth, et tu me ramènes un poisson ? C’est une blague ? Si tu continues, je retourne chez Dieu, mon père.
 
L’abolition de cette tradition bien ancrée dans notre culture ne manquera pas de soulever des protestations, aussi bien de la part des politiques que des simples citoyens, voire des spécialistes, car tous les experts, psychologues et ethnologues ont confirmé l’importance des racines culturelles pour la cohésion d’une nation, surtout en ces temps de crise financière et morale.
 
Aussi le président Sarkozy, soucieux de tenir compte de ces réticences légitimes, mais toujours ferme dans sa volonté de réformer la France, a-t-il décidé que toutes les blagues seraient interdites le premier avril, mais autorisées le lendemain, qui tombe en général un deux avril.
 
De plus, dès 2010, tous les poissons d’avril devront faire l’objet d’une signalétique particulière, rédigée dans les trois langues de travail de l’Union européenne.
 
Dans les journaux, une page leur sera réservée, qui portera la mention « Toutes les nouvelles de cette page sont fausses, en raison d’un poisson d’avril d’une certaine catégorie de notre personnel », en gros caractères (pour les malvoyants), assortie d’un logo en forme de poisson stylisé (pour les illettrés, car le gouvernement veille à ne laisser personne sur le bord du chemin de la culture).
 
De la même façon, les informations télévisées feront précéder leurs poissons d’avril d’une annonce claire : « Nous allons maintenant vous présenter le poisson d’avril 2010, attention, certaines images sont crues ».
 
Le président s’est fermement opposé à un conseiller de l’Elysée qui suggérait une taxe dite « taxe sur les grosses blagues », pour les médias qui choisiraient de faire de grosses farces, tandis que les petits poissons donneraient droit à une déduction fiscale écologique égale au poids du plancton théorique non consommé. Ce conseiller a été muté outre-mer, pour se consacrer, selon la version officielle, à son loisir préféré : la plongée sous-marine.
 
Comme l’a rappelé le président dans son style imagé : « Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts, même ceux des poissons. »
 
Il sera simplement institué une taxe d’un euro symbolique sur chaque poisson d’avril, car il s’agit, rappelons-le, de sauver des vies. Les Français déjà détenteurs d’un permis de pêche ou de chasse en seront exemptés.
 
Souhaitons donc longue vie aux poissons du deux avril !
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • impertinent3 impertinent3 1er avril 2009 10:16

    Je trouve, une fois n’est pas coutume, que Sarko a parfaitement raison. J’estime même qu’il ne va pas assez loin. Il devrait faire une loi, suivie très rapidement d’arrêtés d’application, concernant cet important sujet.

    Une loi, pas simplement un décret.

    Réservons les décrets limité dans le temps (18 mois au plus), à très faible portée juridique et sans aucune conséquence pratique réelle à des sujets sans importance, par exemple les distributions de stock-options concernant au maximum 5 établissements bancaires et 2-3 contructeurs d’automobiles. Ça ne mange pas de pain et ça distrait les gens.


    • jako jako 1er avril 2009 10:17

      @ Krokodilo , vu l’excité du bocal à l’Elysées, j’ai du mal dans cet article a distinguer le vrai du faux.... mais bon je suis vieux aussi donc surement perturbé.


      • La Taverne des Poètes 1er avril 2009 10:19

        "Le président Sarkozy va taper du point au G 20 et exiger des mesures concrètes. Il menace de boycotter le G20 s’il n’obtient pas d’engagements sérieux."

        POISSON D’AVRIL  ! Ses émissaires sont déjà à Londres en train de collaborer à la rédaction du communiqué final de consensus en langue de bois internationale.


        • La Taverne des Poètes 1er avril 2009 10:50

          Même les journalistes de Télé Matin l’ont révélé, c’est dire le niveau de crédibilité des mensonges de Sarkozy en ce moment !!! smiley

          Le temps est venu pour le Peuple trompé, méprisé et en colère de raccourcir l’autocrate !


        • Ronny Ronny 1er avril 2009 10:54

          Toutafé !

          Ce qui veut dire que certaines décisions ont d’ores et déjà été arrêtées. Le "prez" pourra alors parader devant les micros et les caméras des médias plus ou moins (et plutôt plus que moins) serviles sur le thème < mode Napoleon/on > "j’ai été ferme, et j’ai obtenu des résultats" < mode Napoleon/off >.

          Bref, Mr. Sarkozy soigne sa côté de populariré (qui en a bien besoin), et la joue perso au détriment du collectif.

          Viserait-il une réélection en 2012, malgré certaines dénégations ?

          Sinon : @ auteur, très sympa votre papier ! Merci pour ce demi-humour matinal qui m’a mis de fort bonne humeur smiley.


        • Krokodilo Krokodilo 1er avril 2009 16:43

           Si j’ai mis une personne de bonne humeur en cette période de crise, je n’aurais pas travaillé en vain !


        • Krokodilo Krokodilo 1er avril 2009 17:09

           Oups, erratum : je n’aurai pas...


        • ZEN ZEN 1er avril 2009 10:28

          Rien n’arrète notre HP dans sa volonté de controler notre vie

          Encore un exemple. Mais c’est pour la bonne cause : la défense de la langue


          • Krokodilo Krokodilo 1er avril 2009 13:49

             Zen, merci pour le lien, vraisemblablement un poisson d’avril d’après les noms cités, mais excellent. On ne savait pas notre président si porté sur la défense de la langue française...


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 1er avril 2009 11:19

            Je suis sûr que c’est un poisson d’avril, mais en même temps, et c’est dramatique de dire ça, vu l’excité, c’est tellement crédible...


            • Wlad Wlad 1er avril 2009 11:31

              Comment dire... Je ne sais pas si c’est à cause du mépris que tu m’inspires, mais après la pitoyable blague sur Adam et Eve, j’ai renoncé à attendre de ton article qu’il titille mes zygomatiques.

              C’est nul, il n’y a pas d’autre mot. J’ai envie de me pendre...


              • Jovitourtiste Jovitourtiste 1er avril 2009 12:16

                Krokodilo, vous m’impressionez ! Pas une seule mention du mot espéranto, ni du mot linguistique. Je crois que c’est la première fois que je plusse votre article. Du grand art. Je pense que vous venez de prouver que vous êtes capable de traiter d’autres sujets, c’est un modèle de tolérance. Je vais donc faire un geste, et je vous promets que je ferai plus d’efforts pour m’intéresser à l’espéranto.


                • Krokodilo Krokodilo 1er avril 2009 12:56

                   Wlad et Jovitouriste, je m’aperçois un peu tard qu’effectivement, j’ai oublié de placer l’anglais, la politique linguistique scandaleuse de l’UE ou l’espéranto dans cet article. Je vais tâcher de me rattraper avec le prochain !


                • Wlad Wlad 1er avril 2009 12:57

                  Avant de plusser, tu aurais peut-être dû exiger de l’article qu’il contienne un minimum d’humour, non ?


                • Marsupilami Marsupilami 1er avril 2009 12:25

                   Fiso de aprilo ?


                  • Krokodilo Krokodilo 1er avril 2009 13:44

                     Marsu,
                    dankon pro strebo (merci pour l’effort).
                    Komenco aprila, trompo facila (Z).


                  • Reinette Reinette 1er avril 2009 12:46


                    Caterpillar : "je vais sauver le site", annonce Sarkozy
                     
                     
                     

                     

                     

                    © 2009 AFP (Jean-Pierre Clatot)
                    Le président Nicolas Sarkozy a dit mercredi qu’il allait "sauver le site" de Caterpillar (engins de chantier) en France et recevrait l’intersyndicale de la société en difficulté.

                    Le président Nicolas Sarkozy a dit mercredi qu’il allait "sauver le site" de Caterpillar (engins de chantier) en France et recevrait l’intersyndicale de la société en difficulté.

                    © 2009 AFP
                    Le président Nicolas Sarkozy a dit mercredi qu’il allait "sauver le site" de Caterpillar (engins de chantier) en France et recevrait l’intersyndicale de la société en difficulté.

                    "Caterpillar, c’est une entreprise qui fabrique des engins de terrassement et qui travaille notamment pour les Etats-Unis, la chute de la demande est de 80%", a expliqué M. Sarkozy sur Europe 1.

                    "Je vais sauver le site, je recevrai cette intersyndicale puisqu’ils m’ont appelé au secours d’après ce que je comprends, et on ne les laissera pas tomber", a-t-il affirmé.

                     
                     

                    Alors que quatre cadres de l’entreprise sont retenus à son siège grenoblois, l’intersyndicale FO-CFDT-CGT-CFTC de Caterpillar France a lancé mercredi un appel à Nicolas Sarkozy et aux parlementaires européens pour qu’ils débloquent des fonds européens afin de soutenir l’entreprise visée par 733 suppressions d’emplois.

                    M. Sarkozy était interrogé sur Caterpillar mais aussi sur d’autres entreprises en difficulté.

                    Pour l’équipementier Heuliez (Deux-Sèvres), menacé de cessation de paiement, "sur la partie véhicules électriques, on a dégagé 10 millions d’euros pour permettre un plan de reprise", a rappelé M. Sarkozy. "J’ai posé un certain nombre de conditions et j’espère en tout cas sur le véhicule électrique qu’on va pouvoir apporter des réponses", a-t-il dit.

                    Sur l’usine ArcelorMittal de Gandrange ( Moselle), dont l’aciérie a fermé définitivement mardi, "j’ai eu M. Mittal un nombre de fois incalculable, il a tenu ses engagements", a souligné le chef de l’Etat. "La production d’acier mondiale a été divisée par deux ; C’est quand même pas de ma faute s’il y a moins de croissance, moins de consommation !", a-t-il lancé, assurant :"les promesses que j’avais prises ont été scrupuleusement tenues".

                    Quant à Continental, "j’ai dit en Allemagne ce que je pensais de leurs plans sociaux, ils ne sont pas au-dessus des lois ces gens-là, donc ils doivent appliquer la loi", a dit Nicolas Sarkozy.

                    Le fabricant de pneus allemand a annoncé vouloir fermer l’usine française de Clairoix (Oise).


                    • hareng hareng 1er avril 2009 13:30

                      La vie vient de la mer : le créateur est donc un poisson.


                      • Jovitourtiste Jovitourtiste 1er avril 2009 13:44

                        I like donuts. Et aussi les clupéiformes.


                      • erinaco erinaco 1er avril 2009 15:31

                        Cette blague est amusante au premier abord.
                        Mais il en serait capable et là ça ne me fait plus rire.


                        • erinaco erinaco 1er avril 2009 15:40

                          Cette blague est amusante au premier abord.
                          Mais il en serait capable et là ça ne me fait plus rire.


                          • Serge Serge 1er avril 2009 16:23

                             La palme du meilleurs poisson d’Avril au maire UMP,celui de Colmar,G.Meyer !
                            Il annonce qu’il "coupe court aux subventions municipales" pour le Lycée Camille Sée car il n’ a pas trouvé assez d’élèves pour faire la claque à Sarko !
                            Trève de plaisanterie du 1er avril...Mr Meyer,dans un courrier adressé au proviseur du Lycée C.Sée annonce effectivement qu’il coupe les subventions municipales au motif suivant...
                            " Un groupe de lycéens s’est distingués par son comportement et ses slogans contre la police et le gouvernement..." le 19 mars au cours d’une manifestation.
                            source : " Les dernières nouvelles d’alsace "

                            Cette dérive vers une dictature rampante est de plus en plus une réalité quotidienne.
                            Sarkozy et consorts pour maintenir un pouvoir idéologique ( car le pouvoir d’Etat ils l’ont ! )qui leur échappe n’ont plus que cette solution...l’autoritarisme,la répression de toutes formes de critiques et protestations.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 1er avril 2009 22:48

                              Salut Krokodilo,

                              Comme mon poisson n’a pas eu l’heur de passer sur cette antenne. Faudra la chercher à la source.

                              "Une étude parue dans la revue « Nature et sciences » a montré que les poissons d’avril perturbaient beaucoup les personnes âgées, qui ne parvenaient pas toujours à distinguer les fausses nouvelles des vraies."

                              En fait, qu’est-ce qu’on entend pas "personnes âgées". Donc, dire cela est un raté magistral et ne veut rien dire.
                              Il faut voir le contexte de cette déclaration. L’âge physique n’a rien avoir avec l’âge interne et les potentiels.
                              L’Alzheimer, par exemple, on l’attribue à l’âge. Oui, mais..
                              La maladie est en augmentation. 1% est génétique. 
                              Conclusion : l’article est un "april fish" ou fiþo aprilo. smiley

                              • Krokodilo Krokodilo 1er avril 2009 23:56

                                 Exact, un vrai journaliste aurait probablement formulé ça autrement, par exemple des personnes du troisième âge (les séniors) fragilisées par un handicap, voire celles du quatrième âge, mais ça pouvait aussi être une maladresse d’un communiqué confié à un jeune pigiste qui aurait voulu simplifier les détails techniques de l’étude ! De toute façon, c’était volontairement assez transparent avec le professeur Salmon Fish...


                              • souklaye souklaye 2 avril 2009 07:41

                                Je ne sais plus si ce sont les grandes manœuvres qui font les évènements majeurs ou l’inverse ?

                                 

                                Le spectacle qui va être donné dans les jours à venir est à mi-chemin entre la frape préventive communautairement individuelle et la désertion responsable votée à l’unanimité des participants.

                                Le paradoxe du consensus réside dans le fait d’offrir un visage universel à une infinité de particularismes territoriaux, tout en prêchant pour sa chapelle tout en stipulant que l’on connaît encore les rudiments de la guerre sainte.

                                Quand les mêmes personnes multifonction prétendent et claironnent régler toutes les crises, on peut se dire qu’il n’y a pas un problème de maladie, mais de diagnostic.

                                La suite ici :

                                http://souklaye.wordpress.com/2009/04/01/bloc-note-le-bal-des-seconds-couteaux/ 
                                 


                                • Wlad Wlad 3 avril 2009 11:42

                                  Tiens, mon lapin, le numéro 3 du magazine "42" parle d’esperanto en page 5 !

                                  Vite, un article !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès