Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le procureur Molins : les portraits orientés de Le Monde, Libération, et (...)

Le procureur Molins : les portraits orientés de Le Monde, Libération, et Slate

 Le Monde : « Les guerres révèlent des généraux, les attentats ont fait surgir François Molins. » Libé, par la voix de son nº2, Johan Hufnagel (biographie / OJIM) : « Monsieur le procureur, je vous aime ». Molins ne parle pas pour ne rien dire lors des ses conférences de presse, c'est à peu près autour de ce thème que brode la propagande d'État censée nous, les enfants de la patrie, rassurer et nous souder contre « le monstre » de l'EI (la névrose qu'il provoque dans l'opinion présentant l'intérêt pour certains responsables politiques de leur refaire une santé).

Slate relève toutefois une tâche sombre  chez ce héros providentiel de la République : en 2011, Hollande reprochait à Sarkozy la nomination de Molins au poste de procureur, relayant ainsi le grief du syndicat de la magistrature : « signal désastreux de nommer un directeur de cabinet à Paris[, celui du garde des sceaux, sous la direction de Alliot-Marie et Michel Mercier, succéssivement,] dans le climat d'affaires actuel qu'on connaît... ».

Slate aurait gagné à nous éclairer totalement sur son bilan. Ce billet tente d'y remédier, sans garantie d'exhaustivité. C'est aussi l'occasion de revenir sur quelques perles journalistiques (du Monde), et passer en revue certaines tares de la société française qui avaient déjà fait l'objet de billet du même auteur (le notariat au dessus de l'État...)

2005, drame de Clichy-sous-Bois : Molins, alors procureur de Bobigny, tord les faits pour blanchir les policiers

Alors procureur de Bobigny, il avait dans un premier temps refusé d'ouvrir une information judiciaire sur la mort de deux jeunes gens de Clichy-sous-bois poursuivis par la police et tués après s'être réfugiés dans un transformateur électrique. Cette absence de poursuites convenait au ministre de l'Intérieur d'alors Nicolas Sarkozy, qui avait publiquement dédouané les policiers, mais avait été vue comme l'un des facteurs des violences ayant ensuite embrasé les banlieues. http://www.humanite.fr/francois-molins-procureur-de-paris-la-justice-sous-bonne-garde-presidentielle

La police des polices [...] apporte un démenti à la version du procureur de Bobigny, François Molins. Le magistrat a toujours affirmé que les adolescents s'étaient crus à tort poursuivis par certains des dix-sept policiers présents ce soir-là lorsqu'ils ont pénétré dans le transformateur. http://www.20minutes.fr/france/125828-20061208-drame-clichy-igs-tacle-police

2009, la garde des sceaux Michèle Alliot-Marie (la mal aimée du printemps arabe), qui a pour dircab Molins‚ cherche à étouffer le dossier des évadés fiscaux de HSBC.

michele-alliot-marie-ump-ministre

"Placardisé" désormais à Bourges, de Montgolfier n'a pas hésité à faire part aux sénateurs de ses "désillusions" quant au traitement de ce dossier. Ainsi, il a relaté que la ministre de la Justice, à l'époque Michèle Alliot-Marie a, en 2009, failli céder aux pressions de la Suisse qui exigeait de se faire restituer ces données informatiques sans qu'aucune suite ne soit donnée. "J'avais reçu du ministère l'ordre de les rendre aux Helvètes, puis, le lendemain un article fort opportun sur les fichiers HSBC est paru dans le Canard Enchaîné -dont je tiens à dire que je n'étais pas l'instigateur- et, dans l'après-midi, un ordre contraire est arrivé du ministère, disant qu'on pouvait garder et exploiter ces données". http://www.challenges.fr/economie/20120523.CHA6658/mais-qu-est-devenue-la-liste-woerth-des-3-000-evades-fiscaux-le-procureur-montgolfier-temoigne.html

Des détails sur l'implication de Molins sont relatés dans le livre intitulé La Clef.

 2010, Molins invite le conseil supérieur du notariat à remédier à « l'anormalité » de la « cagnotte secrète des notaires ». En vain, c'est dire l'autorité !

Le notariat est aujourd'hui à la tête d'un véritable empire financier, qui pèse plusieurs milliards d'euros, mais qui le place à la limite de la légalité. Parmi les activités de ce holding, les notaires vendent en effet dans leurs études des placements financiers que la profession produit elle-même et dont les bénéfices reviennent… à la profession ! [...] Au cabinet de Michèle Alliot-Marie, on n'apprécie guère ces montages. [...] Le directeur de cabinet de la ministre, François Mollins, lui-même, prend la peine d'écrire plusieurs lettres au président du CSN - en vain, toujours. Le dernier courrier soulignant « l'anormalité de la situation » est même resté sans réponse… http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/11/01016-20101011ARTFIG00689-la-cagnotte-secrete-des-officiers-ministeriels.php

Quand on vous dit que le CSN, instance créée sous Vichy pour les besoins de l'aryanisation économique des biens juifs (c'est-à-dire leur spolation, tabou absolu pour ce qui concerne cette profession, à la différence des banques, la SNCF...), c'est l'État au dessus de l'État. Molins le sait mieux que quiconque, reconnaissons lui l'intelligence de s'adresser au souverain avec les formes qui conviennent...

2013, Molins aurait joué un coup de maître dans l'affaire Cahuzac... ou l'art de monter en épingle des banalités (Franck Johannès, du journal Le Monde)

François Molins a joué un coup de maître : le procureur de Paris, fragilisé depuis l'arrivée de la gauche, a pris, en ouvrant mardi 19 mars une information judiciaire dans l'affaire Cahuzac, une sérieuse assurance-vie pour l'avenir. Il était risqué, sur la seule foi des articles de Mediapart, d'ordonner le 8 janvier une enquête préliminaire sur le compte en Suisse présumé du ministre du budget. http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/21/affaire-cahuzac-comment-le-procureur-molins-a-gagne-son-assurance-vie_1851534_3224.html

Fragilisé depuis l'arrivée de la gauche ?! Cet article a été publié en mars 2013, tandis que Hollande a été élu en mai 2012 : 9 mois pendant lesquels Taubira aurait pu muter Molins, mais qui ne l'a pas fait. Sur la seule foi des articles de Mediapart ?! Quasiment toutes les affaires politico-financières viennent de là, d'une part, et il y avait une preuve, l'enregistrement, d'autre part. Quant au coup de maître de récolter une (soi-disant) assurance-poste en ouvrant une enquête préliminaire (acte de procédure banal), il a seulement attrapé la perche tendue par Médiapart, sous une pression médiatique qui le lui imposait de toute façon, autant qu'au gouvernement. Et dire que ce sont les cadres supérieurs qui s'abonnent à ce journal...

2015, Molins s'offre une tribune dans le New York Times pour dénoncer le fait que le chiffrement des données rend la « justice aveugle ».

Au vu de certains actes de la carrière de Molins, énoncés plus haut, il n'est pas particulièrement crédible pour recommender plus de contraintes liberticides. Quant à pourchasser les terroristes, sans retour de flamme (songer au drame de Clichy...), on verra.

Épilogue

Molins s'exprime dans le NYTimes comme si nous étions dans un régime de démocratie qui devrait consentir quelques sacrifices au nom du bien commun. Les Français ne se font plus d'illusion sur la politique, mais ils sous-estiment encore le caractère abitraire et totalitaire du modèle judiciaire français. Pourtant les preuves sont devant nos yeux. Songeons au rebondissement dans l'affaire Kerviel mettant à jour une enquête truquée en vue de blanchir ses supérieurs. La justice a été aveugle, par soumission à des commanditaires hauts placés. On apprenait en octobre 2015 qu'elle ne reviendrait pas sur cette bavure . « Mon adversaire c'est la finance », pérorait Hollande en 2012. Il manquait un attentat terroriste pour effacer de la mémoire collective cette trahison... Plusieurs organisations, dont les Nations Unies en 2003, dénoncent l'obstruction de dossiers de pédocriminalité (exemple, le fichier Zanvoort). « Des responsables, mais pas de coupables » (1), dans le scandale des contaminés par l'amiante (100,000 décès prématurés d'ici à 2030). Etc.

Les faits sont édifiants à qui veut bien les regarder, mais à justice aveugle, peuple myope, et les médias s'arrangent pour le conforter dans ce handicap. Ainsi, de Montgolfier, dont le testatement de 40 ans de carrière est terrifiant (littéralement, « j'ai peur de la justice »), doit-il se contenter des médias régionaux pour faire la promotion de son livre (2). Tandis qu'un Philippe Bilger, lui, est invité par C dans l'air à s'exprimer sur les dérives judiciaires, où il déclare : « On peut reprocher beaucoup de choses à la magistrature, pas d'être corruptible ». Cette différence de traitement nous ramène à l'éternelle question du manque d'indépendance des médias (3).

(1) La formule avait été inventée pour blanchir Fabius du sang contaminé. Il est prévu qu'il siège au Conseil constitutionnel.

(2) De Mongolfier avait aussi eu peur pour lui même, comme procureur du tribunal de Nice, s'étant entiché de la lubie d'y chasser les franc-maçons qui en avaient pris le contrôle. La suite laisse pantois : l'inspection des services judiciaires avait recommandé au garde des sceaux de le destituer, au motif qu'il causait des troubles !

(3) Novembre 2015, Un décret de Pellerin prive Valeurs Actuelles Minutes de subventions à la presse. Ces aides sont interdites par le droit communautaire. Toute partie lésèe, entreprise ou consommateur, peut porter plainte auprès la Commission.


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • philouie 27 novembre 2015 14:15

    j’ai lu cet article de libé « monsieur le procureur je vous aime », et j’étais étonné parce que ce personnage provoque en moi beaucoup de dégout.
    Bon je ne vais pas exprimer ce que je ressens contre lui en tant que personne mais rappeler comme vous les faites qu’il a été nommé à ce poste par Sarkozy en dépit de la séparation des pouvoirs.
    Qu’il était là au moment de l’affaire Merah, qu’il était là pour Charlie Hebdo et qu’il est toujours là pour le 13/11.
    Je voudrais également rappeler que pour l’affaire Charlie Hebdo il avait commis trois mensonges qui peuvent se vérifier factuellement, alors que son poste n’est pas celui d’un journaliste dont on sait qu’il font profession de mentir, mais est de nous dire la vérité, la vérité judiciaire.
    Je crains que cet individu soit en réalité au service du mensonge et de la propagande, une sorte de story-steleur du crime qui participe de l’enfumage général.


    • Langlemort À ciel ouvert 27 novembre 2015 15:41

      @philouie « Je voudrais également rappeler que pour l’affaire Charlie Hebdo il avait commis trois mensonges » J’avais bien dit « aucune garantie d’exhaustivité », j’ai rendu compte ce que j’ai trouvé. Si les journalistes faisaient leur travail, plutôt que la propagande d’État, je me serais épargné cette peine. Au fait, quels sont ces 3 mensonges dont vous parlez ?


    • philouie 27 novembre 2015 18:13

      @À ciel ouvert
      j’avais fait une série de posts qui détail les mensonges mais il y avait :
      - le fait que le proc annonce que les kouachi aient percuté une WV touran avant de s’encatré dans un plot rue de meaux : propos démentis par les photos de la C3 des kouachi
      - le fait qu’il dise que c’est en fuyant la gendarmerie que les k c’éraient réfugié dans l’imprimerie, alors que les K avaient appelé eux même la gendarmrie pour dire qu’ils étaient dans l’imprimerie
      - le fait que le proc à dit que les K sont sortis de l’imprimerie et qu’ils ont été abattu devantla porte de celle-ci alors que les photos et témoignage montre qu’il y a eut un assaut digne de l’armée contre l’imprimerie.
       
      On trouve d’ailleurs ce problème avec l’assaut de saint Denis qui a durée 7 heures sous un tir nourris à l’arme automatique alors que la police n’a trouvé qu’un pistolet à l’intérieur de l’appart. Tout ça est incohérent, nous sommes face à du cinéma.


    • JL JL 27 novembre 2015 18:19

      @philouie

      ’’On trouve d’ailleurs ce problème avec l’assaut de saint Denis qui a durée 7 heures sous un tir nourris à l’arme automatique alors que la police n’a trouvé qu’un pistolet à l’intérieur de l’appart. Tout ça est incohérent, nous sommes face à du cinéma.’’


      Tiens, ça me rappelle quelque chose : l’assaut de l’appart de Mohamed Merah.

      A cette époque, la thèse officielle était celle du loup solitaire : la thèse a changé, mais pas la méthode.

    • philouie 27 novembre 2015 18:33

      @JL
      Oui, c’est une chose qui, quand j’y ai réfléchi ma toujours interloqué.
      Quel sens donner à cela ?
      la nécessité ? hum...
      est-ce destiné au public ? créer une scène de guerre pour bien signifier la menace et la dangerosité du terroriste ?
      Mais dans l’imprimerie, l’assaut n’est pas médiatisé, ça reste confidentiel. Ils font ça entre eux.
       
      Alors est-ce destiné à la troupe elle-même ? une forme d’entrainement ou alors un cadeau , une récompense : la curée que l’on donne aux chiens après l’hallali.


    • Langlemort À ciel ouvert 27 novembre 2015 22:27

      L’ÉTAT POLICIER SE MET EN PLACE, AVEC L’ACCORD TACITE DES MÉDIAS

      « Le 17 novembre, le politologue Thomas Guénolé, qui tient une chronique sur RMC avait [critiqué] la BRI-gade de Recherche et d’Intervention [...] Aussitôt, de nombreuses critiques ont fusé à l’attention du politologue, notamment celles de la conseillère spéciale du ministre de l’Intérieur, Marie-Emmanuelle Assidon.[... Il] s’est [] rendu dans les locaux de la station lundi matin [pour apprendre qu’il était viré]. »

      http://www.ojim.fr/guenole-vire-de-rmc-apres-avoir-mis-en-cause-la-bri/


    • Langlemort À ciel ouvert 28 novembre 2015 15:58

      UN DIZAINE DE DÉPUTÉS SOCIALISTES EMMENÉS PAR S MAZETIER DÉPOSENT UN AMENDEMENT PR CONTRÔLER LA PRESSE

      Extrait :

      « Le radical de gauche Roger-Gérard Schwartzenberg rappelle que le gouvernement Pfimlin formé en mai 1958 « avait pratiqué la censure, et ce fut aussi le cas sous la Guerre d’Algérie, ce qui s’est passé peut donc se reproduire ». [...] La secrétaire d’Etat Clotilde Valter, qui représente le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, est assez gênée. « Le gouvernement n’a jamais souhaité le contrôle de la presse. Il n’a jamais été dans nos intentions de le faire. » Mais elle donne quand même raison à Delphine Batho. « On a un trou dans la raquette, c’est un point qui n’est pas réglé ». Elle dit qu’elle se prononce pour la « sagesse » de l’Assemblée. En gros, le gouvernement laisse les députés décider. Heureusement, l’influent président de la commission des lois, le socialiste Jean-Jacques Urvoas, affirme qu’« on touche là à quelque chose que le législateur n’a pas à encadrer » »

      https://blogs.mediapart.fr/mathieu-magnaudeix/blog/201115/les-censeurs


    • Langlemort À ciel ouvert 28 novembre 2015 18:10

      « 2009, la garde des sceaux Michèle Alliot-Marie (la mal aimée du printemps arabe), qui a pour dircab Molins‚ cherche à étouffer le dossier des évadés fiscaux de HSBC. »

      La suite :

      En 2011, rattrappée par ses mensonges sur ses liasons dangeureuses avec le régime tunisien, Alliot-Marie est contrainte de démissioner. Depuis son mandat de députée européenne, elle est Pdte de la délégation pr les relations avec la péninsule arabe au Parlement européen ! En Janvier 2015, Le Point relatait une nouvelle polémique sur son compte :

      « La présidente du groupe d’amitié avec la péninsule arabique entend bien défendre les pays qui la composent : comme le relève l’Express.fr, l’ancienne ministre des Affaires étrangères veut rayer les noms du Koweït et de l’Arabie saoudite d’un rapport européen dénonçant la peine de mort dans le monde. »

      http://www.lepoint.fr/monde/peine-de-mort-michele-alliot-marie-protege-le-koweit-et-l-arabie-saoudite-27-01-2015-1900017_24.php#xtor=CS2-239


    • Langlemort À ciel ouvert 28 novembre 2015 19:06

      SLATE, EN BON LARBIN, RÉCIDIVE AVEC « POURQUOI LES JOURNALISTES IDOLÂTRENT LE PROCUREUR MOLINS »

      « S’il était journaliste, Molins bosserait à Mediapart, certainement pas à BFMTV ou sur un site d’info en continu. »

      Pour bosser à Médiapart, il faut avoir la passion de la vérité, et l’insolence les puissants. Molins a plutôt démontré le contraire comme procureur de Bobigny agissant pr le compte de Sarkozy ministre de l’intérieur (affaire de Clichy-ss-Bois), et comme dircab de Michèle Alliot-Marie, incapable de faire respecter la loi chez les notaires, et complaisant envers les évadés fiscaux de HSBC.

      http://www.slate.fr/story/110705/pourquoi-journalistes-idolatrent-procureur-molins


    • Langlemort Langlemort 23 décembre 2015 18:56

      « Quand on vous dit que le CSN, instance créée sous Vichy pour les besoins de l’aryanisation économique des biens juifs (c’est-à-dire leur spolation, tabou absolu pour ce qui concerne cette profession, à la différence des banques, la SNCF...), c’est l’État au dessus de l’État. »

      Le lien à « tabou absolu » n’existe plus ! Hasard ? En voici un autre :

      Face à l’Info - Nuremberg 4 : Notaires et spoliation, Anne-Sophie Poiroux et Vincent Lecoq

      Bien entendu, une copie a été faite, pour le cas où cette suppression aurait une origine malveillante...


    • Langlemort Langlemort 24 décembre 2015 16:28
      Attentats du 13 novembre : les zones d’ombre autour de l’assaut du RAID à Saint-Denis


      « Tous ces éléments seront repris le 24 novembre en conférence de presse par le procureur de Paris, François Molins. Le magistrat indique que les policiers ont essuyé des « tirs très nourris et quasi ininterrompus » « pendant près d’une heure », le RAID faisant usage de grenades et tirant près de 5 000 munitions. [...] Dans une synthèse judiciaire de l’enquête de flagrance datée du 14 décembre et dont Le Monde a pris connaissance, il est indiqué que « de violents échanges de tirs » ont eu lieu « pendant près de deux heures », précisant que « les mis en cause » ont fait usage de « grenades offensives » et « d’arme à feu ». Arme est au singulier. Un terme qui convient aussi pour décrire cet assaut. »

      http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/12/23/attentats-du-13-novembre-confusion-et-questions-autour-de-l-assaut-du-raid-a-saint-denis_4837128_4809495.html


    • Langlemort Langlemort 24 décembre 2015 16:54

      CRYPTAGE DES DONNÉES : LES NATIONS UNIES RÉPONDENT AU PROCUREUR MOLINS

      « Both Apple and Google encrypt users’ locked mobile devices by default, preventing the companies from accessing data on the secured smartphones or tablets.

      David Kaye, the U.N. Special Rapporteur for privacy and online freedom of expression, hit back at the editorial in a response published Friday on the Times’ website. He called the attacks on encryption « a canard that distracts from police and intelligence failures. » »

      En résumé : s’opposer au chiffrement des smartphones Apple et Google (cf tribune du Procureur Molins, et quelques uns de ses confrères), c’est un épouvantail pour détourner l’attention des failles du renseignement.

      http://www.dailydot.com/politics/un-privacy-watchdog-encryption-op-ed-response/?tw=dd


    • troletbuse troletbuse 27 novembre 2015 17:06

      On est très forts en France. On a déjoué des attentats (donc qui n’ont pas eu lieu). Aujourd’hui, Molins nous indique tous les attentats qui auraient eu lieu après le 13/11 alors que les tueurs sont morts ou bien ont disparu. Ce qui est regrettable, c’est d’avoir manqué le 7 janvier et le vendredi 13 novembre.


      • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2015 08:44

        Molins, alors procureur de Bobigny, tord les faits pour blanchir les policiers....... Hollande tord les fesses pour cacher son embonpoint .....


        • Doume65 28 novembre 2015 11:10

          « 100,000 décès prématurés »

          S’il vous plait, utilisez la langue de Molière pour les nombres. Nous ne sommes pas des anglo-saxons.Ce que vous avez écrit correspond en français à cent morts. Pour cent mille, vous avez le choix entre
          100000 et, plus lisible 100 000.

          Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Langlemort

Langlemort
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès