Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le sondage du JDD sur le travail dominical en trompe-l’œil

Le sondage du JDD sur le travail dominical en trompe-l’œil

Nicolas Sarkozy a reçu sept ministres vendredi dernier pour leur faire part de son souhait de remettre l’emploi comme priorité numéro un du gouvernement. Luc Chatel et Xavier Bertrand ont participé à cette réunion, et ils ont donc pris au pied de la lettre les intentions du président.

La communication a débuté rapidement si l’on en croit la chronologie des événements. Dimanche dernier, Le JDD a publié un sondage réalisé par l’IFOP (le sondage n’est pas disponible sur le site, dimanche oblige) daté des 22 et 23 septembre.

1 003 de nos compatriotes ont donc été soumis à cette question par téléphone à ces dates-là :
Travailler le dimanche est payé davantage qu’en semaine. Si votre employeur vous proposait de travailler le dimanche, accepteriez-vous ?

Leurs réponses :




Le score de 67 % en faveur du travail dominical a ensuite fait le tour des rédactions : Le Monde, Le JDD et Le Nouvel Observateur avec une réaction en exclu de la CFTC en ont fait leurs choux gras. Ce chiffre de 67 %, je l’ai également entendu au journal télévisé de dimanche à 20 heures. Toutes les rédactions ont donc repris cette information.

Pourtant, au mois de décembre 2007 et toujours sur Le JDD, 1 010 personnes répondaient à la question suivante : Vous, personnellement, seriez-vous prêts à travailler le dimanche ?

A cette question, ils répondaient en faveur du travail le dimanche à hauteur de 47 %  :



Bien qu’un encart proche de l’article les créditait d’un score de 41 %.

Tout cela n’est vraiment pas sérieux, passons sur le panel d’un millier de personnes qui nous donne une incertitude très élevée, passons sur l’empressement du JDD à sortir un scoop en phase avec l’agenda présidentiel. En revanche, je ne peux pas passer l’éponge sur la déontologie vis-à-vis de tels sondages qui n’appliquent pas une règle simple : la permanence des méthodes.

C’est-à-dire poser la même question à un panel similaire à deux instants donnés. On voit bien que le travail dominical est valorisé dans la première question au travers du salaire plus élevé, ce qui fausse la comparaison par rapport au précédent sondage. Or, c’est bien ce delta entre les deux sondages qui tient lieu de sujet à l’information.

Les rédactions se sont empressées de faire circuler cette information rapidement, et elles se sont défaussées en citant leur source : Le JDD. L’interprétation qui en a été faite publiquement est pourtant erronée. En effet, on ne peut pas dire qu’à cause de la crise les gens souhaitent travailler le dimanche, et c’est pourtant ce que tout le monde veut lui faire dire à ce sondage.

Démonstration étant faite que ce sondage ne peut être interprété dans le sens de Luc Chatel, je reviens sur le fond du dossier. Le problème de l’économie française est, actuellement, un problème de demande c’est-à-dire que le budget des ménages n’est plus suffisant aujourd’hui pour consommer autant qu’avant. Et que nous propose le gouvernement avec cette proposition ? D’augmenter l’offre. On croit rêver.
Pour résumer, si vous avez un manteau à acheter, avec le même budget, que vous l’achetiez le dimanche ou le samedi ne change rien à l’économie. Il faudrait donc davantage doper la demande dans ces temps de crises afin de stimuler la consommation plutôt que d’augmenter l’offre. C’est assez élémentaire, mais inacceptable pour ce gouvernement, nous avons donc droit à ces rocambolesques sondages qui font davantage rire qu’autre chose.

PS : pour ceux qui aiment les sondages, allez voir mon article de septembre 2007 au sujet des retraites, c’était Le Figaro qui s’y était collé.





Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • eugène wermelinger eugène wermelinger 15 octobre 2008 12:13

    Ici même (AV) sur 600 votants il y a 77 % de non au travail dominical.
    Depuis des millénaires "Le Livre" donne le 7ème jour comme jour de repos.
    Je crois que ce fut un Pharaon qui institua le 7ème jour comme repos, ayant constaté de meilleurs résultats de la part du peuple qui travaille.
    Maintenant on veut soumettre le peuple des esclaves à des occupations continuelles, tout en le nourissant très mal. Voir ici :

    http://www.dailymotion.com:80/video/x66qcw_le-codex-alimentarius_news

    Et bien, le but de le faire crever sera atteint. 

    • morice morice 15 octobre 2008 12:14

       Travaillez beaucoup plus, dimanche compris, pour gagner nettement moins, aide aux banques comprise : décidément, le slogan électoral était bien incomplet...


      • geko 15 octobre 2008 12:35

        Dites moi si je me trompe mais l’actionnaire majoritaire de l’IFOP n’est il pas Laurence Parisot la représentante du MEDEF ?

        L’activité sondagière n’est pas réputée d’une grande rentabilité mais les implications idéologiques, sous couvert de neutralité, sont d’une grande utilité politique. Le ROI est difficile à mesurer mais surement très bon pour l’oligarchie ploutocrate !

        On a beau écouter ses paroles mielleuses sur l’éthique des patrons, on a du mal à comprendre comment Parisot peut diriger une entreprise dont l’activité est devenu un outil de gouvernance politique et occuper une place aussi politiquement marquée que la tête du MEDEF.

        Un peu comme ici avec la première question, la manipulation est déjà dans le questionnaire. On commence par orienter la réponse dans la question en donnant le côté positif de la chose. N’ayez crainte que la méthode de traitement de l’information doit être tout aussi foireuse ! Et si les chiffres sont pourris on ne les publie pas !

        Cessez d’acheter l’information industrielle on viendra vous l’offrir à la sortie du métro !


        • Fergus fergus 15 octobre 2008 17:42

          La loi oblige désormais les médias à informer leurs auditeurs ou leurs lecteurs de la méthode employée et du nombre des personnes ayant composé le panel.

          Devant de telles manipulations, ne faudrait-il pas envisager que soit obligatoirement énoncée par ces mêmes médias la question qui a produit le chiffre qu’ils mettent en exergue ou dont ils font leurs gros titres ? 


          • Marc Bruxman 16 octobre 2008 00:28


            C’est-à-dire poser la même question à un panel similaire à deux instants donnés. On voit bien que le travail dominical est valorisé dans la première question au travers du salaire plus élevé, ce qui fausse la comparaison par rapport au précédent sondage. Or, c’est bien ce delta entre les deux sondages qui tient lieu de sujet à l’information.


            Oui tout est dans la question ! Et de même les réponses sont différentes ! A la deuxiéme question on a l’impression qu’il s’agit de travailler TOUS les dimanches, alors que la premiére permet de répondre je suis prêt à bosser le dimanche mais de temps en temps. 

            Quand à l’augmentation de la rémunération c’est bien sur une donnée importante. Si c’est pour être payé pareil, la plupart des salariés vont répondre non sauf en cas de nécéssité absolue. La double paie rend ce sacrifice plus acceptable.

            Puisque sur la base d’un SMIC quelqu’un qui bosserait le dimanche mais prendrait par exemple son Mercredi (pour voir les enfants) gagnerait 2400 € par an en plus. Soit plus de deux mois de salaire en bonus ! De quoi changer bien des choses ! ! !


            • JONAS JONAS 16 octobre 2008 22:05

              Vous pourriez tous reprendre en cœur ! " Travailler s’est trop dur et volé s’est pas beau, demander la charité c’est queque chose que sais pas faire…. ".

              Eugène ! Nous ne sommes pas en Égypte ! Dans la Chrétienté, c’est le Christianisme qui a octroyé le 7ème jour comme jour de repos.

              À propos ! C’est curieux, aucun des athées et païens qui s’expriment sur ce Blog, n’ont proposé la suppression des jours fériés religieux…. ? ? ?

               

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès