Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les anciens du Post râlent

Les anciens du Post râlent

Ce samedi sur le Huff, les anciens du Post ont dit ce qu'ils avaient sur le coeur !

Ce samedi matin, je suis allé voir ce qui se passait sur le site qui a succédé au Post, et là je vois un article intitulé "Que pensez-vous du HuffPost ?".

Ma curiosité m'oblige à lire les commentaires, et à ma grande satisfaction j'y découvre qu'à environ 90% les anciens du Post regrettent leur ancien site.

Les articles que les intervenants ne peuvent plus écrire, le manque de convivialité et la censure reviennent en tête des reproches qui sont faits au Huff.

La suffisance et l'arrogance aussi, comme dans ce commentaire de Giorgio Paparelle : "Ce qui faisait l'intérêt du Post était l'échange avec les auteurs des articles. Ici, personne ne répond aux commentair­es, dans un mépris assez évident."

Ouazabi : "Le Post c'était bas de gamme, mal fichu ou ce que vous voulez, mais c'était humain, beaucoup plus chaleureux­, et ils n'avaient pas la grosse tête..."

Et les Ptigillou, chouette63, gourgandine, pyramidas, Lapin37, Popol Sky, carre-rouge, annie72300, supercalif, Kristangel, Archimedia, Mat31, marie06 (merci au passage pour le petit coup de pub pour les éxilés), olbek, geka, Vireee, Loubinos, nanard 39, Kaelvin, jeanluc91, lobotomie, choupa, etc….

Tous ces anciens posteurs, et bien d'autres, dont j’ai lu les réactions sur cet article, émettent des réserves plus ou moins sévères sur l'Huff, tout en regrettant le Post.

Revenons aux griefs que l’on retrouve le plus souvent, avec en premier lieu l'INTERDICTION d'écrire des articles pour les intervenants.

Cette interdiction doit nous faire réfléchir sur le fonctionnement démocratique de nos médias, car en disant au peuple qu'il ne peut plus s'exprimer par des articles, n'a-t-on pas à faire à une forme de racisme intellectuel et social ?

Car quels sont les arguments qui se cachent derrière cette interdiction ?

On aimerait qu’ils aient le courage de le dire, mais on en a tout de même une vague idée.

Populisme, manque de réflexion et limite intellectuelle, insuffisance culturelle, trop de fautes d’orthographe et de syntaxe...

Oh bien sûr Mme Sinclair et ses amis ne vous diront jamais les réelles motivations de cette suffisance, ils ont préféré ouvrir leur site en laissant planer le mystère le plus longtemps possible sur le fonctionnement réel de ce nouveau média !

Et puis il faut bien des grands noms, pour la publicité, nous sommes dans une économie de marché.

Des grands noms qui ont une belle plume mais pour dire quoi ?

Nous servir la même soupe qu’ils nous font avaler depuis 30 ans, une soupe libérale que plus personne ne peut digérer tant elle est devenue aigre et nocive pour les populations du monde entier.

De la soupe et rien d’autre au menu, ceux qui pourraient amener autre chose au débat sont exclus.

Les associations sont bien présentes pour relever toutes les formes de discriminations qui existent dans notre pays, mais face au racisme intellectuel et social il n’en existe aucune.

Et quand verra-t-on des ouvriers, des salariés, des chômeurs ou des retraités venir apporter la contradiction à la pensée unique dans les émissions de débats ?

On avait cela sur le Post mais les tenants de la pensée unique ont repris les choses en mains.

Alors "racisme intellectuel et social", le terme est-il trop fort ou bien adapté ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 30 janvier 2012 17:09

    Plus efficace que de croiser les doigts : envoyer des sous a la fondation.


    Pourquoi ?


  • Aldous Aldous 31 janvier 2012 07:59

    Sans pepettes, Il n’aura meme pas besoin de se donner ce mal.


    De plus, ça dépendra de la méthode employée.

    Si c’est juridique ou si c’est une OPA le fait d’avoir des réserves n’est pas inutile.



  • jujubes 30 janvier 2012 11:20

    pour ma part je boycotte . boycottons tous !


    • fatizo fatizo 30 janvier 2012 17:19

      Moi aussi !


    • CASS65 23 janvier 2013 08:18

      Tout a fait d’accord avec l’article et vous.Censure qui se cache derrière son petit doigt et accès complètement interdit.Cela faisait en gros un an que j’allais sur le huff,je m’en passerai très bien.


    • bertucat 30 janvier 2012 11:58

      Toujours pas d’attaque d’Anonymous ???? Tiens la liberté d’expression ça ne touche pas toujours les mêmes....


      • gruni gruni 30 janvier 2012 12:36

        Bonjour Fatizo

        Bienvenue à toi et aux anciens du Post.
        Au fait la reconversion de Henri Guaino est toute trouvée, il pourrait écrire sur le Huffington.

        A bientôt


        • fatizo fatizo 30 janvier 2012 17:18

          Bonsoir Gruni ,

          Pas simple d’inclure des vidéos ici , mais bon on va apprendre à utiliser ce nouveau support , tout en conservant mon blog .
          Bonne soirée à toi .

        • Aldous Aldous 30 janvier 2012 14:28

          L’huffingtonnage du Post a été une affaire de contrôle de la pensée rondement menée.

          Du grand art, partant du fait que jusqu’ici, nous n’avions pas de grille de référence pour l’abordage et la mise au pas de ce type de médias.

          Évidemment, avec l’ORTF on était en terrain connu : Autoritarisme, népotisme, débarquement de rédaction, copinage...

          Mais comment s’y prendre avec ces ovnis médiatiques que sont les journaux participatifs ?

          C’est la méthode Lagardère vient à toi si tu ne va pas à Lagardère qui sera utilisée.

          En effet, Le Post, émanation du monde interactif etéai en bout de chaine.

          Fondé sur des règles démocratique et participatives qui semblaient parfaites tant que les auto-proclamés démocrates qui tiennent les cordons de la bourse n’ont pas été gênés par les propos publiés.

          Comment faire pour reprendre le contrôle de ce type d’Ovni ?

          Faut se montrer inventif.

          La première étape a été de singer l’ovni pour détourner le lectorat : Allez Hop on pond des Pure médias avec de vrais-faux transfuges de la presse à papa en fermant la porte au citoyen.

          Merdum : ces lecteurs rétifs se méfient désormais quand ils voient parmi les signatures celle d’intellectuelloïdes officiels comme Attali et consors et n’avalent pas goulument leur soupe !

          Second round : monter à bord de ovnis. Après tout, l’entrée est libre. Bon ça leur fait mal au c... de publier gratuitement mais quand l’avenir de la gouvernance mondiale est en jeu, il faut bien accepter un petit manque de bénéfice.

          Horreur : Soit les commentaires des lecteurs descendent ces articles convenus en flammes comme des zeppelins face à des X-fighters !

          Zut alors ! mais c’est qu’ils ont construit une rhétorique qui tient la route ces Aliens ! Du coup la langue de bois passe pour ce qu’elle est.

          On tente alors l’arme de la critique complotiste : houu les vilains paranos qui souillent la mémoire des victimes innocentes !

          Oui mais là encore, la bataille est perdue. L’obligation de penser droit commence à faire suspect et les gens cherchent à comprendre pourquoi on s’acharne avec autant de violence sur ceux qui exercent le moindre esprit critique.

          Reste donc l’arme ultime : la syndication de contenu.

          Un papier au km produit pas ordinateur dans la bonne ligne du parti de la pensée unique et qui ne coûte rien ou presque à produire.

          On peut dès lors se débarrasser du citoyen sans changer le modèle économique.

          Et voici, mesdames et messieurs, le Huffington post...

          (orchestre, flashs, confettis)

          Avec à sa tête Madame Faute Morale !

          (applaudissements, fans hystériques dans les pommes.)


          • fatizo fatizo 30 janvier 2012 17:16

            Je partage , hélas votre triste analyse .

            Quand des citoyens lambda réussissaient à obtenir 20 , 30 ou 40 000 lectures sur le Post , il y a bien un moment ou il faut sonner la fin de la récré .

          • Aldous Aldous 30 janvier 2012 18:32

            Perso, j’ai même eu droit à un contre-article dans le Monde qui a sûrement participé à augmenter mon lectorat !


            Je pense que la prochaine cible sera Agoravox.

            C’est pourquoi il faut le soutenir financièrement.



            • Giorgio Paparelle 30 janvier 2012 22:08

              Bonsoir Fatizo.
              Racisme intellectuel : le terme est parfait, surtout dans une période d’élection présidentielle où, franchement, nous avons quand même notre mot à dire.
              Mais le politiquement correct est en vogue, partout, à droite comme à gauche.
              Pourquoi faire des vagues quand la mer est si tranquille ?
              Mais, le temps est assassin, comme disait Véronique Sanson : le taux d’abstention donnera matière à réfléchir...
              Pour le reste, je vous retrouve avec plaisir...
              @ plus


              • fatizo fatizo 31 janvier 2012 22:32

                Je vois que l’on retrouve quelques posteurs un peu partout , je suis aussi sur overblog ou nous avons créé « les exilés du post » .

                Bonne soirée .

              • fredleborgne fredleborgne 30 janvier 2012 23:46

                Ptigillou, chouette63, gourgandine, pyramidas, Lapin37, Popol Sky, carre-rouge, annie72300, supercalif, Kristangel, Archimedia, Mat31, marie06 (merci au passage pour le petit coup de pub pour les éxilés), olbek, geka, Vireee, Loubinos, nanard 39, Kaelvin, jeanluc91, lobotomie, choupa, etc….
                et vous fatizo, vous n’avez donc rien appris sur Le Post ?

                Le Post, c’était « presque » la même chose : il y avait la Rédaction du POst, il y avait les invités de marque...
                Et puis, quand on faisait « tous les posts », alors là, c’était « chacun pour soi ».
                Mais, si il y avait autants de lecteurs, c’est justement parce qu’il y avait cette possibilité d’écrire. Cette « méthode » a ramené beaucoup de lecteurs, mais commençait à devenir dangereuse car la modération était sur les dents.
                Finalement, le Monde a réussi un tour de passe-passe mais le « huff » pourrait être n’importe quel autre journal auquel on aurait refilé les murs d’une boutique.

                La liberté d’expression peut être totale chez vous, tout seul. Si personne ne vous voit, ne peut vous voir, vous pouvez même vous masturber sur une croix gammée. Mais par contre, dès que vous êtes chez un autre, ou que vous voulez diffuser, il y a la LCEN à respecter.

                Vous assumez et interprétez comme vous pensez quand vous êtes sur votre propre site. Ailleurs, il faut accepter la règle du jeu impoosée par le proprio. C’est aussi simple que ça.


                • le libère-terre le libère-terre 31 janvier 2012 10:02

                  Bonjour à tous,

                  Je suis pourtant dans le cohorte des « dépostés », J’adhère TOTALEMENT à cet article, comme on peut s’y attendre, mais quand je vois que j’ai voulu en témoigner ici, et que cela est resté LETTRE morte... Je doute grave de certains des propos affirmés ici !. Donc, en ce qui concerne le démocratie populaire après la fermeture du HUFF... bof, je me dis que la presse libre est belle et bien totalement morte, et que la censure est partout, surtout l’auto-censure . Oui je regrette Le Post mais hélas je n’ai pas eu la (trop) bonne idée d’aller y voir plus tôt smiley.

                  Je me sens un peu comme sur le HUFF ici, (en blog-commentateur) sauf que, en ce qui concerne le HUFF, ces derniers n’auront pas le déplaisir( de me lire, ou plutôt de me censurer , car je n’ai que des critiques à leur encontre...

                  Quand à ici, j’ai encore un ou deux messages à tenter de faire passer, et même pas pour moi, mais pour l’intérêt général d’un média participatif pourtant assez génial dans l’idée tel que le vôtre. Si ça ne marche toujours pas, vous devrez en assurer les conséquences car vous aurez perdu quelque chose... (et ce n’est pas pour me venter, loin de là, je suis sincère).

                  J’ose espérer qu’il n’y a rien de personnel dans cette censure de type ’Le Post« médiatique, de type HUFF(istique) finalement, mais je ne voudrais pas faire de la paranoïa, quoique à la longue, ça va devenir lassant, car j’ai de sérieux doutes très motivés par ce que je peux lire ailleurs.

                  Tous ça pour dire que vous allez avoir l’occasion de lire toute la profondeur de ma pensée, bien au delà de tout ce que j’avais eu le temps d’écrire jusque-là sur »Le Post". Car pour le coup du Huffington ma laissé au dépourvu : ils ont en effet bien caché leur jeu, tout en prévenant aussi par mail mais clair comme du jus de chaussette... smiley car laconique.

                  Donc en effet, je pense qu’après cela, s’il n’y a toujours que des réactions lapidaires et sans la moindre explication, car ce n’est même pas après tout pour moi que je fais cela, je m’en moque bien, tout ceci demeure dans un esprit communautaire, presque à la limite de la philanthropie. Vous ne me croyez pas ? Alors c’est normal, c’est que je suis un Alien et non un insignifiant petit humain obnubilé par sa petite personne...

                  J’espère un peu qu’ici le coche ne sera pas raté encore n ème une fois, sinon, à la fin, certes il y aura un peu de déception car l’article que je viens de lire me semblera bien des paroles et de la belle théorie, loin de la réalité de la citoyenneté.

                  Du commercial ? du Bobo, du people le HUFF ? assurément bien dit, mais j’aimerais trouver un autre média qui pense véritablement autrement dans les faits, et pas que dans les intentions.

                  Ne vous méprenez pas : Si vous ne voulez pas réagir pour moi, alors faites-le pour vous, c’est tout ce qui m’importe. En la matière ma personne n’a aucune importance pour cette mission-là, je vous l’assure : c’est de conviction et d’éthique dont je vous parle ici, et rien d’autre.

                  Après cela, je ne saurais plus quoi rajouter de plus, sinon qu’un jour ou l’autre certains (pas si loi que ça en réalité) devrons regretter amèrement de m’avoir même pas juste accordé quelques secondes de leur attention. le pire c’est qu’il ne seront même pas forcément pourquoi parce qu’ils auront zappé l’essentiel...

                  Je suppose alors que ce sera  la vie, la crise, le déni, l’hypocrisie, et bien d’autre choses qui l’emportera sur des conditions d’éthique et de morale.

                  Dans ce cas, temps pis pour vous et pour moi, mais j’aurais au moins essayé de communiquer.

                  Voici ce que m’inspire donc, et en guise de témoignage, ce Post. Autrement, comme c’est mon premier ici, je vais bien voir s’il sera censuré (après tout, je ne suis pas naïf, je n’ai plus rien à perdre ni à douter de quoi que ce soit de la nature humaine, vous pouvez m’en croire ! ).

                  cordialement,
                  Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès