Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les blogueurs bloguent-ils trop ?

Les blogueurs bloguent-ils trop ?

Tristan Louis s’est amusé à une analyse originale qui consiste à compter le nombre de billets et de mots publiés par jour par les blogs les plus populaires.

Le résultat : les cinq blogs les plus populaires au monde (au sens du Top 100 Technorati) publient en moyenne chacun 30 billets de 150 mots par jour, totalisant 22.000 mots publiés en une seule journée (le 19 mai).

Comme le constate l’auteur de l’étude, les billets sont majoritairement courts, mais ça fait globalement beaucoup d’information. Lire chaque jour tout ce que publient ces cinq blogs équivaut à lire deux fois l’intégralité de tous les articles qui figurent en Une du New York Times, estime-t-il (ou pour prendre une analogie plus francophone, cela représente presque le volume d’un livre de la collection « Que sais-je ? »).

Ce résultat est intéressant, mais mérite d’être commenté.

. La conclusion selon laquelle le « secret » des blogs les plus populaires réside sur « des billets courts et nombreux »me semble un peu rapide. Certes, on sait que par un effet « mécanique », notamment lié au fonctionnement de Google, qu’une fréquence de publication élevée favorise la « popularité ». Mais le lien de cause a effet n’est certainement pas aussi clair. Et il serait erroné de penser que le simple fait de publier comme un furieux des dizaines de billets par jour conduit forcément un blogueur à devenir populaire - sans parler d’être intéressant (j’ai des exemples en tête, mais je m’abstiendrais). A l’inverse, il est vrai qu’un blogueur qui ne publierait que très rarement des billets très longs aura plus de mal à devenir populaire. Mais la popularité d’un blog est malgré tout décidée, pour l’essentiel, par les lecteurs réguliers du blog et les autres blogueurs qui choisissent de pointer vers lui.

. En outre, le fait pour un blog de devenir populaire l’incite très probablement à publier davantage, selon un réflexe naturel et compréhensible (volonté de ne pas décevoir, envie de surfer sur la vague de popularité, pression mise par les lecteurs dès que le blog cesse d’être alimenté...). Je ne suis donc pas sûr que les résultats auraient été les mêmes si l’on avait étudié ces cinq blogs bien avant qu’ils ne constituent le « Top 5 ».

. Ce résultat est aussi très « américain ». Les cinq blogs considérés ne sont pas forcément représentatifs de l’ensemble de la blogosphère internationale. Il est même probable qu’on trouve de grandes disparités selon les pays, notamment en terme de longueur des billets.

. Quant à l’overdose d’information, il faut tempérer. Certes, quelqu’un qui n’aurait que ces cinq blogs dans son agrégateur et tenterait de lire tout ce qu’ils publient n’aurait pas d’autre choix que celui de ne faire que ça. Lire ces quelques blogs, en suivant les liens qu’ils proposent, consisterait quasiment en une activité à plein temps. Mais, à mon avis, personne ne fait cela (de même que personne de lit l’ensemble des articles publiés dans un quotidien de presse). Et c’est précisément l’intérêt d’un agrégateur RSS que de permettre, d’un coup d’oeil et en ne lisant que quelques lignes, de décider si l’on va lire un billet ou non.

(Via Waxy)


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès