Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les Décodeurs ont publié des chiffres non-vérifiés et ignorent nos demandes (...)

Les Décodeurs ont publié des chiffres non-vérifiés et ignorent nos demandes de correction

En septembre 2015, Les Décodeurs du monde.fr ont publié un article en brandissant des chiffres non-vérifiés sur l'origine des migrants. Les Décodeurs prétendent être la police du journalisme, ils ont l'outrecuidance de revendiquer une honnêteté infaillible. Après avoir publié un article rectificatif sur l'Insoumis, Le Monde ne semble pas disposé à rectifier le tir (sollicités sur Twitter, ils nous ignorent). Déontologie degré zéro, alors qu'ils vantent leur probité dans une charte de guignols. Nous reproduisons ici une version synthétique du décryptage, avec les sources.

📢 Ce que disent Les Décodeurs

En septembre 2015, alors que la crise des migrants envahit la scène médiatique, Les Décodeurs s’étaient fendus d’un article sur l’origine des personnes violant les frontières des pays du sud de l’Europe. 365,000 personnes avaient été comptées depuis le début de l’année, et Les Décodeurs écrivaient donc :

Si ce chiffre connaît une augmentation exponentielle, c’est principalement dû à la guerre en Syrie. Les Syriens représentaient en effet à eux seuls 27,9 % de ces entrées en 2014 (soit 79 000 personnes), devant les Erythréens (34 500 personnes, soit 12,2 %), les Afghans et les Kosovars (22 000 personnes pour chacune de ces nationalités, soit 7,8 % dans chacune d’elles). Ainsi, près de la moitié des migrants était issue des seuls Syrie, Erythrée et Afghanistan, tous trois pays en guerre ou en régime dictatorial.

L’article produisait un graphique représentant les origines des « réfugiés », que voici :

En résumé, Les Décodeurs justifiaient le flot de migrants en « prouvant » qu’ils venaient de pays en détresse.

⛔ Pourquoi c’est FAUX

Les chiffres présentés ne sont pas fiables du tout. Voici ce que l’on apprend en lisant la source Frontex fournie par Les Décodeurs (traduit depuis l’anglais) :

Une fois secourus, les migrants déclarent leur nationalité et cette information est utilisée pour déterminer leurs principaux pays d’origine.

Depuis juin 2014, à cause d’un grand nombre d’arrivées de migrants, cette information a été soit lentement ou partiellement enregistrée sous l’entête “sub-saharien” pour beaucoup de migrants venant d’Afrique (…).

Les déclarations de nationalité des migrants sont aussi de plus en plus difficiles à valider, car ils manquent souvent de documents de voyage, et avec la pression croissante, il y a de moins en moins d’occasions de vérifier leur validité.

Frontex est l’organisme européen censé gérer les frontières… Au même moment, voici ce que déclarait son directeur dans le Sunday Express :

Face à ce flux rentrant, les systèmes d’enregistrement sont débordés. Nous avons une idée des nationalités, mais pas de représentation claire de qui entre, ni du profil réel de ces migrants.

En d’autres termes, les migrants se déclarent syriens car les ressortissants de ce pays ne sont quasi jamais reconduits à la frontière, même lorsque leur demande d’asile est rejetée.

Les chiffres présentés par Les Décodeurs sont faux et ne correspondent à aucune réalité tangible. Tout au plus sont-ils l’écho partiel d’une liste de quelques pays émetteurs. Pourtant, les décodeurs du Monde ne procèdent à aucune mise en garde…

Vous pensez que nous exagérons ? Tenez-vous bien : dans la source, il est écrit noir sur blanc (page 28) que les papiers syriens sont les plus populaires en termes de falsification.

Conclusion

Les Décodeurs du Monde n’omettent pas seulement de donner le contexte, ils censurent aussi des informations contenues dans la source qu’ils utilisent.

En conséquence, ils ont violé les trois points les plus importants de leur charte :

  • 1- Les Décodeurs n’ont donné ni le contexte, ni les faits réels

  • 2- Les Décodeurs n’ont pas vérifié leurs informations

  • 3- Les Décodeurs ont trompé leurs lecteurs

Ce genre de manipulation peut se retrouver dans bien d’autres cas, mais nous n’avons plus de temps à perdre avec cette usine à bobards. Le mieux, c’est de les ignorer.


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Aristoto Aristoto 24 juin 15:31

    Qu il viennet du chad de l alaska ou du trou de cul de monde la morale exige que chaque etre humain sur cette terre a tout le droit de citculer ou bon lui semble sur cette terre. La vous jouez les petit sophistes des chiffres pour sous entendre sous des airs de souvrainisme de mes couilles que oulala y a trop d immigres qui debarque en france et mon dieu qui plus est enturbaner.

    Un frontiere est une anomalie contre nature


    • zygzornifle zygzornifle 24 juin 16:55

      @Aristoto


       alors pourquoi on ne peut pas rentrer se balader dans l’Elysée sous peine de matraquage ? il n’y a pas de frontière et pourtant on ne peut pas.....

    • Alren Alren 25 juin 11:55

      @Aristoto

      Une frontière est une anomalie contre nature

      Allez dire ça à vos copains ricains, ils vont bien rigoler !


    • wesson wesson 24 juin 19:01

      Il faut quand même comprendre que c’est la décision occidentale de rompre totalement les ponts avec le gouvernement légitime Syrien qui est la cause immédiate et directe de cet afflux de réfugiés prétendument Syrien.


      tout simplement parce que - ne parlant plus au gouvernement Assad - il nous est impossible de faire confirmer par les Syriens eux-mêmes les identités des personnes qui arrivent. 

      Et pourtant, les Syriens n’ont de cesse de dire qu’elles souhaitent coopérer, à la condition bien compréhensible de rouvrir notre représentation diplomatique chez eux - ce qui effectivement revient à reconnaître la légitimité du gouvernement Syrien - ce à quoi on continue de se refuser.

      C’est pourquoi, même lorsque ce ne sont pas des Syriens qui nous arrivent, c’est bel et bien notre politique en Syrie qui ne nous permet pas de savoir réellement d’où ces gens viennent réellement, et si on peut les renvoyer vers leur véritable chez eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

linsoumis.fr

linsoumis.fr
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès