Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les familles des victimes …

Les familles des victimes …

Quand la dignité s'écrase aussi en plein vol

Leur drame fait de vous des charognards !

Une nouvelle catastrophe, et le grand cirque médiatique se met en branle dans l'instant. Le manège est parfaitement réglé et rien ne peut désormais prendre de court nos champions de l'indécence en boucle. Il n'est d'ailleurs plus temps de s'indigner ou de s'étonner : tout ceci est entré dans les mœurs, si on peut qualifier ainsi ce déballage insane.

Cette fois, les procédures habituelles ne sont pas opérantes. Les malheureux ont eu l'indélicatesse de s'écraser dans une zone inaccessible. Le regard insidieux ne va pas pouvoir se déplacer aisément. Il va falloir trouver autre chose pour occuper les heures d'antenne ou bien de radio. Qu'importe, nos joyeux drilles du malheur des autres ne sont jamais en reste.

Après le ballet des experts qui ont échafaudé toutes les hypothèses possibles, les supputations acceptables, les extrapolations farfelues ou pas, il faut encore, pour satisfaire à l'heure nauséeuse de ces temps immondes, laisser la parole aux auditeurs et spectateurs qui y vont de leurs scenarii personnels. Tout est bon pour que les éditions spéciales se gonflent à satiété

Il y a bien sûr la parade des politiques. Ils leur faut aller sur place, faire des effets de manche, avoir de la compassion à revendre, des figures d'enterrement et des mots qui resteront dans l'histoire. Le bénéfice est tel sur l'image de marque que nul désormais ne songe à mettre un peu de distance à l'exploitation du drame. Personne n'enquêtera jamais sur les perturbations et les inconvénients que peut imposer aux équipes de secours la survenue intempestive de trois chefs d 'état en goguette.

J'allais oublier le feuilleton des boîtes noires qui en font dire de toutes les couleurs à tous les spécialistes qui se découvrent des talents de scénariste. Attendre les premiers résultats, les premières conclusions n'est plus possible. D'ailleurs, quand elles arriveront, elles seront repoussées par d'autres évènements plus urgents. L'information ne doit se vivre qu'en direct : c'est la loi de cette société infâme.

Je me refuse, quant à moi, à regarder la moindre image quand le fait est annoncé. J'ai fait le choix de rester humain quand tous ces professionnels du sang et des larmes ne souhaitent que faire de nous des charognards, repus d'horreur et d'émotion. Je plains sincèrement ceux qui ont succombé à cette terrible régression ; la compassion n'a pas besoin d'images pour s'exercer quand on a un cœur.

Mais revenons à notre drame présent. Il a mis en lumière une nouvelle catégorie qui, jusque là, avait été négligée. C'est le contexte qui a imposé ce nouveau rôle. La montagne refusant de se laisser filmer, aux navettes macabres des hélicoptères il a fallu ajouter un soupçon de sensibilité, une dose d'émotion et de belles histoires larmoyantes. Cette fois, ce sont les familles des victimes qui ont hérité du regard impudique des œilletons de la honte.

Elles sont attendues, elles sont en route, elles seront reçues par des familles grâce un élan de solidarité, elles seront encadrées par une armée de psychologues, elles sont sous le feu des projecteurs … « Bien sûr, nous respecterons leur deuil et leur intimité » soufflent quelques journalistes qui se rendent compte de leur ignominie. Puis, le petit sentiment de gêne évacué, il faut bien continuer à traquer le malheur des autres …

Je n'espère plus que tous ces professionnels de l'exposition médiatique puissent modifier leurs pratiques. Il est désormais trop tard pour espérer d'eux le moindre sentiment. Mais que diable ! c'est bien à cause de nous, en notre nom, prétendument pour satisfaire notre curiosité et notre droit de savoir qu'ils se conduisent ainsi … C'est bien la plus terrible des explications.

Cessez donc de vous conduire ainsi, je vous en supplie. Repoussez ce désir insupportable de voir pour croire, de regarder pour partager, de réagir pour compatir, … Ne tombez pas dans le piège ignoble que vous tendent ces caméras et ces micros. Et surtout, laissez ces pauvres gens à leur immense chagrin sans avoir cette volonté inhumaine de les suivre à la trace. Je pense que vous valez beaucoup mieux que veulent nous le laisser croire les journalistes de l'effroi !

Ontologiquement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 26 mars 2015 13:42

    Le nouveau « Guide touristique » de l’élysée nous explique en long et en large..qu’il ne sait rien comme d’habitude...Jute pour être sur la photo.. !
    +++


    • fred.foyn Le p’tit Charles 26 mars 2015 15:31

      @Le p’tit Charles...Horreur et pute en faction...j’ose attaquer le roi du PS...


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 mars 2015 18:36

      @Le p’tit Charles

      Le président touche le fond et creuse pour atteindre l’abjecte

    • doctorix doctorix 26 mars 2015 23:07

      Sur France Inter, Claire Servajean nous a servi un scoop magnifique :

      « On nous dit que dans l’avion , il y aurait des victimes espagnoles et allemandes. Vous confirmez ? »
      Et oui, on lui confirme que dans l’avion reliant Barcelone à Dusseldorf, il y avait des passagers allemands et espagnols.
      Qu’est-ce qu’on ferait sans la radio...

    • astus astus 26 mars 2015 14:04

      Gouverner par l’émotion, le voyeurisme et les supputations (contradictoires) des commentateurs, c’est asservir...ceux qui veulent bien l’être. La télé rend con et certains fourbissent déjà une interprétation complotiste de ces tristes événements. Les uns comme les autres ne savent rien mais diront tout et même davantage pour prolonger ces marécages de la pensée. Paix aux victimes et à tous leurs proches. 


      • fred.foyn Le p’tit Charles 26 mars 2015 14:15

        @astus...C’est un attentat simplement.. !


      • Fergus Fergus 26 mars 2015 14:25

        Bonjour, astus

        « c’est asservir...ceux qui veulent bien l’être »

        Exactement. Et il est très difficile de combattre cette tendance lourde. De plus, la télévision s’adresse à un spectateur passif. Dès lors, elle a des chances de plaire au plus grand nombre, aucun effort n’étant nécessaire pour se repaître du « spectacle », qu’il appartienne au showbiz, à la téléréalité ou à la... catastrophe.


      • C'est Nabum C’est Nabum 26 mars 2015 18:35

        @astus

        Parce que France Culture est en grêve, j’ai écouté des radios qu’on dit généralistes. Je comprends la progression du Front National

        Tout est fait pour abrutir les gens et les complaire dans cette passion du morbide

        J’ai honte pour ceux qui font ce métier de racolage public

      • astus astus 26 mars 2015 19:06

        @C’est Nabum


        Il y a longtemps de cela un « Journal parlé » (il n’y avait pas encore de télé, ni de tablettes, ce qui est proprement incroyable pour les plus jeunes générations !) présentait l’actualité en commençant par la politique internationale, puis nationale, pour finir par la culture, les faits de société, et les faits divers. 
        Des années plus tard, le « 20 heures » a inauguré une nouvelle façon de présenter l’actualité qui est exactement l’inverse de la précédente, sauf que la culture a disparu et qu’elle est remplacée par les people dans un but toujours promotionnel et vendeur. Les journalistes ont perdu toute éthique dans leur profession et se contentent d’aller à la soupe.
         
        On se souvient de Roger Gicquel qui annonçait d’emblée « La France a peur ! ». Et s’il m’arrive de regarder encore l’un de ces journaux télévisés, (personne n’est parfait !),  je passe mon temps à râler. Pour ma santé, et mon bonheur de vivre, je ferai mieux de ne jamais les regarder, d’autant que la radio est beaucoup plus intéressante et respectueuse des faits (enfin cela dépend des radios, mais la pub est interdite...).


      • Fergus Fergus 26 mars 2015 22:52

        @ astus

        Et encore, vous oubliez le sport qui prend, dès le début des journaux, une place considérable pour des évènements qui, naguère, auraient été annoncés dans les titres pour être traités à leur place et dans des proportions raisonnables, en fin de journal !

        Bonne nuit.


      • astus astus 26 mars 2015 14:56

        Bonjour Fergus,


        Tout à fait d’accord avec vous. Les écrans prétendent nous montrer tout mais ils sont surtout des écrans à la pensée puisqu’ils s’interposent entre une réalité supposée (car choisie et cadrée par ceux qui font l’émission, donc déjà subjective) et ceux qui reçoivent ces images (souvent de façon émotionnelle dans ces cas dramatiques et donc de manière tout aussi subjective que ceux qui les fournissent). On est donc dans la magie (anagramme du mot image) comme dans la caverne de Platon où les ombres mouvantes qui s’affichent sur la paroi de la grotte sont interprétées comme étant l’unique réalité des choses. Il est donc plus que jamais nécessaire d’apprendre aux enfants dès le plus jeune âge à déchiffrer les images si nous ne voulons pas encourager un asservissement général dont nous savons bien qu’il profite plus à certains qu’à d’autres.

        Bonne après-midi.

        • sls0 sls0 26 mars 2015 14:59

          Sur agoravox il y en a aussi pas mal de rois de l’hypothèse, des supputations, d’extrapolations farfelues au sujet de l’accident d’avion.


          • C'est Nabum C’est Nabum 26 mars 2015 18:37

            @sls0

            Je ne me suis autorisé aucun commentaire

          • Croa Croa 26 mars 2015 22:45

            À sls0
            *
            Pendant que les ’’communicants’’ se cassent la tête pour savoir comment annoncer les choses pour qu’elles disent le contraire de ce qu’elles signifient en réalité, essayer de trouver par soi-même ne saurait nuire.
            *
             Bon, c’est vrai que là je me sent un peu visé...  smiley


          • redrock redrock 26 mars 2015 19:36

            La curiosité est l’un des fondements de la nature humaine avec aussi l’empathie et la compassion ;

            Ralentir quand on passe à côté d’un accident de la route balisé et en cours de « traitement » est assez normal car on se sent alors aussi vulnérable et menacé que les blessés ; qui n’a pas pris un jour un avion et envisagé un crash possible ? Cela n’arrive pas qu’aux autres et tout le monde se sent alors proche de cet autre ;
            Je ne critique donc pas les gens d’être simplement humains...
            Pour les chaines d’info c’est vrai qu’il y a un vrai filon mais soyons honnêtes c’est en partie leur boulot de coller à l’évènement en continu et le spectateur n’est pas obligé de rester lui collé à l’écran !

            L’autre jour près de chez moi un jeune homme a plongé dans le fleuve pour secourir une jeune femme qui avait sauté du pont : il s’était d’abord arrété pour voir, a-t-il dit, puis en voyant les efforts d’autres témoins lançant des cordes, il a plongé. Les motivations sont complexes, curiosité, empathie, solidarité, vanité, courage, peur...Il a plongé.

            Aussi, Nabum, je vous trouve un peu sévère, un peu trop prof !


            • C'est Nabum C’est Nabum 26 mars 2015 19:54

              @redrock

              La nature humaine est une chose, le truchement d’organisme en est une autre. Il me semble que le rôle de la presse et des médias devrait être de sortir de nos penchants primaires pour donner de la distance.

              Vous avez raison je suis top prof, je crois qu’il est possible d’améliorer les gens et les journalistes de télévision ne veulent que les abrutir

            • Plus robert que Redford 26 mars 2015 20:01

              @redrock
              tout le monde se sent alors proche de cet autre 

              Mouais !....

              C’est une drôle de proximité car elle manifeste avant tout un fort égocentrisme et assez peu d’empathie avec les victimes, soyons honnêtes ! 


            • redrock redrock 26 mars 2015 21:58

              l’empathie est une forme d’égocentrisme : se mettre à la place de l’autre c’est aussi une manière d’imaginer l’autre comme étant moi même à sa place... smiley smiley


              • C'est Nabum C’est Nabum 27 mars 2015 06:52

                @redrock

                Je ne suis pas certain qu’il y ait beaucoup d’empathie dans ce voyeurisme indigne 

              • Croa Croa 26 mars 2015 22:35

                Les larmes de crocodiles sont bon pour la cote de nos élites. Un accident c’est pas mal, un attentat c’est mieux... Mais là ils pourraient tomber sur un os !
                *
                (Sauf à éviter qu’apparaissent leurs responsabilités vu que seuls les chiens de gardes ont le droit de commenter, ce conformément aux instructions des conseillers en ’’com’’.)


                • Croa Croa 26 mars 2015 22:37

                  Oups, j’ai oublié de mettre des guillemets à ’’élites’’ ! smiley


                • C'est Nabum C’est Nabum 27 mars 2015 06:53

                  @Croa

                  C’est la démocratie qui s’écrase 

                • ETTORE ETTORE 27 mars 2015 11:24

                  Bien plus de dégoût encore pour notre Enclume Nationale qui « nous dira toute la vérité rien que la vérité »

                  Laquelle ? La sienne ? Celle qui sera bonne à entendre ?
                  Ou enfin UNE vérité pas trop crasse, histoire de planquer derrière celle là tous les mensonges à son répertoire ?
                  Faut dire que notre président vole tellement bas, par sa gestion terre à terre de la crise, que même avec une situation hautement désastreuse, en cas de crash il ne risque même pas d’ébrécher le verre de ses lunettes de myope.
                  Que de cérémonies de condoléances ces derniers temps. Tristes sires mains dans la main.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 27 mars 2015 12:52

                    @ETTORE

                    Le dégout est pour tous ceux qui participent à cette comédie de l’émotion.

                    Il est loin d’être le seul pleureur de circonstance

                  • Abou Antoun Abou Antoun 27 mars 2015 12:02

                    Cet article est vraiment excellent.
                    Pas grand chose à ajouter, compliments à l’auteur.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 27 mars 2015 12:53

                      @Abou Antoun


                      Merci 

                    • Esclarmonde Esclarmonde 27 mars 2015 16:01

                      J’interviens rarement ici bien que j’y lise souvent des articles mais là, je laisse un commentaire car j’habite non loin des lieux du crash, un accident pas plus pas moins tragique que ceux se produisant bien plus loin mais dans ce petit coin de France, tout à fait ordinaire, sinon la beauté des paysages, on était évidemment pas habitués à être en ligne de mire des caméras du monde entier....


                      J’ignorais néanmoins que les journalistes en avait été jusqu’en avoir l’indécence de troubler le chagrin et le besoin d’intimité des familles des victimes. 

                      Je ne suis pas chauvine et je ne dirais pas que les habitants de ma région sont plus généreux et compatissants que la moyenne mais néanmoins je suis sûre que nombre d’entre eux, ceux qui ne paradent pas devant les caméras comme certains l’ont fait, ont fait de leur mieux pour accueillir au mieux ces personnes venues de loin et qui découvrent ce qui est désormais dans leur esprit un paysage de cauchemar... Car Dieu merci, ce que Orwell appelait la « décence commune » est encore dans les esprits de gens ordinaires de Seyne-les-Alpes ou d’ailleurs mais la discrétion et la générosité désintéressée n’attire pas les journalistes à la recherche de sensationnel. C’est donc l’indécence et l’exposition médiatique (il y a des élections dans quelques jours !) qui l’emportent hélas

                      Quand tout ce tapage médiatique sera fini, les médias passeront à autre chose, il y aura sans doute un nouveau drame ailleurs, un attentat par exemple et les Alpes-de-Haute-Provence retomberont dans l’oubli, avec ce que connaissent toutes les zones rurales : le chômage et la désertification des services public, le pire étant bien sûr pour les familles des victimes, qui se retrouveront seules avec leur chagrin.

                      • C'est Nabum C’est Nabum 27 mars 2015 20:39

                        @Esclarmonde

                        Il semble évident que l’élan de solidarité vis à vis des victimes dont ont fait preuve les habitants est exemplaires et je tiens à vous remercier pour ce qui a été entrepris dans votre belle région.

                        Le texte évoque autre chose, bien plus noir, bien plus porteur des dérives de la société.

                        Savez vous que dans le collège de ces malheureux gamins, des parents ont mis une affiche demandant aux journalistes de ne plus proposer d’argent à leurs enfants pour obtenir un interview

                        Voilà ce qu’est devenue l’information, l’école des charognards 

                      • zygzornifle zygzornifle 1er avril 2015 08:57

                        et les familles des 10 000 suicidés annuel en France ??


                        • zygzornifle zygzornifle 1er avril 2015 10:54

                          10 000 suicides en France chaque année .....et leurs familles ?? 


                          • C'est Nabum C’est Nabum 1er avril 2015 14:56

                            @zygzornifle

                            Le drame est toujours aussi douloureux

                            Que vous dire ?

                          • zygzornifle zygzornifle 2 avril 2015 11:42

                            10 000 suicides par an en France !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès