Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les faux sondages Le Pen : Washington pris la main dans le sac

Les faux sondages Le Pen : Washington pris la main dans le sac

Sondage des présidentiellesL’ensemble de la scène politique française a été secouée, les 5 et 7 mars, par la publication coup sur coup de deux sondages, publiés l'un et l'autre par le journal Le Parisien, réalisés l'un et l'autre par « l’institut » Harris Interactive, et donnant l'un et l'autre Mme Le Pen en tête du 1er tour à l’élection présidentielle qui se déroulera dans plus d'un an.

Dans le premier, Mme Le Pen (FN) était créditée de 23 % au premier tour de la présidentielle, devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry (PS), chacun crédité de 21 %. Dans le second, elle était créditée de 24 %, devançant Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn.

Cette opération médiatique a laissé un profond sentiment de malaise dans l’opinion car de nombreuses personnes y ont flairé quelque chose d’artificieux, comme s'il s’agissait de fausser et de biaiser dès le départ le débat électoral et le choix des électeurs français un an avant les élections présidentielles.

C'est la raison pour laquelle il est important de revenir sur l’ensemble de cette affaire et, notamment, de partir à la recherche des commanditaires de toute l’opération.

1- DE PRÉTENDUS « SONDAGES » SANS AUCUNE VALEUR SCIENTIFIQUE

Sur le site Rue89, M. Jacques Le Bohec, professeur en sciences de l'information, a précisé que ces « sondages » Harris Interactive, réalisés via Internet, avaient « recouru à la pire des techniques qui existent puisqu'elle ne permet pas de s'assurer de la sincérité des réponses (d'à peu près rien d'ailleurs) ».

Décortiquant les rares informations disponibles sur la « technique » utilisée, M. Le Bohec a égrené les points qui ôtaient toute valeur scientifique à ces enquêtes :

  • elles sont bien trop éloignées de la date du vote pour avoir du sens : les résultats obtenus sont forcément entachés de « réponses ludiques, de défiance ou de protestation »
  • les rares quotas retenus par les sondeurs sont trop insuffisants (diplôme, locataire/propriétaire) et sont trop englobants (« inactifs ») pour obtenir un échantillon représentatif.
  • la fille de Jean-Marie Le Pen présentant « moins de stigmates négatifs » que son père, « il y a de fortes chances pour que les électeurs avouent plus aisément leur futur vote en sa faveur » et le très important « coefficient de redressement au sujet des intentions de vote à son endroit » n’a sans doute pas lieu d’être (les résultats en faveur de Mme Le Pen étant forfaitairement multipliés par 1,5 pour tenir compte de cette prétendue répugnance des « sondés » à avouer leur vote).

Le professeur en sciences de l'information en conclut que le score réel de Mme Le Pen, loin d’atteindre 23 % des suffrages, ne dépasse probablement pas 16% et s’interroge :

« Ne devrait-on pas, avant de balancer n'importe quels chiffres en pâture, être sûr que les réponses sont sincères, que l'échantillon est représentatif et que l'on doive le redresser ? A moins qu'il ne s'agisse d'une opération fumeuse destinée à rendre DSK indispensable ? »

http://www.rue89.com/2011/03/06/sondage-marine-le-pen-a-23-au-premier-tour-peu-probable-193620

Ajoutons à cette analyse que "l’échantillon" de Harris Interactive est constitué de personnes qui ont accepté d répondre à des quantités de sondages, y compris des sondages politiques, CONTRE PERSPECTIVE DE GAIN. Interrogé sur cette question troublante, Jean-Daniel Lévy, le directeur du département opinion de Harris Interactive France, l’a d'ailleurs reconnu sans ambages :

« Pour attirer le chaland et le motiver à répondre à son enquête, réalisée sur internet, l'institut a organisé un jeu-concours et fait miroiter une récompense. Au final, 7.000 € ont été offerts à l'un des quelque 1.600 membres du panel ».

.http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/sondages-incitation-financiere-une-pratique-qui-se-banalise-08-03-2011-1229325.php

Il est utile de rappeler ici qu’une étude d’Esomar de 2006 citée par l’Observatoire des sondage avait établi que 54% des sondés par Internet admettait mentir pour gagner une gratification. http://www.observatoire-des-sondages.org/L-artefact-Marine-Le-Pen-la.html

Il n'est pas inutile non plus de souligner que, parmi les arguments utilisés par Harris Interactive pour inviter des internautes à s'inscrire à leur sondage en ligne "Harris Poll On Line", figure cet argument explicite :

« En participant à Harris Poll On Line, vous pouvez influencer les décideurs dans l'administration, les organisations à but non lucratif et les entreprises et contribuer à façonner les politiques ».

 

Sondage Harris poll on line
Harris Poll On Line annonce la couleur : "En participant à Harris Poll On Line, vous pouvez influencer les décideurs dans l'administration, les organisations à but non lucratif et les entreprises et contribuer à façonner les politiques"

 

2 – LA SURMÉDIATISATION DES SONDAGES LE PEN EST UNE OPÉRATION DE DÉSINFORMATION

Les deux « sondages » publiés coup sur coup par Harris Interactive étant ainsi dépourvus de toute valeur scientifique, un autre « institut » aurait parfaitement pu produire d’autres « sondages » présentant Mme Le Pen obtenant 14 % ou 16 % des voix et échouant à franchir l’étape du second tour.

Pourtant, ces deux sondages Harris Interactive ont bénéficié d’une orchestration médiatique d’une ampleur que l'on n’avait pas connue depuis plusieurs années. Toutes les télévisions, toutes les radios et toute la grande presse écrite a propulsé ces « informations » au premier rang de l’actualité nationale et même mondiale.

Résultats des sondages Google
Le sondage Harris Interactive diffusé le 6 mars 2011 et donnant Marine Le Pen en première place au premier tour de l'élection présidentielle a fait l'objet d'une mise en scène véritablement hollywoodienne. Présenté comme un "coup de tonnerre", ce sondage certainement truqué arrive pour Google au premier rang des informations mondiales, avant même les derniers développements de la guerre en Libye.

 

Les connaisseurs ont immédiatement reconnu une opération de désinformation de grande ampleur, selon la définition qu’en donne Vladimir Volkoff : la « désinformation est une manipulation de l’opinion publique, à des fins politiques, avec une information traitée par des moyens détournés » (in Désinformation, flagrant délit, Éditions du Rocher, 1999, p.31) :

On ne saurait mieux résumer l’opération de désinformation qu’en citant la présentation de ces sondages telle qu’a osé le faire le magazine Le Point, en reprenant une dépêche Reuters :

« Marine Le Pen affole les compteurs en vue de 2012 – Marine Le Pen semble en passe de réussir son pari d'être au second tour de la présidentielle avec des sondages spectaculaires qui suggèrent que le Front national n'a pas simplement changé de prénom mais également d'image. Lancée à vive allure vers son objectif déclaré, la nouvelle présidente du FN s'imposerait au premier tour dans tous les cas de figure selon une enquête Harris Interactive publiée mardi par le Parisien. Au-delà des controverses sur la méthodologie employée pour consacrer la fille de Jean-Marie Le Pen reine des sondages, les analystes insistent sur la vague qui la porte vers les sommets ». http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/marine-le-pen-affole-les-compteurs-en-vue-de-2012-08-03-2011-1303935_240.php

14 mois avant l’échéance, alors que nul ne sait qui seront les véritables candidats et alors qu’une longue campagne électorale aura lieu et ne commencera réellement que dans environ 8 mois, le magazine Le Point a ainsi déjà « sacré » Marine Le Pen comme « reine des sondages » [sic] et a le culot d’affirmer qu’elle « semble en passe de réussir son pari d'être au second tour de la présidentielle ». Quant à l’absence totale de scientificité de ces prétendus « sondages », le magazine l’évacue avec une simple incidente : « Au-delà des controverses sur la méthodologie employée… » [sic] . Ce qui revient très exactement à dire :

« Au-delà du fait que ces sondages sont faux, ils sont quand même vrais ».

En termes de mise en scène et de désinformation, cela s’appelle « planter le décor ». Désormais, tous les commentaires politiques vont pouvoir gloser à l'infini sur la présence de Mme Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Et, tous les sondages ultérieurs se sentiront peu ou prou obligés de ne pas trop s'éloigner de ces "sondages" Harris Interactive, en procédant aux "redressements" de leur choix.

Le magazine Marianne est détenu à 25 % par Yves de CHAISEMARTIN (ici en bas à droite), représentant pour l'Europe du Fonds CARLYLE. Ce fonds, qui gère notamment le patrimoine des familles Bush et Ben Laden, est dirigé par Franck Carlucci, ancien directeur général adjoint de la CIA et par Olivier SARKOZY, demi-frère de Nicolas SARKOZY (ici en haut à droite). Le magazine Marianne contribue très largement à l'orchestration de la campagne de promotion de Mme LE PEN et à l'annonce de "la chute du Sarkozysme"...

 

3 – LA DÉNONCIATION D’UNE MANIPULATION, MAIS PAS DES MANIPULATEURS

Les professionnels de la politique, et notamment les députés et les sénateurs qui connaissent bien le terrain, savent bien que la situation est actuellement très mauvaise en France. Mais ils savent également que le FN (qui n’avait récolté que le bien maigre score de 2,45% des électeurs inscrits aux élections européennes de juin 2009) n'en est pas pour autant à récolter 1 suffrage sur 4 un an et demi après. C'est pourquoi le prétendu « sondage » publié le 5 mars par Le Parisien a remis sur le devant de la scène une proposition de loi adoptée en première lecture par le Sénat, et défendue conjointement par le PS Jean-Pierre Sueur et l’UMPR Hugues Portelli pour mieux réglementer les sondages.

Voici quelques jours, le 3 mars 2011, le magazine Marianne, était justement allé interroger M. Jean-Daniel Lévy, directeur du département opinion de Harris Interactive France, pour lui demander pourquoi il s’insurgeait contre cette proposition de loi - votée à l'unanimité. A quoi le responsable de Harris Interactive France avait répondu, bien entendu après avoir réaffirmé son souci de "transparence"  : «  Nous ne croyons pas que les sondages façonnent l’opinion. […]

À Harris Interactive, nous ne sommes pas favorables à la publication des données brutes, des marges d’erreur et de l’instauration d’un délai de 24h00 entre la fin d’une enquête et sa publication ».

http://www.marianne2.fr/Sondages-pour-JD-Levy-Harris-Interactive—le-commanditaire-doit-etre-transparent_a203403.html

Si l'on y réfléchit bien, cette réponse est un aveu. Car un institut de sondage digne de ce nom, s'il n’avait en tête que la seule fiabilité scientifique des études qu’il produit, devrait être le premier à vouloir augmenter le niveau d’exigence de la loi afin d’empêcher de nuire les officines de désinformation. En s’opposant au contraire à l’édiction législative de meilleurs contrôles des « sondages » produits, Harris Interactive France a jeté le masque : il n’est pas là pour éclairer l’opinion mais pour la déformer.

Du reste, les grands politiques ne sont pas plus dupes de cette désinformation délibérée.

Interrogé sur la radio RMC, l’ancien ministre socialiste des affaires étrangères Roland Dumas n’a pas caché qu'il pensait que ce « sondage », qu'il a qualifié de « plaisanterie », n’était qu'une manipulation :

« Mais Marine Le Pen ne fait pas peur… Même le père ne faisait pas peur. La dernière fois, c’était une rigolade, la menace de Le Pen…., on a fait voter tous les socialistes comme des couillons qui sont allés voter pour voter pour Juppé ou je sais plus qui, pour Chirac, Ce sondage est très intéressant mais pas comme on l’entend… Moi, je pense que ce sondage a été bien présenté de façon à faire peur, il faut faire peur … ce sondage c'est une plaisanterie »

http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/roland-dumas-a-propos-du-sondage-29453

Rolland Dumas
Roland DUMAS, ancien ministre des affaires étrangères, interrogé par le 7 mars 2011 par la radio RMC : « Mais Marine Le Pen ne fait pas peur… Même le père ne faisait pas peur. La dernière fois, c’était une rigolade, la menace de Le Pen…., on a fait voter tous les socialistes comme des couillons qui sont allés voter pour voter pour Juppé ou je sais plus qui, pour Chirac, Ce sondage est très intéressant mais pas comme on l’entend… Moi, je pense que ce sondage a été bien présenté de façon à faire peur, il faut faire peur … ce sondage c'est une plaisanterie »

 

Ségolène Royal, candidate socialiste à l’élection de 2007, l’avait précédé dans cette voie en ne mâchant pas ses mots : « cela fait longtemps que je pense que les sondages font partie d'une manipulation de l'opinion. Ceux qui commanditent les sondages pensent qu'au fur et à mesure, ils vont finir par influencer l'opinion. ».

Ségolène Royal

Ségolène ROYAL, qui avait été lancée médiatiquement en 2006 par l'agence de publicité anglo-saxonne Ogilvy (groupe WPP) avait assuré la victoire de Nicolas Sarkozy. Dépitée, elle commence à comprendre que les commanditaires d'outre-Atlantique se passeront de ses services cette fois-ci.

Chose curieuse, ni Ségolène Royal, ni Roland Dumas, ni aucun des responsables politiques qui ont fait savoir que ces prétendus sondages relevaient à leurs yeux d'une manipulation, n'est allé jusqu'au bout du raisonnement : s'il y a "manipulation", qui sont les "manipulateurs" ?

 

4 – MAIS QUI EST DONC HARRIS INTERACTIVE ?

Ce qui est finalement le plus étonnant dans toute cette affaire, c'est que personne ne semble avoir songé à examiner qui était exactement « l’institut » Harris Interactive.

Cela vaut pourtant que l’on s'y intéresse.

La société Harris Interactive France n’est qu’une toute petite entreprise, qui ne regroupe qu’une cinquantaine de personnes. En revanche, elle est la filiale d’un groupe beaucoup plus puissant, le groupe américain Harris Interactive, qui dispose de près de 1 300 personnes au niveau mondial.

Le siège social de Harris Interactive est situé à New York (161 Sixth Avenue, New York, NY 10013) et le groupe est dirigé par un conseil d’administration de 7 membres, dont on trouve la liste sur http://ir.harrisinteractive.com/directors.cfm

Parmi ces membres dirigeants, deux doivent plus spécialement retenir notre attention.

La PDG de Harris Interactive a été sélectionnée par la Maison Blanche et le FBI

 

Kimberly TILL - PDG de Harris Interactive
Mme Kimberly TILL, PDG de Harris Interactive, a servi dans les allées du pouvoir de Washington, notamment comme assistante spéciale du directeur du FBI. Elle est membre du fameux CFR (Council on Foreign Relations)

 

La personnalité du PDG du groupe américain Harris Interactive, Mme Kimberly Till, est peu banale et assez inattendue à la tête d’un institut de sondage.

Présentée comme un « global leader », Mme Till a été auparavant PDG de l’institut d’enquête d’opinion Taylor Nelson Sofres pour l’Amérique du nord (de mai 2006 à mars 2008), après avoir été vice présidente d’une filiale de Microsoft Corporation (de 2003 à 2008) et, auparavant encore, une haute responsable du groupe AOL Time Warner, dans des emplois tournés vers les médias.

Plus intéressant encore, Mme Till a été sélectionnée en 1990 pour suivre le très prestigieux Programme « White House Fellowship ». Fondé en 1964 par le Président Johnson, le Programme « White House Fellowship » a été conçu pour offrir à une quinzaine de jeunes hommes et femmes triées sur le volet la possibilité de travailler pendant quelque temps au plus haut niveau du gouvernement fédéral avant d’aller « essaimer » dans la sphère privée. Comme le précise le site même de la Maison Blanche, « ce programme non-partisan » permet, pour reprendre les termes mêmes du président Johnson, « de donner aux boursiers une expérience de première main et de haut niveau des rouages du gouvernement fédéral et d'accroître leur sentiment de participer à affaires nationales ». En contrepartie de cette année d’expérience, le président Johnson estimait que « les boursiers devaient « payer cette faveur en retour » [« repay that privilege » selon la formule américaine], après leur départ, en « continuant à travailler en tant que citoyens à leurs devoirs publics ». Il espérait notamment « que les boursiers pourraient contribuer à la nation comme les futurs dirigeants ». http://www.whitehouse.gov/about/fellows (cf. photos de la dernière promotion sur http://www.flickr.com/photos/40021250@N05/with/4291737802/)

 

Pour dire les choses plus directement, les anciens stagiaires du Programme « White House Fellowship » sont censés servir, pendant le reste de leur vie active, les autorités gouvernementales américaines dans les fonctions professionnelles qu’elles exercent. .

S’agissant de Mme Till, on notera que, lors de son passage au Programme « White House Fellowship, l’actuelle PDG de Harris Interactive est devenue l’assistante spéciale du Représentant américain au Commerce (le responsable des négociations commerciales à l’Organisation Mondiale du Commerce), puis l’assistante spéciale… du Directeur du FBI. Rappelons que le FBI (« Federal Bureau of Investigation » ou « Bureau fédéral d'enquête ») est le principal service fédéral américain de police judiciaire et un service de renseignement intérieur. En 2010, la juridiction du FBI recouvre plus de 200 catégories de crimes fédéraux, faisant du FBI l'organisme d'enquête majeur du gouvernement américain, ses attributions incluant notamment « l'anti-terrorisme », le « contre-espionnage » et « le crime informatique ».

 

Enfin, il n’est pas inutile de savoir que Mme Till a été sélectionnée comme membre du très célèbre Council on Foreign Relations (CFR) (Conseil des relations étrangères), qui est considéré comme l'un des « think tanks » américains les plus influents et qui ets au cœur de très nombreuses polémiques sur son rôle exact dans la politique américaine (cf. par exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Council_on_Foreign_Relations )

 

Le Français Antoine Treuille, membre du conseil d'administration de Harris Interactive, est aussi le Président de la French American Foundation

 

Antoine TREUILLE - David de ROTHSCHILD
Antoine TREUILLE (ici à droite), membre du conseil d'administration de Harris Interactive, est aussi président de la French American Foundation (en compagnie de David de ROTHSCHILD, à gauche)

 

Parmi les 6 autres membres du conseil d'administration du Groupe Harris Interactive, figure un Français, dénommé Antoine Treuille, dont la personnalité est encore moins banale et encore plus inattendue, à la tête d’un institut de sondage. américain, que l’est Mme Kimberly Till.

M. Antoine Treuille, qui est né aux États-Unis, est partenaire dans un fonds d’investissement appelé Altamont Capital Partners. Mais il présente la particularité d’être :

  • un officier de l’armée de l’air française
  • et, plus encore, d’être, depuis 2008, le président de la French American Foundation.

Les lecteurs qui ignoreraient ce qu’est exactement cette association – qui est l’une des pierres angulaires de l’euro-atlantisme en France - consulteront avec profit le décryptage qu’en a fait Pierre Hillard (par exemple dans « Un relais des États-Unis en France » : http://www.voltairenet.org/article146888.html ou « la French-American Foundation, lobby discret de l’euro-atlantisme » : http://www.revue-republicaine.fr/spip.php?article1347 )

Antoine TREUILLE
Biographie de M. Antoine TREUILLE, président de la FRENCH AMERICAN FOUNDATION, telle qu'elle figure sur le site même de cette institution. La biographie précise que M. TREUILLE est également "colonel et commandant des réservistes de l'Armée Française aux Etats-Unis" et également membre du conseil d'administration de Harris Interactive

 

Rappelons que, selon Pierre Hillard, « les noms américains et français, membres des Young Leaders [sélectionnés par la FAF], sont véritablement une élite dont l’objectif officiel est de « renforcer la relation franco-américaine considérée comme un élément essentiel du partenariat transatlantique ». Côté américain, nous pouvons relever le président Bill Clinton ; sa femme, Hillary Clinton ; l’ex-patron de l’OTAN en Europe, le général Wesley Clark... La liste est longue. Dans le cas des Young Leaders français, nous trouvons de nombreux journalistes comme Christine Ockrent, Jean-Marie Colombani (Le Monde), Emmanuel Chain, Jérôme Clément (président d’ARTE) ; mais aussi de nombreux députés socialistes, François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg ; et de l’UMP, Alain Juppé, Yves Censi, Valérie Pécresse, Philippe Auberger, Jacques Toubon, Eric Raoult ou encore Nicolas Dupont-Aignan… »

http://www.france-amerique.com/articles/2008/11/18/il-n-y-a-pas-de-pays-plus-proche-des-etats-unis-que-la-france-en-matiere-de-defense.html

 

5 – HARRIS INTERACTIVE EST ÉGALEMENT TRÈS ACTIF POUR PROMOUVOIR « DSK »

Ce serait une erreur de croire que Harris Interactive a limité son action politique, au cours du mois écoulé, à la seule diffusion et promotion de « sondages » dépourvus de toute scientificité propulsant mme Le Pen au second tour de la présidentielle. Il a également été très actif pour promouvoir la candidature de M. Strauss-Kahn à la présidence de la République en publiant, le 18 février, une étude dithyrambique à son sujet : http://www.harrisinteractive.fr/news/2011/18022011.asp

Sondage Harris - OchestrationAu même moment que Harris Interactive orchestre la présence de Mme Le Pen au 2ème tour, il publie aussi une étude dithyrambique sur M. Strauss-Kahn

Sondage Harris - Orchestration

L'institut de sondage américain assure que "les sympathisants socialistes lui reconnaissent majoritairement toutes les qualités testées", et précise que "les sympathisants de droite sont majoritairement d’accord avec eux", de même "que les sympathisants Front de Gauche" et aussi "les sympathisants d’extrême-gauche". De telle sorte que "Dominique Strauss-Kahn apparaît ainsi bénéficier globalement auprès de son coeur de cible (les sympathisants socialistes) mais aussi auprès de l’ensemble des Français d’une meilleure image que Ségolène Royal".

Selon Harris Interactive, cette étude fait apparaître que :

1. Dominique Strauss-Kahn dispose actuellement, pour les Français, d’une stature de présidentiable, sa compétence et sa capacité à représenter la France à l’étranger étant reconnues par une majorité d’entre eux, et ce quelle que soit leur proximité politique.

2. Un peu plus d’un Français sur deux estime même qu’il ferait un bon Président de la République, qu’il a de bonnes idées pour la France et qu’il pourrait réformer le pays dans le bon sens.

3. Cependant, il souffre d’un déficit de proximité : une majorité doute ainsi de sa bonne compréhension des préoccupations des citoyens. Nous pouvons y voir une des conséquences de son éloignement de la scène politique française. Ce reproche a souvent été adressé, par les Français à travers les sondages, à l’actuel dirigeant du FMI.

4. Les sympathisants socialistes lui reconnaissent majoritairement toutes les qualités testées, mais les sympathisants de droite sont majoritairement d’accord avec eux sur la moitié des qualificatifs, à savoir : la compétence, la capacité de représentation à l’étranger, le courage et la sympathie. Notons également que les sympathisants Front de Gauche lui accordent ces quatre traits d’image, et les sympathisants d’extrême-gauche trois d’entre eux (tous sauf la sympathie).

5. Dominique Strauss-Kahn apparaît ainsi bénéficier globalement auprès de son coeur de cible (les sympathisants socialistes) mais aussi auprès de l’ensemble des Français d’une meilleure image que Ségolène Royal.

En bref, Harris Interactive a déjà choisi : M. Strauss-Kahn a toutes les qualités et il doit être le candidat des socialistes. C'est une information qui est tombée pile-poil. Car au même moment, le magazine L'Express consacrait justement sa Une de couverture à "DSK OBJECTIF ELYSEE".

Sondage l'Express. DSK objectif Elysée

 

6 - UN BALLET BIEN RÉGLÉ

L'orchestration de l'opération a été très soignée puisque, comme dans un ballet parfaitement bien réglé, un certain nombre de protagonistes ont rempli le rôle qui leur était dévolu.

José Bové a ouvert le bal en affirmant, dès le mercredi 23 février, que s'il y avait un "risque de reproduction du 21 avril 2002, il fau(drait) que le candidat (d'Europe Ecologie-Les Verts) se retire".

"Pour l'instant, on maintient une candidature. Par contre, on se donne la possibilité 3, 4, 5 mois avant l'élection, si on est dans cette situation-là, de retirer notre candidature."

(Opinion partagée par Daniel Cohn-Bendit, cf. http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/02/24/le-candidat-ecologiste-pourrait-se-retirer-pour-eviter-un-nouveau-21-avril_1484554_823448.html)

 

Quelques jours après la parution des sondages Harris Interactive, c'est François Hollande qui s'est joint à ce mouvement en plaidant "pour un front uni de la gauche dès le 1er tour"

http://blogs.lesechos.fr/guillaume-tabard/ps-entre-peur-et-primaires-a5252.html

Puis ce fut au tour de Mme Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, qui a fait savoir, le 9 mars, que « face au FN, elle choisit le PS ».

http://www.marianne2.fr/Face-au-FN-Kosciusko-Morizet-choisit-le-PS_a203647.html?com

Rappelons que Mme Kosciusko-Morizet est « Young Leader » de la French American Foundation, promotion 2005-2006

http://www.frenchamerican.org/cms/youngleaders?nid=349

Ce mouvement a été suivi, en perspective des prochaines élections cantonales, des déclarations de

Gérard Larcher qui a annoncé, lui aussi, qu’il voterait « bien sûr » PS, et de Laurent Hénart, bras droit de Jean-Louis Borloo, qu’il voterait « évidemment » PS.

 

http://blogs.lesechos.fr/guillaume-tabard/l-ump-et-la-tentation-du-front-republicain-a5259.html

 

CONCLUSION

Il est absolument exclu que le prétendu « sondage » publié le 5 mars et donnant Mme Le Pen en tête du 1er tour de l’élection présidentielle ait pu être conduit et diffusé par la simple petite filiale française de 50 personnes de Harris Interactive France, sans que celle-ci n’ait, au moins, prévenu le siège de l’institut de sondage américain.

Car tout le monde – et en premier lieu l’institut lui-même ! – pouvait parfaitement prendre par avance la mesure du caractère extrêmement sensible d’une telle information, la polémique qu’il ne manquerait pas de provoquer et les éventuels problèmes qu’elle pourrait poser vis-à-vis des autorités françaises en exercice.

Mieux encore, l’exceptionnel retentissement médiatique qui a été organisée autour de cet prétendu « sondage », et l’influence évidente que les médias tentent de lui donner pour influencer le débat politique en France au cours de l’année qui vient, prouvent que l’ensemble de l’opération a été mûrement réfléchie et à un niveau qui ne peut pas être celui de la seule filiale française de Harris Interactive.

Un tel prétendu « sondage » a donc nécessairement été au moins autorisé, sinon commandé, par le PDG du groupe, avec au moins l’accord du membre français de son conseil d’administration, militaire français très lié aux militaires américains et par ailleurs président de la French American Foundation.

Ceux qui auraient encore des doutes sur l’implication du siège américain de Harris Interactive ne pourront plus en avoir si l'on rappelle que, le premier sondage publié en France ayant fait la Une de tous les médias français et ayant placé Harris Interactive France sous les feux de l’actualité, le même institut a confirmé et signé en publiant, le surlendemain, un second sondage confirmant le premier. Il ne faut pas connaître à la vie des affaires pour croire que le siège mondial de Harris Interactive n’ait pas suivi les déroulements de tous ces rebondissements heure par heure.

Pour comprendre les sondages Le Pen, il faut donc remonter la chaîne de commandement et expliquer aux Français que leur origine se situe aux États-Unis d'Amérique, à un institut de sondage présidé par une femme sélectionnée par la Maison Blanche et le FBI (et sans doute très proche de la CIA) et à un conseil d’administration où siège un officier supérieur français, président de la fameuse French American Foundation (FAF) créée par John Negroponte, dont l’objectif explicite est de contribuer à sélectionner les dirigeants français pour le plus grand bénéfice des États-Unis d'Amérique.

C'est justement parce que cette recherche conduit immanquablement aux services d’influence américains que les dénonciations faites sur la manipulation de ces sondages, notamment par Ségolène Royal, Roland Dumas ou l’Observatoire des sondages se sont arrêtées en chemin.

Le présent dossier conforte donc pleinement toutes les analyses que l’UPR fait depuis maintenant de nombreux mois :

  • le Système a décidé de faire élire coûte que coûte M. Strauss-Kahn à la présidence de la République française en 2012 ;
  • comme d'habitude depuis 28 ans, le Système a prévu d’avoir recours aux basses oeuvres du FN pour neutraliser les 15 à 20 % d’électeurs fatidiques qui pourraient s’opposer à ses projets, en divisant r les Français sur des sujets polémiques et odieux ;
  • les deux faux sondages, des 5 et 7 mars 2011, présentant Mme Le Pen au second tout de l’élection présidentielle ont été conçus à cette fin, de même que l’hypermédiatisation de Mme Le Pen

L’objectif des faux sondages Le Pen est triple :

- organiser une panique à gauche pour simplifier la procédure de choix du candidat socialiste et imposer M. Strauss-Kahn aux socialistes ;

tout faire pour que Mme Le Pen soit présente au second tour, afin d’assurer à M. Strauss-Kahn une élection sans coup férir avec plus de 75 % des voix.

en profiter au passage pour salir toute idée de libération nationale, de sortie de l’UE et de l’euro, en entretenant la confusion, dans l’esprit de l’électorat, entre ces propositions salvatrices et légitimes et les obsessions xénophobes et racistes d’extrême droite du FN.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (166 votes)




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article


  • jako jako 15 mars 2011 09:15

    Excellente analyse et information, à diffuser très largement.
    Merci à vous


    • Leo Le Sage 15 mars 2011 18:34

      Et si on vous demandait, qui est en tête des sondages ?
      Ce serait quand même MLP, non ?


    • pinpin pinpin 16 mars 2011 10:41

      faux sondage orchestré par la cia pour faire peur au francais avec marine le pen et ainsi metre en avant DSK, la bonne blague...

      car ca ne marchera pas puisque les francais n’ont plus peur du FN et bien au contraire il apparait aujourdhui en 2011 plus comme un sauveur que comme une force nuisible...

      fin de la culpabilisation, cette manoeuvre est finalement benefique pour marine le pen...
      donc merci la CIA, merci washington, merci DSK.. on vous embrasse

      (bientot les casseroles de DSK resortiront, predateur sexuel du grand monde, les temoignages ne manquent pas...


    • simplesanstete 16 mars 2011 22:36

      @ léo le sage
      C’est évident, moi qui n’est JAMAIS voté, volontairement, mais qui parle bcp avec les gens, j’en arrive aux même résultats. D’un côté la nation de l’autre le marché, quel choix, ultimatum, où chantage de belles images.
      Mr Asselineau vous êtes très intelligents dans votre démo des RÉSEAUX comme Soral d’ailleurs, MAIS la manipulation ne manipule que ce qui est manipulable, la question reste entière, qu’est ce qui fait les gens VEAUTER.
      Réponse : une croyance, une opinion, un jeu de poker menteur....une représentation qui finit TOUJOURS en cirque. RIDEAU !
      PS une petite recette maison, pour ceux qui ont le temps, pour dégoûter les VEAUX TANT et leurs dépouilleurs, glisser une petite crotte dans le bulletin de votre choix et voyez la tête des dépouillants, VOTEZ BRUN comme ils disent dans le Nord.
      Les sionistes où la Bible Atomique n’ont pas ce problème c’est un gouvernement d’extrême droit divin. / connecté avec Wall Street et Hollywood, la bête très féconde d’images des dieux et de l’argent, la TOTALE, très admirée, of course.


    • patdu49 patdu49 4 mai 2011 10:21
      BUZZ le + grand sondage politique jamais réalisé sur le net : ELECTION PRESIDENTIELLE 2012
       

    • trobador 15 mars 2011 20:23

      @Barre_de_rire

       

      Martine Hussein Aubry cest toujours mieux que Dominique Ygal Amir Strauss Kahn nest-ce pas ?

       

      PS : Ygal Amir est lassassin de Rabin. Je ne suis pas plus sale que vous ne lètes !


    • dup 16 mars 2011 07:47

      vous auriez tort .. Monsieur Asselineau pèse peu dans la balance ,mais ce qu’il dit est vrai. Pour ce qui est des sondages , cela n’a aucun interet . Sonder n’est pas voter .


    • Capone13000 Capone13000 15 mars 2011 09:49

      Très belle démonstration, c’est documenté et semble tout à fait crédible.
      A diffuser !


      • elsa2 15 mars 2011 21:20

        Il faut absolument voir les vidéos de François Asselineau qui sont internet et surtout celle sur les 12 impasses de l’Europe : magistral ! On apprend ce qu’on nous cache sur la construction de l’Union européenne, c’est vraiment à voir ;)

        http://www.u-p-r.fr/conferences-en-ligne


      • suumcuique suumcuique 15 mars 2011 21:40

        Asselineau, comme tout haut fonctionnaire, comme tout collaborateur, a peur et les articles qu’il pond régulièrement sur Internet depuis la parution des fameux sondages ne font que refléter sa peur, la peur que la France redevienne française.


      • romaniel 16 mars 2011 00:04

        réponse à : suumcuique

        Cher Monsieur, Je pense que vous regardez de trop prés les élucubrations de monsieur Soral . Votre post est le reflet de ce que la France a le plus de mal à combattre, je veut parler de la Bêtise avec un B majuscule.
        Quand vous Parlerez à l’avenir de Monsieur François Asselineau je vous invite à prendre un autre ton en tous cas je ne peut que vous conseillez de sortir des ces propos ridicules qui ne servent pas votre la cause que vous prétendez défendre.


      • aigle80 aigle80 15 mars 2011 10:00

        Preuve supplementaire s’il en faut que nous sommes bien manipulés en tout election,nucleaire ,reserve de petrole et j’en oublie.....souvenons nous en quand nous irons voter !!


        • JACOB 15 mars 2011 10:17

          Lorsque l’on constate les réactions sur le résultat de ce sondage on se dit que Marine interpelle.

          Marine selon mon sondage est bel et bien à ce niveau. Le reste n’est que commentaires !
           


          • Pyrathome Pire alien 15 mars 2011 13:55

            Bonjour msieur le con menteur Jacob, ta pouliche , c’est une toquarde  ah ah ah


          • Hieronymus Hieronymus 15 mars 2011 10:24

            « les obsessions xénophobes et racistes d’extrême droite du FN. »

            M. Asselineau, vous auriez tout interet a reviser votre opinion concernant le FN
            vous pretendez denoncer le politiquement correct (et c’est effectivement souvent le cas)
            mais vos attaques (toujours les memes) contre le front national avec un argumentaire tout a fait conformiste et primaire qt aux termes employes (qu’on entend depuis 30 ans !) vous rend plus que politiquement correct, en fait c’est tres decevant de votre part car tres simplistes et malhonnetes comme arguments ..
            le FN n’est ni xenophobe ni raciste, qt a definir ce qu’est l’extreme droite ?

            soit vous vous trompez d’ennemi en tapant constamment sur MLP car elle est la seule actuellement qui pourrait electoralement bousculer le systeme, provoquer un eclatement de l’UMP et une recomposition complete du champ politique francais
            soit vous cachez mal votre amertume sur le fait qu’une personne vous aurait en qq sorte vole la vedette sur des theses economiques dont vous penseriez etre le legitime detenteur
             
            M. Asselineau une election c’est de l’arithmetique
            si vous vous echinez a taper en priorite sur ceux ou celles dont les opinions sont les plus proches de celles des votres, vous ne pourrez jamais rentrer ds un systeme d’alliances de partis et vous vous condamnez de facto a la marginalisation, a etre le voix de celui qui crie ds le desert ..


            • La Botte secrète 15 mars 2011 10:50

              Hyeronimus.

              Le grand problème du FN est qu’il sussure à l’oreille de ses militants qu’en fait il est de centre droit et que c’est le reste de l’échiquier politique qui a bougé. En gros, ce serait le FN, le parti raisonnable et les autres ne seraient qu’une bande de gauchistes qui détestent leur pays. Il prend quelques cautions comme Farid Smahi (qui vient de le quitter) et Stéphane Durbec ; qui je ne le doute pas sont appréciés par un grand nombre de militants du FN. Et d’ailleurs vous ne m’entendrez jamais blâmer l’ensemble des militants du FN (même si certains sont effectivement racistes et xénophobes) pour la simple et bonne raison qu’ils se font avoir par ce parti !

              Car tout en se donnant cette image, il va ensuite rendre une visite aux camarades de partis extrémistes européens dont beaucoup de membres sont d’anciens SS comme en Flandres.

              Son ou sa président(e) ira faire des déclarations scandaleuses :

              -En comparant les prières de la rue myrrha à l’occupation allemande, d’ailleurs le lendemain elle déclare qu’elle aurait pu également comparer ces évènements à l’occupation anglaise lors de la guerre de cent ans. Comme si des musulmans, immigrés qui ne respectaient pas les principes républicains étaient des envahisseurs !!

              -En relativisant l’occupation allemande responsable de la mort de centaines de milliers de français (des propos en effet très patriotique et d’une grande noblesse).

              -En spéculant sur les chambres à gaz et autres joyeusetés de ce style.

              Vous comprenez ? Certaines de vos idées qui sont nobles ; patriotisme, famille, amour du peuple etc... Sont souillés par ce parti ; et ça n’est pas une question de diabolisation ! Le FN s’auto-diabolise !

              Comme il n’y aucun autre parti qui ne se réclame patriote, excepté l’UPR qui existe depuis 2007 seulement. Et bien les patriotes sincères qui ont rejoint le FN ont été mis dans une case, que vous le vouliez ou non par la classe politique, et qui considère grosso modo, que vous êtes des nazis.

              Le résultat objectif du FN est d’avoir fait croire aux français qu’aimer son pays c’était être d’extrême droite voire nazi ! Il a donc mené les patriotes sincères à l’impasse et au déshonneur.


            • Cocasse cocasse 15 mars 2011 12:41

              Tout est dit : « depuis 2007 ».
              En qui a t-on vraiment confiance, un nouveau débarqué, provenant du même milieu qu’il dénonce, ancien UMP ?
              Ou une femme ayant grandi dans une famille patriote, dont le père n’a certes pas toujours bien su s’entourer, mais au dévouement indéfectible envers la France ?
              Une femme qui est maintenant débarrassée de tous les anciens boulets du FN, et qui se bat depuis sa prime jeunesse pour notre pays, et dont le patriotisme est au dessus de tous soupçons.
              Asselineau a de bonnes analyses, mais n’a vraiment pas de leçons de patriotisme à donner.
               


            • Hieronymus Hieronymus 15 mars 2011 13:08

              @ botte secrete
              je croyais qu’Internet permettait desormais a quiconque de se reinformer
              et de sortir enfin de la pensee unique, de tous les cliches et idees preconcues
              que le systeme, l’establishment cherche a tt prix nous imposer et nous faire repeter
              or qu’est ce que vous nous recitez ?
              vous avez bien appris les lecons du politiquement correct
              tout votre lagus est le parfait resume du discours de la diabolisation du FN qu’on nous rabache ad nauseum depuis 30 ans
              je ne voudrais pas employer de qualificatif trop desobligeant mais votre intervention sert parfaitement le systeme que par ailleurs vous entendez probablement denoncer ?
              c’est vraiment decevant comme type d’intervention
              sur Agoravox media libre, y a mieux a ecrire


            • La Botte secrète 15 mars 2011 14:46

              Le FN n’est pas diabolisé, il s’auto-diabolise.

              « En France du moins l’occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine même s’il y a eu des bavures inévitables dans un pays de 550.000 km2 ».

               Cela fera plaisir aux centaines de milliers de civils tués pendant la seconde guerre mondiale. Et même ceux de la première guerre mondiale. Des propos en effet très patriotiques. Les allemands ont également apprécié.

              « J’aurais pu aussi parler de l’occupation par les Anglais à l’époque de Jeanne d’Arc » MLP, suite à ses propos comparant les prières de la rue myrha à l’occupation allemande.

              Les immigrés seront ravis d’apprendre qu’ils sont des envahisseurs qui adoptent un comportement d’occupants militaires.

              Le 28 février 1983, Le Pen proteste contre l’arrestation de Klaus Barbie, « affaire bassement électorale »

              Sans commentaire.

              Chambre à gaz  : « Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu, moi-même, en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. » RTL, le 13 septembre 1987.

              Durafour-crématoire  : « Monsieur Durafour et Dumoulin, obscur ministre de l’ouverture dans laquelle il a d’ailleurs immédiatement disparu, a déclaré : nous devons nous allier aux élections municipales, y compris avec le Parti communiste, car le PCF, lui, perd des voix tandis que l’extrême droite ne cesse d’en gagner... M. Durafour-crématoire, merci de cet aveu. » Réunion des cadres FN au Cap-d’Agde, le 2 septembre 1988.



              Alors, c’est le système qui diabolise Le Pen ?


            • Cocasse cocasse 15 mars 2011 15:52

              Réveilles toi, on est en 2011...........
              ...Et tu gobes toujours la soupe anti lepen du système...........


            • Hieronymus Hieronymus 15 mars 2011 15:58

              « Le FN n’est pas diabolisé, il s’auto-diabolise. »

              bah bien sur, c’est l’evidence meme, il suffisait d’y penser
              « pas de liberte pour les ennemis de la liberte » disait Saint Just

              a l’appui de cette maxime admirable, divers copies/colles des medias bien pensant sur des reactions datant pour certaines de plus de 20 ans mais qu’importe ..
              Mitterrand, SOS racisme, ca vous dit qq chose ?
              vous me rappelez la reponse qu’avait faite Georges Marchais auquel on reprochait l’exclusion prononcee de membres du PC : « nous ne les avons pas exclus, ce sont eux memes qui par leur attitude se sont auto-exclus du parti (PC) »
              etre juge et partie c’est tellement plus pratique
              bon on va arreter la, je fatigue .. 


            • Leo Le Sage 15 mars 2011 18:47

              « le FN n’est ni xenophobe ni raciste, qt a definir ce qu’est l’extreme droite ? »

              Très drôle...

              L’extrème droite selon wikipedia :
              « (...)Xénophobie, bellicisme, racisme ou nostalgie peuvent également être présents »

              Il faut te cultiver mon grand...

              Je veux bien admettre que MLP n’est pas Jean-Marie mais permettez nous d’en douter...

              Pour les thèses économique je n’ai vu aucun programme économique dans le site officiel du FN.
              Si c’est le cas veuillez nous le montrer.

              Maintenant si vous vous prenez pour celui qui est au courant je vous suggère cet article de Challenges...
              (« Marine Le Pen reprend des thèmes de gauche »)

              La sortie de l’euro en mode FN, un plan incohérentCet article ci-dessus sont les propos de Jacques Sapir, la référence de MLP...
              Qui dit mieux ?

              PS : je rappelle qu’il n’y a pas encore de programme officiel pour le FN sur le plan économique est notamment le chômage, première préoccupation des français.


            • boris boris 15 mars 2011 21:55

              Hiero,

              Tu ne comprends donc pas que le FN est un parti « faire-valoir ». Il l’a été sous Mitterand, il a assuré l’élection de Sarko en 2007 et peut lui assurer sa réelection en 2012, c’est ça que tu veux ?

              FN = UMPS


            • emile wolf 15 mars 2011 10:30

              Monsieur Asselineau, qui à l’instar de Madame Kimberly a vécu dans les allées du pouvoir, sait de quoi il parle quand il évoque une manipulation. Il a une longue expérience des expédients en usage dans le monde politique et a choisi de fonder son propre parti pour , avec des méthodes éprouvées, faire sortir la France au plus vite de l’Europe. Un projet porteur à ce qu’il pense et dont il ne revendique pas la paternité .

              Bien entendu, tout ce qu’il explique sur les sondages est l’expression de la vérité et s’applique à tous les inquisiteurs qu’ils soient d’Harris ou d’ailleurs. Du reste Sarkozy, qui dépense l’argent de l’Elysée pour informer ses compagnons de l’UMP et se repaître du déclin de sa popularité, ne considère pas les sondages autrement que comme un outil de manipulation de l’opinion publique.

              Après avoir servi dignement la France, Monsieur Asselineau est à sa disposition pour en conduire les destinées. Quel noble coeur ! Il possède une générosité à couper le souffle. Cet homme exemplaire veut sauver la France en étrillant ceux qui lui mirent le pied à l’étrier, un renvoi d’ascenseur en quelque sorte.

              En somme, nous avons-là un candidat potentiel à l’élection de 2012 qui semble-t-il, feint d’ignorer le titre 2 de la Constitution et met en avant son intention de décider de la politique de la nation. Sa carrière ayant profité à la fois de l’Etat et de celle de ses anciens maîtres (de Longuet à Pasqua), encourageons-le à confier, sur ce forum, sans ambages ou circonvolutions tous les secrets qu’ils partagent avec eux.


              • Cocasse cocasse 15 mars 2011 12:00

                Monsieur Asselineau, qui à l’instar de Madame Kimberly a vécu dans les allées du pouvoir, sait de quoi il parle quand il évoque une manipulation.

                D’ailleurs, en est-il vraiment sorti, des « allées du pouvoir » ?
                N’était il pas à l’UMP, un parti, qui un visionnaire comme lui, aurait du lui apparaitre dès le départ comme l’ennemi qu’il combat ?
                Apparemment, Mr Asselineau à l’air expert en manipulation.

                Ceci explique peut être cela............


              • Fergus Fergus 15 mars 2011 10:42

                Bonjour, François.

                Que les sondages d’Harris Interactive ne soient pas les plus pertinents qui soient, c’est bien possible. Cela dit, ils ont été avalisés par l’autorité de contrôle et confirment la tendance de la montée du FN constatée par les autres instituts.

                Il est d’ailleurs amusant de constater les fantasmes qui naissent cette activité sondagière et qui partent dans tous les sens, parfois de manière très contradictoire. Il est dans l’air du temps de taper sur les sondeurs, mais tout le monde regarde les sondages et forge sa réaction à l’aune de ce qui en sort !

                Deux exemples pour illustrer cette réalité du fantasme :
                1) On accuse l’Ifop de rouler pour Sarkozy, la patronne de cet institut étant Laurence Parizot. Or c’est l’Ifop, dans ses enquêtes pour Paris-Match, qui évalue le pire score du président : 22% !
                2) On accuse Jean-Daniel Lévy de rouler pour Strauss-Kahn, et voilà que son institut sort un sondage où DSK est pour le moins malmené par Marine Le Pen !

                Des exemples comme ceux-là, sans doute en existe-t-il d’autres, tout aussi significatifs. La réalité, c’est que les sondeurs font globalement bien leur boulot en mesurant l’état de l’opinion à un moment donné. Et tant pis si les résultats ne sont pas conformes à nos attentes personnelles.

                Quoi qu’il en soit, ce sont en définitive les électeurs qui décideront et non les sondeurs. Les Français sont d’ailleurs suffisamment éduqués maintenant en la matière pour ne pas accorder à ces enquêtes plus d’intérêt qu’elles n’en ont.

                Cordiales salutations.


                • joelim joelim 15 mars 2011 13:15

                  Deux exemples pour illustrer cette réalité du fantasme :
                  1) On accuse l’Ifop de rouler pour Sarkozy, la patronne de cet institut étant Laurence Parizot. Or c’est l’Ifop, dans ses enquêtes pour Paris-Match, qui évalue le pire score du président : 22% !

                  Et alors ? Elle avait peut-être des chiffres pires, ou n’a pas été mandatée pour « redresser » ce 22 %. Et qui dit qu’elle ne roule que pour Sarko ? Et qui dit qu’elle trafique tous les chiffres ?

                  2) On accuse Jean-Daniel Lévy de rouler pour Strauss-Kahn, et voilà que son institut sort un sondage où DSK est pour le moins malmené par Marine Le Pen !

                  MLP mise en avant est bon pour la candidature de DSK et je crois que vous le savez. Donc argument nul.

                  Des exemples comme ceux-là, sans doute en existe-t-il d’autres, tout aussi significatifs. 

                  Ben voyons. smiley 

                  La réalité, c’est que les sondeurs font globalement bien leur boulot en mesurant l’état de l’opinion à un moment donné. 

                  Mensonge. Voir les articles notamment sur Avox dénonçant la pseudo-scientificité des sondages tels qu’ils sont faits actuellement. Et ceux qui refusent de répondre vous en faites quoi ?

                  Et tant pis si les résultats ne sont pas conformes à nos attentes personnelles.

                  Croire les sondages tels qu’ils sont faits actuellement est non seulement stupide mais dangereux pour la démocratie.

                  Quoi qu’il en soit, ce sont en définitive les électeurs qui décideront et non les sondeurs. Les Français sont d’ailleurs suffisamment éduqués maintenant en la matière pour ne pas accorder à ces enquêtes plus d’intérêt qu’elles n’en ont.

                  Mon dieu, quelles inepties vous écrivez.


                • joelim joelim 15 mars 2011 13:25

                  Il est dans l’air du temps de taper sur les sondeurs, mais tout le monde regarde les sondages et forge sa réaction à l’aune de ce qui en sort !

                  Les Français sont d’ailleurs suffisamment éduqués maintenant en la matière pour ne pas accorder à ces enquêtes plus d’intérêt qu’elles n’en ont.

                  C’est un peu contradictoire ce que vous écrivez non ?

                • FoxC 15 mars 2011 15:53

                  oui nous sommes libres de décider...mais notre opinion se forge à travers le spectre des médias. si les sondages étaient utiles et sûrs, sarko ne devrait t-il pas démissionner avec 70% d’opinions défavorables ? alors à quoi servent-ils vraiment ? au mieux à remplir des médias vides de vrai contenu, au pire ils biaisent notre vote. Je suis de gauche : puis je me permettre de voter pour les verts dont je me sens proche ou doit-je voter PS avec une stratégie du moins pire ?


                • Fergus Fergus 15 mars 2011 16:21

                  @ Joelim.

                  Je suis personnellement imperméable aux sondages, quelles que soient les tendances qu’ils dessinent. Cela ne m’empêche pas de porter un regard amusé sur toutes les analyses et tous les anathèmes qu’ils suscitent.

                  Merci en tous les cas d’avoir corrigé mes « inepties ». Que serais-je sans votre opinion éclairée ?

                  Je vous souhaite une excellente fin de journée.


                • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2011 10:51

                  1ere , seconde ou troisième , elle sera de toutes façons dans le trio de tête , le vote étant le seul sondage incontestable ( et encore on a vu ce que ça donnait au PS ).

                  Placer MLP en tête décleche l’ire de certains , mais que dire du dernier sondage plaçant DSK à 30% au 1er tour qui est completement surréaliste , ce type ne se prononçant même pas sur sa candidature ( à part ses lieutenants ,je ne connais perso aucun fan )....


                  • La Botte secrète 15 mars 2011 11:05

                    C’est bien le problème. Les sondages ne sont que manipulation.

                    Vous avez remarqué que suite à ce sondage, les socialistes veulent supprimer les primaires ? Seul obstacle réel à DSK ?


                  • Depi Depi 15 mars 2011 13:08

                    Parce que certains s’étonnent et découvrent que DSK n’ait aucune envie de voir des primaires socialistes ?


                  • paul 15 mars 2011 11:03

                    Merci pour cet article . La défiance est grandissante vis à vis des instituts de sondage qui deviennent plutôt des instituts de désinformation et de manipulation .

                    Que ce soit l’Ifop de Laurence Parisot (affaire de Grenoble en aout 2010 « les français plébiscitent les mesures sécuritaires de sarkozy ») ou Opinionway utilisé par Patrick Buisson
                    ( à l’issue d’un marché sans mise en concurrence), ces instituts se discréditent dans l’opinion .
                    Opinionway a lancé en France en 2006 la méthode américaine de sondage en ligne, moins chère de 30 % que par la méthode d’appels téléphoniques, appliquée à l’origine aux études de
                    marché . Vous me direz, la politique c’est un peu la même chose .

                    Ceux qui financent ces sondages se servent des médias comme caisse de résonance .
                    Et comme les premiers financent aussi les seconds .....


                    • non667 15 mars 2011 11:10

                      à françois asselineau
                      quel fin politique !
                       vous découvrez en 2011 que les sondages bidonnés longtemps avant les élections( donc évitant le ridicule ) ne servent qu’a manipuler l’opinion !
                      bientôt vous allez découvrir qu’il n’y avait pas d’armes de destruction massives en irak  !
                      bientôt vous allez découvrir que le 9/11 n’était pas purement islamique  !

                       smiley smiley smiley smiley

                      par contre pour vous avoir suivi sur plusieurs articles je comprend que ce qui a motivé celui-ci : c’est que les faux sondages risquaient d’avoir un effet d’entrainement pour le fn !!

                      et ça c’est intolérable pour vous dont la raison d’être assignée/financée par le N.O.M. est de grapiller quelques % au fn pour l’empêcher d’émerger et émietter/multiplier l’offre « nationaliste » (avec dupont aignan ,de villiers .... ) pour la rabattre sur les mondialistes au 2° tour  smiley


                      • La Botte secrète 15 mars 2011 11:55

                        Imbécilité. Si c’était le cas, le système ferait la promotion d’Asselineau. Or, il fait la promotion de Marine le Pen dans le but de faire gagner Strauss-Khan. Quel aveuglement.

                        Cet argument qui a été lancé par Soral n’est pas validé par les faits, et d’ailleurs Monsieur Soral reprend l’analyse précédente qui consiste à dire que Marine le Pen est poussé dans les médias pour faire gagner Strauss-Khan, on est donc face à une sorte de panique argumentaire.

                        De plus, est ignoré délibérément l’ensemble des éléments d’informations énoncés par l’UPR et qui n’ont toujours pas été démenti. La seule critique que l’on a c’est notre « acharnement sur le FN », qui ne représente pas plus de 2% du corpus idéologique (vidéos et publications incluses).

                        L’UPR attaque le FN comme l’ensemble des partis politiques français. Et le FN n’est pas plus attaqué ici que DSK, le système, et les instituts de sondage.

                        -« pour la rabattre sur les mondialistes au 2° tour  » : Si il y a second tour PS- FN, l’UPR appellera à l’abstention, donc votre théorie du rabattement c’est de la pure connerie. Au passage l’UPR dénonce bien mieux les problèmes de mondialisme que le FN, qui se contente de se pavaner avec sa rhétorique anti-immigrés (je rappelle que je suis pour l’immigration zéro, donc n’allez pas m’accuser d’être immigration). Elle peut faire la fière chez Jovanovic et ailleurs, mais vu toutes les couvertures de journaux et sa présence omniprésente dans les médias, ne pourrait-elle pas sortir que les américains sont à l’origine de la construction européenne ? Que le NOM est un projet intéressant contre lequel le moyen de lutter est de sortir de l’UE ? A-t-elle parlé de l’article 50 du TUE dans ses interventions ?

                        Au fait la soit-disante Marine Anti-NOM fait partie de groupes de travail conjoints entre Israël et l’UE, faut vous renseigner mon vieux. Je sais bien qu’elle est en jupon, mais c’est pas une raison pour baver en pensant à elle et en anesthésiant tout esprit critique.

                        Enfin bref, sans vouloir vous offenser, votre commentaire est l’un des plus ridicules qu’il m’ait été donné de voir sur ce agoravox. Faire passer l’UPR pour un rabatteur mondialiste, il fallait vraiment oser !


                      • non667 15 mars 2011 15:09

                        à la botte secrète
                        " l’UPR appellera à l’abstention, donc votre théorie du rabattement c’est de la pure connerie"

                         au 2° tour dans un duel mondialiste (dsk ou sarko ) contre antiimondialiste (mlp )
                         l’upr s’abstient et vous OSER  dire que c’est pas du rabattement ! 
                        vous osez tout ! c’est à ça que l’on vous à reconnu !
                         vous n’êtes pas seulement ridicule ! smiley


                      • La Botte secrète 15 mars 2011 15:21

                        Le rabattement ce serait d’appeler à voter DSK dans le cadre d’un « barrage républicain » (qui n’a de républicain que le nom d’ailleurs).

                        Entre Marine et DSK, agents du système, je ne vois pas pourquoi j’en choisirai un des deux.

                        Au fait vous m’expliquez en quoi nous sommes financés par le NOM ? Jusqu’à preuve du contraire Ceyrac et la secte Moon c’est chez vous, pas chez nous.

                        C’est dommage qu’il y ait autant d’affectivité chez les partisans du FN. C’est sans doute la conséquence du battage médiatique en faveur de MLP.


                      • aveclotanvatoutsenva 15 mars 2011 19:55

                        Encore un qui a tout compris.
                        On se réveille, non667 !
                        Les faux sondages ne risquent pas d’avoir un effet d’entrainement pour le FN, mais simplement d’assurer l’élection dans un fauteuil du père Strass-Kahn.


                      • non667 15 mars 2011 21:44

                        à avec
                        la méthode globale de lecture à fait des dégats !
                        j’ai dit que l’auteur (pas moi ) avait réagit au truquage de ce sondage alors qu’il ne l’avait pas fait pour d’autres parcequ’il concernait mlp et que cela risquait de la booster .

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès