Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les media américains sous contrôle

Les media américains sous contrôle

Une récente étude très critique, Media Control (ed. Les Arènes), présentée par la journaliste Kristina Borjesson, ayant travaillé pour CBS et CNN, fait un bilan courageux et sans complaisance de l’état dans lequel se trouvent la plupart des grands media américains, du fait des pressions exercées par l’administration néo-conservatrice de la Maison Blanche depuis quelques années.

L’intérêt, c’est que c’est un livre à plusieurs voix, où s’expriment huit journalistes réputés politiquement modérés, très connus, travaillant par exemple au New-York Times ou au Washington Post, et même John Mc Arthur, dirigeant le Harper’s Magazine.

Jusqu’ici s’étaient surtout exprimés sur ce sujet des "francs-tireurs" comme Noam Chomsky ou Susan Sontag , assez marginalisés, tout comme le site "MoveOn", rassemblant des citoyens critiques de tous bords, mais sans grande cohérence ni projet.

Dans ce livre, la convergence et la cohérence des critiques sont impressionnantes et rares...On savait les Américains plutôt mal informés, leur média plutôt médiocres, mais ce que nous disent ces auteurs dépassent parfois l’entendement. Kristina Borgesson dénonce le provincialisme effrayant de la grande masse de ses compatriotes, déclarant : "La plupart ne savent tout simplement pas ce qui se passe en dehors des Etats-Unis. Pire, ils ne savent pas ce que leur gouvernement entreprend à l’extérieur du territoire" (déclaration à Télérama, le 5/7/2006).

Les auteurs relèvent que le problème ne date pas d’aujourd’hui et que l’on aurait tort d’idéaliser le passé, mais ils estiment qu’un grand virage a été pris au milieu des années 70, après l’affaire du Watergate, où beaucoup d’organes de presse ont commencé à perdre la modeste liberté de ton qui existait dans les année 60, même s’il n’y a jamais eu de véritable culture d’opposition aux USA. En 1979 (prise d’otages à Téhéran), l’autocontrôle s’est accentué et depuis le 11/9, il s’est durci sous la pression des grands patrons de presse, aux intérêts liés au groupe au pouvoir à la Maison Blanche. "Personne n’a pris le risque de passer pour un mauvais patriote. D’autant plus que tout le pays était derrière Bush" dit K.B.

Le livre fourmille d’exemples de "libertés" prises avec la vérité, même au NY Times dans l’affaire du programme inconstitutionnel des écoutes téléphoniques en 2005 dont le journal avait connaissance dés 2004 sans en avoir fait part dans ses colonnes. Ne parlons pas des débuts de l’affaire irakienne, où personne ne s’est vraiment donné la peine de faire des investigations...à part quelqu’un comme J. McArthur, mais dans les pires conditions, certains articles jugés sensibles étant systématiquement "enterrés" au milieu du journal.

Ce que dénoncent les auteurs, par delà les exemples et les constats, c’est tout un système, dont la logique est ancienne, mais qui fonctionne maintenant très efficacement et en toute impunité, la vie politique étant en état de coma avancé : le Congrès est soumis, La Court Suprême est aux ordres, et le Département de la Justice est tenu par Bush.."Jamais, dit McArthur, un gouvernement n’a atteint une telle maîtrise de la propagande.." au point que : "un large pourcentage d’Américains restent convaincus que S.Hussein est lié aux attentats du 11 septembre" .

Les journalistes en vue appartiennent à l’establishment et flirtent en permanence avec les hommes au pouvoir, l’ascenseur étant renvoyé, bien sûr (invitation à dîner en compagnie des conseillers de la Maison Blanche, rétributions financières, invitation sur les plateaux-télé, conférences (à 20.000$), bref des incitations permanentes à la soumission et au conformisme. De plus, les grands patrons de presse cherchent avant tout à protéger leurs actionnaires, comme Murdoch, par exemple.

Même si nous n’atteignons pas (encore ?) chez nous ce degré de médiocrité et de conformisme politiquement utile au pouvoir, qui sait « l’instrumentaliser » à sa guise (jusqu’au quand ?) , ce livre est d’une lecture nécessaire pour notre propre gouverne et représente une forme de résistance réconfortante.

Sera-t-elle efficace... ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (222 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 14 août 2006 12:36

    « nous n’atteignons pas chez nous ce degré de médiocrité et de conformisme politiquement utile au pouvoir » ?????

    Lol.

    Quel média français signale la présence de soldats français à Brazzaville ? Décrit leur rôle passé au Rwanda ?

    Quand il y a eu les combats à Abidjan, tous les médias français se sont interrogés pour savoir si l’armée française s’était « bien » comportée. Lequel s’est vraiment demandé POURQUOI elle était là ?

    Notre rôle en Afrique est le même que celui des US en Irak et la presse française n’en parle jamais.


    • citoyen citoyen 14 août 2006 15:58

      tout à fait d’accord, c’est pourquoi, il faut savoir rester modestes, ce qui ne doit pas nous empêcher d’être critique à l’égard d’autrui


    • clairette (---.---.26.114) 14 août 2006 21:11

      @ Forest, tout à fait d’accord avec vous !


    • minijack minijack 15 août 2006 02:15

      Bravo pour cet article qui souligne le degré de décadence citoyenne atteint par « la plus grande démocratie du monde » grâce aux capitaux qui contôlent ses medias.

      Mais, comme s’insurge fort justement Forest Ent, nous devrions regarder aussi chez nous comment ça se passe ... Car NOS MEDIAS dépendent des mêmes capitaux !

      .


    • Citrouille (---.---.64.92) 14 août 2006 13:16

      Euh, c’est bien connu, personne ne critique Bush aux US : suffit de lire le Washington Post pour s’en rendre compte : http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A36644-2004Oct15.html

      Voir aussi les caricatures largement diffusees dans la presse des Etats-Unis : http://www.cagle.com/news/BushIraq3/main.asp

      Sans rire, la presse francaise devrait s’inspirer des methodes journalistiques americaines au lieu de pleurnicher sur son propre sort. C’est quand meme vachement plus instructif de lire le NYT le dimanche que de se taper le JDD.

      Et il n’y a pas qu’en Nouvelle Angleterre (cf Damien West) que l’on tape sur Bush, les medias texans tel News 8 Austin ratatouillent Bush sur l’Irak : http://www.news8austin.com/content/your_news/?SecID=278&ArID=167586

      « un large pourcentage d’Américains restent convaincus que S.Hussein est lié aux attentats du 11 septembre. »

      La bonne blague, les Francais sont tellement superieurs. Que dire de la superiote intellectuelle de ces Francais qui eux ont gobe les fantasmes de Thierry Meyssan ? Que dire de ces Francais qui « doutent » du complot qui visait a detruire une douzaine d’avions la semaine derniere au RU ?


      • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 13:22

        Oui il y a des medias qui sont contre les idees de Bush vous avez raison, moi personnellement ce qui me fait peur, c’est l’inculture generale de bon nombre d’americains qui gobent un peu tout et n’importe quoi. Ceux qui ont une certaine culture generale ont tendance a ne pas croire leur president et de ces gens la il y en a partout, dans tous les etats.


      • Citrouille (---.---.64.92) 14 août 2006 13:40

        @ Silent Bob, D’accord avec vous, mais si vous allez dans une classe de Lycee en France et demandez a des eleves de placer le Honduras ou le Bostwana (je prends deux exemples au pif) sur une carte, pas sur que les resultats soient meilleurs.

        L’inculture est une notion toute relative : les universites americaines sont quand meme vachement mieux que les universites francaises, les diplomes sont pluridisciplinaires et beaucoup d’etudiants partent etudier une annee a l’etranger alors ok, ca reste vraie surtout pour la Nouvelle Angleterre ou la Cote Ouest des Etats-Unis. Je suis particulierement jaloux du niveau d’expertise de nombre de mes amis americains sur le Proche-Orient sans compter leurs capacites a parler espagnol. Et ils ne sont pas tous Democrates, loin de la. Et il existe des enclaves ou les gens semblent ouverts et curieux hors de la Nouvelle Angleterre (on m’a dit beaucoup de bien d’Austin/Seattle par ex.)

        Ca me fatigue juste un peu ce sentiment de superiote intellectuelle des Francais. Je dis ca, je dis ca Charles Bremner du Times ecrit l’inverse sur son blog : http://timescorrespondents.typepad.com/charles_bremner/2006/08/good_to_see_ tha.html


      • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 13:52

        Ah la la comme vous avez raison, les universites aux etats-unis sont les meilleures, il n’y a pas a tergiverse, personnellement je ne dis pas que les francais sont superieurs (oh la la loin de moi cette idee), mais ce qui me fait peut ce sont les etats du centre, beaucoup de gens dans ces etats sont loin d’avoir l’ouverture d’esprit des citoyens americains de la nouvelle angleterre, de la californie et quelques autres etats. Ces americains se foutent completement du reste du monde sans le connaitre et je pense que ces gens sont tres souvent les electeurs de Bush.

        Les Universites americaines sont excellentes, pour y avoir fait un tour de quelques mois (SF), je peux dire qu’elles sont vraiment plus performantes et surtout plus en avance sur les notres. Il y a un fosse entre nos universites et les leurs c’est 100% certains que nous avons 30 ans de retard...


      • ZEN etienne celmar 14 août 2006 14:03

        Tout à fait d’accord avec vous,Citrouille, le problème est que ce sont des journalistes américains de premier plan qui s’expriment sur ce sujet..Mon but n’était pas de faire l’éloge de la presse française...

        Il est vrai que l’on peut trouver sur Internet (voir le site MoveOn notamment) des points de vue critiques sur la politique de la Maison Blanche qui sont intéressants et nous surprennent par leur radicalité...et qui peuvent nous donner des leçons...

        L’état de la presse française se dégrade à vue d’oeil, effet notamment de la concentration des capitaux dans le domaine de la presse, et de l’autocensure permanente ;même si c’est plus sournois qu’aux aux USA....


      • Jesrad (---.---.20.126) 14 août 2006 14:07

        moi personnellement ce qui me fait peur, c’est l’inculture generale de bon nombre d’americains qui gobent un peu tout et n’importe quoi.

        Ah, mais ça, c’est un phénomène humain mis en évidence scientifiquement par John Milgram, ce n’est ni une spécificité américaine, ni même une conséquence de quelque politique.


      • ZEN etienne celmar 14 août 2006 18:51

        @Citrouille

        « Que dire de la superiote intellectuelle de ces Francais qui eux ont gobe les fantasmes de Thierry Meyssan »

        Là, je suis prudent, mais je crois qu’on reparlera de ce livre qui ouvre au moins une brèche dans la vérité officielle sur le 11/9, que de plus en plus d’Américains, et non des moindres, remettent en question.En France, c’est le silence, le mépris ou l’ignorance.Là, une certaine presse américaine est en avance sur nous.

        Je recommande aussi l’excellent et édifiant document cinématographique ,trés étayé (Eric Laurent notamment) :« Le monde selon Busch ».On en apprend de belles , notamment sur les relations trés étroites de Bush avec la famille Ben Laden.

        Wait and see...Je vous renvoie aux trés nombreux articles parus sur Avox concernant ce débat en cours...


      • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 13:19

        Forest Ent a raison, mais aujourd’hui il faut savoir qu’internet nous permet d’avoir acces a une ifo globalisee, mais qui fait l’effort de lire des tonnes d’infos, d’aller chercher ce qui fleure bon le non-dit dans nos medias.

        Aux USA il est clair qu’il existe un fosse entre les etats ayant une certaine culture comme les etats de la nouvelle angleterre. Allez dans les etats centraux des USA ca fati assez froid dans le dos, les habitants de ces regions sont souvent des personnes qui n’ont qu’une culture limitee et ne cherchent pas a comprendre quoi que ce soit plus loin que le bout de leur nez. Quand on voit des journalistes anglais aller dans ce type d’etat et demander de mettre sur une carte de l’Afrique l’Angeterre ou la France ou meme l’Espagne et qu’ils ne peuvent pas dire pour la plupart ou cela se trouve, on comprend vite leur niveau d’education « hors US », alors il est simple de leur faire croire n’importe quoi, ces gens la sont les electeurs de Bush.


        • zizifridolin (---.---.227.180) 14 août 2006 13:20

          moi je pense que l ensemble des medias occidentaux sont sous controle. j ai été frappé par le fait qu aussi bien dans liberation que dans le monde ou dans l ensemble des quotidiens de la presse « libre » 90% des articles et editoriaux concernants le conflit libanais sont ecrits par des journalistes juifs. que les resistants sont des « terroristes » apparemment les arabes n ont aucune opinion sur les bombes qui leur tombent sur le ciboulot . ( d ailleurs s ils en ont une se sont des terroristes donc leur avis ne compte pas ) mais bien sur le lobby juif international est un phantasme^^. demian tiens toi droit a table , et enleve cette jupe , tu es ridicule maman


          • FFI (---.---.2.226) 14 août 2006 13:30

            Et oui le pays du watergate ou le contre pouvoir de la presse a eu son heure de gloire ... Ou des films contre le pouvoir sont diffuses en toute liberté plagiant le titre d’un tres bon livre (Farheneit 431) ou ceci sont brulés, mais le realisateur c’est fait un bon buisness .

            Quoi meyssan :c’’est un coup monte ? ils l’ont fait expret...

            allez couche !!!

            Ce n’est pas en france que l’on verrait cela , pays des droits de l’homme ... mais pas de la liberté !

            Ou liberté de la presse rime pas avec PRAVDA !

            Et pourtant depuis 1972 ...

            Ce n’est plus dix ans de retard que nous avons par rapport a l’oncle sam ...nous avons bien fait la revolution apres celles des etats unis 1771 et de l’angleterre 1649 , alors il y a toujours de l’espoir dans la cite de la presse entre les mains des syndicats .


            • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 13:45

              Meme notre « humanite » demande de l’argent aux contribuables (l’Etat) parce qu’il n’y a pas assez de gens qui l’achetent, tout cela au nom de la pluralite de l’information. Comme s’il n’y avait pas deja assez de quotidiens ou autrea magazines en France. L’Humanite est deja tres subventionne il faudrait donc que nous les contribuables dans notre ensemble nous donnions plus d’argent a ce journal ?

              Les Quotidiens sont des entreprises privees, pourquoi devoir donner de l’argent public afin qu’ils perdurent alors qu’une ecrasante majorite des gens ne veulent pas l’acheter ? Donc dans un sens on les fait « acheter l’Huma » sans meme qu’ils aient le bien dans leur mais, par le biais de l’Etat et de notre argent, ridicule.

              Je ne crois pas que les medias soient subventionnes autant qu’ici aux etats-unis, ce qui est deja un bon point ! Car pour vendre ils doivent compter que sur leur capacite a attirer les clients par de bons articles bref un bon journal.


              • Jesrad (---.---.20.126) 14 août 2006 14:26

                Le contrôle exercé sur les médias par le gouvernement US est assez différent de celui, direct par les subventions et les syndiquats politisés, qui s’exerce en France, effectivement. On peut débattre des effets et efficacité comparés de l’un et de l’autre pendant des heures...

                Aux US, l’Administration fédérale contrôle le commerce inter-états et extérieur, la fiscalité, l’exécutif, etc... Cela lui donne de gros leviers avec lesquels il participe à la construction de grandes entreprises à sa botte. Je vous laisse étudier les liens entre l’industrie et le gouvernement américain au siècle dernier, mais le résultat c’est de permettre au gouverment fédéral d’étendre son pouvoir (contrôle des commissions inter-états, des tarifs d’import, des conditions fiscales et exonérations spéciales, etc...) dans le domaine économique, bien au-delà de ce qui est prévu par la Constitution : un pouvoir économique incommensurable. Que ce pouvoir déborde encore plus et s’applique ensuite sur les autres pouvoirs, dont les médias, c’est inévitable.

                On peut observer un début de débordement similaire en France, avec le « patriotisme économique » et la lutte contre la mondialisation, qui permettent de justifier que l’Etat contrôle plus les industries et entreprises afin de les mettre à son service... Je prédis donc que les médias français finiront plus mal encore que les médias américains (car ils sont pris en sandwich entre subventions et concentration-copinage).


              • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 14:50

                Si vous avez vu le film « V for Vendetta » (dont la qualite reste a l’appreciation de chacun) on y voit tres clairement le role de la presse et le grand manitou de dire « I Want Them to Know That They Need Us » (Securite, ordre public, peur) Ca me rappelle quand meme pas mal de medias...


              • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 14:51

                pardon la bonne citation est celle-ci : « I want everyone to remember why they need us. »


              • ZEN etienne celmar 14 août 2006 16:18

                « Meme notre »humanite" demande de l’argent aux contribuables (l’Etat) parce qu’il n’y a pas assez de gens qui l’achetent, tout cela au nom de la pluralite de l’information. Comme s’il n’y avait pas deja assez de quotidiens ou autrea magazines en France. L’Humanite est deja tres subventionne il faudrait donc que nous les contribuables dans notre ensemble nous donnions plus d’argent a ce journal ? Les Quotidiens sont des entreprises privees, pourquoi devoir donner de l’argent public afin qu’ils perdurent alors qu’une ecrasante majorite des gens ne veulent pas l’acheter ? Donc dans un sens on les fait « acheter l’Huma » sans meme qu’ils aient le bien dans leur mais, par le biais de l’Etat et de notre argent, ridicule."

                D’où sortez-vous ces caricatures...hautement fantaisistes ?


              • Jesrad 14 août 2006 16:31

                Ce sont des faits, si je ne m’abuse, que BoB mentionne ici.

                Fait : l’Humanité a demandé une rallonge de subventions au nom de la pluralité de l’information.

                Fait : l’Humanité atteint l’équilibre financier à partir de 64000 lecteurs, mais n’en a que 50000 environ, aux dernières nouvelles.

                Conclusion : faire subventionner ce journal par l’Etat revient à faire acheter par les contribuables, contre leur gré, les 14000 exemplaires manquants de l’Huma.


              • ZEN zen 14 août 2006 15:01

                « Le contrôle exercé sur les médias par le gouvernement US est assez différent de celui, direct par les subventions et les syndiquats politisés, qui s’exerce en France, effectivement »

                Le contrôle syndical sur le contenu de la presse de nationale de grande diffusion est nul. Réfléchissez !

                Avez-vous déjà déjà vu la CGT, par ex. pouvoir s’opposer à la ligne éditoriale du Figaro ? à un article du Point ?...Cela se saurait et cela se verrait !

                On peut discuter des subventions, mais sans elles aucun organe de presse ne survivirait.Elles avaient pour but, à l’origine, de favoriser la pluralité .

                Il faut dire que maintenant, on assiste à une homogénéisation-nivellement de l’information dont les causes sont économiques et idéologiques:P.Lelay a exprimé tout haut ce que beaucoup de propriétaires de groupes de presse pensent tout bas...


                • Citrouille (---.---.64.92) 14 août 2006 15:41

                  « Avez-vous déjà déjà vu la CGT, par ex. pouvoir s’opposer à la ligne éditoriale du Figaro ? à un article du Point ?...Cela se saurait et cela se verrait ! »

                  Bien sur, mais on ne vous apprend sans doute rien en rappelant que le monopole de distribution des NMPP - ou le syndicat du Livre CGT a un certain poids - axphyxie la presse francaise. Et il arrive aussi que la CGT Livre bloque la diffusion de la presse : http://gklein.blog.lemonde.fr/gklein/2005/09/syndicat_du_liv.html


                • ZEN etienne celmar 14 août 2006 15:55

                  Citrouille, vous mélangez tout : rédaction et diffusion !...


                • Citrouille (---.---.64.92) 14 août 2006 15:59

                  Et vous bottez en touche !


                • Jesrad 16 août 2006 14:29

                  On peut discuter des subventions, mais sans elles aucun organe de presse ne survivirait.

                  N’importe quoi. Prouvez-le !


                • Antony Shaddid (---.---.18.241) 14 août 2006 15:05

                  Emouvante photo parue dans le Washington Post du 31 juillet 2006 pour illuster le massacre de Cana : :Mais oui, vous avez bien vu, le cadavre du fond s’est miraculeusement relevé avant la fin de la pose photo, il en a oublié d’enlever le voile mortuaire !!!

                  Toute l’affaire est là


                  • Hassan Sabbah (---.---.22.77) 14 août 2006 15:08

                    Merci por votre article

                    Quand en France le marchand d’armes Dassault rachète Le Fiagaro quel objectif vise t il ?

                    Ou Rothschild propriétaire de Libération ???

                    A quoi ça rime ???


                    • SilenT BoB SilenT BoB 14 août 2006 15:08

                      Une grande majorite de la presse est a gauche en France il ne faut pas non plus l’oublier.


                      • (---.---.151.86) 17 août 2006 09:02

                        Rothschild propriétaire de Libération est de gauche ?


                      • Cool Mel (---.---.52.47) 14 août 2006 15:42

                        « Une grande majorite de la presse est a gauche en France il ne faut pas non plus l’oublier... »

                        ...et non plua qu’à partir de là, les journalistes décident eux-mêmes ce qu’il est bon que les lecteurs sachent, et ce qu’il est préférable qu’ils ignorassent.

                        C’est grâce à cela que chaque que des jeunes commettent un acte répréhensible, les lecteurs pensent Maghrébins, de deuxième, troisième ou trentième génération.

                        Il est vrai aussi, comme dit la sagesse populaire, qu’on ne prête qu’aux riches...


                        • FFI (---.---.2.226) 14 août 2006 15:47

                          Et oui les jeunes pensent ce qu’ils voient tous les jours dans les ecoles et les manifs , ceux qui foutent le bordel sont bien defini , mais sous pretexte de racisme les journalistes ne transmettent pas les noms des criminels , sauf si ils ont un nom bien gaulois , car chirac la bien dit a sa cours , les chances pour la france :

                          Qu’elle chance ?

                          Qu’elle france ?


                          • ZEN etienne celmar 14 août 2006 15:52

                            « Une grande majorite de la presse est a gauche en France »

                            Celle-là, je ne l’attendais pas !...

                            Le Monde ? Il est maintenant franchement atlantiste et libéral(avez-vous déjà lu les chroniques de E.LeBoucher ?On dirait parfois du Friedman). Je continue tout de même à le lire...Une vieille habitude. Libération ? Il fut de « gauche »...Pour le reste, les lignes éditoriales sont clairement conservatrices, si l’on met à part quelques journaux moribonds...ou ne touchant qu’un public limité ou militant.

                            Il n’y a pas de mystère d’ailleurs, vu la concentration toujours en cours et la pression capitalistique sur un secteur (j’allais dire une « marchandise »)devenu si hautement sensible économiquement et idéologiquement.

                            Il n’y a plus de vraie grande presse d’opposition en France...C’est un fait et c’est trés inquiètant.Citizen Kane se profile à l’horizon et ce sera bien pire que les USA si nous ne réagissons pas...

                            Avez-vous déjà fait une revue de presse complète et approfondie ?


                            • fredericKH (---.---.102.41) 14 août 2006 16:16

                              « Une grande majorite de la presse est a gauche en France »

                              Effectivement il faut le lire pour le croire ! Je ne savais pas que l’Huma (et encore !) constitue la grande majorité de la presse ?

                               smiley Restons Zen.


                            • Cool Mel (---.---.52.47) 14 août 2006 16:40

                              Si t’es stupide au point de croire que la gauche, ce sont les tarés qui éructent « Les riches paieront », ton horizon politique est encore plus borné que ton esprit. Et ce n’est pas peu dire.


                            • citoyen citoyen 14 août 2006 15:53

                              Oui, on peut douter du caractère critique des médias américains et nul doute que ce rapport soit pertinent à cet égard. Mais de là à croire que nous en sommes loin, il faudrait se méfier à ne pas verser dans l’auto-suffisance à la française.

                              D’une part, nos médias ne sont pas tellement plus « libres » dans leur ton, dans leur remise en cause de telle ou telle politique, ou dans la révélation de tel ou tel scandale, bien au contraire. Les médias, dans la plus grande majorité sont détenus par des grands groupes financiers agissant par ailleurs dans des domaines stratégiques tels Dassault ou Lagardère et leurs liens avec les hommes politiques sont tels que ’auto-censure est une discipline que nul n’a besoin de leur enseigner. [voir ce qui s’est passé à Paris Match] De ce côté-là restons donc modestes.

                              D’autre part, vous laissez penser que les français sont plus instruits de ce qui se passe dans le monde que les américains. Là encore, s’il est sûr que « l’américain moyen » n’est guère informé, il n’en va pas forcément autrement de ce côté-ci de l’Atlantique. Si vous pensez le contraire, c’est qu’il vous faut côtoyer plus le terrain. Les « français moyens » ne sont donc pas forcèment mieux ou plus informés que leurs cousins américains. Restons donc là aussi modestes.

                              Enfin, il existe aux Etats-unis des ressorts dont vous semblez oublier la capacité à réagir, et à montrer ce que nos médias français n’oseraient pas faire. Attendons les élections américaines et vous verrez. Attendons que le bilan de l’Irak soit dressé et vous verrez. Restons donc modestes.

                              Pour construire notre capacité à la critique constructive, sachons d’abord être auto-critique avant de s’autocongratuler. Et pourtant je ne suis pas fan des américains !

                              Bien à vous et merci pour cet article


                              • ZEN etienne celmar 14 août 2006 16:12

                                Citoyen ;

                                Je suis bien d’accord avec vous , même si je n’ai pas tous les éléments pour juger.Ma contribution première se limitait à faire part d’un livre important, me semblait-il, surtout pour le public américain, si dramatiquement peu ouvert au monde et à ce qui le concerne,à part sur la côte est et la frange californienne.

                                .

                                Pour mes positions personnelles, mes posts précédent sont, je crois, assez clairs.La presse française va TRES mal.

                                Je me doute bien qu’un petit agriculteur de Burbure-les-betteraves n’est guère plus ouvert aux problèmes autres que locaux que le paysan du Nébraska..(Avez-vous déjà lu la « Voix du Nord » ? C’est affligeant...)


                                • citoyen citoyen 14 août 2006 17:51

                                  Oui, je lis la voix du Nord, et dieu sait que ce n’est pas pire que le courrier picard. Au moins, il y a une « ligne directrice » pour la voix du nord, même si la rubrique des faits divers est importante mais largement moins que le courrier picard

                                  la bonne nouvelle de votre article c’est que des américains et des journalistes sont capables de prendre la parole pour dénoncer cette atonie générale


                                • fredericKH (---.---.102.41) 14 août 2006 16:52

                                  @ Etienne,

                                  Article intéressant et révélateur de la dérive spécifique aux médias US.

                                  Hélas, il ne s’agit plus seulement des US car le « Quatrième pouvoir » a depuis longtemps entamé des mutations successives et, complètement soumis, a fini par coller désormais à la mondialisation ultra libérale pour lui servir de royal costume.

                                  Ne faut-il pas, tout simplement, créer un CINQUIEME POUVOIR qui permette d’opposer une force civique citoyenne à la nouvelle coalition des dominants. Un « cinquième pouvoir » dont la fonction serait de dénoncer le superpouvoir des médias, des grands groupes médiatiques, complices et diffuseurs de la globalisation libérale. Ces médias qui, dans certaines circonstances, ont non seulement cessé de défendre les citoyens, mais qui agissent parfois contre le peuple dans son ensemble.

                                  S’il y a des volontaires...suicidaires ?

                                   smiley - Trouvaille anecdotique : Pour la bonne cause...Il y a ceux qui refusent toujours d’être sous l’influence de quiconque, comme REPORTERS SANS FRONTIERES par exemple...

                                  Se désinformer en s’informant...

                                  Bien à vous


                                  • ZEN etienne celmar 14 août 2006 17:22

                                    @ Frederic,

                                    Merci pour tes liens toujours aussi intéressants.

                                    J’en apprends de belles sur RSF...moi qui croyais que cet organisme était relativement indépendant. Comme quoi on peut être naïf parfois...

                                    Quant à l’ anonyme qui vient de se manifester, il a du nez et de l’humour...


                                  • fredericKh (---.---.102.41) 14 août 2006 17:59

                                    Oui, j’ai bien remarqué cela, pour une fois que c’est mignon et leger comme humour. ,-)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès