Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les médias servent la démocratie fasciste et oligarchique

Les médias servent la démocratie fasciste et oligarchique

Le mal est profond mais indolore. Les médias offrent une représentation de la société et du monde complètement faussée, suscitant pratiquement un délire de représentation. Plusieurs exemples récents en témoignent. Réchauffement climatique, grippe H1N1, volcan islandais. Et maintenant, guerre contre la Libye, nuage radioactif, front républicain. Justement, le citoyen est en droit de s’interroger sur cette exacerbation face au vote FN lors de cantonales instrumentalisées par d’opportunistes partis qui les détournent en enjeu national. Se plaisant à commenter, pavoiser, tracer des enseignements en jouant sur les chiffres, alors qu’il n’y a aucun enseignement à tirer. D’ailleurs, la gauche n’est pas si triomphante, totalisant moins de la moitié des votes. Quant au FN, compte tenu de l’abstention, on devrait dire qu’il a recueilli moins de 7% des inscrits. La plupart des Français n’ont rien à cirer de voir un élu du FN siéger dans un Conseil général, éventualité qui n’empêchera pas un département d’être administré, pas plus qu’une Région n’est perturbée par la présence d’élus FN. Il faut une bonne dose d’obsession politicienne pour se prendre la tête sur cette question du front républicain, comme le fait le PS, intimant aux membres de l’UMP d’afficher un code moral, un peu à la manière d’un juriste de l’Inquisition demandant aux accusés d’avouer ou de se dédire. Le plus inquiétant, ce sont ces médias qui remplissent leurs journaux de cette polémique sans intérêt où l’on traque les mots, où l’on suppute les arrière-pensées, où l’on tente de faire croire à une fracture entre Fillon et Sarkozy sur la base d’une divergence amplifiée démesurément par le miroir grossissant médiatique. Faisant de cet insignifiant enjeu une question d’Etat et d’honneur national.

Les médias livrent une pièce de théâtre jouée par les politiciens. Les médias ne montrent ni le monde, ni la France, ni les gens. Ils offrent le spectacle d’un simulacre de vie politique. Traduction de simulacre en grec ancien, eidôlon. L’idole. Les médias fabriquent des idoles. Naguère, Sylvie, Sheila et Johnny. Maintenant, DSK, Sarkozy, Royal ou Mélenchon apparaissent telles des idoles livrées à l’adhésion des masses citoyennes. Les médias à grande diffusion se sont constitués en instruments au service d’intérêts nécessitant la diffusion en masse d’informations, messages et images. Les masses citoyennes sont irriguées par un faisceau de séquences. Avec le mot faisceau on forme le mot fascisme et fascination. Les médias servent les intérêts de puissances sectorielles. Inversement, des secteurs de la société sont devenus des puissances grâce aux médias, ou se sont renforcés. Les mondes de la politique, du spectacle, de la finance, de l’industrie culturelle, sont façonnés par l’augmentation de pouvoir et de puissance qu’offrent les médias à grande diffusion. Le média de masse est un mur qui sépare ceux qui diffusent et ceux qui sont irradiés par les séquences. Le pouvoir s’exerce derrière ce mur qui produit des séquences. Le journaliste tente bien de croire qu’il est l’arbitre, qu’il est le juge distributif, le magistrat équilibrant les droits du diffuseur et des infusés. Mais non, c’est une illusion. Ceux qui pensent autrement se racontent des histoires. Le journaliste est une partie intégrante du système qui domine, qui exerce le pouvoir et la puissance depuis la citadelle médiatique. Le système permet de gagner des voix, des postes et beaucoup d’argent pour ceux qui s’offrent de la pub chèrement payée, comme n’importe quelle firme le fait, ou de la pub offerte gratuitement, on appelle cela la promotion. Des célébrités comme Johnny, Pagny, Dubosc, Noah, ou Depardieu ou tant d’autres, bénéficient de dizaines de minutes de publicité gratuite offerte gracieusement par les grandes chaînes privées mais aussi la télévision d’Etat. Sans pour autant incarner la quintessence de l’art.

Les médias de masse ne sont pas un quatrième pouvoir comme l’ont décrété naguère quelques intellectuels désinvoltes, ni un contre-pouvoir comme l’ont suggéré récemment quelques penseurs soucieux de corriger le tir. Les médias constituent un pouvoir dont le mécanisme est différent. C’est donc un autre pouvoir, d’essence différente, qui agit selon le processus de l’influence. Les citoyens sont placés sous influence, le plus souvent à leur insu. Il est pratiquement acquis que les avantages évolutifs reposent sur le développement du système cognitif animal. Les sociétés humaines ont transposé l’avantage adaptatif en quantité de pouvoir et de puissance. Là aussi le système cognitif joue un rôle essentiel. Foucault l’avait bien montré. Le savoir est au service du pouvoir. Le savoir permet d’obtenir un avantage, domination, soumission des masses, manipulation, avantages particuliers, pouvoir politique, profits économiques. Le jeu n’est pas forcément équitable. Les dominants exercent leur domination en jouant sur l’asymétrie d’information et l’usage des médias capable de mettre les dominés sous influence.

L’influence médiatique se joue sous la gouverne de deux facteurs. L’un, humain, lié à l’intention dominante et à l’intelligence cognitive des puissants qui savent et manipulent avec un instinct sans faille les instruments leur conférant un avantage pour leurs affaires. L’autre, lié à la nature du média et au format nécessairement limité et court qui ne permet pas aux intervenants de développer la controverse, la contradiction, la complexité. Les courtes séquences, les images choc et les phrases percutantes sont privilégiées. Celui qui parle est obligé de se plier à cet effort de raccourcissement, ce qui ne pose pas de problème à ceux qui n’ont rien à dire, comme par exemple les sportifs, mais lamine toute la subtilité d’une longue analyse sociologique ou politique. Le mécanisme de l’entonnoir rétrécit le monde. Les marronniers du moment se pressent dans les tuyaux médiatiques, engendrant une thrombose événementielle et névrotique à l’occasion de faits divers ou de polémiques exacerbées. Le monde représenté par les médias est comme réduit, avec des scènes et séquences, bruits et images ; un monde passé au tamis d’un miroir assez déformant, créant une image instantanée et partielle, pour ne pas dire partiale ou même spartiate. On apprend qu’il faut absolument frapper Kadhafi parce qu’il projette de massacrer son peuple. Les mots ne sont pas choisis au hasard. On ne doit pas jouer avec les mots a dit Medvedev à Poutine qui a parlé de croisade, au risque de raviver le ressentiment islamique à l’égard de l’Occident. Guéant s’est laissé prendre au piège des mots. C’est un peu son bizutage de haut fonctionnaire promu ministre. Pendant ce temps, les bombes font des morts et Kadhafi continue sa guerre pour rester au pouvoir. La comédie médiatique nous dira quelques mots sur le clash entre Marine Le Pen et Dany Boon. La représentation du monde est faussée, orientée par ceux qui ont accès aux plateaux de télé et aux studios de radios.

Dans un tel contexte, la démocratie classique est morte, livrée au fascisme des simulacres et autres idoles venus diffuser leur manière de voir. La démocratie représentative place au pouvoir des élus représentant les aspirations du peuple. Dans la démocratie fasciste et oligarchique, une caste accapare les leviers du pouvoir en manipulant la représentation populaire. Le principe est complètement inversé. Le peuple n’est qu’un exécutant qui agit pour servir les aspirations des dirigeants et autres idoles venus faire leurs affaires en se servant des gens. Des chanteurs médiocres, comme Noah, Biolay ou Maé, vendent un million de disques. L’axe de ce basculement économique et politique, c’est le système médiatique. On comprend que le peuple s’éloigne des dirigeants, se sentant inconsciemment floué, escroqué, manipulé, mais ce même peuple suit les modes, les chanteurs de merde, les nouveaux comiques troupiers.

Les politiciens projettent sur la société française leurs propres fantasmes. Le peuple ne sait plus où donner de la tête. Les dirigeants prétendent savoir ce que doit être la société, la civilisation. Ils fabriquent la société selon leurs plans, une société pas pour que les gens y vivent mais pour que eux prospèrent. Dans le fascisme médiatique, les zélites font en sorte que le peuple agisse pour leurs propres intérêts, au service d’une volonté qui accomplit leur représentation, avec l’appui des médias diffusant ces représentations. Quand les peuples auront compris ce mécanisme, la société changera. Mais rien ne dit que l’humain aille plus loin que son intelligence limitée par sa démission et ses désirs prosaïques. Auquel cas, la civilisation se détruira dans le fascisme universel. C’est pour bientôt, quelques décennies. Une autre option verrait les philosophes entrer en scène pour éclairer les peuples de représentations inédites de sociétés avenir. Mais les médias poursuivront leur œuvre au noir. Les nouvelles lumières ne sont pas prêtes d’émerger à moins que des règles nouvelles naissent dans les médias.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (117 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 23 mars 2011 07:38

    Je crains fort que la civilisation de « fascisme universel » ne soit pour très bientôt, bien avant quelques dizaines d’années. De fait, nous avons déjà un pied dedans.
    L’oligarchie qui détient les rennes du vrai pouvoir a compris qu’il lui fallait contrôler la communication pour modeler les esprits et construire sa réalité. C’est fait.

    Reste donc le Net, mais là aussi, diverses mesures, sous le couvert de pédophilie ou terrorisme (Merci au « providentiel »Al Qaida) le restreignent de plus en plus. Il est vraisemblable que les prochaines mesures viseront à empêcher toute discussion libre, ou opinion divergente. L’évolution de la notion de diffamation, peut être ?

    On l’a dit hier, les actuelles élections nous montrent comment un scrutin à deux tours, permet à une minorité de diriger le pays,avec le consentement aveugle de tous : Dimanche, UMP 17% de 45% de votants, soit moins de 8% des personnes inscrites sur les listes électorales.

    Un chiffre qui interpelle et devrait faire réfléchir.

    Voici donc nos sociétés évoluer vers une situation de non retour et que quasi personne ne veut, sinon les 1% qui contrôlent le pouvoir. 

    Jusqu’où les Français, largement lobotomisés, laisseront ils cette situation déraper ?


    • Kalki Kalki 23 mars 2011 10:09

      En matière de totalitarisme on a rien vu

      mais depuis la révolution industrielle nous sommes dans le fascisme

      depuis que l’on est arrivé au point ou la démographie devient inutile, et incapable de subvenir a ses propres besoin

      Depuis l’ere industriel, avec les proto philosophe gauchiste du partage a la marx et autres ( sans JAMAIS POSER LA BONNE QUESTION : LA QUESTION FINALE )

      Depuis l’ere post industriel, avec un neo libéralism, qui ne se géné plus de ne meme plus nourrir les gens contre Du travail, qui ne se géne plus de laisser vivre des humains

      non là encore on peut aller plus loin

      OU : on choisit de stopper la machine

      Un être avec 2 neuronne peut comprendre que ses chances de survivre a ce futur sont nulle, que si il ne veut pas de société il mourra dans la guerre de tous contre tous

      ( moins les personnes avec le capital, vous savez tout en haut de la pyramide, regardez ou pointe mon doigt , tout en haut de la pyramide , il y a toutes les richesses et tous les moyens pour une nouvelle société )

      Alors on aura pas le choix : c’est ca la finalité

      On vous proposera une solution aux petits oignons : non on vous l’imposera de grès ou de force

      Marche ou creve

      ou creve
      ou

      creve

      et si tu marche tu creves

      quoi qu’il arrive tu ne sera plus humain


    • Abou Antoun Abou Antoun 23 mars 2011 10:29

      Reste donc le Net, mais là aussi, diverses mesures, sous le couvert de pédophilie ou terrorisme (Merci au « providentiel »Al Qaida) le restreignent de plus en plus.
      Certes, certes !
      Mais quand on considère, par exemple un media ’alternatif’ comme cet Agoravox. Ne voit-on pas alors que la liberté est (apparemment) totale un développement ad-infinitum sur les thèmes imposés de la FrenchTV.
      De la sorte le net se comporte comme un simple ’caisse de résonance’ des médias officiels.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 mars 2011 10:34

      D’où l’impérieuse nécessité de protéger internet, seul réel contre-pouvoir à cette clique oligarchique.


    • Kalki Kalki 23 mars 2011 12:10

      D’ou l’impérieuse nécessité de partager dans d’autres réseaux que les réseaux controlés

      financier, p olitique médiatique


    • Furax Furax 23 mars 2011 12:39

      Hier, à « ce soir ou jamais », sévissait un larbin de la « mondialisation » que Taddéi nous sert régulièrement, Olivier Bardolle, qui se définit lui-même comme « réactionnaire », alors qu’il ne réagit à rien du tout mais enjoint tout citoyen à se plier à la règle de l’oligarchie mondialiste triomphante.
      Les regards enamourés qu’il lançait à JF Kahn pour évoquer notre « futur président », qui ne serait que le représentant de la France dans le « gouvernement mondial », suffisaient à démontrer que DSK est le candidat de la droite la plus pourrie.
      Le français, dans ces débats, est pris pour le parfait crétin. Irait-on dire à un Américain, un Chinois, un Japonais, un Russe, qu’il n’a plus de nation que ses représentants ne sont que des consultants du « gouvernement mondial » ?
      Dites le donc à un Sud Coréen ou un Israelien. Mais nous oui. On peut tout se permettre.
      Il s’est même payé le luxe d’un exemple : « Un jour, le gouvernement mondial pourrait nous obliger de détruire nos centrales nucléaires ! »
      Quel « gouvernement » ?
      Il n’existe qu’une régle générale : « le plus de profit possible, le plus vite possible ». Règle à laquelle obéissent parfaitement les actionnaires de la centrale japonaise, dans l’élaboration, les règles de sécurité et même le temps perdu à espérer encore « sauver » cette magnifique pompe à fric.


    • Alain-Goethe 23 mars 2011 14:16

      JFK a dit « sa grande déception de la politik française ..

      Comme moi, il avait fondé de grands espoirs sur  » ceux qui promouvaient une 6 ème république , " mieux équilibrée .. 

      Tout ça à l’eau .. triste France


    • Alain-Goethe 23 mars 2011 14:37

      @ l’auteur

      Bon article !

      Votre conclusion :

      " Une autre option verrait les philosophes entrer en scène pour éclairer les peuples de représentations inédites de sociétés avenir. Mais les médias poursuivront leur œuvre au noir. Les nouvelles lumières ne sont pas prêtes d’émerger à moins que des règles nouvelles naissent dans les médias.« 

      Quelqu’un a dit :
       » Une société qui n’est pas éclairée par des philosophes est gouvernée par des charlatans etc .. "


    • Kalki Kalki 23 mars 2011 15:01

      La philosophie se concoit encore comme du discours

      au lieu d’etre fondé sur la science , la logique, les logiques

      Tout le monde peut alors etre charlattan politique


    • Kalki Kalki 23 mars 2011 15:14

      Les prémisces sont simples

      moin de travail, mais autant sinon plus de capacité de production de tout et pour tout ( la croissance est là mais non pris en compte : si vous auriez du payer tout ce que vous faites sur internet ou sur un ordinateur comme dans les 30 glorieuse, vous verrez les choses autrement ) : le revenu doit être garanti

      Alors il faut expliquer simplement

      1000 personnes aux usa détiennent plus que tous les autres, réunis

      alors vous voyez pas besoin d’aller chercher loin, pas besoin de se dire

      l’impot c’est le mal

      vous ne faites surement pas parties de ce haut de la pyramide

      et puis ca leur sert a quoi : d’avoir cette argent

      ils veulent en faire quelque chose justement

      mais il faut faire attention a ne pas vendre sa vie contre un bout de papier ...

      C’est qu’on fais nos parents, et arriere grand parent, et arriere, arriere grand parent

      voilà ou nous en sommes


    • Abou Antoun Abou Antoun 24 mars 2011 23:24

      " Une autre option verrait les philosophes entrer en scène pour éclairer les peuples de représentations inédites de sociétés avenir. Mais les médias poursuivront leur œuvre au noir. Les nouvelles lumières ne sont pas prêtes d’émerger à moins que des règles nouvelles naissent dans les médias."
      Qui ? BHL par exemple ?
      Audiard disait que deux intellectuels assis avancent moins vite qu’un con qui marche.


    • Robert GIL ROBERT GIL 23 mars 2011 08:16

      Les médias agissent à la manière d’une drogue, et accroissent la vulnérabilité des individus aux idéologies fabriquées à leur intention. Une nouvelle technique de manipulation est apparue depuis quelques années : les sondages.lire ci-dessous....
      http://2ccr.unblog.fr/2011/02/18/informations-et-manipulations/


      • manusan 23 mars 2011 08:31

        L’Histoire nous enseigne que dés qu’une révolution technologique a lieu quelque part, elle sert en premier lieu à faire la guerre, matérielle dans le passé immatérielle aujourd’hui. La révolution technologique en question est le développement spectaculaire de l’informatique et des télécommunications.

        L’informatique a été introduit dans le système banquier US dés les années 60 et continue de se développer dans un but en grande parti spéculatif. Les télécoms ont ensuite permis à des bandits, comme on en voit dans les films de Far West, de faire un hold-up up mondial dés qu’internet est devenu mature (à partir du début des années 2000) quand les premiers câbles optique transcontinentaux ont été installés.

        Internet c’est aussi ça : une guerre économique et une crise économique mondiale.


        • LE CHAT LE CHAT 23 mars 2011 09:42

          oui , c’est bien de cela qu’il s’agit , une sorte d’inquisition de la bienpensance sur ceux qui ne veulent pas marcher au pas sur le chemin de l’européisme béat ...


          • Ariane Walter Ariane Walter 23 mars 2011 09:55

            Alpo 47,
            L’oligarchie tient les « rennes » mais ce n’est pas le Père Noël ! (Rênes !)

            Histoire de badiner un peu et de détendre l’atmosphère !
            Ceci dit, excellent post.


            • Cocasse cocasse 23 mars 2011 10:01

              Le mal est profond mais indolore. Les médias offrent une représentation de la société et du monde complètement faussée, suscitant pratiquement un délire de représentation.

              Votre article fait figure de piqure de rappel, mais ne contient rien de nouveau.
              Les médias alignés n’ont pour autre fonction qu’être outils de propagande, et de construction d’une fausse réalité falsificatrice de la véritable réalité.
              Situationnistes, alter-mondialistes, anarchistes, frontistes FN ont compris cela il y a très longtemps déjà.


              • Dominique DUCOULOMBIER Dominique DUCOULOMBIER 24 mars 2011 17:04

                Rappel ? Vous plaisantez !? Pour qui ? Si seulement 20% des gens étaient conscient de tout ça, la révolution balayerait toute cette merde !

                Non, ya du boulot pour que les gens crachent ouvertement à la gueule des médias, les acculer à regarder leur saloperie et se suicider ! Meme la pub ne sert plus qu’a maintenir en vie ces saletés qui se font passer pour les garants de démocratie alors qu’ils en sont la NEGATION !

                LES MEDIAS DOIVENT TOUS TOMBER, chaque source doit assumer pour elle meme !

                De l’air la propagande universelle.

                Et ya du boulot encore (les budgets pub payent l’idéologie de merde, donc faut etre offenssifs et les dénoncer sans relache, tous des menteurs et des ultra-libéraux, meme et surtout à gauche, ya qu’à voir l’arnaque sur le phenome sans-papiers, négriers !)

                Avec tous ces « istes », vous etes perdu non ?


              • Leo Le Sage 24 mars 2011 18:57

                Par Dominique DUCOULOMBIER (xxx.xxx.xxx.192) 24 mars 17:04
                « LES MEDIAS DOIVENT TOUS TOMBER » smiley

                Allons, Allons, Agoravox est un media, et vous êtes bien là non ?
                Heureusement qu’il existe...

                Par contre tous les médias ne sont pas mauvais loin de là :
                Vous allez sur Arte, vous avez quand même de bons magazines (pas toujours je vous l’accorde)

                Donc il faut relativiser.


              • Dominique DUCOULOMBIER Dominique DUCOULOMBIER 24 mars 2011 20:14

                Non Leo, il n’y a personne ici entre vous et moi...

                TOUS, sans exception, c’est la FONCTION qui va disparaitre. Tout cela n’a jamais été QUE DE LA PROPAGANDE, TOUJOURS. On s’est tous fait enfumer en croyant que le mot « journaliste » avait un sens, et qu’on avait besoin d’un intermédiaire (médium) qui pourrrait être objectif.

                Enfin, Arte est la pire des chaines sionistes. C’est d’ailleurs la seule qui n’indique jamais l’age conseillé... Elle échappe à la loi imposée aux autres.

                Vous ne parlez pas de média ou de journalistes, mais d’enquetes. Ce qui restera, mais arrivera sur internet/tv (ce sera idem bientot).


              • latortue latortue 23 mars 2011 10:15

                UNE SEULE CHOSE A FAIRE SIMPLE ET INDOLORE FERMER VOTRE TÉLÉVISION ET TCHAO LES JOURNALEUX A LA BOTTE DU POUVOIR ;


                • CATP 23 mars 2011 22:48

                  ça fait 50 ans que toi et tes clones vous nous bassinez avec ça, alors
                  continues à fermer ta télé et fermes ta gueule par la même occasion si c’est ta seule réflexion sur le sujet !


                • Dominique DUCOULOMBIER Dominique DUCOULOMBIER 24 mars 2011 17:06

                  Pour se préserver un temps ça peut être utile. Mais pour aider le monde, faut COULER LA TELE : Regarder et taper dessus, sur ses horreurs et mensonges, sur internet !


                • latortue latortue 24 mars 2011 20:26

                  Monsieur CATP
                  vous êtes un chancre de la démocratie votre débat se réduit a l’insultes ,quand on a si peux de chose a dire que d’insulter les gens il vaut mieux s’abstenir .je m’abaisserai pas a votre niveau pour vous répondre mais ce n’est pas l’envie qui m’en manque .apprenez a respecter l’opinion des autres apprenez a débattre cet espace et dédié a cela même si les réflexions de certain ne vous plaisent pas
                  merci.


                • Abou Antoun Abou Antoun 24 mars 2011 23:32

                  UNE SEULE CHOSE A FAIRE SIMPLE ET INDOLORE FERMER VOTRE TÉLÉVISION ET TCHAO LES JOURNALEUX A LA BOTTE DU POUVOIR ;
                  Effectivement, c’est un des rares problèmes pour lesquels nous avons une solution.
                  Cela dit il faut quand même restés informés. Aussi longtemps que nous avons le droit d’avoir des paraboles et de recevoir de nombreuses chaines étrangères la meilleure façon de se faire une idée consiste à comparer les mensonges, souvent contradictoires, des uns et des autres. On en apprend beaucoup sur la France en regardant ce qu’en disent les chianes étrangères.


                • PtitLudo PtitLudo 23 mars 2011 10:19

                  Il faut tout faire pour masquer la crise qui, loin d’être finie, est en train de détruire le pays, l’emploi se réduit à peau de chagrin, la précarité gagne du terrain, la consommation va continuer à ralentir, entraînant encore un peu plus la chute.

                  Personne n’a de solution car il ne peut pas y avoir de solution sans une remise en cause profonde du modèle. Cela, les médias n’en parleront pas.

                  Il faut dès maintenant sérieusement envisager la question de la décroissance, ou alors les jours qui viennent s’annoncent très sombres.


                  • Kalki Kalki 23 mars 2011 12:00


                    Owni vient de sortir un dossier complet sur le sujet avec une mitraille de plusieurs posts ciblés avec « Yoland Bresson : ’le revenu d’existence sera au centre du débat en 2012’ » ainsi que « revenu garanti, travail choisi », « financement du revenu de vie : une bonne affaire pour les comptes publics ? », ou encore « Revenu universel : ’la première vision positive du XXIème siècle’ »

                    Rom’s blog nous propose « Dividende Universel un enjeu majeur de société » dans un blog très épuré, que j’aime beaucoup, où les mises à jour sont peu fréquentes, mais d’excellente facture ! L’auteur prend le temps de bien mûrir ce qu’il y met...

                    Tête de quenelle a posté « Le match de 2012 : revenu maximal contre revenu universel » une analyse très poussée des fondamentaux philosophiques qui distinguent deux approches, l’une punitive, et l’autre incitative.

                    Singularité et infosphère nous offre « La protection sociale augmente en France » et met en avant le gain énorme en coût administratif et en réduction des pertes en lignes que constituerait la réforme des mécanismes sociaux pour réaliser un revenu de base.

                    Sebmusset nous a proposé son analyse sociale, économique et politique de « chroniqueur de guerre néolibérale », dans « Le revenu universel selon Corinne Morel-Darleux »


                  • Kalki Kalki 23 mars 2011 12:02

                    Dominique de Villepin propose le Revenu Citoyen

                    Interviewé sur le journal de 20h00 de France 2 d’aujourd’hui (24/02/2011) Dominique de Villepin propose un Revenu Citoyen de 850 € / mois (vers 5 minutes).

                    Alternative Libérale et l’Allocation Universelle de Liberté

                    Allemagne : Le SPD inscrit le Revenu de Base dans son programme

                    Après l’annonce à Genève par Samuel Bendahan de l’inscription de l’Allocation Universelle dans le programme du PS Suisse, c’est le SPD qui inscrit ce principe dans son programme politique officiel (Si comme moi vous ne lisez pas l’Allemand, vous pouvez consulter la traduction automatique de Google). Dans ce document pdf le SPD se positionne sur 800 € / mois pour un adulte et 500 € / mois pour un mineur.

                  • cevennevive cevennevive 23 mars 2011 14:04

                    Bonjour Kalki

                    Merci pour tous ces liens que je vais m’empresser de consulter !

                    Je vois avec grand plaisir que l’on commence à parler du revenu universel.

                     Les profits d’un pays ne doivent pas aller aux seuls actionnaires, ils sont la propriété de chacun d’entre nous.


                  • Kalki Kalki 23 mars 2011 14:53

                    C’est même faux de dire que ca revient aux actionnaire

                    La classe moyenne disparait et les ACTIONNAIRES AUSSI

                    SEUL LES TRES GROS SURVIVENT

                    pas les moyens poissons content du manger du petit poisson

                    La plus grande est la disparité des richesses entre les très riches et tous les autres, le plus instable de l’économie devient. Notre nation a maintenant créé un plus grand écart dans la répartition de la richesse de l’abîme massives qui ont contribué à alimenter la Grande Dépression. En 1928, un an avant l’effondrement de l’économie mondiale, les plus riches 0,001% de la population des États-Unis appartenant à 892 fois plus que 90% des citoyens de la nation. Aujourd’hui, le haut 0,001% de la population américaine possède 976 fois plus que le fond de 90% ensemble. Ce n’est pas durable, et permet une économie très volatile. Il semblerait que l’empire américain est sur le point de tomber en panne.

                     

                    400 personnes aux USA détiennent plus que la moitié que la population des USA, 150 millions de personnes

                    Vous voyez c’est l’oligarchie, ce n’est pas les actionnaires, ou la classe moyenne

                    C’est au dessus

                    A qui profite le crime ?

                    QUi détient vraiment tout ?

                    Qui cherche a survivre et a du sang sur les mains, en refusant de créer une autre société ?


                  • PtitLudo PtitLudo 23 mars 2011 16:47

                    Effectivement, le revenu universel d’existence est une bonne piste, sauf à dire qu’il faudra se débarasser physiquement de centaines de milliers de personnes après les avoir supprimées des statistiques.

                    Le constat est simple, il n’y a plus de travail (un vrai travail qui permette d’en vivre) pour tout le monde, c’est comme celà, c’est l’évolution. Quand je dis qui permette d’en vivre, je veux dire qui permette d’en vivre dans ce monde-ci.

                    Le problème c’est que le revenu universel d’existence, dans ce monde-ci justement, est à mon avis une utopie. Il faudrai tout d’abord revenir sur le dogme de la croissance infinie auparavant.


                  • Palinurus Palinurus 24 mars 2011 08:21

                    Une petite visite de la conciergerie à Paris vous montrera la liste des deux milles têtes coupées pendant la révolution s’il n’y en a que 400 aux USA surement moins en France le travail sera vite fait . Concession au XXI siècle je propose de les condamner au salaire minimum.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 24 mars 2011 23:35

                    Il faudrai tout d’abord revenir sur le dogme de la croissance infinie auparavant.
                    Oui c’est bien là-dessus qu’il faut commencer à réfléchir. La croissance continue (démographique, industrielle) mène le monde à sa perte.
                    La décroissance, c’est la solution, pas le problème.


                  • Dominique DUCOULOMBIER Dominique DUCOULOMBIER 25 mars 2011 11:41

                    Ca c’est bien du militantisme « politique », hyper théorique et donc INUTILE concrètement.

                    Pour imposer dans une nation riche un droit de substistance matérielle et morale digne, il faudrait « revenir d’abord sur un dogme » ?

                    Dire ça ou EMPECHER TOUTE EVOLUTION PRETENDUE, c’est pareil.

                    Vous tombez dans le piège que les économistes constituent contre toute humanité de bon sens. Il faut fermer la gueule aux économistes, leurs débilités n’ont rien à voir avec une science exacte, ce sont des gourous au service des plus riches pour baiser tous les autres !

                    Pour un tel droit, comme aussi par exemple ne plus laisser tomber aucun SDF dès demain matin, c’est TRES SIMPLE : Il suffit de le faire, car RIEN ne s’y oppose en réalité, que ceux, milliardaires et leurs hiérarchies surpayées, qui y perdraient parce que les gens n’auraient plus peur de tout tout le temps.

                    Techniquement, il n’y a AUCUN OBSTACLE. Et surtout pas une « croissance » prétexte.



                  • Strawman Strawman 23 mars 2011 10:27

                    Confusion de vocabulaire : nous ne vivons pas dans une Démocratie, mais dans une République, ce qui n’est pas du tout la même chose (voir la République Populaire de Chine, l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques etc... qui sont tout sauf démocratiques).

                    L’UMPS en est très bien conscient, c’est pourquoi ils ne parlent que de « front républicain » face au FN. S’ils parlaient de « front démocratique », ils tendraient la perche aux atteintes flagrantes à la démocratie qu’ils ont pu effectuer ces dernières années (référendum sur la Constitution Européenne purement ignoré, départementalisation de la Mayotte sans consulter ni même informer les Français...)


                    • NeverMore 23 mars 2011 10:32

                      Le personnage dont la photo est en exergue de votre article (David Pujadas) en est dans le même temps la meilleure illustration.

                      Je pense qu’il conviendrait de définir des notions comme « crime contre la démocratie », « crime contre l’identité », et j’en passe...


                      • CATP 23 mars 2011 23:49

                        pujadas est un bon journaliste, style américain, agréable à écouter
                        il est lèche botte du pouvoir mais qui ne l’est pas ? je peux vous en citer 100 qui sont plus puants que lui
                        et lui a une excuse : il est petit et il a donc besoin de la protection des forts
                        lachez-lui donc la grappe un peu et attaquez vous aux gros


                      • posteriori 24 mars 2011 12:15

                        Regardez à nouveau le passage sur La mamie aux chèques face à Sarkozy, il nous l’a joué à l’envers le pujadas, heureusement qu’il a bourdé, sinon ça aurait pleuré dans les chaumières pour la pauvre mamie, il a lui même voulu relativiser le chèque de retour du bouclier fiscal en nous balançant les 10 années d’impôts qu’a payé la pauvre retraitée harcelée, rendez vous compte 2 Milliards d’euros ! Heureusement pour l’histoire, il a dit 2 millions, ce qui a permis à l’auditeur de rester concentré sur la question qui continuait à lui trotter en tête après avoir vu la photo de la table de nuit dans vsd, « Alors elle te graisse la patte pour mieux nous enfiler ? »


                      • Abou Antoun Abou Antoun 24 mars 2011 23:40

                        Pujadas, est comme les autres (journalistes). Il est même assez caractéristique de la profession.
                        On le voit cauteleux avec Sarkoléon et très vaguement impertinent avec Poutine. A cette occasion, il en prend plein la g. par Poutine à Sotchi s’écrase et tend l’autre joue.


                      • non666 non666 23 mars 2011 10:43

                        En fait, en refusant d’anoblir les fermiers generaux, les rois et leur noblesse les ont poussé a comploter contre eux pour prendre le pouvoir.

                        Il suffit de lire l’Histoire de Weishaupt et des Illuminati de bavieres, de voir ce qu’en disait l’abbé sieyes pour comprendre que le complot est ancien et que le peuple n’en est qu’un des instruments

                        Pour controler le peuple, il faut controler sa pensée, les informations qu’il reçoit.
                        On ne s’etonnera donc pas de voir que les grandes fortunes de ce pays controlent la Presse.

                        Arnault, Bolloré , Bouyghes ,Dassault, Lagardere , Weil, Niels, Beterlsmann et Rottschild controlent donc 95 % de l’information emise dans ce pays, celle qui nous façonne, celle qui diabolise la resistance nationale et encense la mondialisation qui les sert si bien.

                        On pourrait etre sceptique si ces gens la ne s’affichaient ouvertement, directement ou via les entreprises qu’ils controlent comme soutiens des organismes qui pronent pour une mondilisation liberale(IFRI , Le Siecle, Trilaterale, Birlderberg...)
                        , pour une nouvelle feodalité ou les seigneurs seraient les grandes fortunes que NOUS fabriquons.

                        En effet si Dassault est si riche, c’est parce que SA presse et SES usines d’vions recoivent NOS subventions, NOS contrats , NOS ingenieurs formés Gratuitement par NOS impots dans NOS ecoles
                        Idem pour els contrats de BTP de Bouyghes, ses prisons privées (orleans) , ses parts dans le nucleaire recemment privatisé par son pote l’austro-hongrois et par sa chaine de Tv auquelle on a gentiment offert la fin des publicités sur les chaines publiques pour qu’il capte tout le marché....
                        On pourrait continuer avec les cadeaux fait aux banques et les Rottschild etc, etc, etc

                        Bref , ils vivent a nos crochets et jouent tres clairement contre nous.
                        Ils sont dans toutes les coteries underground, toutes les mafias, toutes les affaires , impliqués avec la racaille du « front républicain »...
                        Mamie zinzin ne donnait pas de petites enveloppes qu’aux Dati , Woerth et Sarkozy, hein, avant elle donnait aussi aux Mitterands et consorts...c’est ce qu’on revelé les ecoutes et interrogatoires des divers témoins...

                        Alors, au moment ou nous prenons conscience des manipulations, de niveau de mépris que ces chiens ont pour nous , une campagne sans precedent de diabolisation reprend.
                        Apres avoir oublié de lancer le sujet des cantonnales et d’essayer de nous motiver a aller voter, de rendre ses elections politiques (parce que ils savaient pour qui allaient voté les abstentionnistes...) , voila que d’un coup, toute la presse reprend les vielles cha,son maintenant que c’"est une belle binarisation qui s’offre (nous ou le Diable....)

                        La meilleur réponse sera a donner dimanche, en allant voter....


                        • Philodeme Philodeme 23 mars 2011 17:54

                          OUI « non666 »

                          mais tous les groupes que tu désignes ont dans leurs sphères dirigeantes des individus qui nous semblent adhérer complètement à leurs systèmes respectifs dans lesquels la vie les a placé mais qui attendent leur heure pour se mettre au service d’une révolution à venir ... toutes les révolutions ont eu ainsi des aides inattendues .......

                          Un exemple emblématique concernant la révolution de 1789 est celui de Talleyrand.

                          Leur ennemi est le peuple mais ils ne prennent pas garde à leur « ami »
                          et heureusement que les sociétés humaines sont construites ainsi. César a dit à Brutus « toi, mon fils, aussi ! »
                          car rien ne changerait jamais ..............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès