Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les réseaux sociaux pour les 12-16 ans

Les réseaux sociaux pour les 12-16 ans

Facebook, Twitter, Myspace, MSN, etc. fabuleux moyens de communication, d’échange. Néanmoins réels objets d’addiction.

Hier, une amie me déclarait « sans Facebook, je m’ennuie ». Mon amie est certes un peu accro, mais c’est une réalité qui se retrouve chez une grande partie des 12-16 ans.
A titre d’exemple, « Quoi de neuf ? » telle est la phrase typique des jeunes d’aujourd’hui sur les réseaux sociaux. Comme si tout le monde avait une actualité passionnante chaque jour à partager.
 
Nous ne sommes pas des célébrités mais il est sûr que certains pensent qu’ils le sont, ego oblige. D’ailleurs si on est tant « addict » ce genre de communauté, c’est un peu à cause des vedettes. Ce n’est pas pour rien que Lily Allen, Miley Cyrus et autres ribambelles de stars avaient plus d’un million de personnes (des « suiveurs ») scrutants leurs moindres faits et gestes sur Twitter. Phrase au passé puisque ces dernières ont abandonné leur page, jugeant ce réseau social trop envahissant pour leur vie privée.
 
Pour revenir aux individus ayant quelques problèmes d’ego, ils sont beaucoup plus nombreux qu’on ne pourrait l’imaginer. Facebook n’est pas qu’un réseau social, c’est par excellence aussi le réseau de l’hypocrisie. Tout le monde peut devenir qui il souhaite en quelques clics. Ainsi, de trop nombreux jeunes « s’inventent une vie » par des photographies, des messages et des commentaires. On en oublie rapidement qui sont réellement ces gens qui sont pourtant désignés en tant que « amis ».
Je ne connais pas leur but, cependant c’est probablement un problème de surenchère et de tendance. Par ailleurs, si j’ai un compte sur Facebook c’est pour ne pas paraître trop décalée.
 
Du reste, ces plateformes peuvent également faire office d’intermédiaire entre toute la génération des 12-16 ans. Chacun peut y afficher ses goûts et surtout peut faire partie de « groupes » qui font qu’on se sent moins seul dès qu’on y adhère. On se rend compte qu’on est tous pareil et rien que cela a le pouvoir de consoler toute une classe d’âge. Bon nombre d’amis m’ont déjà exprimé leur étonnement ou leur joie en sachant qu’il y avait « plus de 10 000 personnes comme moi ».
 
Enfin, n’oublions pas que ces réseaux ont quand même révolutionné notre quotidien. Du jour au lendemain, un petit groupe de musique peut être repéré grâce à Myspace ; on peut retrouver une personne grâce à Facebook ; ou encore discuter instantanément grâce à MSN.
 
Toutefois, ma génération peut donc être considérée comme privilégiée avec une multitude de moyens de communication et d’expression. D’autre part, cette addiction et le si grand succès de ces réseaux sociaux, n’est-il pas le signe d’un cruel besoin d’expression à assouvir ?
 
Finalement, « Vous rêvez d’avoir 500 amis ? Maintenant c’est possible grâce à Facebook ! ». Sans ajouter que vous n’en connaîtrez à peine un cinquième…

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • roblin 21 décembre 2009 14:30

    Voir cet article sur facebook :
    http://www.noslibertes.org/doc/mondialisation/FacebookTonAmiPourLaVie.pdf

    Personnellement, facebook je pense que c’est de la merde, c’est un réseau ou seul la superficialité compte, ou tout est inintéressant et superficiel.

    J’ai donc demandé la suppression de mon compte, puisque la plupart des gens s’y inscrivent mais en fait ne font rien du tout, à part s’inscrire dans des groupes complètement stupides et futiles, c un réseau pour débiles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès