Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les WC sont au fond du 5e couloir.

Les WC sont au fond du 5e couloir.

Les rencontres du 5e pouvoir, samedi 24, ont ouvert des perspectives extraordinaires pour notre démocratie. Elle ont aussi démontré que tout ceci pouvait se transformer assez vite en un vide total. Quelques petites réflexions pour que le 5e pouvoir ne soit pas une impasse.

Petit détour par la littérature (!)
Suite à la rencontre avec un bug, le petit Peter vient de se découvrir une formidable capacité à lancer sa Toile partout. Très égocentrique dans un premier temps, il ne pense qu’à en profiter pour draguer sa voisine (ouah, quel nul). Alors qu’il rencontre un rapide succès qu’il arrive à monnayer (chichement, si la Toile permettait de gagner beaucoup ça se saurait), un vilain pirate vient piquer dans la caisse. Tout à son nombril, Peter laisse le pirate s’échapper alors qu’il pouvait - fastoche - lui péter la gueule pour rendre l’argent à son marchand de liens (sponsorisés ?) et autres combats truqués. Quel con, alors que son oncle Ben venait de le mettre en garde : "With great power comes great responsibility". Il ne peut pas écouter un peu son oncle, non ? Et paf, ça ne manque pas, l’affreux pirate va justement buter le tonton qui passait par là.

Peter se sent super mal, on le comprend.
Il est super énervé. On le serait à moins.
Il va péter la gueule du pirate (ça soulage). Lequel pirate a la politesse de s’éclater la tronche sur le trottoir en tombant du 5e étage tout seul comme un grand.

La morale est sauve.

Et vous, blogueurs, vous continuez à ne pas écouter tonton Ben. C’est fou ça.

With great power comes great responsibility

Il vous dit.

Le point de vue de Shimon Peres
Je vois que ce grand moment de littérature (pour les incultes qui ne l’auraient pas reconnu, cette scène n’est issue ni de Phèdre ni de Candide, mais "un monument du cinquième art de la fin du vingtième siècle" : Spiderman 1 - désolé j’aurais bien aimé que ce soit issu de Spiderman 2.0, quand je prends le pouvoir sur la Toile, mais c’est pas vrai), je vois donc que ce monument vous laisse de glace. Trop intello, trop compliqué, certainement.

Alors j’ai demandé à un petit gars du quartier de vous proposer une version plus accessible. Il s’appelle Shimon. Pas la copine à Guy Lux dans Intervilles, je précise. Non, non, un moins connu chez nous mais pas mal quand-même. Il s’appelle Shimon Peres celui-là. Tout plein de décorations. Prix Nobel de la Paix à ce qu’il paraît. Ancien Premier ministre. Un mec bien quoi.
Eh bien Shimon, je suis sûr que lui il a vu Spiderman.
Quand il est venu au Web 3 - comme quoi, vous voyez c’est une vraie star - il a dit : "The World is pregnant". It will give birth to a new World. And, you bloggers, you have great responsabities.

Voui. Il l’a dit. En plus il a donné le mode d’emploi, lui contrairement à tonton Ben qui se contente de sortir des grandes phrases à la con.

M. Peres a expliqué qu’Internet allait faciliter la diffusion de la culture et des technologies. Que, grâce à elles, les projets d’entreprises privées seraient beaucoup plus faciles à réaliser partout dans la planète. Que ces projets d’entreprise allaient apporter du développement et de la richesse. Qu’ils seraient donc une solution à la misère et aux guerres de la planète.
Car pour Shimon Peres, l’entreprise privée est la meilleure arme contre les guerres. Il estime que si les jeunes Palestiniens, Israéliens et Jordaniens avaient les moyens de développer des projets d’entreprises privées, ils trouveraient immédiatement les moyens d’une paix durable.

"les rencontres du 5e pouvoir" : éviter l’impasse
Savoir si le 5e pouvoir existe n’est pas tellement la question. Qu’il soit un pouvoir, un antipouvoir, un contre-pouvoir ou un méta-pouvoir, on s’en cogne grave. Ce qui est certain c’est que ceux qui, grâce à leur talent de journaliste citoyen* - ou de commentateurs - savent se créer une audience, bref que toute la communauté Agoravox a une grande responsabilité.
La responsabilité de faire que les sujets lourds, importants, vitaux qui sont traités ici comme ailleurs ne perdent pas tout leur intérêt à cause de nombrilismes exacerbés, d’égocentrisme surdimensionnés, de luttes de clochers radicalisées (poil au nez).
J’ai retenu de cette journée que le fond d’Agoravox est salué par la plupart comme un nouveau souffle démocratique. Mais que la forme, violence des propos, complexité des échanges, pauvreté de beaucoup, fait perdre énormément à l’ensemble.
Animer cette journée a été pour moi passionnant. Et difficile. J’imagine à quel point le même travail est fascinant - et désespérant - pour Joël, Carlo et le comité éditorial d’Agoravox. Entre rédacteurs et commentateurs, responsabilisons-nous pour remercier Agoravox de nous donner cette possibilité d’expression. Pour lui permettre de se développer. Pour continuer à constituer ce 5e pouvoir qui lutte pour plus de démocratie dont nous avons besoin. En respectant les points de vue.

Je n’ai pas la clef, mais...

Sans avoir la solution, je constate en effet que pour un article passionnant, on retrouve des centaines de commentaires inutiles à la conversation. Que ceux qui écrivent ces commentaires le savent. Qu’ils polluent donc volontairement les débats et dégradent donc la qualité d’Agoravox. Posez-vous donc la question systématiquement : mon commentaire est-il directement lié au sujet de l’article ? Apporte-t il une valeur ajoutée ? Permet-il de faire avancer ce débat ?
En ce qui me concerne, je n’écris QUE sur des sujets pour lesquels je m’estime légitime. Je ne commente que si j’estime avoir la légitimité pour le faire et que mon expérience fait avancer le débat. Je vous soumets mes choix. Je suis ouvert à vos commentaires.

* C’est Thomas Blard qui l’a dit samedi : c’est le talent qui fait le journaliste...

N.B. L’ensemble des autres compte-rendu de cette journée sont disponibles à partir de cet article de Carlo Revelli.


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Guillaume Buffet Guillaume Buffet 27 mars 2007 11:56

    Bonjour Demian,

    Désabusé PAS DU TOUT, bien au contraire. Je suis passionné par ce qui se passe.

    Si je suis désabusé, c’est par la majorité des informations / analyses que je trouve dans les médias traditionnels. J’attends des blogs et d’Agoravox qu’ils me permettent d’avoir une vision plus ouverte et plus large. C’est le cas.

    En revanche, aujourd’hui, lorsque l’on lit un papier sur Agoravox, on a plus souvent tendance à devoir se faufiler entre des échanges non constructifs et hors sujet, qu’à trouver immédiatement les pépites à valeur ajoutée. Et ceci est très dommage - voire démobilisant.

    Ce constat décrédibilise le journalisme citoyen et Agoravox. C’est dommage car nous sommes à l’aube d’une nouvelle histoire qui pourrait perdre son énergie à cause de cela.

    D’où ma requête pour plus de responsabilité.

    ... Après « valeur ajoutée » ou « intéressant », ce n’est qu’une question de point de vue...


    • Guillaume Buffet Guillaume Buffet 27 mars 2007 11:57

      Bonjour Demian,

      Désabusé PAS DU TOUT, bien au contraire. Je suis passionné par ce qui se passe.

      Si je suis désabusé, c’est par la majorité des informations / analyses que je trouve dans les médias traditionnels. J’attends des blogs et d’Agoravox qu’ils me permettent d’avoir une vision plus ouverte et plus large. C’est le cas.

      En revanche, aujourd’hui, lorsque l’on lit un papier sur Agoravox, on a plus souvent tendance à devoir se faufiler entre des échanges non constructifs et hors sujet, qu’à trouver immédiatement les pépites à valeur ajoutée. Et ceci est très dommage - voire démobilisant.

      Ce constat décrédibilise le journalisme citoyen et Agoravox. C’est dommage car nous sommes à l’aube d’une nouvelle histoire qui pourrait perdre son énergie à cause de cela.

      D’où ma requête pour plus de responsabilité.

      ... Après « valeur ajoutée » ou « intéressant », ce n’est qu’une question de point de vue...


      • dbug 27 mars 2007 16:17

        Je ne suis pas un expert en politique, et pourtant je donne mon avis sur le sujet quand je suis d’accord ou pas avec l’auteur ou un commentaire ... C’est aussi ça le débat citoyen ...

        Par contre il est vrai que la simple lecture de certains commentaires peut décourager au débat tellement le hors sujet ou la guerre des nombrils fait rage.

        Pour donner peut-être quelques pistes sur les futurs clés du succès d’aggoravox (je sais, je suis prétentieux en disant ça mais bon ...) :

        - Limiter le nombre de commentaires/votes d’une personne en fonction des notes données a ses commentaires/articles, ou donner plus de poids aux votes des mieux notés

        - Associer une taille de caractère/message en fonction de la note (et non pas seulement replier celui qui est trop mal noté, souvent redéplié par les plus curieux)

        - Supprimer les commentaires des anonymes (possibilité de commenter que si on est inscrit) ou limiter le nombre de caractères/lignes/commentaires de ces derniers

        - Autoriser des filtres personnalisés sur les commentaires (note minimale affichée, ignorer certains auteurs, replier certaines discutions ...)

        - Permettre l’affichage des articles par ordre de notes/commentaires/lectures/dates ...

        Ce ne sont que quelques propositions techniques pour améliorer la lecture en limitant certains excès.

        PS : J’aime beaucoup votre style smiley


        • Rocla (---.---.248.66) 27 mars 2007 16:38

          Ne pas oublier d’ installer un hygiaphone pour éviter les posts ions .

          Rocla


        • Milla 27 mars 2007 16:34

          @ L’auteur

          Bon article !

          je ne sais si vous avez remarqué mais « commentaire constructif » implique que le commentateur a lu l’article déjà, et ensuite les commentaires...

          je connais avox depuis deux mois seulement, et j’avoue qu’au début, quelques commentaires m’ont choquée, j’ai appris à les survoler, et donner un avis en fonction de l’article et non de tous les commentaires.

          il y a aussi la période électorale qui crée un climat assez tendu il ne faut pas l’occulter, et bien des article proposent des sujets épineux...

          Mais, vous avez raison :

          Ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d’enrichir cet article. N’hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

          c’est une obligation pour tous sans exception...

          Milla


          • crunchy 27 mars 2007 19:05

            PS (pre-scriptum ?) : j’aime aussi beaucoup votre style

            Ceci étant dit, inutile de préciser qu’au delà de la question stylistique, de forme (il-y-aurait également beaucoup à dire là-dessus, mais ce sont les WC de l’autre couloir donc on ne va pas dévier), j’ai trouvé cet article presque « coup de gueule », mais très modéré, fort intéressant.

            Le constat est détaillé, l’analyse est justifiée, la conclusion, voire l’interrogation, est posée. Et l’opinion émise est donc claire et sans concession. Qu’on la partage ou pas, j’y reviendrais.

            C’est ce qui, de mon point de vue, permet de dire si un article est intéressant.

            Dites moi si je me trompe, mais évaluer l’intérêt d’un article ce n’est pas la même chose que de lui attribuer une note « j’aime / j’aime pas » ou « je suis d’accord / pas d’accord » ? Non ? Si ?

            C’est pourtant l’impression que j’ai trop souvent, ici y compris quand je vois par exemple (juste avant mon vote) un 40% de « pas intéressant ».

            Sur quels critères ? Comment ? Pourquoi ?

            20 votes, 40% de « pas intéressant », 4 commentaires de lecteurs dont 2 positifs.

            Combien de fois également peut-on voir « trop long, j’ai pas lu, mais j’ai pas aimé », « je me suis arrêté après votre première phrase car vous avez dit...XYZ... et je ne suis pas d’accord », et paf la sanction tombe : « pas intéressant » + commentaire négatif mais injustifié.

            Le mérite que je vois à cet article, c’est qu’il pose clairement cette question de responsabilité collective que nous avons vis-à-vis de la qualité du site et des échanges qui y ont lieu. « Gage de survie » en supputant un peu beaucoup...

            Quelles solutions ? Je m’interroge également : tout contrôle entraîne son lot d’exceptions, de passe-droits, d’injustices, de censure même...

            Mais sans aller jusque là, des petits mécanismes tout simples pourraient être discutés, collectivement là-aussi, afin d’améliorer « l’ergonomie » de nos échanges.

            - Ne pouvoir voter sur l’intérêt d’un article qu’en y attachant un justificatif, un commentaire, même mineurs
            - Empêcher les commentaires de moins de 50 mots ? (ou de plus de 300 smiley)
            - La pondération des votes évoquée par dbug me plaît bien

            Mais j’avoue que tout cela paraît bien difficile. Et peut-être qu’une partie de ce qui fait le charme et l’attraît du web participatif, Agoravox y compris, est la possibilité d’assister en direct à ces pollutions, ces fameux « trolls », qui ne sont finalement qu’un miroir assez génial à l’observation de notre société.


            • L'enfoiré L’enfoiré 27 mars 2007 22:28

              @L’auteur,

              Je vais t’avouer quelque chose. Les articles que je préfère sont ceux qui touchent à l’intimiste, la belle histoire dit avec poésie, le romancé, l’intemporel. Et cela plait manifestement. Quand ils passent cela fait un petit tabac. Tall (ou Talleyrand suivant le testament ! Ca va l’amuser s’il me lit...) est un exemple manifeste.

              C’est un art que l’on ne voit pas souvent sur AV. Raisons : la politique éditoriale.

              Je l’ai dit trop souvent et une fois de plus, je le répète : l’obligation de se coller à l’actualité ou/et exprimant une opinion trop personnelle.

              Refuser l’invérifiable est parfois légitime. Oui, je veux bien dans la majorité des cas, car cela fait la différence entre le journaliste et le blogueur. Le premier peut ne pas donner ses sources, le second le doit. Cela donne comme effet secondaire que l’auteur d’articles ou de commentaires devrait au moins se faire connaître par un pseudo fixe identifiable.

              Mais je sais que souvent les idées mettent du temps pour passer la rampe. Je me range à l’avis général : bon article.  smiley


              • Guillaume Buffet Guillaume Buffet 28 mars 2007 00:42

                Wahou Je rentre tard (très tard) d’une très longue journée de travail. La qualité des commentaires et des propositions associés à ce papier me font chaud au coeur. Les propositions de dbug me semblent, à moi aussi très intéressantes. Crunchy, peut-être créer deux catégories sur AV : article « speed read » - de 500 mots commentaires - de 50 et d’autres, plus libres ? Merci à tous pour votre participation. Comme quoi la qualité vaut souvent mieux que la quantité ! Guillaume

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès