Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Lettre de rupture à Facebook

Lettre de rupture à Facebook

publié sur le blog de l'Appartement Collectif par Roi des Ânes

Quand un internaute se rend compte de la vacuité de son existence digitale, il passe à l'acte, non sans émotion. Cet article est déconseillé à quiconque a la larmichette facile,

 

"Mon cher Facebook,

J’étais venu te voir, ce matin, comme d’habitude, juste après un salut à Gmail, mais dans un éclair de lucidité soudain, j’ai compris que nous n’étions plus chacun que l’ombre de nous-mêmes et que nous n’irions plus nulle part ensemble.

Je repense à ces sept années passées à tes côtés, quotidiennement, sans qu’une ne ressemble à l’autre. L’effervescence des premiers mois, et tous ces gens disparus avec qui, grâce à toi, je renouais. Le sentiment de force et de sécurité de t’avoir à mes côtés, toi qui as le pouvoir de tracer n’importe quel être humain croisé furtivement au détour d’une soirée en me liant à lui pour toujours. La fin de la solitude que tu m’avais promise et ces centaines d’autres, dont je pouvais lire les pensées, suivre les vies, à loisir.

Je suis resté soudé dans les moments difficiles, le succès et ses tentations mercantiles, ta passion des jeux débiles, tes scandales, ta boulimie d’événements, tes requêtes incessantes.

Puis, peu à peu, les voix les plus personnelles se sont éteintes, les statuts intéressants ont déserté les news, étouffés par les antiques contraintes sociales ressuscitées. Notre cercle d’amis, sans cesse grandissant, est devenu public, inamical. Les photos croustillantes se sont lissées, les dérives narcissiques de certains sont devenues criantes.

Dès lors, notre relation a entamé un inéluctable déclin vers la banalité, le commun.

Non, je ne me jetterai pas dans les bras d’un autre réseau social « pansement » pour t’oublier. Je ne minauderai pas sur Twitter, je ne paraderai pas au bras du fringant Google +. Je te laisse dans mes souvenirs émus du web, aux côtés de Friendset, MSN et Myspace. Et pour t’oublier plus vite, je préfère que nous ne restions pas amis.

Bien à toi. "


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


    • Cassandre Cassandre 15 décembre 2011 10:26

      Bonjour,

      Sage décision que vous avez prise l’auteur.
      Quand on lit ce qui est écrit sur Facebook on est frappé par le degré de niaiseries qui peuvent s’échanger.

      • Muriel74 Muriel74 15 décembre 2011 10:45

        comme motif de rupture avec ce réseau social vous ne donnez que la vacuité...c’est un début..., mais pour être responsable il faut être informé
        Vous ne parlez ni des risques : utilisation, enregistrement et traitement des données personnelles ( qui ne peuvent jamais être supprimées totalement), ni de lois enfreintes
        http://www.pcinpact.com/news/66941-donnees-personnelles-facebook-droit-union-europenne.htm


        • Muriel74 Muriel74 16 décembre 2011 09:56

          oui si la vacuité est comme concept occidental le vide, l’absence de sens


        • al.terre.natif 15 décembre 2011 10:50

          Très belle déclaration de ... séparation :)


          • ficelle 16 décembre 2011 04:02

            ouais, indignez-vous !

            tous ensembleu, tous ensembleu !

          • Alicia fFrance aliciabx 15 décembre 2011 16:24

            Très drôle, j’adore smiley


            • Vipère Vipère 15 décembre 2011 16:52

              Roi des Anes

              7 ans d’une présence indéfectible sur facebook et patatras la rupture !

              Et vous vous fendez d’une lettre d’adieu, enterrant tous vos amis, sans préavis ? 

              Etaient-ils à ce point, devenus insipides, que vous vous soyez carapatés sans tambour ni trompette ?








              • Vipère Vipère 15 décembre 2011 16:59

                Une période de désintoxication est nécessaire et une rechute n’est jamais à craindre !

                D’après mon expérience, changer de cremèrerie ou de troque t c’’est selon, n’est jamais facile, si on y laisse les autres, on abandonneausi beaucoup de soi !


                • goc goc 15 décembre 2011 19:15

                  en tout cas, il est plus facile d’écrire une lettre de rupture virtuelle, que de se « désinscrire » (1000 excuses pour ce néologisme ridicule) réellement

                  car là cela devient très vite le parcours du combattant, surtout si vous n’avez pas les 20 ans d’informatique professionnelle derrière vous, minimum nécessaire pour mener cette opération à son terme


                  • bigglop bigglop 16 décembre 2011 01:06

                    Quelqu’un qui se rend compte qu’il ne faut pas vivre par procuration avec FessesDeBouc.


                    • ficelle 16 décembre 2011 04:07

                      OUi, d’accord, c’est con comme la lune... mais qui oblige à y parader ?

                      Ceci dit, j’y suis z’aussi...et je m’en fous, on assume...
                      Et si tout le monde assume, que peut faire Big Brother Suckerberg ?
                      Si ou plait, mon lange pour la nuit, ple ase.

                      • Zord Zord 16 décembre 2011 09:54

                        Je suis pas fan de facebook, mais comme bcp, Jy suis inscrit, pour ma part avec un alias.
                        Dans cet article on sent quand même soit pas mal de mauvaise foi soit une grosse feignantise quand aux possibilités de configurer son compte...

                        « La fin de la solitude que tu m’avais promise »
                         ? ah bon ou ca ?
                        « Notre cercle d’amis, sans cesse grandissant, »
                        On vous oblige jamais a rajouter qui que ce soit !
                        "toi qui as le pouvoir de tracer n’importe quel être humain croisé furtivement au détour d’une soirée en me liant à lui pour toujours.« 
                        On peut supprimer des amis, ca prends environ 1seconde...
                         »les statuts intéressants ont déserté les news"
                        Les status inintéressants, je les bloque, ca prends environ 1seconde...
                        ETC...

                        C’est bien joli de cracher sur facebook, surtout après un éclair de lucidité, mais il a été vraisemblablement très court, car vous auriez du alors aussi vous désinscrire de gmail, bien plus instrusif. Surtout quand on sait que google et la CIA travaillent ensemble et ne le cachent pas !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès