Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Lettre ouverte à Michel Denisot

Lettre ouverte à Michel Denisot

Une fois de plus, le sujet des "Indignés" a été traité de façon plus qu'approximative... L'objet de cette tribune est de recadrer le débat ayant eu lieu sur le plateau du Grand Journal. 

Cher Michel Denisot,

Je ne regarde plus la télévision depuis quelques temps déjà, mais j’ai reçu un message offusqué me demandant de m’intéresser à la partie de votre émission « Le Grand Journal » consacrée au mouvement des Indignés et à Stéphane Hessel. A vrai dire, j’ai été plutôt surpris par votre entrée en matière.

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3349-c-le-grand-journal.html (Partie 2, 5’00)

En montrant le nombre d’éditions du petit livre d’Hessel à travers le monde, vous affirmez qu’il a eu « une influence sur les mouvement d’indignation ». Mais quelle relation de cause à effet pouvez-vous démontrer ? A vous entendre, Hessel se serait comme muni de la seringue hypodermique de Tchakhotine pour répandre son idéologie aux quatre coins du monde. Thèse pour le moins fantaisiste ou en tout cas, non démontrée par une quelconque enquête ou donnée empirique.

Par contre, ce qui est démontré empiriquement, et ce qui se trouve sous vos yeux, ce sont les conséquences désastreuses du système actuel, et les mouvements citoyens qui sont en train de naître à votre porte.

Car vous semblez vous étonner : « Il n’y a que les français qui ne sont pas Indignés ? », comme si vous ne saviez pas que pendant plusieurs mois, des Assemblées populaires, des actions ont été menées par des citoyens dans de nombreuses villes du territoire… Des initiatives castrées par des opérations de police souvent illégitimes et d’une violence disproportionnée au regard de l’aspect pacifique du mouvement, ainsi que par la violence symbolique des media, qui jusqu’à présent, ont (quand ils ont daigné s’intéresser à ceux souhaitaient un débat démocratique) mal compris, méprisé, et même désinformé au sujet des Indignados.

D’autant plus qu’entre le 17 et le 21 septembre, vous n’êtes pas sans savoir que les marches venant d’Espagne et de France ont fait étape à Paris, ont mené une grande (suffisante pour attirer les caméras de télévision et les radios en tout cas) manifestation le samedi, avant d’entamer un séjour ponctué par le harcèlement des forces policières qui leur ont même interdit l’accès à l’abris qu’ils avaient obtenu sur autorisation (à Champigny) provoquant la colère d’Evelyne Perrin. Mais ceci n’était rien comparé au déchainement de violence sans fondement du lundi 19 septembre sur le boulevard Saint Germain qui a été couvert par LCI de façon désastreuse (voir mon article ici : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/lci-pris-en-flagrant-delit-de-101209) ou bien les arrestations qui ont eu lieu place de la Bourse le mercredi 21, là encore sur des motifs motivés par des décisions obscures, qui ont conduit onze des marcheurs à être gardés à vue, avant d’être remis en liberté dans l’attente de leur procès qui aura lieu le 31 octobre prochain. Pour quelle raison ? « Dégradation » d’un véhicule de police, comprendre qu’ici, une vitre s’était dégondée sous les paumes des arrêtés, dans le bus qui devait les mener au commissariat. Notez aussi que certaines personnes poursuivies n’étaient même pas dans ledit bus…

Ce jour là, l’AFP, qui se trouvait en face de la place, a publié un communiqué et une vidéo qui a été timidement reprise par certains media. Néanmoins dans sa grande partie, ce contenu a été ignoré. Pourtant, la démocratie était foulée aux pieds dans notre pays dit « démocratique », comprendre ici celui qui se permet d’aller faire la leçon aux « dictatures » du Moyen Orient en leur disant de laisser leurs peuples s’exprimer, sans que personne ou presque ne cille. Quelle crédibilité peuvent avoir nos media et nos gouvernants s’ils n’ont même pas l’initiative de s’exprimer sur ce qu’il se passe au cœur de la capitale de leur pays ?

 Hessel dit d’ailleurs très justement : « nous vivons un moment d’interrogations et d’inquiétudes (…) on ne sait pas comment s’en sortir. Votre réponse à son argument, au lieu de vous intéresser au fond du problème, est de présenter sans transition le nouveau livre de votre invité. Au moins, cela a le mérite de clarifier la raison de sa venue.

Confucius disait « Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions ». Voilà le genre de philosophie que vous, entre autres, devriez appliquer. Vous attarder sur les racines qui ont mené ces jeunes et moins jeunes à sortir dans la rue, à remettre en question la légitimité du pouvoir politique ainsi que la pertinence du surnom de Quatrième pouvoir concernant le système médiatique. Car non, les élus ne représentent plus les intérêts du peuple, et non, les media, qui étaient autrefois le dernier rempart de la démocratie et du citoyen face aux différents pouvoirs, ne remplit plus son rôle d’objecteur de conscience.

Alors certes, je vous concède une certaine honnêteté, votre émission est rubriquée dans la partie « divertissement ». Mais tout de même, vos téléspectateurs n’ont-ils pas intérêt à être informés de ce genre de questions ? Peut être êtes-vous vous-même ignorant des faits que j’ai énoncé plus haut, mais dans ce cas, comment préparez-vous une émission sur un thème, si vous ne cherchez pas à comprendre ce thème ? Cela serait du non-sens journalistique complet…

Je préfère tout de même croire que vous saviez ces choses, et que vous n’avez simplement pas « jugé bon » de les intégrer à votre émission. Cela ne fait pas suffisamment rêver peut être…

Pourtant, votre invité souligne lui-même qu’il « faut une réforme très profonde et le premier aspect doit être l’éducation ». L’éducation se fait-elle simplement pas l’école ? L’esprit critique des citoyens ne doit-il pas être stimulé par une information impitoyable avec les faits ? Au lieu de cela, on ne cesse de caresser les spectateurs dans le sens du poil, leur disant que dans la globalité tout va bien, et que même si certaines choses vont mal, « il n’y a pas d’alternative ».

En tant que citoyen, je refuse que l’on traite d’un sujet si crucial d’une façon si légère et simpliste. En vous écrivant, j’intellectualise ma colère, tout comme ceux qui aujourd’hui, des Etats Unis à Israël, en passant par la France, la Belgique ou encore l’Italie et la Grèce, ont décidé de ne plus subir le sort qui leur est réservé. Car voilà à quoi nous assistons aujourd’hui, à un réveil des consciences.

Ceci dit lorsque j’entend que cette indignation est « un peu vide », et que l’alternative à celle-ci serait Martine Aubry (c’est à peine sous-entendu) je réalise que certains ont encore un long chemin de réflexion devant eux.

Si mon ton est aujourd’hui si acerbe, c’est que j’en ai assez des non-dits, des sourires et des paillettes qui camouflent une réalité bien plus complexe qu’il n’y paraît. J’aurai pu m’adresser à quelqu’un d’autre, mais cela est tombé sur vous… Je vous invite néanmoins à me répondre, car je crois soulever des questions pertinentes. Cela est un des avantages de l’Internet, ce nouveau media donne la parole à chacun. A vous de voir si vous considérez cette tribune.

PS : Je n’ai pas lu le livre de Stéphane Hessel, et mon « indignation » se porte bien…

Au lecteur qui sera allé au bout de ce papier, je vous invite à commenter, critiquer (je n’affirme pas avoir la science infuse), compléter, et surtout partager ceci si vous l’avez trouvé pertinent. De nouvelles voix, aux angles différents, ont besoin de naître dans l’espace démocratique.

J. M. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • lloreen 5 octobre 2011 10:46

    Voilà une initiative à encourager.
    Prêtons main forte à tous ceux qui proposent des solutions concrètes et rassemblons-nous.

    http://unricpouruneac.unblog.fr/

    En espérant que cette initiative permettra aux indignés de tous les courants d’agir concrètement pour gagner notre souveraineté individuelle, condition préalable essentielle pour un changement véritable.
    Les petits ruisseaux font les grands fleuves !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 octobre 2011 16:35

      @ LLoreen


      OUI. « Prêtons main forte à tous ceux qui proposent des solutions concrètes et rassemblons-nous » 

      Le texte ci dessous a été le PREMIER que j’ai publié le 1er octobre 1997 sur le site Nouvelle Société, devenu depuis le blogue du meme nom, les "7 du Québec et qui édite maintenant aussi le journal Centpapiers. Des millions de visites depuis 14 ans. Je suis heureux d’y avoir parlé d’indignation. Parlons en tous.

      C’est par 10, par 100, par 1000 que les médias rapportent chaque jours les faits significatifs qui illustrent la déchéance de notre société moribonde et la bêtise ou la turpitude de nos élites, de ceux qui nous manipulent, nous exploitent, nous gouvernent, nous possèdent...



      Derrière ce cirque navrant, dans les coulisses, nous savons bien que se passent des événements encore plus tragiques, des trafics encore plus ignobles.

      

Car, insidieusement, une censure de plus en plus étroite réduit peu à peu au bouche-à-oreille - (et à l’Internet jusqu’à ce qu’on l’ait muselé !) - les moyens efficaces de diffusion de la nouvelle. La censure cache ce qu’elle peut, bien sûr. Mais, à défaut de pouvoir cacher, les médias du pouvoir simplifient, réduisent, ridiculisent. 

      

Surtout, le pouvoir prend bien garde de ne pas souligner les liens entre les événements, de sorte que tout mal apparaît comme un cas fortuit. L’apathie et l’inertie faisant le reste, la population ne voit plus aujourd’hui la crise que nous vivons que comme un ensemble disparate de problèmes insolubles.

       

En réalité, et c’est ce qu’on veut nous cacher, nos malheurs - (du chômage, à la dette, en passant par la criminalité et l’analphabétisme) - sont des conséquences parfaitement cohérentes et prévisibles des décisions d’un État qui a renoncé à lutter pour le bien commun.



      Dans cette page, je ne peux faire plus que de souligner, une fois par semaine, une décision ou un fait - en apparence isolé et donc relativement anodin - qui illumine pourtant, quand on y regarde à deux fois, les liens qui relient entre eux nos malheurs. 

      

Ces liens sont aussi les fils conducteurs qui mènent tous à une même source : ce problème fondamental que nous ne sommes plus un peuple démocratiquement gouverné, mais un cheptel économiquement exploité au profit d’une minorité.

      

Je ne puis faire plus, mais il y a tellement plus à faire ! 

      Chacun doit être à l’affût des horreurs que permet notre société et les faire connaître. Chacun, surtout, doit s’efforcer de voir lui-même les liens entre les événements, car il n’y a pas de substitut à une prise de conscience personnelle de la situation.



      Comme il n’y a pas de substitut à l’indignation si l’on veut que naisse une volonté d’action et que les choses changent.



      Pierre JC Allard

    • lloreen 5 octobre 2011 10:48

      Nous avons à faire à forte partie...

      http://infoguerilla.fr/?p=12134

      Des gens comme ce specimen, il en existe pas mal....


      • Jonathan Moadab Holly_Crapp 5 octobre 2011 10:50

        Oui, mais nous sommes plus nombreux !


      • hunter hunter 5 octobre 2011 10:51

        et arrêtons de regarder les merdias télévisuels ! plus on leur donne de l’audience, plus ils récoltent de la thune via la pub !

        TF1, Canal+, Pravda 2, BFM, LCI, i-télé....(liste non exhaustive) ouste !

        Si l’audience diminue, les recettes diminueront, et ces entreprises de propagande (à peine) larvée, disparaîtront d’elles mêmes !

        Éteignez les télés, pas toutes, mais celles qui vous fossilisent le cerveau !

        Be seeing you !

        H /


        • Micka FRENCH Micka FRENCH 6 octobre 2011 10:39

          De l’Ecossaise...

          Hélas, en France, les télés de vieux sont très prisées et « font l’opinion », même si tout le monde SAIT que les sondages et autres indiices d’écoute sont parfaitement bidonnés.

          En ce moment, si l’on en croit « Télé Narcotique », Monsieur HOLLANDE est déjà élu. C’est plié, comme diraient les djeuns.

          Or TOUTE LE MONDE SAIT QUE MONIEUR HOLLANDE VA ETRE LE FIDELE SUIVEUR DU SARKOZISME.

          Pour preuve : « Je n’abolirai pas l’HADOPI » ! Ca commence très fort sachant que c’est l’une des lois les plus iniques (en un seul mot) du sarkozysme. « Je vais créer 60000 postes d’enseignants ! » Ah bon !!!!!!!

          Note : Au grand concours de la loi la plus inique du sarkozysme, il y a moult candidates....

          Que va faitre le bon Français friand de TF1, ANtenne2 et M6 ??????
          Il va tomber de THATCHER en TONY BLAIR en défilant à 20 Heures au cri de « ON A GAGNE »....

          Le réveil va être surprenant.

          Trois politiques sur l’échiquier renstent des gens « honnêtes » (jusqu’au pouvoir, bien sûr) : madame JOLY, monsieur MONTEBOURG et monsieur MELENCHON. Les autres étant des politicards professionnels cumulards..
          ET ILS FONT CHAMBRE A PART...

          C’était Micka FRENCH en direct, à vous les studieux....
          http://miclafrench.unblog.fr


        • lloreen 5 octobre 2011 11:00

          @ l’auteur
          Merci pour votre article.Je pense qu’il est totalement contre productif de perdre son énergie à écrire des lettres ouvertes à des gens qui n’en ont cure et qui sont là ou ils sont parce que leur rôle est celui de collaborateurs des mondialistes, tels que Rockfeller, Rothschild ou d’autres.Ces dynasties se sont érigées en véritables maîtres du monde et disposent de réseaux d’influences considérables.
          Manifester dans les rues est également une perte d’énergie.Il suffit de voir la dernière en date qui a rassemblé 3 millions de français pour s’opposer à la loi Fillon.
          Résultat des courses ?
          La loi est passée.
          Il ne sert strictement à rien de manifester et d’écrire.Il faut des actions concrètes.C’est tout.

          Comment ont agi les islandais suite à la crise financière ?
          Ils ont organisé un referendum dont le résultat a été celui de refuser de porter le chapeau à place des responsables de la crise.
          Ils ont élaboré une nouvelle constitution par internet et les responsables se trouvent à présent déférés devant les tribunaux.
          Ils ne se sont pas contentés de manifester uniquement dans la rue ou d’écrire des lettres ouvertes que les destinataires ne lisent même pas...

          C’est sûr que les problèmes sont plus « visibles » dans un pays de 320000 habitants, mais nous sommes dans une guerre de l’information et ce qu’il faut faire, c’est de faire tourner les liens, d’informer et de se rassembler pour agir.


          • trobador 5 octobre 2011 23:01

            Non, je crois pas que ce soit contre productif. D’abord, il me semble que l’auteur ici, vient informer les internautes ne regardant jamais la télé (mais ça veut pas dire qu’on ne veut pas être informé, sur leur pratiques merdeuses...). Bref, en ce qui me concerne, c’est de l’info.
             


          • Aldous Aldous 6 octobre 2011 08:59

            Moi non plus je ne crois pas que ce soit contre-productif.

            Les médias couchés servent de digue à une vérité qu’ils ont de plus en plus de mal à contenir.

            Montrer du doigt les larbins qui souillent le nom de journaliste est un combat qui a deux effets :

            - Révéler leur turpitude aux citoyens de plus en plus éclairés.

            - Les obliger à se regarder dans un miroir.

            La plupart de ces gens savent que ce qu’il font est carde et se sentent merdeux.

            Moins on leur laisse la possibilité d’oublier, plus il réfléchiront à leur trahison.


          • lloreen 5 octobre 2011 11:07

            Actions concrètes : créer des initiatives citoyennes (exemples très concrets en Allemagne, en Suisse), boycotter , engager des cations en justice systématiques, ne serait-ce que pour faire blocage et mobiliser les citoyens en faisant une grande campagne d’information autour de soi (tracts,bouche à oreille...).


            • hunter hunter 5 octobre 2011 11:07

              Lloreen,

              J’apprécie vos interventions, toutefois ne vous contredisez-vous pas quelque peu dans votre dernier message, quand vous écrivez : " Manifester dans les rues est également une perte d’énergie.Il suffit de voir la dernière en date qui a rassemblé 3 millions de français pour s’opposer à la loi Fillon.« 

              chose avec laquelle je suis complètement en harmonie avec vous, et lorsque vous écrivez plus loin  : »..........c’est de faire tourner les liens, d’informer et de se rassembler pour agir."

              Une manif’ de type classique n’est-elle pas un rassemblement ?

              Merci d’éclairer mon humble lanterne.

              Be seeing you

              H /


              • lloreen 5 octobre 2011 11:10

                Autre procédé excellent : écrire à votre député pour l’obliger à prendre position et rendre les réponses (ou l’absence de réponses...) et mieux encore les ACTIONS EFFECTIVES publiques....surtout au moment de campagnes électorales....


                • lloreen 5 octobre 2011 11:22

                  N’oubliez surtout pas les trahisons des politiciens, qui ne sont guère plus que les collaborateurs des dynasties de l’argent, puisqu’ils s’appuient sur des partis financés (subventions et financement privés:voir les scandales liés au financement des campagnes présidentielles...).Et le payeur est le donneur d’ordre....Cela ne fonctionne évidemment pas pour nous, qui sommes juste bons à payer les taxes...

                  N’oubliez pas la trahison de nos « représentants » , les parlementaires, qui ont voté oui, alors que plus de 53% de français ont voté non à l’adoption du traité liberticide de Lisbonne.
                  Ce qui a été rendu possible grâce à l’application de l’article 49-3 de la constitution,qui permet au président français (oui,oui....) de s’asseoir sur le vote des français lorsqu’il ne lui convient pas...

                  N’oubliez pas que les lois européennes (de l« union européenne » des liberticides) supplantent les lois nationales....

                  N’oubliez pas que nous avons un président de l’union européenne qui est Herman van Rompuy, qui est bien en place pour faire passer les lois iniques eurodictatoriales et que personne n’a jamais voté, à part le petit clan qui d’usurpateurs et ceux qui leurs sont inféodés... .

                  N’oubliez pas que si l’on veut un réel changement il faut :
                  - abolir les partis
                  - cesser de déléguer notre voix
                  - gagner notre souveraineté individuelle en appliquant le principe : un citoyen=une voix
                  - fonder une société sur la base de la collaboration et non plus du servage du grand nombre au profit d’une caste d’esclavagiste.
                  - sortir du système de la création de l’argent à partir de la dette, système le plus abominable qui soit.


                  • lsga lsga 5 octobre 2011 11:22

                    Mais arrêtez de regarder la télé....


                    Faites comme les jeunes : appuyez sur le bouton off et passer à 100% d’Internet. 

                    • Jonathan Moadab Holly_Crapp 5 octobre 2011 11:24

                      Première phrase de l’article :
                      « Je ne regarde plus la télévision depuis quelques temps déjà... »

                       ;)


                    • lsga lsga 5 octobre 2011 11:56

                      vous en parlez : c’est encore pire....


                    • JahRaph JahRaph 5 octobre 2011 12:13

                      @lsga : donc toi tu dénonces ceux qui parlent de la télé, c’est encore pire ???


                    • lsga lsga 5 octobre 2011 12:21

                      c’est exactement ça. 


                      Les gens regardent des conneries, puis débattent sur ces conneries, et au final racontent des conneries...

                      Ce serait mieux de simplement parler d’autre chose. 

                    • Jonathan Moadab Holly_Crapp 5 octobre 2011 12:41

                      Comme vous êtes constructif mon cher Isga !

                      Le rôle du citoyen n’est-il pas de recadrer le débat ?

                       Devrions-nous laisser les gens regarder des « conneries » et les laisser croire ce qu’il voient et entendent sans leur donner un autre éclairage ?

                      Notre rôle est de mener une guérilla citoyenne contre la désinformation. Et même si celle-ci peut paraître dérisoire au regard de son maigre impact, elle a le mérite d’exister.

                      Vous pouvez ne pas être d’accord avec ma démarche, mais dire que je dit des « conneries », sans argumenter, ça me gêne carrément.


                    • lsga lsga 5 octobre 2011 13:27

                      « Le rôle du citoyen n’est-il pas de recadrer le débat ? »
                      A la télé ? Le citoyen n’a pas sa place à la télé qui est contrôlé par la Finance et l’Etat

                      Devrions-nous laisser les gens regarder des « conneries » et les laisser croire ce qu’il voient et entendent sans leur donner un autre éclairage ?

                      Non. Précisément,il faut dire au gens d’arrêter de regarder la télé. 

                      Notre rôle est de mener une guérilla citoyenne contre la désinformation. Et même si celle-ci peut paraître dérisoire au regard de son maigre impact, elle a le mérite d’exister.

                      Non, notre rôle est de renverser le système établi. Le piratage a mis a genoux les grandes sociétés de production ; les pirates n’ont pas eu a chouinner en écrivant des lettres ouvertes à Pascal Nègre pour obtenir ce résultat. Idem pour la presse mainstream qui est en faillite grâce à des sites d’information comme Agoravox. 

                      Bref, vous perdez votre temps. Vous feriez mieux de mener une guerre pour l’information. 

                      Vous pouvez ne pas être d’accord avec ma démarche, mais dire que je dit des « conneries », sans argumenter, ça me gêne carrément.

                      Vous donnez encore plus d’importance à la Télévision qu’elle n’en a déjà, et c’est une très grosse connerie. Comme si il était nécessaire de s’adresser à Denisot pour parler du rapport entre le mouvement des indignés et Stephanne Hessel.... Vraiment n’importe quoi. Vous devez fantasmer le soir de passer dans ces émissions nauséabondes et vous vous imaginez surement débattre avec un tel ou un tel : c’est pitoyable. Le fait que vous ne soyez pas capable d’exprimer vos idées sans les remettre dans le contexte d’une émission TV montre a quel point votre esprit et votre imaginaire sont atteints. 

                      Eteignez votre télé. Dites ce que vous avez à dire sur les indignés ou Stéphane Hessel sans avoir à passer par la figure iconographique d’un Denisot ou d’un autre...


                    • Aldous Aldous 6 octobre 2011 09:02

                      100% d’accord avec Isga.

                      La TV n’est pas un espace neutre et démocratique.

                      Juste un théâtre pour distraire les populo et le divertir en lui déversant des inepties abrutissantes à longuer d’années.


                    • lloreen 5 octobre 2011 11:25

                      hunter
                      Se contenter se se regrouper pour manifester ne sert à rien.Il faut se regrouper pour entreprendre des actions concrètes, comme celle que je mentionne plus haut.
                      Il faut agir concrètement.


                      • Aldous Aldous 6 octobre 2011 09:03

                        Entièrement d’accord.

                        Il faut reconstituer les comités de salut public.


                      • hunter hunter 5 octobre 2011 11:28

                        Lloreen, pouvez-vous définir/préciser ce que vous entendez par « ACTIONS EFFECTIVES publiques.... »

                        Lettres aux députés ? J’ai énormément pratiqué, mais ça s’est fini de la sorte :

                        a/ jamais de réponses (90% des cas)

                        b/ réponse « langue de bois / Novlangue », jamais suivie d’effets et c’est logique !

                        Donc si vous voulez, je me suis petit à petit fait l’opinion suivante : tous ces gens ne sont là que pour leurs grosses parts de gâteau, et les citoyens, eh bien...ils s’en branlent ! (pardonnez cet écart de langage)

                        Si par « actions effectives », vous entendez aller interpeler les « élus » par des questions pertinentes et poliment posées, dans les meetings par exemple j’ai fait aussi !

                        Réponse :

                        a/ Novlangue (95 %)
                        b/ visite « aimable » d’une armoire à glace en costard, crâne rasé, oreillette et talkie-walkie en main, me demandant fermement mais poliment de quitter l’assemblée !

                        Et comme je faisais la moitié de son poids....eh bien je suis parti !

                        Alors vous comprendrez, que j’ai quand même de petits doutes, quant à la façon « pacifique » dont nous sommes supposés disposer, pour « influencer » les puissants !

                        Qu’en pensez-vous ?

                        Bonjour chez vous

                        H /


                        • lloreen 5 octobre 2011 11:33

                          Si une manifestation aboutit à une action concrète c’est positif.Mais suivre une cohorte de personnes, puis rentrer à la maison et continuer comme avant, cela ne sert strictement à rien.

                          Nous devons malheureusement admettre (c’est très humiliant, je le reconnais...) que la grosse masse des citoyens que nous sommes, nous sommes fait berner et continuons à nous faire berner si nous acceptons encore le petit jeu que l’élite nous impose.
                          Je pense au simple fait d’aller voter (entre la peste et le choléra).
                          Comment peut-on encore aller voter, lorsque l’on connaît le taux record de l’abstention, qui prouve noir sur blanc qu’il y a un problème dans ce système, tel qu’il est ficelé (et pour cause, ce système sert à maintenir le statu quo...).

                          Une action concrète serait de manifester effectivement, mais de boycotter les élections tant que nous n’aurons pas imposé le referendum d’initiative citoyenne.
                          Voilà quelque chose de concret.Et expliquer en quoi ce système bi partite est déjà une arnaque en soi à ceux qui croient encore toujours que voter (dans les conditions actuelles) sert à quoi que ce soit.

                          Si nous les citoyens ne nous mobilisons pas pour gagner notre souveraineté, qui le fera à notre place ?????


                          • Aldous Aldous 6 octobre 2011 09:05

                            Personne ne fait rien de bien à votre place.

                            La démocratie directe est la seule démocratie.

                            La démocratie indirecte ne tiens que si les « représentants » sont « tenus en laisse » par le peuple.

                            Or l’impunité généralisée a été si bien organisée qu’ils ne rendent plus de comptes à personne en dessous d’eux (mais le font bien au dessus).

                            A ce point, il faut que le peuple structure son action.


                          • lloreen 5 octobre 2011 11:41

                            hunter
                            « jamais de réponses...90% des ».
                            Bien sûr, il faut les démasquer.C’est en cela que c’est positif.
                            Rendre les choses publiques, procéder comme eux : faire le marché non pas pour faire la chasse aux voix, mais pour informer les concitoyens.

                            Les gens se rendent bien compte qu’ils se font berner du début à la fin et comme je le disais c’est humiliant.
                            Mais qu’est-ce qui est pire ?
                            Quelqu’un qui s’est fait cocufier et qui se cache par honte ou quelqu’un qui s’est faire cocufier (x fois en tant que citoyens ordinaires....) et qui arrête les frais ???


                            • Jonathan Moadab Holly_Crapp 5 octobre 2011 11:44

                              Au fait, j’ai posté ce message sur la page Facebook du Grand Journal plusieurs fois depuis ce matin, et le message a été supprimé plusieurs fois...


                              • lloreen 5 octobre 2011 11:45

                                Il faut aussi démasquer la perversité dans le fonctionnement et le raisonnement de ces gens.
                                Je parlais du « cocufiage », mais cela révèle cette perversion qui consiste à avoir honte d’être victime.Or,qui doit avoir honte, tout compte fait ?
                                Celui qui commet un délit ou celui qui en est la victime.
                                Les victimes subissent la perversité du raisonnement du psychopathe.Le coupable c’est l’autre, mais jamais lui.
                                Et la psychopathie est une maladie mentale...


                                • hunter hunter 5 octobre 2011 11:47

                                  Lloreen,

                                  Ok pour le boycott des élections ! et que pensez-vous de publier sur le net par exemple, les lettres envoyées aux puissants, et restées sans réponses ?

                                  Malheureusement, je suis sans doute plus vieux que vous, et toute ma littérature épistolaire vaine, est partie à la benne, étant donné qu’à cette époque lointaine, il n’existait pas d’accès à internet pour le grand public !

                                  Je vous parle du temps des commodore 64, apple 2 et autres ZX81 !

                                   smiley

                                  Depuis j’avoue, je me suis lassé de dépenser mon énargie à essayer d’interpeller ces gens !

                                  Cordialement

                                  H /


                                  • lsga lsga 5 octobre 2011 13:29

                                    pure perte de temps...


                                  • luatwork 5 octobre 2011 11:49

                                    Holly_crap, je suis en accord avec vous, les média se taisent, et c’est dérangeant (surtout sur les média que nous « payons » : france television)

                                    vous vous attaquez à Denisot, en tant qu’exemple je l’ai bien compris, et sur le format de son émission : ce n’est que du divertissement, ne vous attendez pas à plus
                                    pour le plus ? bah... ok, laissez tomber, y a plus (Arret sur images l’était... et l’est toujours sur le net)

                                    lloren, le pb d’Internet est la mise à disposition de tout et son contraire : on peut voir une vidéo allant dans un sens, puis une autre qui vous menera dans l’autre sens
                                    rien que sur ce site, lisez les articles sur DSK et vous allez pleurer

                                    il faut s’indignez, et agir
                                    agir...
                                    le français est, par son exception culturelle, contestataire
                                    les manifs ne servent à rien ? FAUX
                                    ce n’est pas parce que M. Fillon n’a pas écouté que toutes les manifs sont inutiles
                                    et là où nous retrouvons notre esprit de contestation, c’est que nous savions que le combat était perdu d’avance, mais nous étions dans la rue, et le seront encore demain


                                    • zelectron zelectron 5 octobre 2011 11:49

                                      Denisot est à ce poste pour faire du fric, pas de la philosophie ni du journalisme quand à la recherche de la vérité en soi c’est une plaisanterie, c’est à mille lieues de ses préoccupations.


                                      • Jonathan Moadab Holly_Crapp 5 octobre 2011 11:59

                                        Oui. Cet article n’a d’autre but que de le rappeler. Et peut être de le faire réaliser aux millions de téléspectateurs de son émission.


                                      • JP 5 octobre 2011 16:23

                                        Denisot est avant d’être présentateur tv, un homme de droite qui cherche à minimiser ce genre de mouvements.
                                        Il a même été élu sous je ne sais plus quelle étiquette, je crois me souvenir que c’était l’ UDF.


                                      • lloreen 5 octobre 2011 11:49

                                        Nous disposons d’un formidable outil avec l’internet (d’où leur obsession de le contrôler en bons psychopathes qu’ils sont...à), mais nous devons encore apprendre à le gérer efficacement en remédiant au morcellement d’initiatives qui peuvent déboucher sur des actions très fructueuses.
                                        Mais Paris ne s’est pas fait en un jour....


                                        • lloreen 5 octobre 2011 11:56

                                          luatwork
                                          Je n’ai pas dit que les manifestations ne servent à rien !!!J’ai seulement dit qu’elle ne servent à rien SI elles ne débouchent pas sur des actions concrètes.C’est une nuance d’importance !

                                          Tout le monde a remarqué que la politique de ceux qui maintiennent le statu quo est de créer des centaines de structures pour éclater la frondaison.
                                          Les syndicats sont un modèle du genre.Ils servent (pour beaucoup)de « soupape de sécurité » au système.
                                          Les gens manifestent, retournent au boulot, continuent à engraisser le système...et la vie continue à la plus grande satisfaction de « l’encadrement », quel qu’il soit.

                                          Or, je le maintiens, RIEN se changera si nous n’accédons pas une bonne fois pour toutes à notre souveraineté individuelle (que nous sommes loin d’avoir).
                                          Je ne pense pas que ce sera tâche facile.
                                          Mais ce sera impossible si nous ne sous solidarisons pas pour des ACTIONS CONCRETES..

                                          A défaut on voit bien, justement, que les politiciens n’ont jamais fait de concret POSITIF pour nous ; mais du concret uniquement « positif » pour le système qui les nourrit et donc, qu’ils soutiennent:envers et contre nous.


                                          • lloreen 5 octobre 2011 12:13

                                            Il faut aussi savoir que ce système est verrouillé et que le traité de Lisbonne a tout prévu...et pour cause.

                                            http://www.dailymotion.com/video/xdnqv5_la-police-militaire-nouvel-ordre-mo_news

                                            Le ver est dans tous les fruits de ce système et donc, ils ont prévu qu’à un moment ou à un autre (maintenant, car la police portugaise se solidarise avec le peuple, dont elle est issue, d’ailleurs), que la police et l’armée se solidariseraient avec les manifestants.

                                            Nous avons avec l’eurogendfor un exemple concret, qui proue que ce système oligarchique dispose de sa propre milice privée, comme Hitler avait ses chemises brunes...
                                            Et qu’il a besoin du « terrorisme » ( dont il est l’instigateur et le bénéficiaire...), de la révolte des citoyens, et des troubles dans les banlieues, pour parvenir à ses fins : la suppression de la liberté.
                                            Quant à la souveraineté individuelle,....vous avez compris ce qu’il en pense.

                                            Nous devons donc être TRES vigilants pour ne pas tomber dans les nombreux pièges, dont
                                            le système dispose.
                                            Dont le piège de « l’ordre (le leur) public ».
                                            Il y a eu récemment un scandale en Allemagne, lorsque des policiers ont dit que des agents provocateurs (des services de renseignements ou autres) infiltraient systématiquement les manifestations pacifiques et agissaient en trublions en lançant des projectiles sur leurs « collègues », afin qu’ils puissent charger les manifestants et disperser la manifestation.
                                            Sans compter le fait qu’ils puissent arrêter les « meneurs » ....


                                            • lloreen 5 octobre 2011 12:31

                                              Voilà encore une initiative intéressante

                                              http://club-des-cinq-millions.over-blog.com/

                                              hunter
                                              Il ne faut pas se décourager , mais essayer de faire un travail d’information à son niveau pour que les gens comprennent ce dont il est question :de notre liberté tout court, qui se réduit comme peau de chagrin.Ce n’est pas une hypothèse, mais la triste réalité.

                                              J’ai déjà imprimé (sur l’imprimante) des tracts et je mets toujours la mention suivante (en caractères gras) à la fin.

                                              Si vous vous sentez concerné par cette initiative et que vous souhaitez nous soutenir, vous pouvez faire dix copies de cette feuille, que vous pourrez distribuer à ceux dont vous pensez qu’ils peuvent appuyer notre combat pour l’information du plus grand nombre.
                                              Merci.


                                              • Jonathan Moadab Holly_Crapp 5 octobre 2011 12:51

                                                Ca y’est, j’ai été banni de la page de Canal +...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès