Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Liberté sans frontière ?

Liberté sans frontière ?

 

Robert Redeker est ce professeur de philosophie qui se crut libre d’écrire dans Le Figaro une tribune bien nommée « libre » sur l’attitude du monde dit « libre » face aux provocations islamistes. Certain de la protection démocratique de sa liberté d’expression, inscrite dans le marbre des textes constitutionnels de notre République, le malheureux professeur avait tout simplement oublié qu’il vivait à l’ère de l’hypermonde sans frontières. Et que sa liberté fondamentale allait entrer en collision, à la vitesse d’un clic de souris, avec un autre monde que le sien, une autre civilisation, une autre culture, une autre morale. D’autres sensibilités exacerbées, si ce n’est manipulées.

Et voilà notre bon professeur menacé de mort par les pères de la vertu islamiste, objet d’une fatwa vengeresse, contraint de fuir et de se cacher, lui et toute sa famille, protégé par quelques policiers et par le tollé frileux de l’intelligentsia française et la montée au créneau de circonstance des politiques embarrassés.

Quasi simultanément, les représentations de l’Idoménée de Mozart sont annulées au Deutsche Oper de Berlin. Le metteur en scène, M. Neuenfels, s’était cru libre de libertés avec Jésus, Bouddha et, malheureusement pour lui, Mahomet. Certes, on ne coupa pas la tête du téméraire metteur en scène, mais on lui coupa la chique.

Ces deux exemples nous interrogent sur le sort de la sacro-sainte liberté d’expression dans un monde sans frontière, baigné des flux de l’hyper-information. Cette liberté est inscrite dans la loi, mais les lois sont celles des États, et les États sont dilués dans l’hypermonde souverain.

La liberté d’expression est-elle, elle aussi, diluée, désintégrée dans le chaos des multiples espaces du monde ? Sommes-nous dorénavant condamnés à écrire, mettre en scène, en bref, créer, avec toute la menace du monde posée au-dessus de nos têtes, comme une immense épée de Damoclès ?

Ou sommes-nous tout simplement en train de vivre un des plus récents avatars du terrorisme hypermondial qui vise désormais les plis de notre intelligence ? Qui nourrit insidieusement nos peurs et nos (mauvaises) consciences ? Sommes-nous ainsi entrés subrepticement dans la guerre de la passion contre la raison, de la violence contre l’idée, de la bêtise contre la pensée ? De la lumière contre la nuit ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (247 votes)




Réagissez à l'article

368 réactions à cet article    


  • Guillaume (---.---.14.20) 5 octobre 2006 10:32

    ’Pour ma part, je mets toute ma science à ne jamais heurter ceux que j’aime, et j’en tire de rares civilités. Il devrait en être de même à une autre échelle.’

    Est-ce que ça veut dire être hypocrite ’pour ne pas blesser’ ? Je trouve ça d’une absurdité sans borne... Si on ne peut pas dire ce qu’on pense vraiment aux gens qu’on aime, autant rester tout seul. Et puisque, au fond, je vous aime bien, je vais vous dire ce que je pense vraiment.

    La liberté d’expression est, pour moi, le plus sacré des droits. Il transcende tous les autres. Je ne citerai pas cette phrase de Voltaire une 2 564ème fois sur ce blog, mais c’est très exactement ce que je pense. Malheureusement, on assiste en ce moment à une escalade de la censure. On a vu des lois sur l’histoire (Gayssot, Taubira, et peut-être une loi sur le génocide arménien), on voit même de l’auto-censure pour éviter de choquer. Cela me chagrine et me révolte.

    Pour plus d’infos, je conseille l’excellent ’Rien n’est sacré, tout peut se dire’, de Raoul Vaneigem.


  • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 10:36

    mais pourquoi trop réagir à M ; West. ???

    évidemment que cette retenue est absurde. Évidemment qu’il faut défendre le droit de tout dire !!


  • Guillaume (---.---.14.20) 5 octobre 2006 11:01

    @Demian

    Je me suis peut-être mal exprimé : ce que je défends, c’est le droit de dire ce que je pense. Je le fais avec mes amis, parce que ce sont mes amis. Nous débattons, parfois nous ne sommes pas d’accord, mais au moins nous confrontons nos points de vue, le but n’étant pas de convaincre l’autre mais de lui expliquer clairement notre point de vue. Ce que tu appelles ’civilités’ me navre particulièrement. C’est un mur entre les gens. La franchise est, à mon avis, la base de toute relation saine.

    Je pense être quelqu’un d’ouvert. J’accepte d’entendre tout ce qu’on veut bien de me dire, mais la contrepartie est qu’il faut qu’on accepte de me laisser dire ce que je pense. Ce n’est pas en cachant ses idées qu’on peut progresser. Je soutiens bien évidemment M. Redeker, même si je trouve son article très médiocre et d’une partialité confinant au théocentrisme.

    Pour finir, il n’était pas dans mes intentions de t’insulter, mais si tu l’as pris comme ça, c’est que tu es trop habitué aux civilités dont tu fais l’éloge.


  • NSA (---.---.123.107) 5 octobre 2006 11:19

    Mais demian west quand on critique l’islam on ne critique pas le tiers monde ! Tu es bien conscient, surtout toi qui adore l’islam, que les pays musulmans, qui croient en l’islam sont les pays les plus libres (c’est ce que dit ton ami daniel milan), les plus tolérants (surtout envers les chrétiens et ne parlons pas des juifs qui sont très aimés et respectés dans les pays musulmans), où la lumière est la plus vive ,en gros les pays où il fait le plus bon vivre pour tous les hommes de toutes croyances non ??? Pourquoi appelles-tu de tels pays si riants le tiers monde ???? Demian west arrêtes donc un peu d’insulter les pays musulmans en les traitant de tiers monde !!!!! J’espère que tu vas t’excuser sur agoravox au moins de tes propos scandaleux !


  • space_cowboy (---.---.186.140) 5 octobre 2006 11:30

    hum j’ai un doute sur la critique systématique de l’islam... je crains que l’effet contraire soit annoncé...

    1) d’abord pour qui et pour quoi le critiquons nous ? est-ce par rejet d’une autre culture, parce qu’il s’oppose à nos lois républicaine, ou pour protéger des hommes, femmes et enfants d’une oppression visible ?

    2) la critique systématique, jusqu’à l’hypercritique de l’islam modéré, ne va t’il pas, au contraire de ce que nous souhaitons, renforcer l’islam violent, aveugle et terroriste... réaction plus que probable !

    3) n’est-ce pas interne à cette religion d’apporter ces évolutions, voire ces révolutions plutôt qu’à nous de dresser les balises d’un chemin à suivre ? le monde chrétien n’a pas eu à subir les critiques des autres pour savoir évoluer !


  • Kiri (---.---.185.38) 5 octobre 2006 13:08

    Bien sûr Damian.

    Je suis d’accord, il ne faut pas les blesser car ils n’ont aps les moyens de comprendre. Comme tu le dis, la vraie civilité et la discussion rationnelle et intelligente n’est possible qu’entre occidentaux...

    Quand même, tu ne crois pas que tu exaggère ? Il doit y avoir quand même des musulmans rationnels et capables de discuter et d’argumenter, et pas seulement des terroristes qui, s’ils ne savent aps mettre els points sur les « is », ne savent que mettre des poings dans les gueules...

    Kiri


  • iXav iXav 5 octobre 2006 17:11

    « Je crois plutôt que dans nos sociétés nous avons toujours su pratiquer une auto-censure pour préserver les civilités, mais que nous pensons baisser notre pantalon quand nous appliquons cette civilité aux musulmans. »

    C’est sûr que les guignols mettant en scène un Pape qui sniff...

    Les Guignols, le Canard Enchaîné, Charlie Hebdo... je crois pas les avoir une seule fois s’autocensuré « pour » qui que ce soit !

    Les bouquins de Voltaire qui ridiculisent le dogme catholique, les idées de Rousseau, Napoléon III qui attaque le Vatican pour unifier l’Italie, etc.

    Alors, nous avons « toujours » été courtois entre nous ? Certains auteurs ont été mis à l’index par le Pape et, depuis que l’Inquisition est morte, ces auteurs là n’ont pas risqué leur vie, c’était en revanche plus dangereux de s’attaquer aux rois, au pouvoir, seulement depuis que la République est née, on ne craint plus non plus l’État en ce qui concerne cette liberté d’expression. Sauf peut-être aux USA depuis le Patriot Act qui, justement, restreint ce genre de libertés.


  • (---.---.250.37) 6 octobre 2006 11:21

    il faudrait quand même différencier la culture musulmane de la religion musulmane

    la première nous a transmis des choses magnifiques (littérature, mathématiques, astronomie, médecine)

    la deuxième est encore au Moyen-Âge de son évolution,

    à l’heure actuelle l’islam, tout comme autrefois le christianisme, véhicule des écrits de tolérance et d’amour mais aussi de violence et de haine et malheureusement sur toutes les choses énumérées ci-dessus tant culturels que cultuels seuls les deux derniers éléments semblent prendre cruellement le dessus ; n’oublions pas que les intégristent s’en prennent à leurs propres coreligionnaires. il y a peu est décédé un écrivain égyptien qui avait eu en son temps à subir un attentat parce qu’il élevait la voix contre le fanatisme et l’intégrisme.

    je continue d’apprécier la culture musulmane et je croirai en l’évolution positive de la cette religion le jour où ses adeptes accepteront les critiques sans vouloir s’imposer, et quand ils arriveraient à cela ce serait la meilleure façon de démontrer que l’islam est vraiment la religion de tolérance qu’ils disent pratiquer, en clair : j’attends des actes et non des paroles.


  • mollomollo (---.---.4.88) 7 octobre 2006 17:36

    @ Kiri:au départ,il y avait des prénazis qui discutaient entre eux : 1924 ? à partir de 1933 cette tolérance a disparu:les opposants ont été envoyé dans les premiers camps de concentration ou liquidés.La liberté d’expression est à mes yeux une valeur fondamentale,sauf si ceux qui l’utilisent en font une arme de propagande qui mène au crime:d’où l’utilité de la loi qui peut et doit poursuivre en cas de diffamation,ou d’appel au meurtre.

    A quel moment et comment les démocrates Allemands auraient du réagir face à la montée du totalitarisme nazi ? Cette question se pose pour l’islamisme intégriste et pour toutes les formes d’intolérance montantes en Europe.


  • juste en passant (---.---.4.186) 17 décembre 2006 02:03

    > Sauf peut-être aux USA depuis le Patriot Act qui, justement, restreint ce genre de libertés.

    Ça n’a pas grand rapport avec l’article et je n’ai pas lu le Patriot Act, mais si celui-ci était censé limiter la liberté d’expression on peut dire qu’il a loupé son objectif si j’en crois les commentaires au vitriol contre l’administration Bush que l’on peut entendre régulièrement dans certains grands médias américains.


  • Bachir (---.---.22.158) 7 janvier 2007 12:49

    ...... ou tu te fou du monde ?

    Si le monde Mousseline n’était pas le Tiers-Monde mais était le Paradis qu’est ce qu’on viendrais faire chez les Chrétiens ?

    Bachir


  • ali2cormail ali2cormail 13 janvier 2007 10:36

    bravo ! ce commentaire est une bouffée d’amour et d’intelligence dans une marée de haine et de bétise...


  • ali2cormail ali2cormail 13 janvier 2007 10:59

    traduction du coran inexacte , hors contexte et dépourvue des explications des versets (tafsir) faites par des savants de l’islam indispensables pour en comprendre le sens. En l’état, ce texte est un mensonge sur l’islam et sur les musulmans, ne pouvant qu’inciter à la haine et au racisme.


  • ali2cormail ali2cormail 13 janvier 2007 11:06

    pour la bouffée d’intelligence, je parlais du premier commentaire de DEMIAN WEST bien sûr !


  • morzapek morzapek 5 octobre 2006 10:10

    L’islam est une religion de paix et de tolérence, et celui qui dit le contraire sera tué..... Je pense que cet article sera harcelé par des posts censureurs.

    Morzapek.


    • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 10:20

      ce qui me fascine dans cette histoire c’es qu’on entend partout des gens hurler qu’on n’entend trop les bien pensants qui défendent les méchants islamistes... Or moi je n’entends que les défenseur du prof en question. Bruckner sur inter ce matin, 1000 articles ici etc.

      Alors je précise : je suis un absolutiste de la liberté d’expression.

      Mais je rigole doucement quand je vois les nouveaux tartuffes de ladite liberté, trop heureux d’user de ce concept pour masquer trop souvent un racisme mal assumé. Où ëtiez vous quand la presse française de concentrait dans les même mains ? Ou êtiez vous quand Genestar découpait Noah ? Où êtiez vous quand Monsanto censurait (et censure encore) par la menace économique ? Où êtiez vous quand Le génestar de tout à l’heure était viré sur décision de sarkozy ou quand ce même sarko interdisait un livre en convoquant l’éditeur ?

      Ou êtiez vous quand toute critique aux USA de la politique de Bush (j’ai dis aux USA, de l’interieur) était immédiatement rejettée comme anti américaine, voire franchement anti-patriotique ?

      Où êtiez vous quand on perdait (et perd encore) la liberté d’être anonyme sur internet ? Où êtiez vous quand la « liberté » de dire de BHL, Duhamel & co empêchait mécaniquement la liberté de dire de tous les autres ?

      Où êtiez vous quand l’espace médiatique par la simplification massive de la pensée empêchait tout discours critique et mesuré de s’exprimer ?

      Où êtiez vous quand il s’agissait de défendre le droit de Denis Robert de dénoncer ?

      Où êtiez vous pour dénoncer vous même la nomination de M. Namias (directeur de l’info de TF1) à la tête de la sécu routière par le ministre d’Etat Sarkozy... candidat à la présidentielle ?

      où êtiez vous quand la femme du Même Namias se trouvait propulsée à la tête de la communication de Mme Chirac (il s’agit de choses differnetes qu’un mariage ministre / présentatrice)...

      Croyez vous donc que toutes ces questions n’aient rien à voir avec la liberté d’expression ?

      Alors c’est un peu facile un jour de se jeter sur un cas qui MÉRITE TOUTE NOTRE ATTENTION ET NOTRE RÉVOLTE même si il serait bon aussi d’admettre que cet article du professeur r. MÉRITE AUSSI TOUT NOTRE REGARD CRITIQUE À LA VUE DE SA MÉDIOCRITÉ DE FOND.

      Alors merci de cesser l’hypocrisie pseudo rebelle du pseudo politiquement incorrect.

      Si vous voulez defendre la liberté de dire, retroussez vos manches et attaquez vous à M. Dassault propriétaire du Figaro et vendeur d’armes.


      • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 10:38

        Je me demandais aussi pourquoi vous ne vous éleviez pas contre les journalistes-toutous du pouvoir qui se laissent manipuler dans des opérations de police absolument consternantes... là aussi la liberté de la presse (qui se laisse instrumentalisée par le pouvoir ou la police ou les deux) est en danger !


      • dapeacemaker (---.---.1.14) 5 octobre 2006 10:50

        Bravo !

        Retroussons nos manches, nous, l Humanité,mais gardons le sourrire,car le monde est sur le point de changer, c est ce que j ai entendu dire...

        BDCDG

        DPM


      • FredSud37 (---.---.102.59) 14 octobre 2006 19:02

        (.....) La barbarie n’a pas disparu. Sous la hideuse figure de l’intégrisme religieux, elle impose désormais sur le sol de la République, le régime de la terreur et menace la liberté d’expression. C’est la raison pour laquelle nous tenons à apporter un soutien inconditionnel à Robert Redeker. Exprimer sur cette affaire la moindre réserve, c’est déjà faire une concession à la barbarie. (.....) La liberté d’expression, ne saurait se réduire au droit de tout dire sauf ce qui est susceptible de heurter l’opinion de l’autre, ou sa croyance, ou même sa foi qui, dans le droit républicain, n’est qu’une des figures possibles de l’opinion. Face à certains commentaires, particulièrement nauséabonds, qui ont pu s’exprimer à propos de la situation de Robert Redeker, il paraît nécessaire de rappeler que le droit de critiquer une religion, un livre sacré, ou un prophète fait partie de la liberté d’expression, au même titre que le droit de critiquer une croyance, un livre, ou une personne quelconques. (.....)

        Une pétition est disponible : ICI.


      • zozo (---.---.79.1) 5 octobre 2006 10:34

        L’indigence des propos de ce monsieur Demian West est affligeante. Le pire c’est qu’il se croit habilité à proférer ses sophismes et autres truismes en vertu d’une je ne sais quelle supériorité intellectuelle qu’il s’auto-attribue. Un peu d’humilité M. DW.


        • zozo (---.---.79.1) 5 octobre 2006 10:57

          je crois que vous êtes tout simplement débile mental...


        • Ardazerok (---.---.101.9) 5 octobre 2006 11:01

          Dugland west est ce qu’on appelle un terroriste intellectuel qui assimile la critique d’une religion à du racisme. Celà est idiot et montre combien il a des idées courtes. Comme l’a dit un autre philosophe, « heureux les imbéciles ». Change de coiffure, peintre raté.


        • Ardazerok (---.---.101.9) 5 octobre 2006 14:58

          Ta façon de ne pas savoir parler du tout montre combien ton unique gros neurone est embouché. Faudrait sans doute le passer au White Spirit, les vapeurs de peinture, c’est pas bon pour la santé.


        • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 10:46

          sasn vouloir en rajouter moi j’aimerais aussi qu’on réponde à mes questions, que je résumerais ainsi : Où êtiez vous sur tous les autres fronts des attaques contre la liberté d’expression ??

          où alors défendez seulement la liberté de dire seulement du mal de l’islam ! mais vous aussi cessez l’hypocrisie !


        • Rocla (---.---.16.34) 5 octobre 2006 13:15

          excuse moi ,j’ étais aux WC ce jour là

          Rocla


        • (---.---.115.196) 5 octobre 2006 11:12

          La liberté des artistes est de plus en plus en danger ? Un exemple récent ? .... Non ! « Scorsese est le roi incontesté de l’illégalité sur l’écran »The Departed«  » par Steve Persall[Times Film Critic]. re :« Quasi simultanément dans le temps, les représentations de l’Idoménée de Mozart sont annulées au Deutsche Oper de Berlin »( « Liberté sans frontières ? » Agoravox France Médias, par G. Ayache, jeudi 05.10.2006).


          • Daniel Milan (---.---.168.178) 5 octobre 2006 11:17

            Tu es pour la liberté d’expression de tous, où seulement des sionistes ou pro-sionistes islamophobes ? car j’attends que tu défendes aussi ma liberté d’expression !!!


            • Gérard Ayache Gérard Ayache 5 octobre 2006 12:14

              @Milan

              Mais, que je sache, tu l’as ta liberté d’expression. Tu ne risque pas la peine de mort quand tu écris ta haine contre les sionistes. Ce n’est pas le cas de Redeker et autres Théo Van Gogh...


            • Bulgroz (---.---.247.234) 5 octobre 2006 12:21

              Gérard,

              Vu sur le site Mejliss.com, un intervant écrire :

              « Si Théo Van Gogh n’avait pas existé, il n’y aurait pas eu d’affaire Théo Van Gogh ».

              Comme dédouanement, c’est plus fort que les halles de Rungis !!


            • ali2cormail ali2cormail 13 janvier 2007 11:31

              pour répondre à l’auteur de l’aricle, il n’est nul besoin d’écrire contre les sionistes pour être condamné à mort et éxécuté par leurs soins, ou bien il faudrait admettre qu’une forte proportion de civils palestiniens et libanais sont des écrivains ou des intellectuels...


            • ZEN zen 5 octobre 2006 11:20

              Article purement rhétorique, sans réel contenu ...Se référer aux débats sur le fond des deux jours précédents.


              • Darkfox (---.---.141.125) 5 octobre 2006 11:31

                de tout façon depuis quelques années on ne peut plus parler de rien ni de s en moquer... Il y a 20 ans, certains humoristes pouvaient se moquer je cite : des vieux, des blondes, des belges et étrangers en général des nains, des gros, les triso et des cas soce maintenant on parle de : sénior de femmes tres belles les belges on en parle plus ( pour ne pas avoir de problemes diplomtique et les étrangers y a sos racisme etc..) les personnes de petites tailles les personnes en surcharge pondérale les personnes qui n ont pas de chance et les gens malheureux.

                j oubliai il ets interdit d utilisé les termes arabes et magrében sont péjoratifs on dit personne de la frique sub saharienne ou du nord de l Afrique.

                Donc pour moi oui la censure devient de plus en plus importante. si on ne peut plus appeler un chat chat mais félidé... il ne faut pas s étonner que l on puisse rien dire d une religion surtout avec des personne qui sont tres succeptible... ca devient du terrorisme intellectuel... smiley


                • Rocla (---.---.16.34) 5 octobre 2006 13:17

                  Mais non ,si un chat on doit l’ appeler félidé , ou peut avoir d’ autres idées .

                  Rocla


                • Gérard Ayache Gérard Ayache 5 octobre 2006 11:45

                  Je suis frappé de constater que tous les commentaires précédents ignorent la question centrale posée dans cet article : QUID DE LA LIBERTE D’EXPRESSION DANS UN MONDE DEVENU, PAR L’HYPER-INFORMATION, SANS FRONTIERES ?

                  Question concrète s’il en est : comment ménager toutes les susceptibilités du monde, comment penser, comment écrire, comment désormais éviter de se taire ?


                  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 5 octobre 2006 11:54

                    C’est assez simple ; il suffira de pratiquer l’ironie, l’allusion, le second degré, la périphrase ; bref le style, qui passe au dessus de la tête des imbéciles.


                  • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 12:05

                    moi la question que je pose et à laquelle personne non plus ne répond est : pourquoi c’est toujours sous le pretexte de ne pouvoir critiquer l’islam que l’on redécouvre la liberté d’expression qu’on laisse mourir le reste du temps ?


                  • Gérard Ayache Gérard Ayache 5 octobre 2006 12:10

                    @ machinchose

                    Pour ma gouverne, connaissez-vous dans nos sociétés occidentales d’autres cas contemporains où un auteur risque la peine de mort pour ses écrits ?


                  • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 12:14

                    aux états unis régulièrement quelques groupes d’extreme droite menacent de mort et en France aussi.

                    et ne mélangez pas tout, le risque de mort pour la liberté existe en Chine pas en France, en France ou au danemark c’est le même crime que lorsqu’un skinhead va tabasser à mort un type qui lui déplait trop.

                    Il s’agit de truc inqualifiables et odieux mais merci d’éviter les amalgames qui tendent à faire du prof R. L’équivalent d’un journaliste qui risque sa vie au front dans un pays ou cela n’est pas autorisé.

                    Et bravo pour avoir oublié de vous confronter à ma question.


                  • Gérard Ayache Gérard Ayache 5 octobre 2006 12:42

                    @machinchose

                    J’ai lu votre commentaire. Les exemples que vous citez peuvent être multipliés par 1000. Je suis d’accord avec la plupart d’entre eux.

                    Mais, qu’êtes vous en train de faire ? Vous vous exprimez librement sur Agoravox (certes sous couvert d’un anonymat) et vous ne risquez pas votre peau pour ce que vous dites. Cela s’appelle la liberté d’expression.

                    Le jour où vous aurez peur de mourir pour un écrit, alors ce jour là sera celui de la victoire du terrorisme de la pensée. Je crains que nous soyons à l’aube de ce jour.


                  • machinchose (---.---.129.40) 5 octobre 2006 12:51

                    pourquoi r efusez vous de parler de censure économique ou politique ?? bien plus pregnate dans nos société !

                    c’est cela que je ne comprends pas dans tous ces cris un peu convenus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès