Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > M6 censure pour couvrir la Française des jeux

M6 censure pour couvrir la Française des jeux

8 minutes ont disparu dans la diffusion d’un sujet de « Capital ». Le commentaire a été réécrit et réenregistré la veille de la diffusion, sans en prévenir le journaliste responsable du reportage. Il semblerait que la Française des jeux n’ait pas du tout apprécié le contenu de ces 8 minutes...

Qui n’a jamais acheté un ticket à gratter ? Qui n’a jamais rêvé de gagner au Loto ?

Depuis longtemps, la Française des jeux est la grande détentrice de nos rêves et de nos illusions. La folie du grattage, sans cesse alimenté par l’apparition de nouveaux jeux, ne laisse pas de repos à nos doigts.

Dernièrement, une équipe de journalistes travaillant pour la chaîne M6 a mené une enquête de plusieurs mois sur ces « rêves à gratter ». Le reportage, long de 28 minutes dans sa version originale, fut diffusé le 5 février dans l’émission « Capital », sous le titre : « Loto, la grande saga des jeux de grattage ».

Le soir de la diffusion, quelle ne fut pas la surprise du journaliste qui avait mené l’enquête de voir son sujet complètement remanié ! En effet, 8 minutes de reportage avaient disparu, « les huit minutes les plus embarrassantes pour la Française des jeux ». Ces 8 minutes ont été enlevées la veille de la diffusion par le directeur de l’information, qui a même réécrit le commentaire sans en prévenir le journaliste qui avait réalisé le sujet. Un journaliste du « 6 minutes » fut appelé en urgence pour réenregistrer le commentaire. Bien entendu, il ne saura pas pourquoi le journaliste responsable de l’enquête n’enregistrait pas lui-même le commentaire.

Ces 8 minutes contenaient des révélations sur la façon dont la Française des jeux répartit les gains. On apprenait aussi que dans certains jeux de grattage, il n’y avait qu’un seul billet gagnant par rouleau.

Ainsi, on n’entendra pas parler non plus de l’action judiciaire pour « tricherie », qu’un certain M. Riblet a engagée contre la Française des jeux.

La société des journalistes de M6 conclut donc dans un communiqué que « la censure visait notoirement à préserver les intérêts de la Française des jeux », en rappelant que la Française des jeux est le quatorzième annonceur publicitaire de M6, avec 56 millions d’euros en 2005.

Il s’agirait d’un niveau de censure encore jamais atteint, ce qui amène les journalistes des rédactions des différentes émissions/reportages de M6, telles que « Capital », « Zone interdite », « Secrets d’actualité », « 6 minutes », « Ma vie aux ... », à s’inquiéter de l’exercice du métier de journaliste sur cette chaîne.

M. Riblet et son avocat, Me Gilbert Collard, ont saisi, par lettre recommandée en date du lundi 6 février, le CSA. Ils demandent de « diligenter une enquête » sur la façon dont les chaînes M6 et Canal+ ont réécrit ou déprogrammé leurs émissions.

L’avocat et son client attendent désormais une réponse du CSA, mais le Conseil supérieur de l’audiovisuel est-il vraiment habilité à régler une affaire de politique interne des chaînes ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • machinchose (---.---.129.40) 20 février 2006 12:40

    il y a des libertés d’expressions qui motivent moins de monde... personne dans les journalistes français grands défenseurs de la liberté d’expression en ce moment ne s’est offusqué du fait que le plus fervant défenseur de la liberté d’expression soit M ; Sarkozy qui envoyait il n’y a pas si longtemps un livre au pilon ou qui obtient de Match des découpes ou qui exigeait des eexcuses de Genestar.

    nan là personne pour hurler que la presse est en danger qu’on ne peut pas tout dire. Faut dire que lagardère comme la française des jeux sont de meilleurs annonceurs que les fanatiques islamistes sur lesquels tout le monde se refait une virginité (à juste titre d’ailleurs) mais dès qu’une puissance financière ou politique exige la censure c’est normal...

    (monsanto aux USA est coutumier du fait ça ne les empêche pas d’inonder les marché de leurs m... produits).


    • PJ-BR (---.---.220.140) 20 février 2006 16:19

      Ce sujet a été traité dans Arrêt sur Image sur France 5. Comme quoi tout le monde n’a pas laissé tomber.

      Le journaliste d’M6 a été scandalisé par la méthode et a refusé que son nom soit cité. Résultat le lancement du sujet était coupé en milieu de phrase. Mais je pense que, à part pour le pro, c’est passé inaperçu.


    • Fabrice le Belge (---.---.223.217) 20 février 2006 13:16

      C’est étonnant de lire votre article alors qu’en Belgique nous avons aussi un fait divers de ce genre :

      http://www.lalibre.be/article.phtml?id=5&subid=86&art_id=269397

       !qui fait débat dans la population :

      http://www.lalibre.be/forum.phtml?id=5&f_id=604

      Alors que l’affaire est déjà politiquement réglée :

      http://www.lalibre.be/article.phtml?id=5&subid=86&art_id=269579

      Que le mot « liberté » est galvaudé en ce moment...


      • Vegas (---.---.96.41) 20 février 2006 15:46

        Oui mais l’information date, voir libération du 13 et 17 février 2006 concernant l’affaire Riblet et FDJ. Et voir le magasine de canal plus « nous ne sommes pas des anges » ou M. Riblet explique la triche de la FDJ. Je pense que le proces du 27 février 2006 va meme etre repoussé.


        • FDV (---.---.111.184) 21 février 2006 13:04

          Y a de quoi mourrir de rire quand on sait que ce sont les mêmes qui crient à la liberté d’expression dans l’affaire des caricactures.

          Et justement, j’ai horreur de ces journalistes qui osent donner des leçons de liberté alors qu’ils AUTO CENSURENT de plus en plus d’informations gènantes pour leurs INTERETS PERSONNELS.


          • En taule les censeurs (---.---.225.22) 25 février 2006 11:35

            le CSA peut intervenir. Il s’agit d’une violation assez flagrante de la convention liant M6 à l’état et l’autorisant à emettre sur le reseau Hertzien.

            CONVENTION ENTRE LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’AUDIOVISUEL, AGISSANT AU NOM DE L’ÉTAT, D’UNE PART, ET LA SOCIÉTÉ MÉTROPOLE TÉLÉVISION, CI-APRES DÉNOMMÉE LA SOCIÉTÉ, D’AUTRE PART ....

            OBLIGATIONS GÉNÉRALES ET DÉONTOLOGIQUES, article 5 :

            « La société veille à ce que les émissions qu’elle programme soient choisies, conçues et réalisées dans des conditions qui garantissent son indépendance éditoriale, notamment à l’égard des intérêts économiques de ses actionnaires. Dans le cas des émissions d’information politique et générale, elle garantit l’indépendance de l’information à l’égard de ces mêmes intérêts. »

            ....

            La convention : http://www.csa.fr/infos/textes/textes_detail.php?id=8167


            • collectou (---.---.163.18) 14 février 2007 21:44

              comment voulez vous que la france s’en sorte si la française des jeux ne leur donne pas quelques sous,bien sur la ou le bas blesse c’est que c’est le mirage du pauvre qui paye à l’état providence qui est censé le protéger, en fait elle en protége quand même quelques uns , mais qui ?


              • lowlow007 lowlow007 7 octobre 2008 23:46

                Le jeu d’argent est illégal en France , il me semble, non ?les enculés, héhéhé...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès