Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Marianne se fout de notre gueule

Marianne se fout de notre gueule

La contre-leçon de journalisme de Maurice Szafran et Nicolas Domenach chez Laurent Ruquier.

Lorsque Maurice Szafran et son comparse Nicolas Domenach ont débarqué sur le plateau d’On n’est pas couché, c’était déjà mal embringué : Zemmour, rougissant, avait coquettement avoué qu’il était « toujours content de retrouver Domenach ». Mais ceci n’est que bagatelle et vétille comparé aux développements ultérieurs de nos deux respectables journalistes lors de leur passage dans le désormais fameux fauteuil de Ruquier.

Car détrompez-vous, malgré un sous-titre racoleur destiné à attirer le chaland gauchiste « Ce que Sarkozy n’aurait jamais dû nous dire », n’est pas le brûlot anti-sarkozyste qu’on pourrait attendre de journalistes dits « de gauche », non, il s’agit en réalité du compte-rendu de deux décennies de pantalonnade de trois quinqua assoiffés de pouvoir et de célébrité. Rivalités, hypocrisie, conflits agrémentés de « tu me casses les couilles » (Nicolas D. à Nicolas S.), parce que ça fait viril, et ego surdimensionné «  tu sais bien que je suis le meilleur d’entre eux [les hommes politiques] » (Nicolas S. à Szafran), et enfin, réconciliation entre hommes toute en émotion retenue, bref, tout y est.

Tout y est pour nous faire détester cette caste de journalistes qui croient -et disent- que petit-déjeuner chez Martin Bouygues relève du « journalisme de terrain » et non de connivence scandaleuse avec le pouvoir politique et économique

Tout y est pour décrédibiliser Marianne, qui se revendique chaque semaine, à coup de unes agressives et parfois diffamatoires à l’égard des hommes politiques (M Besson, Kouchner et Sarkozy vous en parleront mieux que moi), comme le seul organe de presse magazine « de gauche ». Quels dirigeants réellement de gauche iraient mettre sur la place publique leur familiarité avec un président de droite, leurs invitations régulières à déjeuner, et surtout, un livre dont la principale révélation est que Sarkozy aurait un « comportement brutal » vis-à-vis de ses collaborateurs, ô surprise. Fallait-il vraiment être à tu et à toi avec Nicolas Sarkozy pour en arriver à cette conclusion ? Rien n’est moins sûr.

Tout y est également pour mettre en lumière le fait que Domenach et Szafran n’ont pas l’ombre d’une conviction politique, juste un amour démesuré pour eux-mêmes et leur image de journalistes admis dans les cercles des puissants. D’autre part, leurs dizaines d’années de travail en tandem semblent les avoir unis dans une seule et unique entité arrogante, leur enlevant ainsi tout sens critique l’un envers l’autre, tel un symétrique journalistique des frères Bogdanov.

Les deux compères avouent, dans un accès de franchise euphémique, qu’ils ont « pu être proches de Sarkozy »[1]. C’est un début, mais ce n’est pas suffisant pour combler le fossé – si cher à Marianne – entre les dirigeants de ce magazine et ses lecteurs, dont je fais partie, et qui pensent à raison que Marianne se fout de leur gueule.


[1] JDD du 11 mars 2011

 

Maurice Szafran et Nicolas Domenach dans On n'est pas couché le 12 mars 2011


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 14 mars 2011 10:12

    prendre exemple l’emission de Laurent Ruquier , qui par étroitesse d’esprit , refuse de recevoir MLP , quelle brillante leçon de journalisme !
    à noter que Marianne fait également de l’hystérie anti FN .

    Il faudra quand même que ces gens changent leur logiciel , le changement est en marche ....


    • sisyphe sisyphe 14 mars 2011 11:09

      Par LE CHAT (xxx.xxx.xxx.148) 14 mars 10:12

      prendre exemple l’emission de Laurent Ruquier , qui par étroitesse d’esprit , refuse de recevoir MLP , quelle brillante leçon de journalisme !


      Décidément, c’est une obsession. 

      Tout, désormais, chez les gagas de la Marine, se juge à l’aune de la dévotion faite à leur sainte icône....

      Les Japonais n’auraient subi ni le tremblement de terre, ni le tsunami, s’ils avaient invité Marine ; c’est de leur faute aussi, pas vrai, le chat ? 

       smiley


    • kiouty 14 mars 2011 14:08

      lol, ça vire à l’adoration religieuse, comme une certaine Ségolène en son temps, pitoyable, les fanboys.

      Franchement, qu’est-ce qu’on attend pour les bruler ces hérétiques qui ne veulent pas recevoir Marine ?

      Et Le Chat aime bien avoir sa petite dose de nationalisme imbécile / racisme institutionnalisé quotidienne, ça lui permet de péter un coup et de se sentir mieux dans ses baskets.


    • Cocasse cocasse 14 mars 2011 10:21

      Marianne, magasine pro-système. En creusant un peu, on y trouve de l’actionnariat du groupe pétrolier Carlyle. Une revue racoleuse gauchiste travaillant pour du néo-cons.
      Bref, gaucho-libéral et euro-mondialiste. Titres mensongers, bidonnage sur le 11-9 (c’est sur ce sujet qu’on reconnait les médias-collabos).


      • Traroth Traroth 14 mars 2011 10:38

        Première erreur fondamentale : Marianne ne se revendique absolument pas de gauche. D’ailleurs, Jean-François Kahn, son fondateur, a longtemps roulé ouvertement pour le Modem et Bayrou, et a même été candidat sur une liste Modem.


        L’originalité de Marianne est justement de chercher à refléter tous les points de vue, et de laisser les journalistes s’exprimer quelque que soit leur couleur politique.

        • LE CHAT LE CHAT 14 mars 2011 10:43

          Sauf si il est pro FN  smiley


        • Fergus Fergus 14 mars 2011 10:51

          Assez d’accord avec Traroth sur le positionnement revendiqué de Marianne.

          Quant au fait de tutoyer tel ou tel, il n’a rien de significatif. C’est notamment vrai pour Sarkozy qui tutoie très facilement et suscite par conséquent le tutoiement à son égard sans que l’on puisse en tirer la moindre conclusion.

          Si Marianne est en effet un magazine quelque peu raccoleur et globalement peu intéressant car trop dispersé, Domenach et Szafran (pas plus que Neumann) ne méritent une telle volée de bois vert car leurs analyses sont en général sensées et bien argumentées.

          Bonne journée.


        • Sergio L. 14 mars 2011 10:56

          Tellement ouvertement que pendant des mois, Marianne publiait régulièrement discours, tribunes et débats du Modem et de JFK. « Laisser les journalistes s’exprimer » n’est pas synonyme de « devenir un support de campagne » pour tel ou tel journaliste qui se sent une brusquement une âme de leader politique. 


        • Cocasse cocasse 14 mars 2011 11:04

          Rappelez vous leur traitement de tout ce qui concerne le 11 septembre.
          Ils sont complètement bidons chez marianne.


        • sisyphe sisyphe 14 mars 2011 11:11

          Et sainte Marine, elle en dit quoi, à propos, du 11 Septembre ? 


          Complotiste ou collabo ? 
           smiley 

        • Traroth Traroth 14 mars 2011 11:29

          @LE CHAT : Tous les journalistes démocrates, dans ce cas...


        • Traroth Traroth 14 mars 2011 11:31

          @Sergio L. : Là où vous ne dites pas la vérité, c’est que Marianne n’a jamais reflété exclusivement les idées du Modem.


        • Furax Furax 14 mars 2011 11:43

          Marianne n’est pas de gauche.

          Quelques lignes de « Qui se cache derrière le milliardaire Strauss-Kahn »

          À la même époque, Dominique Strauss-Kahn épouse à la synagogue —en troisièmes noces— une star d’une rare beauté, Anne Sinclair, la journaliste préférée des Français. Le couple choisit de tenir la presse à l’écart de la cérémonie, mais de donner de l’éclat à la fête au sein de la communauté juive, où ils s’affirment comme des personnalités brillantes. Leurs deux témoins de mariage sont le professeur de philosophie Élisabeth Badinter (héritière du Groupe Publicis et épouse du Garde des Sceaux Robert Badinter) et la journaliste Rachel Assouline (épouse du patron de presse Jean-François Kahn).

          A moins de présenter Strauss-Kahn comme un homme de gauche ce qui ne manque jamais de provoquer l’hilarité générale


        • Cocasse cocasse 14 mars 2011 11:49

          Et sainte Marine, elle en dit quoi, à propos, du 11 Septembre ?

          Sisyphe, tu crains, pour une fois qu’un article ne parle pas de MLP, et que j’y répond en ne parlant pas de MLP !!!!
          Le 11-9, son père n’est pas dupe, elle n’est pas dupe non plus, mais ce genre de question, elle sait parfaitement que pour l’instant il vaut mieux la boucler. C’est comme pour passer dans les médias, on donne quelques caramels au « lobby », ca coûte pas grand chose, et on a le permis d’antenne.


        • helios999 helios999 14 mars 2011 12:14

          Marianne de gauche ?

          Mouaahhh , ceux qui pensent cela doivent réinitialiser leur logiciel , marianne est une lessiveuse, elle attire le chalant et le transforme en « tete de con qui vote à droite »
          no more , no less

          et une tete de con , une !


        • sisyphe sisyphe 14 mars 2011 13:01
          Par cocasse (xxx.xxx.xxx.36) 14 mars 11:49

          Et sainte Marine, elle en dit quoi, à propos, du 11 Septembre ?

          Sisyphe, tu crains, pour une fois qu’un article ne parle pas de MLP, et que j’y répond en ne parlant pas de MLP !!!!


          C’est le chat qui a commencé les commentaires en invoquant sa sainte Marine ; je ne fais qu’y répondre. 

          Quant au 11 Septembre, ce n’est pas, pour moi, un critère de jugement d’un média ; bien des choses restent à éclaircir par rapport à la VO, mais je ne fantasme pas là-dessus ; en revanche, ce qu’on peut dire, c’est que les suites de l’évènement ont plongé le monde dans un sacré merdier, à cause des réactions du gouvernement US.

           Etait-ce prémédité ou non ? Ce n’est pas ce qui me semble le plus important (l’histoire le dira peut-être) ; l’important, c’est les conséquences, la partition du monde en camp du bien et camp du mal, les guerres, conflits, montée des antagonismes, le pseudo « choc des civilisations » ; tout ça ne servant qu’au renforcement du système mafieux financier global, et à l’accaparement des sources d’énergie indispensables au mortifère « american way of life »... 

          De ce point de vue, Marianne me semble adopter des positions relativement justes, même s’ils ne vont pas jusqu’au bout de leur logique....

          Anyway, pour moi, Marianne n’est pas un « journal de gauche »... pas plus, d’ailleurs, que le Nouvel Obs ; des médias vaguement contestataires, juste ce qu’il faut pour se donner des airs, mais sans en tirer les conclusions logiques ; de l’écume d’info... 


        • Cocasse cocasse 14 mars 2011 14:53

          La raison pour laquelle le 11-9, ou plutôt toute critique même minime de la VO, est emblématique de la neutralité d’un média, c’est la façon dont on a conspué tout ceux qui ont essayé d’en parler. C’est vraiment LE sujet tabou.
          A la limite, le vrai, le faux, qu’importe, le point marquant est la censure de toute parole sur ce sujet, et le fait de tourner en ridicule ou d’abattre quiconque essayerait de discuter un peu la VO.


        • Serpico Serpico 14 mars 2011 19:37

          Traroth : "L’originalité de Marianne est justement de chercher à refléter tous les points de vue, et de laisser les journalistes s’exprimer quelque que soit leur couleur politique."

          **********************

          C’est quand même un peu plus vicieux que cela : on a beau avoir l’impression que les avis sont multiples, il y a une ligne éditoriale assez oblique. Comme Libération, d’ailleurs (en moins flagrant).

          J’ai arrêté mon abonnement en 2005 quand Gozlan m’a collé une nausée gigantesque.


        • dogon dogon 14 mars 2011 11:04

          Décidement, dans ce pays, il faut toujours coller des étiquettes à tout le monde.
          Marianne est « de gauche » ? Ah bon ? Et pourquoi ?
          Ce journal ne tape-t’il pas autant sur les hommes politiques de gauche que de droite ?

          Je le lis aussi, à l’occasion.
          Je le qualifierais plutôt de non-aligné, ce qui est déjà amplement suffisant et, à mon avis, beaucoup plus juste.

          De toute façon, en France aujourd’hui, la gauche, la droite, c’est du pareil au même.


          • Cocasse cocasse 14 mars 2011 11:07

            Je l’ai aussi « lu à l’occasion », mais il y a longtemps que j’ai lâché l’affaire.
            C’est juste une force « autorisée » d’opposition médiatique, contribuant à donner l’illusion qu’il y a un pour ou un contre. Ils aiment bien DSK il me semble ?
            Ils en sont, ils en croquent, bidons et de chez bidons.


          • Cocasse cocasse 14 mars 2011 11:09

            La raison pour laquelle j’ai arrêté de le lire au fait : au delà des titres racoleurs, le fond des articles m’a toujours laissé sur ma faim. J’en ai eu marre de cette superficialité consistant à créer de l’agitation avec du vent.


          • sisyphe sisyphe 14 mars 2011 11:13

            Par cocasse (xxx.xxx.xxx.36) 14 mars 11:09

            La raison pour laquelle j’ai arrêté de le lire au fait : au delà des titres racoleurs, le fond des articles m’a toujours laissé sur ma faim. J’en ai eu marre de cette superficialité consistant à créer de l’agitation avec du vent.


            Tu préfères la superficialité de l’agitation de la brise Marine ? 

             smiley


          • Cocasse cocasse 14 mars 2011 11:51

            Tu préfères la superficialité de l’agitation de la brise Marine ?

            Désolé hors sujet, je discute de la marine dans les sujets où c’est approprié c’est tout, je suis pas là pour polluer agoravox avec ça.
            Et toi, t’en pense quoi de la superficialité de Marianne ?
            Ca t’es arrivé de le lire ?
            Tu as ressentis la même chose que moi ou pas ?


          • sisyphe sisyphe 14 mars 2011 12:42

            Oui, il m’arrive de lire Marianne, et d’y trouver des articles assez intéressants, apportant des infos, au milieu d’autres tapageurs et sans intérêt...


            Perso, le Modem aucun intérêt ; seuls les partis prônant un véritable changement vers une reconquête du processus démocratique m’intéressent, mais, comme je l’ai déjà dit, je ne compte ni sur les partis dits « de gouvernement », ni sur le FN, et je zapperai la présidentielle en votant blanc, quels que soient les candidats en course. 

            C’est, je pense, aux législatives que les choses pourront changer ; je ne crois pas en un quelconque « sauveur » ; mais en un changement vers plus de démocratie, avec un président uniquement dans son rôle de garant des institutions, et un gouvernement pluriel, pour faire aboutir de vraies réformes nécessaires à la reconquête démocratique. 

            Zappons la présidentielle. 

          • Cocasse cocasse 14 mars 2011 13:54

            C’est un peu ce que je fais avec le monde diplomatique, qui a un coté alter-mondialiste.
            Je n’ai pas d’affinité avec le courant, mais leurs analyses sont intéressantes, et le journal fait des articles de fond. J’aime bien le lire de temps en temps.


          • Traroth Traroth 14 mars 2011 11:32

            « passons à autre chose de plus sérieux » : Sans doute ce que vous avez dit de plus drôle depuis longtemps, Calmos ! smiley


          • sisyphe sisyphe 14 mars 2011 12:46

            et l’autre, il nous présente sa vision de néo-facho comme « vu du monde » ; il a peur de rien, le securitate... 


            vu du monde, vous ne représentez rien ; qu’un peu d’huile pour faire tourner la machine à broyer, et à alimenter les peurs : des scories de l’histoire... 

          • Cocasse cocasse 14 mars 2011 14:26

            intelligence sans frontières

            Mais essentiellement connerie sans frontière... smiley


          • Alicia fFrance aliciabx 14 mars 2011 12:21

            Maintenant, ils sont « fâchés » mais ce livre est un symbole :
            il prouve bien cette proximité douteuse entre les journalistes et politiques.
            Qui manipule l’autre ?


            • 2102kcnarF 14 mars 2011 13:59

              Szafran : « ...la shoah est le pire crime de l’humanité »

              ....pour un juif certainement * et il le répèterait à chaque fois que cela n’y changerait rien .

              Lui et Domenach se roulent dans la merde avec leur livre bidon..... Marianne est de toute facon le pire des exemples de la mainmise des sionistes sur les médias francais.


              • Martigny 14 mars 2011 15:19

                une information n’est ni de droite ni de gauche, elle est.


              • tchoo 14 mars 2011 15:32

                Merci Furax
                Je trouvais Mariane très Strausskhanienne depuis quelques temps
                j’ai maintenant compris !


                • Jean Lannes Chris Lefebvre 14 mars 2011 15:47

                  Entièrement d’accord avec l’article. Il y a bien longtemps que je n’achète plus, même occasionnellement, ce magazine de gauchiste laïcard. De plus, Domenach se prend vraiment pour une personne respectable et influence dans ce monde des puissants.

                  ____________
                  http://chrislefebvre.over-blog.net


                  • Traroth Traroth 14 mars 2011 19:15

                    Attendez, vous essayez de nous faire croire que vous lisez autre chose que national hebdo ou minute ?


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 14 mars 2011 16:42

                    Le regrétté P Desproge disait à propos d’un autre journal ce qui s’applique parfaitement de nos jours au torchon évoqué ici :
                    « Inutile de lire jp Sartre avec Marianne vous avez à la fois le nausée et les mains sales ! »
                    yep


                    • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 14 mars 2011 17:22

                      Je dois dire que ce journal a beaucoup décliné, notamment en raison de son obsession anti-sarkozyste, et de son moralisme républicain incantatoire, une vraie impasse.


                      Il est vrai que pendant longtemps j’ai apprécié ce journal, mais c’était avant que je ne découvre la réalité de ma conscience anarcho-droitiste.

                      • Antoine Diederick 14 mars 2011 18:47

                        Axel de Saint Maurxe..et de Bauxite,

                        L’intérêt d’Internet est est en effet de se découvrir de nouvelles vocations smiley


                      • FrenchGreg 14 mars 2011 19:12

                        Domenach est le faire valoir de Zemmour sur I télé, a part ca je n’ai rien retenu de son propos bien pensant.


                        • IGOR SINCLAIR MILO JANUS 14 mars 2011 22:15

                          Et bien, oui, l’auteur a raison, Marianne se fout de notre gueule... En se positionnant (d’un point de vue marketing) comme un média populiste (voir les couv’ et la maquette style « détective »), non élitiste, hors réseau, objectif, et courageux.

                          Car le duo « Domenach/Szafran » vient de publier une sorte de gigantesque hommage à cet homme sincère et impulsif qu’est notre merveilleux président, pour lequel ils ont eu la plus grande sympathie, entre autres parce qu’ils « partagent la même histoire » (dixit eux-mêmes)...

                          Au lieu d’un ouvrage de fond sur Sarkozy, qui, au vu de sa médiocrité stupéfiante, a dû vraisemblablement s’attirer les grâces de tout ce que la droite pompidolienne (et anti-gaulliste) compte de réseaux, d’allégeance, de bakchich et de copinages pour arriver à l’Elysée - avec Patek et top model comme panoplie de celui qui est arrivé : « Maman, si tu me voyais, la vérité tu serais fier de ton fils ! » - nos deux clowns lui ont dédié un portrait « people » tout à fait susceptible de le rendre sympathique aux habitués de Gala et Voici...
                          Ce en quoi « Marianne » s’avère finalement un peu glorieux « Myriam » communautaire hyper-aligné (de plus) défendant contre toute honnêteté intellectuelle, les deux sbires du Nouvel Ordre mondial et de l’oligarchie financière post-démocratique (NS et DSK).

                          Le goudron et les plumes pour ces deux cons carrièristes, surfant avec duplicité sur la vague du politiquement incorrect pour mieux rallier les dissidents à « l’Empire » !

                          PS : je suis un lecteur fidèle et assidu de Marianne.


                          • FrenchGreg 14 mars 2011 22:26

                            Effectivement, raconter les saloperies que Sarkozy balance avec eux autour d’une tete de veau et d’un bon bordeaux, ca c’est du journalisme comme la France d’en bas attends ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sergio L.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès