Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Maudite presse française

Maudite presse française

Un plan de sauvetage taillé sur mesure pour les actionnaires et les spéculateurs, une banque centrale européenne qui rachète de la dette des Etats de l’Union, des appels à la rigueur sur l’ensemble du continent, des centaines de milliards d’euros sortis d’on ne sait où mais bel et bien garantis par nos impôts, de nouvelles cures d’austérité en Espagne et au Portugal, l’âge de la retraite partout reculé, un déni de démocratie en Grèce où les mesures d’austérité ne passeront plus par le parlement (!)… il y a en effet de quoi pavoiser !

Trop belle la vie !

Alors quelle histoire nous raconte-t-on ce matin ?

Les marchés européens euphoriques pour le Figaro.fr

Nicolas Sarkozy réfute toute politique d’austérité pour le même.

L’Europe veut une "super-régulation" de la finance selon le Monde.fr

Euphorie des bourses mondiales après le plan de sauvetage d’après Nouvelobs.com

Libé.fr ose pour sa part Le plan de sauvetage de l’euro a convaincu les marchés financiers et titre sur la version papier : Europe : le prix à payer.

le Parisien préfère : Lagarde : la zone euro a échappé à un « désastre » 

Quant à la presse économique, elle est au diapason : Les Echos entonnent : Euro : le grand soulagement tandis que la Tribune s’enthousiasme  : Plan historique, marchés euphoriques.

TF1 fait dans la surenchère : La France mettra près de 90 milliards pour sauver l’euro ou encore Le CAC, euphorique, gagne presque 10%

Faisons un tour chez nos voisins si vous le voulez bien : Pour la Reppublica

Fmi : "In Europa la ripresa sarà lenta Italia indietro su Germania e Francia"

El Pais en Espagne “Salgado evita que la UE imponga a España un ajuste más drástico” (Salgado c’est la ministre des finances)

Le süddeutche zeitung titre ironiquement “Es lebe der Euro” ’(Que vive l’euro)

Mais dès qu’on repasse dans la presse francophone (suisse ici) on retombe sur L’Europe éteint l’incendie pour le Temps.ch

Cocoricouac !

La presse francophone est donc la seule à dramatiser à l’extrême concernant le passé récent. La seule à se réjouir de l’envolée boursière, la seule à estimer que le pire est passé, la seule à ne pas titrer sur les incertitudes qui demeurent, enfin, la seule à ne pas faire explicitement le lien entre la rigueur sur le plan intérieur et la situation européenne.

Alors y a-t-il une “lecture française de la crise” ? Que pourrait expliquer à la fois l’unanimisme de la presse française ainsi que sa propension à encenser le volontarisme politique ? Quelles que soient les raisons expliquant cette attitude peu professionnelle, le lecteur avisé aura au moins trouvé la cause de l’inexorable déclin de la presse généraliste d’opinion en France…puisque d’opinion il n’est plus question.

*******

Ce matin : Les Bourses ont donné une "réponse excessive" au plan d’aide européen, estime Lagarde

On se frotte les yeux tout ébaudi “Quoi ? notre avocate d’affaires internationale affirme sans ciller que le comportement des bourses est excessif et que le plan européen fut trop bien accueilli par la corbeille ?” Impossible…mais alors à qui cette petite phrase s’adresse-t-elle ? Aux marchés bien sûr. Que cherche-t-elle à leur dire ? Qu’avec cette hausse excessive, il y avait un risque que la population se rende compte que ce plan d’aide financé sur leur dos n’est destiné qu’aux seules banques. Modérez vos ardeurs, messieurs les courtiers, que diable un peu de tenue, vous risqueriez de tout faire tomber par terre !


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Cybèle Cybèle 11 mai 2010 18:33

    Les banquiers ont encore ramassé la super cagnotte à l’Euromillions ? 
    Même pas ! Ils sont passés directement à l’Euromilliards, de l’Européenne des Jeux. 
    Ils gagnent à tous les coups ! 
     

    • non666 non666 12 mai 2010 09:55

      Que l’on soit « de droite » ou « de gauche », le principe de payer la dime à la finance mondialisée, installée dans des paradis fiscaux ne passe plus aupres des peuples.

      Ils pretendent gagner quand ils prennent des risques mais refusent d’assumer les pertes quand ils perdent....Cela s’appele tricher , non ?


      Le plus grand scandale est quand meme que personne n’ose regarder de la meme façon, avec les memes outils les P.I.G.S (portugal, Irlande , Grece , Spain) et les etats unis.
      Or eux ils sont encore plus mal et ils n’ont pas d’union europeenne pour les soutenir...
      Mais je suis bète , si !
      Nous payons depuis la fin de la guerre de 1945 la dime imperaile en considerant comme du vrai argent ce que produit la mchine a inflation de la fed !
      On est donc tous assis à jouer avec des tricheurs et personne ne se rebelle * ?


      • Gabriel Gabriel 12 mai 2010 10:36

        Pour les banques c’est open bar tous les jours. Nationalisation des pertes et privatisation des bénéfices. La mafia c’est installée durablement sur les places financières avec la bénédiction des gouvernements grassement rémunérés pour cela. La première phase en cours est l’appauvrissement des populations. La seconde la mise en esclavage de ces mêmes populations en leur ôtant toutes velléité de révolte par la peur et la division des peuples, coutumes et religions.


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mai 2010 10:39

          Camemebert vous dis-je .


          • Blanc bulletin 12 mai 2010 11:55

            Je maîtrise mal ce monde de l’économie
            On m’assène des tones de vérités
            Et pas l’ombre d’une démonstration

            Alors je me dis comme çà, en passant

            1000 milliards de dollars d’un côté de l’atlantique
            1000 milliards d’euro d’un autre côté de l’atlantique
            A l’occasion de la crise due à la capitalisation des prêts hypothécaires à risque
            Pour sauver les banques qui avaient scié la branche sur laquelle elles étaient assises

            Si ça marche en 2008, ça marche en 2010

            On peu rouler 1 fois mille personnes
            On peut rouler 1000 fois une personne

            Et on peut rouler 1000 fois mille personnes
            Pour peut que ce ne soient pas elles qui décident

            ... mais plutôt de gentils larbins que l’on prétendra « au pouvoir »
            Histoire de brouiller les pistes

            Bon... ben... ça va pas mieux on dirait


            • Ethers 12 mai 2010 14:36

              Vous avez parfaitement raison : personne ne prend la peine d’essayer de faire un début de démonstration. Mais contrairement à ce que vous dîtes de façon implicite, je mets tout le monde dans le même sac : personne ne démontre quoi que ce soit ! Ni ceux qui clament qu’il est essentiel de sauver les banques, l’Euro, la BCE, la Grèce, etc. ni ceux qui affirment haut et fort que ces plans de sauvetage successifs ne sont que des assassinats des peuples, l’abandon de nos prérogatives, etc.
              Somme toute, nous assistons à une guerre de religions, où une foi en affronte une autre.

              Malheureusement, je ne connais pas de guerre de religions avec une fin heureuse...


            • fhefhe fhefhe 12 mai 2010 12:40

              Comme dit dans un autre commentaire.....

              1950-1980 les 30 « Glorieuses ».....

              1980-2010 les 30 « Rigueurs » ....

              2010-2040 les 30 « Affreuses » ....nos 30 prochaines années (liste non-exhaustive).

              Allongement des années des cotisations retraites avec diminution des pensions
              — Maintien voir augmentation des cotisations sociales avec diminution des prestations.
              Augmentation des dipômes pour espèrer trouver un emploi avec diminution des salaires
              Augmentation de la durée de vie mais diminution du train de vie pour la majorité des retraités
               Etc.......

              Les Pauvres deviendront Très Pauvres ,
              Les Très , Très Riches deviendront Très Riches ,
              Les Très Riches deviendront Riches....,
              Mais la Classe Moyenne remplacera les Pauvres devenu Très Pauvres...

              Comment va s’en sortir l’Espagne avec un taux de chômage de 20,5 % ! ?
              Dans les années 70/80 ce pays était le « sous-traitant » des pays riches de l’Europe , il sortait du Franquisme ....Le secteur du batiment , gros pourvoyeur d’emplois , s’est effondré , aucune industrie lourde dans ce pays....le Maroc , la Tunisie , entre autre , sont les nouveaux ateliers des fabricants Européens...Oui comment va s’en sortir l’Espagne ?

              La France en 2 décennies est passée de la 4 éme à la 7 éme puissance économique mondiale...son déficit est de près de 9% en 2009 pour 3% exigé par Bruxelles , son taux de chômage est de 10 %....Comment va t-on s’en sortir  ?

              Nous avons mangé nôtre Pain Blanc , beaucoup de Citoyens Européens mangent du  Pain Noir....mais le Blé est détenu par les Banksters qui nous roulent dans la Farine .

              Nos SAIgneurs n’hésiteront à remplir, non pas nôtre Gamelle , mais nôtre Gabelle pour nous faire payer la note Salée des intérêts de tous ces prêts . 



              • curieux curieux 12 mai 2010 12:42

                La presse française, c’est de la merde. Il faut utiliser le bon mot. Journaleux et
                merdias devraient passer dans la dictionnaire.


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mai 2010 13:15

                  Bonjour,

                  Eh oui, la crise eurocomique est liée aux médias et curieusement, la France est aussi le pays qui a le plus dramatisé la grippe H1N1, avec la complicité de ces médias de merde à qui j’ai mis les yeux devant leur caca si bien qu’ils ont censuré mon livre, mais pas celui du scooter de Jean Sarkozy

                  pour info, l’Obs pourrait reprendre le Monde qui coule
                  Le Monde, c’est un tabloïd à côté du NYT et je le dis, ya pas photorino


                  • Deneb Deneb 12 mai 2010 14:58

                    Ils brassent de l’air en esperant qu’il y en ait assez pour remplir l’airbag qu’ils se sont fabriqués.


                    • Dzan 12 mai 2010 16:02

                      Pas de soucis, les cocus s’en iront quand même aux sports d’hiver, car il faut y aller.
                       
                      Les 1ers écrans TV 3D vont se vendre ( vers 2400€) comme des petits pains, tour de France, et coupe du monde des pousse cailloux oblige.

                      De plus en plus de gens, joueront au loto croyant que c’est leur seule chance de se sortir de la merde.

                      De Gaulle avait dit des « veaux », mais c’est pire que ça.

                      Et demain cerise sur le gateau, ils éliront DSK patron du FMI, enfumeur en chef.

                      Pauvre France.


                      • Raymond SAMUEL paconform 12 mai 2010 18:34

                        Bonjour,

                        Ayons le souci de ne pas être nous-mêmes des enfumeurs.

                        Reconnaissons que l’UMP ne peut pas dire la vérité à deux ans des élections. L’opposition non plus ne peut pas si elle veut elle aussi se faire élire.

                        Mais nous, qu’est-ce qui nous empêche de voir la vérité et de la dire ?

                        Cette vérité est connue depuis longtemps (je viens de ressortir « La force du vivant » de Jean DORST. A la 4ème de couverture on lit : « Lorsqu’il se produit une rupture d’équilibre entre les hommes et leur milieu, les civilisations disparaissent ». C’était écrit en 1976).
                        Il y a aujourd’hui plus de personnes qu’en 1976 qui approuvent ce message, mais ça ne débouche sur rien. Reconnaissons-le.

                        Si dans le passé, quand des civilisations disparaissaient, le reste du monde n’en était pas affecté, ce n’est plus le cas au temps (hélas advenu) de la mondialisation.

                        LE REFUS DE PRENDRE REELLEMENT EN COMPTE CETTE RUPTURE ENTRE LES HOMMES ET LEUR MILIEU condamne toute l’humanité à mort.

                        On saura alors que la crise financière n’était pas la cause principale du désastre.

                        Bien sûr, il faut établir un cordon sanitaire autour de la finance et vivre sans elle, mais lorsque ce sera fait nous serons toujours dans le couloir de la mort, un couloir plus ou moins long (court), on ne sait pas encore.

                        Pourquoi ?

                        Parce que le système économique ET les mentalités humaines ne peuvent fonctionner qu’en produisant et consommant toujours plus.

                        Qui a l’envie, l’intention, la possibilité, de réclamer pour les autres et d’appliquer pour lui-même la disposition qui consiste à réduire la consommation de 50 % ? Dès maintenant ?

                        Cette disposition doublerait, triplerait, décuplerait le chômage ? OUI. Mais il faudra de toute façon en passer par là. Il faut donc organiser le changement de société pour nous adapter à l’inévitable. Il est plus que temps de se rendre compte de l’imprudence qui a consisté à transformer des travailleurs indépendants, autonomes, responsables d’eux-mêmes, les artisans, les petits agriculteurs, en prisonniers de la feuille de paye, en esclaves du capitalisme.

                        Oui, il faut vingt ans avant que cette révolution ne donne des effets. ALORS, IL FAUT COMMENCER TOUT DE SUITE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès