Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Médias, Télés, Presse : L’obsolescence programmée reste autorisée (...)

Médias, Télés, Presse : L’obsolescence programmée reste autorisée !

J’ai beaucoup aimé ce parlement français qui décide tout d’un coup de statuer sur un des fondements de l’économie capitaliste, à savoir l’usure des objets et leur remplacement.

« Nous defons afoir de noufeau la solidité teutonne, arghhh ! »

Dans les années 70 un de mes meilleurs amis travaillait à Orléans dans une usine appelée « les Coussinets minces », ils y fabriquaient des roulements. Un soir il passe chez moi et me raconte quelque chose qui l’avait laissé pantois, la direction était venue annoncer que les roulements étaient de trop bonne qualité, et que ces pièces ne cassaient jamais sur les véhicules, il fallait donc régler ce défaut de qualité pour pouvoir fournir des pièces de rechange. Nous étions à l’apogée des 30 glorieuses, la consommation battait son plein.

40 ans plus tard la planète, grâce à cette société de l’usure prématurée des appareils, est devenue une gigantesque poubelle, le casse-tête que représente le stockage des pièces de rechange pour les véhicules et appareils électroménagers est phénoménal, il est temps de réagir …. 40 ans plus tard !!!

Mais il est une autre facette de cette obsolescence programmée, celle qui concerne la presse et la manipulation des esprits, et donc l’usure de l’information selon qu’elle est utile ou pas, je vais donc parler d’Obsolescence Programmée de l’Information.

L’OPI consiste à orienter le spectateur vers le ou les sujets qui vont monopoliser son attention et donc participer d’une diversion, quelle qu’elle soit. Quelques exemples :

-on lance une information : des bébés ont été enlevés des crèches de Koweit City par les soldats de Saddam Hussein et assassinés dans les rues, le témoin une jeune femme en pleurs, présentée comme assistante dans une crèche ; encore une personne au-dessus de tout soupçon, quel intérêt aurait cette pauvresse à sortir une telle information avec tant de larmes ? Les esprits sont marqués par ce désespoir et cette barbarie, une coalition internationale va envahir et asservir l’Irak et libérer le Koweit pour que ce pays redevienne une monarchie absolue. De fait le témoin était la fille d’un des dignitaires koweitiens, mais c’est trop tard, les esprits sont marqués, toute la planète a vu cette mascarade et y a cru ... Que dire du professionnalisme des médias, étaient-ils complices, fainéants ou crétins ? Ensuite c’est l’embargo contre l’Irak, les gosses irakiens meurent dans les crèches irakiennes, les étals des magasins sont vides, mais l’empreinte des esprits a été réussie, le bon peuple peut se dire « ils l’ont bien cherché ».

-on lance une information : Saddam Hussein a des armes chimiques ! Oui mais voilà, il y a un os, les experts de l’ONU concluent qu’ils n’ont rien trouvé ; pas de problèmes un individu au-dessus de tout soupçon, imaginez, Monsieur Colin Powell, montre à la tribune une petite fiole avec un liquide dedans et affirme « voici la preuve ». Les esprits sont marqués per cette intervention que tous les médias passent en boucle, l’opération colonisation, destruction et reconstruction de l’Irak peut commencer en fanfare. On ne parle plus de la fameuse fiole mais elle est gravée comme la preuve absolue. Qu’importent les massacres, la pendaison d’un président, la ruine d’un pays, les médias se sont piégés eux-mêmes, la question étant : étaient-ils volontaires, complices ou crétins ? Depuis la situation en Irak n’a fait qu’empirer, mais les sociétés de gardiennage et de construction se sont gavées, sauf les sociétés françaises, ce pays n’ayant pas voulu être complice de cette combine. Enfin pas cette fois-ci !

Ces deux exemples se reproduisent à l’infini mais nos dirigeants ont amélioré le système de diversion en professionnalisant aussi cette Obsolescence Programmée de l’Information, prenons des exemples plus français et plus européens :

-en France le gouvernement dit de gauche décide d’appliquer une politique identique à celle du gouvernement précédent, qui était ouvertement de droite, on va taxer le peuple, surtaxer le peuple. Mais il y a un risque, que ces couillons qui composent le peuple se fédèrent et ressortent les fourches, alors on doit impérativement opérer une diversion. On a les poussins, les pigeons, attention à ne pas se retrouver avec Robin des Bois et Mandrin ! Sortons donc du chapeau un machin qui va empêcher ces gens de se fédérer ou bien faire que les alliances potentielles qui risquent d’apparaitre soient bousculées ; allez, on prépare une loi autorisant le mariage pour tous. C’est d’actualité ? Pas vraiment. C’est important et prioritaire ? Pas vraiment. Alors pourquoi ceci et pourquoi maintenant, sinon pour désamorcer un embryon de révolte ? Et la presse, dans son ensemble, se tourne à la recherche de gens insignifiants, et nous sort du chapeau un truc habillé en rose qui porte un surnom lourd de sens et surtout très bobo parisien « frigide barjot » ; qu’importe qu’elle n’ait rien d’intelligent à dire, qu’importe qu’elle habite dans un appartement « réservé » à un prix défiant toute concurrence, elle est le prototype de l’idiote utile au pouvoir en place, donc elle est médiatisée à outrance. La diversion fonctionne, le peuple est dans la rue, mais ce n’est plus le même peuple, indigné et révolté, c’est celui qui défile bien gentiment avec les enfants et les vieillards, avec les curés et les députés enturbannés d’écharpes tricolores. Diviser pour régner, mais aussi recomposer les alliances pour garder le pouvoir.

En Europe un événement grave se passe, à Kiev, le Maidan. Des gens, le peuple d’Ukraine, se mobilisent contre les oligarques et la corruption, ces oligarques sont issus des régimes qui se sont suivis dans ce pays, ils s’appellent Yanoukovitch, Timoshenko, Kolomoïski, Tarita, Poroshenko, ils sont devenus millionnaire voire milliardaires en trafiquant avec la Russie, l’Occident et l’Afrique. Qu’importe qui a gagné et a pris le pouvoir en Ukraine, de toute manière celui qui dirige est corrompu et milliardaire ! Alors la situation se gangrène, pour éviter que Maidan continue ou reprenne de plus belle le nouveau pouvoir prend à la hâte des décisions susceptibles de provoquer des révoltes et fait cela dans le but de faire ressortir les rancoeurs entre les ukrainiens de l’est et ceux de l’ouest, entre les catholiques et les orthodoxes, entre les nostalgiques de Bandera et ceux nostalgiques de l’URSS, et l’Occident s’en mêle d’une manière extrêmement maladroite, en soutenant un coup d’état. Rien ne va plus, la guerre civile est inévitable. Comment nos dirigeants peuvent-ils se sortir de ce bourbier ? Rien de plus difficile, mais soudain miracle, un avion tombe. Aussitôt tous nos dirigeants en chœur accusent la Russie, aucune preuve, aucune expertise, rien, mais ils sont sûrs d’eux ! Et la presse reprend en ânonnant « les russes ont abattu un avion plein de civils ». Depuis cet événement la guerre civile en Ukraine n’existe plus. Il y a eu plus de 4.000 morts, rien à cirer ! Environ 1 million d’ukrainiens sont réfugiés en Russie, on s’en tamponne ! Superbe diversion qui démontre à quel point la presse est complice du pouvoir, quand elle ne lui est pas totalement inféodée. Il est quand même étonnant de voir que 4.000 civils tués dans une guerre qui se déroule en Occident sont ignorés et ont moins d’importance qu’un espion américain, présenté comme journaliste, qui est exécuté par l’Etat Islamique et dont l’exécution aurait été filmée mais n’est pas visible car trop choquante ! Et pourtant, pendant la guerre civile en Ukraine, la vente d’organes a continué, comme au bon vieux temps de l’UCK et des organes des civils et militaires serbes. Et pourtant des enfants vont continuer leur vie avec une jambe en moins, un moignon de bras, les ONG françaises et autres sont d’une discrétion honteuse et d’une passivité complice, la presse servile et complice ne dit rien, n’étudie rien, envoie un abruti comme correspondant à Kiev qui va dire exactement ce que les autorités françaises lui ordonne d’ânonner , ainsi ce matin du 13 octobre « en direct de Kiev » le discours est « les rebelles pro-russes bombardent l’aéroport de Donetsk ». Ce garçon est crétin ou idiot ? L’aéroport de Donetsk a été pris, pour toute sa partie supérieure, par les séparatistes, par contre tous les souterrains qui existent sous cet aéroport et ont des ramifications parfois lointaines (datant de l’époque soviétique et intégrant des abris antiatomiques) et ces souterrains sont encore occupés par les forces ukrainiennes dites loyalistes. Comment peut-il sortir un tel discours sans avoir au moins étudié son sujet ? Qu’importe, il faut continuer à marquer les esprits dans la même direction notamment en parlant des « pro-russes » au lieu de parler de résistants, de séparatistes. On a décrété en haut lieu que le méchant est un dictateur russe (apparemment démocratiquement élu) et le gentil est un brave fasciste (apparemment issu d’un coup d’état).

Et l’Afrique dans tout cela ?

Bientôt nous allons célébrer nos deux ans d’expédition coloniale au Mali, le résultat est exceptionnel ! Des mines antipersonnel disséminées un peu partout, un pays toujours aussi corrompu et toujours ingouvernable, une armée faite de bric et de broc avec une armada de généraux nommés de père en fils et sans aucune étude spécifique mais avec des comptes en banque bien fournis, des rebelles Touaregs toujours aussi rebelles et toujours aussi déterminés à ne pas dépendre de Bamako, bref quand nous partirons le cirque redémarrera de plus belle. Mais la presse ne dit rien, n’étudie rien, il suffit que deux ou trois politiciens (UMP ou PS, pas de problème l’idéologie est la même) qui prétendent connaitre ce pays, parce qu’ils sont allés 3 fois dans leur vie tringler la négresse au Sofitel du coin, déclarent que « nous avons fait ce qu’il fallait quand il le fallait » et la presse reprend en chœur « tout va bien, la pacification est presque terminée, ainsi que le transfert de responsabilité ». Et quand un avion plein de passager s’écrase sur le territoire malien, aucun dirigeant occidental n’accuse aussitôt un pays, un mouvement, un groupuscule ! Pas de chœur des vierges effarouchées, ni au niveau de l’UE, ni de la presse ! C’est le black-out total, et au bout de deux mois nous avons le verdict : pour l’avion abattu en Ukraine les autorités (Kiev, OTAN, UE) ont déclaré que les boites noires ont parlé mais elles ont décidé de tout placer en top secret, pour l’avion tombé au Mali les boites noires n’ont pas parlé mais on n’exclut pas l’hypothèse terroriste tout en précisant qu’il n’y avait pas d’orage à ce moment-là (sic !!!). Manipulation honteuse et visible des mots et des gens, et aucun média ne dit rien, ne commente ce double langage, ces doubles vérités ! On doit garder les esprits sous la forme dans laquelle on les a marqués, l’avion en Ukraine, c’était un missile et donc la colère de Poutine, celui au Mali c’était l’orage et donc les foudres de Dieu. Circulez, y-a rien d’autre à voir !!!

Autre point, la mondialisation de l’information et donc la multiplication des informations importantes dans un pays ou un groupe de pays, et inutiles ailleurs.

On reçoit une image, sordide de préférence, sur un fait divers qui s’est passé en Australie, cela fait le tour du Monde ; Le titre apparait sur l’écran, terrible « Australie, un kangourou a sodomisé un aborigène », ou l’inverse, on ne sait pas encore donc on diffuse l’information et on attend les images. Elles arrivent, on nous montre le début mais pas la totalité de l’agression car ces images « sont d’une violence extrême », bref on amuse le couillon devant sa télé et pendant qu’il pense à ce pauvre aborigène il en oublie que l’Etat est en train de lui cintrer sa retraite, ses allocations familiales, augmenter ses impôts. Malheureusement l’acte de sodomie n’est plus d’actualité au bout de 24 heures, car un petit malin a tout filmé avec son portable et diffusé sur Facebook via Youtube, on est bien arrivés à effacer la vidéo mais le mal est fait, alors ressortons du chapeau Pistorius, puis zizi rider sur son scooter, puis une phrase de Jean-Marie le Pen, puis … n’en jetez plus, ma cour est pleine de diversions ! Mais, mais, mais …

Les médias « main stream » et les autonomes :

Cette guerre médiatique à sens unique est donc désormais battue en brèche par les réseaux sociaux et la presse indépendante en ligne qui trouvent les informations que les médias occidentaux cachent, qui analysent ceux que les médias effleurent, et qui sont de fait le pendant de « Radio Free Europa » à l’époque de la guerre froide. Ce sont eux qui gardent vivantes des situations, rappellent des faits, analysent et informent au plus près de la réalité de ces faits. Ce n’est pas pour rien que les gouvernements occidentaux tentent de museler le net ! Il suffit de considérer que tout dissident est un apôtre du terrorisme et le tour est joué. Beau retour de l’époque de l’occupation nazie et du gouvernement de Vichy, quand les résistants français étaient appelés des terroristes. Mais n’oublions pas qu’un terroriste, après tout, ce n’est en général qu’un résistant qui n’a pas encore gagné, et si on écarte les fêlés de l’EEIL, ces descendants el Al Qaeda, un terroriste c’est surtout un patriote qui défend son territoire, les siens, son identité, son indépendance, et souvent il défend la Liberté.

Pour revenir à la presse française, la lamentable presse française, vivant au-dessus de ses moyens et à grand renfort de subventions d’Etat, elle reste aux ordres, le doigt sur la couture du pantalon, à braire la voix de son maitre, fût-il à Berlin ou à Londres. L’important est qu’elle continue à promener le citoyen et à opérer des diversions quand son esprit s’attarde sur un sujet, notamment si ce sujet est d’ordre social. Il lui faut aider le pouvoir qui la fait vivre à rester en place. Et pour être sûr que rien ne change, désormais on est journaliste de père en fils, en nièce, en cousin-cousine. La grande famille de la presse a fait sa place au soleil, en sonnant la mort de l’information.

Et s’il fait froid dans les chaumières européennes cet hiver, ce sera forcément la faute à Poutine, pas au pouvoir d’achat des citoyens qu’une politique imbécile plombe dans toute l’Union Européenne depuis quelques années. Superbe diversion … que cette obsolescente programmée de l’intelligence et de l’esprit critique !

 

Pour ceux intéressés par une approche un peu différente sur le Mali et l’Ukraine, ces quelques liens :

Le MALI :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/anormalie-128856

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/anormalie-mauritanienne-129059

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/anormalite-elyseenne-129121

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/anormalite-et-asymetrie-129191

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/anormalite-et-vie-quotidienne-au-129680

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nord-malisation-faut-pacifier-131068

 

L’UKRAINE/

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-traite-de-berlin-en-1878-lutte-146954

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/ukraine-effet-larseniuc-et-149356

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/ukraine-fallait-pas-ecraser-les-149851

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l-ukraine-une-bombe-a-nos-portes-153278


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 14 octobre 2014 10:20

    L’obsolescence programmée par la machine médiatique gagne aussi le terrain des idées. On trouve une idée ; on charge une commission d’y réfléchir avec sérieux. Quand ladite commission rend ses conclusions, trop tard, l’idée est déjà caduque, et c’est une autre idée qui fait les unes des journaux.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 octobre 2014 11:28

      surtout si l’idée peut faire changer les choses en dehors des schémas traditionnels ...


    • HELIOS HELIOS 14 octobre 2014 13:01

      La messe et dites, et VOUS allez continuer a voter pour les mêmes : Juppé, ne serait-ce pas celui qui a la cote en ce moment ? C’était quand, déjà, qu’il mettait les gens dans la rue ?


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 octobre 2014 13:55

        En France, grande démocratie, on ne peut voter que pour des candidats validés par un certain nombre d’élus (500 si je me souviens bien), cela date du candidat nommé « Barbu » (à l’époque il n’y avait aucune barrière particulière) dont la prestation avait amené la classe politique à se considérer comme seule habilitée à pouvoir se présenter à la présidentielle et donc avait décidé de mettre un « verrou » ...


      • gotjy gotjy 14 octobre 2014 14:41

        Bien dit HELIOS,1995 ce n’est pas si loin,mais les français sont amnésiques.


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 octobre 2014 13:56

        Vous oubliez que le président a le droit de nous faire entrer en guerre, et que l’actuel comme son prédécesseur ne se sont pas gênés !


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 octobre 2014 06:27

        pour la Côte d’Ivoire et la Libye je crains fort que la France « sarkozienne » ne se soit aventurée un peu trop sans le soutien de ses alliés (sauf Cameron), résultat pour le Mali Hollande a été sommé d’aller seul mettre de l’ordre, réparer les imbécilités de son prédécesseur .. pour la Syrie c’est pareil, la France a voulu exister en se mettant plus en avant que les autres en supprimant ses relations avec l’Etat légal syrien et reconnaissant une alliance qui n’existe déjà plus, et le résultat est là, on est au milieu du conflit sans y être, pour avoir soutenu ceux qui sont devenus « DAESH » ..


      • gotjy gotjy 14 octobre 2014 15:14

        Les politiques sont devenus des communicants,entourés de conseillers images,leur force de frappe est l’enfumage,s’il y a problème ils déclenchent un pare feu en faisant fuiter une pseudo info ou une future réforme dont le seul but est de détourner l’attention et comme le dit si bien l’auteur de l’article,les médias ont un rôle majeur dans la diffusion de ces hameçonnages de l’opinion,par exemple les micros trottoirs qui seraient sensés représenter l’opinion publlque,les réponses étant choisies en fonction de la ligne éditoriale souhaitée,et enfin que dire de tous ces politiques qui jouissent pratiquement devant micros et caméras,le paraître étant leur seul moyen d’exister.
        Celà dit, la même technique est employée à l’internationale et donc c’est à nous les couillons supposés de prendre garde à tous ces mensonges et de faire le ménage.


        • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 octobre 2014 15:33

          nos politiciens (à minima en France) disent tous, à chaque fois que je peux les entendre « moi je pense .... moi je dis .... moi je .... » à se demander s’ils connaissent le « nous » ... notre classe politique est autiste ... 


        • Abou Antoun Abou Antoun 15 octobre 2014 16:14

          par exemple les micros trottoirs qui seraient sensés représenter l’opinion publlque
          Avec les sondages bidonnés.


        • jeanpierre40 14 octobre 2014 19:47

          Magnifique analyse du pouvoir des médias sur les cerveaux.


          • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 octobre 2014 05:09

            merci, le pouvoir des médias n’est plus qu’un outil ... quelle chute !


          • christophe nicolas christophe nicolas 14 octobre 2014 20:25

            Oui c’est exact et cela fait quitter le paradis terrestre...


            Luttez, souffrez et vous gagnerez le vrai Paradis hors de porté de Satan...

            Je m’y engage e je témoigne, c’est au delà de vos espérances

            • Abou Antoun Abou Antoun 15 octobre 2014 01:15

              Le détournement de l’attention !
              Les vieilles recettes fonctionnent toujours. Leur emploi a pu être systématisé et amplifié depuis le 20-ième siècle grâce aux techniques audio-visuelles. Le pouvoir ne maîtrise pas encore le web à cause de son incompétence technique crasse, mais que quelques pros basculent du côté obscur de la force et c’est le scénario Matrix.


              • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 octobre 2014 06:33

                Cela, c’est déjà en cours mais pas dans le domaine de l’information, les enjeux sont bloquer les circuits informatiques, les commandes automatiques, déclencher des orages électromagnétiques, etc ....


              • Francisco Francisco 15 octobre 2014 10:16

                Très bon article. Il serait intéressant d’agir tel un organe de surveillance et de répertorier toutes les erreurs avérées comme les armes de destructions massives d’Irac citées dans l’article ou encore les discours tronqués d’Hugo Chavez. Moi ce qui me fascine c’est la cécité qui touche des gens dans mon entourage. Ça ne leur saute pas aux yeux que les médias n’ont plus pour vocation d’informer, certains réfutent en bloque toutes analyse qui mettrait en difficulté leur quotidien favoris.
                La collusion entre multinationales et journalisme me semble pourtant clair. D’une part, les medias utilisent la publicité pour ce rémunérer. Les prix exorbitant d’une annonce publicitaire limite les sponsors potentiels aux multinationales. Les subvention de l’état viennent également alimenter la tirelire, ce dernier est également tenu par les couilles car il à eu besoin de capitaux et de soutient pour l’élection présidentielle que les multinationales lui apportent. Le conflit d’intérêt entre les journalistes et leurs sponsors est constant, les preuves et la documentation qui démontrent ces faits sont nombreux mais beaucoup ne veulent pas le voir.


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 octobre 2014 10:22

                  j’ai vu comment la publicité introduite dans un journal satyrique avec lequel je travaillais en Roumanie a eu comme effet dévastateur sur l’indépendance de ce journal ; ceci étant je ne peux m’empêcher de constater que même « notre » Canard Enchaîné, sans publicité, a parfois de drôles de positions !


                • Abou Antoun Abou Antoun 15 octobre 2014 16:11

                  ceci étant je ne peux m’empêcher de constater que même « notre » Canard Enchaîné, sans publicité, a parfois de drôles de positions !
                  Et comment ...
                  Avoir sciemment caché pendant des années la bigamie et la maladie du président Mitterrand. Notre Canard connaît l’auto-censure.


                • zygzornifle zygzornifle 16 octobre 2014 08:21
                  L’obsolescence programmée n’éxite pas au Sénat et chez les Députés, on se tape les memes depuis des décennies .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès