Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Médias traditionnels et journalisme citoyen : Financial et Reuters pour la (...)

Médias traditionnels et journalisme citoyen : Financial et Reuters pour la collaboration !

Avec l’explosion de la blogosphère qui continue, la vision d’une collaboration entre amateurs et professionnels du contenu et de l’édition / publication devient majoritaire.

C’est cette vision que je défendais (un peu seul au début...) quand je parlais de la collaboration "pronétaires" et "infocapitalistes" dans mon papier (publié ici) pour le blog associé au livre de Joel de Rosnay et Carlo Revelli, La révolte du pronétariat.

Récemment, je mettais en avant l’exemple concret et pionner de Le Matin avec sa plate-forme BleuBlog.

Le cercle des "synergistes" entre les 2 mondes augmente encore. Le renfort est de poids : 2 monuments mondiaux de la branche de l’édition s’associent pour parler du sujet : Financial Times qui ouvre ses colonnes à Reuters pour que son ceo Tim Glocer écrive un article sur le sujet de cette nécessité d’une collaboration harmonieuse entre la blogosphère et les médias traditionnels.

Les éléments marquants de ce papier de T. Glocer sont :

- le titre : "Old media must embrace the amateur". Les vieux médias doivent donc s’immerger dans l’édition amateur.

- un déplacement de leurs priorités, de la personnalisation ("mon contenu présenté comme il vous convient") vers la participation ("votre contenu réutilisé / valorisé par mes moyens"). Tout ceci car l’audience traditionnelle s’est maintenant habituée à créer, partager et consommer son propre contenu.

- les grands médias commencent à comprendre le web 2.0 (= la voie stratégique de Yahoo) et à le prendre au sérieux : l’acquisition de MySpace.com par Ruppert Murdoch est pour T. Glocer un signe fort.

- La blogosphère n’est rien de nouveau : il a toujours existé des trublions publiant hors des canaux "officiels". Les nouveautés "apportées" par l’Internet sont seulement l’ampleur de la distribution (audience potentielle quasi infinie) et la puissance des moteurs de recherche pour découvrir ces contenus sans effort (par manque de moyens) de promotion de la part des auteurs...

- Pour avoir accès à du contenu de haut vol, le journal doit avoir su créer une communauté forte autour de lui, afin d’avoir accès à sa "substantifique moelle" pour créer et maintenir cette communauté. Une sorte de problème "poule et oeuf" en quelque sorte, que seule une utilisation du contenu produit par cette communauté peut résoudre !

- La contrepartie du point précédent est que l’éditeur doit drastiquement développer ses compétences de "filtre" devant l’abondance du contenu dont il va disposer  : il ne s’agit plus de "trouver" du contenu (fraîcheur, originalité, etc.) mais de trouver le meilleur, et éventuellement de l’enrichir par l’apport de professionnels qui disposent d’une mécanique lourde et bien rôdée.

- les contenus professionnels et amateurs se complètent harmonieusement : les touristes en vacances en Asie furent les premiers à pouvoir rapatrier des photos (via leurs téléphones mobiles) du tsunami vers leur communauté lors de cette catastrophe. Les reporters officiels sont ensuite arrivés, 24 h plus tard, pour donner une vision globale de ce drame.

Je laisse la conclusion à Tim Glocer : "integrate the new world or risk becoming less relevant. Our industry must not fall into the old protectionist strategies that defined the first phase of the Internet"


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • didier (---.---.195.162) 11 mars 2006 11:24

    Monsieur

    Pourquoi parler de journalisme citoyen, et non pas de journalisme amateur ? La réponse est évidente : le journalisme appelé citoyen - ah, l’air du temps - a tout de suite plus d’allure, plus de grandeur, plus de pertinence.

    Nous ne sommes pas des individus écartelés entre nos qualités et nos démons, non, nous sommes des citoyens, autonomes et libres, responsables et vertueux. Mais au fait, la France Pétainiste, n’était - elle pas peuplée de citoyens ?


    • Didier Durand Didier Durand 13 mars 2006 10:43

      Bonjour didier,

      [Ne comptez pas sur moi pour mêler le sujet de mon article avec l’époque Pétain]

      Vous n’aimez pas le qualificatif « citoyen » : c’est pourtant celui avec lequel Agoravox lui-même se définit - voir le bandeau en haut de page « Agoravox - le média citoyen ».

      De mon côté, j’ai un souci avec le terme « amateur » qui implique à mes yeux un problème clair de sous-qualité par rapport à « professionnel ».

      J’ai une question pour vous : si on exclut « amateur » et « citoyen », pourriez-vous me suggérer un autre qualificatif ? Je ne vois rien de valide de mon côté malgré pas mal de réflexions personnelles sur le sujet

      PS : sans parler du fait que la même terminologie est utilisée au Etats-Unis avec « citizen journaliem ». Aux USA, on voit aussi émerger « grassroot journalism ». C’est le « journalisme de la Base » avec un grand B (cela ne rappelle-t-il pas une certaine « France d’en bas » smiley


    • Cédric (chouingmedia) (---.---.158.244) 13 mars 2006 09:57

      Bien le bonjour messieurs,
      le rapprochement entre médias traditionnels et journalisme « amateur » apparait effectivement inéluctable. Ceci dit, lorsque l’on regarde les fiches des auteurs d’agoravox, nombreuses sont celles qui révèlent une appartenance au monde de la communication, au sens large. D’ailleurs j’en fais tout à fait partie, en tant que journaliste.
      Du coup nous pourrions penser que ces journalistes qui se disent amateurs ne le sont pas tant que ça...

      Où l’on arrive une fois de plus à la définition de ce qu’est un site média et de ce qu’apportent tous ces sites collaboratifs comme les blogs / wiki.

      Quoiqu’il en soit, l’intérêt des médias traditionnels pour la collaboration n’est pas tout neuf, ne serait-ce que via le courrier des lecteurs dans les mag papiers, ou à la radio avec les appels d’auditeurs. Aujourd’hui les sites des médias traditionnels disposent de forums, voir de modules de blog, comme lemonde.fr, avec des auteurs plus ou moins réputés. Mais toujours des auteurs soit journalistes, soit dg d’une agence de com’... Il ne s’agit pas ici de minimiser l’importance des blogs et leur impact, mais plutôt de prendre un peu de recul afin de ne pas vouloir les faire rentrer dans un moule qui ne leur correspond pas, celui des médias. Un blog n’est pas un site média, tout au plus un excellent fanzine. Un excellent fanzine qui peut prétendre, parfois, à devenir un réel média.


      • Didier Durand Didier Durand 13 mars 2006 10:52

        Bonjour Cédric,

        Je suis d’accord avec votre analyse : les rédacteurs Agoravox sont encore très proches du métier traditionnel du journalisme /communication.

        Mais, je pense que c’est une situation

        a) normale : les rédacteurs actuels sont des gens qui « savent » écrire des articles parce qu’ils y ont été formés professionnellement et qu’ils ont déjà vécu cette expérience de la publication et de ces retours (débats qui s’ensuit). Finalement, ils débroussaillent et montrent la voie à ceux dont ce n’est pas le métier de base et qui sont donc (normalement) plus méfiants.

        Si je prends mon cas temporaire, j’ai beaucoup lu de blogs pendant longtemps avant de lancer le mien : quand j’ai vu et compris comment d’autres géraient les situations plus tendues par rapport à leurs billets, je me suis lancé.

        b) temporaire : comme dit dans le paragraphe ci-dessus, je pense que plein de futurs rédacteurs Agoravox sont en période d’observation et attendent d’avoir suffisamment de recul pour se lancer

        pour étayer mes dires, il me semble que le profil des rédacteurs a déjà bien évolué en 6 mois : c’était les geeks technophiles du Web en majorité il y a 6 mois. Ce sont maintenant effectivement pas mal de gens de la sphère des médias et je suis sûr que cela va bientôt être Mr Tout Le Monde (au sens noble du terme).


      • iepienne (---.---.67.105) 25 mars 2006 11:45

        Merci à tous pour toutes ces informations très précieuses sur le journalisme citoyen - car je crois bien que ce qualificatif colle parfaitement avec l’objectif de ces médias - puisqu’actuellement je prépare une dissertation portant sur « les blogs d’information, une nouvelle manière de faire du journalisme ? » (je suis élève à l’IEP de Rennes). En tant que novice à ces méthodes de diffusion de l’information, AgoraVox m’est d’une grande aide. Surtout, n’hésitez pas à me faire part d’autres renseignements utiles pour traiter mon sujet !


        • Didier Durand Didier Durand 25 mars 2006 11:53

          Bonjour iepienne,

          Je vous conseille encore :

          - mon blog Media & Tech : je viens juste d’y poster un nouveau billet sur ce sujet. Cherchez-y aussi Craigslist,Google Print, droits d’aueurs, etc... ce sont des sujets connexes

          - le livre de C Revelli et J de Rosnay « la révolte du pronetariat »

          - le blog www.pronetariat.com

          Si vous lisez l’anglais, il vous faut aller sur des blogs américains spécialisés sur le sujet.

          Pour plus d’infos, une adresse email est sur mon blog pour me contacter. n’hésitez pas !

          good luck pour la dissertation ! didier

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès