Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Mémoires de Chirac, ça fait pschitt

Mémoires de Chirac, ça fait pschitt

Le black out était presque parfait. Mais les journalistes n’ont pas attendu le 6 novembre. Ce jour-là paraît le premier tome des mémoires de l’ancien Président, « Chaque pas doit être un but » (éditions Nil).
 
Seul Le Point devait en publier les bonnes feuilles mercredi, la veille de la sortie, en exclusivité. Mais l’ensemble de la presse, ne respectant pas l’embargo, a déjà éventé ce plan de communication en en publiant des extraits. Une com’ vraiment abracadabrantesque.

Il suffisait d’acheter « Chaque pas doit être un but » en librairie. Celles-ci étant forcément livrées avant la parution des ouvrages, certaines d’entre elles l’ont mis en vente avant sa date de sortie officielle. C’est ce que prétend le journaliste Bruce Toussaint, qui explique l’avoir acheté dans une gare de Loire-Atlantique, et qui a été le premier à en parler, pendant vingt minutes, dans son émission « édition spéciale », lundi dernier sur Canal+. Du côté du service de presse de chez Robert Laffont, maison-mère des éditions Nil, on s’étonne : « Ce qu’il dit est absolument impossible. Aucune libraire n’a été livrée. » Avant de conclure : « On ignore où est la fuite. »(source BibliObs).
 
Face à cette boulette, il vaut mieux en effet feindre l’étonnement. Mais comment donc expliquer que la presse écrite - le Figaro, le Parisien, le Nouvel obs, etc. - , dans un bel ensemble, ait emboîté le pas à Canal, périmant les bonnes feuilles que s’apprête à publier demain mercredi le Point, magazine dirigé par Franz-Olivier Giesbert, l’un des biographes de Jacques Chirac. Voilà sans aucun doute une grosse fuite. D’autant plus que Ouest France affirme que "nombre de libraires ont déjà reçu l’ouvrage. C’est le cas de la librairie Coiffard, à Nantes, qui a reçu l’ouvrage ce mardi matin... Et l’a aussitôt mis en vente !"

Le plan de communication avait été pourtant longuement mûri. C’était le suspense le plus haletant de cette rentrée : mais quand donc ces mémoires allaient-elles paraître ? L’attachée de presse n’en pouvait mais de l’impatience des journalistes.
 
Prévue initialement le 19 octobre, la sortie de l’ouvrage a été reculée jusqu’au 6 novembre sans qu’on en sache plus (peut-être que le livre n’était pas terminé ?). « Il n’y a rien à lire avant » s’entendait-on alors répondre. Sans doute le Président attendait-il que la voie soit dégagée pour parler de son livre et uniquement de lui.
 
Attendre donc que Giscard, son rival, promeuve mollement sa vraie-fausse histoire d’amour avec Diana et que passent les procès de l’Angolagate et de Clearstream.
Mais patatras ! Au moment où enfin la voie est libre, les juges se rappellent au bon souvenir de Jacques Chirac et l’invitent à comparaître au Tribunal Correctionnel de Paris pour « détournement de fonds publics » et « abus de confiance », une affaire qui remonte aux années 1977-1995, date de sa mandature à la Mairie de Paris. 
 
C’est à croire que pour Jacques Chirac sortir ses mémoires ce n’est jamais le bon moment...

 
Crédit photo : rmc.fr/blogs

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • morice morice 3 novembre 2009 16:29

    On ne comptait quand même pas qu’il nous raconte ses coups les plus tordus ? Ou qu’il nous dise quels ordres il a pu donner à Charles Pasqua pour se débarrasser de rivaux ? Chirac est un tueur en politique, il serait temps de se réveiller et de s’en apercevoir : il nous la joue pépère tranquille là dans son appart... au fait QUEL APPART ? Avec quelles COMPROMISSIONS pour l’obtenir ?? S’il y a bien un truc qui marche, en ce moment c’est l’OUBLI à son égard : le vieux renard a réussi à endormir tout le monde !. On a déjà tout oublié de lui, même « le bruit et même l’odeur ». Je trouve la presse bien gentille avec ce chef de bande organisée... Peut-être que Gaston va être un plus disert que lui... et nous raconter l’affaire Boulin locale... les journalistes vont-ils un jour songer à leur confrère du pacifique lesté de blocs de parpaings ? Chirac, extérieurement est vachement sympa : je le confirme, j’ai eu la chance de le croiser un jour. Grande claque dans le dos ou presque, énorme sourire, voix rassurante, le grand jeu : vraiment sympathique sans se forcer ! Et on se laisse endormir, alors qu’avec Giscard c’était impossible : il a la poignée de mains d’une limande refrigérée. Ne nous laissons pas bêtement endormir par ce vieux roublard si acoquiné avec un vendeur de pastis à la faconde prononcée : ils sont tous deux dignes des personnages de Scorcese. Oh, pas de crocs de boucher chez eux : ça c’est dans l’imaginaire des peurs fascistes. Non, plutôt le genre bain d’acide. Pas de traces, pas de problèmes... dommage que Boulin n’ait pas été soluble doivent-ils se dire aujourd’hui...


    • Fergus Fergus 3 novembre 2009 17:33

      Bonjour, Morice.

      « L’acoquiné au vendeur de pastis » doit l’avoir mauvaise en ce moment eu égard à la manière dont l’ex-représentant en spiritueux se répand dans les médias et commence à balancer du lourd.


    • Fergus Fergus 3 novembre 2009 17:30

      A mon avis, Chirac aura bénéficié du meilleur plan com’ possible. A croire que la fuite a été organisée sciemment.

      Quoi qu’il en soit, cela ne devrait pas nuire aux ventes. Pas plus que l’annonce d’un procès qui aura pour effet de les booster en remettant en lumière l’ex-président et sa carrière.


      • K K 3 novembre 2009 18:58

        Chirac sympa ? Oui, sans contestation. Il sait aussi s’intéresser aux cas particuliers et les suivre après son coup de pouce... On ne peut pas en dire autant de tous les politiques. Mais c’est aussi le tueur politique qui a tué Chaban puis Giscard. 


        • fred 3 novembre 2009 19:09

          Pour moi, Chirac restera toujours comme le dernier Gaulliste de votre pays qui a eu le courage de dire non aux States (après Louis Michel en Belgique et je sais plus qui en Allemagne, à peu près au même moment que Chichi). C’est un homme qui avait la classe, l’autorité naturelle et l’intelligence qu’il faut à ce poste. Quoiqu’il puisse dire aujourd’hui, il pensait que le votre p... actuel n’avait pas l’intelligence nécessaire pour devenir président et qu’il ne le serait jamais. Quand on lit Meyssan, il y a des éléments qui laissent à penser qu’il a été plus qu’aidé par les neo-cons. A votre place, je n’hésiterais même pas à faire pression pour que le vote électronique soit proscrit le plus vite possible. Et je suis un pro du secteur : je sais de quoi je parle. Quand je vois les gens se f... de lui parce qu’il y a avait des magouilles ou je sais pas quoi, je me dis que plus on se plaint, pire ça devient... Longue vie à Chirac. Destitution pour Sarko. Cet avis n’engage que moi. Mais je le défendrais jusqu’à la mort.


          • fred 3 novembre 2009 19:09

            ... lente de préférence lol


            • appoline appoline 3 novembre 2009 19:21

              Si Chirac reste quelqu’un de redoutable, il avait une prestance que Sarkosy n’aura jamais. En société, c’est un homme très agréable, mon père a eu l’occasion de diner avec lui mais ceci dit c’est un homme d’affaire à forte poigne qui sait utiliser tous les moyens à sa portée. Aujourd’hui son passé le rattrape mais je ne doute pas qu’il s’en sorte avec quelques pirouettes car dans ces affaires, il n’était pas seul. Ils vont donc se pardonner les uns les autres, comme d’hab. La France du Grand Charles se casse la gueule, Chirac, Mittérand, l’autre vieux débris de Giscard et le nabot n’y sont pas étrangers.


              • lord_volde lord_volde 3 novembre 2009 19:34

                Chère Appoline.

                Tu as bien résumé la situation et les personnages. J. Chirac a de l’envergure et une stature qui impressionneraient n’importe quel juge expérimenté et empli de certitude. C’est un roc presque inébranlable que seule Bernadette a pu dompter, moyennant quelques coups de pattes savamment dosés. Les autres blaireaux de Giscard, de Balladur et de Pasqua ont vieilli et perdu leurs crocs. Ils aboient autant qu’ils peuvent, mais la machine à broyer du chien leur passera dessus pour dégager une nouvelle ère propice à l’instauration d’un système inféodé aux banksters internationaux. Comme ils ne servent plus à rien, on ne veut plus en entendre parler et doivent finir leur vie dorée à l’écart des nouveaux hommes plein de hargne et de mauvais sentiment. 


              • Gui Hottine Gui Hottine 4 novembre 2009 12:27

                Sacré homme d’affaires sans doute, que ce Chirac. PAraît même qu’il aurait fait de la politique ?


              • Gui Hottine Gui Hottine 4 novembre 2009 13:15

                Je précise que je ne penche ni pour un camp ni pour l’autre. Je ne suis ni de gauche, ni de droit, bien au contraire comme dirait papy Coluche.

                « Je ne suis ni de gauche, ni de droite. Je suis juste la france d’en bas. » Gui Hottine. :p


              • @politique @politique 3 novembre 2009 22:25

                On a toujours le « prési dents » (pour l’image, et le son ...enfin l’emballage) que l’on mérite. La démocratie à 60 millions ou 7 milliards...cela reste à mes yeux un vaste sujet de réflexion.
                Ou alors il faudra me « prouver » (errements) que la majorité est indiscutablement juste.
                VIVE AGORATOXXXXXX !


                • jymb 3 novembre 2009 22:47

                  L’idéal serait que l’on de dépasse pas les 500 exemplaires réellement vendus pour que l’auteur comprenne (enfin) que sa place est dans les poubelles de l’histoire


                  • brieli67 4 novembre 2009 02:34

                    Une anédocte Chirac par une sherpa au sujet de la première rencontre avec le cow_boy Bush à un sommet de Nice ;

                    Chirac, le président alors que Jospin gouvernait , n’arrêtait de ferrailler avec Junior dans un anglais bien New_pomme de sa jeunesse ... d’ailleurs son allemand est des plus corrects.

                    Donc , lors d’une pause imposée par le Che_two US, notre Chichi continue ses invectives de plus en plusbelles oeil dans oeil... Junior fait le poing, son entourage rapproché le retient. 
                    Dans la demi_heure, le zinzin pharaonique du Prezz est dans les airs pour poursuivre son périple européen... et se pose à Londres chez Lizz tout en attendant godillot Anthony.

                    Un clash « international » de voyous .... non entretenu par la presse.

                    Par pur hasard, j’ai entr’apperçu à potron minet la silhouette d’un Chichi fatigué plongeant dans les coussins de la République .... de la conduite présidentielle avancée... au sortir d’une soirée « Yvonne » avec Kamrade Glas/verres/nost 
                    La ruelle résonnait d’airs de la Volga , entraînants et victorieux...
                    Sarko bien plus tard s’est mesuré au mioche du Kremlin... 
                    La fois d’après, le corps présidentiel reposait non dans la suite du Grand Hôtel. La presse assistait au lever du Roy dans le hall d’un des plus fastes bordels près de la Place Rouge.

                    ah le Parquet diplomatique est bien glissant....




                    • stephanemot stephanemot 4 novembre 2009 10:06

                      entre le choix de l’editeur (Editions du Nil) et les eloges sur ses talents de « tacticien », le Sphinx doit se sentir flatte... meme si cela revient aussi a mettre en evidence ses carences de stratege, et son absence totale de vision historique, comme l’anniversaire de la chute du mur nous le rappelle cruellement.


                      • Leviathan Leviathan 4 novembre 2009 11:28

                        (je remets encore ces liens qui sont d’une grande importance pour comprendre qui sont Chirac, Pasqua, Sarkozy & compagnie )

                        Pour en savoir plus, visionnez cette conférence en 5 parties :
                        - « Françafrique : Le réseau Chirac, la relève Sarkozy ? » :

                        http://www.dailymotion.com/video/x1tj2j_de-chirac-a-sarkozy-1_politics
                        http://www.dailymotion.com/video/x1tk9z_de-chirac-a-sarkozy-2_politics
                        http://www.dailymotion.com/video/x1toy2_de-chirac-a-sarkozy-3_politics
                        http://www.dailymotion.com/video/x1tpee_de-chirac-a-sarkozy-4_politics
                        http://www.dailymotion.com/video/x1tphr_de-chirac-a-sarkozy-5_politics

                        ----------------------------------------------------------------------------------


                        Conférence intitulé « L’envers de la dette », de François-Xavier Verschave, sur la Francafrique et les réseaux franc-maçonniques (A voir !!! 5 étoiles !!!)

                        http://www.dailymotion.com/video/x73fxt_francafrique-lenvers-de-la-dette-15_news
                        http://www.dailymotion.com/video/x6edap_francafrique-lyenvers-de-la-dette-2_news
                        http://www.dailymotion.com/video/x6ee8f_francafrique-lyenvers-de-la-dette-3_news
                        http://www.dailymotion.com/video/x6efau_francafrique-lyenvers-de-la-dette-4_news
                        http://www.dailymotion.com/video/x6eg2s_francafrique-lyenvers-de-la-dette-5_news

                        ------------------------------------------------------------------------------------

                        De la françafrique à la mafiafrique - partie 2

                        « Extrait de la conférence de la »Françafrique à la Mafiafrique« . Description du réseau Pasqua. »
                        http://www.dailymotion.com/video/x1r43n_de-la-francafrique-a-la-mafiafrique_politics


                        • Krokodilo Krokodilo 8 novembre 2009 01:46

                          Est-ce qu’il raconte pourquoi son premier surnom fut Château-Chirac, pourquoi les Guignols ont fait des dizaines de sketches où il était surnommé super-menteur ? Ou comment ses seconds ont pu truquer largement les élections parisiennes sans qu’il soit au courant qu’on bafouait la démocratie sous son nez ?
                          Ca m’épate que des gens puissent gaspiller leur pognon en achetant des mémoires vides, quand ils pourraient acheter le Canard enchaîné, ou d’autres journaux de qualité, relativement libres ; pour le même prix, ils auraient de vraies infos et soutiendraient le contre-pouvoir, le vrai, pas le Parlement au trois-quarts vide !


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed 8 novembre 2009 16:32

                            Mémoires de Chirac, ça fait Toz !

                            Le gourmand sorcier croit peut-être qu’on se confectionne une histoire comme on se paye un plat de charcuterie chez Jojo !

                            Le sorcier ne sait pas que la mémoire humaine a déjà retenue tout ce qu’il faut retenir de sa longue et abracadabrantesque activité dans les sous sols de l’Elysée !

                            Je ne lirais pas ces petites histoires longuement réfléchies,habilement corrigées puis maladroitement jetées à un public heureusement averti, dans le secret espoir d’atteindre des adversaires politiques ou pour faire l’éloge de quelques collaborateurs...Même à titre posthume !

                            Le sorcier ne raconte pas ses innombrables tête-à-tête et autour d’une déguelasse tête de veau où il nouait les « relations de boites de chique » durant vigt ans à la Mairie de Paris !

                            Le sorcier ne dit pas non plus comment il avait, en 2003 organisé des annéés franco-franco- machin pour célebrer les calendriers du singe, du rat et du chameau parce qu’il pensait à l’époque qu’en en étalant ses influences il allait pouvoir se representer pour un autre mandat !

                            D’ailleurs le sorcier ne dit rien à propos du complot de 2002 qui allait définitivement enterrer les principes de la démocratie française en faussant et en trafiquant diaboliquement les élections pour écarter le Front National puis en éffaçant de la scène politique les vieux partis d’opposition dans le but de créer une coalition entièrement soumise au président ; tel est même son nom !

                            Je pense qu’il faut une édition spéciale de quelque centaines de pages erratum pour permettre aux lecteurs potentiels d’avaler la Chorba chiraquienne !

                            Il y’a une seule chose à retenir raportée d’ailleurs par anrtenne 2 mais maladroitement expliquée aux français par les LANG de chèvre et autres acteurs politiques en fin de cycle !

                            Chirac tient rancune à peu près à tous ses adversaires politiques mais il rend « bizarrement » hommage à Mitterrand ! Ceci pour dire que la France d’en haut, comme je l’ai toujours pensé, n’est ni de Droite ni de Gauche ; on pourrait même avancer que Mitterrand avant de disparaitre avait tout fait pour « se faire remplacer » par Chirac, comme ce dernier avait mis tout son poids pour assoire le Petit sur le tabouret tricolore ! Les élections ne sont qu’un cirque où le peuple émerveillé en a juste pour son billet !

                            Mitterrand et De Gaulle étaient les deux plus grands fossoyeurs de l’Afrique du Nord, il était du même côté et avaient la même idéologie ! Au moment où il fallait redresser la politique française, sortir du Mitterrando-Gaullisme pour retrouver l’esprit national, Chirac s’était embrouillé dans les vapeurs saturantes d’une détestable sorcellerie qui a enfanté le montre qui n’épargne ni la France ni les Français !

                            Les malades d’Alzheimer ont cette chance d’oublier rapidement ce qu’ils ont lu par mégarde ! Il y’ a sans doute des maladies...utiles !

                            Mohammed.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès