Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Médias > Michelin se lance dans la diffusion d’un nouveau magazine (...)

Michelin se lance dans la diffusion d’un nouveau magazine gastronomique

Le guide de restaurants Michelin investit les kiosques tous les deux mois.

Le lancement du magazine gastronomique Etoile début avril s’inscrit dans la diversification du guide de restaurants qui a déjà développé ses guides consacrés à l’Asie et lancé en début d’année un guide consacré aux chambres d’hôtes.

Un magazine gastronomique pour mieux connaître l’actualité, la gastronomie, les voyages, les vins… et la publicité !



Tous les deux mois, le magazine gastronomique Etoile propose de partir à la découverte de la gastronomie française et internationale. Pour Philippe Rossat, codirecteur de la rédaction, le magazine « permet d’être en contact avec notre communauté de lecteurs plus souvent » qu’une fois par an avec le guide de restaurants. Malheureusement, le magazine n’aura pas su se positionner sur le créneau de la gastronomie haut de gamme comme peut l’être le magazine Thuriès. Etoile oscille plutôt entre le magazine culinaire (sans les recettes), la mise en valeur des chouchous du guide rouge et le magazine féminin avec ses nombreuses publicités. Le lecteur d’Etoile pourra admirer huit pages de publicités avant de pouvoir enfin lire l’édito. Ce positionnement qui ressemble beaucoup aux autres magazines culinaires est peut-être dû au rédacteur en chef du magazine qui n’est autre que René-Marc Chaffardon, ancien rédacteur en chef du magazine Saveurs.

Les recettes, les grandes absentes du magazine gastronomique Etoile

La une de ce nouveau numéro du guide de restaurants Michelin est consacrée à Gérald Passédat, chef du Petit Nice à Marseille, qui a obtenu sa troisième étoile dans l’édition 2008 du guide Michelin. Egalement au sommaire du premier numéro, le vignoble de Bandol et les coulisses de l’hôtel Meurice. On voyage en Italie et à Londres dans des endroits prestigieux.
Si vous pensiez trouver dans ce magazine gastronomique de nombreuses recettes de petits plats inspirées de recettes de grands chefs, vous resterez sur votre faim. Les rares recettes proposées sont inaccessibles au tout public : jaune d’œuf biologique grillé au caviar à l’aneth ou soupe aux truffes… Ca fait rêver, mais ça ne donne pas envie de se lancer !



Sur le même thème

Les inconsistances de Périco Légasse
La double éthique culinaire
Clash : De l'art et du sublime dans la blogosphère culinaire contemporaine
L’événement Taste of France : un arrière-goût de marché transatlantique
Le Slow Food : Une éthique à deux vitesses ?


Réactions à cet article

  • Par TSS (---.---.---.50) 20 mai 2008 13:20

    on sait ce que vaut le "michelin" à l’heure actuelle

  • Par Yifu66 (---.---.---.212) 20 mai 2008 16:29

    Vue la crise, le prochain guide Michelin sera-t’il "Spécial Pauvres", genre test des MacQuick ?

  • Par Yifu66 (---.---.---.212) 20 mai 2008 16:58

    Pour être totalement honnête, au dessus du titre, vous auriez dû mettre [PUBLI-REPORTAGE], ou mieux, [PUBLICITE].

  • Par Lisa SION (---.---.---.254) 22 mai 2008 12:22
    Lisa SION 2

    La dernière fois que je suis allé au restaurant, le restaurateur n’ayant pu céder à notre choix dans la carte, nous a proposé aimablement un supplément gratuit d’une belle petite assiète de girolles avec notre plat. En rentrant chez moi, j’ai vomi un petit champignon dans mon lavabo...

    En Allier, au dix huitième siècle, le préfet avait institué un avis public afin de limiter à trois fois par semaine la consommation de saumon issus de la rivière locale...A l’époque, la France produisait mille tonnes de truffes par an contre quarente tonnes aujourd’hui...Il y a eu deux révolutions depuis. 

    Il faut voir les choses en face. Ce luxe affiché sur le guide Michelin, c’est le quotidien des gueux des siècles passés, mais aussi, des vrais campagnards qui s’en donnent encore la peine aujourd’hui . 

  • Par Lisa SION (---.---.---.247) 23 mai 2008 14:59
    Lisa SION 2

     

    Comme me l’a très bien fait remarquer une amie, on ne peut plus manger de poisson à cause des PCB, faut se méfier de la viande à cause des hormones, les légumes à cause des pesticides, des champignons à cause de la radioactivité, du lait à cause de la dioxine, du fromage à cause de la lystéria, des oeufs et des poules à cause de la grippe aviaire, on peut plus faire confiance aux champs cultivés à cause des épandages de boues toxiques issues des stations d’épurations des villes, les poissons d’élevages sont engraissés avec les farines animales, le maïs et le soja à cause de la déforestation du Brésil et de la Nouvelle Guinée, on peut plus rouler en voiture parce que on se rend responsable de la progression des agro-carburants qui diminue l’espace agricole vivrier des peuples qui ont faim, on va avaler les OGM malgré le désaccord de quatre vingt pour cent des français et l’échec de la loi devant l’assemblée nationale... ...ah qu’il est beau le progrès...


     

    Mais, rassurez vous, notre président a promis de se charger personnellement de veiller sur la " Gastronomie Française "... !!!

  • Par Lisa SION (---.---.---.40) 25 mai 2008 04:21
    Lisa SION 2

     Bonjour Anna, vous qui aimez écrire, pourquoi ne vous lancez vous pas dans la vidéo


     

    En septembre prochain, peut-on apprendre aux infos, un repas de soutien à la recherche contre la maladie de Alhzeimer, va être organisé au château de Versaille. Réunissant la bagatelle d’une vingtaine de grands chefs en cuisine, pour un total d’une quarentaine d’étoiles du « GUIDE MICHELIN » . Le prix du repas sera de vingt deux mille Euros par personne. 

    L’objectif de cet événement, est de rassembler des fonds importants au service d’une cause le nécessitant. La maladie étant probalement la menace prise au sérieux comme pouvant constituer la plus grave dans un proche avenir. En effet, en l’absence d’une clarté quant à ses origines réelles et puisqu’à la fois accompagnant l’allongement de la durée de vie des séniors, en expansion globale, et en présence d’une génération artificiellement maintenue en vie, il devient extrèmement complexe de définir l’éventail des actons à mener.  

    En effet, la prolifération de molécules chimiques, synthétiques, et leurs combinaisons multiples dans les organismes avancés engendrent, chez les plus abonnés de parfois plus de trente ans aux divers traitements médicaux dont certains interdits aujourd’hui, des réactions difficiles à analyser.  

    Les pneus Michelins dont la tendance à la taille basse est révèlatrice de la politique actuelle du latex, en matière de sécurité routière, est inversement proportionnelle à l’obésité du digne représentant de la marque, notre Bibendum national. Cela nuit immanquablement à l’image de la marque prestigieuse, numéro un mondial, surtout aux yeux de la plus jeune génération adepte de la restauration rapide. 

    Afin de remédier à ce grave dilemme, il ne serait pas inutile de proposer cet événement en direct, sur m6, qui est la chaine la plus regardée par la jeunesse française, après l’avoir opportunément appelée : « Bienvenu chez les ch’ti vieux ». Ainsi, un tel événement pourrait constituer une formidable plateforme pédagogique et entrainer une source extraordinaire de réflexion chez les jeunes, sur la remise en question de leurs habitudes alimentaires, et sur l’évolution de celle-çi de par le temps...

    Je compte sur vous , sachant votre intérêt pour le sujet, pour couvrir l’évènement.

    Bien à vous.

    L.S.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires