Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Nicolas Sarkozy, une année de Canard !

Nicolas Sarkozy, une année de Canard !

Le Canard enchaîné vient, comme à son habitude, de faire paraître un bêtisier de l’année. Inutile de préciser qu’une grande partie de ce bêtisier est consacrée à notre président, on pouvait l’imaginer ; notons tout de même que plus d’un article sur deux lui font référence (206 articles sur 397). Inutile de préciser aussi que ce journal ne porte pas notre président dans son cœur. Connu pour ses satyres et son indépendance, Le Canard a toujours été, en effet, une sorte de contre-pouvoir. Afin de mettre en relief la position de ce journal sur Nicolas Sarkozy, nous allons nous appuyer sur les termes utilisés au cours de cette année pour le nommer. Dans le but de rendre les choses plus claires, nous étudierons dans un premier temps la période de campagne [janvier-mai 2007] pour ensuite voir comment est appelé notre président à partir du moment où il entre en fonction [mai-décembre 2007].

La campagne pour les présidentielles a commencé très tôt, il n’est donc pas surprenant que Le Canard enchaîné écrive beaucoup à ce sujet dès janvier. De cette période de campagne, le grand bêtisier du Canard a gardé 144 articles : 67 font référence à Nicolas Sarkozy, 28 à Ségolène Royal (soit respectivement 46,5 % et 19,5 % des articles). A 77 reprises, Nicolas Sarkozy est désigné par le terme « Sarko », c’est de loin la manière la plus employée par les journalistes du Canard pour désigné le candidat de l’UMP. Elle représente 49 % des formes que nous avons relevées. Puis suit comme on le voit ci-dessous « Sarkozy », « Nicolas Sarkozy », « Nicolas »...

Ces résultats sont bien sûr liés à la ligne éditoriale du journal. C’est, en effet, un des rares journaux à pouvoir appeler systématiquement Nicolas Sarkozy, « Sarko » ; on imagine mal Le Monde faire de même... Toutefois, pour comprendre en quoi cette dénomination est chargée de sens, il faut d’abord la comparer aux termes utilisés pour nommer Ségolène Royal puis étudier les autres formes utilisées pour nommer le candidat de l’UMP.

A la différence de son adversaire, Ségolène Royal n’est quasiment jamais appelée par son nom. On sait que ceci est essentiellement lié au déroulement de la campagne, la candidate socialiste préférant que l’on scande son prénom alors que le candidat de l’UMP avait mis son nom en avant. Notons tout de même que la forme « traditionnelle » de dénomination, c’est-à-dire nom-prénom est utilisée beaucoup plus fréquemment pour la candidate socialiste que pour le candidat de l’UMP. Cette forme est souvent considérée comme plus respectueuse que la simple utilisation du nom ou d’un surnom. Le fait que le candidat de l’UMP soit donc si rarement appelé par cette formule est en soit déjà chargé de sens. Notons de plus que le diminutif « Ségo » est utilisé deux fois moins fréquemment que « Sarko », ce qui confirme cette idée.

A chaque événement majeur de la campagne, Le Canard a trouvé une nouvelle façon de dénommer Nicolas Sarkozy. Ces dénominations plus engagées confirment le positionnement du journal vis-à-vis de cette candidature. Dans un premier temps, le journal insiste sur la double étiquette de ministre de l’Intérieur et de candidat de Nicolas Sarkozy. Ceci transparaît au travers de formules telles que « ministre-candidat » (4), « Premier flic de France » ou « l’encore ministre de l’Intérieur et candidat UMP ». Par la suite, deux axes sont surtout soulignés : les références utilisées par Nicolas Sarkozy et son caractère hyperactif. Ainsi, il sera à deux reprises nommé « le candidat nouvel ami de Jaurès et de Blum », mais aussi le « nouveaux fils spirituel de Mongénéral » [en référence à son recueillement sur la tombe du général de Gaulle]. D’un autre côté, Nicolas Sarkozy est surnommé « Lapin Duracell » ou « Speedy Sarko ». Ces dénominations sont toutes extrêmement critiques à l’égard du candidat UMP.

Après l’élection de Nicolas Sarkozy au poste de chef de l’Etat français, Le Canard enchaîné va continuer à être aussi critique à son égard.

Il est toujours majoritairement nommé « Sarko », la part d’appellation « traditionnelle » est encore moins importante qu’auparavant. Et de nouvelles formes apparaissent, tout d’abord celle de la dénomination par la fonction. Cette forme de dénomination est généralement utilisée de manière aussi respectueuse que la dénomination « traditionnelle », toutefois dans Le Canard on en trouve une utilisation parfois bien différente et souvent ironique. Ainsi une expression telle que « Monsieur Nicolas Sarkozy, président de la République française » est utilisée pour railler la façon dont s’est conduit notre président face aux pêcheurs du Guilvinec. Parmi les formules nouvelles, on note bien sûr cette formule d’ « omniprésident ». On remarque vingt occurrences de ce mot dans Le Grand Bêtisier du Canard 2007, mais on peut aussi trouver d’autres termes rattachés tels que « hyperprésident » (3), « OmniSarko » (3), « SuperSarko » (7), « notre super héros » ou encore « le chef de l’Etat, chef du gouvernement, maître du Sénat et de l’Assemblée nationale et chef de la majorité ». Toutes ces expressions soulignant la suractivité de Nicolas Sarkozy tout comme « notre suractif président de la République », « notre surprésident », ou enfin « président qui intervient pour le moindre fait divers ». Enfin, nous notons des expressions renvoyant à des chefs ou des Etats totalitaires. C’est le cas de « Sarko Ier » (16), mais aussi de termes comme « Sarkoléon » qui nous renvoient à un empereur connu ainsi que de l’« immense Timonier Sarkozy » (qui renvoie bien sûr à Mao Zedong, le grand timonier). Ces mots sont à mettre en relation avec les termes tels que « l’Etat Sarkozy », « le système Sarkozy » ou « Sarkozystème ».

Enfin, pour conclure notons quelques dernières formules qui servent tout au long de ce bêtisier à désigner Nicolas Sarkozy. Il est notamment nommé ironiquement « le "candidat du peuple" » (2) ou « le candidat de "la France qui souffre" » mais aussi le « magicien Nicolas », « l’homme d’affaires Sarkozy », « le plus américanophile des présidents français » ou enfin « l’ex-kärchériseur ». Bref, en lisant ce bêtisier vous découvrirez encore d’autres expressions de « Sarko-incompatibilité » de ce journal entré en résistance contre « Sarko-la-rupture ». Une revue à conseiller pour tous les « sarkosceptiques »...


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 31 décembre 2007 09:48

    Je lis depuis de nombreuses années « le canard » est c’est un vrai journal d’investigation,mais entre Mr ROYAL et SARKOZY le seul choix etait Nicolas Sarkozy,d’ailleurs même Ségolène ROYAL a reconnu que son programme n’était pas crédible.

    Alors,Nicolas Sarkozy a quand même fait de belles choses et des réformes même si elles prennent du temps à venir mais cela n’exlu pas la critique constructive.


    • spartacus1 spartacus1 31 décembre 2007 10:28

      Tiens, tiens, Lerma commence à nuancer son propos ? Pour lui, NS ne serait plus le président super-génial ? Il ne serait qu’un pis-aller ?

      Comme quoi, tout est possible, même que Lerma prenne conscience de certaines réalités.


    • chambertin chambertin 31 décembre 2007 10:37

      sympa comme tout... hormis la satyre... qui choque un peu


      • Ceri Ceri 31 décembre 2007 10:39

        merci on lit déjà le Canard, pourquoi encore un article sur Sarko, on a déjà la télé réalité Elyséenne oibligatoire ?

        Lis aussi la presse belge ou El Pais tu verras qu’on qualifie même sarko de populiste sans retenue, à l’étranger.


        • caramico 31 décembre 2007 10:39

          Un diminutif genre « Sarko » est à la hauteur du personnage.

          « l’Hyperprésident » peut satisfaire ceux qui sont content de son volontarisme.

          Sarkoléon, c’est mignon...

          A mon avis, plus on parle de lui, plus il engrange.

          Le mieux, c’est de l’ignorer.


          • Rosemarie Fanfan1204 31 décembre 2007 11:04

            Je lis le Canard chaque semaine et il est vrai que Sarko tient la première place. Mais à qui la faute ? Avec les bourdes diverses des ministres et son show perpétuel, le Président a tiré le premier.

            Cependant le Canard comme les autres journaux de France et de Navarre écrit presque exclusivement sur lui.... c’est ce que veut Sarko.... Que cela tourne comme un manège, que cela aille vite pour que le peuple n’ait le temps de penser. de voir que rien n’est fait (ah si fermer en un temps record les tribunaux, permettre aux enfants d’expatriés d’avoir leurs études intégralement payées par l’Etat Français -ne me dîtes pas qu’il pensait à son petit Louis en faisant voter cette loi... ?-).......


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 31 décembre 2007 11:40

              C’est vrai qu’il nous pourrit la fête, ce Sarko, encore là le 31

              alors, que la fête commence !

              http://agoravox.fr/article.php3?id_article=33660

              Alors que Sarkozy, de plus en plus collant, nous envoie vers les nonnes pour satisfaire nos aspirations spirituelles, provoquons-le des bas, en affirmant la séduction féminine comme acte de résistance et mode de subversion face à ce monde voué au matériel tristement prosaïque et bêtement festif. L’éros comme le beau renvoie à la dimension esthétique de l’esprit, à un art, et si comme le dit Deleuze, créer c’est résister, alors osons clamer que séduire c’est résister. Si on révolutionne la séduction, la révolution se fera désirer.


            • Malraux Malraux 31 décembre 2007 13:10

              Ouaip.. D’ailleurs Carla Bruni l’a bien compris... smiley


            • hihihihi (---.---.131.25) 6 janvier 2008 01:19

              Si notre president , Nicolas Sarkozy , tiens la premiere place dans les medias, c est qu il le merite et il faut bien le dire, le ps le remet toujours en premiere page, grace a des declarations qui ressemble plus a de la delation, qu a de nouvelles idees politiques , pour ameliorer le sort des Francais.

              il doit bien s amuser notre super president.

              Moi aussi d ailleurs.


            • 5A3N5D 31 décembre 2007 12:48

              Pour le même usage ? smiley


            • Krokodilo Krokodilo 31 décembre 2007 12:40

              Il est bon de rappeler que si ce journal ne cache pas ses préférences politiques, il traite indifféremment des scandales de tous bords. Il a présenté pendant la campagne aussi bien l’accusation envers NS de corruption et prise illégale d’intérêt (délit pénal...) que la sous-estimation fiscale d’une résidence secondaire que Ségolène Royal possède en commun avec son concubin. Ce qui a beaucoup arrangé NS puisque ses partisans ont pu mettre sur le même plan une modeste (puisque à diviser en deux, et des milliers de gens sous-estiment leur bien...) fraude au fisc et un délit qui a déjà conduit des politiques moins malins devant les tribunaux.

              Alors, même si les qualificatifs employés sont plus moqueurs envers Sarko, l’honnêteté du journal a beaucoup arrangé Sarko, il est bon de le rappeler.


              • tvargentine.com lerma 31 décembre 2007 13:29

                Un journal objectif qui fait un vrai travail de journalisme qui n’existe nul part ailleurs.

                La qualité de ses informations sont reconnues et c’est toujours un vrai plaisir d’attendre le mercredi pour le lire.


                • Crapulox 31 décembre 2007 18:53

                  Et donc Lerma, de s’insurger contre tous les scandales qu’il révèle et tous les disfonctionnements.
                  - Mais alors, vos prises de position affichées pour le pouvoir en place, c’est quoi, de la bêtise ou de la provocation ?
                  - Evitez comme à votre habitude de me traiter de gauchiste ou de TSS primaire.
                  - Il y a quarante ans que je lis Le Canard, et je ne me suis pas privé d’attaquer Dumas et les autres.
                  - C’est ça l’objectivité.
                  - Vive le Canard, Vive Charlie et que Hara-Kiri repose en paix !


                • anvil mac lipton anvil mac lipton 31 décembre 2007 13:56

                  Il est de plus en plus affligeant, pour le elcteur d’AgoraVox que je suis, de constater que certains rédacteurs ne font preuve d’aucun autre esprit « journalistique » que de parler de la presse écrite.

                  Les lecteurs du Canard Enchaîné sont effectivement convaincus de l’excellence du contenu journalistique de cet hebdomadaire, et ce, quelle que soit leur obédience (De Lerma en apôtre du Sarkozysme flamboyant aux plus acharnés partisans trotsko-marxistes, sans aucune intention insultante d’un côté comme de l’autre).

                  Mais alors, pourquoi donc un article sur le Canard Enchaîné et ses hors série ? La lecture du Canard se suffit à même, couplée à un esprit d’analyse critique, et chacun peut s’en rendre compte en s’abonnant ou en allant l’acheter au kiosque à journeaux le plus proche, entre CQFD, le Plan B, Charlie Hebdo, marianne, Libération, le Monde, le Point, l’Express, le Figaro, La Croix, la Dépêche du Midi et autres Est Républicain et Ouest France.

                  Comme je viens de le dire sur un autre commentaire (article « Le Figaro Zappe le Moral »), reprendre un article de presse écrite, ou parler de quelque chose sur un autre site, sans apporter en fait d’information ou d’opinion, me parait être contraire à ce que veut être AgoraVox.

                  Les commentaires sont ici la seule valeur ajoutée de cet article creux et sans recul, en ce qu’ils montrent que c’est bien l’esprit qui est important, et que les mêmes faits peuvent forger des convictions opposées.
                  Mais où est, dans cet article, votre esprit, monsieur « arretsurlesmots » ?

                  PS : Je remarque en finissant mon commentaire, que les deux articles ayant sucité mon « courroux » sont du même auteur, ce qui peut laisser penser que cet auteur manque manifestement de recul, d’esprit critique et d’opinion personnel. J’estime que « l’ancien élève d’un Institut d’Etudes Politiques » pourrait faire preuve d’un minimum d’analyse, même peu profonde. Sans cela, malgré l’évidente application qu’il met à rechercher ses sources, ses articles manqueront toujours de la pertinence qui permet l’émergence d’un véritable esprit au sein du média citoyen qu’est AgoraVox.


                  • Crapulox 31 décembre 2007 18:57

                    Je vais vous le dire pourquoi !
                    - Pour nous éviter de nous prendre la tête avec les articles de M. Bilger !
                    - Avouez que Le Canard s’est plus sympa non ?


                  • brieli67 31 décembre 2007 18:28

                    Si je m’abuse il y a un ancien hors-série .... sur le sujet. et le Canard employait d’autres noms d’oiseaux.

                    Notre Sainteté ouvre presque tous les soirs les infos sur la télé grecque. Dans la presse allemande .... maison mère de Géo Voici Gala Bild...... Herr Blabla ne figure presque plus pour ses frasques.

                    Et les médias de Poutine.... et tout le peuple russe se marre. La vodka n’est pas son fort... En plus il hallucine au réveil et croit voir le Kremlin de sa fenêtre alors que...

                    Nous les français sommes la risée du monde entier de notre Funès-bull au nez qui pousse.....


                    • Crapulox 31 décembre 2007 18:59

                      C’est non seulement vrai, mais parfait dans la tournure ;


                    • hihihihi (---.---.131.25) 6 janvier 2008 01:29

                      C est tres vrai ce que vous dites.

                      vous etes la risee du monde entier et de 54 pourcent de Francais


                    • moebius 31 décembre 2007 23:27

                      bonne année


                      • Crapulox 1er janvier 2008 01:29

                        A tous les cons sur ce fil qui ne savent pas lire mais qui votent en négatif :
                        - Bonne année quand même et que 2008 vous soit plus favorable !


                        • jrr 2 janvier 2008 00:08

                          Crapulox : l’exemple du trou de cul français moyen.


                        • jrr 2 janvier 2008 00:09

                          Il est bien connu que le canard est devenu un journal de connard.


                        • jrr 2 janvier 2008 00:13

                          Allez au boulot les petits franchouillards !

                          Et arrêtez de pleurez sur votre sort...

                          Quant à NS, je lui conseillerais de durcir la méthode face aux fous genre Kahn ex-Marianne... faut être bon avec ces ordures mais il y des limites...


                        • Chichile Chichile 5 janvier 2008 15:12

                          « Il est bien connu que le canard est devenu un journal de connard. »

                          Oui oui, le connard enchaîné, héhéhéhéhé.


                        • earth75 earth75 1er janvier 2008 11:53

                          Bonjour.Vive le Canard Enchainé, un des rares journal Francais qui ne dépend pas de la pub pour vivre et qui peut donc se permettre une ligne directoriale sans censure de la part des anonceurs ou des politiques............ Grace au Canard le sens du mot journaliste prend tout son sens. Presque tout les autres ont une carte de presse comme ils prennent une carte de réduction dans telle enseigne. Qui d’ autre que le Canard parle de ces politiciens corrompus, de ces multinationales qui bafouent nos loies quand elles ne les dictent pas à nos politiciens. La LIBERTE est en réel danger : le capitalisme sauvage et destructeur, l’ environnement passé au second plan pour les dieux monnaies, les libertés individuelles baffoués pour ne pas géner le commerce des entreprises, etc........... VIVE LE CANARD


                          • korkma sonmez torrsten frings 1er janvier 2008 13:34

                            La politique de la barbarie :

                            sans-papiers maltraités, droits sociaux et économiques des catégories les plus modestes bafoués, privilèges des plus riches renforcés ;

                            (fiscalité, droits de succession, droit du travail) ; budgets éducatif, culturel, de recherche mis à mal, etc.

                            Cynisme, vulgarité, démagogie semblent les trois piliers de ce mixte populiste et médiatique a souhait, servie pour encors qlqs années...

                            Meilleurs voeux a tous,

                            Torrsten Frings


                            • Dégueuloir Dégueuloir 2 janvier 2008 02:14

                              face à la droite néo-libérale décomplexée il risque de se former une résistance décomplexée.....

                              meilleurs voeux à tous !


                            • hihihihi (---.---.131.25) 5 janvier 2008 13:12

                              le canard est un journal pour connards

                              le peuple de gauche aime qu on salisse son president

                              seulement la mechancete est tellement flagrante qu elle enleve toute credibilite a ce torchon

                              qu ils continuent a salir sarkozy ca m amuse beaucoup de voir tous ces socialos raler

                              hahahahahahahahahahahahahah hihihihihi


                              • Chichile Chichile 5 janvier 2008 15:16

                                Moué, ça élève le débât, ça.

                                Le Canard Enchaîné est un journal de qualité qui, si je ne partage pas ses idées politiques, a le mérite éternel de secouer les cocotiers politiques et de jouer les chiens de garde de notre complaisance, afin que l’on ne nous prenne pas que pour des veaux.


                              • Cascabel (---.---.92.43) 6 janvier 2008 01:36

                                Hihihi :

                                Vous n’avez manifestement pas le sens de la formule, mais je vous donne raison sur un point : Le canard enchainé n’est pas un grand journal. Ses attaques contre Sarkozy manquent de piment et font de lui l’homme qu’il n’est pas. Super Sarko n’existe pas, l’homme au karsher non plus. Ce personnage est un petit homme c’est tout.

                                Si notre président était digne, si il se préoccupait des intérêts de son pays, si il se sentait français, alors oui vous auriez raison sur le fait que nous aurions le devoir de le respecter et même de l’appuyer en mettant de côté nos sensibilités politiques. Mais cet homme là est rustre, il nous représente mal, il nous trahit même. Ce « président » par exemple vient tout simplement de s’assoir sur notre NON à la constitution européenne. Sa dernière trouvaille a été de nous insulter en direct à la TV en prétendant nous civiliser ; et le pire c’est qu’il ne voit pas l’affront. Peut-être n’est-il pas méchant, mais il ne comprend rien et nous ridiculise dans le monde entier.

                                Défendez-le il en aura besoin, car vraiment on ne l’aime pas.


                              • Cascabel (---.---.92.43) 6 janvier 2008 01:37

                                Hihihi :

                                Vous n’avez manifestement pas le sens de la formule, mais je vous donne raison sur un point : Le canard enchainé n’est pas un grand journal. Ses attaques contre Sarkozy manquent de piment et font de lui l’homme qu’il n’est pas. Super Sarko n’existe pas, l’homme au karsher non plus. Ce personnage est un petit homme c’est tout.

                                Si notre président était digne, si il se préoccupait des intérêts de son pays, si il se sentait français, alors oui vous auriez raison sur le fait que nous aurions le devoir de le respecter et même de l’appuyer en mettant de côté nos sensibilités politiques. Mais cet homme là est rustre, il nous représente mal, il nous trahit même. Ce « président » par exemple vient tout simplement de s’assoir sur notre NON à la constitution européenne. Sa dernière trouvaille a été de nous insulter en direct à la TV en prétendant nous civiliser ; et le pire c’est qu’il ne voit pas l’affront. Peut-être n’est-il pas méchant, mais il ne comprend rien et nous ridiculise dans le monde entier.


                              • (---.---.150.51) 5 janvier 2008 17:57

                                « Le Canard : Connu pour ses satyres et son indépendance » ...Je crois que vous confondez tout ! Ce n’est pas parce qu’un Journal est contre le Pouvoir actuel qu’on est indépendant parce que excusez du peu ...mais dire que le Canard est « Indépendant » est un GAG ... A moins que pour vous Indépendant signifie qu’on est aux Ordres du PS et/ou de l’extrême Gauche et/ou des Syndicats de Gauche !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès