Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Nouveau : on vous met le journal en main

Nouveau : on vous met le journal en main

La presse voit sa diffusion diminuer tous les ans et il devient difficile de maintenir le tirage d’un journal au fil des ans, voire le développer. Et puis les "gratuits" ont fait leur apparition, payés par la publicité, disponibles à l’entrée du métro ou des transports publics. Un format et une information, brève et à mon sens d’une qualité tout à fait correcte, qui correspondait bien à la durée du transport domicile-travail, "20 minutes" comme l’un de ces gratuits l’affiche en titre.Canalblog0101

Dans un premier temps, on a attribué à leur gratuité le succès de ces journaux et on a pensé qu’ils allaient avoir de la peine à équilibrer leurs comptes - et donc disparaître à terme -, et qu’ils n’allaient faire de mal qu’aux journaux "populaires". Quelques années plus tard, les gratuits ont à peu près équilibré leurs comptes et sont toujours là, quelques journaux payants populaires, France Soir par exemple, ont disparu et même les journaux payants "d’opinion" ont de la peine à maintenir leur tirage. Heureusement l’arrivée d’internet et des journaux numériques sur le web redonnent leur chance aux journaux payants.

Pour autant, en attendant le retour à la bonne fortune pour les payants, il faut bien vivre et essayer toutes les recettes possibles pour faire remonter les tirages et les revenus. Or, le Syndicat de la presse s’est récemment aperçu que la raison du succès des gratuits et du moindre succès des payants, outre leur gratuité et leur adaptation aux modes de vie nouveaux, c’est que dans un cas on vous le met dans les mains alors que dans l’autre il faut aller soi-même l’acheter au kiosque. Grande découverte, certes un peu tardive !

C’est pourquoi, vous allez redécouvrir sur les quais du métro le confort de trouver votre journal payant sans avoir à vous déplacer de 6 à 10 h 30 et de 16 à 19 heures. C’est la marque de boutique de journaux Relay qui tente l’expérience avec treize quotidiens pour un essai qui durera jusqu’à fin décembre en réintroduisant dans nos gares des... vendeurs à la criée. Les essais entrepris depuis des mois ont montré que chaque vendeur à la criée augmentait le tirage de 100 exemplaires par crieur.

L’avenir dira si cela sera suffisant pour relancer cette industrie. Elle animera en tous cas nos stations, là où nous nous croisons tous les matins sans nous voir.


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • morice morice 24 septembre 2008 11:26

     S’ils pouvaient déjà REVOIR leurs kiosques mal agencés où on force la main vers le people et où certains journaux restent invisibles en raison de l’agencement catastophique, chez nos fameux Relay, ça se vendrait déjà plus !! qu’ils virent d’abord le designer de leurs boutiques, on y verra plus clair !!!


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 septembre 2008 16:08

      t’ aurais un magasin de journals Morice on trouverait que tes articles bancaux...


    • Reflex Reflex 24 septembre 2008 16:44

      Un architecte marketing vous offre ses conseils gratuits… donc pas chers ! Merci pour la profondeur de l’observation d’une plume que la Laponie nous envie.


    • Bobby Bobby 24 septembre 2008 18:13

      Journeaux !


    • Bobby Bobby 24 septembre 2008 18:16

      bancals... mais ce n’est pas le cas !


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 septembre 2008 18:18

      Bobby

      Bravaux


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 septembre 2008 18:20

      journeaux c ’est bancal...


    • Calito 24 septembre 2008 11:32

       smiley
      Ca sonne "vieux con" quand même.... non ?


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 septembre 2008 11:38

        donner 1,20 euros pour lire des trucs qu’ on entend à la radio , ou voit sur intenet , est juste bon pour ceux auxquels le kiné a prescrit d’ écarter les bras et de tenir un truc léger dans les mains ...


        • non666 non666 24 septembre 2008 12:47

          Relay, ce n’est pas le nouveau nom de l’ex-distributeur ex RelayH ex-Hachette, appartenant au groupe LAGARDERE des fois ?

          La presse ecrite installée attribue volontier à la gratuité des "nouveaux journaux" les pertes de lecteur qu’elle subit.
          Les journaleux, vendeur de toutes les soupes depuis 50 ans essaient de nous culpabiliser de mire ces journaux qui n’ont pas le privilèges d’avoir leurs avis sur les evenements, ni leur selection des evenement dont nous devrions etre instruit....

          Et si, au lieu d’avoir accès aux commentaires des journalistes-propagandistes de Liberation, du Figaro ou du Monde sur l’actualité, nous avions le souhait d’avoir accès aux depeches d’agences directement ?
          Car c’est cela le secret de ces journaux "a bas coups" : la simple mise en page des depeches d’agence sans filtre, sans reecriture, sans "selection"(ou sans trop de selection pour etre exact).

          C’est aussi revolutionnaire que l’accès a la Bible , sans passer par les commentaires de l’Eglise, au debut de l’Humanisme...

          Pour nous controler, ils doivent avoir une eglise qui preche la bonne parole ET que nous ecoutons :
          Or les journalistes sont devenus aussi peu credible que les politiques qu’ils servent.

          Pour nous controler, ils doivent avoir accès a nos amles, a nos confessions, a nos sondages.... :
          Or les groupes qui controlent l’information controlent aussi les instituts de sondages.

          Pour nous controler ils doivent avoir une inquisition, qui imposent sa morale et brule les deviants, les sorcières : Or Dieudonné, Bigard sont bien la pour nous montrer les inquisiteurs en place, ceux qui les ont brulé en place publique.

          Tout ces élément sont en train de tomber en deliquescence.
          La population n’a jamais été aussi sceptique a l’encontre des medias, des sondages, des elites intellectuelles auto-proclamées en général.
          Sans controle ils peuvent perdre le pouvoir brutalment et violemment.

          Alors ils vont bien faire un petit effort pour nous servir les journaux payants sur les quais de gares et au besoin, un plan de sauvetage de la presse sera mis en place pour sauver les Pravda, soyez en sur.


          • geko 24 septembre 2008 14:39

            "Un format et une information, brève et à mon sens d’une qualité tout à fait correcte"

            Le fait que les comptes soient à l"équilibre fait du gratuit une réussite économique c’est tout ! Pour le reste, j’ai l’impression que c’est du TF1 sur papier : du bourrage de crâne pour mec pas réveillé qui a 3 neurones disponibles : Généralement un sondage foireux pour crédibiliser une opinion à distiller. Perso je prends et je jette dans la première poubelle en me disant que ça en fait un de moins qui sera lu par un naïf !

            Autant suivre les dépêche de l’AFP, on perd moins de temps !

            A l’auteur comment expliquez vous le succès du canard enchaîné(certes un hebdomadaire) qui a enregistré un bénéfice net de 6,2 millions d’euros en 2007 ? Un premier élément de réponse : INDEPENDANCE et INVESTIGATION.

            Un canard comme ça pas besoin de me le mettre dans la main je vais le chercher au kiosque !



            • Reflex Reflex 24 septembre 2008 16:50

              Chacun en convient, le gratuit n’est que le filtrage d’un fil Afp ou autre. Il n’a d’autre utilité que d’appâter le lecteur vers un "plus et mieux" d’information qu’il trouvera dans le payant de son coeur. Et, dans le cas du Canard, le coeur est gros comme ça, la qualité d’écriture en plus !


            • pigripi pigripi 24 septembre 2008 16:03

              Il y a longtemps que je ne lis plus LE journal.

              Le prêt à penser, le politiquement correct, la voix de son maître, la bonne parole des maîtres à penser, la confusion entre information et opinion, les marronniers, les commentaires à la botte des pouvoirs, le monde étroit des experts reconnus et des "interlocuteurs valables", l’actualité qui se confond avec l’actualité du marketing, l’information qui ne se distingue plus de la publi-information, les modes de toutes sortes, etc. Tout cela m’ennuie profondément.

              Heureusement,grâce à Internet, on accède directement aux dépêches AFP ou autres, on parcourt les titres de la presse nationale et internationale, on découvre des opinions parfois originales sur les forums, on s’abonne aux newsletters de différentes opinions, on navigue parmi des sites spécialisés, on accède à des études scientifiques, on recueille des données chiffrées selon des sources annoncées, on recoupe les informations, on "double check,triple check, quadruple check" et, avec tout ça on peut, si on le veut, se construire sa propre opinion ou décider qu’on n’en sait pas assez pour s’en faire une.

              Les "gratuits", je les ramasse sur les banquettes du métro et je regarde les dépêches au cas où j’aurais loupé quelque chose d’intéressant en écoutant la radio.

              Bonne vieille radio ! Son grand avantage sur Internet est qu’on peut l’écouter en se brossant les dents smiley


              • Gzorg 24 septembre 2008 16:48

                Qu’on me le mette ou pas dans la main...pourquoi irais je payer pour me faire assener les dicktats bien pensants des caniches du systeme ?

                Aucun interret ... debranchons l’oxygene une bonne fois pour toute !


                • Reflex Reflex 24 septembre 2008 16:53

                  Apprendre à lire et à écrire (de préférence sans faute…) n’a jamais tué l’intelligence !


                • Gzorg 24 septembre 2008 17:02

                  Haha oui je fais des fautes et cela ne m’empeche pas de lire beaucoup pour autant.

                  je reste sur mon idée que les journaux n’ont plus rien à voir avec ce qu’ils étaient , mis à part le monde diplomatique et le canard (dans une moindre mesure) tout le reste n’est qu’un salmigondis gris et uniforme ou jamais une analyse ne devie face a la ligne officielle.

                  "11 Septembre", "mechant poutine / gentil georgien", "pseudo guerre au terrorisme", "diktat libéral", "position pro Européenne" , partout et toujours le même brouet infecte...

                  Celui qui fait que de moins en moins de gens lisent les journaux et c’est une bonne chose, personnellement j’en suis a arreter aussi la télé et moins je subis , plus je m’informe.

                  La presse est dèjà morte...


                • Bobby Bobby 24 septembre 2008 18:23

                  Oui, tout-à-fait d’accord avec vous.....

                  Le malheur (pour moi) est que les pilles de mon clavier sont "limite" et que mes yeux également !.. si vous y ajoutez que j’ai souvent la flemme de me relire... c’est fou le nombre de fautes que j’arrive à laisser passer !

                  Je le déplore autant que vous ! et espère une meilleure attention aussi bien de ma part que de celle des citoyens qui participent concrètement ainsi à la vie de leur espace culturel.

                  Bien cordialement


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 septembre 2008 18:23

                  avoir un peu d’ esprit non-plus...


                • Bobby Bobby 24 septembre 2008 18:24

                  heu... je répondais @ reflex !


                • Atlantis Atlantis 24 septembre 2008 22:00

                  Tentative désepéré d’un malade à l’agonie. Bientôt des employés VRP pour vendre leurs torchons. La presse s’est suicidée en se soumettant au capital, aux intérets de tout bords.

                  Voilà la vraie conclusion, mais çadérange a encore raté le coche ...

                  ma définition de média : Média : "média déformant, média filtrant". Interface visant à séparer le milieu émeteur du milieu récepteur. Moyen devenu très pratique de nos jours pour se faire saturer d’"informations" non demandées et totalement inutiles à notre survie et à notre bonheur. Organe artificiel visant à remplacer les organes naturels en parfait état de fonctionnement (les yeux, les oreilles principalement), des fois qu’ils s’useraient en s’en servant. Accessoirement à la botte du pouvoir et de l’argent.


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 25 septembre 2008 09:33

                    La presse payante accuse tout le monde d’être la cause de ses malheurs : Intenet d’abord, qui comme chacun sait, est le "berceau de toutes les rumleurs". A noter que les derniers clashs ont eu lieu suite à la parution de rumeurs justement sur des sites de journaux payants (SMS : Nouvel Obs, conversion de Sarkozy Jr, etc.). Autre coupable : les gratuits, ah beurk caca, ce ne sont que des filtrages d’agence genre AFP, c’est pas des journalistes sérieux. Or il s’avère que ce sont également des journalistes "normaux" (avec carte de presse) qui les remplissent. Dernière cible en date (Géraldine Muhlmann sur RTL la semaine dernière) : le journalisme citoyen, très mauvais tout ça, ce ne sont pas des journalistes professionnels, et "citoyen", ça ne veut rien dire. Muhlmann devrait la fermer, elle n’est justement pas journaliste. +

                    Dans cette histoire, il s’agit avant tout d’une lutte de classe menés par des "idiots utiles" : les journalistes professionnels, encartés, et accrédités, contre tout ce qui les déborde et les rend inutiles. Le tout est enveloppé et soutenu par certains intérêts financiers  : Lagardère, via les Relay (ex-Relais H comme Hachette), contre Bolloré (et autres) et ses gratuits. Une banale lutte entre deux concurrents pour un marché : la part de cerveau disponible du lecteur de news dans le métro.

                    Il est assez piquant de voir qu’on revient, au nom de cette modernité supposée, aux crieurs de journaux d’avant la guerre de 14. C’est dire si les esprits sont éveillés.


                    • Christoff_M Christoff_M 25 septembre 2008 10:21

                       qui a bradé la presse en France et a fait un massacre en introduisant les gratuits !!

                      demandez à Lagardère fils et Quebecor ce qu’ils ont fait avec leur petit jeu de lego financier pour faire disparaitre des pans entiers de la presse française !!

                      gratuit veut dire baclé et contenu lié à la pub et aux éditeurs, qui ne sont pas des petits ni des indépendants ni des diffuseurs d’idées !!


                      • Christoff_M Christoff_M 25 septembre 2008 12:14

                         la presse gratuite est de la presse de grande surface, apparue avec tous les torchons Voici, Closer et autres !!

                        et à part cela on diffuse des idées et de la culture dans la presse française....

                        c’est loin d’etre le cas en 2008, avec la diffusion record de Gala, suivi par des mag télé et people...

                        il faut dire que du coté de la presse payante, on a abusé pendant les belles années de 1970 à 2000 en payant tres chers des vedettes en faisant payer le journal assez cher aussi et en touchant le jackpot avec la pub...

                        meme systeme remis en cause sur le service public, qui a fait naitre les dynasties règnantes style Drucker ou Leymergie, Mine, Laffont et autres....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès