Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Nouvelle Star 2016 : Chanteurs abandonnant

Nouvelle Star 2016 : Chanteurs abandonnant

La 12ème édition de la Nouvelle Star voit se profiler les prime en direct dès mardi prochain. En panne d'audience, le télé-crochet de D8 n’est guère aidé par les deux abandons simultanés de candidats, contribuant à écorner un peu plus le programme.

C’est ce qui s’appelle se prendre un crochet puis un direct, ce qui assez cocasse pour un télé-crochet en direct. La Nouvelle Star 2016 vient en effet de voir la crédibilité de son épreuve du feu, diffusée ce mardi, totalement réduite à l’état de cendres après le coup de théâtre de la fin d’émission. Alors que l’annonce des 10 heureux finalistes sélectionnés pour les prime venait d’être faite par le jury, la voix-off annonçait alors que deux d’entre eux avaient finalement renoncé à aller plus loin dans l’aventure…

Si toi aussi tu m’abandonnes

Les deux chanteurs en herbe ayant préféré aller voir ailleurs si l’herbe, justement, était plus verte sont Gaëlle et Maëlig. Avec leurs prénoms bretons, ceux-ci ont montré qu’ils en avaient également le caractère. Si la défection de la rockeuse à la voix éraillée Gäelle, dont la qualification n’avait tenue qu’à un fil, ne modifie pas tant la donne, l’abandon de Maëlig, ersatz de popstar américaine, est un coup dur pour l’émission, tant celui-ci aurait probablement pu mettre le feu aux directs.

Par delà les absences physiques d’il et elle, c’est la légitimité du programme qui a pris un sérieux coup derrière la tête. D’une part car NS 2016 a perdu avant même les directs 20% de ses finalistes. Et d’autre part parce que le même cas de figure s’était présenté l’an passé, avec la défection de dernière minute de Patrick, sélectionné pour un festival de jazz à Montreux. Ironie de l’histoire, le Suisse est revenu cette année et figure…parmi les finalistes.

Label excuse

Pour en revenir aux deux candidats ayant pris la poudre d’escampette, ceux-ci se sont bien évidemment expliqués dans la presse quant aux raisons de cette infanterie. Le plus étonnant est de constater que leurs motifs sont en tout point identiques : la crainte de devoir signer en cas de victoire finale un contrat avec la maison de disques Universal. Si Gäelle indique préférer « galérer toute sa vie » plutôt que de renier sa musique, Maëlig va lui carrément plus loin, en indiquant que le label proposé (Universal, donc) n’est pas celui qu’il a en tête dans son plan de carrière.

Chanter...ou déchanter

Il n’est pas étonnant de percevoir chez les jeunes musiciens une certaine défiance envers Universal, qui n’a pas attendu le repris de justesse Bertrand Cantat pour se faire beaucoup d’ennemis. Machine à fric qui gère les artistes comme on tient les cordons de la bourse, celle-ci est tout sauf un eldorado pour des jeunes rebelles sans cause.

Si la position de Gaëlle et Maëlig vis-à-vis de la maison de disques est concevable, leur décision n’en reste pas moins ubuesque. Car ils arrêtent l’aventure au moment où l’histoire allait enfin commencer, et la leur, peut-être, enfin s’écrire. Certes, à peine 1 million d’âmes regardent en toute discrétion la Nouvelle Star sur D8 le mardi soir, attendant interminablement qu’Hanouna octroient enfin gracieusement quelques minutes d’antenne au programme suivant. Mais pour qui se réclame artiste, ou aspire à le devenir, quoi de mieux qu’un prime time en direct et en public, avec orchestre et caméras s’il vous plaît ?

Maëlig et Gaëlle, obnubilés au pire par des idéaux et au mieux par des objectifs trop haut, ont sans doute laissé passer la chance de leur vie. Le quart de gloire sera pour le voisin et la voisine. Eux, à trop vouloir avoir un plan de carrière, ont probablement irrémédiablement laissé leur carrière en plan.

Gwendal Plougastel


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • tashrin 31 mars 10:19

    Mais pour qui se réclame artiste, ou aspire à le devenir, quoi de mieux qu’un prime time en direct et en public, avec orchestre et caméras s’il vous plaît ?
    Eux, à trop vouloir avoir un plan de carrière, ont probablement irrémédiablement laissé leur carrière en plan.

    Un public qui partage vos convictions ?
    Le respect de leur integrité artistique et personnelle ?
    La satisfaction de ne pas prostituer leur art au profit de vivendi et consorts, de ne pas le réduire à la bouillie insipide qui tient lieu d’horizon culturel à une bonne partie de la population ?

    Pour moi vous n’avez pas saisi ce que signifie être artiste... c’est l’inverse d’un commercant
    Le commerce se base sur les besoins des clients potentiels, au commerçant de proposer ce qui se vend. L’art s’exprime, point. Que ca plaise ou pas, la logique n’est pas la même
    C’est pas un job, ca s’analyse pas en termes de carrières, de postes successifs, de rentabilité d’une exposition mediatique plus ou moins remuneratrice. C’est triste à pleurer. Sans copter que la notion de plan de carrière, qui fleure bon les années 80 de papa, en 2016 c’est un peu suranné...

    Les artistes, ce sont ceux qui veulent faire ce metier pas par ambition personnelle ou quête de gloire mais parce qu’ils n’ont pas le choix, ca s’impose, ca sort, ca se controle pas. on peut lutter contre, ça vous rattrape

    Votre vision se reduit à une pratique mercantile, et en gros vous dites qu’ils font une connerie en crachant dans la bonne sousoupe médiatique qui leur ouvrirait les portes de leur avenir professionnel.

    De mon point de vue, je trouve ça frais
    Et plutot rigolo de voir que deux gamins de 20 ans font vaciller tout le raoult televisuel en en maitrisant les codes mieux que les grands groupes media


    • franck milo franck milo 31 mars 10:21

      ca reflete bien le niveau de putrefaction du système, on fait croire a des millions de gogos que c’est un joli concours pour devenir une « Star » alors que c’est uniquement fait pour degager du fric, contrat avec une major, pub, promotion du plus joli decoletté de présentatrice.
      c’est a vomir, d’ailleurs j’y vais POUAH !


      • gaijin gaijin 31 mars 10:43

        " Maëlig et Gaëlle, obnubilés au pire par des idéaux et au mieux par des objectifs trop haut, ont sans doute laissé passer la chance de leur vie "

        la chance de quoi ?
        de se prostituer pour un paquet de dollars ?
        si eux ont considéré que ce n’était pas une chance alors bravo ......

        dommage que vous ne le compreniez pas
        autrefois un artiste rêvait de parvenir a vivre de son art aujourd’hui il faut devenir une star pour avoir réussit sa vie posséder une rolex être un winner .......

        https://www.youtube.com/watch?v=JPommayNKiQ

        heureusement qu’il reste des fantaisistes , des rêveurs , des intègres ou des révoltés, des artistes et des oiseaux sur les branches .....


        • gaijin gaijin 31 mars 10:55

          @gaijin
          ps
          remember l’homme qui a fait un trou avec sa clope dans le papier glacé du politiquement correct avant de partir vers le soleil couchant .......
          salutations !
          https://www.youtube.com/watch?v=78uX-bQsCuU


        • Germicane Germicane 31 mars 20:31

          @gaijin
          Sûr, complètement d’accord...Mais alors pourquoi passer des heures à faire la queue pour passer devant un jury, des caméras... ?

          Aujourd’hui les « artistes » peuvent se passer des gros labels... ils sont devenus encombrants... à moins d’être complètement lobotomisé, de ne rien voir de superficiel dans the voice ou ns... Plus personne ne vend de disques, et il y a internet, alors à quoi bon... ça ouvre sur d’autres raisonnements.
          Mais c’est toujours autant l’image qui compte. Sauf que les artistes s’occupent de tout l’enrobage eux-même... voilà la différence. La preuve : ça ne les empêche pas de passer aux victoires de la musique, au petit journal, ou je sais pas où... y compris Bertrand Cantat... les anti-systèmes...
          De faire des tas de clips-vidéos... développer une esthétique physique... un discours... communiquer sur les réseaux sociaux...
          On ne peut pas nier qu’il y a une prise de conscience progressive, encore timide... je crois qu’il faut être encore plus radical... 

          Je me dis parfois que la Musique est l’Art le plus puissant qu’il existe... et qu’aucun changement profond de l’Humanité ne se fera sans elle.
          Mais pour l’instant elle est assez impitoyable.

          Cela n’empêche : (je réplique)

        • Albert123 31 mars 11:43

          « Si la position de Gaëlle et Maëlig vis-à-vis de la maison de disques est concevable, leur décision n’en reste pas moins ubuesque. Car ils arrêtent l’aventure au moment où l’histoire allait enfin commencer »


          Peut être que le peu qu’ils en ont vu les a déjà convaincus de ne pas rester.

          devenir une pute à clics qui va disparaître dans 6 mois car le « produit » ne sera plus suivis ni marqueté, n’est peut être pas une si mauvaise idée pour le musicien qui veut faire une carrière plus pérenne.

          Combien se sont cramés les ailes à s’envoler trop haut avant d’être relégué au statut d’has been qui n’est plus qu’un sujet de raillerie ?

          Combien se sont « travestis » et alienés pour passer les mailles du filet de la convenance du moment ? 

          La célébrité et le succès avec la classe dominante actuelle n’est qu’un rêve de pie et ces jeunes ont peu être compris qu’il ne veulent pas être juste un produit jetable qui enrichira les même proxénètes. 

          Il y a moyen de faire carrière dans la musique sans passer par univers sale, certes c’est moins pimpants mais aussi moins guignolesque et surtout bien plus durable.

          En bref on peut faire une belle carrière dans la musique sans devenir une caricature de lady gaga. Mais pour cela peut être faut il écouter autre chose que MTV pour s’en rendre compte et aimer la musique plus que ce qui brille.

          • Jean Pierre 31 mars 12:14

            « Maëlig et Gaëlle, obnubilés au pire par des idéaux et au pire par des objectifs trop hauts ». 

            Etre « obnubilé par des objectifs trop hauts » semble être une tare pour l’auteur. Auquel on reconnaîtra cependant une certaine cohérence car lui même n’est visiblement pas obnubilé par des objectifs trop hauts, ni en ce qui concerne son thème d’article, ni en ce qui concerne la teneur de celui ci.


            • MAIBORODA MAIBORODA 31 mars 17:21

              Une curiosité « sociologique » me pousse à jeter parfois un coup d’œil sur « Nouvelle Star », ou plutôt sur ses débris.

              Tant les sponsors de l’émission, que l’icone médiatique perpétuellement hilare de la chaîne, que deux des membres du jury, légitiment les critiques émises par la plupart des commentateurs précédents ...... et le départ assumé des deux candidats qui refusent de perdre leur âme. 

              • Pyrathome Pyrathome 31 mars 17:57

                Punaise, il y en a encore qui ont du temps à perdre avec cette merde de télé poubelle...


                • foufouille foufouille 31 mars 18:09

                  vu ce que tu regardes il te reste trois neurones de temps de cerveau disponible. le reste appartient à coca cola et macdo.


                  • Auxi 31 mars 18:16

                    quant aux raisons de cette infanterie


                     ???

                    • Montdragon Montdragon 31 mars 19:55

                      J’aime bien mater ça entre un burger et une pipe de maman, ça me fait oublier que demain je repointe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès