Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > On n’est pas couché : Prémices d’une décadence programmée

On n’est pas couché : Prémices d’une décadence programmée

Vendredi dernier, Laurent Ruquier a annoncé au Parisien son intention de se séparer d’Eric Zemmour et Eric Naulleau pour la prochaine saison de l’émission On n’est pas couché. Le début de la fin ?

« Cette décision vient de moi » a affirmé l’animateur avant de préciser ses intentions : « je veux apporter un souffle nouveau. (…) J’ai plaisir à casser les habitudes ». Sûr de lui et de son projet, il poursuit : « au bout de cinq saisons, on sait d’avance comment pensent Eric Naulleau et Eric Zemmour et ce qu’ils vont dire. Les invités qui reviennent savent donc comment ça se passe. Ils se préparent. Ou au contraire, certains ne veulent plus venir. Le public ne s’amuse plus. Les chroniqueurs ne doivent pas être toujours les mêmes si on ne veut pas lasser ».

Si les commentaires, hostiles ou non à cette décision, sont légions ces derniers jours, il serait bon de s’intéresser de plus près à l’avenir de l’émission. Si, de par cet acte, Laurent Ruquier pensait lâcher du lest pour mieux s’envoler, il a tout faux. La formule commençait à s’user, certes, mais l’audimat devait encore beaucoup à la présence de ces deux critiques populaires. Le public, lassé de l’hypocrisie audiovisuelle dominante et du politiquement correct permanent, trouvait devant les deux fauves du samedi soir la bonne bouffée d’air frais dont il avait besoin.

Souvent, on leur a reproché d’être payés pour dire du mal des œuvres et des artistes qu’ils recevaient, sorte de méchanceté gratuite, d’être uniquement là pour faire le show, pour flatter les courbes de l’audimat. Il n’en est rien. Si leurs plus intenses joutes verbales ont fait le tour de la toile, et sont donc prédominantes dans l’esprit du public, force est de constater que la grande majorité de leurs critiques restent modérées, franches et honnêtes.

L’hypocrisie préférée à l’honnêteté

Va-t-on alors reprocher à quelqu’un de dire ce qu’il pense vraiment d’un livre, d’un film ou d’un album, quitte à en dire du mal ? Telle est pourtant la triste et scandaleuse réalité. Il est vrai que les artistes d’aujourd’hui, dans un souci promotionnel, ont toujours préféré passer chez Drucker ou Denisot afin d’y être agréablement caressés dans le sens du poil. Il est vrai aussi que beaucoup refusaient de participer à l’émission, de se confronter aux deux Eric, de peur, sans doute, de faire face à la réalité de leur minable production. Pour ces gens là, n’ayons aucune estime. Pour ces artistes là, n’ayons aucune attirance. Enfants de l’industrie culturelle déculturée, ils ne sont que les hypocrites VRP de leur porte-monnaie.

D’autres, plus vicieux, avaient trouvé dans ces perspectives de conflits un moyen idéal de faire leur promotion, de « faire le buzz » autour d’eux. Georges-Marc Benamou, Isabelle Mergault, Daniel Auteuil, etc…, tous s’étaient portés en victime d’un système jugé inquisitoire et injuste, tous avaient élevé la voix, préparé leurs formules pour être certains de faire exploser les compteurs Dailymotion. Une bien triste méthode, tout aussi lâche que celle du refus permanent de la critique. Les deux critiques se retrouvaient ainsi piégés par leur propre franchise.

Pour résumer, bien qu’en cours d’épuisement, la formule permettait toutefois de conserver un bon audimat. Si le public commençait à anticiper les réponses et réactions des deux chroniqueurs, à les cantonner dans un rôle de méchant provocateur, il restait fidèle à son rendez-vous divertissant du samedi soir. Désormais, avec la non-prolongation des contrats de Zemmour et Naulleau, présents depuis 5 et 4 années, Laurent Ruquier a tout à perdre. Pourquoi prendre le risque de changer une équipe qui gagne ? Un pari risqué, un jeu dangereux. Déjà, les protestations se font entendre. Beaucoup jurent de ne plus jamais regarder l’émission, de préférer aller se coucher à On n’est pas couché. Qu’importe le nom des remplaçants du mythique tandem (Bedos, Plenel…), cette décision fera beaucoup de déçus.

En pensant lâcher du lest, Laurent Ruquier a aussi, semble-t-il, lâché une bonne partie de ses fidèles téléspectateurs. Le public était le combustible, Zemmour et Naulleau étaient le feu. Si personne n’est capable de raviver la flamme, l’émission va sans aucun doute plonger dans les abîmes de l’oubli. Car jusqu’où peut bien monter une montgolfière sans air chaud ?

Christopher Lings ( Le bréviaire des patriotes )

 

 

Article rédigé pour Enquête&Débat


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (95 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Yvance77 3 juin 2011 10:52

    Salut,

    Le souci n’était pas là. En fait, c’est surtout que bien des politiques ne voulaient plus venir sur le plateau pour avoir face à eux Zemmour et Naulleau. Voila ce qu’il en ressort préciseément.

    Ils sont amusants nos femmes et hommes du suffrage. Au bal des lâches ils sont rarement les derniers à se planquer. Eux si le Titanic faisaient naufrage, ils seraient les premiers à prendre les radeaux de sauvetage... les femmes et les enfants venant ensuite !

    Ruquier sur ce coup est une sainte merde qui manque de classe. Surtout à moins d’une année de la présidentielle ou il aurait été interessant de les avoir.

    Mais il ne faut pas omettre que l’ordre vient surtout d’en haut. Et là la démocratie en a pris un sacré coup également.


    • sisyphe sisyphe 3 juin 2011 11:28

      Mais que de conneries, Yvance, décidément..... 


      La « démocratie qui en prend un sacré coup », parce que deux chroniqueurs, parmi tant d’autres, ne voient pas leur contrat renouvelé, alors qu’il y a 5 ans qu’ils ont tout loisir de s’exprimer dans une émission, et qu’ils continuent à avoir plateau ouvert sur une kyrielle d’autres ; radios, TV, journaux, etc.... 

      Les mots et concepts perdent vraiment tout leur sens, sont rabaissés à l’aune de l’audience d’émissions TV ; le grand cirque occupe l’espace, pendant qu’en coulisses, loin des caméras et des sunlights, la démolition, la privatisation, l’oppression continuent, en silence....

      Quand des chroniqueurs, des humoristes sont virés pour lèse-majesté (comme tous ceux virés de France Inter par le sioniste Val), il y a vraiment des raisons de dénoncer la censure. 
      Mais là, franchement.... 
      Les avis infatués, redondants, démago et réacs de Naulleau et Zemmour vont tellement vous manquer, pôvres petits télé-addicts ? 

      Il y a tant de véritables raisons de s’inquiéter pour la démocratie ; mise au pas de la justice, démolition de la santé, de l’école, niches fiscales, dictature des mafias banquières et financières ; mais la poudre aux yeux du show-biz , qui fait office de leurre et d’enfumage, remplit parfaitement son usage de diversion ....
      Rajoutons à ça quelques bonnes histoires de cul, et voilà le bon Yvance, avec l’auteur, et le bon peuple, partis à la chasse au dahu, en criant au « complot » contre la démocratie, pour le remplacement de deux clowns du paf.... 

      Franchement pathétique... 

    • Yvance77 3 juin 2011 11:54

      Sisyphe,

      Tu m’autorises s.t.p. le droit de penser ce que je veux j’espère ?

      Ou est-ce que ne pas penser comme toi — toujours — est forcément pathétique !?

      Je ne suis pas de droite et n’ai jamais voté pour le camp de Zemmour (et que Dieu me préserve de cela)

      Mais que cela te défrise ou pas, l’ordre vient de Sarkozy à la base. Lorsqu’il a nommé Rémy Pflimlin c’est dans le but unique de nettoyer France Télévision de gêneurs et, ce avant la présidentielle.

      Ne resteront que les suces-bites, ceux qui ne font pas de tort bien au contraire. Car pas touche aux Denisot, Drucker, Pujadas, Pernault...

      Et, cela ne concerne pas deux chroniqueurs uniquement cela va au-delà, car d’autres ont déjà pris la charrette et d’autres vont suivre aussi. Cela ne se cantonne pas à Zemmour et Naulleau et va bien au-delà.

      Oui il y a censure politique, oui c’est antidémocratique et oui le reste comme tu le soulignes est important voir même plus. Mais le sujet n’est pas là.

      À titre personnel le chômage me parait être la cause primordiale pour laquelle nous devons nous battre, ensuite l’école pour laquelle j’ai un respect immense et que l’on tue, la finance ensuite est à mettre au pas... j’ai aussi ma hiérarchie qui me touche. Mais l’un n’empêche pas l’autre.

      Alors s’il te plait tes sermons tu peux les garder ! Nous ne sommes pas d’accord sur deux trois sujets, moi perso cela ne m’empêchera pas de voter Mélenchon ou Chevènement... pas de quoi monter sur tes grands chevaux.


    • sisyphe sisyphe 3 juin 2011 12:28

      Yvance, si tu veux un bon conseil ...


      Arrête de regarder la télé, et centre toi sur les vrais problèmes. 

      Les médias, de toutes façons, sont aux mains du pouvoir et de ses alliés ; c’est auto-censure, écume, bling-bling, et écrans de fumée....

      Il est rarissime que les vrais sujets de société y soient évoqués, exception faite de quelques émissions d’informations, des « documentaires » ; comme récemment sur la Somalie (c’est loin), ou quelques « envoyés spéciaux ». 

      Sur les sujets qui déterminent notre vie de tous les jours ; le système monétaire, la finance, la spéculation, les salaires, le chômage, la démolition de l’école, de la santé, les privatisations : c’est l’omerta, la voix de son maître ; circulez, y a rien à voir....

      Alors, franchement, venir parler de « démocratie qui en a pris un sacré coup », pour le remplacement de deux clowns du paf (qui seront remplacés par d’autres ; pareils...), c’est totalement taper à côté de la plaque...

      Mais si ça peut vous permettre de vous sentir rebelle.... 

      Perso, Zemmour et Naulleau, je sais qu’ion continuera à se les taper sur d’autres émissions, partout, tout le temps, et je n’en ai vraiment rien à secouer ; ils ne m’ont jamais appris quoi que ce soit, ni fait progresser, d’aucune façon, ma conscience civique ni politique. Je ne les ai jamais entendu poser de vraies questions sur les vrais sujets ; juste dire des conneries démagos et/ou racistes ; tu parles qu’ils ne vont pas me manquer.... 
      D’aucune manière, ils ne gênent le pouvoir en place ; ils serviraient plutôt d’alibi...
      Zemmour s’est fait ovationner par les députés UMP ; tu parles d’une menace pour le petit Ubu de l’Elysée .... 

      Totalement dérisoire. 

    • sisyphe sisyphe 3 juin 2011 12:30

      p.s. : tu as tout à fait le droit de penser et de dire ce que tu veux, comme c’est le mien d’y répondre ce que j’en pense ; c’est le principe même d’un site avec commentaires....




    • Yvance77 3 juin 2011 12:41

      Re,

      Tu sais, tu es mal tombé avec moi. La téloche je n’en ai pas eu pendant huit ans. Je l’ai reprise le 04 avril de l’an passé pour que ma femme puisse apprende le Français... tout au moins lui créer une ambiance quand je ne suis pas à la maison.

      Moi je me fous des cas de Zemmour ou Naulleau, le fait que je constate est qu’il y a eu volonté politique (et directement du château) d’écarter plein de géneurs. C’est cela que personne ne peut nier ou passer sous silence. Car il faut qu’il y ait le moins de questions génantes lorsque Pipole 1er sera interviouvé par les lèches-cul. Le but est bel et bien là.

      Que des gus prennent les places vacantes ensuite, je m’en fiche... vu que je ne regarderai pas. Et, si les deux protagonistes sont ailleurs à la télé (ce dont je doute) cela ne m’interesse pas.

      La seule chose que je fais c’est de réagir à ce billet, ensuite tout comme toi il me semble qu’il y a bien des priorités que de savoir qui prendra la suite. Autre débat.


    • sisyphe sisyphe 3 juin 2011 13:12
      Par Yvance77 (xxx.xxx.xxx.51) 3 juin 12:41


      Moi je me fous des cas de Zemmour ou Naulleau, le fait que je constate est qu’il y a eu volonté politique (et directement du château) d’écarter plein de géneurs. 


      Mais ce n’est pas DU TOUT le cas pour Naulleau, et encore moins pour Zemmour, qui, je te le répète, s’est fait ovationner par les députés UMP. Tu parles d’un « gêneur » !!! 

      Ruquier a décidé, de son propre chef, de renouveler son émission, en les changeant, comme il avait déjà changé Polac pour Naulleau. 

      Alors, faut arrêter de faire des confusions, et de parler de « coup porté à la démocratie », quand ça n’a rien à voir. 

      Franchement, qu’est-ce qu’on s’en tape des deux là ?


    • le folisophe le folisophe 3 juin 2011 14:18

      c’est une façon tres subtil de parler du cas de Taddeï...


    • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2011 14:26

      les politiques préfèrent la langue de bois de Barbier , la lustreuse de Pujadas , la servilité de laurence Ferrari , les journalistes carpette qui n’aboient que sur MLP ou Méléchon car ils dérangent la pensée unique


    • Deenye Deenye 3 juin 2011 15:51

      A Calmos :

      « Ni voulu te donner de coup de boule comme il aurait aimé m’en donné un à moi l’Horrible Troll de droite »

      Ne confondez pas la droite, et la ’droite de l’extrême droite’, à laquelle vous appartenez.

      « Depuis qu’ayant vu une fois la tronche d’abruti d’ Alévêque chez Ruquier : je boycotte Ruquier »

      Encore un commentaire intelligent...

      Délit de faciès...qui démontre bien votre appartenance à la caste politique citée ci-dessus...

      D’ailleurs, la remarque est d’autant plus facile qu’on se planque derrière un avatar...

      Je serais curieux de voir à quel point votre physique vous donne l’air intelligent.


    • Deenye Deenye 3 juin 2011 16:06

      Toujours au fasciste Calmos :

      « Quand à Ruquier ; il fait sa jalouse... »

      Je repasse juste pour noter votre remarque homophobe... smiley

      ...et pour vous dire que « Quant à... » s’écrit avec un ’t’.


    • Deenye Deenye 3 juin 2011 16:34

      Vous avez bien raison de changer de sujet pour noyer le poisson.

      C’est une belle façon d’admettre qu’on est indéfendable.

       smiley smiley smiley


    • TSS 3 juin 2011 17:06

      sous couvert d’hommes et de femmes politiques disant représenter les cons qui les élisent

      vous en avez fait parti ...gross malheur... !!


    • Deenye Deenye 3 juin 2011 17:13

      Waouh...les réparties sont de plus en plus puissantes... smiley
      Vraiment la grande classe...

      "Quand à vos leçons d’ortografe ; vous savez ou vous pouvez vous les mettre

      Un dessin peut-être ?"

      Ca ne vous énerve pas, de vous dire que beaucoup d’immigrés maîtrisent mieux le Français que vous ?

      A mon avis, si, et c’est précisément ce qui génère votre énervement puéril.

      (Et pendant qu’on y est, quand ’où’ désigne un lieu et non pas une alternative, il est de bon ton de placer un accent grave sur le ’u’.)

      "En France il n’y a qu’une droite : le FN

      Le reste n’est qu’un conglomérat regroupant la lie de ce qu’il est possible de réunir de profiteurs délinquants plus pourris les un(e)s que les autres sous couvert d’hommes et de femmes politiques disant représenter les cons qui les élisent« 

      Tandis que JMLP, du haut de ses 25 condamnations judiciaires, dont un certain nombre pour des faits particulièrement graves (menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de police en 1960, coups et blessures volontaires en 1964 et 1969, violences en réunion en 1998, apologie de crimes de guerre en 1971, en 1986 et en 2008, banalisation de crimes contre l’humanité en 1991 et 1997 ; entre autres joyeusetés) ne rentre absolument pas dans la catégorie des »profiteurs délinquants", bien sûr... smiley

      Allez Calmos, svp, répondez-moi encore une fois, je suis persuadé que vous êtes capable de vous enfoncer encore plus...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 juin 2011 01:50

      @ Yvance77


      Je suis totalement de votre avis. La dominante dans la gamme politique actuelle est la lâcheté, ce qui permet la corruption par la menace plutôt que par des promesses : on fait des économie. On ne peut donner qu’un accessit à Ruquier au concours des pleutres, cependant, Ferry qui attend la prescription pour dénoncer la pédophilie et la dissimulation de la pédophilie gagnant haut la main. Et il y aurait d’autres lauréats, mais ce serait si long…. 

      Que dire du Point qui fait du publi-reportage pour la politique américaine ? De tous ceux ignares ou dégueus qui ont pourfendu la politique de Khadafi, reconnue par les instances internationales comme la plus progressiste d’Afrique ? Et tous ceux qui ne choisiront leur camp dans l’affaire DSK quequand on en connaitra la conclusion ne doivent pas être mis hors-concours… L’élite politique ressemble à « une moisissure à la surface de la France ». Ce que j’ai dit du Canada s’applique en France. La même note, octave plus haut.


      PJCA



    • Noor Noor 3 juin 2011 11:02

      C’est clair ( qu’on les apprécie ou pas) que les deux éric vont laisser un vide .
      Pour ma part , avant de juger , je vais attendre et juger les éventuels remplacants des deux critiques littéraires .


      • Thérèse Leduc 3 juin 2011 11:13

        Bonjour Chris Lefebvre,
        Si cette emission tombe dans les abîmes de l’oubli on s’en remettra vite.
        Bien à vous.


        • lenormand 4 juin 2011 00:10

           Désolé mais « cette émission » nous en apprenait beaucoup plus sur les hommes politiques que toutes les autres réunies !
           Les Apathie, Duhamel etc... Y’en a marre !
          Les débats entre les ouiistes de 2005 qui font semblant de s’opposer..Y’en a marre !
           Oh certes "on n’est pas couche n’était pas exemp de reproche... Le fn interdit ..pas normal mais cela ne me dérange pas...Mais Dupont-Aignan également ...pourquoi donc ?
           Pourquoi sur une chaine publique c’est une société privée qui commande ?

           Malgrè tous...entendre un autre air que celui que l’on nous donne quotidiennement...Cela faisait du bien ! Tout fout le camp décidément !


        • platon613 5 juin 2011 14:52

          A lire !

          DSK ou critique de la vision pornographique du monde

          Considérations sur l’affaire DSK (II) : la question du consentement de la victime ou critique de la vision pornographique du monde...

          http://www.news-26.com/justice/626-dsk-ou-critique-de-la-vision-pornographique-du-monde.html


        • slipenL’air 3 juin 2011 11:30

          pire que Thérèse pour moi  smiley

          Bonjour Chris Lefebvre,
          j’espère que cette émission tombera rapidement dans les abîmes de l’oubli
          et se sera un soulagement.
          Tchao


          • 65beve 3 juin 2011 11:33

            Bonjour vous autres,

             Ces deux cornichons avaient une utilité ; ils permettaient aux incultes de se faire une intelligence par procuration, le temps de l’émission.
            Au café du commerce ou bien à la cantine le lundi, ils reprenaient les termes du clash sans même avoir lu le bouquin ou s’être renseignés un minimum sur l’auteur invité.
            En plus il y a trop de noirs et d’arabes en France - si c’est Zemmour qui le dit, alors ça doit être vrai.
            Les petits fachos vont être en deuil de la bonne parole du samedi soir. Nul n’est irremplaçable.
            Allez, du balais et n’oubliez pas de tirer la chasse !

            cdlt.


            • le poulpe entartré 3 juin 2011 11:51

              Bon débarras.


              • OMAR 3 juin 2011 12:43

                Omar 33

                Christopher, je comprends votre déception et votre malaise liées à la décision de L. Ruquier de lourder E. Zemmour, car le F. Haine va perdre en ce crétin, une tribune de propagande pour les nauséeuses idées qu’il distille à chaque émission...

                Profitez de l’occasion, faites-lui une place à TFJ...


                • Scual 3 juin 2011 13:02

                  Cette émission consiste à mettre les invités devant une opinion de droite.

                  Ces gars étaient payés pour inculquer aux téléspectateurs une opinion biaisée et manipulatrice.

                  Je vois que ça a marché sur l’auteur de cet article.


                  • pastori 3 juin 2011 13:07

                    le français est frustré parce qu’on lui enlève des rigolos grassement payés par le contribuable pour insulter à leur guise les gens qui leur déplaisent, ou leur travail, quand ce n’est pas carrément une posture qui sert à se faire mousser sur des gens ou des sujets dont ils n’ont rien à faire en réalité.


                    du moment que dans les chaumières le bon peuple, friands de voir les gens s’écharper applaudit à la vue du sang.

                    « ils vont laisser un vide » auprès des gens qui ont impérativement besoin qu’on leur dise ce qu’ils doivent penser, c’est à dire les pauvres d’esprit.

                    « allo Georges, regarde ruquier ce soir, il y a un tel, ça va saigner ! » que du bonheur !

                    Ruquier lui s’arroge même le le droit de prononcer des sentences et condamner avant même que certains procès soient terminés. selon son intime conviction.

                    • bernard bernard 3 juin 2011 22:34

                      Il a viré ces deux clowns...
                      il aurait pu se virer en même temps !
                      c’eut été que du bonheur !


                    • Scual 4 juin 2011 10:33

                      @l’homme de kro. « Si le produit n’est pas bon, ils le disent et puis c’est tout »

                      Mais qui sont-ils pour juger de ce produit ? C’est pas du produit électroménager qui fonctionne bien ou pas... C’est de la culture et donc uniquement une question de gout ou d’opinion. Qui sont-ils pour que leur opinion serve de vérité ?

                      Je les ai vu descendre des produits et des gens excellents et aussi se mettre à genou devant du vomi en boite. Ils font en sorte que les produits « officiels du système et de la pensée de droite » soient bien traité et les autres rabaissés. Impertinence hypocrite pour les uns en tapant fort sur le futile pour faire croire qu’ils ont des couilles et font bien leur travail, et dénigrement sur la forme et la personne pour les autres en ressortant de vieilles déclarations du placard ou des amis encombrant etc...

                      Ils n’ont pas la moindre légitimité pour dire si un produit est bon ou pas. Ils ne font que manipuler les gens pour leur dire implicitement ce qu’ils doivent voir, écouter et lire et ce qu’ils doivent en penser, le tout en leur faisant croire qu’ils l’ont choisi grâce à leur libre arbitre, bien sur. Ce « libre » arbitre exercé sur la base... des informations obtenues en regardant l’émission.


                    • easy easy 3 juin 2011 13:08

                      Il y a les critiques des objets et il y a celles des personnes.

                      Dans le domaine des médias :

                      Critiquer un objet de consommation, une cocotte minute, une Laguna, c’est certes parfois vexant pour son concepteur mais lui-même (par exemple Seb) est loin en arrière plan du produit. Et puis Seb n’est pas une personne physique, c’est une entreprise (en principe non susceptible).
                      Ca a peut-être été laborieux pour en arriver là mais critiquer les produits de consommation est devenu normal.

                      Et à part les produits industriels, il y a donc les produits culturels que nous consommons et qui devraient, eux aussi faire l’objet de critiques (Livres, films, restaurants, chansons, sculptures...). Mais là, on passe forcément à quelque chose de plus fragile, de plus susceptible.
                      La critique médiatisée des produits culturels, comme celle des produits industriels, éduquent les gens à la critique et plus il y a de personnalités qui critiquent un produit, plus les gens découvrent que chaque chose peut être considérée sous de multiples angles, à travers de multiples prismes. C’est intellectuellement dynamique, vital et si c’est suffisamment diversifié, ça évite le mainstream.

                      Critiquer des produits culturels en back office en même temps que dans des médias spécialisés, avait été longtemps retenu comme permettant de préserver les susceptibilités des personnes dont on critiquait les oeuvres.

                      Mais plus les gens se sont habitués à lire des critiques, par exemple de restaurants ou de films, plus ils se sont mis à critiquer eux-mêmes. (Les bataillons d’Avoxiens qui savent tout critiquer viennent de cette éducation)

                      Il a donc fallu aller plus loin pour intéresser le public à l’(art de la critique. Il fallait lui proposer la critique en face à face. On allait alors non seulement continuer à éduquer l’art de la critique mais aussi l’art et la manière de la dire comme l’art et la manière d’y répondre (On notera que pour l’instant, toutes les cibles des deux Eric se sont montrés trop susceptibles et qu’on attend encore l’artiste qui subira leurs foudres tranquillement)

                      Mais il est établi, et ça ne changera jamais, que les vrais artistes refuseront systématiquement d’entrer dans des arènes de ce genre. Ils supportent déjà très mal de voir leurs tableaux exposés à côté de concurrents, alors...

                      Seuls les artistes grand public accepteront ces arènes.

                      Après ces deux Eric, il en faudra d’autres, toujours pour nous entraîner à voir selon plusieurs angles. Mais j’espère que les prochaines émissions du genre seront organisées avec plus de 2 critiques et qu’il y aura des rotations (il n’est ni bon ni équitable que les critiques se sentent chez eux sur le plateau)

                      Et il faudrait éliminer le public de ces émissions. A cause de sa présence, on verse trop vite dans le combat de coqs, dans la prise à partie, dans la démagogie.


                      • CATP 3 juin 2011 13:53

                        si ruquier était lucide, il se virerait lui même mais il est trop con pour ça
                        franchement il serait temps que la télé française devienne adulte, qu’elle vire les journalistes et les animateurs formatés qui ont peur des vrais débats et qu’elle donne aux intellectuels polémistes le grade d’animateur pour qu’ils fassent tout péter
                        on veut du soral, du plenel, du zemmour, du ménard, du ardisson, de l’élisabeth levy, du dantec, du meyssan, et on veut plus voir ces abrutis de ruquier, durand ou ducon
                        on veut s’exciter le cerveau, merde !


                        • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2011 14:27

                          ah la bonne époque des débats chez Polak !  smiley  smiley


                        • sisyphe sisyphe 4 juin 2011 18:35
                          Par CATP (xxx.xxx.xxx.204) 3 juin 13:53

                          on veut du soral, du plenel, du zemmour, du ménard, du ardisson, de l’élisabeth levy, du dantec, du meyssan,

                          Ah ! 

                          Une pétition pour Trash TV !! 

                          Sur Ciné Frissons, peut-être ? 

                           smiley 


                        • Deenye Deenye 3 juin 2011 16:00

                          "Souvent, on leur a reproché d’être payés pour dire du mal des œuvres et des artistes qu’ils recevaient, sorte de méchanceté gratuite, d’être uniquement là pour faire le show, pour flatter les courbes de l’audimat. Il n’en est rien.« 

                          Jolie affirmation gratuite, étayée par aucun argument...

                           »Georges-Marc Benamou, Isabelle Mergault, Daniel Auteuil, etc…, tous s’étaient portés en victime d’un système jugé inquisitoire et injuste, tous avaient élevé la voix, préparé leurs formules pour être certains de faire exploser les compteurs Dailymotion."

                          En gros, vous leur reprochez de faire comme Naulleau, qui prépare ses vannes à l’avance pour mieux lyncher...

                          Vous pouvez me re-censurer à loisir, ce message est enregistré sur mon PC et sera re-posté à l’infini au fur et à mesure des censures.
                          Et je suis d’une patience sans limites, alors on verra qui gagnera.


                          • Jean Lannes Christopher Lings 3 juin 2011 16:03

                            Pourquoi votre argumentaire me dérangerait ? Je ne vous ai pas censuré. Je ne censure rien !
                            Votre commentaire n’est pas agressif, ni insultant. Je ne comprends pas votre susceptibilité.

                            On se sent persécuté ?


                          • Deenye Deenye 3 juin 2011 16:11

                            Quand un post disparaît de lui-même au bout de quelques minutes, permettez-moi de ne pas présupposer que c’est l’oeuvre du ’Saint-esprit’...

                            Si ce n’est pas de votre fait, veuillez m’excuser pour vous en avoir accusé, cela dit, du coup je vais me contenter de faire remarquer une « disparition suspecte »... smiley


                          • pastori 3 juin 2011 20:11

                            c’est vilain ça comme diatribe. deux avé et trois pater !


                            « En France il n’y a qu’une droite : le FN »

                            au fait mon chat, j’ai du mal à comprendre ce que c’est, la droite. la gauche, on voit à peu près. mais la droite, au juste c’est quoi, en quelques généralités, sans entrer dans le détail ?






                            • guylain chevrier guylain chevrier 4 juin 2011 01:28

                              Bravo pour cet article ! Il est absolument évident que cette émission, avec ces deux critiques du politiquement correct, était une rareté dans l’univers politico-médiatique dégoulinant de bons sentiments pas chers et de justification du système et de ses élites. Leur esprit critique constituait une grille de lecture à deux têtes dont la complémentarité faisait cohérence dans un monde où on entend faire disparaitre toute référence à une vision globale des choses les rendant intelligibles, en dévoilant les articulations sous-jacentes. Une chose insupportable pour le postmodernisme ambiant qui n’a plus que le libéralisme, autrement dit l’individualisme comme idéologie, flanqué de l’écologie mêlée à l’humanitarisme comme nouvelle religion de la bonne conscience pour tous.

                              Bon vent à Zemmour et Naulleau, à Ruquier aussi !


                              • Big Polar Bear Big Polar Bear 4 juin 2011 03:47

                                J’ai bouffé il y a des années à Paris dans un japonais et Ruquier s’est assis avec 3 de ses potes à la table d’à coté. Il avait l’air un peu con. Ca ne s’est pas amélioré avec l’âge. Je ne sais vraiment ce qu’on lui trouve à ce mec. Enfin.


                                • THOMAS 4 juin 2011 07:32

                                  M. Zemmour victime du pouvoir en place ?
                                  N’importe quoi !

                                  Quelqu’un l’a déjà dit ici, M. Zemmour est très utile à la droite.
                                  C’est un antisocialiste et un anticommuniste primaire.
                                  Il a dit dans une émission qu’il aimait se moquer des verts.
                                  Or se moquer n’est pas critiquer.

                                  Quant à M. Naulleau, franchement, il dérange qui politiquement ?



                                  • Un passant 4 juin 2011 08:35

                                    Ce qui est incroyable dans cette histoire, ce que l’on puisse croire que les chroniqueurs aient une quelconque indépendance vis à vis du monde politique.... Allons, ouvrez un peu les yeux, ce que vous croyez être de l’indépendance d’esprit, de l’impertinence ou du non politiquement correct n’est en fait que copinage, soumission au pouvoir et campagne de com’.....

                                    Aujourd’hui, le mélange show biz et politique, ce qui est devenu la norme de toutes les émissions « talk show », a transformé l’homme politique en une vedette plus ou moins connue qui vient sur els plateaux non pas pour parler politique mais pour faire de la com’. Des gens comme Zemmour ne sont que des rouages de cette com’.

                                    Le rêve serait de voir réapparaitre de vraies émissions politiques avec de vrais journalistes et de vraies questions sur les actions de ceux au pouvoir ou les projets de ceux qui n’y sont pas encore.

                                    Mais cela ne restera que du domaine du rêve, les français semblent tellement abrutis par des années de manipulations télévisuelles que pour eux, dire « prout » à un ministre relève du non politiquement correct et d’un audace incroyable alors que demander à ce même ministre un bilan chiffré de telle ou telle réforme qu’il a initié est chiant et sans intérêt.

                                    Arrêtez de regarder la télé, sortez dans les rues et allez à la rencontre du vrai monde et de la vraie vie !


                                    • paul 4 juin 2011 10:19

                                      D’après l’auteur, comme l’émission avait du succès, d’ailleurs déclinant, il fallait se farcir le petit
                                      Zorro du PAF chez Ruquier, 10 ans de plus . Il nous fatiguait de plus en plus .« C’est un fait » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès