Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Orelsan, la tête de turc du rap français

Orelsan, la tête de turc du rap français

L’histoire d’Orelsan, c’est un nouvel exemple d’artiste né sur le web. Révélé il y a quelques années par le buzz Saint-Valentin, le rappeur caennais a sorti son album Perdu d’avance le 16 février dernier, album salué par la critique. Tout va vite et bien pour Orelsan, qui va pourtant voir le titre de son CD lui coller à la peau.

 Fin mars, le clip Sale Pute ressort de nulle part, tout comme la polémique dont la chanson est l’objet. Ni putes, ni soumises, Valérie Létard, Marie-George Buffet et bien d’autres, chacun semble avoir son petit mot à dire au sujet du rappeur. Et c’est parti pour le lynchage général : misogyne, homophobe, violent, dangereux (pourquoi pas communiste, tant qu’on y est ?), les adjectifs ne manquent pas. Ni une, ni deux, certaines salles annulent des dates, les festivals semblent prêts à s’y mettre. Mais de cette folie ressortent plusieurs débats, dont « jusqu’où va la liberté d’expression ? » mais surtout « pourquoi lui ? ».

 Sale Pute, très loin d’être la meilleure chanson d’Orelsan (de son propre aveu), met tout simplement en scène la réaction d’un homme trompé. Thème rabattu à longueur de temps par les beuglements de Lara Fabian ou les horribles plaintes de Sheryfa Luna & compagnie, mais qui reste relativement rare dans le rap. L’homme picole, et se met à avoir des pensées extrêmement violentes envers son ex. On peut condamner ce que dit le personnage dans sa souffrance ; c’est autre chose d’en tirer des conclusions vis-à-vis de l’artiste. Et c’est bien cela le gros problème de cette polémique, alors que la ballade Ce soir tu vas prendre du Max Boublil ne semble pas avoir tant gêné que ça, à l’instar du Girlfriend de TTC ou du milliard de chansons à la sauce RnB shake ton booty biatch sur lesquels les culs du monde entier se trémoussent.

 Autre détail plutôt intéressant, ce n’est que maintenant qu’on entend parler de cette chanson alors que sa publication remonte à deux ans déjà. Ça sent l’attitude « bâton dans les roues » bien planifiée, puisque l’artiste commence tout juste sa série de concerts, qui ne contient évidemment pas Sale Pute, pas pour des raisons liées à la polémique (plusieurs dates avaient été joués avant l’affaire, et la chanson n’y figurait pas), mais bien parce que l’artiste a d’autres choses à dire.

 Valérie Létard, en bonne « empêcheuse de tourner en rond » (et je pèse mes mots), non contente d’exiger le retrait du clip en question d‘Internet (ce qu’Orelsan a accepté directement sans discuter), va plus loin en demandant une action en justice envers l’artiste. Puisque le gouvernement ne semble avoir rien de mieux à glander (c’est vrai qu’il n’y a plus de SDF, de chômeurs, d’explusions, de bavures policières et autres depuis le 16 mai 2007), c’est lui qu’on vient cibler, tout comme la France avait pu cracher sur NTM, Sniper ou encore La Rumeur. Tiens, trois groupes de rap, encore…

 Le rap, genre musical à polémique ? A n’en point douter, puisqu’en prenant les paroles de Christina, d’Anaïs, on peut constater un texte similaire. La chanteuse a d’ailleurs déclaré son soutien au rappeur, saluant son « talent et sa plume sacrifiés au titre du sensationnel. » Seulement voilà, Orelsan a choisi le rap, et la réussite (au sens commercial du terme) à l’inverse de Max Boublil dont ce n’est pas le métier et TTC, de toute manière plus underground, pour ne citer qu’eux. On peut gager sans trop se mouiller que si l’album n’avait pas été un succès , personne ne serait venu se plaindre.

 Le pire dans l’histoire, c’est que personne ne semble vouloir entendre parler de son album ou de ses (excellents) concerts. Invité au Grand Journal de Canal +, Orelsan n’a pas eu une seconde pour parler d’autre chose que de cette foutue polémique, notamment face à une Ariane Massenet qui jouait comme d’habitude à celle qui ne comprend rien (et je pèse encore mes mots). Et c’est ainsi partout.



 Si les doutes persistent chez les imbéciles (ceux qui ne changent jamais d’avis), je leur conseille de glisser dans leur lecteur le très bon Perdu d’avance, l’un des meilleurs albums de rap français de ce début 2009. Justes et drôles, ses textes tranchants alliés aux instrus du beatmaker caennais Skread décrivent une génération à la dérive, entre les soirées ratées, les jeux vidéo et l’horizon plus sombre que jamais. Enfin, Jimmy Punchline pour n’en garder qu’une rappellera aux fans les egotrips les plus fêlés du maître Eminem.

 Ses prestations scéniques sont, elles, impressionnantes. Entouré de Skread, d’Ablaye et de son acolyte Gringe (dont l’album ne devrait plus tarder), Orelsan nous invite dans son salon représenté sur la scène, multiplie les références et soigne la forme (le combat de Street Fighter sur Super NES en plein milieu du concert , le clash Batman-Superman…). Après avoir rempli à craquer le Cargö à Caen à l’occasion d’un concert gratuit, il a envoyé sur le net une vidéo dans laquelle il s’excuse auprès de ceux qui n’avaient pas pu rentrer. Tout le monde n’est pas aussi correct avec son public, loin de là. Bref, à la fin du spectacle, ce sont des artistes modestes et disponibles qui signent les affiches. Et je ne suis pas près d’enlever la mienne de mon mur.


OrelSan - Désolé
envoyé par 3emebureau

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Eden 6 avril 2009 13:55

    La moindre des choses aurait été d’ajouter la mention "publi-reportage" ou "plubli-redactionnel" à la fin de cet "article"...


    • Metallizer 6 avril 2009 13:59

      Je suis de ceux qui ne cautionnent pas les paroles de Sale Pute parce qu’on ne mesure pas encore l’étendue de ce que ça peut entraîner dans le cerveau de certains...
      Cela dit je suis entièrement d’accord avec l’auteur : Orelsan est la cible d’un lynchage injustifié et hors de propos surtout quand on voit qu’il n’est pas le seul à avoir un jour publié une oeuvre aux propos douteux (l’exemple de max boublil est excellent d’ailleurs).


      • Hortus 6 avril 2009 15:43

         Manifestement, il n’en a rien à foutre que des femmes se fassent tabasser tous les jours par des connards. Il s’en branle. Il fait le gentil garçon, il compatit pour le pauvre petit mec qui s’est fait lourder par sa meuf et qui passe de l’amour à la haine. Corneille au secours !!!
        Je lui collerais 3 mois de permanence en commissariat pour accueillir les femmes battues et pour accompagner les équipes qui vont ramasser les cadavres ou celles qui vont le devenir !


        • Nobody knows me Nobody knows me 6 avril 2009 16:07

          Manifestement, il n’en a rien à foutre que des femmes se fassent tabasser tous les jours par des connards.

          Désolé, mais je n’ai pas compris cela dans son interview.


        • dapeacemaker911 6 avril 2009 16:37

          "Manifestement, il n’en a rien à foutre que des femmes se fassent tabasser tous les jours par des connards. Il s’en branle. Il fait le gentil garçon, il compatit pour le pauvre petit mec qui s’est fait lourder par sa meuf et qui passe de l’amour à la haine. Corneille au secours !!!
          Je lui collerais 3 mois de permanence en commissariat pour accueillir les femmes battues et pour accompagner les équipes qui vont ramasser les cadavres ou celles qui vont le devenir !
          "

          faut etre plus que con pour dire des conneries pareilles.


          Ne regardez plus les films de guerre sinon vous allé tuer des gens ?!!!???!!! agaaa agaaa



        • Nobody knows me Nobody knows me 6 avril 2009 16:06

          Encore une affaire qui me fait craindre qu’on ne peut plus rien dire ni faire en France sous peine d’être muselé... Et, encore plus, que nos députés n’ont vraiment rien à foutre de leurs journées.
          Non seulement il faut tout expliquer à cette bande de bourriques qui ne veulent rien comprendre (ou ne peuvent), mais il faut s’excuser de leur connerie !
          Tout ça avec une touche de 2 poids 2 mesures comme le suggère très bien l’article.
          Chaque jour, nos chers élus trouvent une nouvelle affaire pour s’indigner au lieu de réfléchir aux problèmes de fond. Pourquoi ? ....Mmmmmh... Parce qu’ils n’ont aucune foutre compétence en la matière et qu’il faut bien qu’ils justifient leur poste.
          Par ex., Mme Albanel qui nous parle d’Open Office en tant que pare-feu au Ministère de la Culture (allez-y messieurs les hackers faîtes-vous plaisir...), ou Mr Lefebvre qui ne sait même pas ce qu’est le Web 2.0, alors qu’ils sont chargés de la réforme la plus importante sur la législation d’Internet en France.
          Mr Sarkozy, peut-être comme ses prédecesseurs, n’a absolument pas - comme il le prétend - "engagé les meilleurs" (sic). Il a engagé les plus grosses brèles dans à peu près tous les ministères de son gouvernement.

          Je m’excuse mais "Merde !"... Je m’excuse !

          Bonne journée à vous.


          • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 16:25

            """""Encore une affaire qui me fait craindre qu’on ne peut plus rien dire ni faire en France sous peine d’être muselé..."""

            tout dépend de ce qu’on a à dire... dans une autre chanson, ce brave garçon envisage de "marietrintigner" une fille qui n’a pas l’heur d’être comme il le souhaite, (en gros) les mots ont un sens , les jeux de mots aussi, ça traduit, ou trahit, une forme de pensée. Outre la polémique, tardive, sur ce clip et cette chanson, il y a quand même des "détails" préoccupants, j’ai regardé les réactions, les forums, et je suis plutôt horrifié du nombre de supporters qui disent, écrivent, que "sale pute" et ce qui est exprimé dedans est banal dans les banlieues dans l’expression, (et dans le geste ??) alors , si avorter quelqu’un avec un opinel, est considéré comme banal ; ou griller une fille qui refuse (vous vous souvenez ? lors du procès du meurtrier, ses copains hurlant des slogans "Nono pyromane" en demandant son acquittement) il me semble urgent de museler ces fous dangereux. 
            Un type qui éventre, ou qui crame une adolescente, ça mérite peut-être qu’on en parle, non ? et qu’on recadre les faits, et les mots qui n’ont pas l’air de dépasser la pensée.



          • dapeacemaker911 6 avril 2009 16:47

            @norbert gabriel
             T es ridicul.
            Si tu fais pas toi meme la difference entre les paroles d une chanson, et des actes ou des menaces alors c est toi qu il faut juger. Si tu sens qu une chanson peut influencer tes actes, alors c est bien toi qu il faut juger.

            Si tu parles pour "les autres" alors tais toi. Alienation.

            A ecouter certain il faudra tout interdir. sauf acheter et vendre.



          • Nobody knows me Nobody knows me 6 avril 2009 17:05

            Partir d’Orelsan pour arriver aux faits divers qui sont ou ont été jugés récemment, il faut y aller tout de même.
            De plus, Orelsan semble avoir une démarche intellectuelle plus approfondie que d’autres rappeurs. Et justement, ce que je me suis dit la première fois que j’ai entendu sa chanson il y a déjà un moment, c’est que ça ne pouvait être du premier degré.
            Après, chacun fait l’interprétation d’une oeuvre à sa manière. Mais je n’ai pas encore vu d’artiste tuer tous ses producteurs comme le suggéraient à l’époque Metallica dans leur premier album : Kill’Em All (à propos de leur label qui avait refusé leur premier titre "Metal up your ass"...

            La tendance étant cependant de planquer la poussière sous le tapis, on continue de fermer les yeux sur un fait qui dérange.
            Tenez, voici l’argument inverse : continuez de donner comme modèle des nanas comme Paris Hilton, sans jamais les critiquer. Peut-être une nouvelle avancée dans les droits des femmes se tient-elle au bout du chemin...
            Je l’espère de tout coeur.


          • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 17:20

            """ La tendance étant cependant de planquer la poussière sous le tapis, on continue de fermer les yeux sur un fait qui dérange.
            Tenez, voici l’argument inverse : continuez de donner comme modèle des nanas comme Paris Hilton, sans jamais les critiquer. Peut-être une nouvelle avancée dans les droits des femmes se tient-elle au bout du chemin...""

            Alors là, d’accord à 100 pour 100. Peut-être que je n’écoute pas assez de rap, en fait, c’est sûr, j’ai beaucoup de mal, la violence qui l’accompagne (au sens propre, j’en ai été témoin) m’a toujours laissé très réservé, et je suis beaucoup plus exaspéré par des gens comme Paris Hilton ,qui pourraient me pousser à des extrémités regrettables, à tous points de vue. Même si je m’en contrefous, j’arrive à être pollué par Paris Hilton, pas moyen d’y échapper. Alors, j’essaie de comprendre pourquoi , comme la violence dans le rap, je la comprends, et je la soutiendrais même si elle choisissait les bonnes cibles, c’est là où je diverge...
            Comme l’on dit certains il y a quelques temps, la meilleure arme, c’est le bulletin de vote.
            Total : Sarko !!! j’ai dû rater un épisode ...


          • Nobody knows me Nobody knows me 6 avril 2009 17:31

            Peut-être que je n’écoute pas assez de rap, en fait, c’est sûr, j’ai beaucoup de mal, la violence qui l’accompagne (au sens propre, j’en ai été témoin) m’a toujours laissé très réservé

            Oooooh que oui. Car pour limiter le rap à des messages de violence, c’est se limiter à la sphère de musique merdique que proposent les majors.
            La violence et le sexe étant les 2 vecteurs les plus attractifs (Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. Est-ce artificiel, inconscient, culturel ?) de tout secteur commercial qui se respecte, la plupart des productions qui font le profit des grands respecte cette règle.
            Citez-moi par exemple un film d’action à grande audience ou le héros ne se tape pas l’héroïne, pardonnez mon écart de langage.
            Faire une analogie uniquement entre le rap et la violence, c’est vraiment peu connaître cette musique et tous les artistes qui la composent.

            Bien à vous.


          • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 17:45

            .... euh, "La grande vadrouille" ou "les Ch’tis" ??? et puis Julie Lescaut, ou Femme d’honneur... c’est pas là qu’on verrait des horreurs de femmes violées, découpées et expertisées ad libitum....

            Sur le fond, on est assez d’accord, il me semble... mais ce n’est pas parce que la violence est à la une qu’il faut forcément en rajouter. Pour le sexe, c’est différent, je serais plutôt pour la civilisation des Bonobos...
            Le bonobo baise d’abord et discute ensuite, et la plupart du temps, la discussion reprend la première proposition... après, il fait la sieste...


          • Nobody knows me Nobody knows me 6 avril 2009 18:03

            .... euh, "La grande vadrouille" ou "les Ch’tis" ? ? ? et puis Julie Lescaut, ou Femme d’honneur... c’est pas là qu’on verrait des horreurs de femmes violées, découpées et expertisées ad libitum...

            Bon j’ai dit "film d’action" hein ! Et Julie Lescaut ne me semble pas être le fer de lance de l’industrie hollywoodienne... smiley

            Prenez la série "Dexter" qui cartonne en ce moment par ex, où le héros applique la loi du Talion à tire l’arigot et déborde même un peu de ses "fonctions" lorsqu’il risque d’être découvert. Dexter exécute des criminels qui sont passés au travers des mailles de la justice. On assiste même aux problèmes psychiques qui lui surviennent et au sentiment de culpabilité... vite effacé quand il trouve sa solution : "on ne peut prendre une vie que si on protège une autre vie". On peut se dire qu’il a raison ou qu’il pète les plombs

            Bien à vous


          • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 16:39

            """Le pire dans l’histoire, c’est que personne ne semble vouloir entendre parler de son album ou de ses (excellents) concerts"""

            bin oui, c’est comme Céline, j’ai mis des années à essayer de lire ce que tout le monde considère comme un chef d’oeuvre "Voyage au bout de la nuit" parce que j’avais en filigrane ce qu’il écrit dans "les beaux draps"
            Si un jour Le pen se met à chanter la fraternité avec les blacks, les beurs, les juifs, j’aurais du mal à oublier tous les jeux de mots foireux racistesqu’il a toujours fait sur eux, sans oublier des déclarations très explicites.
            Défendre la liberté de création, d’accord, la liberté d’écrire et inventer des personnages, d’accord, mais quand on met des mots sur du papier, ou un écran, et qu’on les écrit à la première personne, il y a une sorte de responsabilité, d’identification, et c’est ce qui ressort de pas mal de réactions de soutien, avant de contester ou de condamner l’appel au meurtre, c’est de ça qu’il est question, on torticule dans la sémantique pour expliquer que c’est une création ... onirique ? cauchemar, oui !


            • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 17:02

              """@norbert gabriel
              T es ridicul.
              Si tu fais pas toi meme la difference entre les paroles d une chanson, et des actes ou des menaces alors c est toi qu il faut juger. Si tu sens qu une chanson peut influencer tes actes, alors c est bien toi qu il faut juger."""


              je rapporte simplement ce que j’ai lu sur des forums. Quant à la nature des menaces, j"ai eu souvent l’occasion de m’engueuler avec des gens de toutes générations, mais les arroser d’essence, ou les éventrer avec un opinel, non, ça ne m’est pas venu à l’idée. Pas plus de traiter quelqu’un de sale nègre, ou sale arabe, si c’est un sale con, c’est un sale con, la couleur ne m’influence pas dans les choix des qualificatifs. Quant à juger, comme tu dis, ce n’est pas le mot que j’emploie le plus volontiers, avant j’essaie de comprendre.
              Et j’ai du mal à comprendre que le seul argument qui vienne spontanément à la bouche de certains soit "sale pute" quand ils ont un différend avec une femme. Y compris quand celle-ci refuse de se laisser draguer, on entend "sale pute" à ce stade, c’est de la bétise pure et simple, et ça aussi ça m’inquiète. La bétise a toujours fait plus de mal que la méchanceté.


              • dapeacemaker911 6 avril 2009 17:11

                c est une musique, une chanson, ca na pas pour but ni d eduquer ni de conseiller, ni meme de relater ou d informer.

                paradoxalement ca ne doit pas trop te gener quand l etat dit publiquement qu il faut faire de la delation, ou quand TF1 dit que le nucleaire c est l avenir, n importe quel autre mensonge a la porté bien plus large ?

                j y vois comme un probleme de raisonnement.


              • Nobody knows me Nobody knows me 6 avril 2009 17:22

                Et j’ai du mal à comprendre que le seul argument qui vienne spontanément à la bouche de certains soit "sale pute" quand ils ont un différend avec une femme. Y compris quand celle-ci refuse de se laisser draguer, on entend "sale pute" à ce stade, c’est de la bétise pure et simple, et ça aussi ça m’inquiète. La bétise a toujours fait plus de mal que la méchanceté.

                La chanson n’évoque pas une personne qui "refuse de se faire draguer" mais une personne qui "trahit" en quelque sorte la confiance de son conjoint. Le thème de cette chanson est l’adultère. Il décrit sa réaction face à sa femme qui le trompe.

                Par ailleurs, pourquoi a-t-on eu droit à des hommages pour le député suicidaire qui a tué sa maîtresse alors qu’elle désirait se séparer de lui ???!!! Ou Bertrand Canta et ses 4 ans de taule.
                Peut-être Orelsan n’a pas atteint le seuil de vente requis pour le pardon inconditionnel à toute personnalité qui se respecte ?

                Pour finir, je dirais qu’il faut promulguer une chose importante dans tout ça : l’éducation. Tout le processus que vous voulez mettre en place ne fera qu’empirer les choses. Car il empêchera le processus de réflexion engendré par les créations artistiques. Les gens ne pensent plus de nos jours, on leur dit ce qu’ils doivent penser, dire, faire, manger, quand baiser, où, avec qui, pourquoi elle doit être mince, avoir des gros nibards, de longues jambes, une taille de guêpe, ...
                Ex : Les publicitaires sont obligés de signaler dans les annonces qu’il faut consommer leurs produits avec modération et de consulter www.mangerbouger.fr.
                Vous trouvez pas cela tout simplement DELIRANT ??

                Eduquer les gens règlera le problème mais leur fera également découvrir le poteau rose dont je parle dans mon autre post. C’est pour cela qu’on a le cul entre 2 chaises, au prix de qqs types qu’on jette aux lions de ci de là. Et je termine en citant Chomsky : "Si on avait un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle".


              • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 17:51

                alors là ; stop ! la délation, ça me fait hurler de rage, et je n’ai pas attendu aujourd’hui pour bloguer sur le sujet.
                Idem le nucléaire, j’ai quitté il y a 35 ans une région que j’aimais beaucoup, à cause d’un barrage construit avec de fausses raisons, les vraies étant le nucléaire (barrage de Villerest)
                 
                Tu vas un peu vite dans tes jugements expéditifs. Refuser les paroles de violence, c’est pas voter sarko !!!


              • norbert gabriel norbert gabriel 6 avril 2009 17:58

                """"Si on avait un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle"."""

                eh oui, c’est même de toute première urgence !!!


                • Canine Canine 6 avril 2009 20:35

                  C’est marrant de voir Marie Georges Buffet beugler contre un morceau de rap.

                  Elle qui n’a jamais rien dit devant les textes orduriers de certains rappeurs vis à vis de la France, aux motifs que la France avait des choses a se reprocher, la voila qui réagit sur un équivalent vis à vis de l’adultère. Question de priorité personnelle sans doute. 


                  • norbert gabriel norbert gabriel 7 avril 2009 00:35

                    """la voila qui réagit sur un équivalent vis à vis de l’adultère. Question de priorité personnelle sans doute."""

                    est-ce que tous les individus ayant commis un adultère doivent être éventrés ?? ou lapidés ?? comme cette adolescente de Mogadiscio, violée par quatre hommes ??? au terme de la charia, une relation sexuelle hors mariage étant un adultère, elle a été condamnée à la lapidation. Il me semble qu’on devrait s’indigner de ce genre de choses, vous ne croyez pas ?
                    Evdemment, avorter un homme à l’opinel, c’est moins envisageable... Question de priorités personnelles, c’est sûr, nous n’avons pas les mêmes.


                    • Nobody knows me Nobody knows me 7 avril 2009 09:38

                      est-ce que tous les individus ayant commis un adultère doivent être éventrés ? ? ou lapidés ? ? comme cette adolescente de Mogadiscio, violée par quatre hommes ? ? ?

                      Mais qu’est-ce que ça vient foutre là ça ?? Quel est le rapport ? Cette chanson parle d’un mec qui pète les plombs contre sa femme !! Pas d’une généralisation, ni d’une loi à appliquer en cas d’adultère !!
                      Vous allez, vous aussi, nous sortir les origines arabo-musulmanes du rap américain ??
                      Ce glissement du débat vers l’Islam et les lois coraniques imbéciles commence vraiment à me les briser.

                      De plus, le personnage chante bien "Je vais te ...", et pas "je vais toutes vous ...". Il parle de ses émotions, de sa réaction personnelle !! La généralisation c’est vous qui la faîte, bon sang !!

                      Bonne journée.


                    • dave bond dave bond 7 avril 2009 08:47

                      Je pense aussi au sketch de dieudonné dans son spectacle LE DIVORCE DE PATRICK dans lequel il crache sur un manequin représentant sa femme et ou il l’insulte de tous les noms, pute en fait partie, et franchement la salle était morte de rire y compris le public feminin.
                      POURQUOI ?
                      Parce qu’elles ont compris que dieudonné jouait un personnage, qu’il n’est pas comme ça pour autant avec sa femme. Orelsan c’est pareil. Le texte raconte au pire les fantasmes horribles qui peuvent traverser un homme trompé qui n’est pas réel.


                      • gmily 7 avril 2009 09:38

                        Le lynchage médiatique et la volonté de certains politiques de tous bord , qui oublient de faire le trie et ce précipite dans la brêche !
                        Il ne reste plus qu’à le raser en public et le caillasser !.... Quel courage ! ont tous ces donneurs de leçon !
                        en attendant, nos droits fondent comme neige au soleil ! sans que ces courageux lèvent un petit doigt. Les violences policières en augmentations , l’appel au meurtre de Lellouche à Mélanchon en direct à la tv , Tout cela est normal !... Lorsque la France sera à feu et à sang , tous ces sans couilles seront vraiment comme des gros cons avec leur morale à 2 balles .............et nous ont sera toujours là ! dans la merde !.... Merci à tous ces courageux !


                        • Bobland59 Bobland59 7 avril 2009 12:03

                          Je ne suis franchement fan de ce genre de musique . Mais j’ai entendu les paroles comme tout le monde .
                          Il n’a ce qu’il mérite après tout . Il ne faut qu’il se plaigne comme un petit garçon qui est prise les doigts collants confiture .
                          Mais c’est tellement mieux de laver son ligne sale en famille, c’est déjà ennuyeux pour ceux vivent en hlm et d’entendre à longueur de journée des disputes d’ivrognes ou autres . Mais là mettre son conflit sur le net avec des paroles aussi abjectes, c’est normal qu’il ait le retour de bâton .
                          A t ’on entendu la version de la dame qui se trouve ainsi outragée ? Il est peut-être aussi fautif qu’elle sur le plan de la fidélité .


                          • dago 7 avril 2009 13:11

                            et celui ci ... je n’ose pas vous dire ce qu’il raconte !

                            www.youtube.com/watch





                            • vendetta sabrina 7 avril 2009 14:01

                              Moi ce qui me fait le plus rire dans cette affaire (si l’on puit dire...) c’est que quasiment tout les gens qui ppostent des commentaires ici n’ont pas eux mêmes étés vicitmes de violences graves de la part d’un homme, personnllement ça a été mon cas, je sors à peine de 4 ans d’enfer conjugal grave avec plainte et procès à la clef, je n’aime pas trop en parler mais si cela peut donner du crédit à ce que je dis et montrer que l’on peut se modérer et comprendre les choses sans tout mélanger...
                              Bref, voilà, je me suis fait battre pendant 4 ans, à coup de pied, de baffes, de tentatives d’étranglement, de lachage de chien sur ma personne et de fracassage de tête contre les murs et pourtant la chanson d’Orelsan ne me choque pas, je comprend le contexte dans lequel il l’é écrit et je peux vous dire qu’un homme qui frappe n’en parles pas, il agit, point.
                              Alors que l’on arrêtte de museler la liberté d’expression sous couvert d’un combat contre la violence , cela n’a aucun sens !Et même moi qui pourtant combat violemme,t contre les pratioques de certains hommes envers leurs femmes je ne souhaite pas voir ce jeunehomme interdit d’expression.
                              Bref, puisque dans cette polémique on ne fait que parler des femmes battues et bien je leur (nous) donne la parole puisqu’ici beaucoup parlent de ce qu’ils ne connaissent pas, et c’est marrant d’ailleurs de voir que ce sont souvent ceux qui n’ont pas vécu un phénomène (ou connaissent mal le sujet)) qui en parlent avec le plus de virulence.
                              Bref, je ne sais pas quoi vous dire de plus mais je pense que quoi qu’il en soit la liberté devrait être de mise.


                              • pigripi pigripi 7 avril 2009 17:44

                                Presque tout a été dit ici :

                                www.agoravox.fr/article.php3

                                dans mon article et les commentaires (+200) qui ont suivi.


                                • VanPoupoule 7 avril 2009 17:52

                                  J’ai lu ton article, et je ne vois pas l’intérêt de venir ici dire "presque tout a été dit" en inscrivant en dessous ton "score" de commentaires comme si c’était une course. Quand tu dis :

                                  " Le rappeur Orelsan chante en toute liberté « Sale pute » et « Suce ma bite pour la Saint-Valentin » où il insulte, menace de « marie trintigner » sa « pute ». Il ne suffit pas de dire que c’est un mauvais rappeur et que nous ne devons pas en parler pour ne pas lui faire de la pub. Ce mec est un irresponsable et un pousse au crime dans une société qui méprise, discrimine, exploite, écarte, tue et viole ses femmes en continuant à penser qu’ « elles l’ont cherché » et que les injustices diverses dont elles sont victimes sont de leur responsabilité, voire de leur incapacité.
                                  Ce type, avec sa diarrhée de haine autorise implicitement les jeunes gens qui ont déjà du mal à contrôler leur violence, à se laisser aller à battre, violer et tuer les femmes."

                                  je ne vois pas un seul argument où nos points de vue se rencontrent, donc il m’a paru important d’apporter un autre son de cloche, c’est aussi à ce genre de choses que ce site sert.


                                • vendetta sabrina 8 avril 2009 01:52

                                  C’est clair Van Poupoule !
                                  Bien dit et merci d’avoir fait un article pour représenter le point de vue des autres.
                                  Merci, vraiment, moi je n’en avait pas le temps.


                                • azerty1710 18 avril 2009 09:23

                                  VanPoupoule a raison. Rien de commun entre les deux articles.

                                  Mais apparemment tu aimes la censure. Pas étonnant donc que l’existence d’une opinion différente de la tienne te paraisse insupportable au point de sentir le besoin de poster ce genre de commentaire immature.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès