Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Pascal Sevran a tort d’avoir raison

Pascal Sevran a tort d’avoir raison

Que se serait-il passé si un présentateur télé vedette de couleur ou d’origine noire avait déclaré sur un média français : « La bite des blancs est responsable du vieillissement des populations européennes » ? Rien. Au plus fort du respect de la race et de la misère africaines, le droit à l’impertinence dans un monde trop policé n’est pas un luxe, même pour une personnalité populaire.

Depuis le 6 décembre, les propos de l’animateur de France-Télévision (France 2) Pascal Sevran ont provoqué un tsunami médiatique de protestations et une vendetta sur ses propos qualifiés, avec une curieuse moutonnière unanimité, de « racistes », « eugéniques », etc.

Dans une interview accordée le 6 décembre à un quotidien régional Var Matin, l’animateur télé avait déclaré : « L’Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leur parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète. » Il faisait ainsi écho à un extrait de son dernier livre publié chez Albin Michel où il écrit : "La bite des noirs est responsable de la famine en Afrique."

Une façon impertinente de poser le problème de la natalité et de la pression démographique dans des milieux pauvres ou arides, en Afrique particulièrement. La Chine l’a compris en adoptant une politique draconienne de planning familial afin de contrôler les effets d’un baby-boom orchestré bien sûr par une « bite » incontrôlée. « Planning familial », c’est une formule très à la mode dans de nombreux pays africains dans les années 1990. On n’avait alors jamais parlé de politique eugénique, mais de politique sociale...

Les propos de Pascal Sevran ont immédiatement ému en tout cas la communauté noire africaine, celle de la diaspora, des Antilles et mêmes des autorités françaises. France 2 a ainsi donné un « sévère avertissement » à son présentateur tout en déclinant la responsabilité des propos de Pascal Sevran, lié à la chaîne publique par contrat.

Le ministre de la Culture français Renaud Donnedieu de Vabres a pour sa part qualifié ces propos de « scandaleux, inadmissibles, racistes », même s’il dit n’avoir « ni le pouvoir, ni la volonté » de les interdire de la télévision publique.

Le 12 décembre déjà, à l’occasion d’une conférence de presse organisé par l’Association de la presse panafricaine (APPA), Dominique Soppo, président de Sos-racisme, a estimé que les propos de Pascal Sevran « renforcent les clichés très éculés...sur la sexualité et la fainéantise des noirs ». Il note cependant un point positif à ce dérapage verbal de l’animateur de France 2 : « France Télévision va introduire dans les contrats d’animateurs une clause éthique qui permettra de les rompre plus facilement en cas de propos tenus même hors antenne. » Le PDG du groupe de télévisions publiques françaises Patrick de Carolis a confirmé avoir en effet demandé à ses services juridiques de plancher sur une telle clause qui doit être soumise au conseil d’administration du groupe le 19 décembre pour permettre à France Télévision d’avoir « les moyens de faire respecter son image, son intégrité, et donc ses valeurs par ses collaborateurs, et ce, au-delà de [ses] antennes, sur tous les supports d’expression ».

La conférence de presse le 12 décembre du président de Sos-racisme et de Patrick Lozes, président du Cran (Conseil représentatif des associations noires) n’aura été qu’une autre goutte d’eau dans la pluie de protestations lancées par les communautés noires et assimilées dans le monde, parmi lesquelles l’APPA. Après plusieurs médias français, le président de l’APPA Louis Magloire Keumayou est passé le 13 décembre au « Journal des auditeurs », émission de la radio panafricaine Africa N°1 enregistrée à Paris.

Le 12 décembre toujours, à « Couleurs tropicales » de Claudy Siar sur RFI (Radio France international), un auditeur par mail a rappelé que « ce n’est pas la bite d’un Africain qui a donné naissance à Hitler ». Claudy Siar lui-même a enchaîné sur un ton sarcastique pour affirmer que Pascal Sevran présente des émissions de musique « pour vieux », des musiques dont « personne ne veut ».

Le racisme comme réponse au racisme

D’autres allusions racistes et/ou sexuelles ont été également tenues à l’endroit de Pascal Sevran et liées à ses parents. Ce qui est dommage. Ce qui est répondre au racisme par le racisme.

Dans cette escalade de réactions véhémentes, bien souvent, des propos racistes sont tenus à l’endroit de l’animateur de France 2 qui a présenté ses « excuses » sur RFO (Radio France outre-mer) en déclarant « rien en moi n’est raciste », « j’aime l’Afrique du Nord, j’y ai été beaucoup, l’Afrique noire également. Ce n’est vraiment pas sérieux. ».

La réponse facile actuelle de ceux qui s’élèvent contre les propos malheureux de l’animateur en répliquant par des injures ou des piques racistes marque la volonté pour certains de se défouler pour une fois sur un « blanc » qui n’a pas tenu sa langue, ou de régler ses comptes à un animateur à succès qui n’a pas que des amis.

Cette vague de réactions virulentes sur un écart de langage à caractère raciste d’un animateur de télévision populaire n’est pas sans rappeler celle née des propos du pape Benoît XVI sur la violence de l’islam médiéval, ou les caricatures du prophète Mahomet dans des journaux occidentaux au cours de l’année 2006.

La pauvreté rendrait donc chatouilleux. Les occidentaux devraient se le rappeler avant de jeter un regard froid et impertinent sur les causes des misères de l’Afrique.

Et même si on peut rapprocher la famine de la forte pression nataliste ou démographique, et donc accuser la prolifique fécondité d’une « bite » de qui que ce soit soit, Pascal Sevran a tort en fait d’être Pascal Sevran, et de dire une vérité impertinente dont médias et politiques se sont exagéré l’importance en se formalisant comme si on avait prédit un holocauste noir en plein XXIe siècle.

Dans cette cohue de condamnations « propres comme il faut », beaucoup veulent régler leurs comptes ou se tailler une image de politiciens « comme il faut », qui, comme ces diplomaties occidentales quand il y a un drame en Afrique, se contentent d’exprimer « leurs vifs regrets », « leurs vives émotions », ou invariablement « leur vive préoccupation », juste pour avoir bonne conscience et basta !

En fait, si un présentateur télé vedette de couleur ou d’origine noire avait déclaré sur un média français : La bite des Blancs est responsable du vieillissement des populations européennes, de tels propos auraient fait sourire l’opinion européenne plus occupée actuellement à des problèmes de croissance, de politique commune et de défense...

Au-delà de l’émotion et de la pulsion vindicative, du respect dû à l’homme et à tous les hommes, que serait aujourd’hui finalement notre triste monde sans le droit à l’impertinence ! Ce serait navrant qu’on soit sevré de personnes comme Sevran.

N’a-t-on plus finalement le droit de dire ce qu’on pense ? Jusqu’où peut aller la « languedeboilisation » (langue de bois) du petit monde médiatique et politique actuel ?

François BIMOGO


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (810 votes)




Réagissez à l'article

381 réactions à cet article    


  • bb (---.---.134.117) 14 décembre 2006 13:18

    Oui la bite des noirs est responsable de la famine en afrique et ce n’est pas du racisme que de le dire. Tout comme la bite des chinois a été tenue à l’enfant unique pour éviter la famine en chine en son temps. bb


    • le sudiste (---.---.58.58) 14 décembre 2006 17:11

      Je ne suis pas etonné mais effaré par ce genre d’article, ce genre de commentaire et la « notation » faite par les lecteurs. A croire qu’Agoravox est fréquenté en majorité par des lepénistes. Pascal Sevran est un con, c’est pas nouveau.

      @ l’auteur. Quant à savoir ce qu’un homme est capable de faire (et plus facilement de dire) quelque soit son peuple et quelque soit sa couleur, c’est bon. Des exemples y’en a plein. Touchez-en deux mots à vos parents de ce que vous dites. Revenez nous raconter après.

      C’est lamentable.


    • Jim 14 décembre 2006 17:24

      Bonjour, Excellente analyse ! Même si dans le fond, ce qu’il veut dire à un sens, la forme n’y est pas. Ce qu’on peut reprocher c’est qu’en 2006, on n’est plus jugé que sur la forme, le fond à disparu. Apres, si ce n’etait que la démographie qui rendait pauvre l’Afrique, ils auraient, connaissant le bon-sens des africains, ils auraient fait ce qu’il faut. Bref Mr Sevran n’est pas vraiment diplomates, et les détracteurs de Mr Sevran montrent bien qu’ils sont pour la plupart des gens sans fond qui ne s’interresse qu’à leur forme... Jim


    • ropib (---.---.27.229) 14 décembre 2006 18:10

      @le sudiste

      Tout de suite Sevran est un con... et pourquoi pas une bite ? Je crois que votre débat, sudiste, se situe là-dessus : faites abstraction du mot et essayez de comprendre le sens de ce que dit bb.


    • (---.---.30.103) 14 décembre 2006 19:03

      c’est vieux comme le monde (bon d’accord cela a été formalisé audébut de 19è), on appelle ça du malthusianisme ! (et pas du racisme)


    • okrenik (---.---.162.218) 15 décembre 2006 08:00

      Tout à fait d’accord avec le Sudiste.

      La manière de dire les choses n’est pas neutre. Il y a d’autres manières d’évoquer le problème démographique en Afrique, même sur le ton de la provocation. Ces propos sont tout simplement scandaleux.

      Il faudrait zigouiller toutes les « bites » façon Sevran, pour éviter qu’elles ne se multiplient.


    • marie (---.---.171.67) 15 décembre 2006 14:15

      Combien de fois le nom de Pascal Sevran a-t-il été pronocé dans cette discussion ? Et bien je pense qu’il doit être drôlement content, car ces gens aiment que l’on parle d’eux.


    • robin (---.---.49.150) 15 décembre 2006 14:27

      ce gros naze fantasme sur la bite des négres....mais il fantasme aussi sur l’audimat....un bon coup de pub à la kkk et hop ! en selle(sur une grosse pine de black ?...lol...),du reste ce n’est pas le seul,n’est-ce pas la grande mode actuellement ?(Fresch,dieudedonné,...) Tempéte dans un verre d’e... à liqueur...d’ailleurs on s’en branle !!.. smiley Venez écouter de la bonne musique libre et gratuite sur http://www.dogmazic.net/static.php?op=musiqueIndex.php


    • cliff (---.---.83.25) 16 décembre 2006 23:33

      espece de cretin imbecile, les chinois sont libres de leur politiques avec LEUR chefs d’état. Les africains ont VOS chefs d’états et ils faudraient en plus qu’ils suivent les commentaires de vos animateurs farfelues ??? Et si tu ne comprends pas, ce que je veux dire ce qui est quasi-certains, tu n’a qu’a aller te renseigner sur quoi j’écris. le pire est que tu est loin d’etre seul à ne pas comprendre...


    • cliff (---.---.83.25) 16 décembre 2006 23:35

      si vous voulez jouer les grands politologue, commencez par vous demander ce que vos gouvernements succesifs de gauche et de droite font derriere votre dos en Afrique...parce que c’est en VOTRE nom !!!


    • roly (---.---.144.247) 17 décembre 2006 01:55

      Je suis francais et je ne comprends toujours pas cet engouement(depuis plusieurs annees) a vouloir constament parler de raciste a chaque fois qu’un « blanc » fait une critique sur un Noir ou un Beur(vous remarquerez que j’ai mis une majuscule a noir et beur de crainte d’etre poursuivi en justice par une bande de petits blancs qui remplissent les associations anti-racistes.D’ailleurs pourquoi ces personnes ne prennent t-elles pas quelques sans papier chez eux ? Encore une fois bravo M.Sevran et continuer de dire ce que vous avez envie.


    • mortimer mortimer 18 décembre 2006 00:08

      Le problème vient sans doute de ce que lorsque la forme s’éloigne autant du fond, il convient de se poser des question sur le fond qui motive la formule. Ici, on peut se demander si Pascal Sevran ne pouvait pas dire autrement ce qu’il a dit, pour rester fidèle au fond en lui donnant plus de... dignité. Sa parole aurait pu être dite pas Jean-Marie, ça n’aurait étonné personne qu’elle le fut. Venant de Tintin, on en vient à se poser des questions sur lui, ses peurs, ses haines, etc. Mais je suis bien d’accord avec l’idée selon laquelle il n’a finalement dit « tout haut ce que d’autres pensent tout bas »... ça me rappelle quelqu’un !...


    • (---.---.196.81) 18 décembre 2006 00:17

      Justement, la forme, c’est la manipulation du journaliste de Nice-Matin qui a inventé la phrase « La bite des noirs est responsable de la famine en Afrique » qui n’était pas dans le livre.

      Si on trouve sur Internet les mêmes intox que dans la presse écrite, à quoi sert Internet ???????????????


    • missebene (---.---.249.163) 18 décembre 2006 18:03

      je pense qu’il y à une manière de dire les choses et la manière dont il a dit n’est pas correcte. C’est pas du racisme pour vous mais savez-vous au moins ce qu’est le racisme ? L’avez-vous vécu ? Et si oui de quelle manière ? Parce que moi je l’ai vécu et je peux affirmer que ça l’est. Dans la vie il ne faut pas parler de choses que l’on connaît pas. Quand on ne connait pas l’Afrique, les africains et leur mentalités on s’abstient tout simplement de sortir des propos de la sorte... Instruisez-vous d’abord avant de vous permettre de juger les gens...à c’est vrai j’oubliais que les blancs sont meilleurs que les noirs, plus intelligents, plus parfaits...


    • Beat Man (---.---.21.137) 19 décembre 2006 15:21

      Lorsque l’Europe crevait de famine à l’époque, avant d’aller piller l’Afrique, personne ne parlait de la bite des blancs comme étant responsable de la misère en Europe. Il faut vraiment être crétin pour accuser la « bite des africains » d’être responsable de la misère dans un continent qui a été et continue d’être pillé par l’Europe et notamment la France, avec sa françafrique et sa horde de dictateurs que ’elle a toujours soutenus.


    • (---.---.173.113) 21 décembre 2006 12:55

      oui c’est bien connu...les africains ont la quotient intellectuel d’un enfant (blanc) de 5 ans .... c’est vraiment lamentable !! les blancs ont encore l’impression qu’ils sont intellectuelement supérieur aux Noirs. qu’on en soit encore a ce stade en fin 2006 c’est inquiétant et vraiment dommage.


    • Ariel Sharon (---.---.129.229) 21 décembre 2006 13:50

      Concernant le quotient intellectuel je n’en sais rien, mais concernant les mentalites en afrique il y a du boulot... surtout si l’on se fixe comme un objectif le developpement...


    • yaka (---.---.251.177) 24 décembre 2006 16:10

      puisqu il ya tant de richesses sur leur territoire ,pourquoi l afrique n arrive t elle pas a se moderniser elle meme ,a s enrichir , Les faits sont la !sans l amerique ou la france ou d autre pays elle est incapable de sortir son petrole elle meme ou d autres richesses ! qui envoie les plates- forme petroliere , qui envoie des ingenieures des medecins qui commande des bateaux ;comment se fait il que l afrique ne produit pas d ingenieure de chercheur ( y en a quelque uns bien sur ,mais c est minime) pourquoi ? regardez L INDE un pays pauvre pourtant qui forme des centaine s d informaticien, d ingenieures a un point tel que des entreprises francaise les preferent au FRANCAIS .BIZARRE QD MEME §§ REGARDEz la Chine qui va envahir l afrique qui va prendre leur boulot !pourquoi les africains n arrive pas a faire la meme chose chez eux ! un autre exemple : les africains qd il penetrent en France qu est ce qu il font , ? pas grands chose !! desole ..(il n ya rien de raciste ds mes propos je constate seulement ! par rapport au asiatique eux ont les voit monter des commerces des restaurants d alimentations !pourtant ts n est pas rose avec eux non plus ; bcp de clandestins ds des conditions difficiles !cela ne me fait pas plaisir de parler ainsi de l afrique mais on ne peut pas nier l evidence ! qd on parle de l Afrique au actualite c est tjrs en terme de guerre , emeute violence on dirait que leur argent ne sert qu aacheter des 4x4 avec mitrailleuse et autre armement : on a l impression qu il ne savent que se faire la guerre .je n ai pas fini( mais la on vatoucher des susceptibilitee ! mais encore une foi rien de raciste ds mes propos . simple constatation...de l actualite ) qd il ya des emeutes ds les banlieus meme s il ya des circonstances attenuantes . faut reconnaitre qu on ne leur fait pas de cadeaux aux ( comment faut dire là sans risquer de declancher un tolle ) Noir ouMagrebin ... oui comment se fait il que les problemes viennent tjrs de cette categorie de gens ; on n entends jamais parler de probleme de violence avec des Asiatique soyons honnetes . pourtant ya des clandestins chez eux ya des traffics aussi. pourtant il ya des gens tres biens chez les musulmants et d ailleur une petite remarque en passant ,si on doit parler de la violence chez ces jeunes on devrait insister a la tele un peut plus sur cces jeunes qui se decarcassent pour changer les choses egalement ; cela ne serait que justice !mais il faut arreter de faire des proces a tout bout de champ ; tout le monde doit pouvoir s exprimer poliment et honnetement bien sur ! ce n est pas parce que l on critique ds africains , des musulmant que l on est raciste ! un peu trop facile ; merci de m avoir lut.... j aurais encore bcp de chose a dire . a bientot


    • helleq (---.---.55.191) 8 janvier 2007 12:07

      depuis quel’que temps la liberte d’expression devient un luxe en france dire que pascal sevran a tord de dire 1 enfant sur 5 en afrique l’esperance de vie pour 80% ne veront pas leurs 10ans alors ????????????????????


    • maro (---.---.111.27) 9 janvier 2007 23:13

      Vous faites fausse route avec Pascal Sevran, que j’apprécie beaucoup. En effet, l’Afrique est beucoup moins densément peuplée que l’Europe ou l’Asie et inversement la grande question est de savoir comment gérer ce sous-peuplement en termes d’encadrement ? De surcroît je ne crois pas que la situation de l’est asiatique, qui va représenter bientôt la moitié de la population mondiale soit tant à plaindre ! Pourtant vous n’avez pas tort sur le fait que les noirs soient à fleur de peau alors qu’ils ont eux droit d’être racistes dans les îles !


    • Bernie73 bernie73 14 décembre 2006 13:26

      J’étais partagé à écouter les propos de Pascal Sevran l’aspect provocateur rendais le propos dur à entendre, et la stérilisation ce n’est quand même pas une méthode de planning familiale.

      Je suis donc bien d’accord sur le propos de l’article, M. Sevran ne fait que dire tout haut une évidence démographique, la levée de bouclier est bien facile , mais la violence du propos l’expose forcément à des réactions tout aussi violente.


      • wrisya (---.---.231.251) 14 décembre 2006 13:27

        Bonjour,

        Alors dans ce cas, il faudrait imposer partout dans le monde un quota économique aux couples qui veulent des enfants... et pourquoi aussi ne pas s’assurer de leur équilibre mental et psychique histoire de décréter qui a le droit d’avoir des gosses et qui non ??? Jusqu’où on peut aller comme ça ? Jusqu’au n’importe quoi.

        Je crois pas Sevran raciste, à vrai dire je m’en fous... S’il est évident qu’il faut adopter une politique de régulation des naissances, la démographie n’est pas le problème de la famine : ce sont les guerres, la corruption, les détournements qui provoquent des situations de misère car même quand on est seul on peut crever la dalle : vous devriez essayer pour voir... !! Donc de toute façon, s’il est important de modifier les comportements sexuels (le mythe du Noir bête de sexe a encore la dent très dure cf. « Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer »), c’est surtout de justice, d’équité et de niveau de vie décent dont les populations ont besoin...

        Ceci dit, je comprends pas pkoi on fait un caca nerveux de ce qu’à dit Sevran : ça fait des lustres que j’en ai entendu parler, et ça ressort encore et toujours... C’est d’un non intérêt. !


        • le palois (---.---.82.131) 14 décembre 2006 13:33

          ces propos de Pascal Sevran amene a une evidence : on a besoin a une regulation des naissances (et pas qu’en Afrique)... le monde a des limites finies, notre nombre devrait etre de meme... pas simple comme sujet, mais il va bien falloir un jour etudier la question...


        • wrisya (---.---.231.251) 14 décembre 2006 13:41

          Entièrement d’accord, et concernant les pays pauvres il faut aussi pouvoir proposer une éducation : c’est toutes des pratiques traditionnelles qu’il faut réformer, même s’il est vrai que les jeunes se modernisent de plus en plus et sont de moins en moins influencés par les carcans culturels et les pressions de la société bienséante et bien pensante sur le fait de se marier tôt, d’avoir un enfant très vite après et de préférence plusieurs : cela tend à changer, mais il faut que l’usage contraceptif se généralise vraiment dans les moeurs....


        • sebuzz (---.---.234.198) 14 décembre 2006 14:18

          Bien d’accord sur le fait que notre monde a des limites finies, mais pas du tout avec la suite.. Commençons par limiter notre consommation, la pollution des sols et plus généralement de notre environnement n’en sera que réduit. Idem avec les milliers de km2 ravagés par la guerre, situation à laquelle nous ne sommes pas étrangers non plus. Nous aurons alors de vastes contrées pour alimenter toute la planète voire encore de nombreux enfants, sans avoir à stériliser qui que ce soit.

          Et svp, la surnatalité est une conséquence de la famine, pas l’inverse. Cela permet d’avoir une main d’oeuvre nécessaire destinée à aider aux tâches quotidiennes. Bref, un rapport mains/bouche avantageux


        • le palois (---.---.82.132) 14 décembre 2006 15:25

          @sebuzz

          c’est un peu bete ton raisonnement : une fois que tu as rempli tes nouvelles contrees, tu fais quoi vu que tu es revenu au point initial ?...


        • sebuzz (---.---.234.198) 14 décembre 2006 16:44

          Pour l’instant, ce qui est bête, c’est de croire que nous sommes a la limite du potentiel nourricier de notre planète. D’ici la, les mentalités auront changé et la transition démographique révolue..

          Il est vrai qu’en l’état, la situation est mal barrée mais les africains ne sont pas les seuls coupables.


        • ropib (---.---.27.229) 14 décembre 2006 19:15

          @sebuzz

          Tu oses sous-entendre qu’il faudrait remettre en cause la civilisation supérieure de nos contrées développées ? Ah mais attends, il n’y a que nous les blancs, voir nous les français (on a un peu vite oublié que dans les années 30 c’était les italiens qu’on tabassait à la sortie des usines) qui avons le droit de nous être multipliés par le passé. En plus on l’apprend à l’école : si la France c’est top c’est parce que nous avons un pays hyper riche et beau et ça c’est chouette. L’Afrique c’est nul quoi.

          Moi ça me fait penser à la chanson de Bernard Minet « Passke petit’fille la Terre trop joliheu, passke petit’fille il y a la jalousiheu ». Sauf qu’il faudrait dire la France à la place de la Terre, y en a même qui préfèreraient qu’on parle de leur région à eux qui sont nés quelque part.


        • marie (---.---.42.72) 14 décembre 2006 19:45

          il s’en écrit des choses dans les livres et parfois des très intéréssantes et pas ce type de jugement à l’emporte pièce dont on parle uniquement parceque Monsieur Sevran les a écrites, la pipolisation se niche partout..ce que je veux dire c’est pourquoi faire un tel tam tam pour une connerie ?


        • Joan (---.---.38.249) 15 décembre 2006 04:51

          La France ne s’est jamais multipliee, elle est meme un des rares pays au monde a n’avoir jamais connu de transition demographique, donc jamais de boum de la population. Et je vois pas en quoi limiter la consomation de 60 millions de francais aiderait un milliard d’africains. Raisonnement simpliste : c’est justement la consommation des pays riches qui tire le commerce des pays en developpement et qui leur permet de s’en sortir. Par de quelconques aides vites consommees et vite dilapidees. Le probleme de la demographie en Afrique a plus partie lie aux difficultes d’education et d’organisation qu’a l’allimentation.


        • roly (---.---.144.247) 17 décembre 2006 02:06

          Les pratiques traditionnelles ont tendance a etre renforcees dans les milieux islamiques, c’est pourquoi je ne voit pas comment en suivant le Coran vous pourriez par exemple, reguler les naissances chez ces populations.Enfin chez eux laissons les faire ce qu’ils desirent.


        • enziane (---.---.158.227) 17 décembre 2006 12:25

          Enfin un commentaire censé.

          Merci


        • louis (---.---.213.228) 18 décembre 2006 03:48

          Toi seul a parle avec sens tout les autres la ne sont que des bon raciste si l’afrique souvre c’est grace a l’europe surtout la france sans l’afrique la france n’est rien et c’est toujours eux qui sont derrier les africains,laissez les africains s’occuper de leurs problemes c’est pas a vous de les juger,ils sont pas du betail ce sont des victimes de la corruption et le racisme et de l’injustice de l’occident les rwandais ont fait bien de chasser ces voleurs de francais de leur pays,merci RWANDA,maintenant il faut que les autres pays africains fassent pareil,la cote d’voir,le niger,lecameroun,le gabon,laguinee et tout les autres pays doivent renvoyer ces racistes de francais chez eux ils blament l’afrique en meme temps tu les vois dans les bars africains en train de vendre des bieres et du pain la faute reviens aux africains car ils sont trops naifs il faut qu’ils se reveillent.


        • (---.---.138.115) 18 décembre 2006 12:33

          « Donc de toute façon, s’il est important de modifier les comportements sexuels (le mythe du Noir bête de sexe a encore la dent très dure cf. »Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer« ), c’est surtout de justice, d’équité et de niveau de vie décent dont les populations ont besoin... »

          pour le moment c’est toi et toi seul qui colporte et entretient ce mythe. Faire des gosses est à la porté de n’importe quel imbécile pas besoin d’être une bête de sexe. Et si les « occidentaux » des pays développés ne pratiquaient pas de contraception, ils auraient comme les affricains un enfant tous les 10/12 mois.

          De toutes façons c’est partout pareil, plus les familles sont pauvres plus elles ont d’enfants, dans les pays occidentaux c’est pour toucher des allocs, en Afrique c’est pour s’assurer une retraite, bref que de nobles intentions.


        • Marcel (---.---.35.150) 14 décembre 2006 13:51

          Ce qui est scandaleux, c’est de réduire les problèmes de l’Afrique à la bite des noirs. D’une, tous les africains ne sont pas noirs, et deux, cela témoigne surtout d’une ignorance crasseuse de la situation de ce continent, ignorance qui alimente assez bien ce genre d’articles nauséabonts et qui commence d’ailleurs par un sophisme (dit tu quoque) fort prisé par les personnes de tendances extrêmes.


          • nisco (---.---.242.102) 14 décembre 2006 17:26

            Merci Marcel, je commençais à flipper à lire toutes ces intervention et surtout cet article...

            Ignorance. Voilà le mot qui peut résumer la situation, bien plus que bite en tout cas...

            Mais c’est sur que de chercher à comprendre une situation si complexe c’est pas chose aisée pour les bien pensant qui se rabattent dès qu’ils le peuvent sur la pensée unique, bien simple et idéale.

            La notation de ton intervention (moins 6 lors de ma lecture) montre encore à quel point ce rasisme latent (il ne suffit pas de dire « je suis pas raciste » pour se blanchir) est encré dans les mentalités...

            Pour ceux qui veulent s’ouvrir un peu l’esprit et voir à quel point le racisme peut devenir ordinaire, lire François-Xavier Verschave « Négrophobie ».

            Et pour ceux qui ont la mémoire courte, la fin du 19ième siècle était marqué par une monté de l’antisémitisme (voir les dessins « humoristiques » représentant les juifs au nez crochu et autres « impertinences » dignes de Pascal Sevran) partout en europe. Les juifs étaient responsables du chomage et de la crise. De pareilles solutions ont été proposées (« stériliser » tous les juifs) et d’autres bien plus graves ont suivi...

            Encore une remarque à l’auteur de l’article : si stériliser toute une population n’est pas de l’eugénisme, je ne sais pas ce que c’est. Eclaire-nous. Merci d’avance.


          • ropib (---.---.27.229) 14 décembre 2006 18:15

            Il est vrai que « la bite des noirs » c’est moins fin que « la démographie et la mortalité en Afrique centrale ». Je pense que le discours, pourtant, n’avait rien à voir avec les gouts et les couleurs. Mais je me trompe peut-être.


          • Dietch (---.---.10.26) 17 décembre 2006 14:07

            Marcel a écrit : « Mais c’est sur que de chercher à comprendre une situation si complexe c’est pas chose aisée pour les bien pensant qui se rabattent dès qu’ils le peuvent sur la pensée unique, bien simple et idéale. »

            Faudrait pas tout confondre. Au contraire, la pensée unique n’est pas celle dévellopée par les intervenants mais bien la votre... L’idéalisme adolescent qui rêve d’un monde où tout le monde mange à en grossir, tout le monde est égal à un autre (physique et psycho et éducation et talent et whatever) tout le monde vit dans le confort occidental, où personne ne peux être pauvre, bête ou moche est la pensée unique d’une intelligentia bobo et très à gauche. Et désolé de le dire, sans vrai reflexion sur le monde hors de votre propre nombril et de votre bonne conscience. Oui les propos de M Sevran sont mal formulés. Oui ils sont réducteurs. Mais sachez qu’ils parlent d’un vrai morceau de l’iceberg. L’occident domine le tiers monde et le plie à éxécuter ses quatres volontés afin de maintenir VOTRE niveau de confort global. Pensez-y en prenant votre douche chaude et en mangeant votre macdo. Laissez la pensée unique là où elle est, les lumières du XVIIIéme siècle nous font déjà porter un assez lourd fardeau. Racisme ordinaire est un des mots de la pensée unique. Comme « rupture tranquille de droite » & « revolution douce de gauche ». Bonne nuit.


          • louis (---.---.213.228) 18 décembre 2006 04:11

            Merci dietch.


          • Jamzie (---.---.9.50) 14 décembre 2006 13:55

            Croire que la bite des noirs est responsable des maux du continent Africain est une belle connerie et c’est faire preuve d’une ignorance inouïe.

            Que dire des famines, provoquées par les guerres, provoquées par la haine ethnique ou encouragées par les états occidentaux pour permettre une plus rentable exploitation des ressources naturelles si importantes de ce vaste continent ?

            Rappelons en outre que les EUA, la Chine, L’URSS, la France et la GB sont les premiers fournisseurs d’armes au monde et l’Afrique le premier continent qui les achète.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès