Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Philippe Val patron de France Inter : l’ouverture en toute logique (...)

Philippe Val patron de France Inter : l’ouverture en toute logique !

L’ouverture sarkozyste a encore frappé, et cette fois-ci l’heureux élu s’appelle Philippe Val, nouveau patron de France Inter !

La nomination du directeur de la rédaction de Charlie Hebdo révèle mieux que jamais la réalité de l’"ouverture". L’ouverture, c’est une affaire d’étiquette, mais certainement pas de doctrine. Ne sont cooptés que ceux qui pensent exactement comme le Système, sans en avoir forcément au départ la coloration partisane. C’était déjà le cas bien sûr de Bernard Kouchner, d’Eric Besson ou de Jack Lang. C’est une nouvelle fois vérifié, et ô combien, pour Philippe Val.

Si le Système devait se faire homme, il y a fort à parier en effet qu’il s’incarnerait en Philippe Val.

Philippe Val fait toujours les choses à fond.
Quand il prend la défense du fils du président, il le fait à fond
, jusqu’à congédier son vieux collaborateur Siné et le traîner dans la boue en faisant peser le soupçon d’antisémitisme.

Quand il est européiste, il l’est aussi à fond.
Farouche partisan du OUI à la Constitution européenne en 2005, il écumait alors les plateaux de télévision pour déverser son fiel contre les tenants du NON, pour lesquels il n’avait pas de mots assez durs. Ceux qui s’intéressaient un peu à cette campagne se souviendront sans doute que Philippe Val était le ouiouiste le plus agressif de tous, le plus haineux à l’égard de ses adversaires.

Pour se rendre compte de cette agressivité, qui transparaissait physiquement à l’antenne, voyez ce que pense Philippe Val des Français qui osent exprimer des doutes sur la version officielle des attentats du 11 septembre, celle de la thèse du complot benladeniste : "Il parait que les thèses consistant à nier la réalité des attentats du 11 septembre convainquent à peu près 10% de la population française ce qui, sauf leur respect, fait quand même un sacré paquet de sales cons." (France Inter, février 2009). Il n’y a pas à dire, Philippe Val adore débattre, et respecte ses adversaires...

Ajoutez à cette agressivité innée une dose certaine de mauvaise foi, amenant notre nouveau président de France Inter à prétendre dans un édito de Charlie Hebdo un mois avant le référendum européen que "les quelques innovations de la troisième partie [de la Constitution] tendent plutôt à réglementer l’économie dans le sens de l’intérêt général -trop mollement, certes, est-ce la question ?- qu’à la libéraliser dans le sens des intérêts particuliers". Ceux qui ont lu un peu sérieusement la Constitution ou tout simplement constaté l’impact des politiques bruxelloises sur la vie du pays apprécieront...

En bon penseur unique, Philippe Val est aussi atlantiste. A fond. Perpétuellement en croisade, il se distingue depuis le début des années 2000 par ses prises de position néo-conservatrices et défend traditionnellement une ligne qui ne déplairait pas aux plus faucons des bushistes.

Enfin, Philippe Val, qui n’aime déjà pas le débat, n’aime pas Internet. Mais alors pas du tout. S’inscrivant dans une inquiétante mouvance en plein essor, qui inclut aussi bien une partie du PS (on pense à certains propos de François Hollande) que l’UMP (Nadine Morano en est une parfaite illustration) ou les institutions européennes (la Commission et le Parlement s’inquiètent de plus en plus ouvertement de l’influence de la Toile dans les campagnes référendaires, au profit du camp du NON), Philippe Val vomit Internet, toujours à fond.

Sur ce sujet, il a au moins le mérite d’être constant. Déjà en effet dans un édito de Charlie Hebdo le 17 janvier 2001, il écrivait : "Qui est prêt à dépenser de l’argent à fonds perdus pour avoir son petit site personnel ? Des tarés, des maniaques, des fanatiques, des mégalomanes, des paranoïaques, des nazis, des délateurs, qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, leurs haines, ou leurs obsessions. Internet, c’est la Kommandantur du monde ultra-libéral. C’est là où, sans preuve, anonymement, sous pseudonyme, on diffame, on fait naître des rumeurs, on dénonce sans aucun contrôle et en toute impunité. Vivre sous l’Occupation devait être un cauchemar. On pouvait se faire arrêter à tout moment sur dénonciation d’un voisin qui avait envoyé une lettre anonyme à la Gestapo. Internet offre à tous les collabos de la planète la jouissance impunie de faire payer aux autres leur impuissance et leur médiocrité. C’est la réalité inespérée d’un rêve pour toutes les dictatures de l’avenir.", avant de récidiver en février dernier sur France Inter en comparant la Toile à "un égoût".

Parce qu’Internet est le seul espace qu’il ne contrôle pas, où subsiste un débat d’idées qui lui est souvent peu favorable, le Système l’a dans le collimateur.
Et parce que Philippe Val est le Système fait homme, il a fait de cette cible la sienne, sa cible personnelle, qu’il s’est promis d’abattre.

Toutes ces qualités en faisaient un candidat idéal pour l’ouverture sarkozyste. Comme on dirait en langage sarkozyen, il "était fait pour le job".
Il n’est pas certain que les électeurs de Nicolas Sarkozy avaient en tête ce genre de promotion lorsqu’ils mirent leur bulletin de vote dans l’enveloppe.
Il est certain en revanche que les pauvres salariés de la radio publique France Inter, ainsi que les quelques journalistes honnêtes qui y subsistent peut-être encore, seront aux premières loges pour apprécier le personnage...


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (134 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 3 avril 2009 09:33

    C’est une blague ???!!!!


    • alberto alberto 3 avril 2009 09:49

      LEVIATHAN : Hélas, je crains que non, le 1er Avril est passé...
      En plus il est copain avec le fiston et avec Carla, alors...


    • Fergus fergus 3 avril 2009 10:10

      J’avoue avoir moi aussi cru à un poisson d’avril tant le personnage est caricatural.

      Il est vrai qu’il est à l’image du pouvoir en place et de son chef suprême : égotiste à l’excès, coléreux et despotique, un tantinet schizophrène et parfois paranoïaque. Car finalement Sarkozy et Val ont en effet des profils voisins.

      C’est tout sauf rassurant pour la radio publique ! 


    • Polemikvictor Polemikvictor 3 avril 2009 11:07

      Non c’est une honte !
      Le professeur Choron doit se retourner dans sa tombe.


    • Le péripate Le péripate 3 avril 2009 11:10

       Il est certain que le lecteur type d’Avox, trotskiste et compagnon de route du fascislamisme, n’apprécie pas. Etrange tendance à s’imaginer propriétaire des services publics. 

      Je suis curieux d’entendre ce que va en dire Mermet....


    • KANARNO 3 avril 2009 11:23

      moi aussi je suis curieux d’entendre la reaction de mermet
      peut etre une speciale la bas, avec un peu de chance.


    • Eve 3 avril 2009 11:56

      Ce ne serait pas plutôt notre Historique Pédagogue Transparent qui s’est fait propriétaire de l’audiovisuel public ? bien que contestant les pratiques de ses prédécesseurs pas assez transparents, ce qui l’autorise maintenant à le faire au nez et à la barbe de tous.
      Quant à Val, vu ses retournements depuis plusieurs mois dont exemples dans l’article, fallait s’y attendre, On ne va à la soupe sans donner quelque gage d’allégeance : Sarkozy ne prône-t-il pas, ne favorise-t-il pas le mérite ? Et le moins que l’on puisse dire c’est que M. Val fut remarquable ces derniers temps... dans le cirage de pompes. Un destin à sa pointure donc.


    • Mmarvinbear mmarvin 3 avril 2009 12:32

      Val et Mermet dans la même pièce, je voudrais être petite souris pour y assister...

      Mais bon. Si Val vient vraiment à diriger FI, j’imagine le choc pour Mermet... Obligé désormais de faire preuve de professionnalisme, d’éthique, d’objectivité et de sincérité...


    • Onegus onegus 3 avril 2009 12:51

      Val n’est pas un journaliste, c’est un amuseur qui se prend pour un penseur. Il vient de la gauche, comme beaucoup de néo-conservateurs, mais il n’y a plus que lui pour se croire encore de gauche, c’est un atlantiste, partisan des théories du choc des civilisations, pro-sioniste jusqu’à l’aveuglement et islamophobe bon ton.

      Ajoutez à ça copain de Carla et chevalier blanc ayant volé au secours du rejeton présidentiel, et vous comprendrez mieux pourquoi le Tartuffe val plaît tant à notre Naboléon.

      Enfin, Val n’ayant absolument pas la culture et encore moins les compétences pour diriger Inter, sa nomination entrainerait rapidement la délitement de la chaîne… A l’image exacte du sort réservé à Charlie-Hebdo depuis que le putch de val lui a permit d’en devenir le seul maître. Charlie n’est plus drôle, moins intelligent, normal quand le nouveau duche a fait fuir les gens de qualité. La gestion dictatoriale de Val à france inter produirait sans l’ombre d’un doute les même effets..


    • Le péripate Le péripate 3 avril 2009 13:17

       Chers amis, pourriez vous cesser de me moinsser de manière aussi compulsive ? En effet je souffre depuis d’un priapisme fort incommodant pour ma vie sociale. Merci d’avance.


    • appoline appoline 3 avril 2009 13:44

      @ Mage,
      Non, il est toujours bon de savoir qui on a en face de soi. En l’occurrence ce type est malade et ça dirige une radio, ça ??
      Une personne qui a aussi peu de respect et tant de mépris et de fiel pour la masse, qu’il vomit avec le reste apparemment, est forcément dangereux. Car un type comme ça, avec juste un petit peu de pouvoir en plus, vous n’imaginez même pas le désastre que cela peut donner.
      Faites attention Mage, de ne pas vous faire bouffer par les requins, car eux, n’ont pas d’état d’âme, ce sont des prédateurs et pensent comme tels.


    • La Luciole 3 avril 2009 14:54

      Péripate me semble être un défenseur du libéralisme. 

      Puisque tout se juge à la tête du client par ici, je vais donc vous plusser... smiley... mais je crains que nous ne fassions pas le nombre.... smiley


    • Le péripate Le péripate 3 avril 2009 15:09

       Ne faîtes surtout pas ça, malheureux ! Un pari est en cours, et des fortes sommes d’argent sont en jeu !

      Que voulez-vous, je suis mû par l’appât du profit et complètement contaminé par une secte qui se réunit nuitamment pour faire subir les pires outrages à quelques honnêtes fonctionnaires et artistes subventionnés.

      Profite et que le Marché t’enrichisse.


    • La Luciole 3 avril 2009 20:36

      A s’t heure je constate que nous avons réussi à récolter un -5 chacun, pas mal tout de même !... smiley
      .... très démocrate l’ambiance sur ce site ....



    • Ramila Parks ramila 3 avril 2009 22:03

      Je pense que lorsque le nettoyage va continuer, on se rendra vite compte qu’on est pas dans l’ambiance d’un 1er avril
       smiley


    • Nobody knows me Nobody knows me 5 avril 2009 16:18

      Je suis curieux d’entendre ce que va en dire Mermet....

      Espérons déjà que Val n’appiquera pas la même politique "d’ouverture" qu’à Charlie Hebdo...
      Parce qu’avec ce que lui a déjà mis Mermet, sûr que Val va nous trouver une bonne raison de revoir la programmation.
       smiley


    • abdelkader17 3 avril 2009 09:42

      l’horreur on ne pouvait faire pire adieu Mermet et la bas si j’y suis.


      • zelectron zelectron 3 avril 2009 13:17

        VAL ?, ce défenseur de la vulgarité extrème, comme ça on est sûr d’être loin de l’élégance, de la culture, du savoir...


      • Fergus fergus 3 avril 2009 15:43

        Je ne crois pas que Daniel Mermet soit réellement menacé. De la même manière que Frédéric Bonnot est l’exception iconoclaste de gauche qui fait passer la pillule de la ligne éditoriale de droite à Europe 1, %Mermet pourrait devenir l’alibi de France-Inter, genre : "Voyez comme nous sommes tolérants sur FI, tout le monde peut s’exprimer, même Mermet" !


      • abdelkader17 3 avril 2009 09:44

        cette fois c’est sur le totalitarisme est en marche


        • french_car 3 avril 2009 09:46

          En quoi serait-ce une ouverture ? Il serait "de gauche" ? Comme Finkielkraut ? Il tape sur tout ce qui ressemble à un progessiste, atlantiste comme un Lellouche ...
          Ne mélangez pas avec Jack Lang qui a refusé tout ministère. Lang a accepté des missions dans lesquelles il ne serait pas amené à se renier.
          Et puis disons le tout net, pas la peine de chercher à analyser la pensée de Val, il ne pense pas, il n’est même pas méchant, il est simplement bête.


          • morice morice 3 avril 2009 11:03
            > Philippe Val patron de France Inter : l’ouverture en toute logique ! 
            par french_car (IP:xxx.x94.132.74) le 3 avril 2009 à 09H46 
             
            En quoi serait-ce une ouverture ? Il serait "de gauche" ? Comme Finkielkraut ? Il tape sur tout ce qui ressemble à un progessiste, atlantiste comme un Lellouche ... 
            Ne mélangez pas avec Jack Lang qui a refusé tout ministère. Lang a accepté des missions dans lesquelles il ne serait pas amené à se renier. 


            euh....
             

          • Sébastien Sébastien 3 avril 2009 09:49

            Excellente nouvelle. Val est un rempart contre les totalitarismes et j’espere qu’il donnera un nouveau souffle a cette radio.


            • Cobalt-59 3 avril 2009 10:00

              Trop gros, passera pas.


            • morice morice 3 avril 2009 11:05

               superbe opinion : depuis quand l’extrême droite s’intéresse-t-elle à la culture ? avec elle on sait toujours à quoi ça mène...


            • viking 3 avril 2009 12:44

              Un autodafé, on brûle les livres et aussi les écrivains qu’il ne faut pas confondre avec les écrevisses car ceux-là deviennent rouge à la cuisson alors que pour les autres, il faut qu’ils soient déjà rouge pour la cuisson. 


              Nuance et pet de chagrin. qu’est-ce qu’on se marre  smiley en Sarquöziland.


            • chmoll chmoll 3 avril 2009 09:49

              tu peux avoir du fric et ètre un assisté,l’pérol, france inter, radio france ect ect ect ect ect


              • wesson wesson 3 avril 2009 09:54

                Bonjour l’auteur,

                moi aussi j’ai cru à un 1er avril en retard, mais il semblerai bien que non ! Philippe Val a effectivement quelques chances de se retrouver à la tête de France Inter. Un peu comme si on nommait bigard au ministère de la culture, ou steevy à l’industrie !

                Et c’est le fait d’avoir viré Siné qui l’aurait fait remarquer par l’Elysée. C’est presque amusant, d’autant que ce licenciement était parfaitement illégal, car motivé par des faits qui n’ont pas été jugés répréhensibles. Une sorte de prime à un patron qui bafoue le code du travail.

                Notons que M. Val a un vrai besoin de se trouver un nouveau point de chute, vu l’état actuel de son journal qui ne subsiste plus que grace à la générosité intéréssée de l’état.

                En même temps, on se demande tous si, patron de France Inter, Val va se livrer à son jeu favoris : la critique d’internet à grand renfort d’insulte contre nous, les internautes.

                Souhaitons à M. Val une bonne arrivée à France Inter !


                • Massaliote 3 avril 2009 09:55

                  VAL, symbole de la tolérance et de l’intelligence merdiatique !
                  La mise au pas de l’info continue, notre Minus couronné nous veut tous à sa botte. VAL COLLABO !


                  • Sébastien Sébastien 3 avril 2009 10:17

                    Désolé pour ceux qui refusent de trouver une pression juive sur les médias

                    Pauvre ane. Val a raison, internet est le repaire de tous les fantasmes colportes par des imbeciles dans ton genre.


                  • abdelkader17 3 avril 2009 10:32

                    @chantecler
                    attention a tes déclaration tu as la police du web aux fesses.


                  • just_a_life just_a_life 3 avril 2009 10:33

                    et un de plus..........


                  • paul muadhib 3 avril 2009 10:52

                    oui tout a fait...cela dit l article parlant de lepen en ce moment sur agoravox a jete un grand froid chez les " qui vous savez" bizaremment absents, .....il suffirait de n etre rien de particulier ,ni nationaliste,ni religieux, ni possedant, juste cooperatif, et des demain la planete est transformee ...c est la que l univers va decider si l humain doit continuer ou pas, pour l instant c est non, et ceci tres clairement.
                    l eveil de l intelligence doit se faire, nous confondons capacites techniques et eveil de l intelligence, comme l on deja dit les taoistes avant confucius , l utilite de la bouteille reside dans le vide cree par le verre.les deux sont lies mais l utilite reside dans le vide !
                    on ne s occupe que du verre, la peur de la mort , la peur de l inconnu nous empeche de rentrer en nous memes, alors val ou qui vous voulez ..franchement !!


                  • abdelkader17 3 avril 2009 11:05

                    Chantecler je n’ai qu’un mot à te dire tu es excellent.


                  • morice morice 3 avril 2009 11:06

                     chantecler, vous me plaisez chaque jour davantage, si, si...


                  • morice morice 3 avril 2009 11:07

                     ce doit être pour ça que vous me plaisez alors


                  • Sébastien Sébastien 3 avril 2009 11:55

                    Bah oui chantecler t’es un ane. T’es en train de dire que ce sont les juifs qui ont pousse a la nomination de Val. Oui mon bourricot, c’est ce que tu dis.

                    Alors lache nous avec tes fantasmes d’avant-guerre. C’est fini mon ami. Aujourd’hui, quand quelqu’un refuse de taper aveuglement sur Israel, il est a la solde des juifs. Et quand cette personne est nommee quelque part, c’est, evidemment, la marionnette des juifs. Et les anes braient.

                    Je te reconnais au moins une qualite : parler des juifs et pas de planquer derriere le sionisme.


                  • Sébastien Sébastien 3 avril 2009 13:14

                    Chantecler : est-ce que tu peux me dire pourquoi tu penses ca ? Tu as des preuves ? Tu sais des choses ?

                    Non.

                    Tu parles en fonction de tes prejuges... Parce que Val refuse de taper sur Israel comme tout le monde, il est forcement le cire-pompe des juifs comme tu dis. Donc toi t’es le cire-pompe du Hamas ? Non. Alors pourquoi Val, lui, serait le cire-pompe d’Israel ?

                    Et derriere cette expression de cire-pompe, il y a quelque chose de tres malsain. Pourquoi devrait-on faire plaisir aux juifs ? Quel serait l’interet de Val la-dedans ? Serait-ce parce que les juifs detiennent le pouvoir et que si on veut reussir, il faut leur plaire ?

                    C’est tout cette mythologie que je refuse.


                  • abdelkader17 3 avril 2009 13:29

                    @sebastien
                    peut etre pas tout le pouvoir mais en tout cas une grande partie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès