Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Poivre chavire enfin

Poivre chavire enfin

Jeudi soir, l’implant capillaire le plus célèbre de l’information télévisée rendait les armes, lyrique et vexé, vaincu par l’implacable logique médiatique politique de la chaîne qui l’avait fait roi. Citant Shakespeare et la Bretagne, saluant Roselmack et oubliant soigneusement Ferrari, l’homme tronc s’en est allé, la mèche triste et l’œil bas, abandonnant Pernaut à ses villages.

Il se croyait invincible, inaltérable, inattaquable. Il n’y a pas si longtemps que cela, il avait lui-même annoncé la date de sa retraite (2012), comme si lui et lui seul pouvait décider de s’en aller. Patrick Poivre d’Arvor, PPDA pour les intimes, PPD pour les amateurs de marionnettes drôles, a pourtant fini par s’incliner devant une évidence lourde, limpide et banale  : rien n’est éternel à la télévision. Michel Drucker lui-même pourrait, du jour au lendemain se retrouver sans émission, si Dieu le voulait. Dieu étant à la télévision un concept large, terme englobant le patron de chaîne, ses amis du CAC40 ou quelques ministres, sinon quelque président élu. Dieu est protéiforme à la télévision, et PPDA le sait, depuis longtemps. Oui, mais, le sachant, il avait fini, d’année de triomphe en année de succès, par se sentir inusable, indémodable, regardant passer de plus en plus de cadavres d’ennemis ou d’amis au pied de sa fenêtre, sous son balcon, dans le cours tumultueux du fleuve audimat. D’Arvor est donc tombé de haut, il y a quelques semaines, quand les sbires de Nonce Paolini, le nouvel homme fort de la première chaîne, lui firent savoir qu’il pourrait désormais s’abstenir, tous les soirs à 20 heures, de bien coiffer ses cheveux, pas trop sur le devant, pas trop sur le côté. Il est un peu tombé comme on chuterait d’une de ces armoires bretonnes, lourdes et revêches, dans laquelle s’entassent les souvenirs et les regrets.

Jeudi soir, donc, à la fin de ce qui n’est désormais plus «  son JT  », le Mourousi de ces vingt dernières années, a dû se résoudre aux adieux, en quelques secondes. Il a évoqué, pêle-mêle, son «  succès jamais démenti  », ce «  métier magique  » qui était le sien, «  ce lien  » qu’il prétend avoir tissé avec les téléspectateurs dont il dit que «  nul ne peut le défaire  ». Avant d’embrasser «  toute la rédaction  », de laisser les téléspectateurs entre les «  bonnes mains  » d’Harry Roselmack, qui prendra ses quartiers d’été, et d’assurer tout son monde qu’ «  on se reverra très vite  », plagiant un peu Mitterrand qui, au seuil de sa mort avait déclaré «  croire aux forces de l’esprit  ». «  Adieu vat  » conclura PPDA avant que son ex-employeur l’assassine d’une compilation morbide de ses moments majeurs  à la tête de l’information made in Bouygues  : PPDA avec Saddam Hussein, PPDA au Darfour, PPDA en Irak, PPDA avec Chirac, et à la fin, comble du vice, une image de Sarkozy répondant au fameux «  petit garçon  », qualificatif vexant censé justifié selon certains l’éviction du journaliste. Le diaporama fini, on vit PPDA rejoindre son équipe, applaudi, à demi célébré. Un adieu made in TF1  : ampoulé, maladroit, vulgaire et faux. 



L’impression laissée, c’est d’avoir assisté à la petite mort d’un homme, en direct, et ça, ça marche toujours. Et cette fois ci encore ça a bien fonctionné  : plus de 9 millions de badauds ont assisté au crash. Mirifique audience, de quoi ouvrir le champagne. La petite mort d’un homme, qui s’efforce dans ses propos de croire qu’on ne l’oubliera jamais, que toujours on se remémorera, avec regret, sa diction inimitable, ses expressions ou ses œillades quand il interviewait les jolies actrices. La petite mort d’un prince percuté par une voiture de luxe, en pleine présidence bling-bling  : que du banal en somme, rien de bien neuf. Que Sarkozy remplace une vieille bretonne par une grosse cylindrée, ce n’est pas étonnant. Mais ce prince là, imbu et paternaliste, a longtemps cru que tout ça ne lui arriverait jamais. Pourquoi en effet, envisager de se passer d’un si fort vecteur d’audience  ? N’est ce pas là l’inverse même du principe d’une télévision commerciale  ? Il y a de quoi s’arracher les deux trois mèches qui vous restent  ! Et PPDA, manifestement, au vu de la tête qu’il tirait jeudi soir, n’a pas encore compris ce qui lui est arrivé. Ne pas entendre arriver une Ferrari, franchement, faut être un peu dur de la feuille  ! Penser une seconde qu’un tout frais patron de chaîne, intronisé par le pouvoir en place, allait laisser passer le moindre écart, faut être ingénument naïf. Sur ce coup là, ce pauvre d’Arvor nous a fait une Pujadas  ! Paolini est là pour nettoyer la maison, de fond en comble, et il avait très tôt annoncé PPDA comme priorité principale de sa salle de trophées. Obtenir le scalp du présentateur le plus vedette avec Pernaut, c’était son leitmotiv, au Nonce  ! PPDA ne pouvait pas l’ignorer, à moins d’être coupé de sa rédaction, de ne pas lire la presse ou de faire la sourde oreille. 

 Aujourd’hui, pourtant, il témoigne de son incrédulité. Incrédulité d’avoir été viré sans raison (un départ «  inanalysable  » dit-il), incrédulité d’avoir reçu une «  lettre de licenciement  », incrédulité devant la brutalité et la soudaineté de l’attaque. Aujourd’hui, le druide celte ne sait pas ce qu’il va faire. Il ne sera pas du prochain 14 juillet, il en aurait eu pourtant des questions à poser au nouvel ami syrien du «  petit garçon  », et à Ingrid Bétancourt, invitée elle aussi pour la nouba révolutionnaire. Il est déçu, PPDA, désormais uniquement de latex et de rire sur Canal+, jusqu’à ce qu’un autre le remplace. Il pourra toujours tenter une tournée des supermarchés ou une chaîne du câble, une émission de radio ou quoi que ce soit qui le maintienne en vie publique, qui permette au «  lien  » de perdurer, entre son public et lui… Quel cirque  ! Et quelle rigolade  ! Non mais, de qui se moque-t-on  ? Le principal reproche qu’on puisse faire à ceux qui ont coupé la tête de l’homme tronc du 20H, c’est d’en avoir fait du même coup une bête à pleurer, un sujet d’apitoiement, voire même, pire, un grand journaliste. A qui fera-t-on croire cela  ? A qui ces inepties tireront ne serait-ce qu’une larme  ? Qu’est ce que c’est, au fond, que le départ d’un présentateur télé, si ce n’est un non évènement, une galipette, ou un sujet de rigolade  ? PPDA, combien de divisions  ? Pas mieux que Pernaut, le d’Arvor, en terme de sous information, en terme de vaine gesticulation. PPDA, un redoutable interviewer, impertinent et indépendant  ? Laissez cela aux naïfs ou aux lecteurs de Télé7 Jours. Personne n’y croit, personne n’y a jamais cru  !

Il était plus que temps que les têtes changent, ou au moins tombent, à la télévision. Et peut-être PPDA ne sera-t-il que le début d’un mouvement plus large, on peut toujours rêver, qui enverra par le fond d’autres carnes télévisuelles, d’un calibre douteux et d’une attitude limite, bien sûr Jean Pierre Pernaut, bien sûr Michel Drucker, bien sûr toute l’équipe des sports de France 2, qui scandalise la mode avec ses chemises spécial Tour de France, d’un bleu outrageant, mal taillées, mal portées, ni faites ni à faire. En finir avec Stade 2, et Vivement Dimanche  ! Allons y, sabre au clair, faisons table rase  ! Si Sarkozy peut servir à cela, qu’il y aille, sans retenue et sans merci, sans partage et sans pitié  ! De toute façon, on s’en contre fout de savoir qui présente le journal, on ne le regarde pas pour s’informer mais pour mater. Alors autant reluquer Laurence Ferrari ou Anne Sophie Lapix, entre deux massacres ou deux catastrophes, c’est toujours ça de pris sur la bonne humeur  ! Et puis personnellement, paraphrasant PPDA, me retrouver chaque soir à 20h entre les «  bonnes mains  » de Laurence Ferrari, y’a pire comme purgatoire  ! 

Allez Patrick, souris donc, il te reste tes «  romans  » et tes bateaux, ta Bretagne et ta mer, ton sex appeal (mais sans maquillage), ta voix (mais sans micro), ton regard (mais sans caméra). Comme ton héros, Saint Ex, tu t’es abîmé en mer, mais en une mer de sarcasmes. Ils et elles seront suffisamment nombreux et nombreuses à t’envoyer des mots de réconforts pour que je ne me joigne pas à la liste. Repose en paix, PDA.


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (128 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • ASINUS 14 juillet 2008 10:18



    VAE VICTIS !



    je ne regarde pas TF1 ;
    pourquoi en lisant cette charge je pense à cette formule ?


    • Olga Olga 15 juillet 2008 00:01

      INCIPIT VITA NUOVA


    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 15 juillet 2008 11:53

      ACTA  EST FABULA


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 juillet 2008 14:11

      "Quis temperet à lacrimis... "   Je ne regarde pas non plus TF1, mais je n’aime pas cet article.  Je n’aime pas qu’on tape sur les femmes ou les enfants. C’est pour ça que j’ai protesté contre le torchon Nouvel Obs quand ils ont tapé sur Carla pour atteindre Sarko. Je n’aime pas non plus qu’on frappe les gens à terre, surtout quand ça ne vient pas de tres haut ; ça fait moins mal, mais c’est plus vexant. 

      Je ne porte pas de jugement sur PPDA. Je sais seulemnt qu’il était là depuis fort longtemps et qu’il mérite à ce titre la considération qui est due à tout ce qui est ne serait-ce qu’un petite partie de l’Histoire.  Comme j’aurais gardé jadis mon respect à tout ministre, fut-il inepte, que le Roi eut remplacé par la Pompadour.

      Pierre JC Allard


    • ASINUS 15 juillet 2008 21:00

      yep idem


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 juillet 2008 10:20

      article charcutier sauce carnivore .... on peut vouloir le changement sans passer par la boucherie ...


      • L'enfoiré L’enfoiré 21 juillet 2008 10:16

        Salut Tall,

         PPDA, n’est ce pas Perte de Pouvoir D’Achat chez nous ?


      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 14 juillet 2008 10:52

        Virer PPDA et garder Jean Pierre Pernod donne le ton de ce que préfigure la nouvelle direction de l’information sur "Télébouigues"...C’est à dire des journalistes aux ordres, au "garde à vous" les petits doigts sur la couture, glorifiant sa majesté, son altesse nullissime Sarko 1er...

        Des informations sans information voila ce qu’attend les futurs gogos regardant le 20 h de Tf1.
        Pour que l’indépendance d’un PPDA gène (il est pourtant loin d’ête un gauchiste enragé) en dit long sur la conception tendance totalitariste qui va s’installer sur les chaines de télévision.

        La "réforme" des chaines publiques va suivre et il est à craindre que la main mise du pouvoir afin de "tout contrôler"rende encore plus compliquée l’exercice d’une information indépendante. Big Brother s’installe le plus confortablement possible à la télévision française...

        Votre article est très superficiel Mrs Massoulier vous ne voyez que la surface des choses...je vous souhaite bien du plaisir avec la cruche Laurence Ferrari ...


        • Gilles Gilles 14 juillet 2008 14:35

          " Des informations sans information voila ce qu’attend les futurs gogos regardant le 20 h de Tf1.
          Pour que l’indépendance d’un PPDA gène (il est pourtant loin d’ête un gauchiste enragé) en dit long sur la conception tendance totalitariste qui va s’installer sur les chaines de télévision.
          "

          FAut pas délirer, PPDa était djà un lèche botte de première, prêt à toutes les compromissionz les plus odieuses (fausses interviews, bébé irakien, comdamné pour corruption, jité omettant els faits dérengeant Boyugues et la Droite...)

          Une vraie raclure....au pire ce ne sera pas pire


        • zadig 14 juillet 2008 12:47

          Monsieur  Massoulier.

          C’est le coup de pied de l’ane.

          Pas de salutation.



          • Antoine Diederick 14 juillet 2008 13:15

            hummm un article féroce et un tantinet (je suis modéré...) méchant....

            Arvor s’est retiré dignement, il m’a semblé.....


            • maxim maxim 14 juillet 2008 13:37

              PPDA ....

              c’est un peu comme un vieux tableau qui trône dans le salon ,qu’on laisse là parce qu’il y est depuis tellement longtemps qu’on s’y est habitué ...

              et puis un jour un membre de la famille a décidé qu’il fallait changer le décor ,on s’est aperçu dès qu’on a bougé ce vieux tableau qu’il pouvait rester la trace de son emplacement et que ça pouvait jurer ,alors ,on a tout repeint ,changé le style ,et accroché un nouveau tableau plus frais ,plus jeune ,et plus pimpant !


              • ZEN ZEN 14 juillet 2008 14:40

                PPDA = produit standardisé d’une info formatée
                Certains sont plus stars que d’autres.
                Ce genre de débat n’aurait aucun sens dans la plupart des pays comparables au nôtre , où l’info n’est pas l’affaire d’un homme, mais d’une équipe...Regardez la RTB : pas de paillettes, même pour présenter la météo !
                Je regarde Arte, où le présentateur s’efface...


                • ZEN ZEN 14 juillet 2008 14:46
                   

                  A quoi sert ce rituel formaté ?

                  "Pour Pierre Mellet, la forme est ici le fond : conçu comme un rite, le déroulement du journal télévisé est une pédagogie en soi, une propagande à part entière qui nous enseigne la soumission au monde que l’on nous montre et que l’on nous apprend, mais que l’on souhaite nous empêcher de comprendre et de penser..."

                  La nouvelle censure

                  Le principe de base de la censure moderne consiste à noyer les informations essentielles dans un déluge d’informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias au contenu semblable. Cela permet à la nouvelle censure d’avoir toutes les apparences de la pluralité et de la démocratie.
                  Cette stratégie de la diversion s’applique en premier lieu au journal télévisé, principale source d’information du public.

                  De l’info sans infos...

                  Depuis le début des années 90, les journaux télévisés ne contiennent quasiment plus d’information. On continue d’appeler "journal télévisé" ce qui devrait en réalité être appelé un "magazine".
                  Un J.T. moyen contient au maximum 2 à 3 minutes d’information. Le reste est constitué de reportages anecdotiques, de faits divers, de micro-trottoirs et de reality-shows sur la vie quotidienne.

                  ...et une censure sans censeurs

                  Toute la subtilité de la censure moderne réside dans l’absence de censeurs. Ceux-ci ont été efficacement remplacés par la "loi du marché" et la "loi de l’audience". Par le simple jeu de conditions économiques habilement crées, les chaines n’ont plus les moyens de financer le travail d’enquête du vrai journalisme, alors que dans le même temps, le reality-show et les micro-trottoirs font plus d’audience avec un coût de production réduit.
                  Même les évènements importants sont traités sous un angle "magazine", par le petit bout de la lorgnette. Ainsi, un sommet international donnera lieu à une interview du chef-cuistot chargé du repas, à des images de limousines officielles et de salutations devant un batiment, mais aucune information ni analyse à propos des sujets débattus par les chefs d’états. De même, un attentat sera traité par des micro-trottoirs sur les lieux du drame, avec les impressions et témoignages des passants, ou une interview d’un secouriste ou d’un policier.
                  A ces
                  insignifiances s’ajouteront le sport, les faits-divers, les reportages pitoresques sur les villages de la France profonde, sans oublier les pubs déguisées pour les produits culturels faisant l’objet d’une campagne de promotion (spectacles, films, livres, disques...).

                   

                  Information destructurée pour mémorisation minimale

                  Tous les psychologues et spécialistes des neurosciences savent que la mémorisation des informations par le cerveau se fait d’autant mieux que ces informations sont présentées de façon structurée et hiérarchisée.
                  La structuration et la hiérarchisation de l’information sont aussi des principes de base enseignés à tous les étudiants en journalisme.
                  Or depuis 10 ans, les journaux télévisés font exactement le contraire, en enchainant dans le désordre des sujets hétéroclites et d’importance inégale (un fait divers, un peu de politique, du sport, un sujet social, un autre fait divers, puis à nouveau de la politique, etc) , comme si le but recherché était d’obtenir la plus mauvaise mémorisation possible des informations par le public. Une population amnésique est en effet beaucoup plus facile à manipuler...

                  © Syti.net, 1998


                  • Gilles Gilles 14 juillet 2008 14:46

                    bodidharma

                    "De nos jours hélàs les qualités qui font un bon journaliste ne sont plus l’honnèteté, la rigueur, le professionnalisme comme l’est PPDA."

                    Alors, petit rappel

                    • Fausse interview de Castro (aux USA et uK des journalistes ayant fait le coup ;..virés et sur liste noir)
                    • Fausse interview de gardes du corp de Saddam Hussein (recruté en banlieue pour jouer le rôle)
                    • Comdamné par la justice pour corruption (recevant des cadeaux en nature de politiques (Noir, Botton) en échange de sa complaisance éditoriale)
                    • L’histoire guignolesque du bébé raméné d’Irak soit disant clandestinement..... ;SAddam mort de rire à l’époque
                    • Seul jité omettant de parler des troubles en Cotes d’Ivoire et Tukmenistant (dictature inique)..pays où Bouygue à d’énormes intérêt
                    • En 2002 et 2007, surrenchère sécuritaire sur le moindre fait divers, alimentant la campagne présidentielle de la droite jusq’à la nausée
                    • Voir aussi " PAs vu pas Prit" de Pierre Carles où on voit Mougeotte dire le bien qu’il pense de PPDA (s’approprie le travail des autres, se met constamment en avant, tire la carpette toujours à soi...)
                    • Interviews de polique...toujours ultra complaisant, jamais de questions en dehors de celles prévues, ne relance jamais si le polique réponds à coté ou ment éffrontément)
                    • Plus un bouquin écrit sur les coulisses (par des journalistes de TF1 je crois bien) de ce jité de daube pour vrais neuneux et ignares
                    Bref, un pourris, dans déontologie, corrompu, complaisant, prêt à toutes les bassesses pour se pipoliser et garder un poste de lèche fion

                    Et il y a des nazes encore là pour vénérer ce pourris ?



                    • bob 14 juillet 2008 15:32

                      Pourquoi autant d’attermoiement autours d’un homme qui a conserve bien lomgtemps son poste, n’a jamais eu l’intention de partir en retraite et symbolisait le patriarcat au sein d’une chaine avec tous les abus qui peuvent en decouler.
                      Les lecteurs savent-ils que PPDA s’etait prononce en faveur de la gauche avant meme l’avenement de sarkozette. Son expulsion brutale est la consequence de son assise sur ce que beaucoup ont considere comme son trone.
                      Chacun veut une reforme mais personne n’est pres a faire de concession serait-ce le syndrome NIMBY ?


                      • non666 non666 14 juillet 2008 15:57

                        1) On ne regretera pas celui qui avait été montré du doigt pendant l’affaire bottom/noir/ppda...
                        Les "petits juges nous avaient pourtant prevenu : les procédés condamnés etaient l’oeuvre depuis des années et l’avocat de ppda l’avait evoqué pour justifier que son client aussi, avait touché...

                        2) On ne regrettera pas l’epoque des courtisans journalistes de Chirac, Jospin, Mitterand qui sont remplacer aujourd’hui par les courtisans-journalistes de Sarkozy...
                        Le clergé mediatique doit sa place à la noblesse politique, jusqu’a la revolution.

                        3)Depuis des années, nous sommes passés de l’etat-RPR (jusqu’en 1981) a l’etat-PS (jusqu’en 1986) en passant par l’etat RPR-PS (jusqu’en 2007). C’etait l’epoque benie ou Le Clerc et mazerolles transformaient les interviews des finalistes de la présidentielle en numero de mise en valeur de l’un et de destruction de l’autre...
                        Ah que c’etait beau que ce temps la, celui de la holding commune (le CSA) sur le controle de l’information en France.

                        4) Desormais, nous sommes passés a une autre epoque, celui de l’information, controlée par des groupes financiers qui mettent en oeuvre les moyens qu’il faut pour imposer leur choix.
                        Ils choisissent leur candidat et celle qui lui servira de faire valoir, de sparring partner justifiant le maitiens des apparences de la democratie.

                        PPDA a bien servi ses anciens maitres, leur logique de pouvoir d’Etat controlé par leurs deux noblesses(PS et UMP)
                        .
                        Il a juste oublié que desormais une autre logique est en oeuvre et que tant que Sarkozy servira les nouveaux Maitres, il doit etre mis en valeur coute que coute ;
                        Alors les comparaisons avec les petits garçons qui rentrent dans la cour des grands...., cela ne se fait pas tant qu’ILS n’ont pas decider de mettre fin au mandat de Sarkozy en nommant son successeur.

                        Le prochain coup ce sera DSK avec comme faire valoir une Alliot marie, une Pecresse ou n’importe quel fion ou Fillon.

                        Les imbeciles applaudiront et chanteront la gloire de l’alternance....


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 juillet 2008 16:18

                          Massoulier il aime pas Poîvre passeki n’ arrive pas à manger épicé ,....


                          • Soleil2B Soleil2B 14 juillet 2008 17:32

                            Ah bon ?
                            Elle lui sert à quoi sa poche à urine alors ?


                          • lowlow007 lowlow007 14 juillet 2008 17:40

                            AHHHHHHHHHHHHH, enfin ! on verra plus sa sale gueule !


                            • Sav 14 juillet 2008 17:48

                              Puisse-t-il enfin prendre sa retraite à défaut de disparaître et nous foutre la paix avec sa suffisance de trous d’arvor...


                              • Christoff_M Christoff_M 14 juillet 2008 22:51

                                entre Poivre et une connasse teinte en blonde, aussi journaliste que moi et carte de presse pour lire un prompteur et passer dans GALA, je prèférais encore POIVRE !!

                                en attendant on maintient Pernaud Ricard et Lucet, c’est dire le niveau intellectuel des marchands de tapis qui nous servent d’"élite" en France... le délitement des élitesavec le culte entretenu des cht’is, merveilleux ...
                                le pouvoir ne s’est jamais moqué aussi ouvertement des français en les traitant comme des français moyens !!


                                • Thierry LEITZ 14 juillet 2008 23:07

                                  Le départ de PPDA : un non-événement. Il y a quantités de gens capables de faire son job, aussi bien, pas forcément aussi longtemps, mais vu leur salaires, ils pourraient ne faire qu’une ou deux saisons, partir rentiers, et laisser ensuite d’autres croquer... Rêvons un peu !

                                  Un exemple de plus de l’absurdité du niveau de rémunération qu’on octroie sans sourciller à certains humains pendant qu’on refuse l’essentiel à tant d’autres pas moins méritants.

                                  Qui présente le JT, franchement, quelle importance ? L’essentiel se décide entre grands possédants amis du pouvoir qu’ils ont eux-mêmes "fabriqué" afin que leurs privilèges soient garantis, et amplifiés.

                                  Et çà, c’est un vrai problème, qui promet une dose massive d’intox lénifiante pour les prochaines années.

                                  Jetez les JT, tous !



                                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 15 juillet 2008 09:13

                                    L’histoire retiendra de Sarkozy qu’il nous a enfin débarrassé de ce vrai-faux chauve et de ses bêlements cathodico-littéraires. Si seulement il pouvait aussi mettre Drucker à la retraite ! Restera plus que Pernaut et la mère Chazal à mettre au rencart , et on aura enfin des gens de notre âge à la télé !!! Au-delà de vingt-cinq ans de présence, on devrait les obliger à une mise à l’arrêt.

                                    Mais voilà, les télévedettes, c’est comme les politiciens : insubmersibles, inoxydables et imputrescibles. Dans trente ans, ce sera toujours Roselmack qui fera le JT.


                                    • Antoine Diederick 15 juillet 2008 09:26

                                      mais non, TF1 c’est la télé des cerveaux vides, c’est l’info consensuelle, celle que ne fait pas de vagues et les journalistes qui y travaillent sont là pour faire du remplissage et faire bonne figure....

                                      Ce sont juste des images animées rassurantes. Et la jeunesse ne fait pas l’affaire, ce qui fait l’affaire c’est le cerveau.... smiley


                                    • Olga Olga 15 juillet 2008 10:30

                                      Petit canard

                                      Ce sont seulement des mercenaires lecteurs de prompteur. Que ce soit Paul, Pierre ou Jacques, l’essentiel est de ne pas perdre son temps à les écouter. La télévision commerciale est aux mains de cons, qui s’adressent au plus grand nombre de cons possible. Laissons ces cons bêler dans le poste et évitons de devenir des cons qui suivent le troupeau.

                                      Turn your TV off

                                      Mad as hell


                                    • Gilles Gilles 15 juillet 2008 09:40

                                      "Je pense que la télévision a joué un rôle particulièrement néfaste dans l’aliénation de l’esprit politique des gens. Depuis que la télévision est devenue le nouveau média de masse dans les années 1960, leur degré d’information a baissé. Le contenu télévisuel est superficiel, manipulateur, sensationnel et peu propice à l’exercice de la citoyenneté." A preopos des USA....mais tout a fait transposable chez nous

                                      http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/07/11/rick-shenkman-l-amerique-est-une-democratie-mal-en-point_1072694_829254.html

                                      PPDA a bien joué son rôle, d’abrutisseur public...et hélas il est loin d’être le seul. Les suivants, de TF1 ou d’allieurs sont même pires


                                      • ZEN ZEN 15 juillet 2008 09:55

                                        @ Gilles
                                        Merci pour le lien
                                        J’ai retrouvé un écho semblable chez Benjamin Barber et dernièrement chez Robert MacArthur
                                        Un livre éclairant , mais pas rassurant du tout...


                                        • Yohan Yohan 15 juillet 2008 12:53

                                          Atchoum ! Trop de poivre


                                          • fouadraiden fouadraiden 16 juillet 2008 02:44


                                            excellent à lire.

                                             pr le reste, c ss importance.


                                            • Christoff_M Christoff_M 16 juillet 2008 23:01

                                              moi ça me dérange sur le fait de traiter quelqu’un comme un vieux con, je ne défends ni TF1 ni PPDA mais ce qui me gène c’est cette vague de remercxiements à l’approche des vacances, émission de Ruquier sam supprimée et Durand, bientot Taddéi pourquoi pas....

                                              ce qui me gène c’est de retrouver une lèche botte proche du pouvoir parachutée, si cela ne se passait qu’à la télé... c’est moins anodin qu’il n’y parait.... il y des gens qui disent les cons et laissez les cons.... vous devez etre super intelligente !! que direz vous quand nous serons rendu comme en Allemagne ou aux états unis avec une télémarketing genre hamburger qui dégueule de vulgarité.... la vous aurez une vraie usine à fabriquer les cons, les opérateurs démédulés qui serviront de main d’oeuvre à l’Europe.... il y a beaucoup d’enfants qui regardent.... et je n’ai pas envie de payer plus cher pour des contenus de merde....

                                              rien de plus facile de ne pas etre concerné et de laisser ça aux "cons" comme vous dites méprisante...
                                              il n’y a rien d’innocent et rien de léger dans ce qui se passe actuellement, et prendre ça à la légère c’est ne pas voir plus loin que le bout de son nez...


                                              • le pen la vie la vraie 19 juillet 2008 12:48

                                                "bien sûr toute l’équipe des sports de France 2, qui scandalise la mode avec ses chemises spécial Tour de France, d’un bleu outrageant, mal taillées, mal portées, ni faites ni à faire. En finir avec Stade 2,..."
                                                allez monsieur Massoulier, vous y êtes presque ! faites-nous donc, entre TDF et JO, cet article bien senti sur holtz, montel, adam, bilalian qui cassent les burnes à toute la France depuis 20 ans, qui aura lui un certain écho de part votre certaine réputation (je vous flatte, ça coûte rien).
                                                Faites le pour le pauvre peuple qui subit sans pouvoir mais depuis 20 ans


                                                • enzoM enzoM 19 juillet 2008 13:03

                                                  J’ai marqué cet article comme intéressant, avec "hésitation".  Même si l’auteur à parfois juste argumentation, la manière de présenter la chose surtout au final de son article en est une autre.  Je ne regarde pas TF1, si ce n’est "par hasard" à tomber dessus, et le journal de PPDA pareil.  Mais le lynchage gratuit n’est pas trop ma tasse de thé (sous quelle forme que ce soit).  La question est plutôt "aura-ton quelque chose de meilleur, une chaine plus intéressante qu’avec ses éternelles "star’ac", "Le droit de savoir" (rien du tout), secrets storys, .....  Enfin le monopole de l’intelligence n’appartient à personne, et celle-ci n’est pas toujours données à tout le monde non plus.
                                                  Demain un nouveau jour, avec, ben avec qui on sera bien obligé de faire ou ne pas faire.
                                                  Je me suis abonné à Agora Vox pour l’info, c’est pas mal.


                                                  • chmoll chmoll 21 juillet 2008 09:30

                                                    enl’ver une chose, pour remettre la mème chose à sa place,j’veux dire du mème fut

                                                    pourkoi tout s’tatouin ?


                                                    • dom y loulou dom 21 juillet 2008 12:27

                                                      voilà bien un article-torchon qui prétend montrer l’importance du vide intersidéral entre les galaxies au lieu de chercher leurs lumières.

                                                      "De toute façon, on s’en contre fout de savoir qui présente le journal, on ne le regarde pas pour s’informer mais pour mater. "

                                                      sans commentaire envers quelqu’un qui affirme ne pas réfléchir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès