Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Polémique : Libération / Pierre Marcelle, avec Finkielkraut

Polémique : Libération / Pierre Marcelle, avec Finkielkraut

Alain Finkielkraut accuse Pierre Marcelle de Libération de lui avoir dit qu’il avait "envie de le tuer". Finkielkraut ne sait plus à quelle date cela s’est passé. Pierre Marcelle raconte le tout dans Libération, sur une page entière, aujourd’hui (page 33), avec une introduction de Serge July qui conlut : « Cette accusation est évidemment très grave et diffamatoire, pour lui et pour Libération. » Marcelle évoque une rencontre avec Finkielkraut à pied, et Marcelle en moto. Il aurait dit bonjour à Finkielkraut qui ne lui aurait pas répondu.

Je n’ai pas de sympathie particulière pour Marcelle, ni pour Finkielkraut, mais si cet incident s’est réellement produit, ce dont on peut raisonnablement douter, on s’étonne, en tout cas, que Finkielkraut ait attendu des années pour en parler en public, ou au minimum pour demander des explications à Marcelle lui-même, ou à Serge July, patron du journal, que Finkielkraut doit bien connaître. Pathétique. Finkielkraut devrait se reposer un peu, il va de polémique en polémique.

 

Note de la rédaction : Finkielkraut s’explique à ce sujet. Lire également l’article de Marcelle sur le site de Libération.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • mactin’ (---.---.72.139) 15 décembre 2005 14:23

    Cher Monsieur,

    Si vous estimez qu’il est malsain de proroger certaines polémiques, alors joignez l’acte à la parole et mettez un terme à vos balourdises des plus stériles ! C’est rare, mais il y a des moments où je suis satisfait de n’être pas Français ! Honte à tous ceux qui éructent et vitupèrent sans fondement contre A. Finkielkraut.

    En cette période de fêtes s’affiche une cruelle promotion sur les lobotomisations !!! C’est...déplorable !


    • albert (---.---.43.20) 18 décembre 2005 00:22

      Je trouve au contraire qu’il est sain de mettre les choses à plat,on y voit plus clair.Et il est légitime de rétablir les faits, pour celui qui s’estime diffamé.

      Pour ce qui est de Finkielkraut,il est vrai qu’il faut arrêter le massacre,même s’il est mérité.C’est un être-humain avant tout,et il est capable de se suicider si ça continue !Et ce n’est pas une blague,il l’a dit à Elkabach.

      Et avec ces quelques affaires, Finkielkraut est maintenant étiqueté. Dommage !


      • (---.---.224.184) 19 décembre 2005 17:08

        Quelque chose m’échappe.

        Deux types se rencontrent, sans témoin, à un carrefour. Ils en font chacun une description différente et contradictoire.

        Mais étonnamment vous en concluez à propos de Finkielkraut : pathétique.

        Et vous vous prenez pour un journaliste ? S’il y avait un peu de déontologie et d’honnêteté dans ce métier, il y a belle lurette que vous n’auriez plus de carte de presse.


        • Gilles Klein (---.---.71.189) 19 décembre 2005 17:51

          Vous avez une manière particulière de lire et de citer un texte (sans parler de la forme déagréable de votre commentaire, dont la partie insultante ne mérite pas de réponse).

          J’ai écrit : « on s’étonne, en tout cas, que Finkielkraut ait attendu des années pour en parler en public, ou au minimum pour demander des explications à Marcelle lui-même, ou à Serge July, patron du journal, que Finkielkraut doit bien connaître. Pathétique. »

          Ce n’est pas la même chose. Je m’étonne, en effet, que Finkielkraut ait attendu des années pour signaler cet incident. Si Finkielkraut était en face de moi, je lui dirai de la même manière.

          Ne vous en déplaise, j’écrit des choses en ligne ou sur papier, que je peux répéter sans gêne face à la personne, ou aux personnes, dont je parle. J’assume mes écrits et je les signe ce qui n’est pas le cas de vous, cher anonyme smiley


        • rosedesuze441 (---.---.237.52) 22 décembre 2005 17:45

          Pourquoi, à priori, doutez-vous « raisonnablement » de la parole de Mr Finkielkraut qui est un homme honnête.A moins qu’une fois de plus, car celà est de bon ton, dans le « politiquement correct » vous vouliez sous-entendre qu’il serait menteur. Mr Finkielkraut étant devenu une des « bêtes noires » de la bien-pensance qui régit depuis plusieurs années la majorité des médias et des organes de presse ; soutenir la liberté de pensée, c’est apporter son appui à ce courageux philosophe libre : ils ne sont plus guère nombreux ces intellectuels indépendants.


          • Gilles Klein (---.---.71.189) 22 décembre 2005 17:52

            Je doute parce que comme je l’ai écrit : « on s’étonne, en tout cas, que Finkielkraut ait attendu des années pour en parler en public, ou au minimum pour demander des explications à Marcelle lui-même, ou à Serge July, patron du journal, que Finkielkraut doit bien connaître. »


          • Arnaud (---.---.2.103) 7 janvier 2006 17:39

            Gilles Klein, vous pouvez répéter mille fois la même chose, il n’en reste pas moins que votre étonnement n’est en rien une démonstration ni une preuve. Personnellement je peux imaginer mille raisons pour expliquer qu’AF ait préféré de ne pas donner suite aux propos que lui aurait tenus PM, notamment celles-ci : a)il n’a pas un seul instant pensé que la menace était réelle, b)que c’était sa parole contre celle de l’autre c)qu’on lui adresse trop souvent des propos insultants ou menaçants d) qu’il avait des choses plus importantes à faire, etc. Concernant le point d), je vous conseille franchement de lire son « Nous autres, Modernes ». Un ouvrage qui fait réflechir et qui vous fera peu-être dépasser votre « étonnement ».


          • machinchose (---.---.129.40) 14 janvier 2006 19:43

            incroyable. Nous avons un monsieur qui bénéficie d’entrée partout, d’une audience importante et d’une émmission sur culture qui peut dire n’importe quoi n’importe ou sans s’émouvoir ni émouvoir quiconque mais si on ose remettre en question ses propos outranciers et souvent proche d’une certaine bétise alors on est un censeur qui veut le pousser au suicide. Il ne faut pas remettre en question la version du grand homme ? ainsi vous sous-entendez que c’est M. Marcelle qui ment ? L’auteur, ici ne fait que souligner que la position de M. F. est bien opportune, malhabile et donc pour le moins douteuse, il ne dit rien d’autre. Mais s’attaquer à M. F est interdit ! c’est ce dernier qui manque de courage il ne semble pas avoir l’habitude qu’on lui demande simplement, le plus naturel à savoir d’assumer ses paroles et pensées face à la critique. Pensez vous vraiment qu’il ait besoin de petits bataillons de défenseurs ?


            • thomas (---.---.172.24) 1er février 2006 21:15

              OU mais tout c’est c’est bien beau, c’est fort intéressant de faire de finlkierkraut une victime de la bien pensance, .....Lui donneur de leçon professionnelle victime par ricochet des même outrance et vindicte qu’il à fait subir à kustourica, dieudoné, mermet, morin, bové, ramadan, debray....Ce procureur implacable appelait alors à la censure et maintenant après ses déclarations sans nuance sur les jeunes de banlieue mais avant déja sur les antillais.....Ce monsieur qui à une émission « réplique » ce permet de se poser en victime...Pathétique !!


              • Benoit (---.---.118.20) 28 février 2007 00:55

                Finkie a la mérite de sortir d’autres discours que celui que nimporqui peut donner lors d’un repas de famille.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès