Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Pour une révision des critères de classification des films en (...)

Pour une révision des critères de classification des films en France

A partir d’un âge variable en fonction des familles, nos enfants commencent à avoir l'occasion de regarder des films sans forcément avoir un adulte à leur côté pour contrôler si ce qu'ils visionnent correspond à leur âge et leur sensibilité.

Dès lors, les parents les plus vigilants commencent à faire confiance aux institutions chargées de classifier les films et à la légitimité des personnes qui leur recommandent ces oeuvres, avant de les laisser un peu tranquilles devant la télévision.

C'est ainsi que ma fille de 8 ans a failli être durablement effrayée par un film classé "Tous publics" en France.

Elle est rentrée ce jour là de l'école très enthousiasmée par une recommandation de son professeur de CE2 remplaçant, qui leur avait vivement conseillé de regarder "Prédictions", film américain de 2009 avec Nicolas Cage, racontant l'histoire d'un enfant de 1950 ayant prédit les catastrophes du présent .

Au vu du sujet, et malgré la confiance que j’avais dans le bon sens d’un professeur de nos écoles, n’ayant certainement pas été formé pour recommander des films violents à nos enfants, je mes suis renseignée sur la classification de ce film, avant de laisser me fille devant son dvd. Son insistance et le faite que quelques petits camarades l’avaient déjà vu, disait-elle, et n’avaient pas eu peur, a fini de me rassurer.

Heureusement, j’ai gardé une oreille attentive depuis la cuisine, ce qui m’a permis d’intervenir au moment où une catastrophe aérienne faisait brûler vifs tous les passagers se tortillant sous d’atroces souffrances. Terminé le film, à peine quelques minutes après le début.

Visiblement ma fille n’entre pas dans le groupe « Tous Publics » de la Commission de Classification du Centre National du Cinéma, elle doit être un extra-terrestre. Depuis cet incident, je n’ai plus aucune confiance dans leurs classifications dont les vertus nous sont pourtant vantées à longueur de spot publicitaire.

J’ose plaider l’erreur de jeunesse pour le professeur remplaçant, qui avait pourtant bien d’autres oeuvres passionnantes à recommander à sa classe pour initier leur culture cinématographique, au lieu de ce film violent et bien éloigné du chef d’œuvre. J’ose aussi croire que les petits copains qui n’ont pas eu peur sont plus vantards qu’insensibles, à moins que la classification « Tous publics » leur impose dans leur esprit de ne pas avoir eu peur.

Je plaide par contre pour une révision profonde des critères de classification de notre CNC, et leur recommande de s’inspirer par exemple de la Régie du Cinéma du Québec, qui a classé ce film « Non recommandé aux moins de 13 ans » au motif que « Le film évolue dans un climat de tension permanente et présente des scènes de désastres spectaculaires qui pourraient perturber un public n'ayant pas atteint un début de maturité »

A moins de penser que les enfants français de huit ans ont la maturité des canadiens de 5 ans leurs aînés, il ne s’agit pas là d’un caprice de mère ultrasensible et protectrice, mais d’une mesure de bon sens visant à épargner à nos enfants une violence télévisuelle complètement inutile et choquante pour eux, de demander en somme simplement au CNC d’être dans leu r rôle.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 19 mai 2012 08:37

    Depuis cet incident, je n’ai plus aucune confiance dans leurs classifications dont les vertus nous sont pourtant vantées à longueur de spot publicitaire.


    Perso, il y a bien longtemps que j’avais compris.. Suffit d’observer attentivement les films interdits aux moins de 12 ans notamment, qui peuvent comporter des scènes sexuelles extrêmement crues et explicites que je n’ai pas autorisé à titre personnel avant 16 ans..

    Bon, je sais pertinemment que les mômes de toute façon contournent les interdictions parentales en allant chez copains et copines disposant en abondance de DVD..

    Le propre du monde moderne est de toute façon une quasi impossibilité de mettre nos enfants à l’abri de tous les aspects toxiques du monde actuel. Le mieux alors est d’en parler franchement et de donner son point de vue. Je pense d’autre part que cette quasi impossibilité est plus ou moins voulue et organisée. Elle fait partie de la logique du monde marchand.

    • Scual 19 mai 2012 11:59

      Ces classifications ne servent pas à grand chose.

      Ça dépend à la fois des parents et de l’enfant... et même du contexte.

      Il faut se faire une raison, il n’y a que nous pour faire notre travail. C’est pas à PEGI ou autres familles de France de le faire à notre place.

      De plus une petit écart n’est pas forcément traumatisant mais instructeur. La vie c’est pas la maternelle et Dora l’exploratrice. Les enfants ne sont pas stupides, ils sont seulement parfois mal préparés... et une censure trop excessive contribue justement à ce manque de préparation. Sans aller dans les films exagérés évidement, bien souvent c’est plus une question de dose, pas un film de ce genre tout les soirs évidemment, et de pédagogie, il ne faut pas laisser uniquement le film délivrer son message mais en parler avec le petit. Soit en rappelant que ce n’est qu’un film, soit en y ajoutant sa morale personnelle etc.

      En tout cas en ce qui concerne ce film avec Nicolas Cage, effectivement il n’est non seulement pas pour les enfants, mais il n’est pas spécialement plaisant pour les adultes non plus puisqu’il ne véhicule que des valeurs et des idées négatives. Je préfèrerais montrer plus d’un film « interdits aux moins de 16 ans » à des enfants, plutôt que le film cité dans cet article que je ne recommande même pas à des amis.


      • Giordano Bruno 19 mai 2012 14:20

        L’erreur principale est de mettre des enfants face à un poste de télévision. Le reste n’est que détails.


        • Nathalie Garcia 23 mai 2012 20:58

          Je pense effectivement que la classification essaie de ne pas entraver le marché, et si certains films gagnent à être « interdits aux mois de » pour être mieux vendus, pour d’autres c’est le contraire, en fonction du sujet. Pour « Predictions » j’aurais dû m’en douter que le Tous Publics était laxiste.

          J’ai bien essayé de discuter avec ma fille sur les scènes difficiles, mais je n’ai pas tenu longtemps, je le ferai plus volontiers avec un bon film.

          Quand a bannir la télé, je suis bien d’accord pour les enfants, et même pour les adultes vu le niveau atteint par la télévision française ces dernières années, et j’ai tenu quelque temps ainsi, mais depuis que j’ai laissé rentrer la boite noire dans le foyer j’ai toutes les difficultés du monde à imposer une discipline, et visiblement le CNC n’est pas là pour m’aider. 


          • Alain de Lyon 23 juillet 2012 02:25

            Le dernier Batman est classé Tous Publics en France et en Belgique et interdit au 12-15 ans dans une cinquantaine d’autre pays. Tout est dit : 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nathalie Garcia


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès