Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Pourquoi il faut aider la Fondation AgoraVox

Pourquoi il faut aider la Fondation AgoraVox

La presse est en pleine crise. Le constat n’est pas nouveau, mais la situation s’aggrave et touche désormais Internet. Le marché de la publicité s’effondre. Où en est AgoraVox ? Pourquoi avons-nous besoin de votre aide ?

a) Le constat
Les « pure player », ces journaux d’information présents uniquement sur la Toile, n’échappent plus à la crise. Ils sont même touchés de plein fouet. Actuellement, même si certains semblent s’en sortir mieux que les autres, aucun journal en ligne n’est réellement à l’équilibre : ni Rue89, ni LePost, ni Bakchich, ni Médiapart, ni Arrêt sur images, ni Slate. Certains sont au bord du dépôt de bilan tandis que d’autres voisins sont même obligés de fermer définitivement les portes...

Parmi les « pure player », AgoraVox est le seul qui soit 100 % participatif, 100 % citoyen. Les grands médias traditionnels ne font pas seuls l’information. Vous pouvez aussi la construire. L’information est l’expression de tous.

Agoravox permet de vous informer autrement. C’est un média participatif, reflet de la diversité des avis des citoyens, qui se bat pour une information riche et débattue sans censure, avec comme seule limite le respect de la dignité humaine et bien entendu de la loi.

Agoravox permet de vous exprimer et de vous faire écouter. Votre parole peut avoir un impact car AgoraVox est souvent lu par des hommes politiques, des journalistes, des professionnels ou d’autres décideurs qui parfois font même partie de nos rédacteurs ou commentateurs.

Notre liberté de ton et la diversité de nos angles d’approche de l’actualité sont probablement sans équivalent en France. AgoraVox est devenu, au fil du temps, le lieu de rendez-vous de tous les citoyens avides de débats, d’échanges et de polémiques, passionnés d’information et souvent insatisfaits de ce qu’en ont fait les médias traditionnels. Sur AgoraVox, les citoyens « portent » véritablement leurs voix, bigarrées et discordantes, tout au long de l’année, et, par leurs prises de parole quotidiennes, font émerger le contre-pouvoir ultime de notre démocratie si souvent malmenée.

Or, AgoraVox lui-même est en danger aujourd’hui. Le modèle publicitaire, en perte de vitesse, ne permet plus d’assurer la survie du média, bien que l’audience du site soit toujours au rendez-vous. D’ailleurs, nous avons récemment été obligés d’ajouter un serveur supplémentaire afin de pallier aux lenteurs dues aux pics d’audience à certaines heures de la journée.

Puisque nous sommes intimement convaincus qu’AgoraVox doit poursuivre son aventure et même se développer, nous devons imaginer des solutions compatibles avec son idéal…


b) Quelles solutions adopter ?
Certains éditeurs privilégient les contenus payants. Pour AgoraVox imposer le modèle payant à ses lecteurs serait antinomique avec l’esprit gratuit et libertaire d’Internet même si ponctuellement cette formule peut s’avérer intéressante pour des sites ou des services capables de délivrer des informations confidentielles ou à forte valeur ajoutée.

D’autres éditeurs misent sur les aides publiques pour s’en sortir. Le gouvernement, conscient de cette situation de crise, a en effet prévu une enveloppe de 20 millions d’euros dans le budget de 2010. Mais nous ne savons pas encore comment ces aides seront distribuées, selon quelles règles et avec quelles contraintes, ni si AgoraVox pourra en bénéficier le cas échéant. Mais d’une manière générale, nous pensons que les médias ne doivent pas dépendre des subventions de l’Etat, sauf s’il s’agit d’une aide de transition ponctuelle versée sans critères discriminatoires. Les médias ne doivent pas vivre sous perfusion permanente.

Quelques éditeurs de la presse en ligne ont décidé d’ouvrir leur capital à de nouveaux investisseurs. Mais nous sommes persuadés que pour un média ouvrir son capital c’est aussi perdre un peu de son indépendance. Car quoi qu’on dise, les investisseurs orientent toujours de près ou de loin la ligne éditoriale. En effet, quel éditeur se risquerait à enquêter ou à critiquer ceux-là mêmes qui lui permettent de vivre ? Quel journaliste risquerait, en ces temps moroses, son poste pour enquêter, pour informer sur celui qui le nourrit ? On ne parle pas de censure, on parle de cette censure muette, rampante, qui gangrène aujourd’hui tous les médias généralistes : l’auto-censure. La logique est implacable, on ne peut pas la blâmer, c’est humain.

C’est notamment par soucis d’indépendance qu’AgoraVox a souhaité se transformer en Fondation dès 2008. D’ailleurs, le Ministre de la Justice belge a récemment signé l’arrêté qui reconnaît le caractère d’utilité publique de la Fondation Agoravox ! Il s’agit d’une reconnaissance très prestigieuse. A ma connaissance, AgoraVox est le premier média à être officiellement reconnu d’utilité publique.

Depuis peu aux Etats-Unis, de nombreux médias envisagent le passage au statut de Fondation à but non lucratif pour assurer leur développement et garantir leur indépendance. En janvier 2009, une tribune parue sur le New York Times et publiée par deux financiers de l’Université de Yale explicitait ce phénomène :

 « En faisant passer les sources de nos informations les plus précieuses sous le statut de Fondations, nous les libèrerons des structures obsolètes de modèles d’affaires que ne fonctionnent plus, et nous leur donnerons une place permanente au sein de notre société, au même titre que nos universités (...) leur permettant aussi de servir le bien public plus efficacement. Finies les pressions des actionnaires ou des annonceurs ».

D’ailleurs, le New York Times a mis en pratique ces préconisations puisqu’ils viennent de lancer une édition à Chicago, dont le contenu local sera fourni par des anciens journalistes regroupés au sein d’une Fondation à but non lucratif. Persuadé qu’il faut trouver de nouvelles solutions d’indépendance et inventer un nouveau modèle médiatique, AgoraVox a été l’un des premiers médias à initier ce mouvement.

Nous devons inventer un modèle qui soit cohérent avec l’ADN même de notre média. AgoraVox, avec ses limites et ses faiblesses, est un média citoyen qui lutte quotidiennement pour la liberté d’expression et d’information en donnant à chacun la possibilité de faire entendre sa voix. C’est un média pour les citoyens, fait par les citoyens.

Il nous a donc paru logique, dans notre souci d’indépendance, de faire appel à vous, chers AgoraVoxiens, qui faites vivre jour après jour ce média à nul autre pareil.


c) Une solution moderne et innovante : un réseau de solidarité basé sur le don
Nous avons besoin d’un mouvement d’aide. AgoraVox, média novateur, a besoin de se renforcer et de grandir. Nous avons besoin d’innover.

Nous avons besoin de vous.
Pour votre liberté d’expression et d’information, faites un don à la Fondation AgoraVox. C’est grâce à vous qu’AgoraVox existera.

Les dons servent à améliorer la qualité du site, à financer les serveurs, les ressources humaines, techniques et juridiques, ainsi qu’à financer des enquêtes, pour que le site se renforce et se développe. Bien entendu, nous vous tiendrons régulièrement informés sur la destination des fonds récoltés. En attendant, chaque contribution donnera droit à un petit badge « Je soutiens AgoraVox » qui s’affichera à côté de votre profil dans votre fiche auteur. 

Deux moyens pour soutenir AgoraVox :

1- Don défiscalisé de 10€ ou plus (paiement en ligne par carte de crédit)

Il s’agit d’un don défiscalisé à hauteur de 66% pour les particuliers (60% pour les entreprises). Par exemple, pour un don d’un particulier de 10 €, le coût réel après réduction fiscale de 66% sera de 3€40. Une grande aide pour un petit coût ! Grâce à notre partenariat avec l’excellent IZI-collecte, vous pouvez faire un don de 10€, 15€, 20€ ou plus en utilisant votre carte de crédit en ligne en mode sécurisé. Un e-reçu fiscal vous sera fourni automatiquement pour votre déclaration d’impôt annuelle. Profitez-en ! 

A titre d’exemple, un don de 10 euros vous permettra d’obtenir votre badge pendant 6 mois. Si vous souhaitez faire apparaître ce badge sur votre fiche auteur, n’oubliez pas d’indiquer dans le formulaire de don l’adresse email avec laquelle vous vous êtes inscrit sur AgoraVox.

Si vous êtes vraiment allergique aux paiements en ligne, vous pouvez également envoyer un chèque à l’ordre de la Fondation AgoraVox (pour l’adresse cliquez sur le lien). Vous recevrez votre reçu par courrier classique. D’ailleurs, je remercie de tout mon cœur, tous ceux qui jusqu’ici spontanément ont envoyé des dons via notre compte Paypal avant même qu’on ne lance cette campagne qui démarre aujourd’hui (ceux qui souhaitent un reçu fiscal sur leurs anciens dons, peuvent nous contacter via le site).

2- Effectuer l’achat immédiat du badge « Je soutiens AgoraVox » par SMS ou téléphone

Si vous êtes pressé, vous pouvez faire un achat immédiat par SMS ou par téléphone. Celui-ci vous coûtera entre 2 et 3 euros en fonction de l’option choisie. Pour la France, il vous suffit d’envoyer le mot CODE par SMS au 81038 (3 €) ou d’appeler le 08 99 78 46 66 (1.91 € / appel). Entrez ensuite le code qui vous a été envoyé pour obtenir votre badge sur votre fiche auteur pendant 2 mois. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’un don défiscalisé pour vous et l’opérateur télécom percevra environ 50% de cette somme. L’avantage c’est que c’est extrêmement simple et rapide. Pas besoin de carte de crédit : un simple SMS ou un appel suffisent !


d) Annonces finales
Je profite de cet article aussi pour faire passer un certain nombre d’annonces :
 
  • Tout d’abord, nous recherchons des volontaires pour optimiser le fundraising en ligne et aussi quelqu’un d’expérimenté pour nous aider à aller chercher des mécènes. Contactez-nous si vous êtes intéressé. Il faut savoir, par exemple, que les fortunés qui paient l’ISF pourraient réduire de 75% leur impôt (au lieu de verser cette somme à l’état, ils la verseraient à la Fondation). Ces actions de mécénat auraient pour but de relancer et faire revivre en ligne le journalisme d’investigation et nos enquêtes participatives comme le font si bien le Huffington Post ou ProPublica aux Etats-Unis.
     
  • Nous cherchons également des jeunes développeurs motivés et intéressés à expérimenter, sur large échelle, la création et la diffusion d’applications innovantes autour de notre site, des réseaux sociaux et de la téléphonie mobile. Contactez-nous si vous êtes intéressé.
     
  • Par ailleurs, nous inaugurons aussi une nouvelle barre des tâches en bas de votre écran qui comprend de nombreux raccourcis utiles (un nouveau moteur de recherche, le flux des derniers articles, une galerie des dessins du jour, l’abonnement au flux RSS, la possibilité de partager un article en un clic sur les différents réseaux sociaux, la Fan Page AgoraVox sur Facebook où l’on pourra suivre l’actualité de la Fondation, un panneau Twitter qui permet de suivre les tweets des agoravoxiens en continu ou d’envoyer vos articles sur ce réseau, les dernières notifications du site AgoraVox…etc.). Toutes ces nouvelles fonctions vous seront utiles au quotidien mais vous serviront également pour faire connaître et mieux diffuser vos articles en dehors de notre site. Et bien entendu vous pouvez les utiliser aussi pour promouvoir la Fondation et notre campagne de dons (Facebook offre une fonction intéressante pour relayer ce type d’initiative en utilisant l’application « Causes » que je vous invite à utiliser).

e) En guise de conclusion…
Nous espérons vous avoir convaincu que l’information ne doit pas dépendre de sociétés d’investissement ou d’industries, qu’elle ne doit pas dépendre non plus de l’Etat.

L’avenir de l’information passera sans doute par des formes de solidarité et de coopération nouvelles. AgoraVox est devenu une Fondation dans ce but puisque nous sommes persuadés que le combat pour la liberté d’expression et d’information est un combat de tous les jours qui concerne chacun d’entre nous.

Un grand merci pour votre aide afin qu’AgoraVox puisse continuer à exister.


Les réactions les plus appréciées

  • abdelkader17 (---.---.---.189) 2 novembre 2009 11:05

    @Bluelight
    Il faut arrêter de jouer les pères la morale,nous ne sommes pas sur le site du torchon le point,rétablir le fluide dans le sens de vos petits intérêts particuliers et de vos préférences éditoriales n’est en rien démocratique, mais seulement l’opinion d’un certain particularisme.
    Qu’est ce que va dire conspirationniste ? se poser légitimement des questions sur le 11 septembre et les aventures coloniales en Irak ou en Afghanistan,le rôle des médias dans la fabrique de l’opinion,la déstabilisation de l’Iran.
    En effet si c’est ça la conspiration, il serait bon que celle -ci gagne les organes de presse officielles, ça nous changerait de la mer.. partisane que nous subissons à l’année.

  • Alex Joubert (---.---.---.3) 2 novembre 2009 10:26

    Je préfère une presse engagée, qui reflète la diversité du paysage politique que nous souhaitons préserver, au risque de tomber dans l’extrême que des débats sans ardeur, ni passion, dans des clivages frêles et indiscernables. 

  • Montagnais (---.---.---.251) 2 novembre 2009 10:51
    Montagnais

    « Trop d’articles conspirationnistes » dites-vous ?

    Mais de quel côté parlez-vous ? La conspiration Version CIA ou la conspiration version Al-Qaïda ?

    En France : version CIA VS Version Quaïda : environ 50/50

    Au U.S., plutôt 60/40 ..

    Mais chacun sait.. La France est un peuple de VO.

    Tenez, je cours chercher ma plastic Money.

  • Paul Muad Dib (---.---.---.2) 2 novembre 2009 10:28

    j’ai une solution pour vous : créer votre site ,avec votre commentaire et sans droit de réponse !


Réagissez à l'article

725 réactions à cet article

  • bluelight (---.---.---.198) 2 novembre 2009 10:22

    Il faut revoir la politique éditoriale .

    L’expression citoyenne n’est pas l’addition de l’expression de groupes d’intérêts .

    Trop d’articles conspirationnistes .

    Trop de publi-information, dernièrement de Villepin .

    Appliquer strictement la modération .

    • Alex Joubert (---.---.---.3) 2 novembre 2009 10:26

      Je préfère une presse engagée, qui reflète la diversité du paysage politique que nous souhaitons préserver, au risque de tomber dans l’extrême que des débats sans ardeur, ni passion, dans des clivages frêles et indiscernables. 

    • Paul Muad Dib (---.---.---.2) 2 novembre 2009 10:28

      j’ai une solution pour vous : créer votre site ,avec votre commentaire et sans droit de réponse !

    • Montagnais (---.---.---.251) 2 novembre 2009 10:51
      Montagnais

      « Trop d’articles conspirationnistes » dites-vous ?

      Mais de quel côté parlez-vous ? La conspiration Version CIA ou la conspiration version Al-Qaïda ?

      En France : version CIA VS Version Quaïda : environ 50/50

      Au U.S., plutôt 60/40 ..

      Mais chacun sait.. La France est un peuple de VO.

      Tenez, je cours chercher ma plastic Money.

    • amipb (---.---.---.145) 2 novembre 2009 11:01
      amipb

      La démocratie, c’est la diversité des idées et opinions. Se rappeler que Noam Chomsky, intellectuel juif américain, a défendu la publication du livre de Mr Faurisson pour le respect de cette simple idée.

      Si cela vous dérange, pourquoi ne pas se tourner vers la presse traditionnelle, qui correspond bien plus à votre description ?

    • abdelkader17 (---.---.---.189) 2 novembre 2009 11:05

      @Bluelight
      Il faut arrêter de jouer les pères la morale,nous ne sommes pas sur le site du torchon le point,rétablir le fluide dans le sens de vos petits intérêts particuliers et de vos préférences éditoriales n’est en rien démocratique, mais seulement l’opinion d’un certain particularisme.
      Qu’est ce que va dire conspirationniste ? se poser légitimement des questions sur le 11 septembre et les aventures coloniales en Irak ou en Afghanistan,le rôle des médias dans la fabrique de l’opinion,la déstabilisation de l’Iran.
      En effet si c’est ça la conspiration, il serait bon que celle -ci gagne les organes de presse officielles, ça nous changerait de la mer.. partisane que nous subissons à l’année.

    • bluelight (---.---.---.198) 2 novembre 2009 11:07

      Ce n’est pas parce que le gouvernement américain, pas plus que n’importe quelle entité, ne peut donner une version exhaustive de la réalité qui n’est saisie que par la représentation qui en est faite, que le gouvernement américain serait directement à l’origine des attentats du 11 septembre .
      Ce que les conspirationnistes n’arriveront jamais à expliquer c’est comment une conspiration serait possible avec tous les passagers qui sont morts, sans que statistiquement il y ait eu des fuites, statistiquement impossible !
      Le conspirationnisme est un très bon business et rapproche les conspirationnistes comme Meyssan de ceux qu’ils dénoncent, Meyssan a gagné plein d’argent en désinformant .
      La véritable conspiration c’est le faux prétexte pour déclencher la guerre en Irak .

    • bluelight (---.---.---.198) 2 novembre 2009 11:09

      Au commentateur suivant, vous pouvez voir que je ne défends pas la guerre en Irak .
      Et des conspirationnistes, il s’en est trouvé pour défendre Yvan Colonna sans aucun argument concret prouvant son innocence, alors que les déclarations et les faits sont accablants .

    • sisyphe (---.---.---.139) 2 novembre 2009 11:22
      sisyphe

      rigolo, de la part de bluelight, de fustiger les conspirationnistes, lui qui n’arrête de dénoncer des impostures

      Ben oui, ma brave dame, mais y a conspirationniste et conspirationniste, n’est-ce pas ?

      Personne n’est obligé de lire ou de participer à des articles qu’il juge hors de propos, et on n’a besoin de personne, non plus, pour nous dire ce qu’on doit penser ou non.

      Je soupçonne bluelight de faire partie d’une conspiration de la censure des idées qui ne lui conviennent pas..

    • lord_volde (---.---.---.185) 2 novembre 2009 12:09
      lord_volde

      @ Abdel
      Bonjour Amigo.
      Bluelight et ses comparses pro VO, pro atlantistes et islamophobes patentés sont les pires exemples de trollage qui sévissent en permanence sur la toile internet. Il aurait tant aimé qu’Agoravox dût s’aligner sur les médias institutionnels corrompus de fond en comble et méprisés à juste raison au point de la voir plus tard disparaître sous le sable désertique qui s’est répandu comme une trainée de poudre sur cette putain de presse malsaine qui a tué le journalisme et la recherche de la vérité promise aux lecteurs, l’information probe et éthique, la réputation et la morale journalistiques. 
      Il faut nécessairement soutenir la presse libre et démocratique ; celle qui refuse la censure de la vérité et le vrai débat contradictoire ; celle qui se heurte à la doxa dominante dont le coeur du système interagit matériellement par la diffusion de la gangrène maladive de la corruption ; celle dont l’influence a tout abimé depuis les fondements ancestrales des valeurs de la famille jusqu’au socle social du pacte citoyen sous tendu par la fraternité, la solidarité et l’égalité par le mérite. 
      Agoravox joue actuellement ce rôle d’éclaireur essentiel permettant aux citoyens d’informer et de débattre respecteusement en toute liberté. Il faut donc encoureger et favoriser ce type de presse tout en évitant qu’il finisse par sombrer entre les mains des argentiers sans foi, ni loi qui useront et abuseront de l’intolérable propagande mise au service du grand veau d’or. 

    • lord_volde (---.---.---.185) 2 novembre 2009 12:28
      lord_volde

      @ Sisyphe

      Bonjour Amigo
      Je partage ton opinion sur toute la ligne.
      Montagnais est très bon, n’est ce pas !

    • abdelkader17 (---.---.---.189) 2 novembre 2009 12:31

      @Lord_volde
      Salut Amigo
      Entièrement d’accord avec tes propos comme d’habitude,ceux qui voudraient voir le système se pérenniser ne sont que des agents au service du maintien de l’ordre social ,des agents de la diffusion du mensonge médiatique et les promoteurs du désert intellectuel que constitue désormais le paysage audiovisuel et médiatique Français.
      Tous ces organes de propagande adossés à la police de la pensée que constitue désormais le quarteron d’intellectuels à gages ,le petit clergé médiatique a fuseau mental unique exerçant un véritable magistère moral, ce fléau des temps modernes travaille et concoure à la réalisation du triomphe sans partage du capitalisme déreglementé et de l’abrutissement par l’omniprésence de la société du spectacle.
      "le tittytainment. Ce terme inventé par Zbigniew Brzezinski, qui fut conseiller pour la sécurité nationale auprès de Jimmy Carter, est une contraction de entertainment (divertissement) et de tits (seins en argot américain). L’évocation des seins se réfère ici plus à leur fonction nourricière qu’érotique. L’idée de Zbigniew est que, dans un monde où 20 % de la population mondiale suffira à faire tourner l’économie, le problème des nantis consistera à doser le pain et les jeux qu’il leur sera nécessaire d’accorder à la majorité démunie afin qu’elle se tienne tranquille :"

      Un cocktail de divertissement abrutissant et d’alimentation suffisante permettrait selon lui de maintenir de bonne humeur la population frustrée de la planète 

      Le dessein même des mondialistes
      C’est pourquoi je soutiendrais agoravox

    • abdelkader17 (---.---.---.189) 2 novembre 2009 12:32

      @LOrd_Volde
      Montagnais il est excellent, Sisyphe n’est pas mal non plus malgré quelques désaccord.

    • bluelight (---.---.---.96) 2 novembre 2009 12:54

      lord volde, ou plutôt lord de la connerie,

      qui dit
       
      ’Il aurait tant aimé qu’Agoravox dût s’aligner sur les médias institutionnels corrompus de fond en comble et méprisés à juste raison au point de la voir plus tard disparaître sous le sable désertique qui s’est répandu comme une trainée de poudre sur cette putain de presse malsaine qui a tué le journalisme et la recherche de la vérité promise aux lecteurs, l’information probe et éthique, la réputation et la morale journalistiques. 
      Il faut nécessairement soutenir la presse libre et démocratique ; celle qui refuse la censure de la vérité et le vrai débat contradictoire ; celle qui se heurte à la doxa dominante dont le coeur du système interagit matériellement par la diffusion de la gangrène maladive de la corruption ; celle dont l’influence a tout abimé depuis les fondements ancestrales des valeurs de la famille jusqu’au socle social du pacte citoyen sous tendu par la fraternité, la solidarité et l’égalité par le mérite. ’

      Non je n’aurais pas tant aimé !

      C’est ce genre d’accusations minables que la modération devrait faire disparaître .

      Car j’ai la preuve que ce dit volde est mensonger, à travers les articles précédents que j’ai publiés, tous mettant en cause les partis du système ou les media de masse .

      Mais pour un conspirationniste l’important est ce qu’il pense, pas l’exigence de vérité .


    • bluelight (---.---.---.96) 2 novembre 2009 12:57

      autre exemples d’accusations mensongères de lord volde

      ci-dessus, avant le commentaire dudit lors volde, j’ai écrit que la véritable conspiration du 11 septembre était le prétexte de guerre en Irak

      un atlantiste écrirait-il cela, assurément non !

      quant au qualificatif d’islamophobe, il est mensonger également, car je suis pour une offensive athée qui concerne tous les obscurantismes religieux, pas seulement l’Islam, religion de ’paix et de tolérance’ à la pratique incompatible avec la liberté individuelle

    • bluelight (---.---.---.96) 2 novembre 2009 13:01

      sisyphe,

      cela ne me dérange pas que des articles soient écrits contestant ce que dit le gouvernement américain au sujet du 11 septembre

      il y a une différence entre esprit critique, critiquer le gouvernement américain, et conspirationnisme

      dénoncer des impostures n’est pas trouver des conspirations ’cachées’, c’est l’expression de l’esprit critique

      si dénoncer des impostures est hors sujet sur AgoraVox, alors quelle serait la raison d’être d’AV par rapport aux medias traditionnels

    • sisyphe (---.---.---.139) 2 novembre 2009 13:23
      sisyphe

      @ Bluelight

      Par bluelight (xxx.xxx.xxx.96) 2 novembre 13:01


      si dénoncer des impostures est hors sujet sur AgoraVox, alors quelle serait la raison d’être d’AV par rapport aux medias traditionnels

      Mais je ne vous le fais pas dire, très cher... 

      @ l’ami Lord Volde

      Toujours content que nous soyons d’accord, et réciproquement !

      @ abdelkader

      beaucoup plus de points d’accord que de désaccord, il me semble.

      Ce n’est pas parce que nous ne mettons pas forcément les mêmes noms sur les mêmes causes, que nos analyses ne sont pas convergentes.

    • JL (---.---.---.182) 2 novembre 2009 13:34
      JL

      «  L’idée de Zbigniew est que, dans un monde où 20 % de la population mondiale suffira à faire tourner l’économie, le problème des nantis consistera à doser le pain et les jeux qu’il leur sera nécessaire d’accorder à la majorité démunie afin qu’elle se tienne tranquille » (abdelkader17)

      A cette phrase permettez que j’associe cette citation  :

      « Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » (Hannah Arendt )

      Qui prend une terrible signification en ces temps troublés de pandémie de vaccination H1N1 .

    • Montagnais (---.---.---.251) 2 novembre 2009 14:41
      Montagnais

      Bluelight écrit : ..« une offensive athée qui concerne tous les obscurantismes religieux » (Je cite)

      Si nous les héritiers fidèles de nos traditions et religions Islamo-Judéo-Chrétiennes, sans compter les disciples de Bouddha, les adorateurs de Jupiter, les survivants de nos religions indiennes..Ont lançait impudemment « une offensive religieuse qui concerne tous les obscurantismes athées » on les entendrait appeler au meurtre ces formatés inconscients plein du lait de l’humaine tendresse, très-partisans de leur liberté, mais pas de celle de ceux qui pensent pas comme eux.

      On va revenir sur la liberté du culte ? Au nom des obscurantistes du Veau ?

      J’ai bien envie d’en appeler, moi aussi, à « une offensive religieuse » contre les extrêmistes athées..

      Après AV, soutenons le combat pour la liberté.

    • bluelight (---.---.---.96) 2 novembre 2009 15:16

      Car historiquement la religion est synonyme d’intolérance, d’oppression .

      Il y a eu un livre noir du communisme .

      A quand un livre noir de la religion ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès