Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Publipostage : pourquoi une telle aberration ?

Publipostage : pourquoi une telle aberration ?

Comment est-il possible à l’heure du Grenelle de l’environnement de continuer à tolérer l’épandage massif des publicités en tous genres dans nos boites aux lettres ? Son interdiction aurait deux effets bénéfiques pour la société, un effet direct avec la réduction des déchets ménagers et un effet indirect avec le soutien ainsi apporté à la presse locale.

 

Le premier effet positif est clair puisqu’une réduction des déchets produits réduits à la fois la déforestation nécessaire lors de la production de papier ainsi que l’énergie requise lors du recyclage, (si celui-ci a bien sur lieu !). La finalité écologique d’une telle mesure est alors évidente et rentrerait clairement dans les objectifs de l’Union Européenne de réduire les GES de 20% à échéance 2020. Le gouvernement ayant bien compris cet enjeux sponsorise lui-même les étiquettes STOP PUB collées sur les boites aux lettres. Dans ces conditions l’absence d’interdiction est aberrante !

Une prohibition se heurte au lobby des enseignes commerciales qui argue du manque de possibilités d’annonce pour les commerces locaux avec notamment la réduction des panneaux publicitaires à l’entrée des agglomérations. Cet argument est difficilement tenable à l’heure d’Internet et des mailings ciblés largement aidés par les informations obtenues grâce aux cartes de fidélité.

Le seul réel perdant serait les distributeurs et en particulier la Poste mais est-ce réellement une mission de service public que de distribuer des publicités...

 

A contrario, cette interdiction renforcerait l’attractivité offerte par les encarts publicitaires au sein des journaux locaux, provocant une augmentation de leur prix. Les journaux locaux et régionaux qui connaissent pour la plupart des situations financières préoccupantes tireraient profit de cette mesure.

 

En agissant ainsi de manière écologique, on offrirait une bouffée d’oxygène pour la presse qui reste le garant d’une démocratie viable et efficace.


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • jako jako 18 août 2010 11:20

    Bonjour, une belle connerie en effet, des tonnes de papier souvent coloré et difficilement recyclable jettées aussitôt déposées dans la boite.
    Derrière cela il y a des sociétés dont le business c’est l’impression, et d’autre qui s’occupent du marketing.
    Je serais très curieux de connaitre le ratio dépenses/rapport des opérations publicitaires sur support papier.


    • Thérèse Leduc 18 août 2010 11:21

      Renvoyez toutes les enveloppes en « T » en mettant à l’interieur les pubs de pizza et autres marabouts que vous avez reçu. Où même vides.

      Remettez à la boite au lettre tous les courriers qui ne vous interressent pas (sans les avoir ouverts) en indiquant : Refusé.


      • Alpo47 Alpo47 18 août 2010 11:27

        Une « pollution » ? Oui.
        Inutile ? Oui.
        Du gaspillage ? Oui.
        Après cela, il faut tout de même ajouter que c’est AUSSI un petit boulot pour quelques dizaines de milliers de personnes,souvent petits retraités, et qui gagnent ainsi quelques centaines d’euros pour améliorer leur quotidien.


        • frugeky 18 août 2010 12:26

          Pollution au kilo, pollution mentale. Aberrant. Remettez les dans les boîtes aux lettres, à charge pour la Poste de les détruire.


          • zwardoz 18 août 2010 12:30

            Collez Stop-pub sur votre boite ; (voir sur le net)
            Plus aucune publicité depuis 3 ans.


            • Fergus Fergus 18 août 2010 17:08

              Je confirme ce qu’écrit Zwardoz. Depuis que j’ai mis un auto-collant STOP PUB fourni par la mairie, je n’ai plus eu de prospectus durant près d’un an. Puis ils sont revenus. J’ai très vite téléphoné à Rennes-Communauté qui a pris contact avec le distributeur. 48 heures plus tard, tout rentrait dans l’ordre et je n’ai plus eu à me plaindre, pas plus que mes voisins.


            • alphapolaris alphapolaris 18 août 2010 13:10

              Chez moi, les autocollant stop-pubs sont régulièrement décollés... Je pense que les distributeurs doivent faire du chiffre. Déjà qu’ils ne doivent pas être bien payés, quand ils vont dans un hall d’immeuble et voient que 80% des boites ont cet auto-collant, leur déplacement n’est plus rentable. Alors, ils décollent les auto-collants.


              • Fergus Fergus 18 août 2010 17:13

                @ Alphapolaris.

                Adressez-vous à votre mairie ou à votre communauté d’agglomération (voir ci-dessus). En général un accord est passé avec les distributeurs, accord qui peut être dénoncé en cas de manquement, cette clause étant signée par les deux parties.


              • Gabriel Gabriel 18 août 2010 13:20

                Comment est-il possible à l’heure du Grenelle de l’environnement de continuer à tolérer l’épandage massif des publicités en tous genres dans nos boites aux lettres ?

                Ne vous faites aucune illusion sur le Grenelle de l’écologie qui aurait du se nommer plus justement le Grenelle des copains du Fouquet’s club. Pour une écologie efficace, il faudrait s’attaquer aux causes et non à la finalité, exemple : Taxer les sociétés à l’origine de ces publicités plutôt que de faire culpabiliser le citoyen qui remplit la poubelle avec ! Concernant la taxe carbone, taxer les fabricants automobiles au litre de carburant consommé afin qu’il en réduise la quantité. Idem pour les emballages, taxer le distributeur qui les emplois pour ses produits. Mais il est plus facile de faire payer le consommateur. Avec ce gouvernement et sa politique, il y aura de l’écologie le jour ou cela leur rapportera financièrement.


                • ZenZoe ZenZoe 18 août 2010 14:07

                  Environ 5% de Français refusent les pubs par voie d’étiquettes ou auto-collant sur leur boîte aux lettres. C’est très peu. Si ce chiffre était plus important, ce gaspillage immense cesserait peut-être.
                  Il faut savoir que le refus est en très grande partie respecté. S’il ne l’est pas, c’est souvent le fait non pas de l’entreprise, mais d’un salarié mal formé. Dans ce cas, on peut :
                  -écrire un message plus explicite sur sa boîte (exemples : « un risque de poursuites / dépôt de plainte existe en cas de non respect de cet autocollant »),
                  - écrire à l’entreprise de distribution - voir ce lien : http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-4770188-refus-prospectus-boite-a-lettres (lire la « meilleure réponse »)


                  • slipenfer 18 août 2010 14:51

                    L’ordre règne mais ne gouverne pas.
                    Nos représentants politique ne sont que des marionnettes télévisuel,pour nous faire croire
                    qu ’une démocratie existe.Se sont les multinationales qui dirigent,
                    et vous aurez ce que l ’on vous donnera.La pub c’est un lavement et une excitation
                    pavlovienne pour zombies,morts ou robots.

                    Accrochez-vous bien la suite arrive : vidéo 
                    c ’est ce qui remplacera la pub ?


                    • docdory docdory 18 août 2010 17:11

                      @ Antoine 1705

                      Je souscris entièrement à votre excellent article. 
                      Il faudrait également , mais c’est un autre sujet, interdire totalement le démarchage publicitaire par téléphone, vous savez, ces inqualifiables parasites sociaux qui vous dérangent intempestivement en vous appelant de préférence en plein milieu du dîner pour vous proposer des offres téléphoniques ou bancaires !

                      • Fergus Fergus 18 août 2010 17:18

                        100 % d’accord avec Docdory sur le marketing téléphonique. C’est une plaie insupportable car nous sommes totalement captifs face à ce type de nuisance. Et un calvaire pour les télé-opérateurs qui se font très souvent incendier par des prospects excédés alors que les malheureux font cela pour gagner leur croûte. Oui à une interdiction totale !


                      • Le péripate Le péripate 18 août 2010 17:44

                        C’est bien un problème de bobo ça, la boite à lettres qui devrait rester vierge de publicités.
                        Et de bobo argenté qui n’a pas besoin de surveiller ses dépenses.

                        Moi, je les aime ces pubs. Car sinon comment connaître les promotions qui permettent de manger très correctement à un prix très abordable ?

                        Alors jetez les à la poubelle si ça vous fait plaisir, mais foutez la paix aux pauvres qui en ont besoin.

                        Merci d’avance.


                        • sleeping-zombie 18 août 2010 19:41

                          Hello,

                          Ce que Le péripate veut dire, sous ses faux arguments arguments économiques, c’est qu’il existe actuellement une certaine idéologie, avec peu d’adeptes ouvertement déclarés, qui prône l’absence d’intervention de l’état dans l’économie.

                          Maintenant, étant d’accord avec l’article, ainsi qu’apparemment 100% des habitants de mon immeuble (aux appartement aux loyer exorbitant de 350€, faut bien être un bobo pour se payer ça...) je peux amorcer une timide réponse :
                          Il existe une autre idéologie, plus ancienne, avec encore moins d’adeptes ouvertement déclarés, qui prône que 5 types qui creusent un trou le matin et 5 types qui le rebouchent l’après-midi méritent plus de vivre, donc leur argent, que 10 types payés a rien fiche.

                          Et la pub est en plein dans cette « activité économique ».

                          ++


                          • Thérèse Leduc 18 août 2010 20:02

                            La pub sert à nous faire consommer plus que de raison, elle n’a jamais servi à nous informer des prix bas.


                            Pour pratiquer les prix bas les enseignes n’ont pas besoin de publicité, elles n’ont qu’a le faire réellement quand on se rend dans les magasins.



                            • fredleborgne fredleborgne 19 août 2010 10:49

                              En toute chose, c’est l’excès qui est condamnable.
                              Il ne faut pas confondre un simple petit prospectus avec ces catalogues de plusieurs dizaines de pages dont la durée de vie est très limitée, qui sont souvent payés par les fournisseurs des grandes surfaces, et qui sont abêtissants à consulter.
                              Aujourd’hui, pour une petite entreprise, il est devenu très couteux de se montrer. Pour un auto-entrepreneur, les magazines locaux (parfois en situation de monopole) sont hors de prix pour un résultat NUL, et le mien refuse aux auto-entrepreneurs de passer à la rubrique particuliers.
                              Alors, je tracte, grâce à mon imprimante laser. Et je passe des journées entières à faire les boites aux lettres et les pare-brise.
                              Cela commence à porter quelques fruits, rares, mais qui permettent le début d’une réputation.
                              Les HLM qui cadenassent l’accès aux boites aux lettres me privent de clients potentiels et font le jeu de ceux qui paient la poste et volent/achètent des listings d’adresse ciblés avec lesquels ils pratiquent le harcèlement et le gaspillage.
                              Je respecte les étiquettes « stop pub » mais ceux qui les posent s’exposent uniquement aux plus gros manipulateurs nationaux au lieu de regarder le marché local.
                              Votre mesure fausserait la concurrence au profit des plus gros. C’est vraiment ce que vous voulez ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

antoine1705


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès