Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Quand France 2 verse dans l’ultralibéralisme

Quand France 2 verse dans l’ultralibéralisme

Lundi soir, j’ai regardé le journal de 20 heures de France 2. Il me semblait que les journalistes étaient plutôt de gauche, mais deux reportages questionnent sérieusement ce postulat, sur les questions économiques au moins. Sans doute une nouvelle preuve de la dérive idéologique de notre époque.

L’effritement du droit du travail
 
Le premier reportage traitait des projets actuels sur le droit du travail. Ici aussi, la majorité « socialiste » semble vouloir dépasser l’UMP par sa droite en libéralisant des aspects de notre droit du travail que Nicolas Sarkozy n’avait pas remis en question au pouvoir… Voilà un angle qui aurait permis de singulièrement enrichir le reportage, à la tonaité bien neutre. Même s’il est vrai que les conditions de travail des journalistes sont souvent très difficiles, la neutralité dans le traitement de cette déconstruction de notre modèle social est assez effarante. Les indemnités de licenciement y étaient présentées comme un coût trop élevé pour les entreprises. Pour un peu, le Medef aurait pu faire la vidéo  !
 
Bien sûr, le reportage se raccrochait au fait que les licenciés auraient une priorité en cas de rémbauches, mais ne s’agit-il pas d’un gadget destiné à faire passer cette réforme ? Car, en pratique, la plupart de ces licenciements sont probablement définitifs. Il s’agit donc d’un engagement qui ne coûtera pas grand chose et qui permettra peut-être de faire passer des mesures bien plus importantes. Il est tout de même incroyable que les journalistes ne soulignent pas l’immense paradoxe qu’il y a à ce qu’un gouvernement dit de gauche libéralise le marché du travail laissé par une majorité précédente de droite. Et il est dommage aussi de ne pas laisser la parole à ceux qui s’opposent à cette réforme.
 
Le romantisme des minis maisons
 
Le second reportage incriminé était consacré au « phénomène » des mini-maisons, des sortes de camping, sur roue ou pas. Dans un gloubi-boulga bien indigeste, France 2 mélangeait la cabane pour les enfants dans le jardin, la chambre d’hôte façon cabane et le sort d’une pauvre famille étasunienne, passée d’une maison de 180 mètres carrés à une mini maison de 19 mètres carrés après avoir perdue la première suite à un épisode de chômage. On aurait aimé que les journalistes parlent du contraste avec les banques protégées par des montagnes d’argent public et se demandent si notre société n’a pas tout simplement perdu tout sens moral avec ce révoltant deux poids deux mesures.
 
Mais non, le reportage relatait san filtre les avantages qu’y voyait le couple étasunien : moins de charges, et donc la possibilité de s'en sortir. Quelle est la prochaine étape ? Dire à ceux qui ne joignent pas les deux bouts qu’ils ont toujours la solution d’opter pour une mini maison ? Il était proprement indécent de mélanger des choses qui n’auraient jamais dû être mélangées. A minima, les journalistes auraient pu souligner la dureté qu’il y a à devoir diviser par dix la taille de son logement après avoir souscrit un emprunt dans des conditions potentiellement douteuses et perdu son emploi suite à la crise déclenchée par la bulle financière, alors que le secteur financier est largement sauvé par l’Etat.
 

Bref, devant des reportages dignes de la pire propagande néolibérale, espérons que France 2 va reprendre sa mission de service public, en informant avec plus de nuance et de mise en perspective. Il est tout de même tristement ironique de voir un gaulliste reprocher au service public d’être trop à droite…


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 9 avril 2015 11:05

    Arrêtez de dire « De gauche » avec des gens qui font une politique de droite...Merci


    • lsga lsga 9 avril 2015 11:49

      Rappelons que le Libéralisme est de gauche : c’est le courant révolutionnaire qui s’est tout d’abord opposer au monarchisme féodal, puis au Capitalisme bureaucratique allemand. Karl Marx lui-même a été rédacteur en Chef du plus grand journal libéral allemand. En anglais, « liberal » veut dire « gauchiste », et rappelons que ce sont les anglais qui ont créé le libéralisme, ils savent de quoi ils parlent. . Rappelons ensuite que c’est la DROITE qui est étatiste : de Bismarck à De Gaulle, le RPR comme l’UMP ont toujours été des partis Étatistes donnant à la bureaucratie d’État un pouvoir démesurée. Si le RPR était encore dans une logique de grands travaux, l’UMP est devenu un parti mafieux, dans lequel Nicolas Sarkozy utilise la puissance étatique pour favoriser ses proches. Ainsi, il a par exemple empêcher pendant 5 ans Free de rentrer sur le marché de la téléphonie mobile pour favoriser son parrain Bouygues ( parrain au sens prore : il sautait sur ses genoux quand il était petit). 

       
      Toutes les grandes réformes libérales de ce pays ont été obtenues par la gauche. Les réformes sociétales tout d’abord, fruit de mai 68 : normalisation de l’homosexualité, droit à la contraception et l’avortement, libération de la femme, etc etc Ensuite économiquement, c’est la gauche qui a permis de libérer l’économie de l’emprise de l’État : Mitterrand en premier, avec Delors et Fabius ; Jospin ensuite (il est le premier ministre à avoir le plus privatisé) et finalement Hollande. Leurs politiques étaient de gauche car ils ont diminué le temps de travail (ce qui est le COEUR de la lutte socialiste depuis le 19ème siècle) et ils ont affaiblit le vieil État monarchiste autoritaire.  
       
      La vrai question c’est : comment peut-on voter à Droite quand on est libéral ? 

    • fred.foyn Le p’tit Charles 9 avril 2015 12:25

      @lsga..(.Les réformes sociétales tout d’abord, fruit de mai 68 : normalisation de l’homosexualité)...et la venue du sida dans notre (source l’OMS)...Mitterant le collabo chez Pétain avec sa francisque..Delors le mou qui refusa de faire de la politiqie..Fabius qui travaille pour Israël et Hollande qui regarde sa braguette à longueyr de journée... !


    • Neomatix 9 avril 2015 16:04

      @lsga

      « rappelons que ce sont les anglais qui ont créé le libéralisme, ils savent de quoi ils parlent »


      J’ai failli criser là... C’est la France qui a créé le libéralisme. Lisez des ouvrages français d’économie comme ceux de Bastiat par exemple. Encore plus tôt ? Lisez donc votre constitution ! Notamment la DDHC de 1789 : Il n’y a pas plus libéral comme texte.

      Ensuite, depuis plus de 55 ans la part de l’Etat dans le PIB n’a cessé d’augmenter, avec un record sous Mitterand : La part de l’Etat y est passée de 45% à 55% du PIB.
      Donc les socialistes libéraux, on attend toujours. Sur le plan sociétal pourquoi pas mais économiquement c’est n’importe quoi.
      Le problème est que la droite non plus n’est pas libérale en France : Aucun parti majeur ne l’est. Donc en tant que libéral, on ne peut pas voter à droite, ni à gauche, ni au centre ni aux extrêmes : On vote blanc ou on s’exile.

    • lsga lsga 9 avril 2015 17:30

      Alors :

       
      1. La constitution française et les droits de l’Homme sont inspirés de la constitution de Caroline écrite par le très libéral John Lock
       
      2. John Lock était anglais, comme David Hume, comme Stuart Mill, comme Adam Smith, comme David Ricardo ; qui sont les auteurs les plus importants de la pensée libérale classique. Mais oui, il y a bien eu des libéraux français.
       
       
      Pour ce qui concerne le rapport PIB budget de l’État : tu n’es pas très libéral dans ton approche. Ce rapport dépend énormément du contexte économique. Pour ce qui est des POLITIQUES PUBLIQUES : la Droite française a toujours fait de l’Étatisme, et les réformes libérales en France ont toujours été portées par la gauche. Sur ce point, la comparaison entre Delors/Chirac ou Jospin/Raffarin ou Valls/Sarkozy est sans appel. Les politiques libérales, en France : c’est la gauche. En France, être libéral et voter à Droite : c’est refuser de regarder la vérité en face pour des raisons idéologiques. 

    • Neomatix 9 avril 2015 18:18

      @lsga

      La richesse des nations date de 1776 (à moins de considérer que Smith ait eu le libéralisme dans le sang dès sa naissance...), après que Smith a rencontré Voltaire, les lumières et surtout les physiocrates.
      Car les physiocrates sont communément considérés comme ceux ayant donné naissance au libéralisme économique dans les années 1750. L’oeuvre de Locke (philosophe plus qu’économiste) était principalement centrée sur la liberté de culte (notamment sa part du projet de constitution de Caroline). Bien qu’il fut à l’origine des prémices d’un certain libéralisme sociétal, ce courant de pensée est principalement fondé et développé par les lumières et les physiocrates, français.

      Je ne contredis pas la conclusion de votre post, je dis seulement que la gauche française est tout aussi libérale que la droite, c’est à dire très peu. Au niveau sociétal (lois sur le renseignement, loi Gayssot, loi de 1881 sur la liberté et les obligations de la presse de Ferry...), la gauche n’est pas libérale du tout, de même que la droite au niveau économique (gaz de schiste, aides massives aux banques en 2009, augmentations diverses de la dépense publique...).
      Si vous êtes libéral, abstenez-vous, votez blanc, émigrez mais ne votez pas à gauche, c’est contre-productif...

    • lsga lsga 9 avril 2015 18:50

      lol, voltaire est un romancier, même pas un vrai philosophe, alors dire qu’il est un économiste... Vous avez lu le traité sur la Tolérance de Voltaire ? Vous avez lu Wealth Of Nation de Smith ? Le premier est une tambouille moraliste fait de verbiage, le second repose sur des chiffres et une modélisation. Normal : le libéralisme économique repose sur l’approche INDUCTIVE, EMPIRIQUE et la révolution statistique (Stuart Mill y joue un rôle de premier plan). Les continentaux, eux, sont dans la DÉDUCTION ET LE RATIONALISME. L’induction et l’empirisme amènent à la libre association des individus, la déduction et le rationalisme à l’État et à la bureaucratie. 

       
      John Lock a été le philosophe chargé de justifier l’expropriation des terres des Indiens par les anglais. Pour cela, il va mettre fin à l’approche féodale de la propriété privée (premier arrivant / héritage), et fonder la propriété sur le TRAVAIL. C’est cet acte d’affaiblissement de la propriété privée qui est fondateur du Libéralisme économique.
       
      Au passage, les libéraux sont ceux qui sont à l’origine de la création de la République, de l’instauration de la démocratie en Europe. Le courant libéral était le courant opposé aux Monarchistes au 19ème siècle. Appeler les libéraux à s’abstenir est donc un contre-sens historique total.
       
      Définitivement : vous ne connaissez rien au libéralisme et à son Histoire. Pas étonnant que vous finissiez par voter pour la droite Étatiste au lieu de voter pour la gauche libérale. 

    • rocla+ rocla+ 9 avril 2015 18:59

      @lsga


      On s’ en fout de ce que tu racontes , nous on aime les sardines 
      à l’ huile , est-ce que quelqu’un ici t’ emmerde avec nos sardines à 
      l’huile ?

      Alors ne nous emmerde pas avec tes balivernes balivernantes . 

    • septikettak septikettak 9 avril 2015 21:23

      @Le p’tit Charles
      Une excellente reçu par internet. Et pourtant, elle date, c’est de Coluche :

      Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire (Coluche). 


    • elpepe elpepe 10 avril 2015 02:08

      @Neomatix
      Votre raisonnement ne peut pas etre compris dans ce pays,
      La France est un pays communiste pour les pauvres et sa classe moyenne et hyper capitaliste pour les riches et ceux qui on le pouvoir essentiellement la Finance, les politiciens, les hauts dignitaires de l armee et de l administration,
      En gros les pauvres et les moins pauvres partagent la pauvrete dans un elan de solidarite contraint, ca s appelle l esprit republicain, pendant que les capitalistes ou communistes, ce sont les memes, dansent sur nos cadavres
      It sucks really, en tout cas ca n est pas une democratie
      Je me suis donc exile, mais ailleurs c est la meme merde, depuis je cherche toujours les clefs de ma soucoupe volante


    • Neomatix 10 avril 2015 14:40

      @lsga
      Dénigrez Voltaire si vous le souhaitez, il n’empêche que j’ai mis l’accent sur sa rencontre avec les physiocrates dans mon post. D’ailleurs, les physiocrates sont considérés comme sa principale inspiration par bon nombre d’économistes.

      Appeler les libéraux à s’abstenir serait un contresens lors de la troisième république. Mais aujourd’hui, lorsqu’on a le choix entre la gauche étatiste et la droite étatiste (regardez simplement la part de l’Etat dans le PIB ou l’inflation législative liberticide), le vote blanc reste la meilleure manière d’exprimer son désaccord, sinon il y a l’exil.

      Finalement, je ne vous permet pas de supposer pour qui je vote, vous n’en avez pas le moindre commencement d’idée.

    • bourrico6 10 avril 2015 14:51

      @rocla+

      Isga est bien plus drôle que toi.

      Alors eu lieu de venir poser tes bouses, retournes tenter de faire des petits avec ta nouvelle amie.

      ps : Les sardines à l’huile c’est dégueulasse.
      ps2 : tiens, une de ton niveau : « la Sarre dîne à l’huile » ... ah ah ah (© morice)


    • @lsga ARRETONS de dire que le liberalisme est de gauche ou de droite. En France, il n’est nulle part. Il est donc parfaitement cohérent de s’abstenir dans le cadre du bipartisme français de la Veme République.


    • JL JL 13 avril 2015 08:52

      ’’ARRETONS de dire que le liberalisme est de gauche ou de droite’’

      Tout comme l’opposé de trop chaud c’est trop froid, l’opposé du libéralisme c’est le FN, et réciproquement.
       
      La seule différence c’est que l’un nous confine dans nos frontières, l’autre nous dissout dan le monde. Et c’est pourquoi les oligarchies ne nous laisseront jamais d’autre alternatives que ce choixi n fine binaire entre l’un ou l’autre, en éteignant systématiquement tout parti qui ne leur serait pas assez complaisant.
       
      Par exemple, qui a jamais entendu le FN combattre les pratiques criminelles des multinationales ? Il suffit d’entendre ce que disent ses militants de l’écologie par exemple, eux qui n’ont pour seule culture sur le sujet que la haine de ceux qu’ils nomment les écolos-fascistes.
       

      Breveter le vivant, jusqu’où, jusqu’à quand ? 
      Extrait : ’’Le 27 mars dernier, l’Office européen des brevets – qui se trouve à Munich en Allemagne – a pris une incroyable décision, qui a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le ciel européen. Après de longs mois, voire même des années d’attente, la sentence est tombée : il est désormais possible de breveter des variétés de tomates et de brocolis sélectionnées de manière conventionnelle, ne présentant aucune invention particulière. Il s’agit donc là d’une véritable révolution, qui vide de sa substance le droit des brevets existant (...) L’octroi de tels brevets bafoue une décision du parlement européen datant de 2012, demandant expressément à l’Office européen des brevets de renoncer à accorder des brevets sur des plantes ou des animaux fruits d’une sélection traditionnelle. La récente décision de l’OEB, qui donne libre cours à des multinationales telles que Syngenta et Monsanto pour breveter le vivant, et faire main basse sur les semences du monde, est un véritable camouflet à l’égard du parlement européen.’’
       
       
      Ce n’est pas un camouflet, c’est le hold-up du millénaire.
      Profitons de ce dévoiement des brevets pour en exiger l’abolition pure et simple.

      L’écologie du 21ème siècle abolira les brevets ou ne sera pas.

    • mic0741 mic0741 9 avril 2015 11:06

      Bien joli de critiquer, mais que proposez vous ?

      Pour ma part, je me demande s’il est préférable de maintenir nos acquis sociaux quitte à à voir des millions de chômeur ne pas pouvoir en bénéficier, ou bien favoriser le plein emploi, quitte à un peu lâcher sur ces acquis sociaux dont la France s’enorgueillit (est-ce d’ailleurs à juste raison ?). je ne suis pas sûr que votre socialisme soit si social que çà.
      Quant aux maison à bas prix, il est certainement préférable, n’est-ce pas, de laisser les gens sous les ponts que de les reloger dans des petites maisons !! Vous ne croyez pas que permettre de se loger dans un logement décent, même petit, soit préférable, pour se reconstruire et redémarrer dans la vie, que de vivre dans la rue, chez des marchands de sommeil ou dans des hôtels minables et surchargé payés par le contribuable ?

      • ddacoudre ddacoudre 9 avril 2015 11:50

        bonjour laurent

        Depuis quand les chiens de gardes audiovisuels sont de gauche.Télévision : de l’info sans infos
        cordialement.


        • Dom66 Dom66 9 avril 2015 12:22

          "Il me semblait que les journalistes étaient plutôt de gauche" smiley smiley smiley

          Et bien mon cher Laurent Herblay, il vous semblait bien mal, je pouffe .

           De gauche quelle rigolade, non seulement ils sont de droite et en plus de mauvaise fois, anti-Russes, anti-Poutine, enfin pro-cons.

          Il n’y a plus rien à en tirer, terminé, fini, des nuls de chez nul qui font passer un résultat de foot avant un massacre au Kenya (Oui je sais ce ne sont que des noirs).

             

             


          • pens4sy pens4sy 9 avril 2015 12:41

            C’est a dire : mieux vaut ne pas regarder ce « gloubi-glouba ».

            La télé c’est une arme de l’oligarchie, ça rend les gens idiots : entre les journaux télévisés de propagande, la télé réalité et les concours de n’importe quoi pour faire croire a celui qui regarde qu’il peut, lui aussi, devenir exceptionnel ou millionnaire, il reste peu de place pour la réflexion quelle qu’elle soit.

            Faut vraiment jeter cet appareil asservissant.

            D’autant plus qu’on trouve sur internet les quelques pour cents de programmes intéressants.


            • Rmanal 9 avril 2015 14:03

              @L’auteur
              Encore une fois le libéralisme économique n’est ni de droite ni de gauche. Les anglo-saxons ont en général trois courants : gauche, réac et libéral.
              Le PS aujourd’hui est un parti libéral : il n’est plus de gauche mais ne double pas par la droite l’UMP : cela ne veut rien dire. Il n’y a pas les réacs, puis les libéraux, puis l’extrême droite sur une échelle bien linéaire.
              Et France 2, faisant ce que lui dit de faire son patron, à savoir Hollande, hier Sarko, prône la doctrine du PS, à savoir le libéralisme économique.
              Rien de surprenant au final.


              • lsga lsga 9 avril 2015 14:14

                alors :

                 
                La division Gauche / Droite est la division idéaliste petite bourgeoisie (cad : abstraite et théorique). On la trouve aussi bien aux USA qu’en EUrope.
                 
                La division Progressiste / Conservateur / Réactionnaire est la division matérialiste, s’appuyant sur le rapport à l’Histoire.
                 
                Il existe une gauche réactionnaire (ceux qui sont pour retourner au bon vieux temps de quand c’était mieux avant).
                Il existe une droite progressiste (ceux qui pensent que ce sera mieux demain).


              • P-Troll P-Troll 9 avril 2015 14:57

                Fin juin 2012 (tiens !) Nathalie Saint-Cricq a succèdé à Fabien Namias en tant que responsable du service politique de France 2.

                Lors du journal de 13h de France 2 du lundi 12 janvier 2015, interrogée par Élise Lucet à propos de la marche républicaine qui a eu lieu la veille en France, elle a déclaré « C’est justement ceux qui ne sont pas “Charlie” qu’il faut repérer, ceux qui, dans certains établissements scolaires ont refusé la minute de silence, ceux qui “balancent” sur les réseaux sociaux et ceux qui ne voient pas en quoi ce combat est le leur. Eh bien ce sont eux que nous devons repérer, traiter, intégrer ou réintégrer dans la communauté nationale ».

                Que l’équipe rédactionnelles (« responsbles » en tête) de la 2 soient à la botte du pouvoir, ce n’est pas un scoop, mais ça devient de plus en plus caricatural.

                Mais pourquoi dire qu’ils sont plutôt « de gauche », alors que le pouvoir n’est pas à gauche et que Pujadas, Bugier, Delahousse, etc… n’ont jamais tenu de propos qui puisse le laisser supposer ?


                • Gauche Normale Gauche Normale 9 avril 2015 15:42

                  Ça fait des lustres que les médias (télés, radios, journaux...) sont des relais de la propagande libérale : ouvriers qui coûtent trop cher, pauvres riches qui paient trop d’impôts, fonctionnaires qui seraient des privilégiés... Ces derniers temps, ils ne cessent de parler de la « reprise » chez Renault et Peugeot sans parler du fait que ces « reprises » ont été obtenues par une augmentation du temps de travail avec gel du salaire et des licenciements.


                  • Armelle 9 avril 2015 15:43

                    Bonjour Laurent Herblay


                    Je tenais à vous rassurer, il vous semblait bien cher monsieur
                    La majorité des journaliste est à gauche, il suffit d’aller se rencarder un peu sur le net, et c’est ma foi très clair

                    Alors j’en profiterai alors pour dire à DOM66 qu’il est aussi con que menteur et arrogant 
                    Quand on ne sait pas on ferme sa G... Pôv dom66, la couche est épaisse manifestement, et tout ça pour faire le kéké !!! se rendre intéressant , ... Quel naze celui là

                    Tiens Dom66, instruit toi, vu que tu ne sais pas grand chose 


                    • P-Troll P-Troll 9 avril 2015 15:56

                      @Armelle

                      Les journalistes français ont toujours été du côté du manche, c’est tout !
                      Les enquêtes citées dans l’article de Wiki dont vous fournissez le lien ont été réalisées en 2001 et 2012 !
                      Comme par hasard.
                      Les caméléons changent de couleur avec l’environnement...

                    • Rmanal 9 avril 2015 16:15

                      @Armelle
                      Toujours le même leitmotiv stupide.
                      Les journaux les plus vendus sont le Figaro, l’Express, Le Point, Madame Figaro, les echos, etc pas vraiment de gauche tout ça.
                      Ensuite il ne faut pas non plus confondre journaliste et ligne éditoriale. Regardez un peu qui dirige nos journaux nationaux et vous aurez une idée des tendances.


                    • Armelle 9 avril 2015 16:24

                      @P-Troll
                      Qu’ils, soient toujours du côté du manche, je n’en doute pas une seconde, il n’empêche que la tendance est quand même celle-ci, d’ailleurs je vous rappelle que les infos wikipédia sont sans cesse mises à jour

                      Si par exemple j’ajoute dans le wiki de A Einstein qu’un de ses élèves nommé Dom66 avait un QI plus élevé que lui, l’info sera supprimée dans la minute
                      Quand aux références 2012 que vous évoquez, il ne m’a pas semblé outre mesure que le paysage journalistique ait radicalement changé aujourd’hui, ce sont aujourd’hui les mêmes journaux et les mêmes journalistes, par conséquent même si je fais un peu de chemin, de là à dire que c’est tout le contraire et que la presse est majoritairement de droite, ça fait doucement rire

                      La presse libre est quant à elle EXCLUSIVEMENT de gauche, avec même une odeur d’extrême pour certaines, suffit juste de lire une dizaine d’articles et les commentaires qui vont avec.
                      Remarquez c’est amusant parfois, on peut imaginer parfois qu’il s’agisse même d’une officine du camarade Mélanche, qui devait être promis à faire un peu mieux que notre bon vieux Georges, ou que le facteur, mais c’est raté, merde, encore raté !!! décidément la mayonnaise pour rêveur naïf ne prend pas ces temps ci !!! 

                    • Armelle 9 avril 2015 16:53

                      @Rmanal
                      « Les journaux les plus vendus sont le Figaro, l’Express, Le Point, Madame Figaro, les echos, etc pas vraiment de gauche tout ça. »


                      Votre démarche intellectuelle est bien surprenante 
                      Pour le vous le fait que ces journaux, de droites j’en conviens, soient les plus vendus en France prouve que les journaliste sont majoritairement à droite ???

                      Ha oui, là j’avoue, c’est très fort, vous avez une capacité de déduction assez particulière vous !

                      Vous avez réfléchi 2 mn avant d’écrire cette sottise ?

                    • Rmanal 9 avril 2015 18:03

                      @Armelle
                      Le fond du débat est le pouvoir d’influence des medias sur les Français, donc oui le volume des ventes est bien plus essentiel que le nombre de journaliste d’un bord ou de l’autre.
                      Vous parles d’intelligence mais vous ne semblez pas avoir d’échantillon sur vous.


                    • Dom66 Dom66 9 avril 2015 21:28

                      @Armelle

                      L’article de Wiki n’apporte rien, d’une part et remarquez vous êtes en moins et moi malgré votre moinssage je suis toujours  en plus.

                       D’autre part bien souvent  sur Wiki les erreurs ne sont pas toujours rectifiées, ou restent un bout de temps contrairement à vos dires, j’en ai les preuves avec une info que j’ai modifiée.

                      En tout les cas, vous avez de la chance que la connerie ne tue pas ni le ridicule ;

                      Vos commentaires et votre opinion sur moi, je m’en bat les Cou….es, et confirme ce que je pense pour les fachos effectivement les journaleux sont de gauche.

                      Petite question : Menteur sur quel point ?

                      PS : vous la crasse vous venez de la montrer avec votre post.


                    • Allexandre 9 avril 2015 21:43

                      @Armelle
                      Il faut arrêter de colporter les vieux poncifs des années 1970. L’eau a coulé sous les ponts Armelle. Savez-vous seulement ce qu’est la gauche ?


                    • Samson Samson 9 avril 2015 16:22

                      « Ici aussi, la majorité « socialiste » semble vouloir dépasser l’UMP par sa droite en libéralisant des aspects de notre droit du travail que Nicolas Sarkozy n’avait pas remis en question au pouvoir…

                      Il est tout de même incroyable que les journalistes ne soulignent pas l’immense paradoxe qu’il y a à ce qu’un gouvernement dit de gauche libéralise le marché du travail laissé par une majorité précédente de droite. »

                      Merveilles et trésors de la novlangue : dans le référentiel de la Pensée Unique, « gauche » et « droite » se réduisent aux deux faces de la même pièce et n’ont d’autre usage que de perpétuer l’illusion « démocratique » qui lui sert de paravent.

                      Quand dans la version 2.0 du $ociali$me, des élus nous agitent le célèbre TINA (There is no alternative !) cher à Margareth Thatcher pour justifier le pillage du bien public, la marchandisation et la privatisation du monde au détriment de ses habitants - et de leurs électeurs ! -, toute personne dotée d’un minimum d’esprit critique comprend que si même ils adhèrent de plus ou moins bon gré à un tel discours, il leur est désormais dicté par des technocrates hors d’atteinte des effets du suffrage universel.

                      Quant aux journalistes, ils sont les salariés de médias dont le rôle même est de nous prêcher la bonne parole « néo-libérale et les vertus du Nouvel Ordre Mondial. Dans l’état actuel du marché de l’emploi et après avoir tant du jouer des coudes pour être simplement embauchés, il y a fort peu de risque qu’ils l’oublient !

                       »Et il est dommage aussi de ne pas laisser la parole à ceux qui s’opposent à cette réforme.« 

                      Les plus prudents de nos journalistes anticipent : quand on en est déjà au stade de légaliser la surveillance de masse par l’installation par l’état de boîtes noires chez les FAI, donner la parole à une quelconque opposition au »Meilleur des Mondes" pardonne de moins en moins et relevera très bientôt du délit de sympathie au terrorisme !


                      • zygzornifle zygzornifle 10 avril 2015 09:33

                        ils sont trop neuneus pour être de droite ou de gauche ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès